Vous êtes sur la page 1sur 32

CHAPITRE 3

L'analyse Nodale

3.1. L'importance de l'analyse nodale pour les gisements d'huile et de gaz:

N'importe quel puits de production est foré et équipé d'une complétion pour
extraire de l'huile, le gaz, ou de l'eau à partir du réservoir jusqu'à la surface. Pour
surmonté des pertes de charge (par frottement par exemple) dans le système de
production (tubing, collectes) pendant l'extraction de ces fluides, de l'énergie est
exigée. Les fluide doivent se déplacer à partir du réservoir (milieu poreux), le système
de conduites (tubing, collectes) en s'écoulant finalement dans les séparateurs.

Le système de production peut être simple et peut inclure beaucoup de


composantes dans lesquelles les pertes de pression se produisent. La figure (3.1)
montre un schéma d'un système producteur simple.

Ce système se compose de trois phases:

1. Ecoulement dans le milieu poreux.

2. Ecoulement dans les conduites verticales ou directionnelles.

3. Ecoulement dans les pipes horizontales.

Le système de production peut être relativement simple ou inclure plusieurs de


composantes dans lesquelles les pertes d'énergie ou de pression se produisent.

La baisse de pression dans tout le système à n'importe quelle moment sera égale à
_
la pression du fluide initiale moins la pression du fluide finale P r  Psep

Avec: PR et PSEP sont la pression moyenne de réservoir et la pression de


séparation respectivement.

Cette chute de pression est la somme des chutes des pressions produites dans
toutes les composantes du système. La chute de pression le long de n'importe quelle
composante change avec le taux de production, le taux de production sera contrôlé par
les composantes choisies.

- 20 -
Le choix et le dimensionnement des différentes composantes est très
important, mais en raison de l'interaction parmi les composantes un changement de la
chute de pression dans une composante peut changer le comportement de chute de
pression dans toutes les autres, ceci se produit parce que le fluide débordant, est
compressible et donc la chute de pression dans une composante particulière ne dépend
seulement pas du débit d'écoulement mais également de la pression moyenne qui
existe dans celle-ci.

La conception finale d'un système de production ne peut pas être séparée en


une performance de réservoir et en une performance du système de pipes et être
manipulée indépendamment. Ce n'est pas la quantité d'huile et de gaz coulant du
réservoir vers le puits qui dépend de la chute de pression dans le système de pipes,
mais c'est la chute de pression dans le système de pipe qui dépend de la quantité de
fluide le traversant. Donc, le système de production entier doit être analysé comme
unité.

Le taux de production ou la délivrabilitè d'un puits peut souvent être


sévèrement limité par la performance d'une seule composante dans le système. Si
l'effet de chaque composante sur toute la performance du système peut être isolé, alors
la performance du système peut être optimisée de la manière la plus économique.

Les expériences antérieures ont prouvé que de grands montants d'argent ont
été gaspillés sur la stimulation de la formation alors que la capacité de production du
puits était limitée à cause des diamètres du tubing ou les collectes qui sont trop petits.

Il sera montre que cette pratique gaspille non seulement de l'argent sur les
équipements surdimensionnés, mais que tubing très larges réduits réellement le taux
auquel un puits coulera, ceci causera la production des fluides indésirables (Venues
d'eau), qui engendra avec le temps l'arrêt de la production du puits qui rendra
nécessaire une installation précoce de gaz lift.

- 21 -
La fig (3.2) montre les diverses pertes de pression (perte de charge) qui
peuvent se produire dans le système du: réservoir au séparateur.

Commençant du réservoir ces pertes sont notées comme suit:


_
P1  P r  Pwfs : Perte dans le milieu poreux.

P2  Pwfs  Pwf : Perte le long de complétion.

P3  PUR  PDR : Perte le long des restrictions.

P4  PUSV  PDSV : Perte le long des vannes de sécurité.


P5  Pwk  PDSC : Perte dans la de duse de surface.

P6  PDSC  Psep : Perte dans les conduites de surface.

P7  Pwf  Pwk : Perte totale dans le tubing.

P8  Pwk  Psep : Perte totale dans les collectes.

