Vous êtes sur la page 1sur 11

Vendredi 20 - Mardi 24 Avril 1962 (15-19 Doul kaa1la 1381)

TARIFS
LE « JOURNAL OFFICIEL •
UE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE
EDITION
paraît EDITION originnle
originale et sa
le MARDI et le VENDREDI Tmduetion

,
an 6 mois an 6 mois

IMPRIMERlE OFFICIELLE Tunisie. ..


DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE Algérie. .. \ 2D,8oo 1 D,6oo a D,4oo 1 D,9ou
Maroc ...
42, rue du 18 Janvier 1952 - TUNIS 1

Frt\nce ...... , 30,300 10,850 30,900 20,150


Tél. : 243.873 -243.874 A ut res pays. 4 D, 500 20,550 50,100 20,8SO
courant postal N' 610-15 Tunis 1

Prix du numéro. 0 o. 035 0 D, 045

les règlements doivent être effectués


au nom du Receveur-Econome
Prix des Annonces
La ligne .... ,, •..........•..... nn. too

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE


LOIS ET REGLEMENTS
(Traduction française)

SOMMAIRE SECRETARIAT D'ETAT AUX POSTES, TELEGRAPHES,


ET TELEPHONES
Pages \H;iLTE elu S\':'I'(·Iail'l' d'Etat aux Postes, T/•l1'graplws et Tc'•lc'·-
DECRETS ET ARREn:s ph01ws du 1!1 ani! 1Bii2 (14 doul kaada• 1:lH1), por-
tail\ cr{·alinn de valC'urs ficlueiaires. 4.10
SECRETARIAT D'ETAT A LA DEFENSE NATIONALE SECRETARIAT D'ETAT AUX TRAVAUX PUBLICS
PIHl\H)'fJCl:'\1 d'Offïc·iprs dnn~ 1',\nn(•f'. ET A L'HABITAT
H5
IJFt:llFT :--;o f;2-12l) du 1X avl'il Hl(i2 (l:l don! lw•:tda URl\.
SECRETARIAT D'ETAT AU PLAN ET AUX FINANCES porbnt ('Xpropriation, pour causC' d.'utilitt• pu}JlilflH',
d'un lerrain 1111 sis ù Tunis, en vue de la rfalisa-
Ili·~Sif;;\1/\TION d'un Cnutn"•l<'lll' Fin:llll'it:r :tllJH'(·s de l'OflïcC'
lion du p1·ogramme de ('OnstrtH'lion d1• la Sodc'·l1~
Nutionftl <ks l't~che~. 'HO
:\ntion:rlP Imnwhilii't'f' 1le Tunisi('. 4!'50
DJ:cl\1"1' :\" lî2-12ï du lH ani! I!Hi2 (B doul kaatla 1:1~1).
SECRETARIAT D'ETAT A L'AGRICULTURE fHJI't:l'll\ {':\pmpri:ltion, ]lOl\1' cause d'utilite'• puhli-
qlll', clPs immeubles n(•('f'ssnires il l'?lnrgissement dP
N·• (i:.!-t:W du :-11 mars JHG::! (2:) chaotwl J:ISI), mo-
clifiant t·ertaines clispositioiJS du cli•erd .:\" !ill-li:l tin
la rouiP (~.1'. Hi. daus l:l tra•vers(•e rte DPJ.!,':H'he. 4:-ll
~ mars lB(iO 0 ramadan t:li!l), porl:mL statut p:!!·- IWCHFT '\" ii2-12H du tH flvril JHt\2 (t:l doul l;:auda l:lHI),
linliier du Corps des Coi1trôleurs priw·ip:wx Pl JHWI<lllt {'XPI'Opri:tlioll, pOU!' t'aUSP d'utiJitt: puhlit!llf',
Cnntrôlem·s des Af'J'airps Fondi·rPs. 446 d'1m h•tTain nu sis ù Snussc, pnnr ln réa•lisation du
progntmmc {j(~ conslnwtion de la So{'U·tl· :\'atiorwlP
i\" li::!-1:~1 du :n mars 1H02 ('Ll ('haoual t:~Hll. lmnwhilli•l'l' dl' Tunis]('. 452
modifiant certaines dispositions clu di'erl'l :\'" llO-titi
du 2 mars l!:HitJ (4 ramadan D/HJ., nl:.rtif au cJas,e- SECRETARIAT D'ETAT A LA SANTE PUBLIQUE
ment hiérarchique d~s fonl'tionnnircs elu Sccr(·lari:~t ET AUX AFFAIRES SOCIALES
d'Etat ù l'Agriculture. 447
DU:IIi·:·J :\•> h:!. l:!'.l dtl lH :n•ril l!lt\2 (1:1 doul lw:Hla t:H.:tl.
elu ~ecrétaire
d'Etat à l'Agrieullure du :H mms J!l(i::! •·{'lntif' :nn JH't'S{'I'iptions de s(>cm·ité tlacns l'inclus1ri<'
(25 chaoual 1381), fixU~nt le t:1bleau de concor- d11 llùtinw;t\ 452
dance pour le reclnsscnlcJlt, dans l'éelu~lonnemcnt
indicin•irc, ùes C:ontrôlcurs PriJH·ipaux: d Contrô-
\;j ~"\li\' \Til 1:"••." d'ull Dndt'\11' lnspcdcur Hègionnl 4ô 1
leurs des Affaires Fond(•res. . ................ . 447
ABHETE du Sccrt•bire d'Etat ù l'Agriculture du 31 mnrs l\!(i2
A VIS ET COMMUNICATIONS
(2.ï chaounl 13Rl), fixant le ri•glemcnt et Je pm-
~ramme du concours pour le reerutcment des Ins-
SECRETARIAT D'ETAT A LA PRESIDENCE
tructeurs Techniques Agricoles. 448 .\ \' J...; 'lt• l ,., l'lllt• Jn('-]] t
461
du Secrétaire d'Etat ù l'Agrkttltttre du 31 mars t\Hi~
SECRETARIAT D'ETAT A LA JUSTICE
(2.j {'h:11i:nml t:IRIJ, ouvrnnt un C'IJll!'l!llt'S p;)ur le re-
cruteruent de HO lnslrndi'UJ'S T1'1 hniqw•:<~ ·\gricoles. 450 .-\ \ l S dt• lutl'iles 461
JOUHNAL OFFIGIF:L DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE - ~0-24 Avril 19G~

ART. ~ Les parcelles expropriées, seront inscrites au


--- l'Habitat est chargé de l'exécution du '"~
ra publié au Journal Officiel de la R<'p,,;,,,f'"
sommi<er du Doonine Public de j'Etat.
Fait à Tunis, le 18 avril 1962 (l3 clou! kaada
ARr. ~- -- Sont égalemen·. expropriés, tous droits mobi-
P. le Président de la Hépublique Tunl~lenm~
lier; qui grèvent ou pouraient grever les dits immeubles.
Le ,o.,·ecrétnire tl'Rtat it !11 l'résit11'11('<'
ART. 4. L'expropriation est déclarée urgente. l'l par délt'!I•Jtiol!,

Le Secrétaire d'Eta·,· aux Travaux Publics et à BAH! LADGHAM.


ART. 5.

l'aliénation de'i immeLihles [H'quis 1~ar l'Etat en n1c, soit de lru


Décret N" 62-128 du 18 avril 1962 (13 doul kaada 1381), portant tru..!tion d'immeubles de re ·a:iemcnt, ~·,oit de l"mnènagement
exp_;_-opriation pour cause d'utilité publique, d'une parcelle de tension des ·ville~. ensemble les textes crui l'ont modifil~ ou cornnlé•A
terrain nu, sise à Sousse, quartier de la Corniche, pour la réa•
Vu l'avis du Seeri·taire d'Etut uux Trun>•u:x Puhlics ct ü
lisation du programme de conotruction de la Société Nationale
Immobilière de Tunisie. Décretons :
ARTICLE PREMIER. - Est expropnee _pour cause d'ut'
Nous, Habib Bourguiba, Président de la République publique, au nom du Secrétariat d'Etat aux Travaux
Tunisienne, et à l'Habitat et pour la réalisation du programme
Vu le d;er('t du 9 murs 1939 (P moharrem 1358), portant refonte truction de la Société Nationale Immobilière de
de la lr>gi-.Iation relative à l'expropriation, pour caruse d'utilité pu- parcelle de terrain nu, sise à Sousse, quartier de la 0Jn1iehd:~·
blique, ('nscmhle les textes qui l'ünt modifié ou complété; entourée d'un liséré rouge sur le plan ci-joint et
Vu Le décret du 27 jmwicr 19,1!1 (27 rabia II 1368}. réglementant ci-après :

NOM NUMERO NUMERO


SURFACE NOMS DES PROPRIETAIRES
de la DU TiTRE de la
PROPRIÉTÉ foncier PARCELLE

9 (1) 300 m' M'"" Cohen (Nina et Joseph) épouse Cohen (Albert
Nina Sousse 25.118 ct Cohen (Victor de Joseph).

