Vous êtes sur la page 1sur 69

Boite a Outi ls

de réalisati on des
Initi ati ves Locales de
Developpement
Humain
TABLE DES MATIERES

I. Introduction générale

1. Rappel des valeurs et des principes de l’INDH


2. Pour une nouvelle étape INDH

V. L’initiative locale pour le développement humain (ILDH)

1. Démarche
2. Acteurs
3. Processus et cheminement

VI. Les outils d’élaboration d’une ILDH

1. Renforcement du CLDH et de l’EAC


1.1. Renforcement des structurel
 Appel à candidature pour les associations et personnes ressources
 demandes pour les services publics
 fiche poste / profil
 Grille d’analyse des CV multicritère
 Décision du Président du CPDH
 Décision du président du CLDH

1.2. Formation du CLDH et de l’EAC


 fiches pédagogiques
 fiches d’évaluation

2. Diagnostic participatif
2.1. Collecte de données pour la monographie / l’état des lieux
 Interview semi structurée
 Questionnaire

2.2. Recueil des données de terrain


 Carte du territoire / sociale
 Transect
 Profil historique
 Calendrier saisonnier des activités

2
 Calendrier journalier
 Diagramme de Venn
 Cadre de Harvard pour l’analyse genre
 Priorité et hiérarchie des problèmes
 Arbre de problèmes
 Questionnaire
 Entretiens
 Focus groupes
 Grille FFOM
 Techniques d’animation

3. définition des stratégies de développement


 Analyse des alternatives
 Analyse des hypothèses
 Chaines de résultats
 Vote pondéré
 Tableau multicritères

4. Etablissement des indicateurs d’impact


 Outils SMART

5. Identification des projets


 Le diagramme de Pareto
 Diagramme d’affinités

6. Mise en forme de l’ILDH


 Chaine de résultats
 Canevas de l’ILDH

3
I. Introduction générale

Le 18 mai 2005, Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste, a lancé le chantier de


développement humain. Après cinq années de travail soutenu dans la lutte contre la
pauvreté et l’exclusion sociale, un bilan honorable est constaté. De l’avis des femmes et
des hommes qui ont vécu le processus INDH, l’expérience était riche d’apprentissage et
d’enseignements et si nous avons à conclure on peut dire que l’INDH est une philosophie
bâtie sur des approches avant d’être un ensemble de méthodes et d’outils. Des approches
fondées sur des valeurs et portée par des principes tous guidés par une volonté royale
voulant faire du Maroc une société juste, équitable et prospère.

Telle qu’elle a été conçue, l’INDH constitue un saut qualitatif dans la démarche
d’ingénierie des politiques publiques du fait qu’elle ne s’est pas limitée à l’annonce des
objectifs et des résultats ; l’INDH a été construite sur des valeurs de développement
humain ambitionnant, ainsi, la réduction des déficits sociaux existant entre les territoires
et entre les groupes de population.

Dans ce sens et en revenant au discours fondateur, on relève 5 précieuses valeurs


humaines :

la Dignité ;
la Confiance ;
la Participation ;
la Pérennité ; et
la bonne gouvernance.

Pour promouvoir ces valeurs et élargir le champ de leur portée, 5 principes en été posés
pour la mise en œuvre des programmes et des actions de l’INDH à savoir :

la Proximité ;
la Concertation ;
le Partenariat ;
la Contractualisation ; et
la Transparence.

4
Le rappel des valeurs et des principes de l’INDH est, nous semble-t-il, très utile voir même
fondamentale pour tout essai de projection dans le temps et dans l’espace.

Partant de ces fondamentaux, gérer l’INDH revient à dire c’est avant tout conduire les
changements et gérer la complexité ; une complexité, en perpétuelle mutation,
occasionnée par l’évolution du contexte et par la nécessité de faire travailler ensemble
des acteurs qui n’avaient pas l’habitude de le faire. Ainsi, le style de management
demandé ne devrait pas être un management par réaction au changement mais plutôt, un
management par anticipation du changement. Ceci étant, le style à adopter doit porté sur
deux aspects : l’amélioration de l’existant et l’anticipation des futur possibles (ou le
management de l’avenir) d’où l’importance et l’utilité des Initiatives Locales de
Développement Humain.

II. L’Initiative Locale pour le Développement Humain

1. La démarche des ILDH ; Telle qu’annoncée dans le manuel des procédures relatif au
programme de lutte contre la pauvreté en milieu rurale et l’exclusion sociale en milieu
urbain, l’Initiative locale pour le développement humain vise l’accompagnement des
populations et des acteurs pour qu’ils prennent en main le développement de leur
Commune en s’appropriant un style de management, une méthode de travail et des outils
d’action.

L’aboutissement de la démarche doit être consigné dans un ILDH piloté par le CLDH et
porté par l’ensemble des acteurs du territoire y compris la population. Pour réussir le pari
et dans l’objectif d’aider les acteurs à s’approprier la démarche et maitriser l’usage des
approches, des outils de travail et des mesures d’accompagnement sont prévus avant,
pendant et après l’élaboration de l’ILDH. Le principe est de dynamiser les territoires et de
donner aux catégories sociales les plus démunies, l’opportunité de s’exprimer sur leur
présent et de participer à la planification de leur avenir.

