Vous êtes sur la page 1sur 29

Master Spécialisé: Gestion Informatique de l’Entreprise

4éme promotion

Présentation chapitre III

Tableau de bord et les indicateurs

Réalisé par : REZKI Chaimae


MITILI Hajar
ELKORTBI Asmae
AHAJTAN Imane

Encadré par : PR.ZAAM Houria

ANNEE UNIVERSITAIRE : 2017/2018


SOMMAIRE

I. Introduction ................................................................................................................................... 3
II. Tableau de bord ......................................................................................................................... 4
1. Définition .................................................................................................................................... 4
2. Les types du tableau de bord .................................................................................................... 6
✓ Le tableau de bord stratégique............................................................................................. 6
✓ Le tableau de bord de gestion ................................................................................................... 7
✓ Le tableau de bord opérationnel .............................................................................................. 7
3. Les 8 questions à poser avant de créer un tableau de bord ................................................. 8
III. Les indicateurs ......................................................................................................................... 10
1. Définition .................................................................................................................................. 10
2. Les rôles des indicateurs ......................................................................................................... 11
3. La nature et la fonction des indicateurs ................................................................................ 13
4. La qualité des indicateurs ....................................................................................................... 14
5. L’identification des indicateurs .............................................................................................. 14
6. Le choix des indicateurs de son tableau de bord ..................................................................... 15
IV. Etude de cas : tableau de bord ............................................................................................... 19
Conclusion ............................................................................................................................................ 28

2
INTRODUCTION

I. Introduction

Vous connaissez certainement tous le tableau de bord d'une


voiture. Vous avez remarqué la présence de plusieurs voyants qui
clignotent pour signaler un problème relatif à une partie de la
voiture, ou tout simplement pour indiquer l'état de ces parties ou
composantes. Ce sont donc les indicateurs du tableau de bord d'une
voiture.
En effet, tous les entrepreneurs, dirigeants ou créateurs
d’entreprise, doivent mettre en place des indicateurs, pour mesurer
efficacement la performance de son entreprise.

3
II. Tableau de bord

1. Définition

Le tableau de bord est un ensemble d'indicateurs de pilotage,


construits de façon périodique, à L’intention du responsable, afin de
guider ses décisions et ses actions en vue d'atteindre les objectifs de
performance.

Le tableau de bord :

• permet le contrôle de gestion en mettant en évidence les


performances réelles et potentielles et les dysfonctionnements ;
• est un support de communication entre responsables ;
• favorise la prise de décision, après analyse des valeurs
remarquables, et la mise en œuvre des actions correctives ;
• peut être un instrument de veille permettant de déceler les
opportunités et risques nouveaux.

La structure et le contenu du tableau de bord dépendent :

• de l'entreprise, son activité, sa taille ;


• de l'environnement : marché, concurrence, conjoncture ;
• du responsable auquel il s'adresse : son champ de
responsabilité et d'intervention.

4
Il existe plusieurs façons de définir les tableaux de bord de
gestion:

«Un ensemble de mesures qui donne rapidement aux cadres une


perspective complète du déroulement des activités, le tableau de
bord inclut des mesures financières complétées par des mesures
opérationnelles sur la satisfaction des clients, sur le fonctionnement
interne et sur les activités d'innovation et d'amélioration de
l'organisation » ;

« Outil d'aide à la décision et la prévision, le tableau de bord est


un ensemble d'indicateurs conçus pour permettre aux gestionnaires
de prendre connaissance de l'état et de l'évolution des systèmes
qu'ils pilotent et d'identifier les tendances qui les influencent sur un
horizon cohérent avec la nature de leur fonction »

Des tableaux de bord de gestion Pourquoi ?

- Répondre aux préoccupations des gestionnaires ;


- Une gestion axée sur la mesure de performance ;
- Liens avec la stratégie générale ;
- La nécessité de systèmes d'informations de gestion
performants ;
- De nouvelles technologies de l’information.

5
2. Les types du tableau de bord

Il existe trois types de tableaux de bord :

• Les tableaux de bord orientés stratégie (appelés tableaux


de bord stratégiques ou « balanced scorecard »),
• Les tableaux de bord de contrôle des coûts (appelés
tableaux de bord budgétaires),
• Les tableaux de bord de performance (appelés tableaux de
bord opérationnels).

