Vous êtes sur la page 1sur 17

David VIEL – Le 11 04 2019

Problème (« échec »)
OU
Réussite («  briller  », «  progresser  », «  avancer ...)

Pour renforcer le Je
ou le corps mental (la volonté)
il faut un objet
afin que le sentiment ait raison,
avec le temps (ce temps)
pour être « bien »
= se renforcer personnellement
= pour se rassurer sur son cas.
Sinon il ne peut plus faire ce lien en lui
= le croire

Et c’est humain …
Après,
la question
ou le problème étant que ça,
lui revient,
pour être « bien » personnellement
(et le ça des autres, de l’Autre,
sera comment  ! Il-s ser-a-ont seulement là,
pour l’apprécier, pour le «  soutenir  », pour lui donner raison
= le «  reconnaître  » et/ou le lui «  reconnaître  »  ; servir-a-ont à ça)

Dans ce sens,
cet esprit
ou entrain,

David VIEL – Le 11 04 2019


ils ne réalisent honnêtement pas,
qu’ils prennent du temps
et de l’énergie des autres, de l’Autre
pour continuer à le « valoir »
= à faire ce lien (un lien qui leur est personnel
et propre!).
Pour continuer à croire en leur « réussite » (être «  brillant  »  ;
mais sans les autres, l’Autre impossible de «  briller  »!!)
= à ne pas « mourir » de sa personne
= être à l’Origine et/ou « responsable »
d’histoires
pour Avoir (le «  bien  »)
ce qui Revient à Personne.

Une personne se bat contre elle-même (sans le réaliser) ;


en passant par l’histoire
ou l’objet
censée lui donner raison, « à la fin ».
Pour être « sûr » (d’elle),
pour avoir l’esprit « tranquille » (la «  paix  »)
= Avoir,
la « preuve » d’être « bien »
et/ou de le « valoir ».

« Monter » personnellement,
c’est le propre,
et le fait,
de « réussir »
et non « d’échouer ».

Une personne met ainsi ça (son ça  ; temps) en perspective,


pour prendre de le « valeur »
et/ou de la « hauteur » avec le temps (ce temps)

David VIEL – Le 11 04 2019


et non le réaliser ça («  à la fin  »  ; vous réalisez l’influence qu’elle aura,
dans ce sens là ...)
et ça,
doit « matcher » ;
afin de pouvoir ainsi « réussir »,
dans ce qui lui sera reconnu !
= ça lui Reviendra,
ou ça lui sera reconnu,
pour avoir ainsi la « preuve »
d’être une personne
voire une personnalité importante dans l’histoire qui se « passe »
et qui « prend » ! (et non ainsi, d’être personne)  ;
sinon elle perdra son «écoute »
ou son lien avec le « vivant » (son sentiment d’être «  bien  »  ;
d’avoir de l’avenir personnellement
et/ou le sentiment de le «  valoir  »
= de «  compter  »).
La personne aura ainsi du « mérite »
et/ou de la « chance »
puisque ça lui sera reconnu !
De toute manière au sujet de ça,
il s’agit du temps
ou de la gravité,
donc, forcément ça marquera
ou ça prendra de « soi » (ça fera impression  ;
ça est ce qui permet de ressortir de cet état de «  fin  »
= d’avoir du «  mérite  »
et/ou de la «  chance  » en passant par l’objet
ou l’histoire.
Et non ainsi,
en le réalisant encore ça.
Pour le «  pouvoir  »
ou l’Avoir,

David VIEL – Le 11 04 2019


et non ainsi, le réaliser ça !).

