Vous êtes sur la page 1sur 6

L'Alarme (Lyon)

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


L'Alarme (Lyon). 1884/05/04.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :
*La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.
*La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service.

Cliquer ici pour accéder aux tarifs et à la licence

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit :

*des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits.
*des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.


-', --..,- - - 4 1884.
""Oo Mai
Première
An neeo, •• • N., ..,.,If,.,:A' UBlRTt EGALITE JISÎICE Dimanche

-. , ,"'
- :,. 4f 1
• \\,)V •• f 'T » t

; "v

flEnuS ^BEBA * KM n*+*i.,HB^^B ^BBÊ bBH BMBbb bmI _jB]jJjt HBfiSBl ^ESB^B

Organe anarchiste,
""t' -,,
PARAISSANT LE DIMANCHBI
i «'. •

A LYON j Le N° 10 Cent.
Le N° lO Cent.
i

w",
- ABONNEMENTS *'-" - BUREAUX ET RÉDACTION : , ;RENSEIGNEMENTS
W
:',:,
Trois mois 'r- 50-j. D E VA U:a A N":J 26" Pour toate5 comrntinication*,s adres,;er au siège
Six mois. 3 fr. » se, R-CT3B social, 26, rue de Vauban"j, 26, tous les jours,
Un an 6 Ir. »# de lU heures du matinà 10 heures du soir.
.;.: YON
Etranger: le £ ort en sus. Il. *; :,..:,"
,., -
, On produit G, et l'on a le droit de ne bestiaux. Or il a fallu, pour arriver où mes soni égaux, si ce n'est devant la
AVIS "-'• Iml (loi), c'est devant la nature. Et c'est
nous en sommes (nous entendons tech-
consommer que 2. Voilà la cause fonda-
lecteurs mentale de la grande misère qui règne niquement), il a fallu bien des sacrifices pour chasser toutes ces misères, toute
Nous prions nos
état de chose a été de la part des |pven leurs qui avaient et cette ignorance, afin de les remplacer
ainsi que nos correspondants actuellement. Cet
de l'ou- qui ont encore à lutter contre ';pal' !e bien-être, et l'instruction que
de nous excuser du peu de ma- produit par le remplacement l'igno-
vrier par la machine, Est-ce à dire que rance crasse des gouvernements et des nous "oulozis faire avec l'aide des évè-
tière contenue dans ce numéro.
nous devrions briser
les machines Nous de la 'Ue.uWDl la Révolution sociale. Cette
Nous avons cru être utile à la pour religions. approchons donc
avoir plus de travail ? Non mille fois où la machine fera tout pour Révolution qui vous , donnera; à vous
cause nous défendons, en période
que travailleurs des champs, le bien-être et
notre manifeste abs- non; ce IlB serait pas seulement une ainsi dire, et étant donné que les
publiant la paix, Nous voulons nous balfre pour
de façon à ce qu'il erreur, ce serait une absurdité, car nous moyens d'avoir des machines et de. les
tentionniste, ne plus que la guerre existe, pour sou-
ressemblerions à cet homme qui voulait faire fonctionner ne sont que chez une
puisse servir d'affiche après
de place sa maison parce qu'il infime minorité de crétins, c'est le uiot, lager, et les ouvriers des champs, et
avoir été lu. changer
car en France ils se sont laissés damer les ouvriers des villes, en leur resti-
La Rédaction. y avait une poignée d'ordures à côté.
Et il nous semble a nous Anarchistes le pion parles Anglais et les Allemands, tuant ce qui leur a été et est volé jour-
qu'il vaut mieux enlever les ordures (jui n'avaient certes pas les moyens que nellement par les bandits de toutes ro-
la France avait et a encore pour lutter bes et de tout accabit, tel que députés,
AUX TRAVAILLEURS qui sont les Bourgeois que de détruira
la machine qui est appellée à servir avantageusement sur le marchés du avocats , : ministre-crapule, prêtres ,
Des CMiaini>s nmn.de entiet; etc., etc. Tonte cette bande
d'exclave a l'huinauité tout entière. enOu, bref, lu crise éco- huissiers,
nomique ne se serait pas sentie aussi de pourriture qui nous oppresse tous,
La question sociale n'est pas seu- Les Capitalistes-Ventrus ont toujours
eu soin de maintenir les préjugés dans vite et aussi fort en Fr ance. Il est vrai et vous plus particulièrement, il fau-
lement une affaire qui intéresse les
les villes et principalement dans les que cela n'aurait fait que la déplacer dra aussi commencer cette danse, car
ouvriers des villes, elle intéresse plus
afin de tenir le peuple sous momentanément, pour venir plus in- sans robellion vous n'aurez rien ; c'est
particulièrement encore les ouvriers campagues