✓ Le tableau de bord stratégique

Un tableau de bord stratégique (balanced scorecard) décline la


stratégie d’une entreprise en un ensemble d’indicateurs de
performance afin de permettre aux dirigeants de la piloter. La
performance est ainsi mesurée sur 4 axes : résultats financiers,
performance envers les clients, processus internes et apprentissage
organisationnel.
Ce type de tableau de bord permet de clarifier la vision stratégique
d’une entreprise et d’identifier les leviers d’action de la
performance. Enfin, son but est de décliner des objectifs à long
terme en objectifs à court terme afin de mettre en œuvre des plans
d’actions.
Sa fréquence de réalisation est généralement annuelle,
semestrielle, trimestrielle ou mensuelle. Le tableau de bord
stratégique est un outil de pilotage à long terme.

6
✓ Le tableau de bord de gestion

Un tableau de bord de gestion (portant également le nom de


tableau de bord budgétaire) a pour objectif de mettre en évidence
les écarts entre les prévisions et la réalité. Son objectif est
financier mais il doit également permettre d’analyser les causes de
ces écarts et ce afin de mettre en place des actions correctives en
temps réel.
Un tableau de bord budgétaire est établi de manière assez
régulière, c’est-à-dire toutes les semaines ou tous les mois pour
permettre une réactivité à toute épreuve. Il s’agit d’un outil de
pilotage à moyen terme.

✓ Le tableau de bord opérationnel

Un tableau de bord opérationnel a pour objectif de mesurer


l’avancement ainsi que la performance des plans
d’actions déployés. Il contient deux types d’indicateurs : des
indicateurs de pilotage et des indicateurs de performance.
Ce tableau de bord est réalisé de manière journalière,
hebdomadaire ou mensuelle. Il représente un outil de pilotage à
court terme.

7
3. Les 8 questions à poser avant de créer un
tableau de bord

Qu'est-ce qui est vraiment important pour demain ? Il est


important, dans le cadre de la réalisation d’un tableau de bord, de
rester focus sur l’essentiel. Il est toujours tentent de vouloir mettre
un maximum de choses cependant, garder en tête qu’il sera toujours
temps d’itérer de nouveaux indicateurs une fois la première version
en ligne.

1. Qu'est-ce qui est vraiment important pour demain ?


Il est important, dans le cadre de la réalisation d’un tableau de bord,
de rester focus sur l’essentiel. Il est toujours tentent de vouloir
mettre un maximum de choses cependant, garder en tête qu’il sera
toujours temps d’itérer de nouveaux indicateurs une fois la première
version en ligne.

2. Quels sont les véritables facteurs-clés de succès ?


Les facteurs clés de succès sont la base des tableaux de bord.
L’utilisateur final doit avoir sous les yeux les indicateurs permettant
de prendre les décisions. Sans facteurs clés de succès, le tableau de
bord peine à rendre sa pleine performance.

3. Quelles sont les actions à mettre en œuvre ?


La question des actions permet de prendre les facteurs clés de succès
sous un autre angle. Au lieu du Pourquoi, nous nous interrogeons

8
sur le comment. Cette approche permet de ne pas oublier de KPI
important dans la construction de l’interface.

4. Qui est responsable ?


Une question à se poser pour n’importe quel projet.

5. Quels sont les objectifs précis ?


Cette interrogation rejoint la notion de hiérarchie. Bon nombre de
managers doivent faire face à leur KPI mais aussi ceux de leur
direction. il est donc primordial de prendre la notion de partage à la
direction du tableau de bord, même quand celui-ci a pour vocation
d’être mise à disposition à plusieurs groupes de personne.

6. Quels sont les indicateurs nécessaires ?


Les KPI, les métriques, indispensable. En effet, certains facteurs
clés de succès ne sont pas définissable par de la donnée. Nous
sommes dans l’obligation de découper les facteurs clés en
indicateurs et d’en faire ressortir les plus pertinents.