Les divers configurations du puits peuvent changer d'un système très simple
du fig (3.1) au système complet du fig(3.2), la configuration la plus utilisée est celle
du fig(3.2).

- 22 -
Fig (3.1): Système de production simple.

- 23 -
Fig (3.2): Pertes de charges possibles dans le système de production

3.2 Concept de l'analyse nodale:

- 24 -
Afin de résoudre tout le système de production, des noeuds sont placés le long
du système, ces nœuds sont définis par différentes équations ou corrélation.

La fig (3.3) et (3.4) montrent les endroits des divers nœuds possibles.

Les nœuds sont classifiés en tant que nœuds fonctionnels quand la différence
de pression existe à travers elle, et la pression ou la réponse de débit peut être
représentée par une certaine fonction mathématique ou physique.

Le nœud (1) représente la pression du séparateur, qui est souvent réglée à une
valeur constante. La pression au nœud (1A) est habituellement constante (la pression
de vente et de compression de gaz).

La pression au nœud (1B) est en général constante et égale à zéro psi. Par
conséquent, la pression de séparateur sera jugée constante au plus haut des deux
pressions requises pour couler le gaz monophasé du nœud (1) vers le nœud (1A) ou
pour l'écoulement d'un seul liquide du nœud (1) vers le nœud (1b). Dans cette étude,
on suppose que la pression de séparation est constante pour n'importe quel débit, et
elle sera indiquée comme nœud (1).

Notez que dans le système il y a deux pressions qui ne sont pas fonction du
débit qui sont: Pr et Psep et/ou la pression de tête du puits Pt si le puits est
commandé par la duse. Le choix et le dimensionnement des différentes composantes
est très important, mais en raison de l'interaction parmi elles, un changement de chute
de pression dans l'une peut changer le comportement de chute de pression dans tous
les autres (la compressibilité), ainsi nous pouvons optimiser la performance du
système de la manière la plus économique en isolant l'effet du chaque composantes
sur toute la performance du système.

- 25 -
Fig (3.3): Position des différents nœuds

- 26 -
3.3 Procédé d'application de l'analyse nodale:

Une procédure générale pour résoudre la plupart des cas implique les étapes
suivantes :

1-Marquez un objectif spécifique pour le cas, tel que déterminer le diamètre de


Tubing pour l'employer dans un puits.

2-Déterminez le type d'analyse requis pour résoudre le problème, tel que des
systèmes d'analyse.

3-Déterminez les composants requis (réservoir, puits, complétion, et plan


d'écoulement), et les corrélations désirées.

4-Calculer le cas et vérifiez le rendement graphiquement.

5-Interpréter le rendement basé sur le type du cas. Examiner les résultats en


comparant les résultats trouvés aux données introduits.

6-Ajuster l'entrée et calculer encore pour améliorer les résultats du rendement


comme nécessaires.

7-Répétition de l'étapes 1-6 pour le prochain objectif du cas.

3.3.1 Les différentes positions du nœud:

♦ Nœud 1: (séparateur)

Le choix du nœud au niveau du séparateur permet d'étudier l'effet de la pression du


séparateur sur le fonctionnement du puits.

Les données nécessaires sont:

IPR mesuré dans le trous du puits.

Chute de pression dans le tubing en fonction du débit.

Chute de pression dans la collecte en fonction du débit.

- 27 -
La fig (3.5): l'effet des différents pression de séparateur sur le débit de
production du puits; il est clair que la production soit maximale si la pression de
séparation est aussi faible que possible.

♦ Nœud 3: Tête de puits (well head)

Le choix du nœud au niveau de la tête de puits, permet d'étudier l'effet du


diamètre de la collecte à la performance du puits.

Les données nécessaires sont:

IPR (Inflow-Performance-Relashioship) mesuré dans le puits

chute de pression dans le tubing en fonction du débit.

Chute de pression dans la collecte en fonction du débit.

Pression du séparateur.

la figure (3.6) montre l'effet de trois diamètres de collecte sur la performance


du puits; l'augmentation du diamètre de la collecte ( D1  D2  D3 ) est suivi par une
augmentation de débit de production ( q1  q 2  q3 ).