le joug cérébral, le pire de tous; les tense et plula- terrible quel mes mois à grands coups qu'il vous faut frapper
des champs. On s est peu occupé de
dure et longtemps.
ces derniors dans tontes les assem blées
valets qu'ils engraissent pour maintenir plus tard; car,, eu économie sociale, pas Oui, travailleurs
ces idées absurdes des champs, il vous faut vous mettre
et dans tous les écrits fait à ce sujet.
ont toujours eu soin plus qu'en science, illl'de patrie, et
en colère il y a assez
La cause en est que l'ouvrier des villes de vous parler avec mépris et avec malgré cette absurdité que l'on nomme sérieusement ;
haine de vos frères de misère des villes la douane, les produits les plus abon- longtemps que vos maîtres vous pres-
est trop peu eu rapport avec l'ouvrer
afin de vous maintenir dants et les; meilleurs marchés vont surent, vous volent, et vous font crou-
des champs, Ce n'est certes pas par plus longtemps
cette la- dans l'esclavage économique. C'est partout. Ainsi, quant il y a crise éco- pir dans la plus noire des misères.
égo'isme ou exclusivisme que
un huissier vient vous
c'est plutôt sut tout des grands centres tel' que nomique en Amérique ou ailleurs, il y Quand pour
cune a été commise, par
de rapport entre ces deux Paris, Lyon, etc., que ces valets s'a- a crise partout, à quelques mois de prendra? (voler) ce qui vous apparient,
manque
charueiitle plus a insulter, à calomnier distance, il est vrai, mais au bout d'un prenez votre pioche et enfoncez-la lui
branches du prolétariat que tout autre
Nous allons donc faire, doré- parce qu'ils savent que ce sont des foyers an une crise peut s'étendre largement dans la tête, jusqu'au cou; quand un
chose.
de .- lumière sur tout le monde entier (sauf les peu- gros propriétaire vous a fait du tort,
navant, notre possible pour combler qui, à mesure qu'elle se
répand autour d'eux les démasque et plades du désert et la Chine), faites-lui en autant : quand un curé
cette lacune et donner une plus grande , 1 vous insulte,
au mouvement Révolution- les montre au doigt. Il en est beaucoup P
Pour vous sortir d cette misère,
de chaque fois qu'il se moque
impulsion de vous et vous demande de l'argent,
naire dans les Campagnes. parmi vous qui conprennent que la travailleurs des champs, U faut que
misère dont ils sont accablés est une donnez-lui du plornb dans la cervelle.
En n'examinant la question sociale vous étudiez la question sociale sé-
ne cessent car ici nous Prenez vos faulx ou n'importe quoi et
dans les campagnes, nous voyons qu'elle criante inj ustice, puisqu'ils rieusement, ne pouvons
do produire, commencez, cela encouragera les ou-
ne diffère guère de celle des villes, si et quand ils cessent c'est vous en donner qu'un aperçu, il faut
vriers 4es villes, qui ayant tellement
nous la prenons en détail ; ce n'est parce qu'ils y a trop de produit sur les vous grouper, nous envoyer votre
maFchés. - adresse et nous vous enverrons des soun'ertpour le progrès, craignent en-
qu'un changement de termes de mots
cere que vous soyez contre; et puis
et voilà tout. Cependant comme la Pourquoi ce désordre que les Vam- brochures, que d'eutre vous vous lirez
« ]'Ordre» ? à haute voix. Vous dans ces vous n'êtes pas forcé d'extermiuer vos
Bourgeoisie, aidée du Clergé et autres pires-Bourgeois appellent verrez
La réponse est facile à faire pour qui ennemis au grand jour, il ya d'autres
a toujours cherché a brochures commaut vous redeviendrez
budgétivores,
donner le change aux ouvriers des n'a. pas continuellement le cerveau plus bas que jamais si vous ne vous so- moyens, tels que: les poisons végétaux,
obstrué l'incendie, etc. Ne craignez pas do dé-
champs sur les idées et le but que se par les vapeurs de la digestion, lidarisez pas avec les compagnons des
truire ceux qui vous oppressent : l'hu-
proposaient d'atteindre les Révolution- et, comme nous, anarchistes, n'avons villes qui soutiennent la bbane cause :
- - - manité a besoin C'est à
naires des villes ; il est bon que nous pas la digébliou longue, et pour cause, celle du droit à l'existence. Vous ver- d'être purgée.
nous allons donc répondre rez comment les charlatans vous qu'inccuibe lu grand devoir de
la démasquions afin de faire connaître par un rai- du gouver-
la vérité à nos frères de misère des sonnement bien simple et facile à com- nement, quel(lu'il soit, blanc trkolore purger les campagnes. Nous nous char-