7. Quelles sont les alertes indispensables ?


Un indicateur comporte généralement un seuil à ne pas franchir ou
pour lequel il est important d’être alerté. Nous les définissons et les
intégrons dans la construction du projet.

9
8. Quels outils pour avoir la bonne information ?
C’est la notion de source qui est ici mise en lumière. La source de la
donnée doit être clairement identifiée si nous voulons estimer la
faisabilité du tableau de bord. Si la donnée n’a pas de source définie,
la modélisation statistique peut être une solution.

Nous vous conseillons de répondre par écrit à l’ensemble de ces 8


questions. Cela vous aidera à formaliser votre projet et définir les
KPI nécessaire à la réussite de votre tableau de bord. Aussi, le
responsable du projet à intérêt à définir son rôle dans cet ensemble
ainsi que le rôle des utilisateurs du futur tableau de bord. Une fois
formalisée les objectifs, le plan d’action, les indicateurs, il ne reste
plus qu’à le produire et bien entendu : l’utiliser !

III. Les indicateurs

1. Définition
Si l’utilité d’un tableau du bord n’est plus à démonter, son
efficacité reste conditionnée à la sélection des indicateurs pertinents
et appropriés.
«Un indicateur peut être défini comme une information qui
permet de connaitre l'état du système à un instant T et de pouvoir en
déduire très rapidement une amélioration ou une dégradation de
la situation » ; Selon « Farouk Hemçi /Christophe Hénot.

10
C’est un événement, un fait observable ou un élément de mesure
qui permet d’identifier de façon quantitative (objectif) ou qualitative
(subjectif …), s une amélioration ou une dégradation du
comportement soumis à l’examen .ce comportement peut être réalisé
dans un intervalle du temps soit court (vision instantané) soit long
selon la nature ou les besoins d’analyse.
- Les indicateurs ont pour objet de donner des informations sur les
paramètres liées aux processus mise en œuvre ;
- ils permettent d’analyser les écarts (+/-), et prendre les décisions
correctives ou des préventions éventuelles ;
Un indicateur nait, évolue, et éventuellement meure pour donner
naissance à un indicateur plus adapte à une situation notamment
dans le cas où les objectifs évolues.

2. Les rôles des indicateurs

Entant qu’outils d’appréciation et d’aide à la décision, les


indicateurs ayant avoirs différents fonctions ou rôle dans
l’entreprise, en distingue :
✓ Aident au pilotage de l’entreprise :
Les indicateurs sont les instruments initiaux pour orienter le plan
d’action à atteindre les objectifs prédéterminé. Ainsi de surveiller,
évaluer et mesurer la performance de l’entreprise ;
✓ Facilitent la communication interne/externe :
La nature synthétique et souvent factuelle des indicateurs
permettre de présenter un lien logique virtuel entre les membres de

11
l’organisation ainsi qu’avec les partenaires extérieurs à l’aide d’un
langage commune de la communication ;
✓ Concilier des intérêts divergents :
Consiste à gérer les intérêts contradictoires afin de tendre vers aux
mêmes buts et même résultats ;
✓ Evaluer l’avancée de la mise en œuvre d’une stratégie,
ou l’efficacité d’une démarche :
Afin de garantir la pérennité et assurer l'amélioration continue de
l’entreprise;
✓ Evaluer les conséquences et/ou la performance :
Assurent une lisibilité continue du système de l’entreprise (d’une
démarche, d’une action interne/externe) ;

✓ Adapter une démarche en vue d’atteindre les objectifs :


Les indicateurs doivent être pertinents dans le cas où l'effet qu'il
mesure, particulièrement important et sensible, afin de représenter
l'approche appropriée à l'entreprise

