Vous êtes sur la page 1sur 15

Sommaire

I. Conception de barrage BCR :

2

II. Dimensionnement :

4

III. Stabilité glissement et renversement :

11

IV. Comportement sismique :

13

V. Effet de température :

14

1

I.

Conception

de barrage BCR :

Les barrages sont class és en deux grandes catégories barra ges en béton et barrages en remblai. O n distingue en barrages en béto n trois grandes familles {Barrage poids , Barrages voute et Barrage à cont reforts} chacun comporte un certain no mbre de sous familles.

Le barrage-poids est u ne solide structure en béton à pro fil triangulaire,

épaissie à sa base et af finée vers le haut. La stabilité et la

résistance à la

pression d’un tel barrag e sont assurées par son propre poids , qui l’empêche de basculer, de se renve rser ou de glisser sur sa base.

de basculer, de se renve rser ou de glisser sur sa base. Barrage poids La technologie

Barrage poids

La technologie des barr ages poids a évolué. Depuis les an nées 1980, une nouvelle technique s’e st substituée au béton conventionn el. Il s’agit du Béton Compacté au R ouleau. C’est un béton non arm é, composé de ciment, de granulats, d’ eau et d’adjuvants.

Béton Compacté au R ouleau. C’est un béton non arm é, composé de ciment, de granulats,

2

Il se met en place ave c même équipement généralement

construction routier (Ca mion, Niveleuse, Rouleau Compact eur).

utilisés pour la

(Ca mion, Niveleuse, Rouleau Compact eur). utilisés pour la Camion Niveleuse Roule au Compacteur BCR au

Camion

Niveleuse, Rouleau Compact eur). utilisés pour la Camion Niveleuse Roule au Compacteur BCR au Maroc selon

Niveleuse

Rouleau Compact eur). utilisés pour la Camion Niveleuse Roule au Compacteur BCR au Maroc selon la

Roule au Compacteur

BCR au Maroc

selon la géologie de s fondations et les matériaux d e construction disponibles :

Deux géométries sont

à envisager pour les barrages en

Le profil à parem ent amont vertical : il est conçu pou r des fondations

parement aval

d’une pente de 0, 7H/1V à 1H/1V. le dosage en cime nt peut aller de

de bonnes qualit és généralement calcaires avec un

90 à 120 Kg/m3.

On cite comme exemple le barrage Tas kourt.

Le profil symétri que avec généralement des pareme nts de 0.7H/1V comme pente. On cite comme exemple le barrage Tamal out

symétri que avec généralement des pareme nts de 0.7H/1V comme pente. On cite comme exemple le

3

L’un des avantages imp ortants du BCR : Faible teneur en ci ment et en eau , L’économie sur le coût, La Rapidité d’exécution, Il n’y a pa s de coffrage que sur les parements.

Il n’y a pa s de coffrage que sur les parements. Barrag e en BCR (Barrage

Barrag e en BCR (Barrage Yaacoub Al Mansour)

II. Dimensionne ment :

On a un barrage en béto n compacté au rouleau BCR

le poids volumique : γb ,

le poids volumique de l’ eau : γw ,

la section du barrage est triangulaire avec une parement am ont verticale, et

avec une

Effort de contraint dans le barrage :

Matrice associé au tense ur des contraintes :

parement aval l’inclinaison

m=tg( )

de contraint dans le barrage : Matrice associé au tense ur des contraintes : parement aval
de contraint dans le barrage : Matrice associé au tense ur des contraintes : parement aval

4

σ X , σ y , σ z : composantes normale

τ xy , τ xz , τ xy : composantes tangentielles τ xy = τ xy =0

On obtient :

tangentielles τ x y = τ x y =0 On obtient : On calcule les valeurs

On calcule les valeurs d e contrainte :

y =0 On obtient : On calcule les valeurs d e contrainte : Fonction d’Ai ry
y =0 On obtient : On calcule les valeurs d e contrainte : Fonction d’Ai ry