prendre. ou même rouge, et des églises, quelles geons des villes.


campagnes. Vive l'Anarchie !
En effet la misère aussi intense est », Une fois l'homme sorti de l'état d'a- qu'elles soient, d'où qu'elles'viennent,
dans les campagnes que dans les villes. nimalité , ses besoins augmentèrent vous exploitent et vous trompent. Vous
La misère est partout. Pourquoi ? Oa beaucoup plus rapidement, et naturel- comprendrez qu'une société qui don-
AUX EXPLOITES
lement il chercha à les satisfaire, soit en nera l'instruction à tous, sans su pé-
travaille cependant plus que jamais et Travailleurs, vous êtes appelés a voter,
cultivant la terre, soit en élevant des riorité car les hom-
la preuve c'est qu'il y a surproduction. d'enseignement, c'est-à-dire, que les gouvernants vous in-
;::
"-,
-. , v.- ¡
'\;.,.: ,.'1 CV~ a :
;", :
les est
1- : par les
tr :
nous
n: aves, l'urne
,. final
-<", dans, donnes? dans
':';" que csc de
.,. parasites,
fonctionne, semblable, but
c.
ce nomination,
:r le
gouvernement,
et les
encore exploiteurs son
pqrteif-rcmede révolte
le écarter leur
grèW'lIgmentent
Reflechissez. vos de de
(
universel mauves de
pour vivre.
les de bas, esclavage.
résultaa-t-il ,de balayant vous
indiquer
en t
de espr,
,:::;' d'en arbitraire, veille
travail 1 !
qui,
est teur
suffrage casses: la
Quels
tenir
Tomberez-voiis
électorale? le universel du
baissent, moyens de
," ?
disposition qui, et
partent {eux les AGISSEZ.
r,'';''- que pouvoir devoir vous moyens
..û ;', la ','
; en , victorieuse de les
un
ans produit
lurne a suffrage
salaires
maîtres. qu'ils tl votre vendus actuel,
s'enrichir
i du
- Les ou
dans droit tous
mise personne ces
fils,
divisée le protester:
Qu'a-t-il élus de social : 20
a par
quarante jour. haut vos
pourra Révolution
les Tous
- :::', nouveaux détenteur sera élus
- bulletin en armée la élection. pas ban,
JUSTICE. pas
régit. d'en le u
de à l'enfer
fait vos
*
un ," bientôt attendre à leui Va
passés! de
*' nousjour force que à propager
de
ont société de bornez
.':
de la Qu arriver envoyez de
choisir Voilaqui la quelconqlle
viennent n'ait rue
n'est
par n'y
déposant ---- et vous
renégats victimes
-- pour
vous faite? qu'ils les ne
en reconnaîtrez les
vous
à libre lendemain Alarme,
qu'empirer sociales,
individu et Y
- le électorales,
- que vous tous Abstentionniste
grandissant.
fait municipal, de
EGALITE. prolétariat ::' toutes
va fusils.
-.,- ne ouvriers, pas vous
", goinornemental qu'un
municipaux l'action
du Imp.
ou richesses même de vos
suffisamment
c'est-à-dire
Conseil querelles
, tant de
-.- asservissement misère écrasés,
pas des menteur.
-' complètement bourgeoise, pour
, système ou
la des
--. les
voler,
n'oublie, bourrer
votre économique moquent Lyon.
à du bourgeois sSit conseillers Candidat
l'église, forces
mirage se tous
l'écrasement. étroit
ou duperie
à élus; exploités; pour
voûte députés et
- n'est-elle de vos
humain
vos et
conviés de qu'un cette ., REVOLUTION
IIBERrrÉ. solennelle. situation des cercle
,,' l'accaparement vole
à programmes,
"* clé par socialistes,LIBERTE.
à èlr? écartez do
êtes est toujours de déshérités,
la la Liberté. m
ou législateurs
notre seront
» leurs merveilles, Conservez les
la vous
est droit à sortir
sanctionnerez-vous de
vou ',' Chambre ne
chaque et
- il c'est le et 'M'
LA
et rheureparlemental'isme ,. associant !
.,
.'C011l10llUdll011S' de tous
r. bulletins
c'est-à-dire vous
du radicaux TravailleltlS,
plus ans est
vous donc
aboutissent ïS!"^ besoindroits monts
Sénat, que
passé mais Liberté nue rândW»l« vos
de s'améliorer,
:- et en
la vos
", soient grouper
du de halltenlellt,
qu'existera n'est
fois les
pt cir devoir
temps, quatorze jour même de
situation. : ,
:, Une L'expérience
loin gouvernants, s'appelle
Qu'ils voulons rendra - promettent
-- IV Conservez
>bstene/-vous
VoIre
: Point Laissez
, ,-
, encore
errements depuis chaquevos cette -' ,
réclanlons
Tant diJmïs l'Egalité vous électorale vous masses ,
qu'il Nous
,