12
3. La nature et la fonction des indicateurs
Il existe différents types d’indicateurs qui ont chacun leur
caractéristique et leur utilité :
✓ Les indicateurs de mesure :
Ce sont des indicateurs qui permettent de mesurer des éléments
simples et suivre les différentes activités de l’entreprise
✓ Les indicateurs de qualité :
Ce type d'indicateur permet de quantifier des éléments subjectifs
comme un avis, un ressenti ou une appréciation
✓ Les indicateurs plus complexes :
Ils sont construits pour répondre à un objet précis. Ils peuvent
être prédéfinis comme certains indicateurs financiers ou construit en
interne pour un suivi adapté en fonction des objectifs de l'entreprise.
Ces indicateurs peuvent avoir des fonctions et des objets
différents :
• Le suivi de la disponibilité et de l'affectation des ressources
consommées pour une entreprise ou un objectif les indicateurs de
moyens ou d'activité.
• Le suivi du niveau des performances atteintes sur la période
étudiée: les indicateurs de résultat ou de performance.
• La mesure des conséquences d'une politique ou une
décision: les indicateurs d'impact.ils révèlent souvent leur utilité
lorsqu'ils sont associés aux indicateurs de performances.

13
• Le suivi et la mesure des éléments exogènes ou extérieurs au
projet ou à l'entreprise étudiée qui servent à expliquer les causes
d'une efficacité changeante : les indicateurs de contexte.

4. La qualité des indicateurs


On choisit un indicateur en fonction de son utilité mais aussi en
fonction de sa qualité qui dépend des caractéristiques suivantes :

✓ La simplicité:
Il est utile lorsqu'il est compris par les personnes qui l'utilisent et
qu'il permet de se faire une opinion en vue d'une prise de décision
✓ L'exactitude :
Il décrit suffisamment précisément la réalité et provient d'une
source crédible. Il est par ailleurs réaliste et vérifiable.
✓ L'exhaustivité :
L’information fournie doit être complète, quitte à apporter
plusieurs réponses complémentaires.
✓ La validité :
Il doit être à jour, valable et concerner la période étudiée.

5. L’identification des indicateurs


L’identification des indicateurs nécessaire au suivi de l’activité
commence par la recherche des informations nécessaires au suivi du
projet. Pour cela on étudiera :

14
✓ Les indicateurs existants dans l’entreprise :
Même lorsqu’ils sont peu nombreux ou mal identifiées.
✓ Les caractéristiques du projet :
Qui permettront de faire ressortir les critères principaux qui
nécessiteront un suivi particulier et donc un indicateur (planning,
document clé, objectif, …). Il faudra alors imaginer comment mettre
en place une saisie de données exploitable.
✓ Le processus du projet :
Avec les différentes étapes et les objectifs chiffrés attendus. On
pourra ensuite imaginer des indicateurs qui permettront di suivre le
bon fonctionnement du processus.
✓ La base de données :
Sa nature, son étendue, la qualité de ses données, l’origine des
données, la fréquence de saisie, …
✓ Les informations internes à l’entreprise :
Qui sont des sources d’information sur les éléments à améliorer
ou à surveiller (retour client, discussions interne, point de litige ou
d’arbitrage, …)

6. Le choix des indicateurs de son tableau de


bord

Quel que soit le secteur d’activité, ou la taille de l’entreprise, le


choix d’un indicateur doit refléter chaque partie d’activité la

15
société : enjeux et objectifs marketing, stratégie commerciale,
perspective…
Bien choisir ses indicateurs est un moyen d’évaluer et d’améliorer
les stratégies mises en place.
Pour s’assurer de sélectionner les indicateurs adaptés permettant
de mesurer la bonne application des décisions opérationnelles, il est
nécessaire de procéder par étapes.

1) Commencer par définir les objectifs de l’entreprise


Qu’ils soient financiers, managériaux, qualitatifs, commerciaux
ou sociaux, les objectifs d’une entreprise doivent être définis avec
attention. Cela sous-entend de bien anticiper et définir les attentes et
les perspectives attendues par vos différentes stratégies.

2) Quels moyens mettre en œuvre pour atteindre les


objectifs ?
Une fois que les objectifs sont fixés, il faut définir la tactique à
mettre en place. C’est-à-dire décider des moyens à mettre en œuvre
pour les atteindre. Pour être efficace, chaque plan tactique doit se
voir associer un objectif chiffré attendu.
3) Le plan d’action

Un plan d’action de qualité comprend une présentation des actions


à réaliser pour atteindre chacun des objectifs. Il est plus facile
d’établir un plan d’action en partant de la nature du projet pour
prendre en compte ses spécificités, on peut par exemple le

16
synchroniser avec les étapes prévues pour sa réalisation.

