Vous êtes sur la page 1sur 61

QU’EST-CE QU’EXCEL ?

Excel est un tableur faisant partie du système Microsoft Office. Vous pouvez utiliser Excel pour créer et
mettre en forme des classeurs (ensemble de feuilles de calcul) afin d’analyser des données et de faciliter la
prise de décisions fondées pour votre entreprise. Vous pouvez notamment utiliser Excel pour effectuer le
suivi de données, créer des modèles en vue d’analyser des données, écrire des formules pour effectuer
des calculs sur ces données, manipuler les données en tableaux croisés dynamiques de nombreuses
façons et présenter les données à l’aide de nombreux graphiques d’aspect professionnel.
Vous pouvez notamment y recourir dans les contextes suivants :

Comptabilité Vous pouvez utiliser les puissantes fonctionnalités de calcul d’Excel dans de nombreux états
comptables et financiers, notamment l’état des flux de trésorerie, l’état des résultats ou l’état des profits et
pertes.
Budget Que vos besoins soient personnels ou professionnels, vous pouvez créer n’importe quel type de
budget dans Excel, notamment un plan budgétaire marketing, un budget d’événement ou un budget
retraite.
Facturation et ventes Excel est également très utile en ce qui concerne la gestion des données de
facturation et de ventes, et vous pouvez facilement créer les formulaires dont vous avez besoin, notamment
les factures, les bordereaux d’emballage ou les bons de commande.
Rapports À l’aide d’Excel, vous pouvez créer différents types de rapports reflétant l’analyse de vos
données ou résumant celles-ci, tels que des rapports qui mesurent les performances des projets, indiquent
l’écart entre les résultats projetés et les résultats réels ou permettent de prévoir des données.
Planification Excel est un excellent outil pour la création de plans professionnels ou de planificateurs
utiles, notamment un plan de classe hebdomadaire, un plan de recherche marketing, un plan fiscal de fin
d’exercice ou des planificateurs vous permettant d’organiser des repas hebdomadaires, des soirées ou des
vacances.
Suivi Vous pouvez utiliser Excel pour effectuer le suivi de données dans une liste ou feuille de temps, telle
qu’une feuille de temps du suivi du travail ou une liste d’inventaire pour le suivi de l’équipement.
Utilisation de calendriers Étant donné que l’espace de travail se présente sous la forme d’une grille,
Excel se prête facilement à la création de tout type de calendrier, tel qu’un calendrier scolaire pour le suivi
des activités effectuées pendant l’année scolaire ou un calendrier d’exercice comptable pour le suivi des
événements et des échéances qui jalonnent la vie d’une entreprise.

1. Créer un classeur
Lorsque vous créez un nouveau classeur, vous pouvez utiliser un modèle de classeur vierge ou baser votre
classeur sur un modèle existant qui contient déjà les données, la disposition et la mise en forme que vous
voulez utiliser.

Procédure
Cliquez sur l’onglet Fichier.
Cela ouvre le mode Microsoft Office Backstage, qui masque temporairement la feuille de calcul.

Cliquez sur Nouveau.


Sous Modèles disponibles, cliquez sur le modèle de classeur à utiliser.

Conseils
Pour un nouveau classeur vierge, double-cliquez sur Nouveau classeur Excel.
Pour un classeur basé sur un classeur existant, cliquez sur Créer à partir d’un document existant,
naviguez jusqu’à l’emplacement du classeur à utiliser et cliquez sur Créer.
Pour un classeur basé sur un modèle, cliquez sur Exemples de modèles ou Mes modèles, puis
sélectionnez le modèle de votre choix.

2. Entrer des données dans une feuille de calcul


Pour utiliser des données dans une feuille de calcul, vous devez d’abord les entrer dans les cellules de la
feuille de calcul. Ensuite, vous pouvez ajuster les données de manière à ce qu’elles soient visibles et les
afficher exactement comme vous le souhaitez.

Procédure
Entrer les données
1. Cliquez sur une cellule, puis tapez des données dans cette cellule.
2. Appuyez sur Entrée ou Tab pour activer la cellule suivante.
Conseil Pour entrer une nouvelle ligne de données dans une cellule, insérez un saut de ligne en
appuyant sur Alt+Entrée.
3. Pour entrer une série de données, telle que des jours, des mois ou des nombres progressifs, tapez la
valeur de départ dans une cellule, puis, dans la cellule suivante, tapez une valeur pour établir un pas de
progression.
Par exemple, si vous souhaitez obtenir la série 1, 2, 3, 4, 5..., tapez 1 et 2 dans les deux premières
cellules.
Sélectionnez les cellules qui contiennent les valeurs de départ, puis faites glisser la poignée de
recopie (poignée de recopie : petit carré noir situé dans le coin inférieur droit de la sélection. Lorsque

vous pointez sur la poignée de recopie, le pointeur se transforme en croix noire.) sur
l’ensemble de la plage à remplir.
Conseil Pour remplir la plage en ordre croissant, faites glisser la poignée vers le bas ou vers la droite.
Pour remplir la plage en ordre décroissant, faites glisser la poignée vers le haut ou vers la gauche.

Ajuster les paramètres


1. Pour appliquer un renvoi à la ligne automatique dans une cellule, sélectionnez les cellules à mettre en
forme, puis sous l’onglet Accueil, dans le groupe Alignement, cliquez sur Renvoyer à la ligne
automatiquement.
2. Pour ajuster la largeur d’une colonne et la hauteur d’une ligne en fonction du contenu d’une cellule,
sélectionnez les colonnes ou les lignes à modifier, puis, sous l’onglet Accueil, dans le groupe Cellules,
cliquez sur Format.

Sous Taille de la cellule, cliquez sur Ajuster la largeur de colonne ou Ajuster la hauteur de ligne.
Conseil Pour ajuster rapidement toutes les colonnes ou lignes de la feuille de calcul, cliquez sur le
bouton Sélectionner tout, puis double-cliquez sur n’importe quelle limite entre deux en-têtes de
colonnes ou de lignes.

Mettre en forme les données


1. Pour appliquer un format numérique, cliquez sur la cellule qui contient les nombres à mettre en forme
puis, sous l’onglet Accueil, dans le groupe Nombre, cliquez sur la flèche en regard de Standard, puis
cliquez sur le format de votre choix.

2. Pour modifier la police, sélectionnez les cellules qui contiennent les données à mettre en forme puis,
sous l’onglet Accueil, dans le groupe Police, cliquez sur le format de votre choix.

3. Mettre en forme une feuille de calcul


Vous pouvez améliorer la lisibilité d’une feuille de calcul en appliquant différents types de mise en forme.
Par exemple, vous pouvez appliquer des bordures et une trame de fond pour aider à définir les cellules
dans une feuille de calcul.

Comment ?
Appliquer des bordures de cellule
1. Sélectionnez la cellule ou plage de cellules à laquelle vous souhaitez ajouter une bordure.
Conseil Pour sélectionner rapidement la totalité de la feuille de calcul, cliquez sur le bouton
Sélectionner tout.
2. Sous l’onglet Accueil, dans le groupe Police, cliquez sur la flèche en regard des Bordures , puis
cliquez sur le style de bordure souhaité.

Conseil Le bouton Bordures affiche le dernier style de bordure utilisé. Vous pouvez cliquer sur le bouton
Bordures (pas sur la flèche) pour appliquer ce style.

Modifier la couleur et l’alignement de texte


1. Sélectionnez la cellule ou la plage de cellules qui contiennent (ou contiendra) le texte que vous
souhaitez mettre en forme. Vous pouvez également sélectionner une ou plusieurs parties du texte
dans une cellule et appliquer des couleurs d’un texte différent pour ces sections.
2. Pour modifier la couleur du texte dans les cellules sélectionnées, sous l’onglet Accueil, dans le groupe

Police, cliquez sur la flèche en regard de la couleur de police , puis sous couleurs du thème ou
couleurs standard, cliquez sur la couleur que vous souhaitez utiliser.
Remarque Pour appliquer une couleur en dehors des couleurs de thème et des couleurs standard
disponibles, cliquez sur Autres couleurs, puis définissez la couleur à utiliser sous l’onglet Standard ou
Personnalisées de la boîte de dialogue Couleurs.
3. Pour modifier l’alignement du texte dans les cellules sélectionnées, sous l’onglet Accueil , dans le
groupe Alignement, cliquez sur l’option d’alignement souhaitée.

Par exemple, pour modifier l’alignement horizontal du contenu de la cellule, cliquez sur Texte aligné à

gauche , centre ou aligner le texte vers la droite .

Appliquer un ombrage de cellule


1. Sélectionnez la cellule ou plage de cellules à laquelle vous souhaitez appliquer un ombrage de cellule.
2. Sous l’onglet Accueil, dans le groupe Police, cliquez sur la flèche en regard de couleur de

remplissage , puis sur les couleurs du thème ou couleurs standard, cliquez sur la couleur
souhaitée.

4. mettre en forme les nombres dans une feuille de calcul


En appliquant différents formats numériques, vous pouvez afficher les nombres sous forme de
pourcentage, dates, devises, etc. Par exemple, si vous travaillez sur votre budget trimestriel, vous pouvez
utiliser le format numérique Devise pour afficher les valeurs monétaires.
Procédure
Sélectionnez les cellules à mettre en forme.

Dans le groupe Nombre de l’onglet Accueil, cliquez sur le Lanceur de boîte de dialogue en regard de Nombre
(ou appuyez sur Ctrl+1).

Dans la liste Catégorie, cliquez sur le format à utiliser, puis ajustez les paramètres si nécessaire. Par exemple, si
vous utilisez le format Devise, vous pouvez sélectionner un autre symbole de devise, afficher un plus grand ou
plus petit nombre de positions décimales, ou modifier la manière dont les nombres négatifs s’affichent.

Pour plus d’informations sur les formats numériques, voir Formats numériques disponibles.
Étapes suivantes
Si Microsoft Excel affiche ##### dans une cellule après lui avoir appliqué une mise en forme
numérique, la cellule n’est probablement pas suffisamment large pour afficher les données. Pour
élargir la colonne, double-cliquez sur la bordure de droite de la colonne contenant les cellules
avec l’erreur #####. Cela permet de redimensionner automatiquement la colonne à la taille du
nombre. Vous pouvez également faire glisser la bordure de droite jusqu’à obtenir les colonnes de
la taille voulue.
La plupart du temps, les nombres s’affichent comme vous l’avez prévu, que vous les entriez dans
la feuille de calcul ou que vous les importiez à partir d’une base de données ou d’une autre source
externe. Toutefois, il arrive qu’Excel applique un format de nombre inattendu et que vous deviez
par conséquent faire certains ajustements. Par exemple, si vous tapez un nombre qui contient une
barre oblique (/) ou un tiret (-), Excel peut l’interpréter comme une date et le convertir en format de
date. Si vous voulez taper des valeurs non calculées, telles que 10e5, 1 p ou 1-2, et que vous ne
voulez pas qu’Excel convertisse la valeur en format de nombre prédéfini, vous pouvez appliquer le
format Texte aux cellules puis entrer le nombre.
Si le format de nombre prédéfini ne correspond pas à vos besoins, vous pouvez créer votre propre
format de nombre personnalisé. Du fait que le code utilisé pour créer les formats de nombres
peuvent s’avérer difficiles à comprendre au premier abord, il est préférable d’utiliser l’un des
formats de nombres prédéfinis comme point de départ. Vous pouvez alors modifier l’une des
sections de code de ce format pour créer votre propre format de nombre personnalisé. Pour
visualiser le code du format de nombre pour un format de nombre prédéfini, cliquez sur la
catégorie Personnalisée, puis recherchez dans la zone Type. Par exemple, le code
[<=9999999]###-####;(###) ###-#### sert à afficher le numéro de téléphone (555) 555-1234.

5. imprimer une feuille de calcul


Avant d’imprimer une feuille de calcul, il est conseillé d’en afficher un aperçu pour vérifier que son aspect
répond à vos attentes. Lorsque vous prévisualisez une feuille de calcul dans Microsoft Excel, elle est
ouverte en mode Microsoft Office Backstage. Dans ce mode, vous pouvez changer la disposition de la
page avant de l’imprimer.

Procédure
Afficher un aperçu de la feuille de calcul
1. Cliquez sur la feuille de calcul ou sélectionnez les feuilles de calcul dont vous souhaitez afficher
l’aperçu.
2. Cliquez sur Fichier, puis sur Imprimer.
Raccourci clavier Vous pouvez également appuyer sur les touches Ctrl+P.
Remarque La fenêtre d’aperçu apparaît en noir et blanc, que votre ou vos feuilles de calcul soient ou
non en couleur, à moins que votre configuration n’inclue une imprimante couleur.
3. Pour afficher un aperçu de la page suivante et de la page précédente en bas de la fenêtre Aperçu
avant impression, cliquez sur Page suivante et Page précédente.
Remarque Les options Page suivante et Page précédente ne sont disponibles que lorsque vous
sélectionnez plusieurs feuilles de calcul ou lorsqu’une feuille de calcul contient plusieurs pages de
données. Pour afficher plusieurs feuilles de calcul, sous Paramètres, cliquez sur Imprimer le classeur
entier.
Définir les options d’impression
Effectuez une ou plusieurs des opérations suivantes :
1. Pour changer l’imprimante, cliquez sur la zone déroulante sous Imprimante et sélectionnez
l’imprimante souhaitée.
2. Pour changer la configuration de la page, notamment son orientation, ses marges et le format du
papier, sélectionnez les options souhaitées sous Paramètres.
3. Pour mettre la feuille de calcul entière à l’échelle afin qu’elle soit imprimée sur une seule page, sous
Paramètres, cliquez sur l’option souhaitée dans la zone déroulante des options d’échelle.

Conseil Pour plus d’informations sur la définition des en-têtes et des pieds de page, voir Utiliser des en-têtes
et des pieds de page dans les impressions de feuilles de calcul. Pour plus d’informations sur la manière de
répéter des lignes ou des colonnes données sur les pages imprimées, voir Répéter des lignes ou colonnes
spécifiques sur chaque page imprimée

Imprimer tout ou partir de la feuille de calcul


1. Effectuez l’une des opérations suivantes :
 Pour imprimer une partie d’une feuille de calcul, cliquez sur cette dernière, puis sélectionnez la
plage de données que vous souhaitez imprimer.
 Pour imprimer l’intégralité d’une feuille de calcul, cliquez sur cette dernière pour l’activer.
2. Cliquez sur Imprimer.
Raccourci clavier Vous pouvez également appuyer sur les touches Ctrl+P.
3. Sous Paramètres, sélectionnez une option pour imprimer la sélection, la ou les feuilles actives ou la
totalité du classeur.
Remarque Si une zone d’impression est définie pour la feuille de calcul, Excel imprime uniquement
cette zone. Si vous ne voulez pas imprimer uniquement la zone d’impression définie, activez la case à
cocher Ignorer les zones d’impression.

6. créer un tableau Excel


Pour faciliter l’utilisation des données, vous pouvez les classer dans un tableau dans une feuille de
calcul (feuille de calcul : document principal utilisé dans Microsoft Excel pour traiter et stocker des
données ; également appelé tableur. Une feuille de calcul est composée de cellules organisées dans des
lignes et des colonnes et fait toujours partie d’un classeur.).

Les tableaux facilitent le filtrage des données et sont composés de colonnes calculées et de lignes de
totaux, ce qui facilite également les calculs.

Procédure
Dans une feuille de calcul, sélectionnez la plage de cellules que vous souhaitez inclure dans le tableau. Les
cellules peuvent être vides ou contenir des données.

Sous l’onglet Accueil, dans le groupe Styles, cliquez sur Mettre sous forme de tableau, puis sur le style de
tableau souhaité.

Raccourci clavier Vous pouvez également appuyer sur Ctrl+L ou Ctrl+T.

Si la plage sélectionnée contient des données que vous voulez afficher en en-tête, activez la case à cocher
Mon tableau comporte des en-têtes dans la boîte de dialogue Mettre sous forme de tableau.
REMARQUES
Les noms des en-têtes de tableau sont affectés par défaut si vous n’activez pas la case à cocher Mon
tableau comporte des en-têtes. Pour modifier les noms par défaut, sélectionnez l’en-tête par défaut
à remplacer, puis tapez le texte de votre choix.
Contrairement à ce qui était le cas des listes dans Microsoft Office Excel 2003, un tableau ne contient
pas de ligne spéciale (marquée par *) permettant d’ajouter rapidement de nouvelles lignes.
7. filtrer des données à l’aide d’un filtre automatique
En filtrant des informations dans une feuille de calcul, vous pouvez rechercher des valeurs rapidement.
Vous pouvez effectuer un filtrage sur une ou plusieurs colonnes de données. Grâce au filtrage, vous
pouvez contrôler ce que vous souhaitez voir, mais également ce que vous souhaitez exclure de l’affichage.
Vous pouvez effectuer un filtrage en fonction de choix disponibles dans une liste ou vous pouvez créer des
filtres spécifiques pour vous concentrer exactement sur les données que vous souhaitez voir.
Vous pouvez rechercher du texte et des nombres lorsque vous effectuez un filtrage à l’aide de la zone
Rechercher dans l’interface de filtre.
Lorsque vous filtrez des données, des lignes entières sont masquées si les valeurs d’une ou plusieurs
colonnes ne satisfont pas aux critères de filtrage. Vous pouvez effectuer un filtrage sur des valeurs
numériques ou de texte, ou par couleur dans le cas des cellules dont l’arrière-plan ou le texte présente une
mise en forme de couleur spécifique.