..,
ritent officiellement à choisir entre vous à il heures, à son domicile, pour tentative Pour le moment, notre rôlç .consiste à..-, : Je compris bien vite les intentions du
1 de tyon :
des hommes chargés de vous représenter, d'assassinat et complot contre la sûreté de abattre un monstre ; que chacmp se mette parquet il fallait, coûte que
à l'oeuvre, et bientôt il n'existera plus. coûte, trouver le coupable dans le parti
de s'ocauper spwialeme-at de lag-ar-tion., l'Etat, accusations aussi bêles que stupides,
se sont vile transformées encelle de Nous serons anarchiste, • ou alors la razia que vous
vos affaires, de faire enfin le résumé géné- qui vengé. - savez ne s'expliquait
- plus; et le parquet
ral des aspirations des opinions, des ten- coups et blessures. Le lendemain, on él-per- Uja mineur de la RiQamârie. ,de Lyon s'accrocha à Cyvoct comme
dances de votre majoritô, par suite de vdTis quisitionné, c'est-à-dire pillé, saccagé. Il en l'homme qui se noie s'accroche à un fétu.
est de même pour le compagnon Holtz « r Rien n'était pirs sensé. J'avais passé la
gouverner.
seulement il n'est arrêté: C'est son - frontière et de là m'en étais allé en Bel-
Lorsque vous songez à l'œuvre pas SOLIDARITE .,1
qi^e vous gique. Je pouvais donc, le jour da l'atten-
accomplissez, vous êtes vous quelquefois père qu'on a arrêté à sa place. Voyez lat, avoir couché dans un hôtel sous un
donné la peine de réfléchir à la portée-et comme les policiers savent ce qu'ils font! Que nos compagnons veuil». nom quelconque, sans plus me rappeler ni
derpagfie
surtout l'utilité de rœuvre que vous taljez Nous verrons ce qu'il résultera de ces lent bien recevoir l'expression de nos sen- ThÔlel Di le nom; peut-être même, ne
dans tous les arrestations. Un de nos amis, anarchiste timents de solidarité anarchiste. Si nous pouvant préciser les dates, je n'aurais pas
accomplir? peut-être.'Mais
a été Plusieurs Allemands davantage pu préciser la ville; et ma foi,
cas, ce qui est certain, votre raisonnement polonais, expulsé. sommes victimes, 'ea Franêe; nous les ma culpabilité, était prouvée par ce seul
embarrassé par des préjugés de toute sorte, aussi ont été conduits à la frontière. anarchistes, des haines accumulées -4e lav fait qu'il m'était impossible de prouver mon.
d'ailleurs actuellement inséparable des con- Les groupes du vingtième viennent de classe bourgeoise et mercantile, nos com- Jalibi.
c'est-à-dire les faire paraître, à l'occasion de la lutte élec- ? Je suis tout porté à croire que les espé-
ditions les plus vulgaires, pagnons d'ôutre-frontières n'en suhit;sent
rances du parquet de Lyon n'étaient pas
plus essentielles de la vie matérielle vous torale, une brochure de 16 pages, intitulée:. pas moins les cruelles vexations des pou- ..fondées sur d'autres
su- probalités.
a forcé en quelque sorte à l'envisager Têtes de bois et oreilles-d'ânes. Le groupe voirs despotiques qui tiennent les rênes du A suivre
perficiellement , parce que vous avez pris La Liberté publie une brochure-manifeste : gouvernement. Partout les dirigeants poli-
