Vous êtes sur la page 1sur 6
Chimie générale - Atomistique Liaisons faibles (Liaisons intermoléculaires) Les liaisons peuvent être scindées en :

Chimie générale - Atomistique

Chimie générale - Atomistique Liaisons faibles (Liaisons intermoléculaires) Les liaisons peuvent être scindées en : -

Liaisons faibles (Liaisons intermoléculaires)

Les liaisons peuvent être scindées en :

- liaisons fortes : covalente et covalente à caractère ionique, ionique, et métallique,

- liaisons faibles (liaisons intermoléculaires): liaisons de Van der Waals, et liaisons hydrogène.

Rappel : Liaisons fortes

-Liaisons covalente et covalente à caractère ionique

Le nuage électronique du doublet de la liaison covalente est plus ou moins symétrique par rapport à un plan médian, et la différence d’électronégalitivités des atomes liés est généralement < 0,4.

s des atomes liés est généralement < 0,4. La liaison covalente à caractère ionique est établie

La liaison covalente à caractère ionique est établie entre atomes dont la différence d’électronégativités est comprise entre 0,4 et 1,7. L’atome le plus électronégatif a tendance à attirer partiellement le doublet d’électrons de son côté, et par conséquent le nuage électronique de la liaison est asymétrique.

le nuage électronique de la liaison est asymétrique. Les molécules présentant ce type de liaisons sont

Les molécules présentant ce type de liaisons sont à l’état gazeux et liquide (exemples : O 2 et H 2 O), et moins souvent à l’état solide (exemples : SiC, et ZnS). L’énergie des liaisons covalente et covalente à caractère ionique

- Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad Marrakech

covalente à caractère ionique - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi
covalente à caractère ionique - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi

1

Chimie générale - Atomistique se trouve communément dans le domaine 400-1200 kJ/mol. Les matériaux qui

Chimie générale - Atomistique

Chimie générale - Atomistique se trouve communément dans le domaine 400-1200 kJ/mol. Les matériaux qui sont

se trouve communément dans le domaine 400-1200 kJ/mol. Les matériaux qui sont le siège de ce type de liaisons sont des isolants électriques et thermiques.

La liaison ionique est établie entre atomes hétéronucléaires dont la différence d’électronégativités dépasse 1,7. Dans ce cas, l’atome le plus électronégatif s’accapare des électrons de la liaison, et il s’en suit la formation d’ions.

de la liaison, et i l s’en suit la formation d’ions. Les composés à liaisons ioniques

Les composés à liaisons ioniques sont généralement à l’état solide (exemples : NaCl, MgO, CaF 2 ), et ne conduisent ni courant électrique ni chaleur. L’énergie de la liaison ionique se trouve souvent dans l’intervalle 500-1500 kJ/mol.

La liaison métallique est rencontrée dans les métaux, et elle est assurée par les électrons de valence qui sont en mouvement perpétuel. La délocalisation des électrons au sein du cristal est aperçue comme une mer dans laquelle baignent les cations métalliques.

une mer dans laquelle baignent les cations métalliques. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences

- Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad Marrakech

les cations métalliques. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad
les cations métalliques. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad

2

Chimie générale - Atomistique En raison de la facilité de mobilité des électrons, les métaux

Chimie générale - Atomistique

Chimie générale - Atomistique En raison de la facilité de mobilité des électrons, les métaux sont

En raison de la facilité de mobilité des électrons, les métaux sont de bons conducteurs d’électricité et de chaleur. L’énergie de la liaison métallique varie dans l’intervalle 100-800 kJ/mol.

Liaisons faibles (Liaisons à distance)

Des ions ou molécules (polaires ou apolaires) peuvent exercer des forces de type électrostatique sur des espèces chimiques adjacentes, et développent ainsi des liaisons de faibles énergies. L’existence de telles liaisons permet d’expliquer la formation de phases condensées (liquide et solide), les différences entre certaines propriétés physiques (températures de fusion et d’ébullition) de composés chimiques, et la stabilité de molécules biologiques telle que l’ADN (Acide désoxyribonucléique).