4) Le suivi régulier
Une fois les indicateurs triés, identifiés et construits, reste le plus
compliqué : mettre en place le suivi. Pour une analyse précise, il faut
reprendre les différentes étapes et les ordonner. Après
l’identification, l’évaluation et le tri de vos indicateurs, il reste le
plus important : le suivi. Pour éviter de biaiser votre analyse, il
convient de considérer toutes les étapes (objectifs, moyens
stratégiques, plan d’action), pour actualiser chaque segment, en
fonction de l’évolution du marché. Sans quoi les indicateurs peuvent
devenir inadaptés. Bien évidemment cette démarche ne concerne
que les indicateurs commerciaux et marketing.
Il faut aussi comparer ses résultats avec ceux de ses concurrents
afin de toujours situer son positionnement sur le marché.
Les indicateurs seront enfin regroupés dans un tableau de bord qui
reprendra les grandes activités de l’entreprise.

Choix des indicateurs en différents activités :


✓ Les indicateurs commerciaux pour évaluer votre
activité :
Les indicateurs de performance commerciale permettront de
mesurer l’efficacité commerciale de l’entreprise (niveau d’activité,
efficacité des plans promotionnels, satisfaction client, part de
marché des différents produits, signature d’accords-cadres…

17
✓ Les indicateurs de gestion à surveiller de prés :
Les indicateurs de gestion regroupent l’ensemble des indicateurs
permettant de suivre la rentabilité, le financement et le suivi
administratif de l’entreprise.

✓ Les indicateurs de productivité mesure de votre


performance :
Les processus et procédés de production peuvent être suivis grâce
à des indicateurs qui sont adaptés à l’entreprise et tiennent compte
de ses spécificités techniques et économiques.

✓ Les indicateurs humains pour ajuster votre politique


RH :
De nombreux dirigeants conviennent que la principale valeur
d’une entreprise réside dans la qualité de son personnel, il est donc
important de mettre en place des indicateurs permettant de gérer et
suivre cette qualité.
Ainsi, il est tout à fait possible de mettre en place des indicateurs
permettant de suivre la bonne répartition des congés, le niveau
d’absentéisme afin d’améliorer les conditions de travail si
nécessaire, le niveau de rotation des équipes…

18
IV. Etude de cas : tableau de bord

1. Présentation générale
Spécialisée dans le commerce alimentaire, l'enseigne historique du
Groupement des Mousquetaires se positionne comme le spécialiste
des prix bas sur une offre complète. Les adhérents du Groupement
des Mousquetaires sont des chefs d’entreprise indépendants.

L’Intermarché de Dax (Landes) a été créé en 1991 par les


adhérents M. et Mme Dubois. C’est un magasin d’une surface de
vente de 2 000 m² et équipé d’un parking de 190 places. Située aux
abords du centre ville de Dax, l’enseigne a un concurrent direct
depuis deux ans dans sa zone de chalandise primaire (Champion,
devenu Carrefour Market). On dénombre environ 172 500 clients
par an. L’unité commerciale est en relation permanente avec deux
centrales d’achat : La Scafruit, située à St Paul les Dax, spécialisée
dans le frais et la base Intermarché, située à Castet (Landes)
spécialisée, dans le sec et surgelé
Mme Isabelle Bats a été recrutée il y a deux ans par M. et Mme
Dubois pour diriger l’unité commerciale. La baisse récente du
chiffre d’affaires oblige l’équipe de direction à réfléchir sur les
actions correctrices à mettre en place pour renforcer les
performances de l’unité commerciale et le service offert aux clients ;

19
Madame Bats à traiter :
- La dynamisation du rayon Fruits et Légumes
La présence du concurrent Carrefour Market à moins de 1 km
oblige Mme Bats à être vigilante. Elle sait que ce concurrent est
performant sur les produits frais et plus particulièrement sur le rayon
Fruits et Légumes.
- Analyse de l’importance du rayon Fruits et Légumes
Madame Bats vous demande de réaliser un tableau de bord
permettant d’analyser les performances des différents rayons
« produits frais » du magasin. Et lister tous les indicateurs de
performances que les données en « ANNEXE 1 » permettent de
calculer