pour base des principes faux, anti naturels. Ne votons pas! La librairie Fayet met en tiques et économiques, s'aperçoivent que SOUSCRIPTION
En effet, si vous déléguez un homme pour vente: Les Propos-de Rebellius : Merde ! l'idée anarchiste renferme une puissance Ouverte dans les bureaux de llAlarme'
vous représenter au sein d'un conseil ou Voilà de nouvelles publications qui feront énorme; ils s'aperçoivent que nous repré- pour les détenus politiques.
d'une assemblée quelconque, c'est assuré- certainement de la bonne besogne propa- sentons véritablement l'émancipation hu- F, D., à Lille, i l'r. La corde qui étreindra
ment pour lui donner le mandat de s'occu- gandiste. En terminant, disons que les ré- maine à tous les points de vueet que, lors- Jacomet, 50 c Groupe Cyvoct de Roubaix, 10 t.
un mot de faire italiens habitant Paris .Chambre syndicale des ouvriers megissiers po-
per de vos intérêts, en tout fugiés protestent que les travailleurs nous comprendront" lissonneurs, 25 fr.
ce qui est en son pouvoir (et ce pouvoir est contre les principaux fondateurs du journal clairement, les pouvoirs politiques, écono- Souscription faite en l'honneur de saint Jac-
immense puisqu'il est dans votre idéal la mort-né P Explosion, quemard, mairo de la Ricamarie, 5 fr. Le
miques, sociaux qui nous écrasent, appro- groupe les Résolus de Rheims. i l'r. 50. Un ex-
lidèle et consciente de la –-""TH"-f un–a m – cheront dela catastrophe finale Et c'est
représentation détenu, ennemi de GaU'e,50 c. Deux fctrsngleurs
des ci- iîe bourgeois, i fr. F. Cbuuchot, 50 c. Un em-
majorité presque de l'unanimité pour cela que les futurs dirigeants de l'Es- de commerce, 50 c. Monier, pal'quel\'ur,.
les fidèles des des ployé
Cas- 20 c Un jeune anarchiste, 1 fr. TIn dinamitcur
toyens). pagne, que Zorilla,
rnIBNE RÉVOUITIMMRE
Youslui demandez donc quelque chose telar tiennent en si mauvaise part les dé- de Nimea, i lr. Louis, Antoine, 25 c. Cercle du
en échange de votre souveraineté que vous travail do Cette. 30 l'r. Un dévalipeur de pa-
fenseurs de l'idée anarchiste.
en sa laveur. tron, 50 c. Duhaison, 50 c. Dury de Sezenne:
avez si simplement abdiqué On sait" avec quel dévouement, avec-, 50 c.
Et que voulez-vous qu'il vous donne cet ]RLi o am nos amis mènent la lutte. Collecte faite par le groupe le Revolver de
quelle-énergie
homme que vous avez élevé à une tlla On sait combien il leur faut ..surmonter Roanne, D fr. Dihermt», 2 IV. Schneider, d<
la Cbaux-dl.-I'onrl, 20 fr. 45. Bordeaux, S fr. 50.
hauteur ? Allons! les crimes et les ignominies du d'obstacles J affronter de grands périls! Collecte l'aile au banqm-t du iy mars. par le
Mais NÙn absolument rien, cela est im- lâche Jacquemard, maire de la Ricamarie, Qu'importe tout cela! Ils continuent avec groupe les Impatients d'Allex : Uiraud. S., 51)c.
Giraud, L, 50 c. Drogue, ÔOc. Doutre, 50 r.
il ne peut rien pour vous, si ce se dévoilent; bientôt nous le connaîtrons cette ténacité admirable qui caractérisent
possible, Seriettils, 75 c. Girard,L .50 c. Girard. N., 50
