Vous êtes sur la page 1sur 2

LYCEE PILOTE DE SOUSSE Devoir de synthèse N°3 CLASSE : 3 Math

LE 30 / 5 / 2008 MATHEMATIQUES DUREE : 3 heures

EXERCICE 1 (3 points )
Une entreprise fabrique et vend des lots de circuits électroniques. Ces circuits sont garantis un an.
L’entreprise envisage d’augmenter la durée de garantie et désire connaître l’incidence de cette mesure
sur les bénéfices.
Le tableau suivant indique le pourcentage y de circuits d’un lot qui ont une panne au cours de x semestres
d’utilisation :

x (semestres) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
y (pourcentage) 2 3 4 7 9 11 16 20 23 31

1/ Représenter le nuage de points de la série (X,Y). Le repère est orthogonal, sur l’axe des abscisse
1cm représente un semestre et sur l’axe des ordonnées 0,5 cm représente 1%.
2/ a) Calculer la moyenne de X et celle de Y puis placer le point moyen G du nuage.
b) Déterminer et tracer la droite d’ajustement affine de cette série (X,Y).
c) A l’aide de cette modélisation, déterminer le pourcentage des circuits d’un lot qui ont une panne
au cours de 6 ans d’utilisation.
3/ Pour un lot, la part de bénéfice z, exprimée en pourcentage du prix de vente du lot est liée à la
variable y par la relation : z  40  1, 2 y .
En utilisant la relation obtenue au 2/b) entre x et y , déterminer le nombre maximum de semestres
de garantie que l’entreprise peut accorder tout en conservant un bénéfice z , exprimé en pourcentage
du prix de vente du lot, soit supérieur ou égal à 25.

EXERCICE 2 (5 points )
A 1/ Déterminer les couples d’entiers naturels  a, b  qui vérifient : 3  a  1  2  b  1
2/ Soient x et y deux entiers naturels qui vérifient la relation: 3x  4y  10 (E)
a) Montrer que  x, y  vérifie (E) si et seulement si x  2n et 3n  2y  5 avec n  
b) Déterminer alors les couples d’entiers  x, y  qui vérifient (E).
B 1/ Soit k un entier naturel et p un entier naturel non nul.
Montrer que  2k  1  2p   2k  1  p
2/ On considère les entiers A  n 2  2n  2 et B  n 2  2n  2 où n   
a) Montrer que A  B  B  4n
b) En déduire que : si n est pair alors A  B  2
et si n est impair alors A  B  1

C 1/ a) Montrer que pour tout a   , on a : a 5  a est divisible par 10.


b) En déduire pour tout p    , les entiers a p et a p  4 ont le même chiffres des unités.
c) Quel est le chiffre des unités de 1782 241 et de 20082008 ?
2/ Soient a et b deux entiers naturels tels que : a  b et a 5 et b5 ont le même chiffres des unités .
 
a) Montrer que  a  b  est divisible par 10 et que a 2  b2 est divisible par 20.
b) Déterminer a et b sachant que a 2  b 2  1860
EXERCICE 3 (6 points )
 
L’espace  est muni d’un repère orthonormé direct (O, i, j, k) .
On donne les points A (1, 0,1) , B (1, 2, 2) , C (1, 0,1) et D (1,3, 0)
1/ a) Montrer que le triangle ABC est rectangle en C.
b) Donner une représentation paramétrique de l’axe    du cercle circonscrit au triangle ABC.
c) Montrer que la droite    coupe le plan médiateur Q de [AD] en un point I dont on précisera les
coordonnées.
d) En déduire qu’il existe une seule sphère S passant par les quatre sommets du tétraèdre ABCD.
e) Justifier qu’une équation de S est : x 2  y 2  z 2  3y  z  1  0 .
2/ Soit m   et soit Pm le plan d’équation : 4mx  (1  5m)y 2z 4m 2 0
a) Montrer que les plans Pm contiennent une droite fixe  que l’on caractérisera par un point et un vecteur
directeur.
b) Montrer que la droite  est tangente à la sphère S en A. En déduire que pour tout réel m, Pm  S  O
3/ a) Déterminer la valeur m 0 de m pour laquelle le plan Pm est tangent à la sphère S.
b) Prouver que P0  S est le cercle circonscrit au triangle ABC.
4/ Pour m  m 0 , on pose  m   Pm  S et on désigne par H m le centre du cercle  m  .
Montrer que lorsque m décrit  \ m0  , le point H m varie sur un cercle fixe    dont on précisera le
centre, le rayon et le plan qui le contient.

EXERCICE 4 (6 points )
x
Soit f la fonction définie par f (x)  x
x3

On désigne par (C) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé R  (O, i, j) .
1/ a) Déterminer le domaine de définition D de f.
b) Etudier la dérivabilité de f à droite en 0. Interpréter graphiquement le résultat obtenu.
2x  9 x
c) Prouver que f est dérivable sur K  , 3  0,  et que  x  K; f (x) 
2  x  3 x  3
d) Etudier les variations de f.
e) Quelle est l’image par f de l’intervalle  0,1 ?
3
2/ a) Montrer que la droite D : y  x  est une asymptote oblique de (C) au voisinage de  et de  
2
b) Tracer la courbe (C).
n
3/ Soit U la suite définie sur  par : U n  n
n3
Un
a) Etudier la monotonie de la suite U. Calculer lim U n et lim
n  n  n
k n
Uk
b) Soit n    , on considère le produit Pn  
k 1 k
Exprimer Pn en fonction de n puis calculer lim Pn
n 

Vn
4/ Soit V la suite définie sur  par : V0  1 et Vn 1  Vn
Vn  3
a) Montrer que :  n  , 0  Vn  1
1
b) Montrer que :  n  , Vn 1  Vn . En déduire le sens de variation de la suite V.
2
1
c) Montrer que :  n  , Vn  n puis calculer lim Vn .
2 n 