2. les acteurs et les intervenants dans le processus de réalisation des ILDH ; l’élaboration
et la mise en œuvre des ILDH impliquent des acteurs de natures différentes et à des
niveaux différents : communal, intercommunal et provincial. Dans le processus des ILDH,
chaque intervenant a une mission et un rôle mais comme le gros du travail se fait au
niveau de la commune, le CLDH et l’EAC occupent une place prépondérante dans la
conception, la mise en œuvre et le portage de l’ILDH. C’est à ces deux structures de mener
le travail avec les populations et de mobiliser les acteurs y compris le tissu de
développement associatif.

3. le cheminement et le processus d’une ILDH ; de manière globale, les travaux


d’élaboration d’une ILDH passe par 10 étapes réparties sur quarte grandes phases qui
peuvent être résumées comme suivent :

1. la phase de renforcement du Comité Local de Développement Humain et de


l'Equipe d’Animation Communale
2. la phase de diagnostic participatif ;

5
3. la phase de planification ;
4. la phase de validation et de convergence.

6
Cheminement d’une Initiative locale pour le deé veloppement humain
III. Les outils d’élaboration d’une ILDH

Quels outils pour quels besoins ?

Besoins Méthodes Outil N°


1. Renforcement du CLDH et de l’EAC - Appel à candidature pour les associations et personnes
ressources
- demandes pour les services publics
- fiche poste / profil
- Grille d’analyse des CV multicritère
2. Nomination des membres du CLDH - Décision du Président du CPDH
3. Nomination des membres de l’EAC - Décision du président du CLDH
4. Formation du CLDH et de l’EAC - fiches pédagogiques
5. Elaboration du plan de réalisation de - canevas du plan
l’ILDH
6. Lancement des travaux d’élaboration - séminaire de lancement
de l’ILDH
7. collecte de données pour la - Carte du territoire / sociale
monographie / l’état des lieux - Interview semi structurée
- Transect
- Profil historique
- Calendrier saisonnier des activités
- Calendrier journalier
- Diagramme de Venn
- Cadre de Harvard pour l’analyse genre
- Priorité et hiérarchie des problèmes
- Arbre de problèmes
- Questionnaire
- Entretiens
- Focus groupes
- Grille FFOM
- Techniques d’animation
8. Présentation des résultats du - Schéma de présentation
diagnostic au CPDH
9. Définition des stratégies de - analyse des alternatives
développement - analyse des hypothèses
- chaines de résultats
- vote pondéré
- tableau multicritères
10 Etablissement des indicateurs - SMART
d’impact
11. Identification des projets - Le diagramme de Pareto
- diagramme d’affinités
12. Mise en forme de l’ILDH - chaine de résultats
- canevas de l’ILDH
13. Mise en convergence de l’ILDH - canevas
avec les politiques et programmes
14. Restitution de l’ILDH aux acteurs

8
1. Renforcement des structures de mise en œuvre de
l’ILDH

Etape 1. Renforcement du
Comité Local de - Appel à candidature pour les associations et
Développement Humain personnes ressources
- Demandes de désignation de représentants pour
les services publics
- Fiche poste / profil
- Grille d’analyse des CV

Outil n° 1

9
Modèle de lettre pour demander la désignation d’un représentant dans le CLDH
Royaume du Maroc
Ministeè re de l’Inteé rieur
Province de …………………
CPDH
N°…..

A
Messieurs les Directeurs et Délégués chefs des
Services Extérieurs et les Présidents
d’associations.

Objet : Initiative locale pour le développement humain de la commune de …………………...

Dans le cadre des efforts déployés pour préparer les conditions de lancement de la
deuxième phase de l’INDH et pour donner à tous les acteurs l’opportunité de participer dans
le chantier de règne, un renforcement des structures de gouvernance est en vue.

A cet effet et compte tenu du rôle que joue votre établissement dans le
développement des communes de la Province, honneur de vous demander de bien vouloir
vous faire représenter, au sein du Comité Local de Développement Humain, en désignant une
personne capable de contribuer à la réalisation des missions assignées à audit Comité et
présentées dans la fiche jointe.

Dans l’attente de votre réponse, veillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de


mes sentiments les meilleurs.

Président du CPDH

Outil n° 2

Fiche Poste / Profil des membre du CLDH


Domaine de compétence Supervision et accompagnement du processus d’élaboration et de

10
mise en œuvre de l’ILDH
Attributions
Les candidats et candidates retenus (es) auront pour mission :

- Organiser les campagnes d’information, de sensibilisation et de mobilisation des acteurs et de la


population.
- Définir les stratégies de mise en œuvre des travaux de préparation de l’ILDH ;
- Sélectionner les membres de l’EAC ;
- Définir et superviser les plans de travail de l’EAC ;
- Préparer les conditions de travail de l’EAC ;
- Evaluer le travail de l’EAC.
- Sélectionner les activités facilitatrices et les projets proposés dans le cadre de l’ILDH ;
- Soumettre, via la DAS, au CRDH les besoins des groupes en situation de précarité ;
- Présenter et défendre les projets et l’ILDH auprès du CPDH ;
- Suivre la mise en œuvre des projets ;
- Gérer les relations avec les acteurs locaux ;
- Organiser le travail en réseau, l’échange et le partage des expériences entre les douars ;

