Vous êtes sur la page 1sur 11

Vendredi 20 - Mardi 24 Avril 1962

(15-19 Doul kaa1la 1381)

LE « JOURNAL OFFICIEL • UE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE paraît le MARDI et le VENDREDI
LE « JOURNAL OFFICIEL •
UE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE
paraît
le MARDI et le VENDREDI
IMPRIMERlE
OFFICIELLE
DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE
42, rue
du 18 Janvier 1952 -
TUNIS
Tél.
:
243.873
-
243.874
courant postal N'
610-15
Tunis
les règlements doivent être effectués
au
nom du
Receveur-Econome

TARIFS

EDITION EDITION originnle et sa originale Tmduetion an 6 mois an 6 mois , Tunisie.
EDITION
EDITION
originnle
et
sa
originale
Tmduetion
an
6
mois
an
6
mois
,
Tunisie.
Algérie.
\ 2D,8oo
1 D,6oo
a D,4oo
1 D,9ou
Maroc
1
Frt\nce
,
30,300
10,850
30,900
20,150
A utres pays.
4 D, 500
20,550
50,100
20,8SO
1
Prix
du
numéro.
0 o.
035
0 D, 045
Prix des Annonces
La
ligne
,, •
nn. too

JOURNAL OFFICIEL DE

LA

REPUBLIQUE

LOIS ET REGLEMENTS

(Traduction française)

TUNISIENNE

SOMMAIRE

DECRETS ET ARREn:s

SECRETARIAT D'ETAT A LA DEFENSE

PIHl\H)'fJCl:'\1

d'Offïc·iprs

1',\nn(•f'.

dnn~

Pages

NATIONALE

H5

SECRETARIAT D'ETAT AU PLAN ET AUX FINANCES

Ili·~Sif;;\1/\TION d'un

Cnutn"•l<'lll'

Nutionftl

<ks l't~che~.

Fin:llll'it:r

:tllJH'(·s

de

l'OflïcC'

'HO

SECRETARIAT D'ETAT A L'AGRICULTURE

N·•

mo-

clifiant t·ertaines clispositioiJS du cli•erd .:\" !ill-li:l tin

(i:.!-t:W

du

:-11

mars

JHG::!

(2:)

chaotwl

J:ISI),

mars

~

lB(iO

0

ramadan

t:li!l),

porl:mL

statut

p:!!·-

linliier du Corps des Coi1trôleurs priw·ip:wx Pl

Cnntrôlem·s des Af'J'airps Fondi·rPs.

446

i\"

du

:n

mars

1H02

('Ll

('haoual

 

modifiant certaines dispositions

clu

di'erl'l

:\'"

llO-titi

du 2 mars l!:HitJ (4 ramadan

ment

d'Etat ù l'Agriculture.

D/HJ., nl:.rtif

au

cJas,e-

hiérarchique

d~s

fonl'tionnnircs

elu Sccr(·lari:~t

elu ~ecrétaire d'Etat à

(25

chaoual

1381),

l'Agrieullure

du

fixU~nt le

t:1bleau

:H

mms

J!l(i::!

de

concor-

dance pour le reclnsscnlcJlt, dans l'éelu~lonnemcnt

indicin•irc, ùes C:ontrôlcurs leurs des Affaires

PriJH·ipaux:

d

Contrô-

ABHETE du Sccrt•bire d'Etat ù l'Agriculture du 31 mnrs l\!(i2 (2.ï chaounl 13Rl), fixant le ri•glemcnt et Je pm- ~ramme du concours pour le reerutcment des Ins- tructeurs Techniques Agricoles.

le reerutcment des Ins- tructeurs Techniques Agricoles. du Secrétaire d'Etat ù l'Agrkttltttre du

du

Secrétaire

d'Etat ù

l'Agrkttltttre du

31

mars

(2.j

{'h:11i:nml

t:IRIJ,

ouvrnnt

un

C'IJll!'l!llt'S

p;)ur

le

re-

cruteruent

de

HO

lnslrndi'UJ'S

T1'1 hniqw•:<~

·\gricoles.

447

447

448

450

SECRETARIAT D'ETAT AUX POSTES, TELEGRAPHES,

ET TELEPHONES

\H;iLTE

elu

S\':'I'(·Iail'l'

d'Etat

aux

Postes,

T/•l1'graplws

et Tc'•lc'·-

 

ph01ws

du

1!1

ani!