Procédure
Sélectionner les données à filtrer.

1. Sous l’onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Filtrer.

2. Cliquez sur la flèche dans l’en-tête de colonne pour afficher une liste d’options de filtrage.
Remarque Suivant le type de données dans la colonne, Microsoft Excel affiche Filtres numériques ou
Filtres textuels dans la liste.

Filtrer en sélectionnant ou en recherchant des valeurs


La sélection de valeurs dans une liste et la recherche constituent les méthodes de filtrage les
plus rapides. Lorsque vous cliquez sur la flèche dans une colonne pour laquelle le filtrage est
activé, toutes les valeurs de cette colonne apparaissent dans une liste.
Utilisez la zone Rechercher pour entrer du texte ou des nombres comme critères de
recherche
Activez ou désactivez les cases à cocher pour afficher ou non les valeurs trouvées dans la
colonne de données
Utilisez des critères avancés pour rechercher des valeurs satisfaisant à des conditions
spécifiques

1. Pour effectuer une sélection en fonction de valeurs, dans la liste, désactivez la case à
cocher (Sélectionner tout). Cette opération désactive toutes les cases à cocher. Ensuite,
sélectionnez uniquement les valeurs à afficher, puis cliquez sur OK pour voir le résultat.
2. Pour rechercher du texte dans la colonne, entrez du texte ou des nombres dans la zone
Rechercher. Éventuellement, vous pouvez utiliser des caractères génériques, tels que
l’astérisque (*) ou le point d’interrogation (?). Appuyez sur Entrée pour afficher le résultat.

Filtrer des données en spécifiant des conditions


En spécifiant des conditions, vous pouvez créer des filtres personnalisés qui permettent de limiter les données
affichées exactement à celles qui vous intéressent. Pour ce faire, vous créez un filtre. Si vous avez déjà interrogé
des données dans une base de données, cette opération vous semblera familière.
1. Pointez sur Filtres numériques ou Filtres textuels dans la liste. Un menu de conditions de filtrage
apparaît.
2. Choisissez une condition, puis sélectionnez ou entrez les critères. Cliquez sur le bouton Et pour combiner
des critères (dans ce cas, tous les critères doivent être satisfaits) ou sur le bouton Ou (dans ce cas, il suffit
qu’une seule des conditions soit satisfaite).
3. Cliquez sur OK pour appliquer le filtre et obtenir les résultats escomptés.

8. Filtrer à l’aide de critères élaborés


Si les données que vous souhaitez filtrer requièrent des critères complexes (comme Type = "Produit" OR
Vendeur = "Davolio"), vous pouvez utiliser la boîte de dialogue Filtre avancé.

Présentation

La commande Avancé diffère de la commande Filtrer sur des points importants.


Elle affiche la boîte de dialogue Filtre élaboré à la place du menu Filtre automatique.
Vous tapez les critères élaborés dans une plage distincte de la feuille de calcul, au-dessus de la
plage de cellules ou de la table à filtrer. Microsoft Office Excel utilise cette plage de critères
distincte de la boîte de dialogue Filtre avancé comme source pour les critères élaborés.

Exemple : la plage de critères (A1:C4) et la plage de liste (A6:C10) utilisées pour les
procédures suivantes

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.

Comment copier un exemple

1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.


2. Sélectionnez l’exemple dans la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.

Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit de formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR


OPERATEURS DE COMPARAISON

Vous pouvez comparer deux valeurs à l’aide des opérateurs ci-dessous. Le résultat obtenu est une valeur
logique : VRAI ou FAUX.

Opérateur de comparaison Signification Exemple

= (signe égal) Égal à A1=B1

> (signe supérieur à) Supérieur à A1>B1

< (signe inférieur à) Inférieur à A1<B1

>= (signe supérieur ou égal à) Supérieur ou égal à A1>=B1

<= (signe inférieur ou égal à) Inférieur ou égal à A1<=B1

<> (signe différent) Différent de A1<>B1

UTILISATION DU SIGNE EGAL (=) POUR TAPER DU TEXTE OU UNE VALEUR

Comme le signe égal (=) est utilisé pour spécifier une formule lorsque vous tapez un texte ou une valeur
dans une cellule, Excel évalue ce que vous tapez. Toutefois, vous risquez d’obtenir des résultats
imprévisibles. Pour spécifier un opérateur d’égalité pour du texte ou pour une valeur, tapez le critère sous
forme d’expression chaîne dans la cellule appropriée de la plage de critères :

=’’=saisie’’

saisie correspondant au texte ou à la valeur que vous recherchez. Par exemple :

Vous tapez Excel évalue et affiche

="=Davolio" =Davolio

="=3000" =3000

PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE LA CASSE

Lors du filtrage des données texte, Microsoft Excel ne fait pas de distinction entre les caractères
majuscules ou minuscules. Vous pouvez cependant utiliser une formule pour effectuer une recherche
respectant la casse. À titre d’exemple, consultez la section Critères génériques.

UTILISATION DE NOMS PREDEFINIS

Vous pouvez nommer une plage Critères et afficher ainsi automatiquement la référence à la plage dans la
zone Zone de critères. Vous pouvez aussi spécifier le nom Base de données pour la plage de liste à
filtrer, et le nom Extraire pour la plage dans laquelle vous souhaitez coller les lignes. Ces plages
apparaîtront alors automatiquement dans les zones Plages et Copier dans.
CREATION D’UN CRITERE A L’AIDE D’UNE FORMULE

Vous pouvez utiliser comme critère une valeur calculée qui résulte d’une formule. Toutefois, gardez les
points suivants à l’esprit ; ils sont importants :

La formule doit avoir la valeur VRAI ou FAUX.


Comme vous utilisez une formule, entrez-la normalement et ne tapez pas l’expression de la façon
suivante :

=’’=saisie’’

N’utilisez pas l’étiquette d’une colonne comme étiquette de critère ; laissez les étiquettes des
critères vierges ou utilisez-en une qui ne soit pas une étiquette de colonne dans la plage de liste
(dans les exemples suivants, il s’agit de Moyenne calculée et Correspondance exacte).

Si vous utilisez une étiquette de colonne dans la formule au lieu d’une référence de cellule relative
ou d’un nom de plage, Excel affiche une erreur de valeur telle que #NOM? ou #VALEUR! dans la
cellule qui contient le critère. Vous pouvez ignorer ce message, car il est sans conséquence sur
les modalités de filtrage de la plage de liste.

La formule employée pour le critère doit utiliser une référence relative pour se référer à la cellule
correspondante dans la première ligne de données. Dans la section Valeur dans une colonne
supérieure à la moyenne de toutes les valeurs de cette colonne (formule), cet exemple implique
l’utilisation de la cellule C7, tandis que dans la section Texte correspondant à une recherche
respectant la casse (formule), il implique l’utilisation de la cellule A7. Ensuite, la formule est
évaluée pour chaque ligne de données dans la plage de liste.
Toutes les autres références dans la formule doivent être des références absolues.

Haut de la page

Plusieurs critères, une colonne, n’importe quel critère vrai

Logique booléenne : (Vendeur = "Davolio" OR Vendeur = "David")

1. Insérez, au-dessus de la plage de liste, au moins trois lignes vides qui peuvent être utilisées
comme plage de critères. Cette plage doit posséder des étiquettes de colonne. Veillez à laisser au
moins une ligne vide entre les valeurs des critères et la plage de liste.

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.

Comment copier un exemple

1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.


2. Sélectionnez l’exemple dans la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.


Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit des formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR

2. Pour rechercher des lignes qui répondent à plusieurs critères dans une colonne, tapez ces critères
directement les uns au-dessous des autres dans des lignes distinctes de la plage de critères. En
vous basant sur l’exemple, entrez :

A B C

1 Type Vendeur Ventes

2 ="=Davolio"

3 ="=David"

3. Cliquez sur une cellule de la plage de liste. En vous basant sur l’exemple, cliquez sur n’importe
quelle cellule de la plage A6:C10.
4. Sous l'onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Avancé.
5. Effectuez l’une des actions suivantes :
 Pour filtrer la plage de liste en masquant les lignes qui ne remplissent pas les critères,
cliquez sur l’option Filtrer la liste sur place.
 Pour filtrer la plage de liste en copiant dans un autre emplacement de la feuille de calcul les
lignes qui correspondent aux critères, cliquez sur l’option Copier vers un autre
emplacement, cliquez dans la zone Copier dans, puis cliquez sur l’angle supérieur gauche
de la zone dans laquelle vous souhaitez coller les lignes.

CONSEIL Quand vous copiez des lignes filtrées vers un autre emplacement, vous pouvez
spécifier les colonnes à inclure dans l’opération de copie. Avant de procéder au filtrage,
copiez les étiquettes des colonnes souhaitées vers la première ligne de la zone dans
laquelle vous envisagez de coller les lignes filtrées. Lors du filtrage, saisissez une référence
aux étiquettes de colonne copiées dans la zone Destination. Les lignes copiées incluront
alors uniquement les colonnes dont vous avez copié les étiquettes.
6. Dans la zone Zone de critères, entrez la référence de la plage de critères, y compris les
étiquettes de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez $A$1:$C$3.

Pour déplacer temporairement la boîte de dialogue Filtre avancé pendant que vous sélectionnez
la plage de critères, cliquez sur Réduire la boîte de dialogue .

7. Le résultat du filtrage de la plage de liste de l’exemple est le suivant :

A B C

6 Type Vendeur Ventes

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6,328 EUR

10 Produit Davolio 6,544 EUR

Haut de la page

Plusieurs critères, plusieurs colonnes, tous les critères vrais

Logique booléenne : (Type = "Produit" AND Ventes > 1000)

1. Insérez, au-dessus de la plage de liste, au moins trois lignes vides qui peuvent être utilisées
comme plage de critères. Cette plage doit posséder des étiquettes de colonne. Veillez à laisser au
moins une ligne vide entre les valeurs des critères et la plage de liste.

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.

Comment copier un exemple


1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.
2. Sélectionnez l’exemple de la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.

Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit des formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR

2. Pour rechercher des lignes qui répondent à plusieurs critères dans plusieurs colonnes, tapez tous
les critères dans la même ligne de la plage de critères. En vous basant sur l’exemple, entrez :

A B C

1 Type Vendeur Ventes

2 ="=Produit" >1 000

3. Cliquez sur une cellule de la plage de liste. En vous basant sur l’exemple, cliquez sur n’importe
quelle cellule de la plage A6:C10.
4. Sous l'onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Avancé.
5. Effectuez l’une des opérations suivantes :
 Pour filtrer la plage de liste en masquant les lignes qui ne remplissent pas les critères,
cliquez sur l’option Filtrer la liste sur place.
 Pour filtrer la plage de liste en copiant dans un autre emplacement de la feuille de calcul les
lignes qui correspondent aux critères, cliquez sur l’option Copier vers un autre
emplacement, cliquez dans la zone Copier dans, puis cliquez sur l’angle supérieur gauche
de la zone dans laquelle vous souhaitez coller les lignes.

CONSEIL Quand vous copiez des lignes filtrées vers un autre emplacement, vous pouvez
spécifier les colonnes à inclure dans l’opération de copie. Avant de procéder au filtrage,
copiez les étiquettes des colonnes souhaitées vers la première ligne de la zone dans
laquelle vous envisagez de coller les lignes filtrées. Lors du filtrage, saisissez une référence
aux étiquettes de colonne copiées dans la zone Destination. Les lignes copiées incluront
alors uniquement les colonnes dont vous avez copié les étiquettes.
6. Dans la zone Zone de critères, entrez la référence de la plage de critères, y compris les
étiquettes de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez $A$1:$C$2.

Pour déplacer temporairement la boîte de dialogue Filtre avancé pendant que vous sélectionnez
la plage de critères, cliquez sur Réduire la boîte de dialogue .

7. Le résultat du filtrage de la plage de liste de l’exemple est le suivant :

A B C

6 Type Vendeur Ventes

9 Produit David 6,328 EUR

10 Produit Davolio 6,544 EUR

Haut de la page

Plusieurs critères, plusieurs colonnes, n’importe quel critère vrai

Logique booléenne : (Type = "Produit" OR Vendeur = "David")

1. Insérez, au-dessus de la plage de liste, au moins trois lignes vides qui peuvent être utilisées
comme plage de critères. Cette plage doit posséder des étiquettes de colonne. Veillez à laisser au
moins une ligne vide entre les valeurs des critères et la plage de liste.

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.

Comment copier un exemple

1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.


2. Sélectionnez l’exemple de la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.

Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit des formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR

2. Pour rechercher des lignes qui répondent à plusieurs critères dans plusieurs colonnes dans
lesquelles tous les critères peuvent être vrais, tapez les critères dans des lignes et des colonnes
différentes de la plage de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez :

A B C

1 Type Vendeur Ventes

2 ="=Produit"

3 ="=David"

3. Cliquez sur une cellule de la plage de liste. En vous basant sur l’exemple, cliquez sur n’importe
quelle cellule de la plage de liste A6:C10.
4. Sous l'onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Avancé.

5. Effectuez l’une des opérations suivantes :


 Pour filtrer la plage de liste en masquant les lignes qui ne remplissent pas les critères,
cliquez sur l’option Filtrer la liste sur place.
 Pour filtrer la plage de liste en copiant dans un autre emplacement de la feuille de calcul les
lignes qui correspondent aux critères, cliquez sur l’option Copier vers un autre
emplacement, cliquez dans la zone Copier dans, puis cliquez sur l’angle supérieur gauche
de la zone dans laquelle vous souhaitez coller les lignes.

CONSEIL Quand vous copiez des lignes filtrées vers un autre emplacement, vous pouvez
spécifier les colonnes à inclure dans l’opération de copie. Avant de procéder au filtrage,
copiez les étiquettes des colonnes souhaitées vers la première ligne de la zone dans
laquelle vous envisagez de coller les lignes filtrées. Lors du filtrage, saisissez une référence
aux étiquettes de colonne copiées dans la zone Destination. Les lignes copiées incluront
alors uniquement les colonnes dont vous avez copié les étiquettes.
6. Dans la zone Zone de critères, entrez la référence de la plage de critères, y compris les
étiquettes de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez $A$1:$B$3.

Pour déplacer temporairement la boîte de dialogue Filtre avancé pendant que vous sélectionnez
la plage de critères, cliquez sur Réduire la boîte de dialogue .

7. Le résultat du filtrage de la plage de liste de l’exemple est le suivant :

A B C

6 Type Vendeur Ventes

9 Produit David 6,328 EUR

10 Produit Davolio 6,544 EUR

Haut de la page

Plusieurs ensembles de critères, une colonne dans tous les


ensembles

Logique booléenne : ( (Ventes > 6000 AND Ventes < 6500 ) OR (Ventes < 500) )

1. Insérez, au-dessus de la plage de liste, au moins trois lignes vides qui peuvent être utilisées
comme plage de critères. Cette plage doit posséder des étiquettes de colonne. Veillez à laisser au
moins une ligne vide entre les valeurs des critères et la plage de liste.

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.
Comment copier un exemple

1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.


2. Sélectionnez l’exemple de la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.

Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit des formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR

2. Pour rechercher des lignes qui répondent à plusieurs ensembles de critères, chaque ensemble
contenant des critères pour une seule colonne, incluez plusieurs colonnes ayant le même en-tête
de colonne. En vous basant sur l’exemple, entrez :

A B C D

1 Type Vendeur Ventes Ventes

2 >6 000 <6 500


3 <500

3. Cliquez sur une cellule de la plage de liste. En vous basant sur l’exemple, cliquez sur n’importe
quelle cellule de la plage de liste A6:C10.
4. Sous l'onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Avancé.

5. Effectuez l’une des opérations suivantes :


 Pour filtrer la plage de liste en masquant les lignes qui ne remplissent pas les critères,
cliquez sur l’option Filtrer la liste sur place.
 Pour filtrer la plage de liste en copiant dans un autre emplacement de la feuille de calcul les
lignes qui correspondent aux critères, cliquez sur l’option Copier vers un autre
emplacement, cliquez dans la zone Copier dans, puis cliquez sur l’angle supérieur gauche
de la zone dans laquelle vous souhaitez coller les lignes.

CONSEIL Quand vous copiez des lignes filtrées vers un autre emplacement, vous pouvez
spécifier les colonnes à inclure dans l’opération de copie. Avant de procéder au filtrage,
copiez les étiquettes des colonnes souhaitées vers la première ligne de la zone dans
laquelle vous envisagez de coller les lignes filtrées. Lors du filtrage, saisissez une référence
aux étiquettes de colonne copiées dans la zone Destination. Les lignes copiées incluront
alors uniquement les colonnes dont vous avez copié les étiquettes.
6. Dans la zone Zone de critères, entrez la référence de la plage de critères, y compris les
étiquettes de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez $A$1:$D$3.

Pour déplacer temporairement la boîte de dialogue Filtre avancé pendant que vous sélectionnez
la plage de critères, cliquez sur Réduire la boîte de dialogue .

7. Le résultat du filtrage de la plage de liste de l’exemple est le suivant :

A B C

6 Type Vendeur Ventes

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6,328 EUR

Haut de la page

Plusieurs ensembles de critères, plusieurs colonnes dans chaque


ensemble

Logique booléenne : ( (Vendeur = "Davolio" AND Ventes >3000) OR (Vendeur = "David" AND Ventes >
1500) )
1. Insérez, au-dessus de la plage de liste, au moins trois lignes vides qui peuvent être utilisées
comme plage de critères. Cette plage doit posséder des étiquettes de colonne. Veillez à laisser au
moins une ligne vide entre les valeurs des critères et la plage de liste.