♦ Nœud 6: (fond du puits):

Le choix du nœud dans le fond du puits nous permet d'étudier l'effet de l' IPR
(nœud au fond du puits ) et du diamètre de tubing sur la performance du puits. Les
données nécessaires sont:

Courbe IPR mesurée dans le trou de puits (well bore).

Chute de pression dans le tubing en fonction de débit.

Chute de pression dans la collecte en fonction de débit (flow-line


pressure drop versus rate)

Pression de séparateur (séparation).

- 28 -
La figure (3.7): Montre l'effet des déférents courbe IPR sur la performance du puits;
en supposant que:

IPR (1): courbe IPR pour une couche colmatée

IPR (2): courbe IPR pour une couche non colmatée; non stimulée
(undamaged and unstimulated).

Ces courbes indiquent le bénéfice de la stimulation d'un puits.

La figure-8- montre l'effet de quatre diamètre de tubing sur la performance du


puits: l'augmentation du diamètre de tubing de D1  D2  D3 est liée par une
augmentation de débit sauf pour D4 qui a tué le puits, donc le D2 (diamètre du
tubing) semble d'être le diamètre optimal du tubing pour ce puits.

♦ Nœud 8: (réservoir):

Le choix du nœud dans le réservoir permet de savoir l'effet de la déplétion du


réservoir sur la performance du puits. Les données nécessaires sont:

IPR mesuré dans le trou de puits.

Chute de pression dans le tubing en fonction de débit.

Chute de pression dans la collecte en fonction de débit.

Pression de séparateur (séparation).

La figure (3.8): Montre l'effet du déclin de pression dans le réservoir ; le déclin


de pression dans le réservoir s'accompagne avec le déclin de débit de production.

♦ Nœud 2:( duse)

L'emplacement du nœud 2(duse) nous permet d'étudier. L'effet de la duse, et


de contrôler le débit de production. Les données nécessaires sont:

IPR mesurée dans le trou de puits (well bore).


Chute de pression en fonction de débit.
L'équation Pwf  f (GLR, q,  )

- 29 -
1
 : Diamètre de la duse in .
64
q : Débit de production..
La figure (3.10) montre l'effet du diamètre la duse sur la performance du puits
♦ Nœud 7: (au niveau des perforations):
Le nœud au niveau de perforations nous permet d'étudier l'effet de la densité
des perforations dans le puits. Les données nécessaires sont:
IPR de formation avant les perforation.
Chute de pression dans le tubing en fonction de débit.
Chute de pression dans la collecte.
Pression de séparateur (séparation).

La figure (3.11) montre l'effet de la densité des perforations sur la performance


du puits

- 30 -
Fig (3.4): Position simple des noeuds

- 31 -
Fig (3.5): L'effet des différentes pressions de séparateur sur le débit de production

- 32 -
Fig (3.6): L'effet de diamètre de collecte sur la performance du puits

- 33 -
Fig (3.7): L'effet des déférents courbe IPR sur la performance du puits

- 34 -
Fig (3.8): L'effet de diamètre de tubing sur la performance du
puits

- 35 -
Fig (3.9):L'effet du déclin de pression dans le réservoir

- 36 -
Fig (3.10): L'effet du diamètre de la duse sur la performance du puits

- 37 -
Fig (3.11): L'effet de la densité des perforations sur le performance du puits

- 38 -
a. Nœud au fond du puits: (bottomhole node):
Le système producteur est divisé en deux courbes au noeud. Le (INFLOW),
ou l'apport, c'est la courbe représentative de tous les composants entre le noeud et la
frontière de réservoir.

Le (OUTFLOW), ou la sortie, la courbe comprenant les composants entre le


noeud et le séparateur.

Après isolement du noeud dans le système, les deux conditions fondamentales


suivantes doivent être vérifiées:

Seulement une seul pression existe au noeud à n'importe quel débit donné (Pinflow =
Poutflow)

Seulement un seul débit existant par le noeud (Qinflow = Quotflow)

Puisque le système producteur contient des composants agissants l'un sur


l'autre ce que chacun contribue pressuriser la perte indépendamment en fonction du
débit, le procédé nécessaire pour trouver le débit unique qui répond aux deux
exigences au noeud est itératif. Pour simplifier

Le procédé, l'approche de l'analyse de système emploie une solution graphique


dans la laquelle la pression au noeud est montrée en fonction du débit de production
pour les courbe Inflow et Outflow. La parcelle du terrain d'analyse du système, ou la
parcelle du terrain nodale, illustrée sur le fig(12) contient tous les deux rapports
d'apport et de sortie.