1Bii2

(14

doul

kaada•

1:lH1),

por-

 

tail\

cr{·alinn

de

valC'urs

ficlueiaires.

 

4.10

 

SECRETARIAT D'ETAT AUX TRAVAUX PUBLICS

 

ET

A

 

L'HABITAT

 

IJFt:llFT

:--;o

f;2-12l)

du

1X

avl'il

Hl(i2

(l:l

don!

lw•:tda

URl\.

porbnt ('Xpropriation, pour

causC'

d.'utilitt•

pu}JlilflH',

 

d'un

lerrain

1111

sis

ù

Tunis,

en

vue

de

la

rfalisa-

lion

du

p1·ogramme

de

('OnstrtH'lion

d1•

la

:\ntion:rlP

Imnwhilii't'f'

1le

Tunisi('.

 

4!'50

DJ:cl\1"1'

:\"

lî2-12ï

du

lH

ani!

I!Hi2

(B

doul

kaatla

 

fHJI't:l'll\ {':\pmpri:ltion, ]lOl\1' cause d'utilite'• puhli- qlll', clPs immeubles n(•('f'ssnires il l'?lnrgissement dP la rouiP (~.1'. Hi. daus l:l tra•vers(•e rte DPJ.!,':H'he.

4:-ll

IWCHFT

'\"

ii2-12H

du

tH

flvril

JHt\2 (t:l doul l;:auda l:lHI),

JHWI<lllt {'XPI'Opri:tlioll, pOU!' t'aUSP d'utiJitt: puhlit!llf',

d'1m

h•tTain

nu

sis

ù

Snussc,

pnnr ln

réa•lisation

du

progntmmc

{j(~ conslnwtion

de

la

So{'U·tl·

:\'atiorwlP

lmnwhilli•l'l'

dl'

Tunis]('.

 

452

 

SECRETARIAT D'ETAT A LA SANTE PUBLIQUE ET AUX AFFAIRES SOCIALES

DU:IIi·:·J

:\•>

h:!.

l:!'.l

dtl

lH

:n•ril

l!lt\2

(1:1

doul

lw:Hla

t:H.:tl.

•·{'lntif'

:nn

JH't'S{'I'iptions

de

s(>cm·ité

tlacns

l'inclus1ri<'

 

d11

llùtinw;t\

 

452

\;j ~"\li\' \Til 1:"••."

d'ull

Dndt'\11'

lnspcdcur

Hègionnl

 

4ô 1

 

AVIS ET COMMUNICATIONS

 
 

SECRETARIAT

D'ETAT A LA PRESIDENCE

 

.\

\' J

;

'lt•

l ,., l'lllt• Jn('-]] t

 

461

 

SECRETARIAT D'ETAT A LA JUSTICE

.-\

\

l S

dt•

lutl'iles

 

461

JOUHNAL OFFIGIF:L DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE -

~0-24 Avril 19G~

ART.

---

Les

parcelles

expropriées,

seront

inscrites

au

sommi<er

du

Doonine Public de

j'Etat.

ARr.

--

Sont

égalemen·.

expropriés, tous

droits

mobi-

lier; qui

grèvent

ou

pouraient

grever les

dits immeubles.

 

ART. 4.

 

L'expropriation

est

déclarée urgente.

ART.

5.

Le Secrétaire d'Eta·,· aux Travaux Publics et à

l'Habitat est chargé de l'exécution

ra

publié au

Journal

Officiel de

du '"~

la

R<'p,,;,,,f'"

Fait à Tunis, le

18 avril 1962

(l3

clou! kaada

P.

le

Président de la Hépublique Tunl~lenm~

Le

,o.,·ecrétnire

tl'Rtat

it

!11

l'l

par délt'!I•Jtiol!,

l'résit11'11('<'

BAH! LADGHAM.

Décret N" 62-128 du 18 avril 1962 (13 doul kaada 1381), portant exp_;_-opriation pour cause d'utilité publique, d'une parcelle de terrain nu, sise à Sousse, quartier de la Corniche, pour la réa• lisation du programme de conotruction de la Société Nationale Immobilière de Tunisie.