Ils arrivent ainsi à être encore « là »


« sûr »
= dans l’objet
et/ou ce qui lui sera « propre » («  familier  »)
pour encore, le « pouvoir »
= ça leur collera ainsi « à la peau »
et/ou leur Reviendra dans ce sens là
= ça sera leur esprit
ou leur lien avec le « vivant »
pour être « dedans » («  en vie  »
= «  s’apprécier  »
ou se «  déprécier  » 
= être «  déprécié  »
ou «  dévaluer  »  ;
l’évaluation dans ce sens,
provient seulement du monde,
qui leur Revient.
Non pour le réaliser ça
mais belle et bien le «  pouvoir  »
ou le plaisir.
Dans ce sens,
et/ou cet esprit,
ça s’appelle POSSÉDER,
EXPLOITER
= ça ne sera pour le réaliser ça
mais belle et bien en jouer et/ou le nier
sans que rien ne puisse les arrêter
= le réaliser  !!).
Il n’y aura pas ainsi de « mal » (ça n’existe-ra-it pas)
à condition de rester « à leur place »
ou dans, ce qui lui est « familier »

David VIEL – Le 11 04 2019


afin que ça puisse encore « durer » ;
« marcher »
et/ou « prendre ».

La personne a ainsi l’énergie (le soi) = de l’espace (tout le «  loisir  »)


et du temps (ça) = raison du monde
et/ou la « preuve »
pour entrer
dans le monde
qui lui permettra de faire ce lien.

Ça (le temps, les choses)


a ainsi pris « forme »
= lui « parle »
pour être « dedans »
= « en vie »
ou au « courant »
MAIS,
en ayant également,
cette influence là ;
sur les autres,
sur l’Autre
puisque si ça,
ne se « passe » pas comme la personne,
« veut »
alors …
Elle ne peut plus faire ce lien (être-avoir)
= croire en son histoire 
= elle disparaît.
Puisque ça est le concret,
la matière que l’esprit appel,
= a besoin («  l’être  », le génère ça  !)
afin de pouvoir « avancer » personnellement

David VIEL – Le 11 04 2019


= se déplacer dans le temps
et l’espace (en esprit).
Il s’agit de son sort
ou de son lien avec la « terre » (le «  vivant  »)
= de ce que son « être » (esprit)
est capable de soulever
et par extension de ruiner
pour être encore « dedans ».
Et si ça (ce qui peut être, TOUT et RIEN
= les autres, l’autre doi-ven-t lui Revenir
pour encore le «  pouvoir  »
= la «  supporter  »
sinon ça lui sera «  impossible  »  !
= «  insupportable  »)
ne lui Revient (plaît) pas personnellement
ou ne lui est pas reconnu « à la fin » (dans ce sens, cet esprit!)  ;
alors elle est « morte » (personnellement)
elle ne le « supporte » plus
et/ou elle n’est plus « là » de fait.
Puisque ça (son ça  ; temps)
est dans l’histoire,
qui ne lui revient pas !
Pour que ça lui « coûte » !!
= « profite » à ceux qui aur-ont « tout compris »
et/ou qui sont « responsable » de ça (qui se sont réellement donné du «  mal  »,
dans ce sens là)  ;
afin de pouvoir oublier leur condition
= s’apprécier dans ce sens,
ou cet esprit là !

Le ça d’une personne,
est ainsi dans l’histoire
= le temps

David VIEL – Le 11 04 2019


ou le fait,
celui qui doit lui donner raison
= « prendre »
afin de pouvoir non, faire ce lien
mais belle et bien faire la « bascule » (cette bascule)
sinon ça lui échappe
ou ça ne lui sera plus « possible » («  supportable  »)
= ça (le temps) ne lui « réussira » pas ;
avec les conséquences que ça impliquera à leur sujet,
du fait d’avoir rien réalisé, là !
Malgré son impression,
pour réellement le « pouvoir »
et/ou le « valoir ».
Elle n’aura ainsi rien d’autres réalisé,
à part ce que les autres, l’Autre doivr-a-ont forcément lui reconnaître
sinon elle est « mal »
et/ou « sûr » de rien(pourquoi à votre avis,
ils se donnent autant de «  mal  » dans ce sens là
= c’est pour avoir raison des autres,
dans l’idée de l’Avoir ça
= cristalliser les choses dans leur sens,
et/ou ce qui est devenu leurs vies,
évidant
pour ne pas «  mourir  »
= «  disparaître  » personnellement)
ou plus « sûr » de rien
= ELLE NE POURRAIT PLUS FAIRE CE LIEN ;
en elle
= y croire
= garantir l’équilibre (cet équilibre, l’Ordre) en elle.
Puisque son temps (ça)
et son énergie (soi)
est dans l’histoire !

