Vous êtes sur la page 1sur 2

2éme AM

Histologie
2016/2017 06-Le gros intestin

I) Introduction:
Le gros intestin s’étend de la jonction iléocæcale jusqu'à l’anus .il comprend le colon (colon
ascendant, colon transverse, le descendant et le sigmoïde) puis le rectum qui se continue par le canal
anal. A cet étage du tube digestif, on observera des caractéristiques histologiques spécifiques notables
au niveau de 2 des 5 tuniques constitutives du tube: la muqueuse et la musculeuse
Le colon et le rectum ont pratiquement la même structure histologique. Le gros intestin est plus
large que l'intestin grêle (entre 3et 7 cm de diamètre).

II) Structure histologique


Le gros intestin se distingue de l'intestin
Grêle par
-La disparition des dispositifs d'amplification
de surface
- Absence de valvules conniventes
- Absence de villosités : la muqueuse est lisse,
elle se limite à la couche des glandes de Lieberkuhn.
1- La muqueuse: Elle est constituée par un épithélium de type intestinal avec de
nombreuses cellules caliciformes, qui sont d'autant plus nombreuses que l'on se rapproche du
rectum. Les glandes de Lieberkühn sont plus longues que dans l'intestin grêle. Elles comportent 4
types cellulaires:
- des entérocytes (quelques)
- des cellules indifférenciées
(Partie supérieure de la glande)
- des cellules caliciformes
- quelques rares cellules APUD (SED)
Il n'y a pas de cellules de Paneth
Le chorion est riche en tissu lymphoïde.

1
Cette couche lymphoïde forme quelques fois des follicules clos pouvant déborder dans la sous-
muqueuse. Ces follicules ne sont jamais regroupés en plaques de Peyer.
2- La sous-muqueuse: Elle est classique. Sans particularité, si ce n'est qu'elle peut
être effondrée par les nodules lymphoïdes.
3- La musculeuse: Elle est formée par
une couche circulaire interne épaisse avec de nombreux
renforcements circulaires (aspect particulier de la surface:
sorte de bosselures = "les haustrations).
La couche longitudinale est réduite;
elle présente 3 renforcements : les bandelettes coeco-coliques,
formant leTaenia coli (cette couche longitudinale est continue au niveau du rectum).
Entre ces deux couches, on retrouve les éléments nerveux du plexus d'Auerbach.
4- La séreuse: Sans particularités. Tissu adipeux abondant. Quelques formations
adipeuses (les appendices épiploïdes).

III) Histophysiologie
Le gros intestin assure plusieurs fonctions :
1- La transformation du bol intestinal. Au niveau du colon, les résidus liquides de l'intestin grêle
sont transformés en matières solides non digestibles appelés fèces. Cette transformation fait intervenir
la réabsorption d'eau et de sels solubles par des enterocytes dépourvus d'activités enzymatiques
digestives, le stockage et le brassage du bol fécal par la contraction de la musculeuse, et la propulsion
vers le rectum par ondes péristaltiques non permanentes.
2- Il permet la fermentation et la digestion de certains composés par la flore microbienne, en
particulier la cellulose (+ absorption de certaines vitamines). On distingue la flore microbienne de
fermentation et la flore microbienne de putréfaction.
3- Il permet la progression et l'évacuation du bol fécal grâce à une importante sécrétion du
mucus (cellules caliciformes +++).