ART. 2. - Sont également expropriés tous droits immobi- l'hygiène et à la sécurité, nntam~ent ses artielcs 7, 22 et
liers et mobiliers grevant ou pouvant grever le dit immeuble. Vu l'a'fVis des Secrétaires d'Etnt aux Travaux Publics
et a la Santé Publique et :mx Affaires Sociales,
ART. 3. - L'expropriation est déclarée urgente.
ART. 4. - Le Secrétaire d'Etat aux Travaux Publics et à Décrétons :
l'Habi:at est chargé de J'exécution du présent décret qui sera ARTICLE PREMIER. - Les prescriptions énoncées dans
publié au Journal Officiel de la République Tunisienne. présent décret s'appliquent à tous travaux effectués sur
Fait à Tunis, le 18 avril 1962 (13 doul kaada 1381), tier concernant la cons:ruction, la réparation, la tnms:rormllll
tion, l'entretien et la démolition de tout type de
P. Le Pl'ësidcnt de la J\épubliq,ue Tunis·hnne
L(• Secrétaire d'Etat à la Présidence TITRE I
et par délégation, ECHAFAUDAGES
BAH! LADGHAM. ART. 2. - Travaux nécessitant l'emploi d'échal[a(Jda.geil•
Des échafaudages appropriés et suffisant doivent
prévus pour les ouvriers pour tous les travaux qui ne
SECRETARIAT D'ETAT vent être exécutés sans danger avec une échelle ou par
A LA SANTE PUBLIQUE tres moyens.
ET AUX AFFAIRES SOCIALES ART. 3. - Montage d'échafaudages :
Les échafaudages ne doivent être construits, démon!és
SECURITE DANS L'INDUSTRIE DU BATIMENT sensiblement modifiés qt:e sous la direction d'une
ne compétente et responsable e! autant que
Décret N" 62-129 du 18 avril 1962 (13 doul kaada 1381), relatif des ouvriers compétents et habitués à ce genre de
aux 11rescriptions de ·sécurité dans l'industrie du bâtiment.
ART. 4. - Qualité des matériaux :
L - Tous les échafaudages, les dispositifs qui s'y
Nous, Habib Bourguiba, Président de la République chent, ainsi que toutes les échelles doivent être
Tunisienne, 1 de matériaux de bonne qualité et êêre d'une résistance
\'u lu ln~ :...;·> .-,x-t:~.c.; (lu ~3 d(t<·mln·c ,ltl:)S (11 jonmadn II 1378), Il:1 fisante, compte tenu des charges et des efforts auxqueLs •
JHirtnnl I'Cltifi:·d(cn des ennYt'llHtats internationales du travail Nos 6, sont soumis.
IH, ~~:l, !(;~, ct lwi:.Jnmeilt de LI <·onvPntion t-;o (i2, relative aux pres- 2. - Les pièces en bois uêiliséos pour la con ;truction
niptions dt· séeurité dans le bütiment; \1
échafaudages, des ponts de service, des passerelles et
Yu 1,~ ,J:"'l'l'l'i :\'' :JH-:t)J d.u ::.:~ d(>t·pmJJJ·e Hl:l"\ (11 joumada II 1378), échelles doivent être de bonne qualité, avoir de
port:111t puhlic·:Jtioa des enJIYcntions hlternatlonales du tra'fVail Nos 6,
lR, \l~l Pt 103 et uotammeHf de la co11vention N° 62, relative aux
fibres, être en bon état et ne doivcn'
prPSITiplioHS !le Sl··ntritl~ dans k bliliment;
soumises à aucun traitement de nature
\'u le ::" d(erei du .t aoùt t!I:H:i (lG jocmada 1 1355), déterminant
défauts.
le.;~ mesul'cs de protection et de salubrité applicables dans les chaœ-
3. - Le bois utilisé pour la construction
tie'ts du bâtiment et des Tra·vaux Publics i
dagœ doit être complètement débarrassé de
JOTIHNAL OFFTLfRL IlE LA Hli:PFDLT(lTIF: Tli\î,.;lJ<:l\NE - 20-24 Avril 1962 453

1,es me,o..,ures néce%aircs doivTI1t ê-tre prises pour 7" Les conditions du paragraphe 5 et 6 du présent ar-
les planches e! le.-; rnadrirrs. u:ilis~s pot!r b constrw..> ticle ne s'appliquent pas aux plates-formes destinées à sup-
des t.:chafaudagcs, ne sc fendent p.ts. por kr exclusivement des ma~ériaux légers de construction,
-- l.es parties métalliques des ~ch:•faudagcs ne doiven: mai:-.. dan\ cc dernitr cas. la distance entre les boulins ne
être criquécs. ni alteintcs par une L·orro">ion nu d'autre,;, d<'i! p:!·· ~L:p::•;-.;('r 2 rndrcs.
~s su-.ccptihles de nuire ù leur suii<.iilc~ . t• ;1 lll'ttnc planche utilisée pour une plate-forme ne
. - i .es dnus ('Il fonte ne doiv.cnt pa-. être employés dDi! :t\'nir une épai:-.scur inférieure à 30 rn/rn.
- Jnspec:ion et crnmagasinagc de, m~ttériaux : Ai<;. S. Echafaudages fixes à échelles :
Avanl chaque monL-tge, 1tHI~es les partie<..; d'un 1 De:, échafaudages à échelles ne doivent être utili-
y compris les tr2uils, les ctlblcs ct ic:-. cordes. sés qtlc pc~ttr des travaux légers n'exigeant que la mi-.e en
examinées par une pcr.-;onnc qualifiée et nr œuvre de peu de mat~riaux (travaux de ravalement. pein-
utilisées que si ciles répPlHicnl en lous points lllrc c! :tu're:-. travaux analogue-.;).
qua1ités requises par leur emploi. " 1 c; échelles servant de montants pour les écha-
--- Le~; cordes ct les câbles qui a ur aient été en C()n\:ld faudage·.- :'t ~t·hclle~:; :
des acides ou d'autres sub-:.tanCt\ corro~.ives, ou qui a; doivent être d'nne résistance suffisante :
~eraicnt de~ dL=faut' ne doivent pas ê'trc utilisés. h) doiv.c1t ê1re :
Tous les matériaux utilisC:s pour la cons~ruc~illn de~ 1) ou bien scellées dans Je sol à la profondeur nécessaire
doivent être emmagasinés dans de bonnes suivan;J i~l nature du terrain;
séparis de ceux impropres ~~ cc genre de cons- 11) ou bien placées sur des semelles ou des madriers de
man<ère qtJe les deux montan!s de chaque échelle reposent
------. Fourrâture et u~ilisation t:e~ matériaux ct cn- également >tir cette base, et êtn> fixées solidement par leurs
icn des échafaudages
pieds pour évi:er leur glissement.
. -- On doit fournir ct employer du matériel en quan- 3. -- Si une échelle ,est utili~6e pour en prolonger une
suffisante pour la construction des échafaudages. autre. le:·; deux échelles doivent se recouvrir sur une lon-
- lu Les échafaudages ùoiven: arc maintenus en hon
gueur d'au moins l m. 50 et être solidement fixées ensemble.
e: chacune de leurs parties doit être attachée ou arri- ART. 9. - Stabiii:é des échafaudages fixes à montan!s et
de manière qu:elle ne puis~e. être déphcée en cas d'u- des échafaudages à échelles.
normal. 1. -- Tout échafaudage doit être entretoisé d'une façon
' Aucun échafaudage ne doit être partiellement démon· suffisante e~ appropriée.
et laissé dans un état permeitan: son emploi que si la ~ ··- Tout échafaudage, sauf lorsqu'il s'agit d'un ecna-
partie restan!e continue à être conforme au présent faudage indépendant, doit être rigidemennt relié au bâtiment
à de, in'ervalles convenables dans le sens vertical et dans le
sens horizontal.
. 7. - Echafaudages fixes à montants :
- Les montants, échasses et suppor,s des échafaudn- 3. - lorsqu'il s'agit d'un échafaudage indépendant, au
fixe9 doivent être : mo:ns lln tiers des boulins doivent demeurer en place jus-
tl) verticaux ou légèrement inclinés vers le bcîtiment: qu'à ce que l'échafaudage soit défintivement démonté et res-
b) fixés assez près les uns des 'nues pour a>Surer la st:t· ter solidement attaché aux longerons ou aux montan:s sui-
vant le cas.
de !"échafaudage eu égard à toutes les circons'anccs
peuvent se présenter. 4. lou:c charpente ct ;out dispositif servant de support
2. - La stabilité des montanls dui• être assurée : aux plates-formes de !ravail doivent être de construction
a) en les scellant dans le sol it la profondeur nécessaire sohlc. etvoir une bonne assise et ê:re rendus stables au
t la nature du terrain; ou mo''"' d'entretoises ou de jambes de force appropriées.
les plaçant sur des madriers ou autres assises ap- s Des briques détachées, des tuyaux de drainage, des
de manière à empêcher !~ur glissement; mitre~ de chemjn~cs ou au~res matériaux non appropriés ne
un autre moyen approprié. doivent jamais être u:ilisés pour supporter des échafauda-
Lorsque deux échafaudages se rcjl1igncnt à ran·· ges w1 <.;crvir à leur construction.
{rL:n bit:mcnt, un montant placé du c:)té cxt~ricur de:-:. AR 1. 10. - Echafaudages fixes en porte-à-faux ou en bas-
audages doit ê·:re fixé à cet endroit. cule:
- l" Les longerons doiven: ê'rc pratiquement hari- 1. - Les échafaudages en porte-à-faux ou en bascule
taux ct solidement fixés aux nHHtants par des boulons, doiven~ :
crampons., des cordes ou d'autres rnovcn:; efficaces. a) être fixés ct ancrés d'une manière ~ûre à l'intérjeur
l' Les extr~mités de deux longerons con.._(~cu~ifs, si·.u(~ h) avoir des poutres de support d'une longueur et d'une
même niveau, doivent être solidement J:~inlc ..; sur un section suffisantes pour assurer leur solidité' el leur s:abilité;
~~ à rnoir.'s quïl ne soi~ fait usc1ge ûe dispo"iitif" srH5- cl être cnilvenahlenrcnt entretoisés et suppor~és.
présentants les même.-.; garantie:-; de soiidi~é.
~ ·-- Seules les par!ies résistantes de la construciion doi-
1" Les boulins doivent être droi:s c! ~·oliderncn:
aux longerons. vent ~~tn: lit llic..écs comme point d'appui des pièces d'écha-
faudage'>.
S'il n'est pas fait usag.e• de longeron•>. l.:s boulins doi-
ê're attachés aux montants ct '>'appuyer '-'111' des îa·.- J. - Si les plates-formes de travail reposent sur des sup-
solidement fix~s. port' r;,.;, dans le mur, ceux-ci doivent ê're suffisamment
l.es boulins, dont une cstrémité <'st supportée par un enircinÏ...,é\. traverser le mur de pan en par't et être fixé'i
doiven: avoir. à cette extrémité. une surface rorlan~::.· de manière sùrc de l'au~re côté.
d'au moins 10 cm. de longueur. AR 1. 1 1 ~- Echafaudages à consoles :
Les dimensions des boulins doivent être en rapport AI«:un éc·hafaudagc à consoles supporté ou tenu par des
les charges qu'ils auront à supporter. crampons ou àes pitons fixés dans Je mur ne doit être uti-
La distance ,entre deux boulin-; consécu ifs soutcnnn+. lisé si les consoles ne sont pas d'une résistance suffisante,
plate-forme doit être dé~erminée en tenant compte des c:n métal d'une qualité appropriée et ancrée dans le mur
prévue:; et de la na:ure du plancher de la plate- de manièr~ ~t offrir toute séçurité.