David VIEL – Le 11 04 2019


Celle où elle devra Avoir raison « à la fin »,
sinon ça lui « coûtera ».

Elle est ainsi,


encore dans le faire («  en tête  »
et/ou «  en vie  »)
et/ou sans le réaliser ça.
Pour réellement le « pouvoir »
= l’Avoir.

Son Je (sort)
et/ou son sentiment d’être « bien » (de se «  connaître  »,
de se «  maîtriser  »)
en dépens.

[
Moi, «  on  » (le temps, ce temps)
m’a déjà éclaté mon je (briser ma volonté)  ;
afin de renforcer le sort,
de personnes qui avaient ainsi une importance qu’ils n’avaient sinon  ;
Elles m’ont «  bien  » eu  ; mais attention je le «  méritais  »  !!
À condition bien évidemment que je ne Revienne pas,
de ce qu’ils se sont permis avec moi (ont «  vu  »)
pour encore le «  valoir  »
= le «  pouvoir  »  ;
sinon c’est la «  fin  » à leurs sujets («  succès  »).
Puisque ils dépendent entièrement de cette mécanique,
sans la réaliser,
dans l’idée d’avoir «  tout compris  » … Certes,
mais à condition,
que ça «  marche  »
= «  prenne  » encore.

David VIEL – Le 11 04 2019


J’ai dû ainsi faire les choses,
sans volonté (Je 
= «  chance  »
et/ou «  mérite  »).
Pour ne pas donner le change,
raison (mon temps et mon énergie)
à ce que je ne saisissais pas
et/ou reconnais-sais pas encore  ;
et cela (surtout) en étant «  mort  »,
ou plus «  là  » dans les faits (je connaissais l’histoire  ;
celle qui renforçait des personnes,
qui se sont donnés ce «  mal  »
pour réellement le «  pouvoir  »
= ne pas s’être gêné avec moi).

Mais d’un autre côté,


je voulais aussi connaître ça,
et/ou «  mourir  » de ma personne  ;
le réaliser ça (puisque passer par le Je,
est limité).
Donc il n’y a pas de «  mal  ».
Non pour le leur permettre ça
= le laisser passer,
mais belle et bien reprendre le «  bien  »,
le «  +  »
celui qui m’a été pris,
pour renforcer leur Je
= sort.
Lorsque vous avez une âme,
vous le supporter ça,
mais je peux vous assurer que ce n’est pas pour donner raison à la fin
et/ou votre vie,
à ceux qui se le sont permis, ça  ;

David VIEL – Le 11 04 2019


du fait de le réaliser
= d’avoir une âme
et non, qu’une image]

Comment l’être peut ainsi ressortir


avec le temps (ce temps) !
= Être « sûr ».

« L’être » (en pensée)


échange ainsi là,
le soi,
contre ça ;
afin d’avoir le « preuve »
= renforcer son sort
= avoir un corps mental (une volonté, un corps, un esprit)
= avoir ce qu’il « veut » («  voit  » pour le «  pouvoir  »)
afin de pouvoir ainsi,
« avancer » personnellement
= cristalliser les choses,
dans un sens (ordinaire)
pour ne pas « mourir » de sa personne
= être « sûr ».
Et plus ça « prendra »
moins ça sera pour le réaliser ça (grandir  ;
mais belle et bien s’agrandir
et/ou s’étendre).

Le temps d’une vie,


il y a une procession
et/ou une conversion (c’est «  mortel  »).
Ça (le temps, les choses) sera ainsi,
pour réaliser quoi ?
Une vedette,

David VIEL – Le 11 04 2019


ou une mécanique (évidence).
Il y aurait ainsi ce qui est au « centre » (en «  haut  »)
et ce qui est autours (en «  bas  »)
sinon ne plus être « là »
= représenter un « risque »
pour « l’ordre » en place !!
Dans ce sens,
ce sera pour convertir = s’étendre dans ce sens,
cet esprit là
ou s’aggrandir !!
= Et non,
être Juste,
Bien
et/ou Honnête (ce que ça «  paraîtra  »
pour réellement le «  pouvoir  »).