Activités et tâches principales des membres du CLDH


- Organisent le processus de participation et les réunions de consultation au niveau des douars de
la commune ;
- Coordonnent et valident le diagnostic participatif ;
- Evaluent et sélectionnent les propositions d’activités facilitatrices à financer ;
- Etablissent le programme d’Initiative locale pour le développement humain (ILDH) sur la base
des propositions, le présentent et le défendent auprès du CPDH pour prise en compte et
financement par l’INDH ;
- Actualisent l’ILDH chaque année et mettent à jour les plans annuels.
Références demandées
Type Contenu
 Bonne connaissance de la commune ;
Savoirs  Compétence en matière de planification et de programmation ;
et  Expérience dans la coordination et pilotage des équipes de travail ;
Savoir-faire  Bonne capacité d’écoute et de dialogue ;
 Connaissance des approches de développement (participative, droit,
genre) est un atout ;

Outil n° 3

Fiche Poste / Profil des membre de l’EAC


Domaine de compétence
Management et pilotage institutionnel

11
Attributions
Les candidats et candidates retenus (es) auront pour mission :

- Assurer le secrétariat du CLDH ;


- Informer et sensibiliser les acteurs et les populations sur l’approche et le processus INDH ;
- Réaliser la monographie de la commune ;
- Diagnostiquer les douars ;
- Analyser l’environnement institutionnel de la commune ;
- Identifier les besoins des groupes de populations vivants dans des situations de vulnérabilité ;
- Accompagner les populations dans leurs processus d’organisation ;
- Accompagner les porteurs de projets ;
- Animer les réunions avec les populations et les acteurs ;
- Suivre les projets et les actions facilitatrices soutenus par l’INDH ;
- Informer le CLDH sur les commentaires et les propositions des populations ;

Références demandées
Type Contenu

 Capacité de communication à la base ;


Savoirs  Expérience en animation de réunion ;
Et
 Expérience dans le montage de projets ;
Savoirs – faire
 Capacité de négociation ;

12
Outil n° 4

Grille appréciation des candidatures pour l'adhésion au CLDH


Évaluation sur CV des candidatures
Expérience dans le connaissance des
Connaissance de la compétence en
Nom & Prénom pilotage des équipes Capacité d'écoute approches de Total /100
commune planification
de travail développement
sur 15 sur 20 sur 20 sur 15 sur 30

Signature des membres de la Commission

Outil n° 5

13
Grille appréciation des candidatures pour l'adhésion à l'EAC

Évaluation sur CV des candidatures

Capacité de
Expérience en Expérience dans le Capacité de
Nom & Prénom communication à la Total /100
animation de réunion montage des projets négociation
base

sur 20 sur 30 sur 30 sur 20

Signature des membres de la Commission

14
Outil n° 6

Arrêté Gubernatorial

Royaume du Maroc
Ministeè re de l’Inteé rieur
Province de …………………
Secreé tariat Geé neé ral
N°…..

ARRETE GUBERNATORIAL N° ….. DU ____/ ____/ _______/


PORTANT CREATION DU COMIT2 LOCAL DE DEVELOPPEMENT
HUMAIN (CLDH)

LE GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DE …………………………………,

Vu le Dahir portant loi 1.75.168 du 25 Safar 1397 (15 février 1977), tel qu’il a été modifié et
complété par le Dahir portant loi n° 1-69-293 du 19 Rabai II 1414 (6 octobre 1993) relatif aux
attributions des Gouverneurs.

Vu les décrets et Manuel de procédures relatifs aux attributions des Walis et Gouverneurs, Présidents
des CPDHde l’INDH

– ARRETE –

Article 1. Il est institué auprès du Comité Local de Développement Humain de la Province un Comité
Local de Développement Humain.

Article 2. Comité Local de Développement Humain comprend, en sus du Président du Conseil


Communal et des 5 élus désignés par lui, les membres suivants :

- le Représentant du Ministère de l’Education : ………………………………..


- le Représentant du Ministère de l’Emploi : …………………………..
- le Représentant du Ministère de la Jeunesse et Sport : ……………………..
- le Représentant du Ministère de la Santé : ……………………..
- le Représentant du Ministère de l’Agriculture : ……………………..
- le Représentant de l’Association ……….………. : …………………………….
- le Représentant de l’Association ……….………. : …………………………….
- le Représentant de l’Association ……….………. : …………………………….
- le Représentant de l’Association ……….………. : …………………………….
- le Représentant de l’Association ……….………. : …………………………….

Article 3. Le Comité Local de Développement Humain est basée au siège de la commune et son
secrétariat est assuré par l’Equipe d’Animation Communale.

15
Article 3. La Présidence du Comité Local de Développement Humain est attribuée au Président du
Conseil Communal.

Article 4. En cas de besoin, le Comité Local de Développement Humain peut s’adjoindre de personnes
ou agents habilités à renforcer et enrichir son travail.