manière générale, celte distance ne doit pas A.tu. 12. Echafaudages lourds suspendus à plate-forme
m. pour les planches de moins de 40 m/m. d'é- mobile
m. 50 pour des planches de moins de 50 m/m. J. 1 es échaf,ll!dages lourds suspendus à plate-forme mo-
et 2 m. pour des planches de 'iO m/m. d'épais- bile doivent satisfaire aux prescriptions contenues dans le
plus. présent article.
20-2t, Avril 196~
1 JOllHNAL OFFTi:TF:T. DR LA HEPTTRLH)lil<: Trc:'HSIENNE
454
---------------·---------
faudagc suspendu que dans des circonstances
2. ~ Les poutres de support en porte-à-faux doivent être : pour un travail de courte durée et sous la surveillance
a) d'une rêsistan~e et d'une section ~uffisantcs pour assu- personne rc:;pon:->able.
rer la solidité et la stabilité de l'échafaudage: 2. -- Lo"qu·un tel dispositif est utilisé comme
b) placées perpendiculairement fi la façade du bi•<iment: ,\:ige suspendu :
et ") il eloi:· ê-:re suppor~é par des càblcs ou des cordes
<:) convenablement espacées de manière à correspondre un coefficient de sécurité d'au moins 10 (dix) par
aux boulins ou aux étriers de la plate-forme. '• la charge totale, y compris le poids mort;
3. ~ Le porte-à-faux des poutres de suppor: doit être tel b) les précautions nécessaires doivent être prises pour
que -la plate-forme sc ~rouve fixée à 10 cm. au maximum de le~ ouvriers ne puissen': tomber.
la façade du bâtiment. 3. --- Lorsqu'une benne ou un grand panier est
4. --- l ·• Les poutres de support doivent ê:•re fixées au l"'Hnme échafaudage suspendu :
bi\timen: par des boulon; ou autres dispositifs équivalents. a) il doit avoir au moins 75 cm. de profondeur;
2" ~ Les boulons de fixation doivent ê'.'re convenable- b) il doit être supporté par deux forts étriers en
ment serrés et doivent relier d'une manière sûre les poutres quels doivent passer sous la pla'e-forme eo:
de support à la charpente du bf!dment. élfe fixés solidement et avoir des œillets pour
5. -- Tous contrepoids sont interdits comme moyen de cnrde.-;.
fixation des poutres de support de cc type d'échafaudage.
6. - Des boulons d'arrêt doivent être placés à l'extrémité ART. 15. - Tran<.port et entreposage de
de chaque poutre de support. les échafaudages. Répartition des charges :
7. - Les brides de suspension servant à attacher les câ- 1. -- Le transport et le dépôt de charges lourdes
bles aux poutres de support doivent être placées verticale- sc faire avec précaution, afin d'éviter qu'il n'en résulte
ment au-dessus des cent'res des tambours des . treuils des pla- cclll choc brusque sur l'échafaudage.
tes-formes mobiles. L'extrémité du câble muni d'une cosse ' - Les charges sur les échafaudages doivent être
doit être placée à 'la partie centrale du boulon cintré de la :ies aussi umformément que possible et, en tout cas, de
bride de suspension. nière à ne pas provoquer un déséquilibre dangereux.
8 - Des boulins ou des étriers apropriés doivent' êl:re 3 Pendant toute la durée d'utilisation d'un
utilisés pour supporter les plates-formes: ils doivent être ge. on doit veiller cons•amment à ce qu'il ne soit pas
convenablement fixés de façon à éviter tou: déplacemen'•'· chargé ct que des ma-~ériaux n'y soienV pas déposés
Les étriers doivent être convenablement join\s au moyen de néces~ité.
pièces de raccordement. ART. 16. - Installation d'appareils de levage sur les
9. - Les câbles utilisés pour les suspensions doivent :
a) avoir à tout moment un coefficient de sécurité d'au faudages :
moins JO (dix) par rapport à la charge maximum que les 1. -- Lorsqu'un appareil de
câbles peuvent avoir à supporter; un é-:hafaudage :
b) avoir une longueur telle que pour la posi\ion la plus a) les parties consti,uar\~es de
basse de la plaie-forme. il reste au moins deux tours de in~pc~..~tées soigneusement et. si néc-essaire,
câble sur chaque tambour. renforcées:
10. - Les treuils de ces échafaudages doivent être cons- bl les boulin' doivent être immobilisés; et
truits e.: installés de telle manière que le mécanisme soit fa- c) si possible, les montants doivent être attachés
rigide à une partie résistante du bâtiment à J'endroit où
cilement accessible pour être inspecté.
pareil de levage doit être installé.
ART. 13. - Echafaudages lé·gcrs suspendus à plate-forme 2. -- Si la plate-forme de l'appareil de levage ne se
ce p:.s eD're des guides ou lorsque la charge peut totJC~Idll
mobile :
1. - Les échafaudage5 légers suspendus à plate-forme mo- l'éch:.faudage pendant la montée ou la descente, une ci<Jiailllllll
bile doivent sa'isfaire aux prescriptions con:enues dans Je vercice~le doit ê~re établie sur ~oute la hauteur de l'échafaliiUi
présent article. dage pour empêcher que la charge ne s'y accroche.
2. - Les poutres de support en por:e-à-faux doivent être ART. \7. - Vérification périodique des échafaudages
d'une longueur e: d'une section suffisantes: elles doivent Les échafaudages doivent être vérifiés par une
ê\re convenablement ins:allées ct supportées,
3. -- l" Les extrémités intérieures des poutres de sup- comp"tentc :
a) au moins une fois par semaine; et
port doive~>\ ê',re solidement maintenues. b) après t-oute période de mauvais temps et
2" Si les poutres de support sont retenues au moyen de
ruption consid,r:tble des travaux.
sacs de lestage ou d'autres contrepoids composés de maté-
riaux en vrac, les sacs ou contrepoids doivent être solide- ART. 18. -- Examen des échafaudages avant
ment amarrés auxdites poutres. particulièrement des échafaudages construits par d'autres·
3' Les câbles de suspension doivent avoir un coefficient ·,-re prcneu rs.
de sécurité d'au moins 10 (dix). Tout échafaudage, construit ou non par l'employeur
4. ~ La longueur de la plate-forme ne doit pas dépasser le met à la disposition de son personnel, doit :
8 mètres. a) avan'. utilisa•ion, être examiné par une personne
5. -- La pla:e-forme doit< être suspendue au moins par pélen _•e afin de s·assurer notmntncnt :
trois cordes dont J'espacement ne doit pas dépasser 3 mètres. 1) que ledit échafaudage est stable;
Aucune corde intermédiaire ne doit, à aucun moment, être
Il) que les matériaux utilisés pour sa construction
plus tendue que les deux cordes ex-~rêmes.
6. ~·- Les palans doivent être attachés aux pla:es-formes bon état;
au moyen de forts étriers en fer, lesquels doivent passer 1!1) que ledit échafaudage est approprié pour l'usagei
sous la plate-forme et sur ]es c<Vés. ê:re fixés solidement quel il est destiné;
et avoir des œillets pour le passage des cordes. IV) que les dispositifs de sécurité prescrits sont
7. - Dans le cas de plates-formes suspendues sur les- b) être maintenu en bon état pendant toute la dtlfélil !ille
quelles les ouvriers travaillent assis, des dispositifs doivent son utilisation.
être prévus pour main,:enir la plate-forme à une distance
d'au moins 30 cm. du mur et empêcher qu'en cas de ba- ART. 19. - Plates-formes de travail :
lancement les ouvriers ne s'y heurtent les genoux. 1. - Toute plate-forme de l'ravail située à plus
au-dessus du sol doit être .munie d'un plancher tot.nttll,,ii!ll
ART. 14 -- Autres échafaudages suspendus : 2. - 1 o La largeur des plates-formes doit ê:re
L - Une benne, un grand panier, une sellette ou tout étanl donné la nature du travail, et telle que, à
au.ire dispositif semblable ne doit être utilisé comme écha-
.fOIIII:.J.\L OFFit:lliJ. Ill·: L.\ ill:l'liHLI(>IIF TII\1:--IF\i'H: 455

parties, il n'y ait pas moins de 6il cm. de pu'sage li- h 1 le :;a rdc -corps ct la plinthe ne sont pas imposés, du
de ,:out obs~acle fixe ou de matériaux déposés. c~·~l..- t:u ~lU>, :-;i les duvri.~r~ 1'ravail!cnt assis sur la pla,~e-for ..
- En aucun cas. la largeur des plates-formes 1w doit ml': ll~:ti' dan:; c~ cas, la plate-forme doit être munie de
inférieure à : ct:bks. Ll·;rLics ou chaincs offrant au personnel des points
a) 60 cm. si la ·pla:e-forme est utilisée uniyucmcn' pour lra\.:crw:h:tge -,olidcs c~~ l:ap:1b!cs de retenir un ouvrier qui
Jrtcr de~ personnes c~ non pour le dépôt des ma'.ériaux; vil ih..ILiit ü glisser.
b) 80 crn. si elle est utili::i'5~ pour le dépôt Lk~ matériaux; 1s L'-;,spacc entre le mur et la plate-forme doit être
c) 1 !0 cm. si elle est u.ilisé~ pour suppor •cr une au' re au>Sl i:~ihlc lJlle possible, sauf lorsque les ouvriers travail-
~I<IIC-l(>nnc plus élevée; lent' assis sur la plate-forme. Dans ce cas. J'écartement entre
. si elle est utilisée pour le dressage ou le dé- le mur c < la plate-forme ne doit pas dépasser 45 cm .
des pierres;
AR 1. 20. - Passerelles, passages et escaliers :
c.m. si elle est utilisée ~t la fois pour supptn•'.~r une
1. . .. Tou les le.; passerelles ou passages dont une partie
plate-forme plus élevée et pour le dre-sage et le dé-
lJUclconquc esl située à plus de 2 mètres au-dessus du sol
tr<>SSJiSS<Jge des pierres.
nu du pJanc:hcr doivent :
La largeur maximum d'une plate-forme supportée a) pos·.éder un plancher jointif;
boulins ne doi~ pas, en règle générale, (.LSpas-.;cr hl avoir au moins 50 cm. de largeur.
!:inclinaison maximum des parcelles ou des pas-
Toute plate-forme de travail faisan·'_ partie <fun écha- ~,a~e-..; ne t;oit pas d~~passer 60 cm. par mè;:re.
fixc à montants doit se ;•rouvcr au moins à 1 111. .'. -- Lorc;yue les passerelles ou les passages sont utilisés
us de l'extrémité des mon~ants. · pour le tran..;pon de matériaux, il doit è~re prévu un passa-
Le; planches c;: madriers qui font partie d'une pla- t::c libre don 1. la largeur:
de ;ravail ou qui sont utilis~s comme plinthes eloi- ,;) soit suff_san(e pour que le transport des matériaux puis-
sc \C !"aire ~-:!m; enlever les garde-corps ct les plin~hes;
a) une épaisseur offran! loute sëcurité ~u l~gard :'1 la dis- \1) uc ,;q[t jamais inférieure à 60 cm.
nec cn~re deux boulins, épaisseur qui. en aucun GiS, ne 4. l'Pute; les planches qui font partie d'une• passerelle
être Lnférieun~ à 30 rn/m. u~_1 d\;n 1~,~·1:-;agc doivcn•. être fixées cl soutenues de manière
une largeur t..l'au moins 15 cn1. ~t Li11JH:c:lu· toule flexion exagérée ou inégale.
-· Toute plandw ou madrier l'ai ·an: partie d'uue pb- "· ~;j l'indin<t t-.,nn rend nécessaire des prises supplémcn-
"-'""""' de travail ne doit pas Uépa:-.s.:r seon support cx 1.rêmc tdJrc-.. l"-'Ur le·' pied., ct dans tous ]es cas où elle dépasse
longueur exc-5dac/ quatre fols l'épais·~cur d~: l"aùitc ·: '\ \.IlL pa1 ml:t1·c, tics lattes appropri0cs formant marches :
ou madrier. ,J} doiH.:tJ~ ê r..: placée;, à des intervalles convenables;
1