- 39 -
Fig (3.12). Parcelle de terrain Nodale

La courbe d'apport se plie vers le bas. Ceci illustre qu'en mesure que le débit
augmente par le segment d'apport, le perte de charge augmente de sorte qu'il y ait
moins de pression disponible au noeud (ou le côté descendant du segment d'apport).

La courbe de sortie se plie vers le haut. Ceci illustre que pour une pression
fixe de séparateur, la pression exigée au noeud (admission au segment de sortie)
augmente en mesure que le débit augmente.

Bien que chaque segment soit exclusif de l'autre aux débits variables, les deux

(Seulement un pression et débit existent au noeud) précepte précédemment énuméré


que seulement une solution existe pour le système à un ensemble particulier de
conditions. Sur le nodal tracez, cette solution est l'intersection des courbes d'apport et
de sortie. Cette intersection indique la capacité productrice du système et fournit tous
les deux le débit, Q, et pression de fond correspondante.

3.4 Objectifs de l'analyse nodale:

- 40 -
Les objectifs de l'analyse nodale sont :

 Déterminer le débit auquel un puits existant d'huile ou du gaz produira avec la


considération des limitations de la géométrie et de la complétion du puits
(D'abord par écoulement naturel).

 Déterminer sous quel conditions d'écoulement (qui peut être lié au temps) un
puits débitera ou mourra.

 Définir le moment le plus économique pour l'installation du lifting artificiel et


a en aider choisir de la méthode.

 Optimiser le système pour produire avec débit planifier.

 Vérifier chaque composante dans le système puits (déterminer si elle affect


beaucoup le taux de production).

 Permettre l'identification rapide par (le personnel de la gestion et l'intérieur),


des manières avec la quelles on peut augmenter les taux de production.

3.5 Application de l'analyse nodale:

L'analyse NODALE peut être employée pour analyser plusieurs problèmes des
puits d'huile et de gaz. La procédure peut être appliquée pour les puits qui débitent
naturellement et les puits à gaz lift, la procédure peut également être appliqué à
l'analyse de performances des puits injecteurs par la modification appropriée des
expressions d'inflow et de l'outflow.

Les paramètres utilisés le plus souvent dans l'analyse nodale pour


l'optimisation sont:

-Le skin du puits.

-L’effets de la complétion.

-Diamètre du tubing.

-Pression de tête du puits ou de séparateur.

3.5.1 Skin De Réservoir

- 41 -
Le skin est une déviation de l'écoulement de Darcy, généralement provoqué
par des endommagements aux a alentour du puits par les fluides de forage et de
complétion ou de perfectionnement par la stimulation. Le changement de skin est
l'effet d'enlever des endommagements par la stimulation. Dans l’analyse du système,
ceci peut se faire en passant en revue plusieurs cas d'apport (inflow), chacun a
amélioré la valeur de skin. Les Fig (13) et (14) illustrent ce cas, avec une formation
fortement endommagée avec une skin de (32) est analysée après stimulation avec des
skins de (20), de (5), de (0), de (–3), et de (-6).

Fig (3.13): Effet de skin de formation

- 42 -
Fig (3.14): sensibilité de skin sur l'apport (inflow)

3.5.2 Effets De la Complétion:

Les paramètres suivants induisent des réponses semblables dans la


performance du système et sont des variables dans la conception de complétion qui
sont sujette généralement au changement et optimisation:

-Densitéde perforation.

-Type de perforation.

-Diamètre de perforation.

-Profondeur de perforation.

-Intervalle perforée.

-Taille de Dos de gravier (Gravel Back size).

-Perméabilité de Dos de Gravier (Gravel Back Permeability).

-Le rayon et la perméabilité de la zone endommagée.

- 43 -
-L’effet de la zone de perforation écrasé (perforation Crushed zone effects).