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.

Comment copier un exemple

1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.


2. Sélectionnez l’exemple de la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.

Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit des formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR

2. Pour rechercher des lignes qui répondent à plusieurs ensembles de critères, chaque ensemble
contenant des critères pour plusieurs colonnes, tapez chaque ensemble dans des lignes et des
colonnes distinctes. En vous basant sur l’exemple, tapez :
A B C

1 Type Vendeur Ventes

2 ="=Davolio" >3 000

3 ="=David" >1 500

3. Cliquez sur une cellule de la plage de liste. En vous basant sur l’exemple, cliquez sur n’importe
quelle cellule de la plage de liste A6:C10.
4. Sous l'onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Avancé.

5. Effectuez l’une des opérations suivantes :


 Pour filtrer la plage de liste en masquant les lignes qui ne remplissent pas les critères,
cliquez sur l’option Filtrer la liste sur place.
 Pour filtrer la plage de liste en copiant dans un autre emplacement de la feuille de calcul les
lignes qui correspondent aux critères, cliquez sur l’option Copier vers un autre
emplacement, cliquez dans la zone Copier dans, puis cliquez sur l’angle supérieur gauche
de la zone dans laquelle vous souhaitez coller les lignes.

CONSEIL Quand vous copiez des lignes filtrées vers un autre emplacement, vous pouvez
spécifier les colonnes à inclure dans l’opération de copie. Avant de procéder au filtrage,
copiez les étiquettes des colonnes souhaitées vers la première ligne de la zone dans
laquelle vous envisagez de coller les lignes filtrées. Lors du filtrage, saisissez une référence
aux étiquettes de colonne copiées dans la zone Destination. Les lignes copiées incluront
alors uniquement les colonnes dont vous avez copié les étiquettes.
6. Dans la zone Zone de critères, entrez la référence de la plage de critères, y compris les
étiquettes de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez $A$1:$C$3.

Pour déplacer temporairement la boîte de dialogue Filtre avancé pendant que vous sélectionnez
la plage de critères, cliquez sur Réduire la boîte de dialogue .

7. Le résultat du filtrage de la plage de liste de l’exemple serait le suivant :

A B C

6 Type Vendeur Ventes

9 Produit David 6,328 EUR

10 Produit Davolio 6,544 EUR

Haut de la page

Critères génériques
Logique booléenne : Vendeur = un nom comportant la lettre « u » en deuxième position

Pour rechercher des valeurs de texte qui contiennent certains caractères mais pas d’autres, procédez de
l’une ou de plusieurs des façons suivantes :

Tapez un ou plusieurs caractères sans le signe égal (=) pour rechercher des lignes contenant une
valeur de texte commençant par ces caractères dans une colonne. Par exemple, si vous tapez le
texte Dav comme critère, Excel trouve « Davolio », « David » et « Davis ».
Utilisez un caractère générique.

Utilisez Pour rechercher

? (point d’interrogation) un seul caractère


Par exemple, p?rt trouve « port » et « part ».

* (astérisque) un nombre quelconque de caractères


Par exemple, *Est trouve « Nord-Est » et « Sud-Est ».

~ (tilde) suivi de ?, *, ou ~ un point d’interrogation, un astérisque ou un tilde


Par exemple, fy91~? trouve « fy91? ».

1. Insérez, au-dessus de la plage de liste, au moins trois lignes vides qui peuvent être utilisées
comme plage de critères. Cette plage doit posséder des étiquettes de colonne. Veillez à laisser au
moins une ligne vide entre les valeurs des critères et la plage de liste.

L’exemple sera plus compréhensible si vous le copiez dans une feuille de calcul vide.

Comment copier un exemple

1. Créez un classeur ou une feuille de calcul vide.


2. Sélectionnez l’exemple de la rubrique d’aide.

REMARQUE Ne sélectionnez pas les en-têtes des lignes ou des colonnes.

Sélection d’un exemple de l’aide

3. Appuyez sur Ctrl+C.


4. Dans la feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1 et appuyez sur Ctrl+V.
5. Pour passer de l’affichage des résultats à celui des formules permettant de renvoyer les
résultats, appuyez sur Ctrl+` (accent grave) ou, sous l’onglet Formules, dans le groupe
Audit des formules, cliquez sur le bouton Afficher les formules.

A B C

1 Type Vendeur Ventes


2

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6328 EUR

10 Produit Davolio 6544 EUR

2. Dans les lignes situées sous les étiquettes de colonnes, entrez les critères de comparaison. En
vous basant sur l’exemple, entrez :

A B C

1 Type Vendeur Ventes

2 ="=Me*"

3 ="=?u*"

3. Cliquez sur une cellule de la plage de liste. En vous basant sur l’exemple, cliquez sur n’importe
quelle cellule de la plage de liste A6:C10.
4. Sous l'onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Avancé.

5. Effectuez l’une des opérations suivantes :


 Pour filtrer la plage de liste en masquant les lignes qui ne remplissent pas les critères,
cliquez sur l’option Filtrer la liste sur place.
 Pour filtrer la plage de liste en copiant dans un autre emplacement de la feuille de calcul les
lignes qui correspondent aux critères, cliquez sur l’option Copier vers un autre
emplacement, cliquez dans la zone Copier dans, puis cliquez sur l’angle supérieur gauche
de la zone dans laquelle vous souhaitez coller les lignes.

CONSEIL Quand vous copiez des lignes filtrées vers un autre emplacement, vous pouvez
spécifier les colonnes à inclure dans l’opération de copie. Avant de procéder au filtrage,
copiez les étiquettes des colonnes souhaitées vers la première ligne de la zone dans
laquelle vous envisagez de coller les lignes filtrées. Lors du filtrage, saisissez une référence
aux étiquettes de colonne copiées dans la zone Destination. Les lignes copiées incluront
alors uniquement les colonnes dont vous avez copié les étiquettes.
6. Dans la zone Zone de critères, entrez la référence de la plage de critères, y compris les
étiquettes de critères. En vous basant sur l’exemple, tapez $A$1:$B$3.

Pour déplacer temporairement la boîte de dialogue Filtre avancé pendant que vous sélectionnez
la plage de critères, cliquez sur Réduire la boîte de dialogue .

7. Le résultat du filtrage de la plage de liste de l’exemple est le suivant :

A B C

6 Type Vendeur Ventes

7 Boissons Suyama 5,122 EUR

8 Viande Davolio 450 EUR

9 Produit David 6,328 EUR

9. trier des données


Lorsque vous triez des informations dans une feuille de calcul, les données s’affichent selon vos
préférences, ce qui vous permet de repérer rapidement les valeurs. Vous pouvez trier une plage ou une
table de données sur une ou plusieurs colonnes de données ; par exemple, vous pouvez trier les employés
d’abord en fonction du service, puis du nom de famille.

Procédure
Sélectionner les données à trier
Sélectionnez une plage de données, telle que A1:L5 (plusieurs lignes et colonnes) ou C1:C80 (une seule
colonne). La plage peut comporter des titres que vous avez créés afin d’identifier des colonnes ou des
lignes.

Trier rapidement
1. Sélectionnez une cellule dans la colonne qui doit faire l’objet du tri.

2. Cliquez sur pour effectuer un tri croissant (de A à Z ou du nombre le plus petit au
nombre le plus grand).

3. Cliquez sur pour effectuer un tri décroissant (de Z à A ou du nombre le plus grand au
nombre le plus petit).

Trier en spécifiant des critères


Vous pouvez choisir les colonnes sur lesquelles doivent porter le tri en cliquant sur la commande Trier dans le
groupe Trier et filtrer de l’onglet Données.
1. Sélectionnez une seule cellule dans la plage à trier.
2. Sous l’onglet Données, dans le groupe Trier et filtrer, cliquez sur Trier.

La boîte de dialogue Tri s’affiche.


3. Dans la liste Trier par, sélectionnez la première colonne sur laquelle doit porter le tri.
4. Dans la liste Trier sur, sélectionnez Valeurs, Couleur de cellule, Couleur de police ou Icône de cellule.
5. Dans la liste Ordre, sélectionnez l’ordre à appliquer à l’opération de tri : croissant ou décroissant par ordre
alphabétique ou numérique (c’est-à-dire, de A à Z ou de Z à A pour le texte ou du plus petit au plus grand
ou vice versa pour les nombres).

10. Appliquer une mise en forme conditionnelle


En appliquant une mise en forme conditionnelle à vos données, vous pouvez d’un simple coup d’œil
identifier rapidement les écarts dans une plage de valeurs.

Ce graphique montre des données de température avec une mise en forme conditionnelle qui utilise une
échelle de couleurs pour différencier les valeurs élevées, moyennes et basses. La procédure suivante
utilise ces données.

Procédure
Sélectionner les données auxquelles vous souhaitez appliquer une mise en forme conditionnelle

Appliquer la mise en forme conditionnelle


1. Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Style, cliquez sur la flèche en regard de Mise en
forme conditionnelle, puis sur Nuances de couleurs.
2. Placez le pointeur de la souris au-dessus des icônes d’échelles de couleurs pour obtenir
un aperçu des données avec application de la mise en forme conditionnelle.
Dans une échelle à trois couleurs, la couleur du haut représente les valeurs élevées, celle
du centre, les valeurs moyennes et celle du bas, les valeurs basses. Cet exemple utilise
l’échelle de couleurs Rouge-Jaune-Bleu.

Expérimenter la mise en forme conditionnelle


Dans le groupe Style de l’onglet Accueil, cliquez sur la flèche à côté de Mise en forme conditionnelle, puis
expérimentez les styles disponibles.

11. appliquer la validation des données


Masquer tout
La validation des données permet de contrôler le type de données et les valeurs que les utilisateurs entrent
dans une cellule. Par exemple, vous pouvez l’utiliser pour restreindre l’entrée des données à une certaine
plage de dates, limiter les choix disponibles en utilisant une liste ou vous assurer que seuls des nombres
entiers sont entrés.
Procédure
Sélectionnez une ou plusieurs cellules à valider, puis sous l’onglet Données, dans le groupe Outils de
données, cliquez sur Validation des données.

Problème : la commande Validation des données n’est pas disponible.


Un tableau Microsoft Excel est peut-être lié à un site SharePoint Vous ne pouvez pas activer la
validation des données pour un tableau Excel qui est lié à un site SharePoint. Pour activer la validation des
données, vous devez annuler la liaison du tableau Excel ou le convertir en plage.
Vous êtes en train de saisir des données La commande Validation des données n’est pas disponible sous
l’onglet Données pendant que vous entrez des données dans une cellule. Pour terminer la saisie des
données, appuyez sur Entrée ou Échap.
La feuille de calcul est peut-être protégée ou partagée Vous ne pouvez pas modifier les paramètres de
validation des données si votre classeur est partagé ou protégé. Pour savoir comment arrêter le partage ou la
protection d’un classeur, voir les liens de la section Voir aussi.

Dans la boîte de dialogue Validation des données, cliquez sur l’onglet Paramètres et sélectionnez le type
de validation de données souhaité.
Par exemple, si vous voulez que les utilisateurs entrent un numéro de compte à 5 chiffres, dans la zone
Autoriser, sélectionnez Longueur du texte, dans la zone Données, sélectionnez égal à, puis dans la zone
Longueur, entrez 5.

Effectuez l’une des actions suivantes ou les deux :


Pour afficher un message de saisie lorsqu’un utilisateur clique sur la cellule, cliquez sur l’onglet
Message de saisie, activez la case à cocher Quand la cellule est sélectionnée, puis entrez les options
de message de saisie souhaitées.
Pour répondre lorsqu’un utilisateur entre des données non valides dans la cellule, cliquez sur l’onglet
Alerte d’erreur, activez la case à cocher Quand des données non valides sont tapées, puis entrez
les options d’alerte souhaitées.

12. créer une formule


Les formules sont des équations qui permettent d’effectuer des calculs, de renvoyer des informations, de
manipuler le contenu d’autres cellules, de tester des conditions, etc. Une formule commence toujours par
un signe égal (=).
Le tableau suivant propose quelques exemples de formules avec leurs descriptions.
Formule Description

=5+2*3 Ajoute 5 au produit de 2 fois 3.


=RACINE(A1) Utilise la fonction RACINE pour renvoyer la racine carrée de la valeur dans A1.

=AUJOURDHUI() Renvoie la date du jour.

=SI(A1>0,"Plus","Moins") Teste la cellule A pour déterminer si elle contient une valeur supérieure à 0. Si le résultat du
test est vrai, le texte « Plus » apparaît dans la cellule ; sinon c’est le texte « Moins » qui
apparaît.

Procédure
Sélectionner une cellule et commencer à taper
Dans une cellule, tapez un signe égal (=) pour commencer la formule.

Remplir le reste de la formule


Effectuez l’une des opérations suivantes :
Tapez une combinaison de nombres et d’opérateurs ; par exemple, 3+7.
Utilisez la souris pour sélectionner d’autres cellules (en insérant un opérateur entre
chacune des références). Par exemple, sélectionnez B1, tapez un signe plus (+),
sélectionnez C1, tapez +, puis sélectionnez D1.
Tapez une lettre afin de générer une liste de fonctions de feuille de calcul. Par exemple, le
fait de taper « a » affiche toutes les fonctions disponibles commençant par la lettre « a ».

Terminer la formule
Pour terminer une formule qui utilise une combinaison de nombres, de références de cellule et
d’opérateurs, appuyez sur Entrée.
Pour terminer une formule qui utilise une fonction, remplissez les informations requises pour la fonction,
puis appuyez sur Entrée. Par exemple, la fonction ABS requiert une valeur numérique : il peut s’agir d’un
nombre que vous tapez ou d’une cellule que vous sélectionnez et qui contient un nombre.
Vos formules terminées peuvent ressembler aux exemples suivants :
Formule Description

=3+7 Additionne deux nombres

=B1+C1+D1 Additionne les valeurs contenues dans trois cellules

=ABS(-3) Convertit un nombre avec sa valeur positive

utiliser une fonction dans une formule


Outre le fait d’entrer des formules qui effectuent une opération mathématique de base, telle qu’une somme,
une soustraction, une multiplication ou une division, vous pouvez utiliser une vaste bibliothèque de
fonctions de feuille de calcul prédéfinies dans Microsoft Excel pour effectuer de nombreuses autres
opérations.

Vous pouvez utiliser ces fonctions pour retourner des informations en effectuant, par exemple, les
opérations suivantes :
obtention de la date actuelle ;
recherche du nombre de caractères dans une cellule ;
manipulation de texte, telle que la conversion de « bonjour » en « Bonjour », voire en
« BONJOUR » ;
calcul d’une mensualité d’emprunt ;
test du contenu de deux cellules visant à déterminer celle dont la valeur est la plus grande ou si
leurs valeurs sont identiques.

Procédure
Commencer à taper des données dans une cellule
Dans une cellule, tapez le signe égal (=), puis tapez une lettre, telle que « a », pour afficher la liste des
fonctions disponibles.
Utilisez la flèche vers le bas pour faire défiler vers le bas dans la liste.
En parcourant la liste, une info-bulle (brève description) s’affiche pour chaque fonction. Par exemple, l’info-
bulle associée à la fonction ABS est « Renvoie la valeur absolue d’un nombre, un nombre sans son signe ».

Choisir une fonction et renseigner ses arguments


Dans la liste, double-cliquez sur la fonction à utiliser. Excel entre le nom de la fonction
dans la cellule, suivi d’une parenthèse ouvrante ; par exemple, =SOMME(.
Après la parenthèse ouvrante, entrez un ou plusieurs arguments le cas échéant. Un argument est
une information utilisée par la fonction. Excel vous indique le type d’informations à entrer en
guise d’argument. Selon le cas, il s’agit d’un nombre, de texte ou d’une référence à une autre
cellule.
Par exemple, la fonction ABS requiert un nombre en guise d’argument. Pour sa part, la fonction
MAJUSCULE (qui convertit n’importe quel texte en minuscules en texte en majuscules) requiert
une chaîne de texte comme argument. La fonction PI, quant à elle, ne requiert aucun argument,
car elle retourne simplement la valeur de pi (3,14159...).

Terminer la formule et afficher le résultat


Appuyez sur Entrée.
Excel ajoute automatiquement la parenthèse fermante, puis la cellule affiche le résultat de la fonction que vous
avez utilisée dans la formule. Sélectionnez la cellule et observez la barre de formule pour afficher la formule.
Exemples de fonction :
Description
La fonction SI renvoie une valeur si la condition que vous spécifiez est VRAI, et une autre valeur si cette
condition est FAUX. Par exemple, la formule =SI(A1>10,"Plus de 10","10 ou moins") renvoie "Plus de 10"
si A1 est supérieur à 10, et "10 ou moins" si A1 est inférieur ou égal à 10.