Nous,

Habib

Tunisienne,

Bourguiba,

Président

de

la

République

Vu

le

d;er('t

du

9

murs

1939

(P

moharrem

1358),

portant refonte

de

blique,

Vu

la

lr>gi-.Iation

('nscmhle

relative

les

du

27

textes

à

l'expropriation,

qui

l'ünt

19,1!1

(27

modifié

rabia

pour

ou

II

Le

décret

jmwicr

caruse

complété;

d'utilité

pu-

1368}.

réglementant

l'aliénation de'i immeLihles [H'quis 1~ar l'Etat en n1c, soit de lru

tru

!tion

d'immeubles

de

re ·a:iemcnt,

~·,oit de

l"mnènagement

tension des ·ville~. ensemble les textes crui l'ont modifil~ ou cornnlé•A

Vu

l'avis

du

Seeri·taire d'Etut uux

Trun>•u:x

Puhlics

ct

ü

Décretons :

- publique, au nom du Secrétariat d'Etat aux Travaux et à l'Habitat et pour la réalisation du programme truction de la Société Nationale Immobilière de parcelle de terrain nu, sise à Sousse, quartier de la 0Jn1iehd:~·

ARTICLE

PREMIER.

Est

expropnee _pour

cause

d'ut'

entourée d'un liséré rouge sur le ci-après :

plan

ci-joint

et

NOM

NUMERO

NUMERO

 

de

la

DU TiTRE

 

de

la

SURFACE

 

NOMS DES PROPRIETAIRES

 

PROPRIÉTÉ

foncier

PARCELLE

 

Nina Sousse

25.118

9

(1)

300 m'

M'"" Cohen (Nina et Joseph) épouse Cohen (Albert ct Cohen (Victor de Joseph).

 

- liers et mobiliers grevant ou pouvant grever le dit immeuble.

Sont également expropriés tous droits immobi-

ART.

2.

l'hygiène

et

Vu

l'a'fVis

à

des

la

sécurité,

nntam~ent ses

artielcs

7,

Secrétaires d'Etnt aux

Travaux

Publics

22

et

ART.

3.

-

L'expropriation est déclarée urgente.

- l'Habi:at est chargé de J'exécution du présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la République Tunisienne.

Le Secrétaire d'Etat aux Travaux Publics et à

ART.

4.

et

a

la

Santé

Publique

Décrétons

:

et

:mx

Affaires

Sociales,

ARTICLE PREMIER.

-

Les

prescriptions

énoncées

dans

présent décret s'appliquent à tous travaux effectués sur tier concernant la cons:ruction, la réparation, la tnms:rormllll tion, l'entretien et la démolition de tout type de

Fait à Tunis, le

18 avril

1962 (13 doul kaada 1381),

   
 

P.

Le

Pl'ësidcnt

de

la

J\épubliq,ue

Tunis·hnne

 

L(•

Secrétaire

d'Etat

à

la

Présidence

   

TITRE

I

 

et

par délégation,

 

ECHAFAUDAGES

 

BAH! LADGHAM.

 

ART. 2. - Travaux nécessitant l'emploi d'échal[a(Jda.geil• Des échafaudages appropriés et suffisant doivent

 
 

prévus pour les ouvriers

pour

tous

les travaux qui ne

 
 

SECRETARIAT D'ETAT A LA SANTE PUBLIQUE

 

vent être exécutés sans danger avec une échelle ou par

tres moyens.

 

ET AUX

AFFAIRES

SOCIALES

   

ART.

3.

-

Montage

d'échafaudages

:

 

Les échafaudages ne doivent être construits,

démon!és

SECURITE

DANS L'INDUSTRIE

DU BATIMENT

   

sensiblement

modifiés

qt:e

sous

la

direction

d'une

 
 

ne

 

compétente

et

responsable

e!

autant

que

 

Décret N" 62-129 du 18 avril 1962

(13 doul kaada 1381), relatif

des

ouvriers

compétents

et

habitués

à

ce

genre

de

aux 11rescriptions de ·sécurité dans l'industrie du bâtiment.

   

ART.

4.

-

Qualité

des

matériaux

:

Nous,

Tunisienne,

Habib

Bourguiba,

Président

de

la

République

- chent, ainsi que toutes les échelles doivent être

L

Tous

les

échafaudages, les

dispositifs

qui s'y

\'u

lu

JHirtnnl

:

;·>

.-,x-t:~.c.; (lu

~3 d(t<·mln·c

,ltl:)S

(11

I'Cltifi:·d(cn

des

ennYt'llHtats

internationales

jonmadn

du

II

1378),

6,

travail Nos

1 de matériaux de bonne qualité et êêre d'une résistance fisante, compte tenu des charges et des efforts auxqueLs • sont soumis.