- ion-dipôle permanent Le schéma ci-dessous montre

une espèce chimique polaire (dipôle permanent), comme par exemple le

l’interaction entre un ion (cation) et

cas de Na + et de H 2 O.

entre un ion (cation) et cas de Na + et de H 2 O. La force

La force exercée dans cas est inversement proportionnelle à r 3 (r étant la distance entre les centres de l’ion et du dipôle), et l’énergie de liaison est relativement élevée (40-600 kJ/mol).

- Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad Marrakech

élevée (40-600 kJ/mol). - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad
élevée (40-600 kJ/mol). - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad

3

Chimie générale - Atomistique -Liaison de Van der Waals  dipôle-dipôle (Force de Keesom) Les

Chimie générale - Atomistique

-Liaison de Van der Waals

Chimie générale - Atomistique -Liaison de Van der Waals  dipôle-dipôle (Force de Keesom) Les dipôles

dipôle-dipôle (Force de Keesom) Les dipôles permanents interagissent, et leurs nuages électroniques s’orientent de la manière suivante :

électroniques s’orientent de la manière suivante : La force électrostatique développée est inversement

La force électrostatique développée est inversement proportionnelle à r 4 (r représente la distance inter-dipôles), et l’énergie de liaison varie de 5 à 25 kJ/mol. Les interactions entre les molécules H 2 O sont de type de liaison de Keesom.

Dipôle-dipôle induit (force de Debye) En présence d’un dipôle permanant, un atome ou une molécule non polaire devient le siège d’un dipôle, comme le montre la figure suivante.

siège d’un dipôle, comme le montre la figure suivante. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des

- Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad Marrakech

le montre la figure suivante. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université
le montre la figure suivante. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université

4

Chimie générale - Atomistique La force développée est inversement proportionnelle à r 5 (r est

Chimie générale - Atomistique

Chimie générale - Atomistique La force développée est inversement proportionnelle à r 5 (r est la

La force développée est inversement proportionnelle à r 5 (r est la distance entre les centres des espèces considérées), et l’énergie varie de 2 à 10 kJ/mol. Ce type d’interaction est susceptible de se produire lorsque HCl est mis en contact avec Cl 2 .

Dipôle induit-dipôle induit (force de London ou de distribution) Sous l’effet de l’interaction de leurs nuages électroniques, les molécules apolaires telles que C 6 H 6 et F 2 ou les atomes comme par exemples Ar et Xe se transforment momentanément en dipôles comme schématisé ci-après.

momentanément en dipôles comme schématisé ci-après. La force électrostatique développée est inversement

La force électrostatique développée est inversement proportionnelle à r 6 (r est la distance entre les centres des dipôles), et les valeurs de l’énergie de liaison sont comprises entre 0,05 et 40 kJ/mol.

- Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad Marrakech

entre 0,05 et 40 kJ/mol. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université
entre 0,05 et 40 kJ/mol. - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université

5

Chimie générale - Atomistique -Liaison hydrogène de type électrostatique établie entre l’hydrogène d’un dipôle

Chimie générale - Atomistique

-Liaison hydrogène

de type électrostatique établie entre l’hydrogène d’un

dipôle et un centre négatif ou un anion est appelée liaison hydrogène. L’énergie de ce type de liaisons peut atteindre 40 kJ/mol.

La

liaison

de ce type de liaisons peut atteindre 40 kJ/mol. La liaison Des li aisons hydrogènes développées

Des liaisons hydrogènes développées entre les molécules d’eau d’une part et les molécules du fluorure d’hydrogène d’autre part sont comme suit :

du fluorure d’hydrogène d’autre part sont comme suit : La liaison hydrogène est souvent avancée pour
du fluorure d’hydrogène d’autre part sont comme suit : La liaison hydrogène est souvent avancée pour

La liaison hydrogène est souvent avancée pour expliquer la différence entre les températures de fusion et d’ébullition de certains composés, comme par exemples H 2 O (Teb :100°C) et H 2 S (Teb : 61°C), et HF (Teb : 19°C), HCl (Teb : 84°C). Elle est aussi responsable de la stabilité de nombreuses molécules biologiques comme par exemples l’ADN.

molécules biologiques comme par exemples l’ADN . - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia

- Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université Cadi Ayyad Marrakech

comme par exemples l’ADN . - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université
comme par exemples l’ADN . - Prof. M. Hajjaji - Faculté des Sciences Semlalia - Université

6