Vous êtes sur la page 1sur 8

Examen 2eme session 2014-2015 page 1 NSY 205

IPST-CNAM
Intranet et Designs patterns Durée : 2 h 30
NSY 205 Enseignant : LAFORGUE Jacques
Jeudi 16 Avril 2015

2ème Session NSY 205

1ère PARTIE – SANS DOCUMENT (durée: 1h15)

1. QCM (35 points)


Mode d'emploi :

Ce sujet est un QCM dont les questions sont de 3 natures :


• les questions à 2 propositions: dans ce cas une seule des 2 propositions est bonne.
+1 pour la réponse bonne
–1 pour la réponse fausse
• les questions à 3 propositions dont 1 seule proposition est bonne
+ 1 pour la réponse bonne
–½ pour chaque réponse fausse
• les questions à 3 propositions dont 1 seule proposition est fausse
+ ½ pour chaque réponse bonne
–1 pour la réponse fausse

Il s'agit de faire une croix dans les cases de droite en face des propositions.

On peut remarquer que cocher toutes les propositions d'une question revient à ne rien cocher
du tout (égal à 0).

Si vous devez raturer une croix, faites-le correctement afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté.

N'oubliez pas d'inscrire en en-tête du QCM, votre nom et prénom.

Vous avez droit à 4 points négatifs sans pénalité.

page 1
Examen 2eme session 2014-2015 page 2 NSY 205

NOM: PRENOM:

Une architecture logicielle représente l’organisation de modules logiciels qui composent un Q 1.


système ou une application
1 OUI
2 NON

L’élément de base d’une architecture logiciel est le composant. Il est indispensable d'identifier au plus Q 2.
tôt dans quelle technologie sera implémenté le composant
1 OUI
2 NON

Dans une architecture logicielle, un composant est : Q 3.


1 une unité de composition logicielle, exposant des interfaces bien spécifiées
2 une unité de composition logicielle, qui ne peut pas être déployée de manière indépendante
3 une unité de composition logicielle spécifique qui se décompose en d'autres unités de
composition logicielle

L' Architecture Fonctionnelle est composée de 3 parties : l' Architecture Applicative, l' Q 4.
Architecture Technique, et l' Architecture Physique.
1 OUI
2 NON

L' Architecture Dynamique est l'architecture logicielle du socle système sur lequel s'appuient tous les Q 5.
composants de l'architecture logicielle
1 OUI
2 NON

Dans une architecture logicielle la décomposition d'une Interface entre deux composants est (entre Q 6.
autre) un Connecteur
1 OUI
2 NON

Un composant logiciel a une et une seule interface. Q 7.


1 OUI
2 NON

page 2
Examen 2eme session 2014-2015 page 3 NSY 205

Soit le schéma suivant de description d'un connecteur entre deux composants : Q 8.

A=composant;
B=port;
C=interface requise;
D=interface fournie
E=port

1 Ce schéma avec sa légende est correct


2 Ce schéma avec sa légende n'est pas correct

Un connecteur est un élément de l'architecture logicielle qui permet de mettre en relation les Q 9.
composants
1 OUI
2 NON

Soit les 3 modèles de coopération de composants suivants: Q 10.

Quel est le mode de contrôle de chacun ces modèles :


1 Modèle 1 = contrôle orienté procédure
Modèle 2 = contrôle orienté données
Modèle 3 = contrôle orienté évènements
2 Modèle 1 = contrôle orienté procédure
Modèle 2 = contrôle orienté évènements
Modèle 3 = contrôle orienté données
3 Modèle 1 = contrôle orienté évènements
Modèle 2 = contrôle orienté données
Modèle 3 = contrôle orienté procédure

page 3
Examen 2eme session 2014-2015 page 4 NSY 205

Il existe différentes approches pour réaliser la persistance des objets dans une base de données. Toutes Q 11.
ces approches nécessitent d'utiliser un progiciel (ou COTS) qui réalise automatiquement le mapping
des objets en base de données
1 OUI
2 NON

