Vous êtes sur la page 1sur 12

General chemistry 101

FOKA TAGNE JEANLIN

Msc Entomology/ Eng. Petrochemical


Objective:
Basic concepts, electron configuration of the atom, chemical bonding, nomenclature, chemical reactions, reaction
rates and chemical equilibrium, organic chemistry.

Electronic structure of atoms, periodic table, chemical bonds, stoichiometry, introduction to chemistry of the
elements, introduction to nuclear and radiochemistry, introduction to organic chemistry. Theory of gases,
properties of liquid and solid substances, properties of solutions, chemical thermodynamics, chemical kinetics,
chemical equilibrium, acid bases and ionic equilibrium, electrochemistry .
Chapitre I : CONCEPT FONDAMENTAL DES
ELEMENTS CHIMIQUES.

I - Nature des composés chimiques


1) Composés organiques
Les composés organiques sont les composés dont un des éléments chimiques constitutifs est
le carbone, à quelques exceptions près. Ces composés peuvent être d’origine naturelle ou
produits par synthèse.
Ils contiennent du carbone comprennent les biomolécules synthétisés pour plusieurs
applications proviennent d’organismes vivants (1780) mais en 1828, Friedrich Wöhler…

Forme développée plane structure 3D Cram

2) Formules moléculaires
• La formule moléculaire est la relation quantitative entre le nombre d’atomes
différents dans une molécule (C, H, O) est; Exemple :

• possibilité d’isomérie ;
• les isomères ont des différentes structures.

3) Théorie structurale
La valence est le nombre déterminé de liens qu’un atome peut former.

Exemple :

Une ou plusieurs de ces valences peuvent être utilisées pour former des liaisons
4) Isomères:
Ils ont la même formule moléculaire mais les atomes sont reliés différemment isomères de
constitution

5) Stéréo-isomères :
Les stéréo-isomères sont des composés ayant la même formule de constitution (formule semi-
développée) mais qui diffèrent par l'agencement spatial (ou configuration spatiale) de leurs
atomes. On passe d'un stéréo-isomère de conformation à un autre par rotation autour d'une
liaison simple.

6) La connectivité :

La façon par laquelle les atomes sont liés.


 e.g. Le méthanol

7) Isomères de connectivité :

8) Liaisons chimiques :

• liaisons ioniques: formées par le transfert d’un ou de plusieurs électrons, créant des
ions basées sur l’attraction électronégative ;
• liaisons covalentes: formées par le partage d’une ou de plusieurs paire d’électrons
basées sur le recouvrement de densité électronique.

9) La liaison ionique :
C’est l’attraction électrostatique entre les ions

Exemple : Na+ Cl-

10) Composés ioniques :

11) Composés d’ions :

• polaires
• solides cristallins
• solubles dans l’eau

12) Liaisons ioniques et covalentes :


Différence de longueur

Différence de densité électronique

13) Electronégativité
L’électronégativité est la tendance d’un atome à attirer des électrons
14) Composés covalents :
• n’ont pas de charge nette ;

• non-polaires ;
• des gaz, liquides ou solides ;
• généralement peu solubles dans l’eau.

15) Structures de Lewis :


La structure de Lewis consiste à définir la localisation des électrons sur ou entre les atomes de
la molécule. Seuls les électrons de valence sont considérés. On obtient ainsi une certaine vision
de la structure électronique de la molécule par ses doublets libres, ses doublets liants (liaisons
σ et π), ses lacunes et ses éventuels électrons célibataires (dans le cas des radicaux). Gilbert
Lewis a proposé la règle de l’octet:

• les molécules stables ont huit électrons sur la couche de valence ;


• les atomes forment des liaisons pour adopter cette configuration électronique
stable.

• liaisons ioniques ou liaisons covalentes


• basées sur la stabilité des octets complets ;
• montrent tous les électrons dans la couche de valence de chaque atome.

Exemple d’une structure de Lewis

Exemple : l’anion azidure, N3-

• Comptez le nombre d’électrons (3 × 5 par N) + 1 pour la charge = 16 é ;


• Reliez chaque atome par un doublet ;

• Placez les électrons qui restent ;

Calculez la charge formelle.

16) Charge formelle

• la charge de chaque atome

17) Densité électronique des orbitales :


Les électrons dans les orbitales s sont plus près du noyau que ceux dans les orbitales p
et donc plus basse en énergie.
17) Règles électroniques :

• Principe aufbau: les orbitales de basse énergie sont remplies en premier ;


• Principe d’exclusion de Pauli: deux électrons dans la même orbitale doivent avoir
des signes opposés (↑↓) ;

• Règle de Hund: lorsque des orbitales d’égales énergie sont disponibles,


chacune doit recevoir un électron avant qu’une n’en reçoive deux.

18) Configurations électroniques :


En physique des particules comme en chimie quantique, la configuration électronique,
également appelée structure électronique ou formule électronique, décrit la distribution des
électrons d'un atome, d'une molécule ou d'une espèce chimique dans un ensemble de fonctions
d'onde correspondant à des orbitales atomiques ou à des orbitales moléculaires.
19) Énergie potentielle d’un lien :

les forces d’attraction et de répulsion sont en fonction de la distance entre les noyaux

Distance internucléaire (r)

20) Forme des molécules covalentes

Déterminées par la nature des liens et l’état d’hybridation des atomes

Composés tétraédriques (sp3)


Composés plans (sp2)

• Composés linéaires (sp)

Structures aussi expliquées par la théorie de la Répulsion des Paires d’Electrons de la Couche
de Valence (RPECV).

• les paires d’électrons (liants et non-liants) s’éloignent les unes des autres le plus
possible (dirigées vers les coins)

• Tableau de classification périodique