··-- Les planches ou madriers ne doivent pas sc n~cou­ h; i.hlÎ\'l'lll s'dendre sur toute la largeur de la passerelle;
à mo in~ qu'il ne soit pris dt>s précur ions. ki le-; que 'llulr:fui-.,, cliL'"> pcuv~:m êlre interrompues sur une ]argeur
•l'' ~-''""·:ion de pièces taillées en biseau, pour réduire au mi- dl· !0 cm. afin ct~· faciliter le passage des brouettes.
um le risque d~ trdouchement cl pour faciliter k passa- (,, --- Des garde-corps seront installés sur toute la lon-
des broueb:es. ~ucur de'> c:-.L·alicrs.
7 - 1 cs passerelles. les passages et les escaliers desquels
~ Les planches ou les madriers qui font partie d'une d::.., flL'l :-.·~mn..:'è oourra ient ton1bcr d"une hauteur supérieure
tc-funn:~ de travail doivent être soutenus ~1ar trois sup- ~l 2 ,;,;:,·_re" dniVcnt ê~re munis :
au minimum, à moins que la distance entre deux bou- a 1 d'un ou de plusieurs garde-corps appropriés ayant une
consécutifs et l'épaisseur des planches n'excluent tout '>l'L'lion lrcinsvcrsale d'au moins 30 cm:: et fixés à au
ue de fiexioa ex"gérée ou de basculemen~. moins 1 mètre au-dessus de la passerelle, du passage ou de
9. ·-- Le; pbtes-formes doivent ê re cons.:ruitcs de maniè- J'escalier. ma;s de manière que le vide au-dessous de tout
que les planches ou les madriers qui les composent r.e g;-trdc-corps ne ~oi,1 pas supérieur à 85 cm.;
pas être déplacés en cas d'usage normal. b) de plinthes d'une hau\eur suffisante pour empêcher
10. -- Les pla:es-formes doivent dépa>ser J'angle des murs ·.ous matériaux ou outils de tomber de la passerelle, du pas-
bâtimcn~ d'au moins 60 cm. partouè où cela cs'.' possible. ' rge ou de l'escalier. hauteur qui en aucun cas ne sera infé-
Il. ·- Toutes les parties d'une platc-fonnc ou d'un cm- r:curc à 15 cm. Des plin'hes doivent être fixées auss.i près
de travail du haut duquel des personnes pour- c;uc possible de la passerelle. du passage ou de l'escalier.
d'une hau'eur supérieure it 2 mètres doivent
AR L 21. ·- Disposic'ions générales relatives aux plates-
plusieurs garde-corps appropriés ayant une :·ormes. passerelles, passages et escaliers :
transversale d'au moins 30 cm' et fixés à au moins 1. - Les plates-formes, passerelles, passages ou escaliers
au-dessus de la plate-forme ou au-dessus de tou: cm- doivl..:'nt tt>ujours &'.re maintenus libres de tout encombre-
t élevé in:o·.aJlé sur ladiie plate-forme ct sur lcyuel ·lil'.:!lt inu~ilc. déchets. e·~c.
sc tenir, mais de sorte que :e vide au-dessous de 2. - ~ l.cè'i pr-~cautions utile:-; doivent ê~re prises pour em-
gardc,corps ne soit pas supérieur à 85 cm.; pb:her <;ue les plates-formes, les pas>crelles. les passages ou
!. .·-.; . .~-;c;dicrs devicnr~cn: glissants.
de plinthes d'une hauteur suffisante pour empêcher lous 3. Aucune partie d'une plate-forme de travail, d'une
:ériaux ou outils de tomber de cette plate-forme, hau~cur p;;sscrellc ou d'un passage ne doit être supportée par des
aucun cas ne sera inférieure ft J 5 cm. CC's plinth~.~s briqw:·.; détai..·hées. des lllyaux de drainage, des nlitres de
être fixées aussi près que poss:blc de la plate~formc. d1cn1i11éi.·s ou autres matériaux dé~aché-s ou impropre~ à un
Les garde-corps, plinthes c~ autres dispositifs de tel 11~age.
n doivent flre .maintenus en p-lace, excepté pendant
-l. '\ucune plate-forme de travail, aucune. passerelle, ni
r•cmps et dans la mesure nécessaires. pour permct~rc l'ac- :~ t!CIJil pa_.;..,agc ne doit 0tre supporté par des gouttières, des
des personnes, le transport ou le ch'placement des ma-
l',t lc\ms i.lU leur rebord, des fils de paratonnerre ou d'autn-~s
parties d'un b<Îtimc1ü impropres à un tel usage.
garde-corps <>'- les plinthes d'une plate-forme " .\ucunc r~<-~IC·-fünne de ·:ravail, aucune passerelle.
doivent ê~re fixés sur le côlé intérieur de~: ni ~llll'Un passage ne doit être utilisP. pour y travailler avant
que sa nmst rul'tion soit. achevée et soit conforme aux pré-
plates-formes des échafaudages suspendus doi· ..,Ctll'es dispo~itions, et 4uc les disposihfs de protection pres-
être munies sur tous les côtés Je garde··corps ct de L'fil~ :-.oi!..·nt convcn:-lblcment ins:allés.
Toutefois. :
a) Je garde-corps du cô:é du mur peut n'avoir que 70 cm. ART . .22. Echafaudage sur tréteaux :
haut si le travail ne permet pas une hauteur plus gran- 1. li ne doit pas être fait usage d'échafaudages sur
et tréteaux
456 .JOUHN.\L UFFit:IEL DV L.\ lli<.I'I'BI.li)lî•: IT:'ii~IK'i.'il·: ·- lll-.~1 A11·jj lfl62

a) ayan.: plus de deux rangées de ;réteaux superposées: •.>u


lcw· qui, en dUc un cas, ne sera inférieure à 1~ cnL;
b) dont la hauteur dépasse 3 rn. au dessus du sDl ou du nfi11the doi,1 è•_re fixée aus.·\i pr(:s que possible du
plancher; ou
lU de la p!ate-fl)flll~ ou du côté inférieur de
c) installés sur des échafaudages suspendus.
\. Lxcepté dans les cas prévus par l'alinéa 4
2. - I.a largeur des échafaudages sur lré~eaux installés k~ Lli:-.posi·.ii de protection des ouvertures doivent
sur des plates-formes devra être telle qu'il reste un espa- place jusqu'ù .._,e qu'il soit nécessaire de les enlever
ce libre suffisant• pour le ·!ranspnrt des matériaux ou le pas ::-rnn~dcr ;\ Li fermeture définitive de J'ouverture.
sage des personnes sur lesdites plates-folllles.
·i. I.e, di~positifs de protcc~ion des ouvertures ne
3. - Les tréteaux doivent être s"iidcmcnt tï>.és poUl é: r ~·L':·t r.3trc cntcv.:s que pcnua~•·- le temps Cl dans la
ter leur déplacement
ii :t-e·~sairc:. pour permettre rac~:ès des personne:;, le