L'objectif de la persistance est de rendre le plus transparent à la couche métier la sauvegarde de ces Q 12.
données en base de données
1 OUI
2 NON

Dans une Architecture N-tiers, la couche DAO (Data Access Object) s’intercale entre le tier-Métier et Q 13.
le tier-SGBD
1 OUI
2 NON

Dans une architecture dite "à base de composant" (exemple: J2EE), les composants s'exécutent dans un Q 14.
container. Ce dernier assure le déploiement des composants sur le tier métier
1 OUI
2 NON

Dans une architecture J2EE , le container est un composant logiciel générique déployé sur le tier- Q 15.
Client assurant la communication entre le tier-Client et le tier-métier
1 OUI
2 NON

Un EJB session de type Stateless ou Statefull est un composant qui assure l'exécution d'une séquence Q 16.
d'action métier pour un utilisateur donné
1 OUI
2 NON

L'injection de dépendance est un type de container dans l'architecture à base de composant Q 17.
1 OUI
2 NON

Q 18.

Ce schéma présente les principes d'une architecture à base de composant


1 OUI
2 NON

page 4
Examen 2eme session 2014-2015 page 5 NSY 205

Un EJB session Statefull est un composant d'une architecture à base de composants qui garde en Q 19.
mémoire des informations à chaque traitement de nouvelles requêtes pour un même utilisateur
(exemple: un panier d'achat sur internet)
1 OUI
2 NON

Dans une architecture Web Services qui repose sur le protocole SOAP, l'interface de définition d'un Q 20.
service est décrite par un fichier écrit dans le standard WSDL
1 OUI
2 NON

Le protocole SOAP (Simple Object Access Protocol) est un protocole : Q 21.


1 assurant l'échange d'informations et l'invocation de méthodes distantes en RMI (Remote
Method Invocatoin)
2 assurant l'échange d'informations et l'invocation de méthodes distantes (RPC)
3 dont les données échangées peuvent être sérialisées en XML

Pour pouvoir réaliser une communication SOAP, le middleware utilisé génère la souche cliente (stub) Q 22.
et la souche serveur (skelton) permettant l'appel des méthodes d'un service par le client
1 OUI
2 NON

Le standard WSDL permet de ne définir des liaisons de communications (binding) basées que sur le Q 23.
protocle SOAP
1 OUI
2 NON

Dans une architecture Web Services un client identifie un service en demandant à l'UDDI la Q 24.
localisation de ce service.
1 OUI
2 NON

Un fichier WSDL est un fichier texte exprimé en XML généré par le WebService qui est exploité par le Q 25.
client pour communiquer avec le WebService
1 OUI
2 NON

REST (Representational State Transfer) est un container spécifique de l'architecture J2EE Q 26.
1 OUI
2 NON

En REST, les types de requêtes HTTP : GET, POST, UPDATE et DELETE correspondent à la gestion Q 27.
d'une ressource distante (Create, Read, Updateet Delete).
1 OUI
2 NON

En REST, la ressource retournée par une requête est typée, permettant ainsi au client de savoir Q 28.
comment affichée la ressource dans le navigateur
1 OUI
2 NON

page 5
Examen 2eme session 2014-2015 page 6 NSY 205

Les services REST implémente un mode Client/serveur simple sans notion d’objet et surtout sans état Q 29.
(stateless service) c'est-à-dire où il n’y a pas de contexte lié au client sur le serveur.
1 OUI
2 NON

Dans une architecture REST, le serveur d'application est sans état par rapport aux requêtes traitées. Si Q 30.
l'on veut garder un certain état des requêtes et des données, il faut ajouter à l'architecture REST, un
autre standard d'architecture qui le permet.
1 OUI
2 NON

Un MOM est un composant logiciel (Model Orienté Message) qui permet de centraliser l'ensemble des Q 31.
données (Model) d'un système d'information qui sont mises à jour par l'envoi de messages
1 OUI
2 NON