n'est le mépris. tous; bientôt nous pourrons jugpr ce sinis- si bien les révoltés de la presqu'île hispa- o. Mariion,lf> c Muurier, J., 50c. Chalel, bn c.
l'humanité courbée sous le tre et lugubre bandit Mais, ce que nous ne .Lattard lils, 50 c. HlullC, M., 50 c.
Autrefois nique. Qui ne se souvient de l'agitation de Souscription l'aile ;iu group" l'llydre du Lyon:
et saurons jamais, ce que le .public ignorera
joug de cinquante siècles d'ignorance la Mano-Negro 7 Aujourd'hui, quinze cum- Révolution, 1 fr. Dynamite, fr. Poignard.I f.
de misère s'en remettait à Dieu et aux tou jours, ,\ si on ne lui le dit, » ce sont les pagnons viennent d'être condamnés à IDnrl Ilevolvi-r, 1 l'r. Ca-toucho, 1 J'r Spartarua, 1 l'r.
de son c'était ou moins Com- du de Wornbe, -lu o. Egalité, i fr. Justice. 1 fr. Li-
prêtres pour le soin avenir, monstruosités plus raffinées, par la haute justice petit singe Ma- berté, 1 fr. Mnrt aux bour-
la Vengeance.1 fr.
explicable alors. Mais aujourd'hui que mises par ce gouvernant. drid qui fait fonction de roi. Aut-si. en cette geois, 50c. Luiler, 50 c. Dague,35 e. Un
m; rlvr. 50 c.
science parfois incendiaire, que la Révolu- Être, pour enseigner -- la -- morale - et le circonstance, le groupe « la - Libertéy* n
de ce le beau et le et Girard, -10 c. W., nnarchiVlc italien, 50 c.
tion qui s'infiltre a fait justice fétiche, bien, pour prêcher sublime, peut-il s'empêcher d'envoyer à nos frères Collectl; l'HU-à Mari-.i ill'1, versée pur Dehernii'.
affreux caucheinard de l'humanité notre puis se servir de 5"'n autorité * inatériulle de combat, à ceux qui continuant- la V>*so- 4 fr. 50. Un reliquat. c. c. L[&t(.'n-
Liste n- 7H,
7b5,verpe
Yerpc
conduite ne s'explique plus si nous nous les plus épouvantables par Martin, 4 fr. 50. Un reliquat, 10 c. Un
pour commettre gne révolutionnaire, l'expression de sa pro- unarcliUle de Vaise. 1 t'r. (j5.
obstinions à conserver les yeux fermés. forfaits, est évidemment la chose la plus fonde solidarité. Oui, nous sommes solidai- Collecte faite le 18 mars, salle itivoire, 21 fr.
'5. Un anarchulo, 5n c.
Travailleurs, inique et la plus monstrueuse qui puisse se res avec nos camarades de la Mono-Ncgro-,
CollPcle l'aito an théâtre de la Guîtù, confé-
Nous pensons que vous êles les éternels faire. oui, nous faisons cause commune avec les rence Paule Minck, 15 fr. 50.Reliquat à la suite
fécondateurs de ia terre que le soleil ré - Eh bien, c'est ce dont nous accusons anarchistes espagnols contre tous les pou- de la conference, J fr. 45.
Collecte laite salle de l'Elysée, confirena
chauffe on ne peut donc rien vous donner, Jacquemard. Expliquons. Cet homme s'est voirs, que's qu'ils soient, contre 1 autorité
Paule Minck, 25 fr. 35.
on ne peut que vous prendre, comme on servi de son autorité pour arriver à ses dans toutes ses formes et pour espérer, Un ex-detenu, 80 c.
ses Collecte faite à Montcoau-les-MincF,liste n 7:
prend à la terre ses fruits et au soleil horribles fins. avec eux, qu'avant qu'il soit longtemps la