Arrêté 5. Le CLDH est investie d’une mission de pilotage et de supervision des travaux d’élaboration et
de mise en œuvre de l’Initiative locale pour le développement humain. A cet effet, il est
chargé de :

- Organiser les campagnes d’information, de sensibilisation et de mobilisation des


acteurs et de la population.
- Définir les stratégies de mise en œuvre des travaux de préparation de l’ILDH ;
- Sélectionner les membres de l’EAC ;
- Définir et superviser les plans de travail de l’EAC ;
- Préparer les conditions de travail de l’EAC ;
- Evaluer le travail de l’EAC.
- Sélectionner les activités facilitatrices et les projets proposés dans le cadre de l’ILDH ;
- Soumettre, via la DAS, au CRDH les besoins des groupes en situation de précarité ;
- Présenter et défendre les projets et l’ILDH auprès du CPDH ;
- Suivre la mise en œuvre des projets ;
- Gérer les relations avec les acteurs locaux ;
- Organiser le travail en réseau, l’échange et le partage des expériences entre les
douars ;

Article 6. Le présent arrêté prend effet à compter de la date de sa publication

16
Outil n° 7

Décision du Président du Comité Local de Développement Humain portant création de


l’Equipe d’Animation Communale

Décision communale N° ….. DU ____/ ____/ _______/

Portant création de l’EAC

Le Président du CLDH …………………..………………………………

Vu le Dahir n° 1.02.271 daté du 25 Rajab 1423 (3 octobre 2002) tel qu’il a été modifié et
complété par la loi n° 17-08 relative à la charte communale.

Vu les dispositions de l’INDH relatives à la mise en place des structures de gouvernance.

– DECIDE –

Article 1. Il est institué auprès du CLDH une équipe d’animation communale.

Article 2. L’EAC est composée de (nombre) :


 …………………………………………………… (commune)
 …………………………………………………… (éducation)
 …………………………………………………… (association …….)

Article 3. L’EAC est basée au siège de la commune.

Article 3. La responsabilité, la coordination et la supervision des travaux de l’EAC est assurée


par les membres du CLDH.

Article 4. En cas de nécessité, l’EAC peut faire appel à des expertises externes.

17
1. Renforcement du CLDH et de l’EAC

Etape 2.
Formation des membres
du CLDH et de l'EAC - Fiche technique et pédagogique d’une session de
formation
- Plan indicatif de déroulement d’une session de
formation
- Feuille journalière de présence des participants
- Fiche d’évaluation de la formation par les
participants
- Fiche synthèse de l’évaluation de la formation
par les participants
- Fiche d’évaluation de la formation par le
consultant
- Rapport du déroulement de la formation
- Feuille de présence du consultant

Outil n° 8

FICHE TECHNIQUE ET PÉDAGOGIQUE D'UNE SESSION DE FORMATION

18
Module 1 :
………………………………….………………………………………………………………………………….…………….

Objectifs et résultats attendus de la formation :

Au terme de ce module les participants seront en mesure de :


…………………………………………………….……………………………………………………………………………….………
…………………………………………….………………………………………………………………………………………………
……….………………………………………………………………………………………………………..………………………….…

Spécialiste en …………
Profil du …………………………………………………….………………………………………………………
consultant ………….………………………………………………………………….………………………………
………………………………………………………………………………………………………………

Groupe cible : Durée estimée de Mode d’organisation de Lieu(x) de la


……………. la formation la formation formation
…………………. …………………….. ……………………..

……………………………………………………………………………….………………………
Éléments du contenu ……………….…………………………………………………………….………………………
……………………………………….………………………………………………………………
de la formation ………………………………….………………………………………….………………………
…………………………………….…………………………………………………………………
……………..…………………………………………………….…………………………………

Outil n° 9

PLAN INDICATIF DE DÉROULEMENTD'UNE SESSION DE FORMATION

Module ……………………………………………………………………………………..………………………..

Thème ……………………………………………………………………………………. Lieu :

19
Horaire Contenu de la session

Jour 1: ……………………….

Pause

Déjeuner

Jour 2 : ...................................................

Pause

Déjeuner

Pause

Outil n° 10
FEUILLE JOURNALIÈRE DE PRÉSENCE DES PARTICIPANTS
Intitulé du module : ………………………………………………………………………………………………

Encadré par : ………………………………………………………………………………………………

Lieu et Date de déroulement : ………………………………………………… Du ……………………………… au …………………………………

N° Nom et Prénom Association / Organisation


Signature
01

20
N° Nom et Prénom Association / Organisation
Signature
02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

Signature du responsable

………………………………….

Outil n° 11

ÉVALUATION DE LA FORMATION : FICHE PARTICIPANTS

Module .………………………………………………………………………………………………

Thème .…………………………………………………………………………………… Date: du au

Lieu de
Encadreur : ………………………………………………………….
déroulement:

21
1. Merci d’accorder votre attention aè cette eé valuation ; votre appreé ciation nous aidera aè
ameé liorer la formation. Il suffit de cocher la case qui reé pond aè votre opinion
Quelle est votre évaluation sur : 5 4 3 2 1
Quelle est votre appréciation du contenu du module ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise
Est ce que ce module répond à vos besoins ?
5 = très utile … 1 = pas utile du tout
Est ce que le contenu des modules vous a été accessible ?
5 = très satisfaisant … 1 = pas satisfaisant du tout
Quelle est votre opinion concernant la méthode pédagogique utilisée ?
5 = très participative … 1 = très dirigiste
Comment trouvez-vous les documents fournis ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise
Comment trouvez-vous les contributions des participants ?
5 = très utile … 1 = pas utile du tout
Le temps consacré à ce module était-il suffisant ?
5 = très bonnes … 1 = très mauvaises
La période de la formation était-elle convenable pour vous ?
5 = très longue … 1 = très courte
Comment trouvez-vous l’organisation et la logistique de la session ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise

2. Souhaitez-vous bénéficier d’une formation sur d’autres thèmes ? si oui les quels ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………….