Syntaxe
SI(test_logique, [valeur_si_vrai], [valeur_si_faux])
La syntaxe de la fonction SI contient les arguments suivants :
test_logique Obligatoire. Représente toute valeur ou expression qui peut prendre la valeur VRAI
ou FAUX. Par exemple, A10=100 est une expression logique ; si la valeur contenue dans la cellule
A10 est égale à 100, le résultat de l’expression est VRAI. Dans le cas contraire, le résultat est
FAUX. Cet argument peut utiliser n’importe quel opérateur de calcul par comparaison.
valeur_si_vrai Facultatif. La valeur qui doit être renvoyée si l’argument test_logique a pour
résultat VRAI. Par exemple, si la valeur de cet argument est la chaîne de caractères « Cadre dans
le budget » et que l’argument test_logique a pour résultat VRAI, la fonction SI renvoie le texte
« Cadre dans le budget ». Si test_logique a pour résultat VRAI et que l’argument valeur_si_vrai
est omis (lorsqu’un seul point-virgule suit l’argument test_logique), la fonction SI renvoie la valeur
0 (zéro). Pour afficher le mot VRAI, utilisez la valeur logique VRAI pour l’argumentvaleur_si_vrai.
valeur_si_faux Facultatif. La valeur qui doit être renvoyée si l’argument test_logique a pour
résultat FAUX. Par exemple, si la valeur de cet argument est la chaîne de caractères « Dépasse
le budget » et que l’argument test_logique a pour résultat FAUX, la fonction SI renvoie le texte
« Dépasse le budget ». Si test_logique a pour résultat FAUX et que l’argument valeur_si_faux
est omis (lorsqu’aucune virgule ne suit l’argument valeur_si_vrai), la fonction SI renvoie la valeur
logique FAUX. Si test_logique a pour résultat FAUX et que la valeur de l’argument
valeur_si_faux est omise (absence dans la fonction SI de point-virgule après l’argument
valeur_si_vrai), la fonction SI renvoie la valeur 0 (zéro).
La fonction SOMME.SI permet de calculer la somme des valeurs d’une plage qui répond au critère spécifié.
Par exemple, supposons que dans une colonne contenant des nombres, vous vouliez uniquement calculer
la somme des valeurs supérieures à 5. Vous pouvez utiliser la formule suivante :
=SOMME.SI(B2:B25;">5")
Dans cet exemple, le critère est appliqué aux valeurs calculées. Si vous le souhaitez, vous pouvez
appliquer le critère à une plage et calculer les valeurs dans une autre plage. Par exemple, la formule
=SOMME.SI(B2:B5;"Jean";C2:C5) calcule uniquement la somme des valeurs de la plage C2:C5, dans
laquelle les cellules correspondantes de la plage B2:B5 contiennent le mot « Jean ».
REMARQUE Pour calculer la somme de cellules en fonction de plusieurs critères, voir SOMME.SI.ENS,
fonction.

Syntaxe
SOMME.SI(plage;critère;[somme_plage])
La syntaxe de la fonction SOMME.SI comporte les arguments suivants :
plage Obligatoire. Plage de cellules à calculer en fonction du critère. Les cellules de chaque
plage doivent être des nombres ou des noms, des matrices ou des références contenant des
nombres. Les valeurs vides ou textuelles ne sont pas prises en compte.
critère Obligatoire. critère, exprimé sous forme de nombre, d’expression, de référence de cellule,
de texte ou de fonction qui définit les cellules à ajouter. Par exemple, l’argument critère peut être
exprimé sous l’une des formes suivantes : 32, ">32", B5, 32, "32", "pommes" ou AUJOURDHUI().
IMPORTANT Tous les critères textuels et tous les critères qui contiennent des symboles
mathématiques ou logiques doivent être placés entre guillemets ("). En revanche, les guillemets
ne sont pas nécessaires pour les critères numériques.
plage_somme Facultatif. Cellules réelles à ajouter, si vous voulez ajouter d’autres cellules que
celles qui sont spécifiées dans l’argument plage. Si l’argument plage_somme est omis, Excel
ajoute les cellules spécifiées dans l’argument plage (les cellules auxquelles s’applique le critère).

Description
Ajoute les cellules dans une plage qui répond à plusieurs critères. Par exemple, si vous souhaitez
additionner les nombres de la plage A1:A20 uniquement si les numéros correspondants en B1:B20 sont
supérieurs à zéro (0), et les numéros correspondants en C1:C20 sont inférieurs à 10, vous pouvez utiliser
la formule suivante :
=SOMME.SI.ENS(A1:A20, B1:B20, ">0", C1:C20, "<10")
IMPORTANT L’ordre des arguments est différent entre SOMME.SI.ENS et SOMME.SI. En particulier,
l’argument somme_plage est le premier argument dans SOMME.SI.ENS, mais le troisième dans
SOMME.SI. Lorsque vous copiez et modifiez ces fonctions similaires, veillez à placer les arguments dans
l’ordre approprié.

Syntaxe
SOMME.SI.ENS(somme_plage, plage_critères1, critère1, [plage_critères2,
critère2], ...)
La syntaxe de la fonction SOMME.SI.ENS contient les arguments suivants :
somme_plage Requis. Une ou plusieurs cellules à additionner, y compris les nombres ou les
noms, les plages ou les références de cellules qui contiennent des nombres. Les valeurs vides et
le texte sont ignorés.
plage_critères1 Requis. La première plage dans laquelle évaluer les critères associés.
critère1 Requis. Représente le critère, exprimé sous forme de nombre, d’expression, de
référence de cellule ou de texte, qui détermine les cellules dans lesquelles l’argument
plage_critères1 sera ajouté. Par exemple, l’argument critère peut être exprimé sous l’une des
formes suivantes : 32, ">32", B4, "pommes" ou "32".
plage_critères2, critère2, … Facultatif. Plages supplémentaires et leurs critères associés.
Jusqu’à 127 paires plage/critères sont autorisées.
la fonction RECHERCHEV dans Microsoft Excel.

Description
Vous pouvez utiliser la fonction RECHERCHEV pour effectuer une recherche dans la première colonne
d’une plage de cellules, puis obtenir la valeur d’une cellule appartenant à la même ligne de la plage. Par
exemple, supposons que la plage A2:C10 contienne une liste d’employés. Les numéros d’identification des
employés sont stockés dans la première colonne de la plage, comme illustré ci-après.
Si vous connaissez le numéro d’identification de l’employé, vous pouvez utiliser la fonction RECHERCHEV
pour obtenir le département ou le nom de cet employé. Pour obtenir le nom de l’employé dont le numéro
d’identification est 38, vous pouvez utiliser la formule =RECHERCHEV(38;A2:C10;3;FAUX). Cette formule
recherche la valeur 38 dans la première colonne de la plage A2:C10, puis renvoie la valeur contenue dans
la cellule à l’intersection de la troisième colonne de la plage et de la ligne de la valeur cherchée (« Axel
Delgado »).
Le V de RECHERCHEV signifie « vertical ». Utilisez la fonction RECHERCHEV plutôt que la fonction
RECHERCHEH lorsque vos valeurs de comparaison se trouvent dans une colonne située à gauche des
données à trouver.

Syntaxe
RECHERCHEV(valeur_cherchée, table_matrice, no_index_col, [valeur_proche])
La syntaxe de la fonction RECHERCHEV contient les arguments suivants :
valeur_cherchée Obligatoire. La valeur à chercher dans la première colonne du tableau ou de la
plage. L’argument valeur_cherchée peut être une valeur ou une référence. Si la valeur que vous
fournissez pour l’argument valeur_cherchée est inférieure à la plus petite valeur contenue dans
la première colonne de l’argument table_matrice, RECHERCHEV renvoie la valeur d’erreur #N/A.
table_matrice Obligatoire. Plage de cellules qui contient les données. Vous pouvez utiliser une
référence à une plage (par exemple, A2:D8) ou un nom de plage. C’est sur les valeurs de la
première colonne de table_matrice que porte valeur_cherchée. Ces valeurs peuvent être du
texte, des nombres ou des valeurs logiques. La fonction ne fait pas de distinction entre les
majuscules et les minuscules.
no_index_col Obligatoire. Numéro de la colonne de l’argument table_matrice dont la valeur
correspondante doit être renvoyée. Si l’argument no_index_col est égal à 1, la fonction renvoie la
valeur de la première colonne de l’argument table_matrice ; si l’argument no_index_col est égal
à 2, la valeur de la deuxième colonne de l’argument table_matrice est renvoyée, et ainsi de suite.
Si l’argument no_index_col est :
inférieur à 1, RECHERCHEV renvoie la valeur d’erreur #VALEUR! ;
supérieur au nombre de colonnes dans table_matrice, RECHERCHEV renvoie la valeur
d’erreur #REF!.
valeur_proche Facultatif. Représente une valeur logique indiquant si vous souhaitez que la
fonction RECHERCHEV recherche une valeur exacte ou voisine de celle que vous avez
spécifiée :
Si l’argument valeur_proche est VRAI ou omis, une donnée exacte ou proche est renvoyée.
Si aucune valeur exacte n’est trouvée, la valeur immédiatement inférieure à
valeur_cherchée est renvoyée.
IMPORTANT Si l’argument valeur_proche est VRAI ou omis, les valeurs de la première
colonne de table_matrice doivent être classées en ordre croissant ; sans cela, il se peut
que RECHERCHEV ne renvoie pas la bonne valeur.
Pour plus d’informations, voir Trier les données d’une plage ou d’un tableau.
Si l’argument valeur_proche est FAUX, il n’est pas indispensable que les valeurs de la
première colonne de table_matrice soient triées.
Si l’argument valeur_proche est FAUX, RECHERCHEV recherche exclusivement une
correspondance exacte. Si plusieurs valeurs de la première colonne de table_matrice
correspondent à valeur_cherchée, c’est la première valeur trouvée qui est utilisée. Si
aucune valeur ne correspond, la valeur d’erreur #N/A est renvoyée.
la fonction INDEX dans Microsoft Excel.

Description
Renvoie une valeur ou une référence à une valeur provenant d’un tableau ou d’une plage. La fonction
INDEX existe sous deux formes : la forme matricielle et la forme référentielle.
Si vous souhaitez voir la

renvoyer la valeur d’une cellule ou d’une matrice de cellules spécifiée forme matricielle

renvoyer une référence à des cellules spécifiées forme référentielle

Forme matricielle
DESCRIPTION
Renvoie la valeur d’un élément d’un tableau ou d’une matrice, sélectionné à partir des index de numéros de
ligne et de colonne.
Utilisez la forme matricielle si le premier argument de la fonction INDEX est une constante matricielle.
SYNTAXE
INDEX(matrice, no_lig, [no_col])
La syntaxe de la fonction INDEX contient les arguments suivants :
matrice Obligatoire. Représente une plage de cellules ou une constante matricielle.
Si l’argument matrice contient une seule ligne ou colonne, l’argument no_lig ou no_col est
facultatif.
Si l’argument matrice comporte plusieurs lignes et plusieurs colonnes et que seul l’argument
no_lig ou no_col est utilisé, la fonction INDEX renvoie une matrice des valeurs de la ligne ou
de la colonne entière de la matrice.
no_lig Obligatoire. Sélectionne la ligne de la matrice dont une valeur doit être renvoyée. Si
l’argument no_lig n’est pas spécifié, l’argument no_col est obligatoire.
no_col Facultatif. Sélectionne la colonne de la matrice dont une valeur doit être renvoyée. Si
l’argument no_col n’est pas spécifié, l’argument no_lig est obligatoire.
REMARQUE
Si les arguments no_lig et no_col sont tous deux utilisés, la fonction INDEX renvoie la valeur de la
cellule située à l’intersection des arguments no_lig et no_col.
Si vous spécifiez la valeur 0 (zéro) pour l’argument no_lig ou no_col, la fonction INDEX renvoie
respectivement la matrice des valeurs de la colonne ou de la ligne entière. Pour utiliser les valeurs
renvoyées sous la forme d’une matrice, entrez la fonction INDEX en tant que formule matricielle,
dans une plage horizontale de cellules pour une ligne et dans une plage verticale de cellules pour
une colonne. Pour entrer la formule matricielle, appuyez sur Ctrl+Maj+Entrée.
Les arguments no_lig et no_col doivent pointer sur une cellule appartenant à l’argument matrice.
Sinon, la fonction INDEX renvoie la valeur d’erreur #REF!.

13. Rechercher et corriger les erreurs dans les formules

CORRIGER LES ERREURS COURANTES DANS LES FORMULES UNE PAR UNE
Avertissement Si la feuille de calcul a précédemment été contrôlée pour déceler les erreurs et si les
erreurs ont été ignorées, ces dernières n’apparaissent pas jusqu’à ce qu’elles soient réinitialisées.
1. Sélectionnez la feuille de calcul pour laquelle vous souhaitez vérifier les erreurs.
2. Si la feuille de calcul est calculée manuellement, appuyez sur F9 pour la recalculer maintenant.
3. Sous l'onglet Formules, dans le groupe Vérification des erreurs, cliquez sur le bouton du groupe
Vérification des erreurs.

La boîte de dialogue Vérification des erreurs s’affiche lorsque des erreurs sont détectées.
4. Si vous avez précédemment ignoré des erreurs, vous pouvez vérifier ces erreurs à nouveau en
procédant comme suit :
1. Cliquez sur Options.
2. Dans la section Vérification des erreurs, cliquez sur Rétablir les erreurs ignorées.
3. Cliquez sur OK.
4. Cliquez sur Reprendre.
Remarque La réinitialisation des erreurs ignorées entraîne la réinitialisation de toutes les
erreurs dans les feuilles du classeur actif.
5. Placez la boîte de dialogue Vérification des erreurs juste en dessous de la barre de formule.

6. Cliquez sur l’un des boutons d’action situés dans la partie droite de la boîte de dialogue. Les
actions disponibles diffèrent pour chaque type d’erreur.
Remarque Si vous cliquez sur Ignorer l’erreur, l’erreur est marquée comme devant être ignorée
lors des prochaines vérifications.
7. Cliquez sur Suivant.
8. Poursuivez jusqu’à ce que la vérification des erreurs soit terminée.
Haut de la page
MARQUER LES ERREURS DE FORMULE COURANTES SUR LA FEUILLE DE CALCUL ET LES
CORRIGER
1. Cliquez sur l’onglet Fichier.
2. Cliquez sur Options, puis sur la catégorie Formules.
3. Sous Vérification des erreurs, vérifiez que la case à cocher Activer la vérification des erreurs
d’arrière-plan est activée.
4. Pour changer la couleur du triangle qui indique où une erreur s’est produite, dans la zone
Indiquer les erreurs à l’aide de cette couleur, sélectionnez la couleur désirée. Cliquez sur OK
pour fermer la boîte de dialogue Options Excel.
5. Pour corriger une erreur dans une feuille de calcul, sélectionnez une cellule présentant un triangle
dans le coin supérieur gauche.
6. En regard de la cellule, cliquez sur le bouton Vérification des erreurs , puis sur l’option de
votre choix. Les commandes disponibles sont différentes pour chaque type d’erreur et la première
entrée décrit l’erreur.
Si vous cliquez sur Ignorer l’erreur, l’erreur est marquée comme devant être ignorée lors des
prochaines vérifications.
7. Répétez les deux étapes précédentes.
Haut de la page

Corriger une valeur d’erreur


Si une formule ne permet pas de calculer correctement un résultat, Excel affiche une valeur d’erreur, telle
que #####, #DIV/0!, #N/A, #NOM?, #NUL!, #NOMBRE!, #REF! et #VALEUR!. Pour chaque type d’erreur, il
existe des causes et des solutions différentes.
Le tableau suivant contient des liens vers des articles qui décrivent ces erreurs en détail, ainsi qu’une brève
description pour vous aider à démarrer.
Lien vers un article détaillé Description
Corriger une erreur ##### Excel affiche cette erreur lorsqu’une colonne n’est pas assez large pour
présenter tous les caractères d’une cellule ou lorsqu’une cellule contient
des valeurs de date ou d’heure négatives.
Par exemple, une formule qui soustrait une date future à une date passée,
par exemple, =15/06/2008-01/07/2008, donne une valeur de date
négative.

Corriger une erreur #DIV/0! Excel affiche cette erreur lorsqu’un nombre est divisé par zéro (0) ou par
une cellule qui ne contient aucune valeur.

Corriger une erreur #N/A Excel affiche cette erreur lorsqu’une valeur n’est pas disponible pour une
fonction ou une formule.

Corriger une erreur #NOM? Cette erreur s’affiche quand Excel ne reconnaît pas du texte dans une
formule. Tel est le cas, par exemple, lorsqu’un nom de plage ou le nom
d’une fonction est mal orthographié.

Corriger une erreur #NOMBRE! Excel affiche cette erreur lorsqu’une formule ou une fonction contient des
valeurs numériques non valides.

Corriger une erreur #NUL! Excel affiche cette erreur lorsque vous spécifiez une intersection de deux
zones qui, en réalité, ne se coupent pas (c.-à.-d., qui ne se croisent pas).
L’opérateur d’intersection est un espace qui sépare les références dans
une formule.
Par exemple, les zones A1:A2 et C3:C5 ne se coupant pas, le fait d’entrer
la formule =SOMME(A1:A2 C3:C5) renvoie l’erreur #NUL!.

Corriger une erreur #REF! Excel affiche cette erreur lorsqu’une référence de cellule n’est pas valide.
Par exemple, vous avez peut-être supprimé des cellules auxquelles
d’autres formules faisaient référence ou vous avez collé des cellules que
vous avez déplacées sur des cellules qui étaient référencées par d’autres
formules.

Corriger une erreur #VALEUR! Excel peut afficher cette erreur si votre formule comporte des cellules qui
contiennent des types de données différents. Si la vérification des erreurs
est activée, l’info-bulle affiche le message suivant : « Le type de données
d’une valeur utilisée dans la formule est incorrect ». Vous pouvez
généralement résoudre ce problème en apportant des modifications
mineures à la formule.