Révolutionnaire, 5u c. l'n airainé,50 c. Un anar-
rayons ne cherchez donc point à changer 11 a volé partout où il a pu; les caisses Révolution sociale aura accompli sa mis- chiste en feu, 50 c. Un anarchiste, par la dy-
de maître ce serait parfaitement inutile de ses receveurs, les caisses de ses amis ; sion. justicière et rénovatrice. namite, 50 c. Un anarchiste en feu, 5u c. Une-
ceux qu'on vous impose en atten- il fallait lui donner, si U'on ne voulait pas- Groupe « la Liberté ». Ilwir, 50 c. Un enfant de la patrie, 5') c. Un
méprisez homme dévoué, 30 c. L. A. P. V. 50 c. Un
dant que vous puissiez les abattre à tout subir son despotisme, si l'on ne voulait pas - anarchiste ami da Cyvoct, 1 fr. Un conscrit
le mépris en voir s'ouvrir devant soi les portes de la briseur dn monarchie, i fr. Un mineur en-
jamais. Commencez donc par Le sieur Jules Ferry, président du con-
flammé, 30 c. Un mincur, 5 c. A. N.. Antoine,
attendant que votre haine éclate et fasse prison; car il se sert de tous les prétextes seil des cuistres, a encore une fois, dans bO c. Un anarchiste, 50 c. L'iniortuné de la
enfin justice de tous les voleurs qui vivent pour assouvir sa colère et sa haine. Que lui ses avocasseries venimeuses expectorés mine, 25 c. Un ami des anarchistes, vO. Un
de votre servitude. importe! tous lesmoyees sont-bons; s'il ne insulté les anarchiste pour la vie, 25 c. Un anarchiste qui
Périgueux, anarchistes, repré- voudrait foudroyer Chagot, 50 c. Un esclave du
les trouve pas, il les invente. Mensonges, senté l'Anarchie comme le pire:des despos- bagne de RInzy, à laChagot, à la Ghagot, 50c.
tamim - niinmaaagai faux témoins, qu'il sait habilement consti- Un expulsé du bagne de Chagpt, 20 c. Benoît
tismes, des despotismes qui ne règnent que
tuer. le et les ténèbres! Nous sommes P., expulsé du bagne de ., 25 c. Un esclave,.
par sang- 20 c. Un-prbletaire déshérité; 50 c. Un anar-
FARISIEN Et puis, où est le comble de ces igno- habitués à ces cascades de calomnies de chiste de Montceau-les-Mines, 50 c. Un dyna-*
Mcmm
minies, c'est lorsqu'il use de son pouvoir la part des lugubres farceurs qui condui- mitour de Montceau-les-Mines. 20 c. Tous h.rgé-
et à Cyvoct, 55,c. Un enfa de Saintes, .50 c.
Les meetings de la salle Tournaire et du pour assouvir ces bestiales ignobles pas- sent la nation française comme Unvit trou- Un homme travavaillenr, 50 c. Ua ennemi de-
- sions, en violant les femmes de ses sujets. Le fameuxGaluràis, 50 cent.
Commerre ont obtenu un certain succès peau d'esclaves ou d'êtres de «irace anfé^^ Chargot,-40c.
à la salle du Commerce surtout. La première S'il fallait dire le nombre de celles qui ont rieure. » Ces personnages odieux qui trai- Frise-Poulet, 50 c. Ami, suivez mon exemple,
35 c. Un manieur de revolver,,50 c. Un ennemi
était organisée en faveur du journal la subi ses outrages, le nombre de ceux qui tent en parvenus et en Césars la classe des des collectivistes, 50 c. Un de plus, 50 c. Ua
Grève Gledorale, qui doit - ou qui de- portent la honte,