Fonction d’Ai ry

Loi de

Hooke

Fonction d’Airy :

: Fonction d’Ai ry Loi de Hooke Fonction d’Airy : ² ² ² ² = +

²

² ²

²

= + +

+ = + +

=

²

= −

5

=

+

=

Force volumique :

Force volumique : → = ( − ) → = 0   ; = 0 ;

= ( ) →

= 0

 

;

= 0

;

= ( )

) → = 0   ; = 0 ; = ( − ) = − (

= −( )

Vecteur de la contrainte relation de Cauchy (Amont) :

) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy (Amont) : Vecteur de la contrainte des sollicitations
) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy (Amont) : Vecteur de la contrainte des sollicitations
) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy (Amont) : Vecteur de la contrainte des sollicitations
) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy (Amont) : Vecteur de la contrainte des sollicitations

Vecteur de la contrainte des sollicitations extérieur (Amont)

:

: Vecteur de la contrainte des sollicitations extérieur (Amont) : Donc : = + + =
: Vecteur de la contrainte des sollicitations extérieur (Amont) : Donc : = + + =

Donc :

: Vecteur de la contrainte des sollicitations extérieur (Amont) : Donc : = + + =

= + + = + − ( )

6

= + + = + − ( ) = −

= + + = + − ( − ) = − − On obtient : C

On obtient :

C

= 0

B

= + ( )

Vecteur de la contrainte relation de Cauchy(Aval) :

− ) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy(Aval) : Vecteur de la contrainte des sollicitations
− ) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy(Aval) : Vecteur de la contrainte des sollicitations
− ) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy(Aval) : Vecteur de la contrainte des sollicitations
− ) Vecteur de la contrainte relation de Cauchy(Aval) : Vecteur de la contrainte des sollicitations

Vecteur de la contrainte des sollicitations extérieur (Aval) Donc :

:

la contrainte des sollicitations extérieur (Aval) Donc : : = = + −( − ) +
la contrainte des sollicitations extérieur (Aval) Donc : : = = + −( − ) +

=

= + −( ) + − ( ) = −

= + −( − ) + − ( − ) = −

7

On obtient :

Loi de Hooke :

Avec: = 0

On obtient :

Finalement :

: Loi de Hooke : Avec: = 0 On obtient : Finalement : = = −

=

= − ²

2

( )

²

obtient : Finalement : = = − ² 2 − ( − ) ² 0 0
obtient : Finalement : = = − ² 2 − ( − ) ² 0 0
0
0

0

0

( + )

0

( )

+

2

+

²

Actions appliquées sur l e barrage :

 

Poussé e de l’eau :

E = 1/2γ w z² L

Sous-pressions : S = ½

k γ w b z L

Poids propre : P =1/2 γ b b z L

 

8

− ( )

A lac plein :(P+E+S)

/ 1 = 0

→ σ ² +

σ = ²
σ =
²

/ 2 = 0

= 0

1 σ = − ( + ² )
1
σ = − ( +
² )

lac vide : ( P )

/ 1 = 0

→ σ

σ = 0

/ 2 = 0

→ σ

σ =

Contraintes principal :

6

= 0

σ12 = 1 2 (σx + σz) ± 4 (σx − σz) + τxz² 1
σ12 =
1
2 (σx + σz) ± 4 (σx − σz) + τxz²
1

9

→ σ

+ +

= 0

6

±

3 = 0

Parement amont :

A lac vide (P) :

σx

= 0

;

σz =

;

τxz = 0

Parement amont : A lac vide (P) : σx = 0 ; σz = ; τxz
1 1 σ1 = 2 (0 + ) + 4 (0 − σz) + 0²
1
1
σ1 =
2 (0 + )
+
4 (0 − σz) + 0² =
1
1
σ2 =
2 (0 + )
4 (0 − σz) + 0² = 0