Il :1

IH, ~~:l, !(;~, ct

lwi:.Jnmeilt

de

LI

<·onvPntion

t-;o

(i2,

relative

aux

pres-

niptions

dt·

séeurité

dans

le

bütiment;

\1

1378),

port:111t puhlic·:Jtioa des enJIYcntions hlternatlonales du tra'fVail Nos 6, lR, \l~l Pt 103 et uotammeHf de la co11vention N° 62, relative aux

prPSITiplioHS !le Sl··ntritl~ dans k

Yu

1,~ ,J:"'l'l'l'i

:\''

:JH-:t)J

d.u

::.:~ d(>t·pmJJJ·e

Hl:l"\

bliliment;

(11

joumada

II

déterminant

le.;~ mesul'cs de protection et de salubrité applicables dans les chaœ-

tie'ts du bâtiment et des Tra·vaux Publics i

\'u

le

::"

d(erei

du

.t

aoùt

t!I:H:i

(lG

jocmada

1

1355),

2. -

Les pièces en bois uêiliséos pour la con ;truction

échafaudages, des ponts de service, des passerelles et échelles doivent être de bonne qualité, avoir de

fibres,

être

en

bon

état

et

ne

doivcn'

soumises à

aucun

traitement

de

nature

défauts.

 

3.

-

Le

bois

utilisé

pour

la

construction

dagœ

doit

être

complètement

débarrassé

de

échafauda- bascule l'intérjeur JOTIHNAL OFFTLfRL IlE LA Hli:PFDLT(lTIF: Tli\î,.;lJ<:l\NE - 20-24 Avril 1962 . 1

échafauda-

bascule

l'intérjeur

JOTIHNAL

OFFTLfRL

IlE

LA

Hli:PFDLT(lTIF:

Tli\î,.;lJ<:l\NE

-

20-24

Avril

1962

.

1,es

me,o

,ures

e!

le.-;

néce%aircs

rnadrirrs.

doivTI1t

ê-tre

prises

b

pour

les

des

-- l.es parties métalliques des ~ch:•faudagcs ne doiven:

planches

u:ilis~s pot!r

p.ts.

constrw

>

t.:chafaudagcs,

ne

sc

fendent

être

criquécs.

ni

alteintcs

par une

L·orro">ion

nu

d'autre,;,

~s su-.ccptihles

-

i .es

dnus

de

('Il

nuire ù leur suii<.iilc~ .

fonte

ne

doiv.cnt

pa-.

être

employés

-

Jnspec:ion

chaque

compris

et

crnmagasinagc

de,

monL-tge,

les

par

tr2uils,

une

si

ciles

1tHI~es

les

les

ctlblcs ct

pcr.-;onnc

répPlHicnl

en

leur

câbles

emploi.

qui

a ur aient

été

m~ttériaux :

partie<

;

d'un

ic:-. cordes.

et

points

nr

en

C()n\:ld

Avanl

y

examinées

utilisées

requises

ct

que

par

les

qualifiée

lous

qua1ités

---

Le~; cordes

des

acides

ou

d'autres

sub-:.tanCt\

corro~.ives, ou

qui

~eraicnt de~ dL=faut'

ne

doivent

pas

ê'trc

utilisés.

Tous

les

matériaux

utilisC:s pour la cons~ruc~illn de~

doivent

être

séparis de ceux

emmagasinés

dans

de

bonnes

impropres ~~ cc genre de

cons-

------.

Fourrâture

et

u~ilisation t:e~ matériaux ct cn-

icn

des

échafaudages

.

--

On

doit

fournir

la

en

construction des échafaudages.

ct employer

du

matériel

suffisante

pour

quan-

'

et

-

lu

Les

échafaudages

ùoiven:

e:

de

chacune

manière

de

leurs parties

doit

qu:elle

ne

puis~e. être

normal.

Aucun

laissé

échafaudage

un

dans

état

ne

doit

permeitan:

être

arc

maintenus en

être

attachée

déphcée

en

ou

cas

hon

arri-

d'u-

partiellement

son

emploi

démon·

la

que

si

partie

restan!e

continue

à

être

conforme

au

présent

.

7.

