Vous êtes sur la page 1sur 24

17/07/2017—17/08/2017

Rapport de stage

Réalisé par : MOSTAFA


EL KOURBI
Encadré par : Abdelkarim EL ALLAOUI
Entité d’accueil :
La direction provinciale de l’équipement, du Transport et
de la logistique, Er-Rachidia (DPETL)

Le thème :

Les étapes de construction d’un pont

MOSTAFA EL KOURBI Page 2


SOMMAIRE :
 Remerciement :…………………………………………………4
 Introduction :…………………………………………………….5
 Présentation de la direction :…………………………….6
Organigramme:…………………………………………………………………….7
Définition et présentation des services:……………………………….8
 Les phases de construction d’un pont………………11
1. Les fondations……………………………………………12
• Le gros béton…………………………………………….12
• Les semelles ..……………………………………………15
2. Les piles et les chevêtres…………………………….16
• Les culés……………………………………………………16
• Les fouilles………………………………………………..17
• les chevêtres……………………………………………..18
3. Le tablier……………………………………………………19
• Les appareils d'appuis …………………………………20
 Epreuve de chargement…………………………………..22
 Conclusion……………………………………………………….25

MOSTAFA EL KOURBI Page 3


Remerciement :
• Avant tout développement sur cette
expérience professionnelle, il apparait opportun
de commencer ce rapport de stage par des
remerciements, à ceux qui nous ont beaucoup
appris au cours de ce stage, et même à ceux qui
ont eu la gentillesse de faire de ce stage un
moment très profitable. nous remercions aussi
Mr « Moustapha Maaroufi» Le directeur
provincial de l’équipement et du transport d’Er-
Rachidia qui nous accepté comme stagiaires au
sein de cette DPETL .
• Plus précisément, nous tenons à remercier
sincèrement : Monsieur «Rachid Taghda» qui
nous accompagnés tout au long de ce stage avec
beaucoup de patience.
Enfin, nous tenons à remercier tout le personnel de
la DPETL.

MOSTAFA EL KOURBI Page 4


Introduction :
• Ce stage, effectué à la direction provinciale de
l’Equipement, du Transport et de la Logistique
d’Er-Rachidia au sein du service d’infrastructure,
a pour objet d’améliorer nos connaissances
acquises dans l’école, à découvrir le monde du
travail, à prendre le maximum de connaissances
pratiques, à confronter les méthodes techniques
enseignées avec la pratique et à se préparer à la
vie professionnelle.
Le présent rapport décrit les différentes informations
Administratives et techniques acquises au cours de
notre stage durant la période du 17/07/2017 au 17
/08/ 2017.

MOSTAFA EL KOURBI Page 5


Organigramme:

MOSTAFA EL KOURBI Page 6


Service
Infrastructure:

MOSTAFA EL KOURBI Page 7


Le service Infrastructure est un service de la
direction provinciale de l’équipement d’Er-
Rachidia, chargé de la réalisation des
bâtiments administratifs et des équipements
publics pour le compte de ministère des
travaux publics ou d’autres départements
ministériels ou collectivités locales.
Ce service se compose de deux cellules :
 Cellule d’étude.
 Cellule des travaux.
 CELLULE D’ETUDE
En ce qui concerne le cellule d’étude, il
s’occupe des divers études des différentes
opérations (architecture, techniques…).
 CELLULE DES TRAVAUX
Et pour le cellule des travaux, il se charge
de contrôle technique des travaux, au cours de
la construction, dont l’objectif visé : la qualité
de l’ouvrage, économie et le délai d’exécution.

MOSTAFA EL KOURBI Page 8


Les étapes
de
construction
d’un pont :

MOSTAFA EL KOURBI Page 9


1. Les fondations :
Le gros béton : Le gros béton est un
béton contenant des gros blocs de pierre,
des moellons, des galets, etc.
Il est généralement utilisé pour de gros
volumes ne demandant pas de résistance
mécanique élevée (ouvrage massif de
fondation, remplissage, mur de
soutènement de forte section par
exemple). En outre il nécessite un
matériel de malaxage adapté.
Avons de mettre le gros béton il faut forer
jusqu’à arriver au bon sole.
La profondeur exigée est indiquée par le
cps (le cahier de prescriptions spéciales),
en se basant sur une étude géotechnique
de sole concerné.
MOSTAFA EL KOURBI Page 10
Forage

MOSTAFA EL KOURBI Page 11


coffrage

MOSTAFA EL KOURBI Page 12


MOSTAFA EL KOURBI Page 13
Les semelles : Une semelle de
fondation est un ouvrage d'infrastructure,
généralement en béton armé , qui reprend les
charges d'un organe de structure d'une
construction et qui transmet et répartit ces
charges sur le sol (fond de coffre ou niveau
d'assise). On distingue les semelles isolées, que
l'on retrouve au droit d'un poteau par exemple,
des semelles filantes généralement situées sous
un mur ou un voile.

