Vous êtes sur la page 1sur 3

TD N°2: Systèmes de télécommunications

Exercice N°1 :
On se propose d’étudier les propriétés d’un câble coaxial RG58C/U dont les caractéristiques
sont les suivantes :
• le conducteur intérieur est formé de 19 brins et a un diamètre de 𝑑𝑑1 = 0.8𝑚𝑚𝑚𝑚
• la tresse métallique a un diamètre 𝑑𝑑2 = 2.95𝑚𝑚𝑚𝑚
• l’atténuation est de 34 dB pour 100m à 400 MHz et de 20 dB/100m à 100 MHz
• capacité linéique : 𝐶𝐶 = 100 𝑝𝑝𝑝𝑝 ⁄𝑚𝑚
• impédance caractéristique : 𝑍𝑍𝑐𝑐 = 50Ω ± 2Ω
• expression de la capacité et de l’inductance linéique d’un câble coaxial :
2𝜋𝜋𝜀𝜀0 𝜀𝜀𝑟𝑟 𝜇𝜇0 𝑟𝑟2
𝐶𝐶 = 𝑟𝑟 𝐿𝐿 = 𝐿𝐿𝐿𝐿 � �
𝐿𝐿𝐿𝐿 � 2 � 2𝜋𝜋 𝑟𝑟1
𝑟𝑟1
1
• permittivité du vide : 𝜀𝜀0 = 9
36𝜋𝜋10
• perméabilité magnétique du vide : 𝜇𝜇0 = 4𝜋𝜋10−7
1) A partir de la valeur de la capacité linéique du câble, calculer la permittivité
relative 𝜀𝜀𝑟𝑟 de l’isolant utilisé dans ce câble.
2) Calculer son l’inductance linéique L et vérifier la valeur de son impédance
caractéristique 𝑍𝑍𝑐𝑐 .
1 𝑐𝑐
3) En déduire la valeur de la vitesse de propagation 𝑣𝑣 = = du signal sur le
√𝐿𝐿.𝐶𝐶 √𝜀𝜀𝑟𝑟
câble.
4) Un tronçon de L = 10m de ce câble est utilisé pour transporter un signal de
fréquence f = 100 MHz. Sachant que la tension à l’entrée du câble s’écrit : 𝑒𝑒(𝑡𝑡 ) = 5 cos(𝜔𝜔𝜔𝜔 ),
donner l’expression de la tension 𝑠𝑠(𝑡𝑡 ) en sortie du câble.

Exercice N°2 :
On se propose d’étudier les propriétés d’une ligne imprimée « microstrip » constituée de :
• une piste en cuivre d’épaisseur 𝑇𝑇𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 = 35𝜇𝜇𝜇𝜇 et de largeur w
• d’un substrat en époxy d’épaisseur H =16/10èmes et de permittivité relative 𝜀𝜀𝑟𝑟 = 3.5
• d’un plan de masse en cuivre
On suppose les pertes de la ligne négligeables.

Année universitaire 2018-2019 Page 1 sur 3


1) A l’aide de l’abaque, donner les caractéristiques (largeur w, capacité C et
inductance L linéiques, vitesse de propagation v, longueur d’onde λ à 900 MHz) d’une ligne
imprimée d’impédance caractéristique 𝑍𝑍𝑐𝑐 = 50 Ω.
2) Une ligne imprimée de ce type a une longueur de L = 10 cm et relie la sortie de
l’oscillateur local à l’entrée du mélangeur. La fréquence de travail est f = 900 MHz et la
tension sinusoïdale en sortie de l’oscillateur a une valeur efficace de 1 V. Sachant que
l’impédance d’entrée du mélangeur est de 50 Ω, établir l’expression littérale du signal à
l’entrée du mélangeur.
3) En déduire l’expression littérale du déphasage ϕ introduit par la ligne (on
posera k = ω/v ) et calculer sa valeur.

Année universitaire 2018-2019 Page 2 sur 3


Exercice N°3 :
On désire adapter l’impédance d’une antenne en hélice (𝑅𝑅0 = 140 Ω) à un câble d’impédance
caractéristique 𝑍𝑍𝑐𝑐 = 50 Ω.
Pour cela, on utilise un quadripôle Q adaptateur d’impédance branché directement sur
l’antenne et constitué par un tronçon de ligne coaxiale à air d’impédance caractéristique 𝑍𝑍0 et de
longueur 𝑙𝑙 = 𝜆𝜆⁄4:

La tension et du courant à l’entrée d’une ligne de longueur 𝑙𝑙 terminée par une charge
caractérisée par son coefficient de réflexion Γ s’écrivent :
𝑙𝑙 𝑙𝑙
𝑣𝑣(𝑙𝑙, 𝑡𝑡) = 𝑉𝑉 sin �𝜔𝜔𝜔𝜔 + 𝜔𝜔 � + Γ. 𝑉𝑉 sin �𝜔𝜔𝜔𝜔 − 𝜔𝜔 �
𝑣𝑣 𝑣𝑣
𝑉𝑉 𝑙𝑙 𝑉𝑉 𝑙𝑙
𝑖𝑖(𝑙𝑙, 𝑡𝑡) = sin �𝜔𝜔𝜔𝜔 + 𝜔𝜔 � − Γ. sin �𝜔𝜔𝜔𝜔 − 𝜔𝜔 �
𝑍𝑍0 𝑣𝑣 𝑍𝑍0 𝑣𝑣

1) Quelle doit être l’impédance d’entrée de l’ensemble (quadripôle Q+antenne 𝑅𝑅0 )


pour que le câble soit adapté ?
2) Calculer la longueur 𝑙𝑙 du tube sachant que l’antenne travaille à 1,7 GHz.
3) Simplifier les expressions de la tension et du courant à l’entrée de la ligne en
tenant compte de sa longueur particulière.
4) En déduire l’impédance d’entrée de ce tronçon de ligne en fonction de 𝑍𝑍0 et
de Γ, puis de 𝑍𝑍0 et 𝑅𝑅0 , Est-elle résistive, capacitive ou inductive ?
5) Quelle valeur faut-il donner à l’impédance caractéristique 𝑍𝑍0 de la ligne pour
réaliser l’adaptation? Sur quelles grandeurs faut-il jouer pour arriver à cette valeur ?

Année universitaire 2018-2019 Page 3 sur 3