3. Commentaires
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………..……………………………..……………………………..……………………………..……………………………..
……………………………..……………………………..……………………………..
………………………………………………………………

Outil n° 12

SYNTHÈSE D’ÉVALUATION FAITE PAR LES PARTICIPANTS


(À FAIRE PAR LE FORMATEUR)

Intitulé du module

Thème Date:

Lieu: Nom du consultant:

22
Dans chaque case, noter le pourcentage par rapport au nombre total de reé ponses pour
chaque question
Quelle est votre évaluation sur : 5 4 3 2 1
Quelle est votre appréciation du contenu du module ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise
Est ce que ce module répond à vos besoins ?
5 = très utile … 1 = pas utile du tout
Est ce que le contenu des modules vous a été accessible ?
5 = très satisfaisant … 1 = pas satisfaisant du tout
Quelle est votre opinion concernant la méthode pédagogique utilisée ?
5 = très participative … 1 = très dirigiste
Comment trouvez-vous les documents fournis ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise
Comment trouvez-vous les contributions des participants ?
5 = très utile … 1 = pas utile du tout
Le temps consacré à ce module était-il suffisant ?
5 = très bonnes … 1 = très mauvaises
La période de la formation était-elle convenable pour vous ?
5 = très longue … 1 = très courte
Comment trouvez-vous l’organisation et la logistique de la session ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise

Synthèse : sujets dispensés durant la session que vous pensez utiliser dans votre travail?
Sujets Commentaires

Synthèse : souhait pour une formation complémentaire ?

Outil n° 13

ÉVALUATION DE LA FORMATION
FICHE CONSULTANT
Intitulé du module ………………………………………………………………………………………………

Thème …………………………………………………………………… Date:

Lieu: Nom et prénoms du formateur :

23
1. Votre opinion nous est nécessaire pour améliorer la formation. Merci de porter toute votre attention à cette
évaluation. Pour cela, veuillez cocher une seule case pour chaque critère selon votre opinion et conformément à la
grille de notation proposée.

Quelle est votre évaluation sur : 5 4 3 2 1


La formation était-elle appropriée au besoin des participants ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise
Les contenus étaient-ils accessibles aux participants ?
5 = très utile … 1 = pas utile du tout
La participation de l’assistance était-elle intéressante ?
5 = très satisfaisant … 1 = pas satisfaisant du tout
Le temps consacré à ce module était-il suffisant ?
5 = très participative … 1 = très dirigiste
La période de la formation était-elle convenable pour les participants ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise
Trouvez-vous le lieu de déroulement de la formation convenable ?
5 = très utile … 1 = pas utile du tout
Comment trouvez-vous l’organisation de la session ?
5 = très bonne … 1 = très mauvaise

2. Quels sont vos commentaires sur la session ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Outil n° 14
RAPPORT DE DÉROULEMEN D'UNE SESSION DE FORMATION
Module ……………………………………..…………………………………………………………

Thème: Durée en jours

………………………………………………………………………………….. ………………….

Nom et prénoms du consultant: Date et lieu de déroulement de la formation

Date : Lieu :
Nombre de participants: Autres participants (même à temps partiel):

24
Total Hommes Femmes  …………………………………………………………….………
 …………………………………………………………………….
 ……………………………………………………………….……

Déroulement succinct de la session de formation:

 ……………………………………………………………………………………………………………
 ……………………………………………………………………………………………………………
 ……………………………………………………………………………………………………………………..

Points et faits saillants de la session de formation:

 ……………..………………………………………………………………………………………………………
 ………………………..……………………………………………………………………………………………
Problèmes rencontrés et solutions mises en œuvre:

 ………………………………………………….……………………………………………………………………
 …………………………………………………………….…………………………………………………………

Matériel pédagogique utilisé et/ou distribué:

 …………………………………………………………………………………..……………………………………
 ……………………………………………………………………………………………….………………………
Évaluation de la session de formation (synthèse de la grille d’évaluation):

 …………………………………………………………………………….…………………………………………
 ……………………………………………………………………………………….………………………………
Recommandations:

 …………………………………………………………………………………………..……………………………
 ……………………………………………………………………………………………………….………………
Date d’élaboration du rapport: Signature du consultant:

______/_______/___________/

Outil n° 15
FEUILLE DE PRÉSENCE DU CONSULTANT

Contrat n° : ……………………

Nom du consultant (E) : ………………………………………………………………………………………..

Nombre de jours travaillés : …………………………………………

Lieu de la prestation : ……………………………………….

Mois: ……………..……………………………….. Année: ………………………………………

25
Jour & Date Activités

Total

Date et signature du Responsable formation

Diagnostic participatif

Etape 3.

26
Elaboration de la - modèle de schéma du plan de réalisation de l’ILDH
monographie - modèle de Lettre d’invitation des services extérieurs à
l’atelier de lancement des travaux d’élaboration de
l’ILDH séance d’information
- Carte sociale du douar
- Interview semi structurée
- Transect
- Profil historique
- Calendrier saisonnier des activités
- Calendrier journalier
- Diagramme de Venn
- Cadre de Harvard pour l’analyse genre

27
Outil n° 16

Schéma d’une proposition de plan de réalisation d’une ILDH

Partie 1. Consistance
1. Rappel du cadre juridique et de l’utilité de l’ILDH
2. place et rôle de l’ILDH dans la gestion communale du développement humain
3. attendus du travail avec l’ILDH
4. Activités à mener pour élaborer l’ILDH

Partie 2. Démarche adoptée pour l’élaboration de l’ILDH .