la douleur dans le coeur, travailleurs, sont bien à leur aise pour in- dangereux homme de St-Vallier., 50 c. Un ami
du peuple, 30 c. Un anarchiste révolutionnaire,
vait (?) paraître à Amiens. Le deuxième il faudrait trop de temps, plus que npus., sulter les citoyens sincères qui ont com- 50 c. Un dynamiteur, 40 c. Un.ami de Cyvoct,
par les groupes allemands et suisses,
avec n'en n'avons ici. pris que tant qu'il y aura ds sangsues gou- 40 c. Un esclave forcé par Mottey, 30 c. Un dé-
de Cyvoct,30 c. Un ami de Cyvoct, 20c.
le concours des anarchistes parisiens. Notre Salais bientôt nous pourrons les lui * lanr. vernementales, le peuple ne sera point li.. fenseur
Un de plus, 20 c. Un employé révolutionnaire,
ami Druelle y a prononcé un excellent-dis- cer à la face, car le termf. de son pouvoir bre. N'ont-ils pas des Clairvaux à leur 50 c. Un amidu poignard, 50 c. Le plus bri-
cours. Cette réunion a été terminée par va bientôt expirer. C'est maintenant qu'il disposition ? Un jour, sans doute, ces,cyni- gand de Montceau, 50 c. Un de plus, 50 c. Un
l'exécution de deux mouchards. Nous rious faut reconquérir notre dignité et satisfaire sauront bien ce en coûte de ba- groupe anarchiste de Montceau, 50 c. Un pé-
ques qu'il troleur, 50 c.: ,Un fabricant de dynamite, 50 c..
abstiendrons d'entrer dans des détails au notre vengeance. Voici les élections, pra- ver sur les anarchistes ! Un ami, 25 c. Un anarchiste ami de Cyvoct,
de divers incidents survenus dans plu- l'abstention autour des urnes, lais- 50 c. Unfrère à Cyvoct, 50 c. Un de plus pour
sujet tiquons - - ,'°.
sons tous ces chercheurs de sinécures à Cyvoct, 50 c. Un anarchiste 25 c. Un
sieurs groupe?. Il est pourtant parfois des brûleur de Chagot, 25 c. enragé, Total général,
notre 25 francs. ,. -
choses qu'il faut dire, quil faut dévoiler, leur triste métier, n'abdiquons plus VARIÉTÔ
mais, vu les circonstances actuelles, nous souveraineté. Nous savons par l'expérience Reliquat fait à l'arrivée des détenus de-Clair-
tairons Nous sommes ce valent, nous n'avons envisa- vaux, 4 fr. 65. Groupe l'Assaut, 70 c. Un ex-
nous complètement. qu'ils qu'à vorace, 50 c' Jacqucs3 3 fr. 20. Reliquat versé
certains que la plupart des anarchistes sin- gerce Jacquemard, maire de la Ricamarie. DÉFENSE DE GYVOCT par Giriat, 60 c.
cères et convaincus, de ceux qui font de la Aussi, Compagnons, faisons justice de Total , 243fr.80
( Suite J Listes précédentes.. 229 25
tous nos de tous ces do
besogne vraiment désintéressée, partageront maîtres, despotes,
tous ces tyrans, et n'en DeS magistrats m'accusaient, et moi, à Total à ce jour. 473fr. 05..
notre réserve. vengeons-nous
mon tour, j'accusais ces magistrats de dé-
L'exécution des deux mouchards a été, nommons plus. Mettons tous nos efforts et
passer les limites de leurs droits, car pour Le Gérant, Joanny BARDIN.
de l'arrestation des com- tous nos au de la
parait-il, la cause moyens triomphe Révo- accuser un homme, il faut déjà avoir des
pagnons Pinoyet lloltz. Pinoy a été arrêté lution sociale. preuves, et ils n'en avaient pas. Imprimerie de L'Alarme, rue de Vauban, 26.