Haut de la page

Examiner une formule et son résultat en


utilisant la fenêtre Espion
Lorsque des cellules ne sont pas visibles dans une feuille de calcul,
vous pouvez les visualiser avec leurs formules dans la barre d’outils
Fenêtre Espion. La Fenêtre Espion facilite la réalisation d’audits et la
confirmation des résultats de formules, ainsi que des résultats dans de
grandes feuilles de calcul. Cette fenêtre est pratique, car vous n’avez
pas besoin de parcourir la feuille de calcul en permanence.
Cette barre d’outils peut être déplacée ou ancrée comme toute autre barre d’outils. Par exemple, vous
pouvez l’ancrer en bas de la fenêtre. Cette barre d’outils garde la trace des propriétés suivantes d’une
cellule : classeur, feuille, nom, cellule, valeur et formule.
Remarque Une seule fenêtre espion est disponible par cellule.
AJOUTER DES CELLULES A LA FENETRE ESPION
1. Sélectionnez les cellules que vous souhaitez examiner.
Pour sélectionner toutes les cellules d’une feuille de calcul contenant des formules, dans le
groupe Édition de l’onglet Accueil, cliquez sur Rechercher & sélectionner, puis sur
Sélectionner les cellules et enfin sur Formules.

2. Sous l'onglet Formules, dans le groupe Audit de formules, cliquez sur Fenêtre Espion.

3. Cliquez sur Ajouter un espion .


4. Cliquez sur Ajouter.
5. Déplacez la barre d’outils Fenêtre Espion vers le haut, vers le bas, vers la gauche ou vers la
droite de la fenêtre.
6. Pour modifier la largeur d’une colonne, faites glisser la bordure située à droite de la colonne.
7. Pour afficher la cellule à laquelle une entrée de la barre d’outils Fenêtre Espion fait référence,
double-cliquez sur cette entrée.
Remarque Les cellules contenant des références externes à d’autres classeurs ne s’affichent dans la
barre d’outils Fenêtre Espion que lorsque les autres classeurs sont ouverts.
Haut de la page
SUPPRIMER DES CELLULES DE LA FENETRE ESPION
1. Si la barre d’outils Fenêtre Espion ne s’affiche pas, dans le groupe Audit de formules de l’onglet
Formules, cliquez sur Fenêtre Espion.
2. Sélectionnez les cellules à supprimer.
Pour sélectionner plusieurs cellules, appuyez sur Ctrl, puis cliquez sur les cellules de votre choix.
3. Cliquez sur Supprimer un espion .
Haut de la page

14. créer des graphiques de vos données


Un graphique est une représentation visuelle de vos données. Il peut afficher des données numériques
sous forme de colonnes (dans un histogramme) ou de lignes (dans un graphique en courbes).
Un graphique permet de mieux comprendre d’importants volumes de données et les relations qui existent
entre différentes séries de données. Il permet également de présenter une vue d’ensemble des données
que vous pouvez analyser afin d’identifier les tendances majeures.

Procédure
Sélectionnez les données à insérer dans le graphique.

Conseil Elles doivent être présentées sur des lignes ou des colonnes, accompagnées d’étiquettes de lignes à
gauche et d’étiquettes de colonnes au-dessus des données : Excel détermine automatiquement la meilleure façon
de tracer les données dans un graphique.

Sous l’onglet Insertion du groupe Graphiques, cliquez sur un type de graphique, puis un sous-type.

Conseil Pour afficher tous les types de graphiques disponibles, cliquez sur pour ouvrir la boîte de
dialogue Insérer un graphique, puis cliquez sur les flèches pour faire défiler les types de graphiques.

Lorsque vous placez le pointeur sur un type de graphique, une info-bulle en indique le nom.
Pour plus d’informations sur les types de graphiques, voir Types de graphiques disponibles.

L’option Outils de graphique permet d’ajouter des éléments de graphique comme des titres et des étiquettes de
données et de modifier la conception, la disposition ou la mise en forme de votre graphique.
Conseil Si l’option Outils de graphique n’apparaît pas, cliquez sur le graphique pour l’activer.

15. créer une macro


Si, dans Microsoft Excel, vous effectuez fréquemment certaines tâches, vous pouvez enregistrer une macro
pour les automatiser. Une macro est une action ou un ensemble d’actions que vous pouvez exécuter autant
de fois que vous le souhaitez. Lorsque vous créez une macro, vous enregistrez vos clics de souris et vos
frappes de touche. Après avoir créé une macro, vous pouvez la modifier pour apporter des modifications
mineures à son fonctionnement.
Supposons que, chaque mois, vous créez un rapport pour votre chef comptable. Vous souhaitez que les
noms des clients dont le compte est en souffrance apparaissent en rouge et appliquer également une mise
en forme en gras. Vous pouvez créer, puis exécuter une macro qui applique rapidement ces modifications
de mise en forme aux cellules que vous sélectionnez.

Procédure
Avant d’enregistrer une macro
Assurez-vous que l’onglet Développeur est visible dans le Ruban. L’onglet Développeur n’étant pas affiché par
défaut, procédez comme suit :
1. Cliquez sur l’onglet Fichier, sur Options, puis sur la catégorie Personnaliser le Ruban.
2. Sous Personnaliser le Ruban, dans la liste Onglets principaux, cliquez sur Développeur, puis cliquez sur
OK.

Enregistrer une macro


1. Dans le groupe Code de l’onglet Développeur, cliquez sur Enregistrer une macro, puis
cliquez sur OK pour démarrer l’enregistrement.

2. Effectuez certaines actions dans la feuille de calcul, telles que la saisie de quelques
caractères, en sélectionnant certaines colonnes ou lignes ou en remplissant des données
vers le bas.
3. Dans le groupe Code de l’onglet Développeur, cliquez sur Arrêter l’enregistrement.

Observer la macro et expérimenter celle-ci


Vous pouvez vous familiariser avec le langage de programmation Visual Basic en modifiant une macro que vous
avez enregistrée.
Pour modifier une macro, dans le groupe Code de l’onglet Développeur, cliquez sur Macros, sélectionnez le nom
de la macro que vous avez enregistrée, puis cliquez sur Modifier. Cette opération démarre Visual Basic Editor.
Observez le code, notamment la forme sous laquelle apparaissent les actions que vous avez enregistrées. Il est
probable qu’une partie du code vous semble claire, alors qu’une autre pourra être un peu abstraite.
Expérimentez le code, fermez Visual Basic Editor et réexécutez votre macro. Cette fois, observez si quelque chose
de différent se produit !

16. créer un rapport de tableau croisé dynamique


Masquer tout
En utilisant un rapport de tableau croisé dynamique, vous pouvez synthétiser, analyser, explorer et
présenter une synthèse des données de feuille de calcul ou une source de données externe (données
externes : données stockées hors de Microsoft Excel, par exemple dans des bases de données créées
dans Microsoft Access, dBASE, SQL Server ou sur un serveur Web.). Un rapport de tableau croisé
dynamique est particulièrement utile lorsque vous avez une longue liste de chiffres à additionner. Les
données agrégées ou les sous-totaux pourraient vous aider à examiner les données selon différentes
perspectives et à comparer les chiffres des données similaires.
Par exemple, le rapport de tableau croisé dynamique suivant compare les ventes totales du service Golf au
troisième trimestre (cellule F3) avec les ventes d’un autre sport ou d’un autre trimestre, ou avec les ventes
totales de tous les services.
Données sources provenant ici d’une feuille de calcul
Les valeurs sources du résumé Golf Trim3 dans le rapport de tableau croisé
dynamique
Le rapport de tableau croisé dynamique entier
Synthèse des valeurs stockées en C2 et C8 provenant des données sources

IMPORTANT Bien que vous puissiez également créer un rapport de tableau croisé dynamique pour une
source de données externe, cet article décrit comment en créer un pour les données de la feuille de calcul.

Procédure
Définir la source de données pour le rapport de tableau croisé dynamique
Pour utiliser les données de la feuille de calcul en tant que source de données, cliquez sur une cellule
de la plage de cellules qui contient les données.
Pour utiliser des données dans un tableau Microsoft Excel comme source de données, cliquez sur une
cellule dans le tableau Excel.
Remarque Assurez-vous que la plage contient des en-têtes de colonne ou que les en-têtes sont affichés
dans le tableau et qu’il n’existe aucune ligne vide dans la plage ou le tableau.

Créer le tableau croisé dynamique Excel


1. Dans le groupe Tableaux de l’onglet Insertion, cliquez sur Tableau croisé dynamique.
CONSEIL Pour créer simultanément un graphique croisé dynamique basé sur le rapport de tableau
croisé dynamique, cliquez sur la flèche située sous Tableau croisé dynamique, puis sur Graphique
croisé dynamique.
2. Dans la boîte de dialogue Créer un tableau croisé dynamique, assurez-vous que l’option
Sélectionner un tableau ou une plage est sélectionnée, puis dans la zone Tableau/Plage, vérifiez la
plage de cellules.

Excel détermine automatiquement la plage pour le rapport de tableau croisé dynamique, mais vous
pouvez la remplacer en tapant une autre plage ou un nom défini pour la plage.
Pour les données figurant dans une autre feuille de calcul ou un autre classeur, insérez le nom du
classeur et de la feuille de calcul en respectant la syntaxe suivante : ([nomclasseur]nomfeuille!plage).

Conseil Vous pouvez également cliquer sur Réduire la boîte de dialogue pour masquer
provisoirement la boîte de dialogue. Sélectionnez ensuite la plage voulue dans la feuille de calcul et

cliquez sur Développer la boîte de dialogue .


3. Effectuez l’une des actions suivantes :
 Pour placer le rapport de tableau croisé dynamique dans une nouvelle feuille de calcul à partir
de la cellule A1, cliquez sur Nouvelle feuille de calcul.
 Pour insérer le rapport de tableau croisé dynamique à un emplacement spécifique dans une
feuille de calcul existante, sélectionnez Feuille existante, puis dans la zone Emplacement,
spécifiez la première cellule de la plage dans laquelle vous voulez placer le rapport de tableau
croisé dynamique.
4. Cliquez sur OK.
Excel ajoute un rapport de tableau croisé dynamique vide à l’emplacement spécifié et affiche la liste
de champs de tableau croisé dynamique qui vous permet d’ajouter des champs, de créer une
disposition et de personnaliser le rapport de tableau croisé dynamique.
Remarque Si vous avez créé un graphique croisé dynamique en même temps, il s’affiche au-dessus
du rapport de tableau croisé dynamique associé (rapport de tableau croisé dynamique associé :
rapport fournissant des données sources au rapport de graphique croisé dynamique. Il est créé
automatiquement lorsque vous créez un nouveau rapport de graphique croisé dynamique. Lorsque
vous modifiez la disposition de l’un des rapports, l’autre change également.). Un graphique croisé
dynamique et le rapport de tableau croisé dynamique associé doivent toujours être dans le même
classeur.

Ajouter des champs au rapport de tableau croisé dynamique


Dans la liste de champs de tableau croisé dynamique, effectuez l’une des opérations suivantes :
Pour placer un champ dans la zone par défaut de la section Disposition, activez la case à cocher à côté
du nom de champ dans la section relative à ce dernier.
Par défaut, les champs non numériques sont ajoutés à la zone Étiquette de lignes, les champs
numériques à la zone Valeurs, et les hiérarchies de date et d’heure Online Analytical Processing
(OLAP) (OLAP : technologie de base de données optimisée pour effectuer des requêtes et des
rapports au lieu de traiter des transactions. Les données OLAP sont organisées par niveaux
hiérarchiques et stockées dans des cubes au lieu de tables.) sont ajoutées à la zone Étiquette de
colonnes.
La section des champs contient les noms des champs que vous
pouvez ajouter à la section Disposition
La section Disposition contient les zones Filtre de rapport,
Étiquettes de colonnes, Étiquettes de lignes et Valeurs

Pour placer un champ dans une zone spécifique de la section Disposition, cliquez avec le bouton droit
sur le nom de champ dans la section relative à ce dernier, puis sélectionnez Ajouter au filtre de
rapport, Ajouter aux étiquettes de colonnes, Ajouter aux étiquettes de lignes ou Ajouter aux
valeurs.
Pour faire glisser un champ vers la zone de votre choix, cliquez sur le nom du champ dans la section
relative à ce dernier et maintenez le bouton de la souris enfoncé, puis faites-le glisser vers une zone
de la section Disposition.
Conseil Vous pouvez utiliser la liste de champs de tableau croisé dynamique pour réorganiser les champs
ultérieurement en cliquant avec le bouton droit sur les champs de la section Disposition, puis en
sélectionnant la zone souhaitée ou en faisant glisser les champs entre les zones dans la section Disposition.

17. activer et utiliser un complément


Dans Microsoft Excel, les compléments fournissent des fonctionnalités et des commandes
supplémentaires. Deux des compléments les plus courants sont l’utilitaire d’analyse Analysis ToolPak et le
Solveur, qui tous deux fournissent des capacités d’analyse de données étendues pour la planification de
scénarios. Pour utiliser ces compléments, vous devez les installer et les activer.
Cette rubrique comporte des procédures indiquant comment installer et activer l’utilitaire d’analyse Analysis
Toolpak et le Solveur, et comment démarrer l’analyse de vos données avec chacun d’entre eux. Vous
pouvez utiliser le même processus général d’installation et d’activation de nombreux autres compléments.
Certains autres compléments créés par des tiers peuvent disposer de leur propre programme d’installation.

Procédure
Installer et activer l’utilitaire d’analyse Analysis ToolPak et le Solveur
Installez et activez l’utilitaire d’analyse Analysis ToolPak et le Solveur.
1. Cliquez sur l’onglet Fichier.
2. Cliquez sur Options, puis sur la catégorie Compléments.
3. Près du bas de la boîte de dialogue Options Excel, assurez-vous que Compléments Excel est sélectionné
dans la zone Gérer, puis cliquez sur Atteindre.
4. Dans la boîte de dialogue Compléments, activez les cases à cocher Analysis ToolPak et Complément
Solveur, puis cliquez sur OK.
5. Si Excel affiche un message indiquant qu’il ne peut pas exécuter un complément et vous invite à l’installer,
cliquez sur Oui pour effectuer l’installation.
Remarque Dans le cas présent, étant donné que vous installez deux compléments, Excel vous invite à
installer un complément à deux reprises ; une fois pour l’utilitaire d’analyse Analysis ToolPak et une fois
pour le Solveur.
Sous l’onglet Données, notez qu’un groupe Analyse a été ajouté. Ce groupe contient les boutons de commande
Utilitaire d’analyse et Solveur.

Vous êtes maintenant prêt à utiliser ces compléments.

Prise en main de l’utilitaire d’analyse Analysis ToolPak


1. Sur une feuille de calcul, cliquez sur une cellule.
2. Sous l’onglet Données, dans le groupe Analyse, cliquez sur Utilitaire d’analyse.
3. Dans la boîte de dialogue Analyse de données, cliquez sur l’utilitaire à utiliser, puis
cliquez sur OK.

4. Dans la boîte de dialogue qui apparaît pour l’outil chois, entrez les paramètres et
sélectionnez les options de votre choix.

Prise en main du Solveur


1. Entrez une formule dans une feuille de calcul, puis assurez-vous que la cellule contenant cette formule
reste sélectionnée.
2. Sous l’onglet Données, dans le groupe Analyse, cliquez sur Solveur.
3. Dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur, choisissez Max, Min ou Valeur. Si vous sélectionnez
Valeur, entrez une valeur dans la zone.
4. Dans la zone Cellules variables, entrez une cellule ou la plage de cellules à résoudre.
5. Cliquez sur Ajouter pour ajouter une contrainte pour une cellule, puis entrez la condition à associer à cette
cellule.
6. Cliquez de nouveau sur Ajouter pour ajouter d’autres contraintes de cellules (vous pouvez définir plusieurs
contraintes pour une même cellule), puis cliquez sur OK lorsque vous avez terminé. Ensuite, cliquez sur
Résoudre.
La boîte de dialogue Résultat du solveur apparaît, en indiquant un message de réussite ou d’échec.

18. Utiliser un classeur partagé pour collaborer


Masquer tout
Vous pouvez créer un classeur partagé (classeur partagé : classeur défini pour permettre à plusieurs
utilisateurs d’un réseau d’afficher et d’effectuer des modifications en même temps. Chaque utilisateur qui
enregistre le classeur peut voir les modifications apportées par les autres utilisateurs.) et le placer à un
emplacement réseau, à partir duquel plusieurs personnes peuvent modifier son contenu simultanément.
Par exemple, si chaque personne de votre groupe de travail gère plusieurs projets et doit connaître le statut
des projets de chacune d’entre elles, le groupe peut utiliser un classeur partagé pour suivre le statut des
projets et mettre à jour les informations.
En tant que propriétaire du classeur partagé, vous pouvez le gérer en contrôlant l’accès des utilisateurs au
classeur partagé et en résolvant les modifications conflictuelles. Lorsque toutes les modifications ont été
intégrées, vous pouvez arrêter de partager le classeur.

Partager un classeur
Pour partager un classeur, créez-en un ou ouvrez un classeur existant que vous définissez comme
classeur modifiable par plusieurs utilisateurs.
Remarque Toutes les fonctionnalités ne sont pas entièrement prises en charge dans un classeur partagé.
Si vous souhaitez inclure les fonctionnalités ci-dessous, vous devez les ajouter avant d’enregistrer le
classeur comme classeur partagé. Vous ne pouvez pas apporter de modifications à ces fonctionnalités
après avoir partagé le classeur.
PARTAGER LE CLASSEUR
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le classeur.