20
ANNEXE 1 : Performances des rayons «Produits frais»

Rayons Objectif Achats HT


CA HT 2010
CA HT 2009
«Produits frais» CA HT 2010 2010
FRUITS ET LEGUMES 804 630 762 943 800 000 519 116
BOUCHERIE ET
1 069 636 1 258 582 1 100 000 678 723
VOLAILLES

CHARCUTERIE 193 223 190 000 200 000 119 041


TRAITEUR 76 566 75 582 80 000 57 000
PRODUITS DE LA MER 250 000 280 258 270 000 190 200
FROMAGE 164 968 164 890 165 000 100 250
SURGELES 255 580 359 580 270 000 201 598
Totaux 2 814 603 3 091 835 2 885 000 1 865 928

21
Contribution CA = (804630/2814603)*100
=28.586%

22
Au sein d'un secteur d'activité donné, les concurrents peuvent
être répartis par taille (de chiffre d'affaires). Connaitre et suivre
votre chiffre d'affaires vous permettront d'une part de vous
positionner par rapport à vos concurrents et d'autre part à estimer les
parts de marché que vous possédez sur votre secteur.

Evolution CA= ((804630-762943) /762943)*100


=5.463%

23
Taux de réalisation = (804630 /800000)*100
=100.578

Marge Brute= 804630-519116


=285514

24
Pour mesurer la rentabilité d'un projet, d'une entreprise, la marge
brute est’ indicateur de référence. Le taux de marge brute est
calculé en fonction du chiffre d'affaires et permet donc de prévoir
une bonne allocation des ressources.

Contribution à la marge = 285514/ (2814603- 1865928)*100


= 285514/984675)*100=30.096%

25
Taux de marque= (285514/804630)*100
=35.483%

Le taux de marque est un indicateur de rentabilité utilisé


en comptabilité qui donne la part de la marge commerciale dans le prix
de vente d'une marchandise. Exprimé en pourcentage, il. Permet aux
sociétés d'estimer la rentabilité de la vente de telle ou telle marchandise,
et de connaître quelle est la part de leur marge brute dans le prix versé par
leur client. Une entreprise pourra également se servir du taux de marque
afin de fixer le prix de vente hors taxes pour un bien ou un service donné.
Le taux de marque ne doit pas être confondu avec le taux de marge,
beaucoup plus couramment utilisé en comptabilité, qui se calcule par
rapport au prix d'achat.

26
Taux de marge = (285514/519116)*100
=55%

Le taux de marge est un indicateur de référence. Dans le cas des


entreprises commerciales, les taux de marge reflètent la capacité de
l'entreprise à réaliser des gains sur la revente des marchandises.
Ainsi, la marge brute est le premier juge du pouvoir de négociation
de l'entreprise auprès de ses clients et de ses fournisseurs. Plus
l'entreprise a un fort pouvoir de négociation, plus sa marge brute est
importante.

27
Conclusion

Conclusion

En fin , pour conclure, les indicateurs doivent être choisir avec


attention puisqu’ils remplissent une fonction d’aide à la décision.par
ailleurs, le tableau de bord est l’une des pierre angulaire dans toute
démarche de progrès dans une optique d’établissement d’une
performance durable .Certes, un tableau de bord peut être adapté à
divers situation et envirnnements.il existe , en effet , plusieurs types
que nous peut ajuster a nos différents projets, mais Sacher tout de
même qu’avant d’établir l’un ou l’autre il faut préalablement
déterminer les objectifs et comprendre la méthodologie de leur
création, les choses qu’on va découvrir mieux avec nos collègues les
prochaines exposé

28
WEBOGRAPHIE
- https://www.compta-facile.com/choisir-indicateurs-tableau-de-
bord/

- http://www.chefdentreprise.com/Chef-d-entreprise-
Magazine/Article/TABLEAU-DE-BORD-CHOISISSEZ-DES-
INDICATEURS- PERTINENTS-24875-
1.htm#1Wi1KVQwvhQJVej5.97

- https://www.compta-facile.com/choisir-indicateurs-tableau-de-
bord/

https://www.leblogdudirigeant.com/indicateur-performance-
03252014avl1/

29