-

Echafaudages

fixes

à

montants

:

-

Les

montants,

échasses

et

suppor,s

des

échafaudn-

être

tl) verticaux ou légèrement inclinés

b) fixés

fixe9

de

doivent

:

les

vers

toutes

le

bcîtiment:

la

assez près

uns des

eu

égard

'nues

à

pour a>Surer

les

st:t·

circons'anccs

!"échafaudage

2.

a)

peuvent

-

en

La

les

se

présenter.

stabilité

scellant

des

dans

montanls

it

le

sol

t

la

nature

du

terrain;

ou

dui•

la

être

assurée

:

profondeur

nécessaire

les

de

un

plaçant

manière

sur

à

des

madriers ou

empêcher

!~ur

autre

moyen

approprié.

autres

assises

glissement;

ap-

{rL:n

Lorsque

bit:mcnt,

audages

doit

deux

un

ê·:re

échafaudages

montant

placé

se

du

rcjl1igncnt

à

ran··

c:)té cxt~ricur de:-:.

fixé

à

cet

endroit.

-

taux

l"

ct

Les

longerons

fixés

cordes

ou

doiven:

aux

ê'rc

nHHtants

pratiquement

par des

rnovcn:;

efficaces.

hari-

boulons,

solidement

des

crampons.,

d'autres

l'

Les extr~mités de deux

longerons

con

(~cu~ifs,

si·.u(~

même

~~

à

niveau,

rnoir.'s

doivent

quïl

les

ne

même.-.;

boulins

être

solidement

soi~

fait

usc1ge

ûe

garantie:-;

être

doivent

de

droi:s

;

J:~inlc

un

dispo"iitif" srH5-

sur

présentants

S'il

1"

aux

Les

n'est

soiidi~é.

c! ~·oliderncn:

longerons.

pas fait

usag.e• de longeron•>. l.:s boulins doi-

ê're attachés aux montants ct '>'appuyer '-'111' des îa·.-

solidement

fix~s.

l.es

doiven:

boulins,

avoir.

dont

à

une

cette

cstrémité

extrémité.

<'st

une

supportée

surface

par

un

rorlan~::.·

d'au

Les

moins

10 cm.

dimensions

des

de

longueur.

boulins

doivent

être

en

les

La

charges

distance

qu'ils

,entre

auront

deux

à

supporter.

boulin-;

consécu ifs

rapport

soutcnnn+.

plate-forme doit être dé~erminée en tenant compte des

na:ure du plancher de la plate-

prévue:;

et

de

la

manière

pour

générale,

pour

celte

distance

ne

doit

m/m.

pas

d'é-

50 m/m.

d'épais-

m.

m.

et

les

50 pour

planches de moins de 40

des

planches

planches

de

moins de

de

'iO m/m.

2

m.

des

plus.

7"

ticle

Les

ne

conditions

s'appliquent

du

pas

paragraphe

5

et

aux

plates-formes

6

d<'i! p:!·· ~L:p::•;-.;('r 2 rndrcs.

t•

dDi!

;1 lll'ttnc

:t\'nir

une

planche

épai:-.scur

utilisée

pour

inférieure

à

une

30

Ai<;.

S.

Echafaudages

1 De:,

échafaudages

sés

œuvre

qtlc

pc~ttr des

de

peu

de

travaux

fixes

à échelles

à

échelles

légers

ne

~

du

présent

à

destinées

por kr exclusivement des ma~ériaux légers de construction,

mai:-

dan\ cc dernitr cas. la distance entre les boulins ne

plate-forme

rn/rn.

:

doivent

que

être

la

mi-.e

n'exigeant

de

mat~riaux (travaux

ravalement.

pour

:

les

lllrc c! :tu're:-. travaux analogue-.;).

" 1 c;

échelles

faudage·.-

:'t ~t·hclle~:; :

servant

de

a; doivent

h) doiv.c1t

être

ê1re

d'nne

:

résistance

ou suivan;J i~l nature du

1)

bien

scellées

dans

Je

terrain;

sol

à

montants

suffisante

la

profondeur

nécessaire

11) ou bien placées sur des semelles ou des madriers de

>tir cette

base,

et

êtn> fixées

pour évi:er

leur glissement.

une

autre. le:·; deux

gueur d'au moins

3.

--

Si

échelle

échelles

m.

l

,est

utili~6e pour en

doivent

ART.

9.