2. Sous l’onglet Modification de la boîte de dialogue Partager le classeur, activez la case à cocher
Permettre une modification multi-utilisateur. Ceci permet également de fusionner des
classeurs.
3. Sous l’onglet Avancé, sélectionnez les options à utiliser pour suivre et actualiser les modifications,
puis cliquez sur OK.
4. Effectuez l’une des actions suivantes :
 S’il s’agit d’un nouveau classeur, entrez un nom dans le champ Nom de fichier.
 S’il s’agit d’un classeur existant, cliquez sur OK pour l’enregistrer.
5. Sur un ordinateur exécutant Windows Vista
 Dans la barre d’adresse, sélectionnez un emplacement réseau accessible par tous les
utilisateurs prévus, puis cliquez sur Enregistrer.
Sur un ordinateur exécutant Microsoft Windows XP
 Dans la zone Enregistrer dans, sélectionnez un emplacement réseau accessible par tous
les utilisateurs prévus, puis cliquez sur Enregistrer.
Remarque Vous devez utiliser un dossier réseau partagé, et non pas un serveur Web.
6. Si le classeur contient des liaisons vers d’autres classeurs ou documents, vérifiez les liaisons et
actualisez-les si elles sont rompues.
7. Cliquez sur l’onglet Fichier puis sur Enregistrer .
Raccourci clavier Appuyez sur Ctrl+S pour enregistrer le classeur.
VERIFIER ET ACTUALISER LES LIAISONS VERS D’AUTRES CLASSEURS OU DOCUMENTS
1. Sous l'onglet Données, dans le groupe Connexions, cliquez sur Modifier les liens d'accès.
Remarque La commande Modifier les liaisons n’est pas disponible si votre fichier ne contient
pas d’informations liées.
2. Cliquez sur Vérifier l’état pour vérifier le statut de tous les liens de la liste.
Remarque Cela peut prendre quelques minutes si le nombre de liaisons est important ou si le
classeur source pour les liaisons se trouve sur un réseau dont les performances sont lentes.
3. Vérifiez l’état dans la colonne Statut, sélectionnez la liaison, puis réalisez l’action nécessaire.
Si le statut est : Effectuez cette action :

OK Aucune action n’est requise, la liaison fonctionne et est à jour.

Inconnu Cliquez sur Vérifier l’état pour mettre à jour l’état de toutes les liaisons de la liste.

N/A N/A. La liaison utilise la technologie OLE (Object Linking and Embedding) (liaison et
incorporation d’objets (OLE, Object Linking and Embedding) : technologie d’intégration
de programmes que vous pouvez utiliser pour partager des informations entre divers
programmes. Tous les programmes Office prennent en charge OLE, de sorte que vous
pouvez partager des informations par le biais d’objets liés et incorporés.) ou DDE
(Dynamic Data Exchange) (échange dynamique de données (DDE, Dynamic Data
Exchange) : protocole établi pour l’échange de données entre des programmes
Microsoft Windows.). Excel ne peut pas vérifier l’état de ces types de liaisons.

Erreur : source introuvable Cliquez sur Modifier la source, puis sélectionnez un autre classeur.

Erreur : feuille introuvable Cliquez sur Modifier la source, puis sélectionnez une autre feuille de calcul. La source a
peut-être été déplacée ou renommée.

Avertissement : valeurs non Cliquez sur Mettre à jour les valeurs. La liaison n’a pas été mise à jour lors de
mises à jour l’ouverture du classeur.

Avertissement : cliquez sur Définissez le classeur en mode de calcul automatique. Procédez comme suit :
Ouvrir la source et calculez 1. Cliquez sur l’onglet Fichier, puis cliquez sur Options.
le classeur à l’aide de la 2. Dans la catégorie Formules, sous l’onglet Mode de calcul, cliquez sur
touche F9 Automatique.

Avertissement : certains Cliquez sur Ouvrir la source, revenez au classeur de destination (fichier de destination :
noms ne peuvent pas être fichier dans lequel un objet lié ou incorporé est inséré. Le fichier source contient les
résolus tant que le classeur informations utilisées pour créer l’objet. Lorsque vous modifiez des informations dans
source est ouvert un fichier de destination, celles-ci ne sont pas mises à jour dans le fichier source.) et
cliquez sur Vérifier l’état. Si le problème persiste, assurez-vous que le nom n’est pas
mal orthographié ou manquant. Passez au classeur source, puis, sous l’onglet
Formules, dans le groupe Noms définis, cliquez sur Gestionnaire de noms et
recherchez le nom.

Avertissement : cliquez sur N/A. La liaison ne peut pas être mise à jour tant que la source est ouverte.
Ouvrir la source

La source est ouverte N/A. Il est impossible de vérifier l’état de la liaison.

Valeurs mises à jour à partir Aucune action requise. Les valeurs ont été mises à jour.
de nom de fichier

Avertissement : Excel ne Mettre à jour les valeurs. La source ne contient peut-être pas de feuille de calcul ou a
peut pas déterminer le été enregistrée dans un format non pris en charge. Cliquez sur Mettre à jour les
statut de la liaison valeurs.
Remarques
Tous les utilisateurs ayant accès au partage réseau ont un accès total au classeur partagé sauf si
vous verrouillez des cellules et que vous protégez la feuille de calcul pour restreindre l’accès. Pour
aider à protéger un classeur partagé, sous l’onglet Révision, dans le groupe Modifications,
cliquez sur Protéger et partager le classeur. Lorsque vous protégez un classeur partagé, vous
pouvez définir un mot de passe que tous les utilisateurs doivent entrer pour ouvrir le classeur.
Les fonctionnalités Excel ne sont pas toutes prises en charge dans un classeur partagé. Pour plus
d’informations, voir la section Fonctionnalités non prises en charge dans un classeur partagé ci-
dessus.
Haut de la page

Modifier un classeur partagé


Après avoir ouvert un classeur partagé, vous pouvez entrer et modifier les données comme dans n’importe
quel classeur standard.
OUVRIR LE CLASSEUR PARTAGE
1. Cliquez sur l’onglet Fichier, puis sur Ouvrir.
2. Sur un ordinateur exécutant Windows Vista
 Dans la barre d’adresse, recherchez le nouvel emplacement de stockage du classeur
partagé, puis cliquez sur le classeur partagé.
Sur un ordinateur exécutant Microsoft Windows XP
 Dans le champ Rechercher dans, recherchez le nouvel emplacement de stockage du
classeur partagé, puis cliquez sur le classeur partagé.
3. Cliquez sur Ouvrir.
Conseil Vous pouvez également accéder à l’emplacement réseau de stockage du classeur
partagé et l’ouvrir.
4. Cliquez sur l’onglet Fichier, puis cliquez sur Options.
5. Dans la catégorie Général, sous Personnaliser votre copie d’Office, dans la zone Nom
d’utilisateur, entrez le nom d’utilisateur à utiliser pour identifier votre travail dans le classeur
partagé, puis cliquez sur OK.
MODIFIER LE CLASSEUR
1. Entrez et modifier les données dans les feuilles de calcul comme d’habitude.
Remarque Vous ne pourrez pas ajouter ou modifier les éléments suivants : cellules fusionnées,
mises en forme conditionnelles, validation des données, graphiques, images, objets (notamment
les objets dessins), liens hypertexte, scénarios, contours, sous-totaux, tables de données,
rapports de tableau croisé dynamique, protection des classeurs et des feuilles de calcul, et
macros.
Les fonctionnalités Excel ne sont pas toutes prises en charge dans un classeur partagé. Pour plus
d’informations, voir la section Fonctionnalités non prises en charge dans un classeur partagé ci-
dessus.
2. Définissez tous les paramètres de filtre (filtre : permet de n’afficher que les lignes d’une liste
correspondant aux conditions spécifiées. La commande Filtre automatique s’utilise pour afficher
les lignes correspondant à une ou plusieurs valeurs spécifiques, valeurs calculées ou conditions.)
et d’impression souhaités pour votre utilisation personnelle. Par défaut, les paramètres de chaque
utilisateur sont enregistrés individuellement.
Conseil Vous pouvez également utiliser les paramètres de filtre ou d’impression créés par le
propriétaire du classeur chaque fois que vous ouvrez le classeur.
Pour utiliser les paramètres de filtre et d’impression initiaux
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le classeur.

2. Sous l’onglet Avancé, sous Inclure dans une vue personnelle, désactivez la case à
cocher Paramètres d’impression ou Paramètres du filtre, puis cliquez sur OK.
3. Pour enregistrer les modifications que vous avez apportées au classeur et afficher celles que
d’autres utilisateurs ont enregistrées depuis votre dernier enregistrement, cliquez sur Enregistrer
dans la barre d’outils Accès rapide ou appuyez sur Ctrl+S.
Si la boîte de dialogue Résolution des conflits s’affiche, résolvez les conflits.
Conseil Pour résoudre des conflits, voir Résoudre les modifications contradictoires apportées
dans un classeur partagé plus loin dans cet article.
Remarques
Vous pouvez voir les autres personnes qui ont ouvert le classeur sous l’onglet Modification de la
boîte de dialogue Options de partage du fichier (onglet Révision, groupe Modifications, bouton
Partager le classeur).
Vous pouvez choisir d’obtenir périodiquement des mises à jour automatiques des modifications
des autres utilisateurs, avec ou sans enregistrement, sous l’option Mise à jour des modifications
de l’onglet Avancé de la boîte de dialogue Options de partage du fichier.
Haut de la page

Déconnecter un utilisateur travaillant dans un classeur partagé


Si nécessaire, vous pouvez déconnecter des utilisateurs d’un classeur partagé.
Remarque Avant de déconnecter des utilisateurs, assurez-vous qu’ils ont terminé leur travail dans le
classeur. Si vous supprimez un utilisateur actif, le travail qui n’a pas été enregistré est perdu.
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le classeur.
2. Sous l’onglet Modification, dans la liste Ce classeur est ouvert par les utilisateurs suivants,
vérifiez les noms des utilisateurs.
3. Sélectionnez le nom de l’utilisateur à déconnecter, puis cliquez sur Supprimer.
Remarque Même si cette action déconnecte l’utilisateur du classeur partagé, cela n’empêche pas
cet utilisateur de modifier le classeur partagé de nouveau.
4. Pour supprimer les paramètres d’affichage personnels de l’utilisateur supprimé :
1. Dans le groupe Affichages classeur de l’onglet Affichage, cliquez sur Affichages
personnalisés.

2. Dans la liste Affichages, vous pouvez sélectionner les vues d’autres utilisateurs et cliquer
sur Supprimer pour les supprimer.
Haut de la page

Résoudre les modifications contradictoires apportées dans un


classeur partagé
Un conflit se produit lorsque deux utilisateurs qui modifient le même classeur partagé essaient d’enregistrer
des modifications qui affectent la même cellule. Excel ne peut conserver qu’une seule modification dans
cette cellule. Lorsque le second utilisateur enregistre le classeur, Excel affiche la boîte de dialogue
Résolution des conflits.
1. Dans la boîte de dialogue Résolution des conflits, lisez les informations relatives à chaque
modification et les modifications contradictoires apportées par un autre utilisateur.
2. Pour conserver votre modification ou la modification apportée par l’autre utilisateur et passer à la
modification conflictuelle suivante, cliquez sur Accepter la mienne ou sur Accepter l’autre.
Pour conserver toutes vos autres modifications ou toutes les modifications apportées par les
autres utilisateurs, cliquez sur Accepter toutes les miennes ou sur Accepter toutes les autres.
3. Pour que vos modifications remplacent toutes les autres modifications sans afficher de nouveau la
boîte de dialogue Résolution des conflits :
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le classeur.
2.Sous l’onglet Avancé, sous En cas de modifications contradictoires, cliquez sur
Conserver celles déjà enregistrées, puis sur OK.
4. Pour voir comment vous, ou d’autres utilisateurs, avez résolu les anciens conflits :
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Suivi des modifications,
puis sur Afficher les modifications.
2. Dans la liste Le, sélectionnez Tous.
3. Désactivez les cases à cocher Par et Dans.
4. Activez la case à cocher Lister les modifications dans une autre feuille, puis cliquez sur
OK.
5. Dans la feuille de calcul Historique (historique : feuille distincte dans laquelle sont
répertoriées des modifications dont le suivi est effectué dans un classeur partagé,
notamment l’auteur et la date de chacune des modifications, ainsi que les données qui ont
été supprimées ou remplacées et la manière dont les problèmes ont été résolus.), faites
défiler vers la droite pour afficher les colonnes Type d’action et Perte d’action.
Remarque Les modifications conflictuelles finalement conservées sont signalées par la
valeur Gagnant dans la colonne Type d’action. Les numéros de ligne affichés dans la
colonne Perte d’action identifient les lignes contenant des informations relatives à des
modifications conflictuelles qui n’ont pas été conservées, y compris les données supprimées.
5. Conseil Pour enregistrer une copie du classeur avec toutes les modifications que vous lui avez
apportées, cliquez sur Annuler dans la boîte de dialogue Résoudre les conflits. Enregistrez
ensuite une nouvelle copie du fichier en tapant un nouveau nom.
Haut de la page

Arrêter de partager un classeur


Avant d’arrêter le partage du classeur, assurez-vous que tous les autres utilisateurs ont terminé leur travail.
Les modifications qui n’ont pas été enregistrées seront perdues. Comme l’historique des
modifications (historique des modifications : dans un classeur partagé, informations relatives aux
modifications effectuées lors de sessions d’édition antérieures. Les informations comprennent le nom de
l’auteur de chaque modification, la date de la modification et les données qui ont été modifiées.) va lui aussi
être supprimé, commencez par imprimer ou copier la feuille de calcul Historique dans un autre classeur.
CONSERVER UNE COPIE DES INFORMATIONS DE L’HISTORIQUE DES MODIFICATIONS
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Suivi des modifications, puis
sur Afficher les modifications.
2. Dans la liste Le, sélectionnez Tous.
3. Désactivez les cases à cocher Par et Dans.
4. Activez la case à cocher Lister les modifications dans une autre feuille, puis cliquez sur OK.
5. Effectuez l’une des actions suivantes ou les deux :
 Imprimez la feuille de calcul Historique.
 Copiez l’historique dans un autre classeur en procédant comme suit :
1. Sélectionnez les cellules à copier, puis cliquez sur Copier dans le groupe Presse-
papiers de l’onglet Accueil.
2. Utilisez un autre classeur où vous souhaitez positionner les données copiées, puis
cliquez sur Coller dans le groupe Presse-papiers de l’onglet Accueil.
Remarque Il est conseillé d’enregistrer ou d’imprimer la version actuelle du classeur, car ces
données d’historique pourraient ne pas s’appliquer à des versions ultérieures du classeur. Par
exemple, il est possible que les emplacements de cellules, notamment les numéros de lignes,
enregistrés dans l’historique copié ne soient plus valables.
ANNULER LE PARTAGE D’UN CLASSEUR
1. Dans le classeur partagé, sous l’onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur
Partager le classeur.
2. Sous l’onglet Modification, assurez-vous que vous êtes la seule personne indiquée sur la liste Ce
classeur est ouvert par les utilisateurs suivants.
Conseil Pour supprimer d’autres utilisateurs, voir Déconnecter un utilisateur travaillant dans un
classeur partagé.
3. Désactivez la case à cocher Permettre une modification multi-utilisateur. Ceci permet
également de fusionner des classeurs.
Remarque Si cette case à cocher n’est pas disponible, vous devez d’abord désactiver la
protection du classeur. Pour supprimer la protection d’un classeur partagé :
1. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue Options de partage du fichier.
2. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Ôter la protection de
partage.
3. Si vous y êtes invité, entrez le mot de passe (mot de passe : façon de limiter l’accès à un
classeur, une feuille de calcul ou une partie de feuille de calcul. Les mots de passe Microsoft
Excel peuvent comporter jusqu’à 255 lettres, chiffres, espaces et symboles. Vous devez
différencier les majuscules des minuscules lors de la frappe des mots de passe.), puis
cliquez sur OK.
4. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le classeur.
5. Sous l’onglet Modification, désactivez la case à cocher Permettre une modification multi-
utilisateur. Ceci permet également de fusionner des classeurs.
4. Lorsqu’un message vous avertit des conséquences sur les autres utilisateurs, cliquez sur le
bouton Oui.

19. Définir et résoudre un problème à l’aide du Solveur


Masquer tout
Le Solveur fait partie d’une série de commandes parfois appelées outils d’analyses de simulation (analyse
de scénarios : procédure consistant à modifier les valeurs des cellules afin de voir de quelle manière elles
affectent le résultat des formules de la feuille de calcul. Par exemple, faire varier le taux d’intérêt utilisé
dans un tableau d’amortissement pour calculer le montant des paiements constitue une analyse de
scénarios.). Le Solveur vous permet de trouver une valeur optimale (maximale ou minimale) pour une
formule (formule : suite de valeurs, références de cellule, noms, fonctions ou opérateurs dans une cellule
permettant de générer une nouvelle valeur. Une formule commence toujours par le signe égal (=).) dans
une seule cellule, appelée cellule objectif, en fonction de contraintes ou de limites appliquées aux valeurs
d’autres cellules de la formule dans une feuille de calcul. Le Solveur utilise un groupe de cellules, appelées
variables de décision ou simplement cellules variables, qui interviennent dans le calcul des formules des
cellules objectif et de contraintes. Le Solveur affine les valeurs des cellules variables de décision pour
satisfaire aux limites appliquées aux cellules de contraintes et produire le résultat souhaité pour la cellule
objectif.
Remarque Dans les versions antérieures du Solveur, la cellule objectif est appelée « cellule cible » et les
cellules variables de décision « cellules variables ».