ART. 23. - Echelles po1 t ou 1~ J.:p!acenKn~ des matériaux~ ils doivent ê:re
1. -- Toute échelle · t;'.Îiiséc con11ne moyen de communi- :11i~ en plau: immédiatemen après.
cation doil dépasser de ] IlL au mo;ns J'c.:npiaccmenl Je plus - -- l.ors4u\m :ravail est effectué sur ou au-dessus
élevé devant ètrc atteint par toute pcr:"onnc sc servan: de ~.o:Jva::;c non iccouvert, le~ solives doivent ètrc gan1ics
ladite échelle ou être prolongée par un mon:ant de même pla:ù.:héîag~..: otlran.• toute si5curi'.é, ou d'autres mes~Jr-.>s
hauteur formant main courante ü l'arrjvéc. l·au:...; doivent être pri.':lc-; pour empêcher la chute de
· t)i111CS.
2. - Les échelles ne doivent pas reposer sur des briqu.:s
détachées ou autres matériaux en vrac; elles doivent avo r "\ltl. 25. Travaux sur les .:oitures :
une assise plane e: ferme.
3. - Toute échelle : 1. Nul ne doit travailler sur un toit offrant des
lit:. ,..:hute ù cal!"\e de ~on inclinaison. de la na'ure de sa
a) doit être fixée d'une manière sùre de fa~on ü ne pas face ou des conditions atmosphériques, à moins que des
se déplacer de ses points d'appui supérieurs ou inférieurs; ou L~Wiions appropriées ne soient prises pour évi·:eï tou!e
b) si elle ne peut être immobilisée à sa partie supérieure, l:c per.-,onnes ou de. matériaux.
elle doit être fixée d'une manière sûre par la base; ou 2 ----· Sur les loi,s vitrés ou couverts en
c) s'il est également impossible de la fixer à la base, un peu de r~sistance, des précautions spéciales doivent êt
homme dai: être poslé au pied de l'échelle pour en empê- p<>ur empêcher le'; ouvriers de prendre appui par
cher le glissement.
nn;.:c sur les parties non résistantes de la toi~urc e
4. - Tout fléchissement exagéré des échelles doit ê're jJcnnc:tre d'ef[cduer les réparations nécessaires ~~ans
empêché.
3. -- 1" Seuls des ouvriers expérimentés e'
5. - Toutes ies échelles doivent s'appuyer éGalement cl ';ua!ité' physiques et psychologiques requises peuvent
convenablemen,< sur chacun de leurs montan/s.
employés pour des travaux de quelque irnpo•~ance sur
6. - Si des échelles sont utilisées pour desservir diffé- :nn:-. qui on une pente supérieure à 34" (2/3) ou qui
rents étages :
glis~ants.
a) elles doivent être chevauchées; --.,., Lorsque des penonnes sont employées à de
b) un palier de protection avec passage réduit au mi- \au\. :
nimum dai: être é:abli à chaque étage.
a) aul.aro' que possible les installations suivantes
7. - Une échelle à laquelle il manque un échelon ou être prévues :
ayant un échelon défectueux, ne doit pas être utilisée. 1) garde.corp.; appropriés;
8. - Aucune échelle dont un ou plusieurs échelons son: lll une plate-forme de travail convenable, sunportéc
fixés par des clous, des crampons ou d'autres disposi~ifs de i1;anière ~Ore et ayant une largeur d'au moins 40 cm.
fixation analogue ne doit pas ê're utilisée. Ill) des échelles, échelles de couvreur ou planches de
9. - Les échelles ea bois doivent être construites avec : pcmen~ appropriées et fixées d'une manière sûre;
a) des moo:an;<;; de résistance suffisante exempts de dé- b) sïl es: impossible de prévoir les installa.:ions u. •u•.yu""'•
fauts visibles et faits de bois à fil longitudinal; ô:"" l'alinéa a) :
b) des échelons en bois sans défauts visibles à tenons 1) des ceintures de sûreté avec des cordes permettant
mortaisés dans les montants, à l'exclusion de tou:' échelon ouvriers de s'attacher à un point solide de la
fixé seulemen.: par des clous.
doivent ê~rc mises à leur disposition et utilisées par
1O. - Les échelles de couvreurs et de peintres ne doivent Ill si la corde de süreté ne peut pas être attachée
pas être utilisées par les ouvriers des autres corps d'é:nt p;>int "'!ide de la construction, une deuxième personne
ART. 24. - Protection des ouvertures : èlrc désignée pour tenir cette corde d'une manière
'.outc sécurité.
1, - Toute ouverture pratiquée dans un plancher de bd-
liment ou dans une plaie-forme de travail pour la ca<_!e d'un AH r. 26. - Prescriptions diverses :
ascenseur ou d'un escalier ou encore pour le passage de ma- 1. - Tou: emplacemen:: où travaillent ou circulent
tériaux ou d'ouvriers, ou enfin pour tout autre but doit être l' :r•tmncs qui pourraient être atteintes par des
pourvue :
t> ...; out'!\ ou d'autres obje 1 s tombant d'une hauteur s
a) d'un ou de plusieurs garde-corps appropriés ayant une r;cure à 3 nL 50 doi~ être couvert de manière à protéger
section transversale d'au n1oins 30 r..:m~ ct fixés 3.U muins f'\:rso~l.nes, à moins que d'autres mesures efficaces ne
à 1 m. au-dessus de la plate-forme ou du plancher, de sor- p; iscs pour empêcher toute chute d'obje.•s de ladite
te que le vide au-dessous de tout garùc-corps ne soit pas 2. -- Des matériaux d'échafaudage, des ou•ils ou
supérieur à 85 cm.
ohjt•'s ne doivent pas é!re jetés sur le sol, mais
b) de plinthes d'une hauteur suffisante pour empêcher :ous rncnt descendus.
matériaux et ouiils de tomber de cette plate-forme, ou du 3. ... Toute platc-forplC el tout autre emplacement
plancher hau:~eur qui. en aucun cas. ne sera inférieure à vail doivent être pourvus de moyens d'accès. offran.~
15 cm; ces plinthes doivent être fixées aussi pr~s que possi- -0curilé.
ble de la plate-forme ou du plancher. -t. -- Tous les chantiers et autres
2. - Toute ouverture dans un mnr ct située ü muirH de l''ers~lltncs doivent péné,•·er. ainsi que
.1 m. de la plate-forme o udu plancher doit être pourvue : \fnt ô'rc convenablement éclajrés.
a) d'un ou plusieurs garde-coq" a;Jpropri~s ayant une ·'· -~ Si nécc'5aires, un éclairage spécial
section transversale d'au moins 30 e~n' c•: fix<'s au moin.·; à ·:ur toutes ks parties des échafaudages ou des
1 m. au-dessus de la plate-forme ou du plancher, de sorte le ltlllg desquels des matériaux sont levés.
que le vide au-dessous de tout garde-corps ne soit pas su- 6. ·- Pendan.: tout travail de construction, de
périeur à 85 cm.
de transformation, d'entretien ou de démoii:ion
b) si nécessaire. d'une plinthe d'une hauteur suffisan'e ment. les mesures nécessaires doivent être prises afin
pour empêcher .toute chute de matériaux ou d'outils, hau- que les ouvriers n'entrent en cuntaot avec des conduites
.ÎOUUNAL OFFICIEL DR LA l\EPOBLIQUE 'l'UNlSlRNNE - 20-21, Avril 19G2 451

14. -- Les moteurs, engrenages, transmissions, conduc-


des appareils électriques, même s'il s'agit de conduites ou teurs électriques et autres parties dangereuses des appareils
·d'appareils à basse tension. de levage doivent être munis de dispositifs de protection
7. -- Les clous en saillie sur toute pièce utilisée dans la efficaces qu'il est interdit d'enlever pendanv la marche. Si les
conslruo'.ion des échafaudages ou des coffrages doivent être dispositifs de pm:ection ont dû être enlevés, ils doivent être
raba~tus ou enlevés. remis en place aussitôt que possible par les personnes qui
8. --- Les matériaux se trouvant sur le chantier ne seront les ont enlevés et en toull cas avant la remise en service nor-
ni empilés, ni disposés d'une manière pouvant mettre des
mal des machines et appareils.
personnes en danger. 15. - Le conducteur de tou~e grue ou appareil de leva-
TITRE II ge semblable doit avoir une cabine ou un poste de comman-
de couvert et offrant toute sécurité.
Appareils de levage \(,_ - 1" Lorsque cela est pra:.iquement réalisable, la
ART. 27. -- Disposbons générales : cabine du conducteur de toute grue ou appareil de levage
l. - Tous les éléments du bâti, du mécanisme er des dis- doit être complètement montée avant que la grue ou l'ap-
positifs de fixation des grues, palans, treuils ou autres ma- pareil soit mis en service régulier, sinon d'au:res dispositions
chines et engins de levagè et des moufles ou poulies doivent : appropriées seront pri,es pour pnY,égcr le conducteur contre
a) être d'une bonne con~:ruction mécanique, fabriqués avec les intempéries.
des matériaux solides, de résistance et de matière appro· 2" Par temps froid. la cabine de toute grue ou de toul
priées et exempts de défectuosités; au:re appareil de levage actionné mécaniquement et en ser-
b) être maintenus en bon état et en bon ordre de marche; vice dain être convenablement chauffée par des moyens
c) dans la mesure où la construction le permet, être exa- appropriés.
minés sur place au moins une fois par semaine, par le
ART. 28. - Treuils, palans et poulies :
conducteur ou par une autre personne compétente.
2. - Des mesures appropriés doivent être prises pour 1. -- Tous les éléments du bâti de chaque palan ou treuil,
déè'erminer, pour chaque appareil de levage, la charge utile y cam pris les supports, doivent être en métaL
2. -~- Lorsqu'il e': fait usage de câbles métalliques, le
maximum admissible.
3. - La charge utile maximum doit être marquée clai- diamè,•re des poulies ou des tambours ne doit pas être infé-
rieur à 400 fois le diamètre des fils composant le câble.
rement : Dans cette évaluation l'âme du câble ne doit pas entrer en
a) sur chaque palan, treuil ou moufle employés pour le
levage ou la descente de toute charge; ligne de comp~e.
b) sur chaque po.:eau ou mât de derrick employé pour le 3. - Si les tambours des treuils sont munis de rainures :
levage ou la descente de charges pesant 1.000 kg. ou plus; a) le rayon de ces dernières doit être approximativement
c) sur chaque grue. égal et en aucun cas inférieur à celui du câble.
4. - Sur les grues à flèche inclinable, les charges utiles b) le pas des rainures ne doit jamais être inférieur au
admissibles aux divers angles d'inclinaison de la flèche se- diamètre du câble.
4. -- Les ~ambours du treuil doivent être munis de flas-
ront clairement marquées.
5. -~ Une grue, un palan, un treuil, tout autre appareil ques latéraux empêchant les câbles de glisser hors des
de levage ou toute partie desdits appareils ne doit pas être tambours.
chargé au delà de la charge utile admissible, excepté dans 5. - Chaque grue, palan ou treuil doit être muni d'un
les cas prévus par le paragraphe suivant. ou de plusieurs freins efficaces ct de tout autre dispositif
6. ~- Afin de procéder aux épreuves d'une grue ou de de sécuri:é nécessaire pour éviter la chute des charges sus-
tout autre appareil ou mécanisme de levage, la charge utile pendues.
admissible peut être dépassée dans la mesure où la person- 6. -- Le levier de commande de tout treuil et• de tout
ne compétente nommée pour procéder aux épreuves pour- palan doit être muni d'un dispositif de verrouillage appo-
ni l'autoriser. prié.
7. -- Lors des opéra~ions de levage, des mesures efficaces 7. - Le levier de commande du mécanisme de renverse-
doivent' être prises pour que personne ne puisse stationner ment de marche de tou: engin de levage à vapeur sera muni
d'un dispositif de verrouillage à ressort.
ni circuler sous la charge.
8. - Aucune charge ne doit rester suspendue à un appa- ART. 29. - Moyens de suspension er d'attache.
reil de levage si la marche de cet appareil n'est pas sous le
1. - Tous les câbles ou cordes ui:ilisés sur les appareil$
contrôle effectif d'une personne compéten~e pendant que la
de levage pour la levée ou la descente des matériaux dai- '
charge reste ainsi suspendue. vent avoir une longueur suffisan:e pour qu'il en reste au
9. - Tout conducteur de grue ou d'autres engins de le-
moins deux tours sur le tambour dans toutes les positions de .
vage doit être dûment qualifié.
1O. - Aucune personne de moins de 18 ans ne doit ê:re travail de l'appareiL
préposée à la manœuvre des appareils de levage, y compris 2. -- Aucun câble ne sera utilisé sur un tambour à rai-
les treuils d'échafaudage, ou donner des signaux au conduc- nures ou sur une poulie à gorge si son diamètre est supé- .
teur. rieur au pas des rainures du tambour ou à la largeur de la
Il. - Dans des conditions de travail normales, une' seule gorge de la poulie.
personne responsable doit être désignée pour donner au 3. - Les câbles métalliques doivent ê•re calculés de ma·
conduc•eur de la grue tous les signaux nécessaires. ni ère à présenter un coefficient de sécurité de 6 (six) au
12. - Lorsqu'une opération de levage ou de descente de n'oins sous la charge maximum. Dans Je calcul de duw:n·· ::
m:<'ériaux est effectuée au moyen d'une grue et que le sion: des câbles. on ne suppose ceux-ci soumis qu'à la trac-.,
conducteur de la grue ou la personne manœuvrant celle-ci
~ion.
n'es: pas en mesure de voir la charge dans toutes ses posi- 4. - Aucune chaîne ni câble métallique présentant u~
tions, un ou plusieurs observateurs ou signalisateurs doivent nœud ne doit &'.re utilisé pour lever ou descendre une charge.
être postés de manière à voir la charge pendant tout son 5. -- Tous les .:i"Ibles et chaînes de levage, y compris
parcours ct à donner les signaux nécessaires au conducteur câbles et chaînes servant à la suspension des flèches à
de la grue ou à la personne manœuvrant' celle-ci. naison réglable des grues-derrick, doivent être fixés
13. -- 1 o Pour chaque manœuvre à effectuer, il doit y manière sûre aux Vambours des grues, palans ou treuils
avoir un signal bien défini et tel que la personne. à laquelle
lesquels ils sont utilisés.
il s'adresse puisse l'entendre ou le voir facilement. 6. -· Toute a~tache ou jonction provisoire d'un
2" Si le signal e~' sonore ou lumineux, il doit être produit d'une chaîne ou d\m autre dispositif utilisé dans le mcmta-'o
par un dispositif efficace. ge ou le démontage d'une grue doit être appropriée
3" Toul' fil servant à transmettre un signal doit être suf-
but et présenter .toute sécurité.
fisamment protégé contre tout contact accidentel.
.......... , ..,,,,,,,.----...................... ..