-

Stabiii:é

des échafaudages

1. --

Tout

à

des

man<ère qtJe les deux montan!s de chaque échelle reposent

également

pieds

solidement par leurs

prolonger

sur

une

montan!s

d'une

se 50 et être solidement fixées ensemble.

recouvrir

échafaudages fixes à

être

entretoisé

échelles.

échafaudage doit

suffisante

~ ··- Tout échafaudage, sauf lorsqu'il s'agit d'un ecna- faudage indépendant, doit être rigidemennt relié au bâtiment à de, in'ervalles convenables dans le sens vertical et dans le

e~ appropriée.

sens

3.

vant

horizontal.

- lorsqu'il s'agit d'un échafaudage indépendant, au

ce

que l'échafaudage soit défintivement

le cas.

mo:ns lln tiers des boulins doivent demeurer en place jus-

qu'à

ter solidement attaché aux longerons ou aux montan:s sui-

démonté et res-

4. lou:c charpente ct ;out dispositif servant de support aux plates-formes de !ravail doivent être de construction sohlc. etvoir une bonne assise et ê:re rendus stables au mo''"' d'entretoises ou de jambes de force appropriées.

s

Des briques détachées, des tuyaux de drainage, des

appropriés

des

Echafaudages fixes en porte-à-faux ou en

échafaudages

ct

ancrés

en

porte-à-faux

ou

d'une

manière

~ûre à

en

fixés

la construciion

des

pièces

d'écha-

dans le mur, ceux-ci doivent ê're suffisamment

traverser

sùrc

de

le

mur

de

l'au~re côté.

pan

en

~- Echafaudages

éc·hafaudagc

à

ou

àes pitons

à

consoles

:

par't

et

être

ou tenu

consoles supporté

fixés dans Je mur ne doit être uti-

par des

mitre~ de chemjn~cs ou au~res matériaux non

doivent

ges

w1

jamais

<.;crvir

à

AR 1. 10. -

cule:

1.

-

Les

doiven~ :

a)

être

être

leur

u:ilisés

pour

construction.

supporter

h) avoir des poutres de support d'une longueur et d'une section suffisantes pour assurer leur solidité' el leur s:abilité;

cl être

cnilvenahlenrcnt

·-- Seules

vent

faudage'>.

~~tn: lit llic

les

écs

par!ies

comme

entretoisés

et

résistantes

de

point

d'appui

suppor~és.

J. - Si les plates-formes de travail reposent sur des sup-

port' r;,.;,

enircinÏ

de

,é\.

manière

1 1

AR 1.

AI«:un

crampons

lisé si les consoles ne sont pas d'une résistance suffisante,

c:n métal d'une qualité appropriée et ancrée dans le mur

de manièr~ ~t offrir

J.

toute

séçurité.

A.tu. 12. Echafaudages lourds suspendus à plate-forme mobile

1 es échaf,ll!dages lourds suspendus à plate-forme mo- bile doivent satisfaire aux prescriptions contenues dans le présent article.

1

454

JOllHNAL OFFTi:TF:T. DR

Avril

LA HEPTTRLH)lil<: Trc:'HSIENNE

20-2t,

196~

Trc:'HSIENNE 2 0 - 2 t , 1 9 6 ~ ---------------·--------- 2. ~ Les poutres

---------------·---------

2. ~ Les poutres de support en porte-à-faux doivent

être :

a) d'une

rêsistan~e et

d'une

section

~uffisantcs pour assu-

rer

la

solidité

et

la stabilité de

b) placées

perpendiculairement

l'échafaudage:

façade

fi

la

du

bi•<iment:

et <:) convenablement espacées de manière à correspondre

aux

suppor: doit être tel

boulins

~

Le

ou

aux étriers

de la plate-forme.

3.

porte-à-faux des poutres de

que -la plate-forme sc

~rouve fixée à

10 cm. au maximum

de

la façade du

4.

---

l ·•

bâtiment.

Les

poutres

de

support

doivent

ê:•re

fixées

au

bi\timen: par des

boulon;

ou

autres dispositifs

équivalents.

2"

Les

boulons

de

fixation

doivent

ê'.'re

convenable-

ment serrés et doivent relier d'une manière sûre les poutres

de support

à

la

charpente

du

bf!dment.

5.

--

Tous

contrepoids

sont

interdits

comme

moyen de

fixation des poutres de support

de cc type d'échafaudage.