Présentation
Utilisez le Solveur pour déterminer la valeur minimale ou maximale d’une cellule en modifiant d’autres
cellules. Par exemple, vous pouvez modifier le montant de votre budget publicitaire prévu et voir l’incidence
sur le bénéfice prévu.
EXEMPLE D’INTERPRETATION DU SOLVEUR
Dans l’exemple suivant, le niveau trimestriel du poste Publicité a une influence sur le nombre des Unités
vendues, ce qui détermine indirectement le montant du poste Chiffres de ventes, des postes qui lui sont
associés et du poste Profit. Le Solveur peut modifier les budgets trimestriels consacrés à la publicité
(cellules variables de décision B5:C5) dans la limite d’une contrainte budgétaire totale de 20 000 euros
(cellule F5), jusqu’à ce que le profit total (cellule objectif F7) atteigne le montant maximal possible. Les
valeurs des cellules variables étant utilisées pour calculer le profit sur chaque trimestre, elles sont
associées à la formule de la cellule objectif F7, =SOMME(Q1 Profit:Q2 Profit).
Cellules variables
Cellule contrainte
Cellule objectif

Après l’exécution du Solveur, les nouvelles valeurs sont les suivantes :

Haut de la page

Définir et résoudre un problème


1. Sous l'onglet Données, dans le groupe Analyse, cliquez sur Solveur.

Si la commande Solveur ou le groupe Analyse n’est pas disponible, vous devez charger le
complément (macro complémentaire : programme complémentaire qui ajoute des commandes
personnalisées ou des fonctions personnalisées à Microsoft Office.) Solveur.
Charger le complément Solveur
1. Cliquez sur l’onglet Fichier, sur Options, puis sur la catégorie Compléments.
2. Dans la zone Gérer, cliquez sur Compléments Excel, puis sur OK.
3. Dans la zone Compléments disponibles, activez la case à cocher Complément Solveur,
puis cliquez sur OK.

2. Dans la zone Objectif à définir, tapez la référence (référence de cellule : ensemble de


coordonnées correspondant à l’emplacement d’une cellule dans une feuille de calcul. Par
exemple, la référence de la cellule qui se trouve à l’intersection de la colonne B et de la ligne 3 est
B3.) ou le nom (nom : mot ou chaîne de caractères qui représente une cellule, une plage de
cellules, une formule ou une valeur constante. Utilisez des noms faciles à comprendre, tels que
Produits, pour faire référence à des plages difficiles à comprendre, telles que Ventes!C20:C30.)
de la cellule objectif. Celle-ci doit contenir une formule.
3. Effectuez l’une des actions suivantes :
 Pour que la valeur de la cellule objectif soit aussi élevée que possible, cliquez sur Max.
 Pour que la valeur de la cellule objectif soit aussi petite que possible, cliquez sur Min.
 Pour que la cellule objectif contienne une valeur donnée, cliquez sur Valeur, puis tapez la
valeur dans la zone.
4. Dans la zone Cellules variables, tapez le nom ou la référence de chaque plage de cellules
variables de décision. Séparez les références non contiguës par des virgules. Les cellules
variables doivent être associées directement ou indirectement à la cellule objectif. Vous pouvez
spécifier jusqu’à 200 cellules variables.
5. Dans la zone Contraintes, tapez les contraintes que vous souhaitez appliquer en procédant
comme suit :
0. Dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur, cliquez sur Ajouter.
1. Dans la zone Référence de cellule, entrez la référence de la cellule ou le nom de la plage
de cellules dont vous souhaitez soumettre la valeur à une contrainte.
2.Cliquez sur la relation ( <=, =, >=, ent, bin ou dif ) que vous voulez définir entre la cellule
référencée et la contrainte.
Si vous cliquez sur ent, entier s’affiche dans la zone Contrainte. Si vous cliquez sur bin,
binaire s’affiche dans la zone Contrainte. Si vous cliquez sur dif, tousdifférents s’affiche
dans la zone Contrainte.
3. Si vous choisissez <=, = ou >= pour la relation dans la zone Contrainte, entrez un nombre,
une référence ou un nom de cellule ou bien une formule.
4. Effectuez l’une des actions suivantes :
 Pour accepter la contrainte ou en ajouter une autre, cliquez sur Ajouter.
 Pour accepter la contrainte et revenir dans la boîte de dialogue Paramètres du
solveur, cliquez sur OK.
Remarque Vous pouvez appliquer les relations ent, bin et dif uniquement dans des contraintes
appliquées à des cellules variables de décision.
Vous pouvez modifier ou supprimer une contrainte existante en procédant comme suit :
5. Dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur, cliquez sur la contrainte que vous
souhaitez modifier ou supprimer.
6. Cliquez sur Modifier et apportez vos modifications ou cliquez sur Supprimer.
6. Cliquez sur Résoudre et effectuez l’une des actions suivantes :
 Pour conserver les valeurs de la solution dans la feuille de calcul, dans la boîte de dialogue
Résultat du solveur, cliquez sur Garder la solution du solveur.
 Pour rétablir les valeurs qui étaient définies avant que vous ne cliquiez sur Résoudre,
cliquez sur Rétablir les valeurs d’origine.
Remarques
 Vous pouvez interrompre le processus de résolution en appuyant sur Échap. Microsoft Excel
recalcule la feuille de calcul en utilisant les dernières valeurs trouvées pour les cellules
variables de décision.
 Pour créer un rapport basé sur votre solution après que le Solveur a trouvé une solution,
vous pouvez cliquer sur un type de rapport dans la zone Rapports, puis sur OK. Le rapport
est créé dans une nouvelle feuille de calcul. Si le Solveur ne trouve pas de solution, seuls
certains rapports sont disponibles, voire aucun.
 Pour enregistrer vos valeurs de cellule variables de décision comme un scénario que vous
pourrez afficher ultérieurement, cliquez sur Enregistrer le scénario, dans la boîte de
dialogue Résultat du solveur, puis tapez un nom pour le scénario dans la zone Nom du
scénario.
Haut de la page

Affichage des solutions intermédiaires du Solveur


1. Après avoir défini un problème, cliquez sur Options, dans la boîte de dialogue Paramètres du
solveur.
2. Dans la boîte de dialogue Options, activez la case à cocher Afficher le résultat des itérations
pour afficher les valeurs de chaque solution intermédiaire, puis cliquez sur OK.
3. Dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur, cliquez sur Résoudre.
4. Dans la boîte de dialogue Affichage d’une solution intermédiaire, effectuez l’une des actions
suivantes :
 Pour arrêter le processus de résolution et afficher la boîte de dialogue Résultat du solveur,
cliquez sur Arrêter.
 Pour continuer le processus de résolution et afficher la solution intermédiaire suivante,
cliquez sur Continuer.
Haut de la page

Modifier la façon dont le Solveur trouve des solutions


1. Dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur, cliquez sur Options.
2. Choisissez ou entrez des valeurs pour les options de votre choix sous les onglets Toutes les
méthodes, GRG non linéaire et Evolutionary de la boîte de dialogue.
Haut de la page

Enregistrer ou charger un modèle de problème


1. Dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur, cliquez sur Charger/enregistrer.
2. Entrez une plage de cellules pour la zone de modèle, puis cliquez sur Enregistrer ou Charger.
Lorsque vous enregistrez un modèle, tapez la référence de la première cellule d’une plage
verticale de cellules vides dans laquelle vous souhaitez placer le modèle de problème. Lorsque
vous chargez un modèle, tapez la référence de l’ensemble de plage de cellules qui contient le
modèle de problème.
Conseil Vous pouvez enregistrer avec une feuille de calcul les dernières sélections effectuées
dans la boîte de dialogue Paramètres du solveur en enregistrant le classeur. Chaque feuille de
calcul d’un classeur peut posséder ses propres sélections de Solveur et chacune de celles-ci est
enregistrée. Vous pouvez également définir plusieurs problèmes pour une feuille de calcul en
cliquant sur le bouton Charger/enregistrer pour enregistrer les problèmes individuellement.
Haut de la page

Méthodes de résolution utilisées par le Solveur


Vous pouvez choisir n’importe lequel des trois algorithmes ou méthodes de résolution suivants dans la
boîte de dialogue Paramètres du solveur :
GRG non linéaire Destiné aux problèmes non linéaires simples.
Simplex PL Destiné aux problèmes linéaires.
Evolutionary Destiné aux problèmes complexes.

20. importer) à des données externes


Lorsque vous vous connectez à des données externes à partir de Microsoft Office Excel, le principal
avantage est que vous pouvez analyser régulièrement ces données dans Excel sans avoir à les copier
chaque fois, ce qui prend du temps et est sujet à erreur. Après vous être connecté aux données externes,
vous pouvez également actualiser (ou mettre à jour) vos classeurs Excel à partir de la source de données
d’origine lorsque celle-ci est mise à jour.
IMPORTANT Il se peut que les connexions aux données externes soient désactivées sur votre ordinateur.
Pour vous connecter aux données à l’ouverture d’un classeur, vous devez activer les connexions de
données à l’aide de la barre Centre de gestion de la confidentialité ou en plaçant le classeur dans un
emplacement approuvé.
Pour plus d’informations, voir les articles Créer, supprimer ou modifier un emplacement approuvé pour vos
fichiers, Ajouter, supprimer ou afficher un éditeur approuvé et Afficher mes paramètres de sécurité dans le
Centre de gestion de la confidentialité.
1. Dans le groupe Données externes de l’onglet Données, cliquez sur Connexions existantes.

2. Dans la liste déroulante Afficher de la boîte de dialogue Connexions existantes, procédez de


l’une des façons suivantes :
 Pour afficher toutes les connexions, cliquez sur Toutes les connexions. Il s’agit de l’option
par défaut.
 Pour afficher uniquement la liste des connexions utilisées récemment, cliquez sur
Connexions de ce classeur.
Cette liste est dressée à partir des connexions que vous avez déjà définies en les créant
dans la boîte de dialogue Sélectionner la source de données de l’Assistant Connexion de
données ou que vous avez sélectionnées en tant que connexion dans cette boîte de
dialogue.
 Pour afficher uniquement les connexions disponibles sur votre ordinateur, cliquez sur
Fichiers de connexion de cet ordinateur.
Cette liste est dressée à partir du dossier Mes sources de données généralement situé
dans le dossier Mes documents de votre ordinateur.
 Pour afficher uniquement les connexions disponibles à partir d’un fichier de connexion
accessible sur le réseau, cliquez sur Fichiers de connexion du réseau.
Cette liste est dressée à partir d’une Bibliothèque de connexions de données (DCL) Excel
située sur un site Microsoft SharePoint Services. Il s’agit d’une bibliothèque de documents
située sur un site SharePoint Services qui contient une collection de fichiers ODC
(Connexion de données Office) (.odc). En général, la bibliothèque DCL est configurée par un
administrateur de site, qui peut également configurer le site SharePoint pour afficher les
fichiers ODC de cette bibliothèque DCL dans la boîte de dialogue Connexions externes.
Pour plus informations, voir l’aide de l’Administration centrale de SharePoint Services.
CONSEIL Si la connexion désirée n’apparaît pas, créez-en une. Cliquez sur Rechercher
d’autres programmes, puis cliquez sur Nouvelle source dans la boîte de dialogue
Sélectionner la source de données pour ouvrir l’Assistant Connexion de données et
sélectionner la source de données à laquelle vous souhaitez vous connecter.
3. REMARQUE Si vous choisissez une connexion dans les catégories Fichiers de connexion du
réseau ou Fichiers de connexion de cet ordinateur, le fichier de connexion est copié dans le
classeur en tant que nouvelle connexion de classeur et est utilisé en tant que nouvelles
informations de connexion.
4. Sélectionnez la connexion voulue et cliquez sur Ouvrir.
5. Dans la boîte de dialogue Importer les données, sous Sélectionnez la méthode d’affichage de
ces données dans votre classeur, procédez de l’une des façons suivantes :
IMPORTANT La section Sélectionnez la méthode d’affichage de ces données dans votre
classeur et ses options, comme indiqué dans la liste suivante, ne sont pas disponibles pour les
connexions de texte, de requête sur le web et de données XML. Si vous vous connectez à ce type
de données, passez à l’étape 5.
 Pour créer une table de tri et de filtrage simple, cliquez sur Table.
 Pour créer un rapport de tableau croisé dynamique et faire la synthèse de volumes
importants de données en les ajoutant et en calculant le sous-total, cliquez sur Rapport de
tableau croisé dynamique.
 Pour créer un rapport de graphique croisé dynamique et de tableau croisé dynamique afin
d’obtenir une synthèse visuelle des données, cliquez sur Rapport de graphique croisé
dynamique et de tableau croisé dynamique.
 Pour stocker la connexion sélectionnée dans le classeur en vue de son utilisation ultérieure,
cliquez sur Ne créer que la connexion.
Utilisez l’option Ne créer que la connexion pour stocker la connexion sélectionnée dans le
classeur en vue d’une utilisation ultérieure. Par exemple, si vous vous connectez à une
source de données de cube OLAP (Online Analytical Processing) et que vous tentez de
convertir des cellules de tableau croisé dynamique en formules de feuilles de calcul à l’aide
de la commande Convertir en formules (dans le groupe Outils de l’onglet Options, cliquez
sur Outils OLAP), vous pouvez utiliser cette option car vous n’avez pas besoin d’enregistrer
le rapport du tableau croisé dynamique.
6. Sous Insérer les données dans, procédez de l’une des façons suivantes :
 Pour placer le rapport de tableau ou de graphique croisé dynamique dans une feuille de
calcul existante, sélectionnez Feuille de calcul existante et tapez l’adresse de la première
cellule de la plage dans laquelle vous voulez placer le rapport.
Vous pouvez également cliquer sur Réduire la boîte de dialogue pour masquer
provisoirement la boîte de dialogue. Sélectionnez la première cellule de la feuille de calcul et
cliquez sur Développer la boîte de dialogue .
7. Pour placer le rapport de tableau croisé dynamique dans une nouvelle feuille à partir de la cellule
A1, cliquez sur Nouvelle feuille.
8. Vous pouvez également modifier les propriétés de connexion : cliquez sur Propriétés, apportez
les modifications souhaitées dans les boîtes de dialogue Propriétés de connexion, Plages de
données externes ou Propriétés du mappage XML, puis cliquez sur OK.

21. Protéger les éléments d’une feuille de calcul ou d’un classeur


9. Masquer tout
11. Pour empêcher que des données importantes soient accidentellement ou intentionnellement
modifiées, déplacées ou supprimées d’une feuille de calcul ou d’un classeur, vous pouvez
protéger certains éléments d’une feuille de calcul (feuille de calcul : document principal utilisé
dans Microsoft Excel pour traiter et stocker des données ; également appelé tableur. Une feuille
de calcul est composée de cellules organisées dans des lignes et des colonnes et fait toujours
partie d’un classeur.) ou d’un classeur à l’aide ou non d’un mot de passe (mot de passe : façon
de limiter l’accès à un classeur, une feuille de calcul ou une partie de feuille de calcul. Les mots
de passe Microsoft Excel peuvent comporter jusqu’à 255 lettres, chiffres, espaces et symboles.
Vous devez différencier les majuscules des minuscules lors de la frappe des mots de passe.).
Vous pouvez supprimer la protection d’une feuille de calcul à tout moment.
12. Important Vous ne devez pas confondre la protection des éléments de feuille de calcul et de
classeur avec la sécurité des mots de passe au niveau du classeur. La protection des éléments
ne permet pas de protéger un classeur contre des utilisateurs mal intentionnés. Pour une couche
de sécurité supplémentaire, vous devez protéger votre fichier de classeur à l’aide d’un mot de
passe. Ainsi, seuls les utilisateurs autorisés pourront afficher ou modifier les données du
classeur.
13. Pour plus d’informations sur la définition des mots de passe et sur les recommandations d’accès
en lecture seule applicables à un classeur, voir l’article Protéger votre document, classeur ou
présentation avec des mots de passe, des autorisations et autres restrictions.