Dans ce sens,
il leur faudra,
de la matière,
pour continuer à se faire « marcher » ;
quel que soit le Je (la dépense d’énergie incarnée).

Entre ça et soi,
il y a-ura une histoire.
Afin de pouvoir le « valoir »
= prendre le soi («l’être  »)
afin de renforcer leur Je (sort)
ou alors, le réaliser ça ;
sauf que ça « tue »,
et/ou que ça ne fait pas « plaisir » personnellement.
Étant donné,
que ça ne permet pas d’avoir raison du monde !
PUISQUE c’est

David VIEL – Le 11 04 2019


pour le réaliser ça !!
À condition de le vouloir !
Dans le sens « d’écraser » (non pour donner raison à autres que «  soi  »,
mais pour avoir une chance de pouvoir le réaliser ça  ; cette mécanique
= de faire ce pas,
le temps d’une vie,
et/ou existence terrestre
= d’avoir cette «  respiration  »
et/ou «  peau  »).

Comment une personne peut le réaliser ça,


puisque son « bien »
son « intérêt » (dans ce sens)
dépend d’avoir raison du monde (de «  monter  » personnellement et/ou socialement)
et non ainsi conscience, de ça.
Elle verra ainsi le « jour »,
pour vous l’expliquer (elle se verra dans ce qu’elle «  voit  »,
et/ou «  permet  »
pour que ça «  prenne  » sinon,
elle est «  mal  »
ou elle le sent, ça).
Non pour le réaliser ça (cette mécanique)
mais belle et bien l’Avoir,
et/ou le « pouvoir » (pour donner une image  : un peu comme les neiges éternelles en montagne  ...
vous pensez que c’est proche,
pour y aller,
et en fait ne pas pouvoir les atteindre  ;
malgré le fait d’y avoir cru = que ça, ce que vous avez «  vu  »,
ait pris de soi).

Les autres, l’Autre sont de fait


= Conquis, Neutres ou dé-fait,
puisque ça se « passe » pour du vrai

David VIEL – Le 11 04 2019


et/ou en histoire ;
afin de pouvoir en avoir le cœur « net »
et/ou « en finir ».

Dès que ça leur « prend » (et ça peut être, TOUT ou RIEN)


il leur faut avoir raison « à la fin » ;
question de fierté
et/ou d’ego.

Tout le « mal »
vient de la déconcentration
= lorsque ça prend de soi
= voir le « bien »
ou le « mal »,
afin de pouvoir l’Avoir ;
après que ça ait pris de soi.
Non pour récupérer l’être
et/ou le soi,
mais belle et bien être dans la matière
qui a pris de « soi » ; « forme »
pour être à nouveau « bien » ( = dans l’histoire !)
= avoir échangé l’être (le soi)
contre la matière,
qui permettra à la personne d’être « sûr »
ou alors, sur la touche.

Ça,
est le monde
ou le temps,
celui d’être « en vie ».
« L’être » ne doit pas ainsi !
Avoir raison du monde,

David VIEL – Le 11 04 2019


pour être selon lui,
« bien » personnellement.
Il devra au contraire renforcer son être,
afin de pouvoir ainsi (peut être)
le réaliser ça (se révéler sous ce jour).
Sauf qu’entre le réaliser (l’être) ça
et le dire (les mots)
il y aura une révélation ...
Ou alors une histoire !
Pour encore le « pouvoir » personnellement.
Puisque si la personne ne le « peut » pas
ou plus,
alors une histoire aura raison d’elle (sa «  peau  »)
= elle se dépréciera
ou elle sera déprécié  ( = plus personne)  ;
afin de renforcer ceux,
qui verront ainsi à nouveau le « jour »
et/ou un intérêt
puisque …
Ça prenait leur « être »
et/ou leur « soi ».