6. - Des boulons d'arrêt doivent être placés à l'extrémité

de

- bles aux poutres de support doivent être placées verticale- ment au-dessus des cent'res des tambours des .treuils des pla- tes-formes mobiles. L'extrémité du câble muni d'une cosse doit être placée à 'la partie centrale du boulon cintré de la

chaque

7.

poutre

de

support.

Les brides de suspension

servant

à

attacher

les câ-

bride

êl:re

utilisés pour supporter les plates-formes: ils doivent être convenablement fixés de façon à éviter tou: déplacemen'•'·

Les étriers doivent être convenablement join\s au moyen de

de

suspension.

boulins

8 -

Des

ou

des

étriers

apropriés

doivent'

pièces

9.

-

de raccordement. Les câbles utilisés pour les

suspensions

doivent

:

a)

avoir

à

tout

moment

un

coefficient

de

sécurité

d'au

moins

JO (dix) par

rapport

à

la

charge

maximum

que

les

câbles peuvent

avoir

à supporter;

 

b)

avoir une longueur

telle

que

pour

la

posi\ion la

plus

basse

câble

10.

de

de

sur chaque tambour. - Les treuils de ces échafaudages doivent être cons-

mécanisme soit fa-

la plaie-forme.

accessible

13.

-

pour

il

reste

au

moins

deux

tours

truits e.: installés de telle manière que le

cilement

plate-forme

mobile 1.

- bile doivent sa'isfaire aux prescriptions con:enues dans Je

présent article.

: Les échafaudage5 légers suspendus à plate-forme mo-

être inspecté.

ART.

Echafaudages lé·gcrs

suspendus

à

por:e-à-faux doivent être

d'une longueur e: d'une section suffisantes: elles doivent

ê\re

sup-

2.

3.

-

Les poutres de support en

ins:allées

convenablement

--

l"

ct supportées,

des

Les extrémités

intérieures

poutres

de

port doive~>\ ê',re

de

sacs de lestage ou d'autres contrepoids composés de maté- riaux en vrac, les sacs ou contrepoids doivent être solide-

ment amarrés

solidement

maintenues.

sont

doivent

2"

Si

les

poutres

de support

poutres.

retenues au

avoir

un

moyen

auxdites

coefficient

(dix).

pas dépasser

8 mètres.

par

trois cordes dont J'espacement ne doit pas dépasser 3 mètres.

de

3' Les

sécurité

4.

~

câbles

d'au

de suspension

moins

10

La longueur de la plate-forme ne doit

5. -- La pla:e-forme doit< être suspendue

au moins

Aucune

corde

intermédiaire ne

doit,

à aucun

moment, être

plus

tendue

que

les

deux

cordes

6.

~·- Les

palans

doivent

être

attachés

aux

pla:es-formes

au

moyen

de

forts

étriers

en

fer,

lesquels

doivent

passer

sous

la

plate-forme

et

sur ]es

c<Vés.

ê:re

fixés

solidement

et avoir des œillets

pour le

passage des cordes.

les-

quelles les ouvriers travaillent assis, des dispositifs doivent être prévus pour main,:enir la plate-forme à une distance

7.

-

Dans le

cas

de

plates-formes

suspendues

sur

d'au

moins

30

cm.

du

mur et empêcher

qu'en

 

cas

de

ba-

lancement

les

ouvriers ne

s'y

heurtent

les

genoux.

 

ART.

14

--

Autres

échafaudages

suspendus

:

L

-

Une

benne, un

grand

panier,

une

sellette

ou

tout

au.ire

dispositif

semblable

ne doit

être

utilisé

comme

écha-

faudagc

suspendu que

dans

des circonstances

pour

un travail de courte durée et

sous la surveillance

personne

rc:;pon:->able.

 

2.

--

Lo"qu·un tel dispositif

est

utilisé

comme

,\:ige suspendu :

")

suppor~é par des càblcs ou

des cordes

un

il eloi:· ê-:re coefficient

de

sécurité

d'au moins

10

(dix)

par

'•

la

charge

totale, y compris le

poids

mort;

b) les précautions

nécessaires doivent être

prises

pour

le~ ouvriers

ne

puissen':

tomber.

3.