Le principe d'un MOM est d'utiliser un composant logiciel qui sert d'intermédiaire entre les Q 32.
producteurs et les consommateurs
1 OUI
2 NON

La définition de l'envoi d'un message asynchrone entre un producteur et plusieurs consommateurs est : Q 33.
1 Le producteur envoie un message à un intermédiaire qui lui confirme la prise en compte de ce
message. Puis, l'intermédiaire envoie ce message à tous les consommateurs.
2 Avant d'envoyer un nouveau message, le producteur attend que le message envoyé ait été
consommé par tous les consommateurs.

En JMS (Java Messaging System), il existe (notamment) deux modes de communication : Queue et Q 34.
Topic.

Ce diagramme de transition correspond au mode :


1 Queue
2 Topic

En JMS (Java Messaging System), les producteurs et les consommateurs sont tous des clients d'un Q 35.
composant logiciel appelé JMS Provider
1 OUI
2 NON

Fin du QCM

Suite (Tournez la page)

page 6
Examen 2eme session 2014-2015 page 7 NSY 205

2. Questions libres (15 points)


Chaque question est notée sur 5 points.

Vous répondez à ces questions sur une copie vierge en mettant bien le numéro
de la question, sans oublier votre nom et prénom.

QUESTION NUMERO 1
Soit le schéma suivant qui décrit le principe général de fonctionnement d'un modèle d'architecture Web Services
:

Commentez les fonctions (1) (2) (3) (4) (5) (6).

QUESTION NUMERO 2
Dans le cadre de la Persistance Objet, quels sont les principes généraux du mapping des objets dans une base de
données relationnelle.

QUESTION NUMERO 3
Expliquez ce qu'est l' Injection de Dépendance utilisée dans l'architecture logicielle à base de composant.

Fin de la 1ère partie sans document

Vous devez rendre votre copie vierge double et le QCM dans la copie double avant de
commencer la 2ème partie.

page 7
Examen 2eme session 2014-2015 page 8 NSY 205

2ème PARTIE – AVEC DOCUMENT (durée: 1h15)

3. PROBLEME (50 points)


Nous envisageons de réaliser un système d'information qui permet à un magasin culturel (exemple: cultura) :
- à des clients sur Internet d'acheter des e-books ou des livres
- à certains employés de mettre à jour le stock, et
- à d'autres employés, les vendeurs, de consulter les livres pour conseiller des clients dans le magasin.

Pour pouvoir acheter des e-books ou des livres, le client doit s'inscrire. Le compte d'un utilisateur est caractérisé
par son adresse mail, son mot de passe et son adresse de livraison (si besoin).
Les employés qui mettent à jour le stock le font à partir de postes déployés sur le tier-metier qui ne nécessitent
pas d'identification.
Les vendeurs, dans le magasin, utilisent aussi des postes déployés sur le tier-métier qui ne nécessitent pas
d'identification. Les ihm de consultation de ces postes sont notifiés des mises à jour du stocke en temps réel.

Sur Internet, si le client achète un e-book on lui propose de le télécharger; s'il achète un livre papier, il le recevra
par la poste. Lors de la validation de son achat, le système contrôle (opération synchrone) une dernière fois la
disponibilité des produits au cas où le produit aurait été épuisé entre sa consultation et sa validation.

1/ On se propose de réaliser ce système d'information avec une architecture à base de composant (ex J2EE)
Ecrire la description de votre architecture. Mettez bien en évidence :
- le rôle de chacun des composants
- pour les composants qui sont des EJB Session, précisez leurs états (Stateless, Statefull).
- pour les composants qui sont des EJB, précisez s'ils sont en persistance
- pour les notifications, on utilise JMS. Précisez quels composants sont des JMS Producer et des JMS Consumer.

2/ Précisez les données que vous gérez en persistance sur la base de données.

page 8