Le problème n’est pas le monde


(les autres, l’Autre  ; sinon ça sera pour le-s convertir, neutraliser
et/ou abattre)
mais le fait,
que ça prenne de soi ;
ou pas.

Il est ainsi question de renforcer,


son corps énergétique (être)
pour ne plus faire appel (avoir besoin)
du Je

David VIEL – Le 11 04 2019


et encore moins de l’ego (de l’incarnation 
= d’avoir du «  mérite  »
et/ou vraiment de la «  chance  »,
dans l’histoire qui doit «  prendre  »
pour encore le «  pouvoir  »
= s’apprécier
et non se déprécier personnellement).

Tout en sachant,
que l’énergie du monde ...
Est dans le paraître
et/ou les faux-semblant
pour tenter d’Avoir du jeu (le change)
du « peau », du « mérite »
et/ou d’Avoir,
ce qui Revient à Personne ;
puisqu’il est impossible de se figurer ça
= de l’Avoir ça (au sens propre)
sans avoir raison du monde
= cette influence là,
pour se mettre « dedans »
et/ou en « marche ».

Je rappelle qu’il est tout de même question,


du temps et/ou du fait d’être « en vie » !
Ce qui n’est pas RIEN ;
malgré l’ordinaire,
que chacun aura,
pour se donner le change (tirer la couverture sur leur soi
ou leur «  être  »)
= pouvoir gérer ça (le temps, les choses, l’ordinaire
et/ou ce qui leur Revient)
à leur manière

David VIEL – Le 11 04 2019


= être encore là ;
demain (ce demain).
Non pour le réaliser ça,
mais, être « bien » ...
Continuer à se « préserver »,
de ce qu’ils seront « responsable »
pour continuer à conserver leur « écoute »
= à le « valoir » !
Vis à vis de ceux qui ne « »valent » alors plus rien à leur yeux ;
et/ou qui ne « vaudront » plus RIEN,
pour continuer à « s’assurer » !!
Contre ce qu’ils généreront (+ ou – consciemment)
pour ne pas manquer d’air ! (au sens propre comme au sens figuré)  ;
sinon ça leur échappe-ra-it
et/ou ça (les autres, l’Autre dans l’histoire qui se «  passe  »)
leur fera-it « mal »
= du « tort »
ou les « menace-ra-it »
= C’en est « fini » d’eux
ou c’est la « fin »
à leurs sujets (propos) ;
après que ça ait pourtant bien « marché » à leurs sujets (et/ou eu un «  brillant  » avenir  ;
personnellement, socialement, parlant)
= un temps  (ce temps).

Ils peuvent ainsi s’assurer contre ça,


seulement en restant dans le temps,
celui qui leur ont permis
de se faire « connaître » (« apprécier ») ;
dans ce sens,
dans cet esprit là,
sinon ils sont « mal ».

David VIEL – Le 11 04 2019


Titre + Intro

Être Déprécié ou Apprécié ... Dans l'histoire qui se "passe"

= Ressortir plutôt "bien" ou alors, en « mal », « mal » voire pas du tout. Être « bien »
personnellement ou alors éprouver du "mal" afin que ça « renforce » et/ou « profite » à ceux qui
verront ainsi le « jour », le « + » et/ou un intérêt. Non pour que cela soit reconnu (réalisé) mais belle
et bien le « pouvoir » = Sacrifier une personne (un «  être  ») des personnes (des «  être  ») sur leur
autel pour se faire ainsi vraiment ! Un nom et/ou de l’argent ; sans que ça ressorte comme tel
puisque ça "marche-ra-it" comme ça (dans ce cadre, dans ce monde où l'argent fait foi et, la loi  ! = ce
sera ainsi au plus pourri, sans que ça ressorte ! Pour que ça se "passe" et/ou "passe" !!).

= Être apprécié, ou Déprécié (... dans l'Histoire et/ou au final)

= Se sentir em-porté (avoir raison) ou, entravé voire menacé(éprouver du "mal" personnellement) ?

David VIEL – Le 11 04 2019