1. les étapes du travail d’élaboration de l’ILDH
2. Durée et chronogramme du déroulement des travaux
3. Services et acteurs impliqués
4. Livrable

Partie 3. Moyens d’action.


1. Moyens matériels et logistiques
2. Moyens financiers
3. chronogramme

Outil n° 17

28
Lettre d’invitation des acteurs à l’atelier de lancement des travaux
d’élaboration de l’ILDH

A
Messieurs les Directeurs et Délégués des Services
Extérieurs, les chefs d’Entreprises et les Présidents des
associations

Objet : l’Initiative Nationale de Développement Humain

Comme vous le savez, le manuel des procédures du programme de lutte contre la


pauvreté en milieu rural exige la réalisation d’un plan de travail, sur le moyen terme,
concerté entre les acteurs intervenants dans le territoire de la commune. Ce plan
appelé Initiative locale pour le développement humain doit constituer la feuille de route
communale en matière de développement humain.

Ainsi et étant convaincu du la contribution de votre établissement dans la


concrétisation des objectifs de l’INDH, nous avons le plaisir de vous convier à prendre part de
à l’atelier de lancement des travaux d’élaboration de l’ILDH de notre commune qui aura lieux
le ……. du mois courant au siège de la commune.

Dans l’attente, veillez croire, Mesdames, Messieurs, en l’expression de nos sentiments


les meilleurs.

Président du CLDH

PJ : programme de l’atelier

Outil n° 18

Fiche de données douar


29
Objectifs Méthodologie

Synthétiser les données Types de données à chercher concernant la zone


disponibles sur la zone
concernée par le Démographie (population, ménages, ethnies, hommes/femmes, potentiel
diagnostic. économique, taux de scolarisation, taux d’abandon scolaire, etc.)

Faits historiques marquants

 croyances
 ressources naturelles (terres, eau, pâturage, forêts)
 métiers et rendements
 infrastructures socio-économiques
 organisations sociales
 aspects socio-économiques (jours du souk, moussems, etc.)
 canaux de communication
 autres
Durée approximative :
Sources d’information
Deux à trois jours
Plusieurs sources d'information peuvent être utilisées pour synthétiser les
données, notamment :
Fiche 3
 les statistiques des services extérieurs, les études et recensements du HCP ;
Matériel :  Données
les monographies réalisées socio-économiques
par les collectivités locales ;
 les rapports des projets et des ONG intervenant dans la zone ;
Papier, stylos.  les cartes topographiques ;
Nombre d’unités de production :
 les cartes thématiques (pédologie, géologie, formations végétales) disponibles
auprès des services et des Projets de Gestion des Ressources Naturelles.

Métiers
Présentation des données du pré(par ordre d’importance) :
diagnostic

Les données collectées seront Métiers


synthétiséesTemps Rendement
et présentées selon un canevas type.
investi (ha)
La fiche contient une description sommaire :

 du milieu humain
 des ressources naturelles
 des ressources de vie
 du mode de gestion des AGR

Autres AGR :
…………………………………………………………………………
………………..……………………………………………………..
…………………………………………………………….
……………...

Equipements : Outil n° 19
……………………………………...................................................
....................................................
Fiche 1 …………………………………………………………………………
………………………………..

Autres activités pratiquées dans la zone (élevage, artisanat, …)


Carte d’identité
…………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………
Nom du douar / quartier
…………………………………………………………………………
Population totale : …………………
Infrastructures sociales de base (école, dispensaire, boutique,
Femmes ………..
moulin …)
30
Nombre de ménages ………………
…………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………
…………………………………………………………………….…
Fiche 2