---

l"'Hnme

a)

b)

il

il

Lorsqu'une

échafaudage

benne

ou un

suspendu :

grand

panier

est

doit avoir au moins 75

doit

cm.

de

profondeur;

étriers

être

supporté par deux forts

en

quels doivent

élfe fixés solidement et avoir des œillets pour

cnrde.-;.

passer

sous

la

pla'e-forme

eo:

ART.

15.

-

Tran<.port

et

entreposage

de

les

échafaudages.

Répartition des

charges

:

sc

1.

--

Le transport et le dépôt de charges lourdes

faire avec

précaution,

afin

d'éviter

qu'il

n'en

résulte

cclll

'

choc

brusque

sur

l'échafaudage.

-

Les charges sur les échafaudages doivent être

:ies aussi

nière

à

3

umformément que possible et, en tout cas, de

ne

Pendant

pas

provoquer un

déséquilibre

dangereux.

toute la

durée d'utilisation d'un

ge.

chargé

on doit

ct

veiller

des

que

cons•amment

à

ce

qu'il

ne soit pas

ma-~ériaux n'y soienV

pas

déposés

néces~ité.

ART.

16.

-

faudages :

1. --

Installation d'appareils de levage sur les

appareil de

néc-essaire,

et

attachés

Lorsqu'un

un é-:hafaudage

:

a) les parties consti,uar\~es de

in~pc~

~tées

soigneusement

renforcées:

bl les

c)

boulin'

doivent

et.

si

être

immobilisés;

si

possible, les montants doivent être

de

levage

doit être

installé.

rigide à une partie résistante du bâtiment à J'endroit où

pareil

ce

l'éch:.faudage pendant la montée ou la descente, une ci<Jiailllllll vercice~le doit ê~re établie sur ~oute la hauteur de l'échafaliiUi

dage pour empêcher que la charge ne s'y accroche.

ART. \7. - Vérification périodique des échafaudages Les échafaudages doivent être vérifiés par une comp"tentc :

2. -- Si la plate-forme de l'appareil de levage ne se

p:.s

eD're

des

guides

ou

lorsque la

charge peut totJC~Idll

au

b) après

a)

moins

t-oute

une fois

période

des

par

des

semaine;

et

de

travaux.

mauvais temps

échafaudages

et

avant

ruption

ART.

consid,r:tble

18.

--

Examen

particulièrement des échafaudages construits par d'autres·

·,-reprcneu rs.

Tout

échafaudage,

construit

ou non

par

l'employeur

le met

à

la

disposition

a) avan'. utilisa•ion,

de

être

son

examiné

personnel,

par

doit

une

:

personne

pélen _•e

afin

de

s·assurer

notmntncnt

:

1)

que

ledit

échafaudage

est

stable;

Il)

que les matériaux utilisés pour sa construction

bon

état;

1!1) que ledit échafaudage est

approprié

pour

l'usagei

quel

il est destiné;

IV) que les dispositifs de sécurité prescrits sont

b) être maintenu

en

bon

état

pendant

toute

la dtlfélil !ille

son

utilisation.

ART. 19.

-

Plates-formes de travail

:

1.

-

Toute plate-forme de

l'ravail située à

plus

au-dessus

- étanl donné la nature du travail, et telle que, à

du

1 o

sol doit

être .munie

d'un

plancher tot.nttll,,ii!ll

2.

La largeur des plates-formes doit ê:re

.fOIIII:.J.\L OFFit:lliJ.

Ill·: L.\

ill:l'liHLI(>IIF TII\1:--IF\i'H:

Ill·: L.\ ill:l'liHLI(>IIF TII\1:--IF\i'H: supérieure parties, il n'y ait pas moins de 6il cm. de

supérieure

parties,

il

n'y ait

pas

moins de

6il

cm.

de

pu'sage li-

de

-

,:out

En

obs~acle fixe

aucun

cas.

la

inférieure à :

ou

largeur des

de

matériaux

déposés.

plates-formes

1w

doit

a) 60

cm.

si

la

·pla:e-forme

est

utilisée

uniyucmcn'

pour

Jrtcr de~ personnes c~ non pour le dépôt des ma'.ériaux;

b)

80

crn.

si

elle

est

utili::i'5~ pour le

dépôt Lk~ matériaux;

c)

1 !0 cm.

si

elle

est

u.ilisé~ pour

suppor •cr

une

au' re

~I<IIC-l(>nnc plus élevée;

 
 

.

si

elle

est

utilisée

pour

le

dressage

ou