458 JOURNAL OFFICIEL DE LA IŒPUDL!QUJ•; TlJNlSlENNE- 20-24 Avril i9ü2

7. - Tout câble utilisé pour le levage ou la descente des


ma'ériaux ou bien comme moyen de suspension doit être 5. -- Si à un moment: quelconque pendant la translatiort
de qualité appropriée, suffisamment rési~êant et en bon état. ou la giration, il est impossible de maintenir en un endroi~
ou un pain;• quelconque un passage libre d'une largeur d'a~
ii. - Chaque chaîne, anneau, crochet, boucle, émerillon
ou palan utilisé pour le levage ou la descente des matériaux moins 60 cm., toutes les mesures nécessaires doivent êtrt!J
ou bien comme moyen de suspension doij avoir été éprouvé prises pour empêcher l'accès des personnes audit endroit 041
point pendant ce temps.
et doit porter en chiffres oê lettres nets l'indication de la
charge utile admissible et une marque d'identification. 6. - Tous les rails sur lesquels se meut une grue mobiltli·
9, - Aucun dispositif d'attache ou de suspension ne doit doivent avoir une section suffisante et une surface de rou+
lement unie.
cire chargé au delà de sa charge utile admissible, sauf lors-
qu'il s'agit de procéder à des essais. 7, - Les disposil•ions suivan:es s'appliquent à toutes
voies d'une grue mobile reposant sur le sol ou non;
1O. -· Les chaînes, anneaux, crochets, boucles ou émeril-
a) la voie doit être convenablement posée;
lons ut·ilisés pour le levage ou pour la descente des maté-
riaux ou bien comme moyen de suspension qui ont été al- b) tous les supports doivent être suffisamment résistants
e;.: maintenus en bon état;
longés, modifiés ou réparés par soudure doivent être conve-
nablement essayés et vérifiés avaroê d'être remis en servtce. c) les extrémi:és des voies doivent être munies de sabots
ou . de butoirs.
11. - Tout crochet utilisé pour le levage ou la descen-
t-e de matériaux doit être ou bien : 8. -- A moins que d'autres mesures soient prises poul!
a) pourvu d'un cliquet efficace pour empêcher que l'élin- assurer la jonction des rails et pour empêcher toute variat'ion'
gue ou la charge ne se déplace sur le crochet; ou sensible de leur écartement, -tous les rails sur lesquels se meul
une grue mobile doivent :
b) avoir une forme réduisant le plus possible le risque
d'un tel déplacement. a) être réunis au moyen d'éclisses ou de doubles cous•
sinet~;
12. -- Les parties des crochets pouvant entrer en contact
avec les câbles, cordes ou chaînes pendant1 le levage ou la b) être fixés d'une manière sûre aux traverses.
descente des charges doivent ê:re arrondies. - Le chemin de roulement et la couronne de giration
'i,
13. - Lorsque les élingues doubles ou multiples sont uti- de tou:e grue mobile doivent être installés avec le plus
lisées pour le levagei ou la descente de matériaux, les extré- grand soin et conformément aux règles d'une bonne cons•
trucljion.
mités supérieure~ des élingues doivent êrre réunies au moyen
d'un anneau ou d'une boucle ~ non pas engagées séparé- ART. 31, - Epreuve et examen des grues-certificats :
ment dans le crochet de levage, Cette prescription ne s'ap- 1. ·- Aucune grue ne doit être utilisée si elle n'a pas étéi
pliquera pas lorsque ]a charge totale à monter ou à descendre éprouvée et examinée par une personne compétente agissant
sera inférieure à la moitié de la charge utile admtsstble du pour l'autorité d'inspection et si un certificat desdits exa•
1
crochet. mens et épreuves, dans la forme prescrite, spécifiant les char-
1 14. ---- Lors de la levée ou de la descente de gros obje:s, ges uiiles admissibles aux différents angles d'inclinaison de
la charge utile admissible des élingues doit être déterminée la flèche, y compris l'angle d'inclinaison . maximum auquel
non seulement en fonction de leur résistance, .mais aussi en la rlèche peut ô:re utilisée, n'a pas été délivré par la person-
fonc:ion de l'inclinaison de• brins. ne ayant procédé aux épreuves et examens.
15. - Aucune élingue, corde ou chaîne ne doit entrer en 2. · - Les examens et épreuves exigés par le présent arti-
con:act avec les angles vifs des charges. cle doivent être répétés :
16. - Tout chaîne, tout câble, toutes élingues et autres a) tous les trois mois;
accessoires des appareils de levage doivent être vérifiés pério- b) après chaque modific~:ion ou réparation importante de
1. diquement par une personne compétente. Les consèatations la grue.
1 faites par cette personne doivent être consignées dans un 3. -- La charge utile admissible spécifiée, pour chaque an-
certificat ou dans un registre spéciaL gle d'inclinaison, dans le certificat le plus récenu :
ART. 30. - Grues : a) ne doit pas dépasser 80 pour cent de. la charge maxi-
1. - La plate-forme portant la grue doit être bâtie avec mum, que la grue a supportée audit angle pendant la durée
de l'épreuve;
des matériaux solides et avoir une bonne construction mé-
canique eu égard à sa hauteur, à sa position, à la capacité b) ne doit pas être supérieure à la charge maximum in-
de levage e~: à la portée de la grue. diquée par le constructeur.
2. - La plate-forme de tou:e grue doit être : ART. 32. -- Grues-derrick :
a) pourvue d'un plancher jointif en bois ou en tôle;
b) convenablement protégée conformément au présent 1. - L'angle d'inclinaison maximum auquel la flèche
décret· d'une grue-derrick peuv être utilisée doit être clairement in-
diqué sur la grue.
c) ;ourvue de moyens d'accès sûrs;
d) avoir une surface suffisante : 2. - Lorsque la flèche se tlrouve à son angle d'inclinaison
1) dans tous les cas, pour le conducteur ou l'opérateur et
maximum, il doit rester au moins deux tours de c-âble en
la personne chargée de faire les signaux; réserve sur le tambour servant au réglage de l'inclinaison
de la flèche,
Il) dans le cas d'une grue derrick à haubans, aussi pour la
personne manœuvrant le mécanisme de rotation. 3. -- La flèche d'une grue-derrick écossaise ne doit pas·
être placée entre les contre-étais de la grue.
3. - 1" Toute grue fixe doit être ancrée d'une manière
sûre, ou convenablement lestée, en vue d'assurer sa stabi- 4. - TouJe grue ayant une flèche à inclinaison réglable
lité, au moyen d'une charge suffisan:e et solidement attachée. doit être munie d'un dispositif de verrouiliage efficace entre
2" Lorsqu'une grue est lestée au moyen d'une charge, un l'embrayage du tambour de relèvement de la flèche et le·
cliquet d'arrêt de ce tambour, à moins :
diagramme indiquant la position et la grandeur du contre-
poids doit être affiché dans la cabine de manœuvre de la a) que le tambour de levage et• le ,:ambour de relèvement
grue. de la flèche ne soient actionnés indépendamment; ou
b) que le mécanisme actionnant le tambour de relèvement'.
3" Toute grue mobile doit ê're pourvue d'un dispositif
d'ancrage aux rails de la voie de roulement de la flèche ne soit à verrouillage automatique. ··
5. -- Lorsque les haubans d'une grue-derrick ne peuvent ·
4, - Sur tou~'e plate-forme, échafaudage ou autre empla-
pas être fixés à une distance approximativement égale les uns ·
cement sur lequel se meut' une grue, il· doit être prévu un
des autres, d'autres dispositions doivent être prises pour ga·
passage qui doi: rester libre, autant que possibe, pour cha- rantir la sécurité de 1a grue. c
que position de la grue et qui aura au moins une largeur
6. -- - Tous les disposit·ifs d'ancrage d'une grue doivent
de 60 cm. en<•re les parties mobiles de la grue et les parties être examinés avant chaque installation.
fixes ou le bord de ladite plate-forme, dudit échafauda&e ou
emplacement. 7. - Le montage de toute grue doit être surveillé par une
personne compétente.
459
.TOTJflNAL OFFIC:fEL 1n: L\ flli~J>llllLIIJliP: Tl''li:-:IF:C'l:'IE- ~ll-21 Avril 19G2