Données socioculturelles

Ethnie dominante dans le douar / quartier


Méthodologie
O bje c ti fs
……………………………………………………………………
 Structurer et visualiser les
connaissances des habitants Explication en assemblée générale et constitution de groupes
sur leurAutres
commune.
ethnies présentes (par ordre d’importance)
 Explication des objectifs et de la visée de l’INDH : découverte des zones
 Mettre en évidence les exploitées en retraçant les différentes zones et unîtés de paysage autour
………………………………………………………………………
perceptions et les centres
……………………………………………………………………… du douar ou du quartier.
d'inter des différents groupes  Explication de la méthodologie : travail en groupe puis en plénière.
socio-économiques concernant  Constitution d’un groupe restreint homogène (les plus informés sur la
I'utilisation des ressources de la zone concernée par le diagnostic)
zone. Organisations sociales / professionnelles existantes
 Renforcer la confiance en soi
………………………………………………………………………
Dessin de la carte sociale par le groupe de travail
………………………………………………………………………
des habitants en leur
…………………………………………………………………...
permettant de réaliser des  Choix des dessinateurs : faire appel au volontariat.
taches qu'ils pensent ne pas
 Dessin de la carte sur le papier : les villageois tracent la carte du douar
être en mesure d'accomplir.
sur le papier avec un crayon en précisant les habitats, les champs de
Organisations extérieures opérant dans le douar
cultures, les places publiques, les sentiers, les lieus de cultes, les
pâturages, les infrastructures, les forêts, les points et les cours d’eau,
………………………………………………………………………
……………………………………………………………………… lieux de loisirs, lieux d’activités économiques… (veiller au choix des
couleurs et des symboles
Fiche 4 pour
: les différents éléments, légende).
Durée approximative
 Identification
 Nature et lieux d’échange avec d’autres zones des rapporteurs et simulation d’exposés.
 Approvisionnement
 Réunion des habitants :……………………….
et Problèmes prioritaires
 Commercialisation
constitution de groupes 1 de la production :………
Finalisation de la carte en séance plénière ouverte aux habitants
heure………………………………………………………………..……
Problèmes prioritaires évoqués par la population au
 Travailde: la carte
 Elaboration  Introduction cours
par des
un animateur
visites : (explication de l'objectif de la
sociale : …………………………………………………………………
2 heures par groupe finalisation de la carte sociale du douar dans un esprit de complémentarité
…………………………………………………… 1.
et non de confrontation.)
 Assemblée générale
 Ressources des de mise
familles 
: ………………………………… Présentation 2. et explication de la carte par un des membres du
en commun 2 heures
 ………………………………………………………………… groupe suivie par des questions d'éclaircissements et de réactions.
 Habitation : …………………………………………………  Synthèse par 3. l'animateur : montrer que la même zone présente des
……………………………………..………………
réalités différentes pour les uns et les autres.
4.
  Si nécessité il y a, constitution d'un comite pourOutil
Souks fréquentés (distances) : ………………………..…. n° 20
1'élaboration de la
Matériel carte finale (un comité apte à trancher dans des questions litigieuses :
…………………………………………………………
Feuilles grand format, planches, pâturage, droit d’usage, emplacement des bornes-fontaines…)
feutres, punaises.
Carte du douar/quartier
Points d’attention

Choix des dessinateurs


Attirer 1'attention des habitants sur le fait que faire un dessin ne demande
pas d'être instruit ou alphabétisé. Une personne alphabétisée n'a pas
forcement un meilleur sens de l'orientation ou une meilleure connaissance
de la zone. Il s'agit donc de réunir les compétences des uns et des autres.

L'échelle de la carte
Etant un outil qui permet d'organiser les discussions, la carte doit
matérialiser les éléments marquants et les unités du paysage. Cela
31 et doter
n’empêche de noter qu’il faudrait bien préciser le nord magnétique
la carte d’une clé explicative.
Objectifs Méthodologie

 Compléter les Composition des équipes d'appui


connaissances acquises Choix des groupes et des individus pour l'interview : prévoir un entretien
sur la zone en utilisant les avec les groupes ou avec d'autres personnes (notables, élite locale,
autres outils. élu, etc.) sur la carte réalisée. Répartition en équipes, éventuellement
avec des spécialistes du sujet à traiter avec le groupe ou les autres
 Faire un inventaire
personnes.
préliminaire des
problèmes et des atouts
de la zone selon les Préparation du guide d'entretien
perceptions des Chaque équipe prépare son guide d'entretien en se basant sur les
différents groupes. éléments suivants
 les données de base (Outil n° 1) ;
 le guide d'entretien global ;
 les informations spécifiques obtenues par l'application des outils qui
demandent un approfondissement ;
 les points spécifiques à aborder avec le groupe ou les personnes
Durée approximative
ressources à interviewer.
 Choix des groupes à
Animation
interviewer et
L’interview semi structurée est conduite par une équipe de deux
constitution des équipes
personnes : un animateur et un rapporteur. L’animateur doit disposer
d'appel : 15 minutes
d’une certaine vivacité d'esprit pour bien enchaîner les questions suite
 Préparation des guides aux réponses données par les habitants. Il introduit et veille au bon
d'entretien : 30 minutes déroulement de l'interview. Son rôle est d'encourager les différents
participants du groupe à s'exprimer et d'éviter que la parole soit
 Exécution des interviews monopolisée par les membres influents du groupe.
: 1 heure 30 minutes
 Réunion plénière de Prise de notes
I'équipe d'appui : 1 Le rapporteur est le premier responsable de la prise de notes. Il est
heure important de bien gérer le travail : si les interlocuteurs sont tout le temps
obligés d'attendre les membres de l'équipe parce qu'ils Outilsont
n° 21encore en
 Au besoin, l'équipe train d'écrire, le dialogue est bloqué et l'entretien deviendra plus une
pourra décider d'un enquête qu'une discussion de groupe.
deuxième
d'interviewsInterview semi structurée avec guide d’entretien
tour
pour
Certains interlocuteurs peuvent se sentir mal à l'aise si on prend des
notes, surtout si l'on discute de sujets à sensibilité élevée (droit foncier,
compléter les effectif du bétail, droit d’usage, IST). Dans ce cas, on peut expliquer que
informations.
cela permet de mieux comprendre les phénomènes de façon générale.
Dans d'autres cas, certains interlocuteurs peuvent penser qu'ils ne sont
pas pris au sérieux si l'on n'écrit pas les informations qu'ils présentent. Il
est indispensable de prendre des notes pour ne pas perdre les
Matériel informations. Il est conseillé de noter ces dernières telle que présentées
par les villageois et de ne pas les interpréter ou les traduire en termes
Cahiers, grandes feuilles de techniques.
papier, feutres, planches,
punaises. Préparation de l'endroit où aura lieu l'entretien
Réaliser l'entretien dans un endroit où les différents interlocuteurs seront à
l'aise; éviter de leur demander de venir vous rejoindre ou de vous mettre
dans des conditions spéciales. Pour un bon entretien de groupe, 32 il est
important que tous les participants puissent se regarder en face et
s'écouter et que la carte du groupe soit visible de par tous.
Conduite des interviews