MOSTAFA EL KOURBI Page 14


2. Les piles et les chevêtres :

Les culées : La culée d'un pont est la partie


située sur la rive destinée à supporter le
poids d'un tablier à poutre ou la poussée de
la voûte d'un pont en arc.

MOSTAFA EL KOURBI Page 15


Les fouilles (ou piles):
La pile d'un pont est un appui
intermédiaire supportant le tablier de
l’ouvrage. Il s’agit d’un appui massif et
permanent, par opposition aux palées qui
sont des appuis plus légers et
temporaires.

Ferraillage des fouilles

MOSTAFA EL KOURBI Page 16


Les chevêtres :
Le chevêtre d'un pont est la partie
supérieure d’une pile, lorsque
le tablier repose sur celle-ci par
l’intermédiaire de un ou
plusieurs appareils d’appui. Sa fonction
est d'une part d'assurer la diffusion des
efforts dans la pile et d'autre part de
permettre la mise en place et le
positionnement proprement dit des
appareils d'appui.

MOSTAFA EL KOURBI Page 17


3. Le tablier :
Le tablier d'un pont est une structure
porteuse qui supporte les charges du
trafic routier et les transmet aux appuis ou
aux éléments de suspension (suspentes
ou arcs).

MOSTAFA EL KOURBI Page 18


Les appareils d'appuis :
Un appareil d'appui de pont est un élément de
l’ouvrage placé entre le tablier et les appuis, dont
le rôle est de transmettre les actions verticales
dues à la charge permanente et aux charges
d'exploitation, routières ou ferroviaires, et de
permettre des mouvements de rotation ou de
translation.
L'appareil d'appui en élastomère fretté est
adapté pour des réactions d'appui limitées à 12
MN, calculées à l'état limite ultime (ELU). Cette
valeur correspond à des dimensions en plan de
l'ordre de 700 x 700 mm.

MOSTAFA EL KOURBI Page 19


Epreuve de chargement :
But de l’essai : L’essai consiste en le contrôle
de la bonne conception et la bonne exécution de
pont par l’examen de son comportement sous des
charges normales tout en vérifiant les points
suivants :
 La comparaison de calcule statique avec les
résultats de l’essai, en comparant les résultats
des flèches de déformation calculées avec celles
obtenus lors de l’essai
 L’état de fissuration par un contrôle visuelle de
l’ouvrage
 Le bon fonctionnement des équipements
(appareils d’appui,…)
 La détection d’éventuelle défaillances précoces
de structure de l’ouvrage

MOSTAFA EL KOURBI Page 20


Appareillage de mesure : la mesure de
la flèche des travées et de déplacement des appuis
est réalisée à l’aide de comparateurs digitales
sensibles installées dans des points de mesure.

MOSTAFA EL KOURBI Page 21


Déroulement de l’éssai :le chargement de
chaque travé à part doit étre précédé par un
chargement selement des culées afin d’apprécier le
fonctionnement des systèmes de mesure et des
appareilles d’appuis (phase 0)
Phase 1 : chargement de travé par un seul camion
Phase 2 : chargement de travé par deux camions
Phase 3 : chargement de travé par quatre camions

MOSTAFA EL KOURBI Page 22


Un examen minutieux doit accompagner le
déroulement de l’essai de chargement .Un équipe de
laboratoire doit veiller à examiner l’ouvrage avant,
pendant et après le chargement afin de mettre le
point sur le mode de fonctionnement et le
comportement de l’ouvrage sous les charges
normales de l’essai, et aussi dans le but de détecter
des désordres (fissurations, d’examen des appareils
d’appuis) qui sont susceptibles de nuire au
fonctionnement du pont par la suite.

MOSTAFA EL KOURBI Page 23


CONCLUSION :
Nous tenons avant tout à remercier l’équipe qui nous
a vraiment très bien accueillis durant ce mois. Elle a
toujours été présente lorsque nous rencontrions des
problèmes, et toujours prête à répondre à nos
questions.
Le stage que nous avons passés à la direction
provinciale de l’équipement de transport et de la
logistique d’Er-Rachidia qui nous a permis d’enrichir
nos connaissances techniques et développer notre
savoir-faire dans, notre domaine.
Durant cette période, nous avons pu acquérir le sens
concret des notions initiatives telles que :
 Les taches des différents services.
 La gestion des marchés.
Ce stage nous a permis d’améliorer nos
connaissances techniques nécessaires à notre vie
Professionnelle.

MOSTAFA EL KOURBI Page 24