Présentation de la protection des éléments d’une feuille de calcul ou


d’un classeur
Lorsque vous partagez un classeur avec d’autres utilisateurs, vous pouvez être amené à protéger des
données d’éléments de feuille de calcul ou de classeur spécifiques afin d’empêcher leur modification. Vous
pouvez également spécifier un mot de passe que les utilisateurs doivent entrer pour modifier des éléments
de feuille de calcul et de classeur protégés spécifiques. En outre, vous pouvez empêcher les utilisateurs de
modifier la structure d’une feuille de calcul.
PROTECTION DES ELEMENTS D’UNE FEUILLE DE CALCUL
Par défaut, lorsque vous protégez une feuille de calcul, toutes les cellules de la feuille de calcul sont
verrouillées et les utilisateurs ne peuvent pas apporter de modifications à une cellule verrouillée. Par
exemple, ils ne peuvent pas insérer, modifier, supprimer ou mettre en forme des données dans une cellule
verrouillée. Toutefois, lorsque vous protégez la feuille de calcul, vous pouvez spécifier les éléments que les
utilisateurs pourront modifier.
Le masquage, le verrouillage et la protection des éléments d’un classeur et d’une feuille de calcul ne visent
pas à sécuriser ou à protéger les informations confidentielles conservées dans un classeur. Ses opérations
permettent uniquement de cacher des données ou des formules susceptibles de troubler les autres
utilisateurs et d’éviter qu’ils les affichent ou modifient.
Excel ne chiffre pas les données masquées ou verrouillées dans un classeur. Pour préserver le caractère
confidentiel des données sensibles, vous pouvez limiter l’accès aux classeurs contenant des informations
de ce type en stockant celles-ci à un emplacement auquel ont uniquement accès des utilisateurs autorisés.
Avant de protéger une feuille de calcul, vous pouvez déverrouiller les plages auxquelles devront pouvoir
accéder les utilisateurs pour y modifier ou entrer des données. Vous pouvez déverrouiller les cellules pour
tous les utilisateurs ou pour des utilisateurs spécifiques.
Pour plus d’informations sur le déverrouillage des cellules et des plages dans une feuille de calcul
protégée, voir l’article Déverrouiller des zones spécifiques d’une feuille de calcul protégée.
UTILISATION D’UN MOT DE PASSE POUR CONTROLER L’ACCES AUX ELEMENTS
PROTEGES
Lorsque vous protégez une feuille de calcul ou un classeur en verrouillant ses éléments, l’ajout d’un mot de
passe pour modifier les éléments déverrouillés est optionnel. Dans ce contexte, le mot de passe vise
uniquement à autoriser l’accès à certains utilisateurs tout en empêchant les modifications par les autres
utilisateurs. Ce niveau de protection par mot de passe ne garantit pas la sécurisation de toutes les données
sensibles dans le classeur. Pour une couche de sécurité supplémentaire, vous devez sécuriser le classeur
lui-même avec un mot de passe afin de le protéger contre un accès non autorisé.
Lorsque vous protégez des éléments d’une feuille de calcul ou d’un classeur à l’aide d’un mot de passe, il
est très important de mémoriser le mot de passe. Sans celui-ci, vous ne pouvez pas déprotéger le classeur
ou la feuille de calcul.
Important
Utilisez des mots de passe forts qui associent des lettres majuscules et minuscules, des nombres et des
symboles. Les mots de passe faibles ne mélangent pas ces éléments. Mot de passe fort : Y6dh!et5. Mot de
passe faible : Maison27. Les mots de passe doivent contenir au moins 8 caractères. Une expression qui
utilise au moins 14 caractères est conseillée. Pour plus d'informations, voir Protéger vos informations
personnelles avec des mots de passe forts.
Il est très important que vous vous rappeliez votre mot de passe. Si vous l'oubliez, Microsoft ne peut pas le
récupérer. Stockez les mots de passe en les notant à un emplacement sécurisé loin des informations qu'ils
protègent.
PROTECTION DE LA STRUCTURE ET DES FENETRES D’UN CLASSEUR
Vous pouvez verrouiller la structure d’un classeur, ce qui empêche les utilisateurs d’ajouter ou de supprimer
des feuilles de calcul ou d’afficher des feuilles de calcul masquées. Vous pouvez également empêcher les
utilisateurs de modifier la taille ou la position des fenêtres des feuilles de calcul. La protection des fenêtres
et de la structure d’un classeur porte sur la totalité de celui-ci.
Haut de la page

Protéger les éléments d’une feuille de calcul


1. Sélectionnez la feuille de calcul que vous souhaitez protéger.
2. Pour déverrouiller les cellules ou les plages que d’autres utilisateurs pourront modifier, procédez
comme suit :
1. Sélectionnez chaque cellule ou plage que vous souhaitez déverrouiller.
2. Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Cellules, cliquez sur Format, puis sur Format de
cellule.

3. Sous l’onglet Protection, désactivez la case à cocher Verrouillé , puis cliquez sur OK.
3. Pour masquer les formules que vous désirez rendre invisibles, procédez comme suit :
1. Dans la feuille de calcul, sélectionnez les cellules contenant les formules que vous souhaitez
masquer.
2. Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Cellules, cliquez sur Format, puis sur Format de
cellule.
3. Sous l’onglet Protection, activez la case à cocher Masqué, puis cliquez sur OK.
4. Pour déverrouiller les objets graphiques (par exemple des images, des cliparts, des formes ou des
graphiques Smart Art) que les utilisateurs doivent pouvoir modifier, procédez comme suit :
1. Cliquez sur chaque objet graphique que vous voulez déverrouiller en maintenant la touche
Ctrl enfoncée.
Les Outils Image ou Outils de dessin s’affichent, avec un onglet Format.
Conseil Vous pouvez également utiliser la commande Atteindre pour sélectionner
rapidement tous les objets graphiques dans une feuille de calcul. Sous l’onglet Accueil,
dans le groupe Édition, cliquez sur Rechercher et sélectionner, puis sur Atteindre.
Cliquez sur Cellules, puis sur Objets.
2. Dans le groupe Taille de l’onglet Format, cliquez sur le lanceur de boîte de dialogue en
regard de Taille
3. Sous l’onglet Propriétés, désactivez la case à cocher Verrouillé et, si celle-ci est
disponible, désactivez la case à cocher Texte verrouillé.
Remarque Il n’est pas nécessaire de déverrouiller un bouton ou un contrôle pour qu’il
remplisse sa fonction. Vous pouvez déverrouiller des graphiques incorporés, des zones de
texte et d’autres objets créés à l’aide des outils de dessin pour que les utilisateurs puissent
les modifier.
5. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Protéger la feuille.

6. Dans la liste Autoriser tous les utilisateurs de cette feuille à , sélectionnez les éléments que
les utilisateurs pourront modifier.
Informations supplémentaires sur les éléments que vous pouvez sélectionner
ÉLEMENTS DE FEUILLE DE CALCUL
Désactivez cette case à
cocher Pour empêcher les utilisateurs de

Sélectionner les cellules Déplacer le pointeur vers les cellules pour lesquelles la case à cocher Verrouillée est
verrouillées activée sous l'onglet Protection de la boîte de dialogue Format de cellule. Par défaut,
les utilisateurs sont autorisés à sélectionner des cellules verrouillées.

Sélectionner les cellules Déplacer le pointeur vers les cellules pour lesquelles la case à cocher Verrouillée est
déverrouillées désactivée sous l'onglet Protection de la boîte de dialogue Format de cellule. Par
défaut, les utilisateurs peuvent sélectionner des cellules déverrouillées et peuvent
appuyer sur la touche TAB pour se déplacer entre les cellules déverrouillées d'une
feuille de calcul protégée.

Format de cellule Modifier les options dans les boîtes de dialogue Format de cellule ou Mise en forme
conditionnelle. Si vous avez appliqué des formats conditionnels avant de protéger la
feuille de calcul, la mise en forme continue d'être appliquée lorsqu'un utilisateur entre
une valeur qui répond à une condition différente.

Format de colonnes Utiliser l'une des commandes de mise en forme de colonne, telles que Modifier la
largeur de la colonne ou Masquer les colonnes (onglet Accueil, groupe Cellules,
bouton Format).

Format de lignes Utiliser l'une des commandes de mise en forme de ligne, telles que Modifier la hauteur
de la ligne ou Masquer les lignes (onglet Accueil, groupe Cellules, bouton Format).

Insérer des colonnes Insérer des colonnes.

Insérer des lignes Insérer des lignes.

Insérer des liens hypertexte Insérer de nouveaux liens hypertexte, même dans des cellules déverrouillées.

Supprimer les colonnes Supprimer des colonnes.


REMARQUE Si l'option Supprimer les colonnes est protégée, mais que Insérer des
colonnes ne l'est pas, un utilisateur peut insérer des colonnes sans toutefois pouvoir les
supprimer.

Supprimer les lignes Supprimer des lignes.


REMARQUE Si l'option Supprimer les lignes est protégée, mais que Insérer des
lignes ne l'est pas, un utilisateur peut insérer des colonnes sans toutefois pouvoir les
supprimer.

Tri Utiliser des commandes pour trier des données (onglet Données, groupe Trier et
filtrer).
REMARQUE Les utilisateurs ne peuvent pas trier les plages qui contiennent des
cellules verrouillées dans une feuille de calcul protégée, quel que soit l'état de ce
paramètre.

Utiliser le filtre automatique Utiliser les flèches déroulantes pour modifier le filtre sur des plages dans lesquelles des
filtres automatiques sont appliqués.
REMARQUE Les utilisateurs ne peuvent ni appliquer ni supprimer de filtres
automatiques dans une feuille de calcul protégée, quel que soit la valeur de ce
paramètre.

Utiliser des rapports de Mettre en forme, modifier la disposition, actualiser ou modifier des rapports de tableau
tableau croisé dynamique croisé dynamique, ou créer des rapports.

Modifier les objets Effectuer l'une des opérations suivantes :


 Modifier des objets graphiques, notamment des mappages, des graphiques
incorporés, des formes, des zones de texte et des contrôles que vous n'avez pas
déverrouillés avant de protéger la feuille de calcul. Par exemple, si une feuille de
calcul comporte un bouton permettant d'exécuter une macro, vous pouvez
cliquer sur ce bouton pour exécuter la macro, mais vous ne pouvez pas le
supprimer.
 Apporter des modifications, telles que la mise en forme, à un graphique
incorporé. Le graphique continue d'être mis à jour lorsque vous modifiez ses
données source.
 Ajouter ou modifier des commentaires.

Modifier des scénarios Afficher des scénarios que vous avez masqués, apporter des modifications à des
scénarios que vous avez protégés contre toute modification et supprimer ces scénarios.
Les utilisateurs peuvent changer les valeurs des cellules variables, si elles ne sont pas
protégées, et ajouter de nouveaux scénarios.

ÉLEMENTS D’UNE FEUILLE DE GRAPHIQUE


Activez cette case à
cocher Pour empêcher les utilisateurs de

Contenu modifier les éléments qui font partie du graphique, comme les séries de données, les axes
et les légendes. Le graphique continue à refléter les modifications apportées à ses
données source.

Objets modifier des objets graphiques, y compris des formes, des zones de texte et des
contrôles, sauf si vous déverrouillez les objets avant de protéger la feuille de graphique.
7. Dans la zone Mot de passe pour ôter la protection de la feuille, tapez un mot de passe pour la
feuille, cliquez sur OK, puis retapez le mot de passe pour le confirmer.
Remarque Le mot de passe est facultatif. Cependant, si vous ne fournissez aucun mot de passe,
tous les utilisateurs pourront déprotéger la feuille de calcul et modifier les éléments protégés.
Choisissez un mot de passe facile à mémoriser, car si vous l’oubliez, il vous sera impossible
d’accéder aux éléments protégés de la feuille de calcul.
Haut de la page

Protéger les éléments d’un classeur


1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Protéger le classeur.
2. Sous Éléments à protéger, effectuez une ou plusieurs des opérations suivantes :
 Pour protéger la structure d’un classeur, activez la case à cocher Structure.
 Pour que les fenêtres du classeur conservent la même taille et la même position à chaque
ouverture du classeur, activez la case à cocher Fenêtres.
Informations supplémentaires sur les éléments que vous pouvez sélectionner
ÉLEMENTS DU CLASSEUR
Activez cette case à
cocher Pour empêcher les utilisateurs de

Structure  afficher les feuilles de calcul masquées.


 déplacer, supprimer, masquer ou changer les noms des feuilles de calcul.
 insérer des feuilles de calcul ou des feuilles de graphique (feuille de graphique :
feuille d’un classeur qui contient uniquement un graphique. Une feuille de
graphique est utile lorsque vous voulez visualiser un graphique ou un rapport de
graphique croisé dynamique indépendamment des données d’une feuille de calcul
ou d’un rapport de tableau croisé dynamique.).
Remarque Les utilisateurs pourront insérer un graphique incorporé (graphique
incorporé : graphique placé dans une feuille de calcul au lieu d’une feuille de
graphique séparée. Les graphiques incorporés sont pratiques lorsque vous voulez
visualiser ou imprimer un graphique ou un rapport de graphique croisé dynamique
avec ses données sources ou d’autres informations d’une feuille de calcul.) dans
une feuille de calcul existante.
 déplacer ou copier des feuilles de calcul dans un autre classeur.
 dans les rapports de tableaux croisés dynamiques, afficher les données sources
d’une cellule dans la zone de données ou afficher les pages des champs de page
sur différentes feuilles de calcul.
 pour des scénarios, créer un rapport de synthèse.
 dans l’utilitaire d’analyse, utiliser les outils d’analyse qui placent les résultats sur une
nouvelle feuille de calcul.

Fenêtres  modifier la taille et la position des fenêtres du classeur lorsque celui-ci est ouvert.
 déplacer, redimensionner ou fermer les fenêtres.
Remarque Les utilisateurs peuvent cependant masquer et afficher les fenêtres.
Remarque Si vous exécutez une macro qui comporte une opération qui ne peut pas être
effectuée dans un classeur protégé, un message s’affiche et l’exécution de la macro s’arrête.
3. Pour empêcher d’autres utilisateurs de supprimer la protection du classeur, dans la zone Mot de
passe (facultatif), tapez un mot de passe, cliquez sur OK, puis retapez le mot de passe pour le
confirmer.
Remarque Le mot de passe est facultatif. Cependant, si vous ne fournissez aucun mot de passe,
tous les utilisateurs pourront déprotéger le classeur et modifier les éléments protégés. Choisissez
un mot de passe facile à mémoriser, car si vous l’oubliez, il vous sera impossible d’accéder aux
éléments protégés du classeur.
Haut de la page

Protéger les éléments d’un classeur partagé


1. Si le classeur est déjà partagé (classeur partagé : classeur défini pour permettre à plusieurs
utilisateurs d’un réseau d’afficher et d’effectuer des modifications en même temps. Chaque
utilisateur qui enregistre le classeur peut voir les modifications apportées par les autres
utilisateurs.) et si vous souhaitez affecter un mot de passe pour protéger le partage, vous devez
annuler le partage du classeur. Pour cela, procédez comme suit :
1. Demandez à tous les autres utilisateurs d’enregistrer et de fermer le classeur partagé pour
leur éviter de perdre leur travail.
2. Pour conserver une copie des informations de l’historique des modifications (historique des
modifications : dans un classeur partagé, informations relatives aux modifications effectuées
lors de sessions d’édition antérieures. Les informations comprennent le nom de l’auteur de
chaque modification, la date de la modification et les données qui ont été modifiées.) qui
sont perdues lorsque vous annulez le partage d’un classeur, procédez comme suit :
1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Suivi des
modifications, puis sur Afficher les modifications.

2. Dans la liste Quand, sélectionnez Tous.


3. Désactivez les cases à cocher Par et Dans.
4. Activez la case à cocher Lister les modifications dans une autre feuille, puis cliquez
sur OK.
5. Effectuez l’une des actions suivantes, ou les deux :
 Pour imprimer la feuille de calcul Historique, cliquez sur Imprimer .
 Pour copier l’historique dans un autre classeur, sélectionnez les cellules que
vous souhaitez copier, cliquez sur Copier sous l’onglet Accueil, dans le
groupe Presse-papiers, basculez vers un autre classeur, cliquez à l’endroit où
vous voulez placer la copie, puis cliquez sur Coller sous l’onglet Accueil,
dans le groupe Presse-papiers.
Remarque Vous pouvez également enregistrer ou imprimer la version actuelle du
classeur, car les données de cet historique risquent de ne pas s’appliquer à ses
versions ultérieures. Par exemple, il est possible que les emplacements de cellules,
notamment les numéros de lignes, enregistrés dans la copie de l’historique ne soient
plus valables.
3. Dans le classeur partagé, sous l’onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur
Protéger et partager le classeur.
4. Sous l’onglet Modification, vérifiez que vous êtes le seul utilisateur répertorié dans la zone
Le classeur est ouvert par les utilisateurs suivants.
5. Désactivez la case à cocher Permettre une modification multi-utilisateur. Ceci permet
également de fusionner des classeurs..
Remarque Si cette case à cocher n’est pas disponible, vous devez ôter la protection du
classeur avant de la désactiver. Procédez comme suit :
1. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue Partager le classeur.
2. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Ôter la protection
de partage.
3. Entrez le mot de passe (mot de passe : façon de limiter l’accès à un classeur, une
feuille de calcul ou une partie de feuille de calcul. Les mots de passe Microsoft Excel
peuvent comporter jusqu’à 255 lettres, chiffres, espaces et symboles. Vous devez
différencier les majuscules des minuscules lors de la frappe des mots de passe.) si
vous y êtes invité, puis cliquez sur OK.
4. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le
classeur.
5. Sous l’onglet Modification, désactivez la case à cocher Permettre une modification
multi-utilisateur. Ceci permet également de fusionner des classeurs.
6. Lorsqu’un message vous avertit des conséquences de cette opération pour les autres
utilisateurs, cliquez sur le bouton Oui.
2. Si nécessaire, accordez à des utilisateurs spécifiques l’accès à des plages de cellules, protégez
des feuilles de calcul, protégez des éléments de classeur et définissez des mots de passe pour
afficher et modifier des éléments.
Conseil Pour plus d’informations, voir l’article Déverrouiller des zones spécifiques d’une feuille de
calcul protégée, ou les sections Protéger les éléments d’une feuille de calcul et Protéger les
éléments d’un classeur dans cet article.
3. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Partager le classeur.
4. Activez la case à cocher Partage avec suivi des modifications.
5. Pour obliger les autres utilisateurs à fournir un mot de passe pour désactiver l’historique des
modifications ou mettre fin à l’utilisation partagée du classeur, tapez un mot de passe dans la
zone Mot de passe (facultatif), cliquez sur OK, puis retapez le mot de passe pour le confirmer.
6. À l’invite, enregistrez le classeur.

Supprimer la protection d’une feuille de calcul


1. Sous l'onglet Révision, dans le groupe Modifications, cliquez sur Ôter la protection de la
feuille.

Remarque Lorsqu’une feuille de calcul est protégée, l’option Protéger la feuille devient Ôter la
protection de la feuille.
2. À l’invite, tapez le mot de passe pour désactiver la protection de la feuille de calcul.