:Graphique Différentiel 3.5.2.1

Le graphique différentiel, Fig (3.15), est particulièrement utile en mettant en


valeur l’effet de complétion d'un puits. Le graphique différentiel a deux types
principaux des courbes. Le premier type, est montré par un recourbement en bas
vers la droite, représente la différence entre la pression restante après avoir traversé le
réservoir (Pwf) et la pression a dû traverser le segment de sortie. La différence est la
pression disponible pour produire par la complétion.

Les courbes montrées par un recourbement vers le haut et vers la gauche sont
les pertes réelles de charge en fonction du débit par la complétion.

Fig (3.15): Graphique Différentiel

Semblable au graphique standard d'analyse de système, l'intersection de ces


deux courbes représente la capacité productrice d’un puits pour un ensemble donné de
conditions.

:Densité De Projectile De Perforation 3.5.3

- 44 -
Une analyse typique appliquée à la conception de complétion est montrée sur
les Figures (3.16) et (3.17), qui illustrez l'effet de la densité de projectile de
perforation.

Fig (3.16): Effet de la densité de projectile de perforation (SPF)

Fig (3.17): Sensibilité de la densité de projectile de perforation (SPF)


sur l’apport(inflow)

- 45 -
: Intervalle De Perforation 3.5.4

L'intervalle de perforation est la longueur mesurée de l'intervalle de formation


qui est réellement perforée. Dans la majorité des cas de complétion,la longueur de
l'intervalle de perforation est moins que l’épaisseur de formation. Ceci peut être le dû
a:

- La pénétration partielle du puits dans la formation.

- La réduction de l'intervalle de perforation visant la réduction du coût de


complétion.

Le changement des intervalles de perforation pour s'adapter à des traitements


de stimulation en un intervalle réduite de perforation affecte le segment d'apport
(Inflow) de deux manières. D'abord, si la turbulence au réservoir est prise en
considération (c.-à-d., équation de Jones), l'intervalle réduit augmente la perte de
charge produite, En second lieu, l'intervalle réduite de perforation réduit le nombre
réel de perforations disponibles pour l'écoulement dans le puits, ce qui provoque la
croissance des pertes de charge . Tous les deux effets ont comme conséquence moins
de productivité du puits, comme illustrent sur les Figures (3.18) et (3.19).

- 46 -
Fig (3.18): Effet de l'intervalle de perforation

Fig (3.19): L'effet de l'intervalle de perforation sur l'inflow


:Diamètre Du Tubing .3.5.5

- 47 -
Le tubing correctement choisit est d'une importance majeure dans un système
bon efficacement conçu. Dans un puits d’huile, la perte de charge par le tubing peut
constituer la majorité des pertes de charge dans le système entier. Si le diamètre de
tubing est trop petit, la perte par frottement deviendra excessive. Si le diamètre de
tubing est trop grand, la perte additionnelle de charge sera due au chargement du
liquide. Dans certains cas, ce chargement peut empêcher le puits de démarre. Un
tubing inapproprié peut avoir comme conséquence moins de production.

Les figures (3.20) et (3.21) montrent l'effet du a diamètre de tubing dans un


puits d'huile. L'effet d'inversion est dans le plus grand diamètre, car il croise
réellement le prochain plus petit diamètre, et ceci dûe au chargement des liquides. Les
diamètres étudies sont: (2 3/8"), (2 7/8"), (3 1/2"), (4"), et (4 1/2") respectivement.

Fig (3.20): Effet du diamètre du tubing

- 48 -
Fig (3.21): Sensibilité du diamètre du tubing sur le sortie (outflow)

:Pression de tête de puits ou de séparateur 3.5.6

La pression de tête de puits (si aucun plan d'écoulement réseau de collecte) ou


la pression de séparateur (si un plan d'écoulement est inclus) est la pression de sortie
de tout le système.

Dans la plupart des cas, comme tout le système rapporte la production en


fonction de la différence de pression globale, l'abaissement de cette pression de sortie
résulte en l'augmentation de la capacité du puits Figures (3.22) et (3.23).

- 49 -
Fig (3.22): Effet de pression de tête de puits

Fig (3.23): Sensibilité de la pression de tête de puits sur le sortie (Outflow)

- 50 -
- 51 -