A lac plein (P+E+S) : σ

On obtient :

x =

; σz = ( +

τxz = 0

² )

1 σ1 = − ( + ² ) σ2 =
1
σ1
= − ( +
² )
σ2 =

10

Parement aval :

A lac vide (P) :

σx

= 0

;

σz = 0 ;

τxz = 0

aval : A lac vide (P) : σx = 0 ; σz = 0 ; τxz

A lac plein (P+E+S) :

=

Donc :

1 σ1 = 0 ; σ2 = (1 + )
1
σ1 = 0
;
σ2
= (1 +
)

²

τxz = mσz

: = Donc : 1 σ1 = 0 ; σ2 = (1 + ) ² τxz

III. Stabilité glis sement et renversement :

Stabilité au renverseme nt :

Le facteur de sécurité :

le pied aval du barrage, il est évalué par le facteur de sécurit é suivant :

Le calcul de stabilité au renverseme nt se fait pour

est évalué par le facteur de sécurit é suivant : Le calcul de stabilité au renverseme

=

+ =

+

11

σ1 = 0

;

σ2 = 0

σx = mτxz

;

σz =

;

Avec : E = 1/2γ w z² L

; S = ½ k γ w b z L ; P =1/2 γ b b z L

ρb = ² +
ρb
=
² +

Stabilité au glissement :

On étudie la stabilité du

de contact entre le béto n et la fondation. Le glissement du barrage se fait

sur cette surface à cause des efforts appliqués.

La résistance au glissem ent est donnée par la relation suivan te :

barrage par rapport au glissement pour la surface

forces résistantes = forces de poussée
forces résistantes
=
forces de poussée

R=∑Vx tanα+c’x Ac

R : force de cisaillemen t résistant au glissement

∑V : résultante des forc es perpendiculaire à la fondation

α:

angle de frottement in terne

c’

: cohésion effective

= (P

− S)tgα + cb

E

à la fondation α: angle de frottement in terne c’ : cohésion effective = ( P

12

Avec : E = 1/2γ w z² L

Donc:

;

S = ½ k γ w b z L ; P =1/2 γ b b z L

= ( (ρb − ρw kρw) + 2 ℎ )
= ( (ρb − ρw kρw) +
2
ℎ )

Pour amélioration de la sécurité au glissement Augmenter les forces verticales et réduire les forces horizontales.

IV. Comportement sismique :

Pour comprendre l’effet du séisme sur le barrage, il est nécessaire de connaitre son accélération. Pour se faire, une étude spécifique est réalisée par un expert ou un spécialiste. Les secousses sismiques provoquent des efforts d’inertie à la fois sur l’ouvrage et sur l’eau de la retenue et peuvent être dans n’importe quelle direction. Toutefois, l’accélération verticale ne représente que 50% de l’accélération horizontale.

La partie supérieur du profil est la plus menacée par les vibrations donc l’amplitude important provoque des fissurations horizontales.

Ce qui concerne la sous pression on peut s’attendre lors d’un tremblement de terre l’apparition de contrainte de traction dans la zone du pied amont du barrage donc une rupture éventuelle de la continuité du voile d’étanchéité

13

V. Effet de température :

Des contraintes principalement d’origine thermique peuvent se développer dans les barrages en béton soumis aux variations de température .Ces contraintes contribuent souvent à la détérioration de la rigidité et de la résistance structurale. Ces variations considérables ont un impact important sur le comportement structural des barrages.

La différence de température entre la tête dont le parement amont est en contact avec l’eau froide de la retenue et l’âme soumise au rayonnement solaire fait apparaitre des gradients thermiques importants pouvant conduire à la fissuration du béton.

champs de

température peuvent atteindre des valeurs important. La méthode des éléments finis permet d’estimer le champ de température.

Les contraintes et les déformations dues aux effets de

14

Bibliographie

Les barrages : conception et maintenance

Technique des petits barrages

Cours barrages : Dr Anton Schleiss

15