Après chaque inslalla\ion sur un chantier de bâti- a) au niveau du sol, de tous les côtés;
hl à cous les niveaux, sur tous les côtés où un accès a
avant d'être mise en service, chaque grue, doit être
'"~·M'""'~ à l'endroit même de son utilisation, par une peT- étlé prévu.
2'' Lesdites parois doivent avoir une hauteur d'au moins
compétente. 2 m. au-dessus du niveau du sol ou de la plate-forme, ou
L'ancrage des grues doi~ être éprouvé en soumettant
des autres endroits auxquels un accès a été prévu, excepté
des ancrages à la force maximum d'arrachement ou
aux accès du puits.
traction produite, soit : 3. - Les accès aux monte-charge doivent être munis de
a) par une charge dépassant de 25 pour cent la charge portes pleines ou d'autres clôtures d'efficacité équivalente :
, maximum à lever au moyen de la grue telle qu'elle est ins-
a) ayant une hauteur d'au moins 1 m.;
'tlallée; ou b) se fermant automaPiquement lorsque le plateau du
b} par une charge moindre disposée de manière 1t exercer
monte-charge quitte le niveau correspondant.
un effort de traction équivalent sur l'ancrage. 4. -·- Les accès aux monte-charge doivent être convena-
10. - Si J'effort de traction exercé sur un quelconque
.des ancrages pendant les essais dépasse de moins de 25 pour blement éclairés.
5. - Les guides des plateaux du monte-charge doivent
OC!Bt, l'effort de traction qui serait produit par la charge être suffisamment rigides pour ne pas fléchir et doivent
utile admissible maximum, un diagramme de chargement offrir une résistance suffisante au flambage en cas de blo-
correspondant à l'ancrage actuel de la grue doit être appo-
cage éventuel du plateau par un parachute.
sé en un endroit où il puisse être aisément vu par le conduc-
(,_ - Le plateau doitl être construit de manière à offrir
teur de la grue.
toute sécurité pour le transport.
ART. 33. - lndicatleurs automatiques de charge : 7. -- Les wagonnets doivent être immobilisés d'une ma-
1. - Aucune grue à flèche réglable ou non ne doit être nière efficace dans une position offrant ~oule sécurité sur
employée si elle n'est pas pourvue d'un indicateur automa- les plateaux qui servent à les transporter.
tique, qui : 8. - Les contrepoids formés de plusieurs éléments doivent
a) pour toute inclinaison de la flèche, indique clairement être construits au moyen de pièces spécialemen: destinées à
au conducteur ou à la personne manœuvrant. la grue si la cet usage et assemblées d'une manière sûre les unes aux aul:lres.
charge que l'on déplace se rapproche de la charge utile 9 - Le contrepoids doit se dé):llacer entre des guides.
admissible de la grue; 1O. ·- Lorsqu'il est fait usage de deux ou de plusieurs
b) émette un signal sonore spécial et facilement percep- câbles de suspension, la charge doit être répartie également
tible lorsque la charge que l'on déplace excède la charge entre ceux-ci.
utile admissible de la grue correspondant à une inclinaison 11. Chaque câble de suspension doit être d'une seule
donnée de la flèche. pièce.
2. - Les prescriptions du paragraphe précédent ne s'ap- 12. Les extrémités des câbles de suspension doivent
pliquen~ pas :
être fixées à l'attache du plateau par une épissure avec liga-
a) aux grues-derrick à haubans; ture solide en fils d'acier, par des pattes coulées ou par
b) aux grues à main employées uniquement pour le mon- serrage au moyen de pince-câble; dans la mesure du possi-
tage et le démontage d'une autre grue; ou ble. il doit être, fait usage de cosses à câble.
c) aux grues dont la charge maximum admissible ne dé- 13. - La fixation du câble de levage sur le tambour doit
passe pas 1.000 kg.; être effectuée d'une manière adéquate et sûre.
toutefois, dans tous les cas, un tableau indiquant les char- 14 - Tous les câbles ou cordes doivent avoir une lon-
ges utiles admissibes aux divers angles d'inclinaison de la gueu.r suffisantle pour qu'il en reste au moins deux tours
flèche doit être fixé à la grue. sur le tambour lorsque la cabine ou le plateau se trouve à
son point inférieur, et doivent être calculés de manière à
ART. 34. - Prescriptions diverses relatives à l'utilisation présenter un coefficient de sécurité de 8 (huit) au moins
des grues : sous la charge maximum.
1. - 1 o Aucune grue pe doit être employée autrement 15. - Lorsqu'il esV fait usage de câbles métalliques, le
que pour le levage ou la descen~e directe d'une charge, à diamètre des poulies ou des tambours ne doit pas être infé-
moins que, sai stabilité n'en soit pas affectée. rieur à 400 fois le diamètre des fils composant le câble.
2' Aucune charge se trouvant dans l'angle entre les 16. -- Si les tambours sont munis de rainures :
contre-é:ais d'une grue-derrick écossaise ne doit ê~re dépla- a) le rayon de ces dernières doit être approximativemenU
cée par ladite grue. égal et en aucun cas inférieur à celui du câble;
2 o Lorsqu~ pour lever ou descendre une charge. il est né- b) le pas des rainures ne doit jamais être inférieur au
cessaire d'employer plus d'une, grue ou d'un treuil : diamètre du câble.
a) les machines, instailations et appareils employés doi- 17. ·- Les tambours doivent être munis de flasqves laté·
vent être disposés de façon qu'à aucun moment ces grues raux empêchant les câbles de glisser des tambours.
ou tlreuils ne soient chargés au delà de leur charge utile 18. - Il ne doit pas être possible de changer le sens dl!l
admissibile ou rendus instables par le levage ou la descente marche d'un appareil sans passer par une position d'arrêt~
19. - Le treuil ne doit pas pouvoir être mis en mouve"
de la charge;
b) un préposé doit être spécialement désigné pour veiiler ment du plateau.
à la concordance des manœuvres des appareils de levage 20. -- Les roues à rochet dont le cliquet
ainsi conjugués. avant la descen~e du plateau, ne doivent pas être
3. - Lorsqu'une charge est présumée atteindre la char- 21. - Si les personnes manœuvrant la machine ne
ge utile maximum admissible, on doit ·faire précéder le le- vent pas voir clairement le plateau dans toutes ses
vage de ce~te charge d'un essai en la soulevant à une petite tians, des dispositions devront être prises pour que
hauteur pour s'assurer que l'appareil de levage employé est gnaux puissent être donnés à la personne manœuvrant
capable de la supporter en toute sécuri:é. pareil de levage par une personne responsable qui
voir le dit pla,tleau dans toutes ses positions.
ART. 35. - Monte-charge : 22. - 1 o Lorsque le plateau est à l'arrêt, le
1. - Les monte-charge (c'est-à-'!!ire les engins de levage être appliqué automatiquement.
munis d'une cabine ou d'un plateau qui se déplace entre 2" Pendant le chargement e~ le déchargement,
des guides) servant au levage et à la descen:e de matériaux sation du plateau doit être assurée, en outre, au
doivent satisfaire aux prescriptions contenues dans le pré- taquets d'arrêt ou d'autres dispositifs analogues.
sent article. 23. - Les monte,-charge doivent être munis
2. - 1° Les puits des monte-charge doivent ê:re munis teurs de fin de course, arrêtant automatiquement le treuil
de parois de protection pleines ou d'autres clôtures d'effica- que le plateau atteint son point d'arrêt supérieur.
cité équivalente :
4(!0 .JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE - 20-2~ Avril 1962

24. ~-- Au-dessus du point d'arrêt supeneur, il doit' être '!. - Lorsqu'un appareil de levage ou une partie d'un tel
ménagé un espace libre d'une hauteur suffisante. pour per- appareil se déplace le long d'un échafaudage, tou~es les me-
mettre à la cage ou au plateau, en cas de dépassement dudit sures nécessaires doivent être prises pour que les personnes
point. de continuer son mouvement; sur une distance suffi- se trouvant sur l'échafaudage ne puissent' pas être heurtées
sante, san..., rencontrer aucun obstacle. par ledit appareil ou par l'une de ses parties~
25~ -- l" Aucun monte-charge ne doi~ être utilisé s'il n'a 10~ - Le levage des charges près des emplacemen~s de
pas été éprouvé el examiné par une personne compétente circula:ion habituelle doit se faire dans un espace clôturé,
et si un certificat desdits examens ct épreuves, dans la for- ou si cela est impossibei (par exemple dans le cas du trans-
mc prescrite, n'a é:é délivré par celte personne~ port d'objets volumineux), les mesures nécessaires doivent
2° Lesdi~s examens et épreuves doivent être répétés être prises pour arrêter ou détourner provisoirement la cir-
a) tous les trois mois; culation.
b) après chaque modification et réparation importante et 11 ~ - Les mesures nécessaires doivent ê~re prises pour
après chaque nouveau montage du monte-charge~ empêcher que pendant le levage ou la descente, la charge
26. --- 1" Les dispositions qui précèdent! s'appliquent aux puisse entrer en conl'act avec un objet quelconque, de ma-
monte-charge exclusivement utilisés pour le levage et la nière qu'une partie de ladite charge soit déportée ou qu'une
descente des matériaux~ partie dudit objet soit déplacée.
2" Aucun monte-charge ne peut être utilisé pour le tirans-
port des personnes : TITRE Ill
a) après au!orisation de l'autorité d'inspection; ou l:.:quipen-wnt de protection et premiers secours
b) que s'il satisfait aux conditions d'installation et de fonc-
ART~ 37. - Equipement de protection :
tionnement édictées par les règlements en vigueur pour les
ascenseurs destinés au transport des personnes dans les éta- 1. - Si nécessaire, l'employeur doit mettre à la disposi-
tion des ouvriers un nombre suffisant de masques pour la
blissements industriels~
protection des organes respiralioires, de lunettes de protee- ,,
27~ -- Les indications suivantes doivent être apposées
d'une manière apparente ct en caractères facilement lisibles : tian et de ceintures de sûreté de modèles appropriés.
a) sur tous les monte-ch~rge : 2. -Les ceintures de sûreté doivent être munies de cordes ,
1) sur le plateau : la capacité de charge en kilogrammes de longueur et de résist-ance suffisantes.
ou en une autre unité de poids ussuelle, ART. 38. - Moyens de sauvetage :
11) sur le treuil : la capacité de levage en kilogrammes ou Lorsque des travaux sont effectués à proximité de tout
en une autre unité de poids usuelle; lieu où il y a risque de noyade, tout l'équipement! nécessai-
b) sur les monte-charge autorisés ou certifiés u:ilisables re doit être prévu et aisément accessible et toutes les mesu- '
pour le transport des personnes; res doivent être prises en vue du sauvetage rapide de :ou-
sur le plateau ou dans la cabine : le nombre maximum te personne en danger.
de personnes pouvant être transportées à la fois; ART. 39. - Matériel pour les premiers secours :
c) sur les monte-charge destinés exclusivement au trans- 1. - Sur chaque chantier de bâtiment, des dispositions
port de matériaux : appropriées telles que nécessaires de premiers secours, armoi-
à chaque accès de monte-charge, les mots : « Monte-char- res de pharmacie, etlc., facilement accessibles et visiblement '
ge, défense de transporter des personnes ! n~ marquées doivent être prises pour donner rapidement les '
premiers secours en cas de toute blessure pouvant être su- ,
ART. 36. - Prescriptions diverses : bie pendant le travail.
1. - Les mesures nécessaires doivent ê:re prises pour 2~ - Ces nécessaires de premiers secours ou ces armoires :
assurer la sécurité des personnes chargées de la vérification de pharmacie doivent ê!re confiés à une personne respon-
et du graissage des grues et des monte-charge. sable qui devrait de préférence être qualifiée pour donner
2. - Aucune personne ne doit êt're transportée par une les premiers secours.
grue, excepté sur la pla:e-forme du conducteur, ni par un
élévateur à brouette ou un monte-mortier. TITRE IV
3. - Chaque partie d'un(1 charge levée ou descendue doit Pre seriplions diverses
être convenablement suspendue et supportée de manière à
évi:er tout danger. ART. 40. - Des extraits du présent décret, comprenant
4~ - 1" Tout récipient servant au levage de briques, de les dispositions susceptibles d'être appliquées sur un chan-
tuiles, d'ardoises ou d'autres matériaux doit être suffisam- tier déterminé selon la nature des travaux doivent être affi- •
ment fermé de manière qu'aucune partie des matériaux trans- chés d'une manière visible et durable à des endroits conve- ·,
portés ne pui;se tomber. nablement choisis
2" Si des matériaux détachés ou des brouettes chargées ART. 41. - Colaboration entre les employeurs et ouvriers
sont levés ou descendus avec un plateau, ce dernier doit ou autres personnes :
être entouré d'une protection~ 1~ - Tout travailleur etl toute personne se trouvant sur 1
3" Des matériaux ne doivent pas être levés, descendus ou les lieux du travail doivent collaborer avec l'employeur pour,
déplacés de manière que des chocs brusques puissent se pro- l'application du présent décret.
duire. 2. - Tout travailleur employé sur le chantier doit immé-
5. - Lors du levage d'une brouette, la roue ne doit pas diatementi remédier ou signaler à l'employeur ou au chef,
êtœ utilisée comme moyen de suspension, à moins que des du chantier toute défectuosité qu'il pourrait découvrir dans,:
mesures efficaces ne soient prises pour empêcher que l'axe l'installation ou les appareils, ou toute faute de personne
glisse des coussinets. susceptible de provoquer un accident. ,
6~ - Lorsqu'un mât de levage indépendant est utilisé, il 3. - Nul ne doit déranger, déplacer, enlever, endomma- '
doit être haubanné solidement à l'aide de cordes ou de câ- ger ou détruire les installations et les dispositifs de sécurité,
bles pour empêcher qu'il vienne heurter l'échafaudage. prescrits par le présent décret sans en avoir reçu l'autorisa-'
7. - Des flèches destinées au levage de matériaux ne doi- tion de l'employeur ou du chef de chantier responsable.
vent pas être fixées aux montants des échafaudages ou à 4. - Tout ~ravailleur employé sur l't chantier doit utiliser'
leur prolongement. convenablement tous les dispositifs de sécurité ou autres.
8. - Lorsqu'il n'est pas fait usage de flèches, mais seule- instlla\ions prévues pour sa protection et doit se conformer:
ment d'une simple poulie, celle-ci peut· être attachée à une à toutes les consignes de sécurité se rapportant à son
poutre transversale, à condition que cette dernière : 5. - Touu travailleur doit prendre des précautions
a) soit d'une résistance suffisante et soit fixée au moins saires pour sa propre sécurité et pour celle de toute
à deux montants ou prolongements de montants de la ma- personne sur le chantier, et s'abstenir de tout acte snsce•nt;
nière prescrite pour les longerons; ble de le mettre en danger ou de mettre en danger une
b) ne soit pas utilisée comme longeron d'échafaudage. personne,
................ -·······························
----------·-··················"'''-·--·····································-····----

461
JOUI\?\AL OFFICIEL DE L,\ lll<:l'lJHLIQlJF, T1J~I:-;IE"'NI~ ..~ 20-24 Avril 1962
--~-~---·--·----
-----------------
SECRETARIAT D'ETAT A LA .JUSTICE
6. -· Nul travailleur ne doit se rendre à son emplacement
de travail ou le quitter autrement qu'ert utilisan• les moyens \1,1
sûrs d'accès ou de sortie prévue. li r\ VIS DF. TUTELLES
ART. 42. - Les agents chargés de l'mspection du travail 1
sont habili".és, concurrement avec les officiers de police ju· TRIBUNAL DE TUNIS
diciare, à veiller à l'application du présent décret, qui entre
en vigueur six mois après la da\e de sa publication au A la date du 16 Mai 1961, la dame Ouassila bent Tahar Takali
Journal Officiel de la République Tunisienne. est nommée tutrice de ses enfants Fatma et Mohamed Moncef
ART. 43. - Les infractions aux dispositions du présent issus de son union avec son époux feu Hédi ben Mohamed ben
déeret sont punies conformémenu aux dispositions des arti- Romdhane.
cles 22 et suivants du décret susvisé du 6 avril 1950 (17 A la date du 16 Mai 1961, la dame Aï cha be nt Am mar ben Has·
joumada Il 1369). sen El Maghrebi Es Soussi est nommée tutrice de ses enfants Fti-
ART. 44. - Toutes dispositions antérieures contraires sont ma, Mohamed et Hasscn issus de son union avec son époux feu
abrogées. Ali ben Saïd ben Abdallah El Mazoudi.
ART. 45. - Les Secrétaires d'Eta\ aux Travaux Publics et A la date du 9 Mai 1961, la dame Sassia bent Nasr ben Moha-
à l'Habitatl et à la Santé Publique et aux Affaires Sociales med Salah est nommée tutrice de ses enfants Mahmoud et Ali
sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution issus de son union avec son époux feu Hassouna ben Labidi ben
du présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la Mabrouk ben Ahmed Djendcubi.
République Tunisienne. A la date du 15 Avril 1961, la dame Chadlia bcnt Mohamed
Fat\ à Tunis, le 18 avril 1962 (13 doul kaada 1381). ben Hadj Khemais Boudaïa est nommée tutrice de sa fille Tur-
P le Président de la H.épuhltque Tunisienne : kia issue de son union avec son époux feu Amor ben Amor ben
Le Secrétaire d'Blat à la Président·e Aïssa Bouras.
et par délégation,
A la date du 22 Avril 1961, la dame Naziha bent Hédi Batich
dit Sbaoulji est nommée tutrice de sa fille Naïja issue de son u-
BAH! LADGHAM nion avec son époux feu Hassen ben Baccar ben Ali El Mechri.
A la date du 22 Avril1961, la dame Beya bent Larbi ben Hassen
Touati est nommée tutrice de ses enfants Fatma, Chérifa, Najet·
NOMINATION
te, Mohamed Ali et Latifa issus de son union avec son époux feu
Arbi ben Ahmed ben Mohamed Touati.
J:'&r décret N" 62-132 du 21 avril 1962 (16 doul kaada 1381) : A la date du 8 Avril 1961, le sieur Mohamed Raouf ben Ah-
Le Docteur Nourreddine Chnmnkl1, Médecin de ln Santé med ben Hadj Mohamed Es·Sanhaji est nommé tuteur des mi-
Publique de 1" échelon, est nommé Médecin Inspecteur neurs Samir, Mounia, Mouhiba, Mohamed Katib, Najoua, Mou-
Régional de 1" échelon, à compte,· du 1" février 1962. nir et Bclhassen enfants de feu son frère Baccar.
A la date du Il Avril1961, le sieur Abdallah ben Thabet ben
Mohamed Thabet est nommé tuteur des mineurs Malek, Najah,
Dhouha, Chafa et Nafaâ enfants de feu Mohamed Tahar ben
AVIS ET COMMUNICATIONS Mohamed Thabet.
A la date du 8 Avril 1961, la dame Chadlia bent Chadli Bous-
SECRETARIAT D'ETAT A LA PRESIDENCE sigua est nommée tutrice de ses enfants Allala et Ade\ issus de
son union avec son époux feu Mohamed ben Ali RaJouta Skan-

AVIS DE RECRUTEMENT
drani.
A la date du 6 Mai 1961, la dame Habiba bent Ali Manoubii
est nommée tutrice de ses enfants Souad, Ali, Tourkia et Meriem'
issus de son union avec son époux feu Hattab ben Mohamed ben
La Direction du Tourisme se propose de recruter à titre
Aleya ben Mehrez.
préeaire et révocable :
A la date du 13 Mai 1961, la dame Mamia bent Michel Ani
1o 1 Agent temporaire de catégorie • B ", ce poste est garjoula a été nommée tutrice de ses enfants Moharned, Saïda,
réservé aux candidats de nationalité tunisienne, titulaires
de la 1" partie du Baccalauréat ou d'une instruction équi- Farida et Najat, issus de son union avec son époux feu Jaouadk
Hédi ben Salah ben Manaï Jaouadi.
valente.
A la date du 13 Mai 1961, le sieur Mohamed ben M<>ha.mf~IÜ
2° 2 Agents temporaires de catégorie « C "• ce poste est
réservé aux candidats de nationalité tunisienne, titulaires ben Othman a été nommé tuteur de ses neveux Azzedine, Kacnl4Hi
du Brevet Elémentaire ou d'une instruction équivalente. Sabiha et Assia fils de son frère feu Ali.
3° 1 Sténo·dactylographe, ce poste est réservé aux candi- A la date du 13 Mai 1961, la dame Rebh bent Arnmar Bou
dats de nationalité tunisienne, titulaires d'un diplôme de rouj, a été nommée tutrice de ses enfants Amor, Latifa et
Sténo-dactylographie et connaissant au moins deux langues. issus de son union avec son époux feu A bdelhafidh ben
med ben Ali Djalassi.
4" 1 Agent temporaire de catégorie « D '• ce poste est
r~servé aux candidats de nationalité tunisienne, titulaires du A la date du 13 Mai 1961, la dame Monjia bent M<lhnlOtllll'il
dtplôme de dactylographie en arabe et en français et jus- Mahdaoui dit Handous, a été nommée tutrice de ses enfants
tifiant d'une capacité en dactylographie de 25-30 mots par hid et Souhil, issus de son union avec son époux feu Rachid
minute. Ahmed Bach Tarzi.
Les candidatures doivent être adressées à la Direction du A la date du 13 Mai 1961, le sieur Chadli ben Taieb El
Tourisme, avenue Mohamed V, à Tunis, 15 jours au plus a été chargé provisoirement de l'administration des biens du
tard après la publication du présent avis au Joumal Officiel mé Tabar ben Hadj Amor Zagnani.
de la République Tunisienne.

Centres d'intérêt liés