Démarrage
 Faire les salutations d'usage et créer une ambiance agréable, détendue, en commençant par
une conversation informelle.
 Introduire l'objectif de l'interview et indiquer la manière dont on va procéder (types de sujets,
temps que cela prendra).
 Faire la connaissance des membres du groupe : si le nombre n'est pas élevé, chacun est invité
à se présenter (nom, fonction…..).
 Expliquer l’importance de la discussion en groupe. Il est important de souligner qu'on aimerait
écouter les propos de ce groupe.

Entretien proprement dit


 Commencer par des questions simples et neutres afin de mettre les participants a l'aise ; par la
suite, des sujets plus complexes peuvent être abordés.
 Pour chaque sujet :
Explorer les différentes opinions exprimées dans le groupe et les points spécifiques qui méritent
d'être approfondis. Il faut être particulièrement attentif aux réponses qui sont fournies et qui
servent de point de départ à d'autres questions.
Terminer, avec l'aide du groupe, chaque sujet par une synthèse afin de vérifier sa
compréhension ("Si j'ai bien compris,.......... ?", "En résumé, on peut donc dire que…..."). Utiliser
des phrases de transition pour introduire les nouveaux sujets.

Fin de l'interview
 Annoncer que l'interview est terminée et dire que l'on est très satisfait de la discussion ;
 Demander si les interlocuteurs ont des questions à poser ou s'ils veulent ajouter quelque
chose ;
 Remercier tous les interlocuteurs pour le temps et les efforts investis.

Analyse et évaluation en réunion plénière de l'équipe


Après les interviews avec les différents groupes, l'équipe d'appui se réunissent pour échanger
sur les résultats obtenus, tirer les conclusions et formuler les points à retenir pour les travaux
suivants. L'équipe élabore ou complète une liste de problèmes et d’atouts.

Points d’attention
Il est bon d'utiliser avec les habitants un langage simple. Il faut s'assurer que la terminologie
(technique) est traduite ou expliquée de façon compréhensible.
Ainsi, il est conseillé aux animateurs de se concerter avant de commencer les interviews et ce,
pour trouver la bonne formulation. 33
Objectifs Méthodologie

 Compléter et vérifier sur


place les informations Préparation
obtenues grâce aux cartes
de la zone et aux Immédiatement après avoir fait la carte du village, il est demandé aux
Interviews semi habitants d'indiquer les axes à parcourir pour la découverte de la zone (douar
structurées. ou quartier). Pour chaque axe, on estime la distance à parcourir. Un peu plus
tard, les axes peuvent être coupés en deux et parcourus par deux groupes.
 Découvrir la diversité de la
zone diagnostiquée.
 Identifier (l’utilisation, les Constitution des groupes de prospection
tendances et les Le transect se fait en groupes d’habitants (mixtes si c’est possible). Cela
problèmes de chaque permet, en cours de route, de recueillir le point de vue des membres des
partie de la zone ainsi différents groupes socioprofessionnels. Le nombre de groupes dépend du
que les solutions nombre d'axes à parcourir.
possibles pour une
meilleure utilisation.
Conduite des prospections
Le transect se fait à pied. Au cours de la prospection, l'attention est attirée sur
les différents éléments des zones à parcourir. La commune ou le quartier est
aussi une zone à prospecter. Toutes les informations sont notées par
Durée approximative l'encadrement selon des outils préétablis. Les habitants signalent les limites
et précisent les caractéristiques discriminantes entre deux unités (sols,
Outil n°
 Préparation et constitution pente, eau, marché du travail). Il ne s'agit pas seulement de prospecter le
des équipes : 30 minutes ; milieu biophysique mais aussi de discuter des conflits liés à l'utilisation des
ressources et des infrastructures de la zone, de l'histoire de leur gestion et de
 Conduite des prospections
leur utilisation, de l'état des infrastructures, de l'élevage, de l'état des maisons,
: 2 heures ;
etc.
 Dessin des transects et Outil n° 22
simulation d'exposé : 1
heure 30 minutes
 Réunion d'équipe : 1
Transect
Dessin des transects et simulation d'exposé
De retour au douar ou au quartier après la prospection, l'équipe trace le
heure
transect exécuté sur une grande feuille de papier. Les dessins sont réalises
par les habitants (éventuellement en langue locale) avec le concours de
l'animateur. Un membre de l'équipe se prépare pour l'exposé en séance
plénière. Veiller à ne pas se perdre dans les détails et bien expliquer les
aspects intéressants.
Matériel
Cahiers, bics, feutres, Réunion de l'équipe
grandes feuillies, planches,
A la fin des travaux de transect, l'équipe d'appui (assistée des représentants
punaises.
des groupes d’habitants) se réunit pour évaluer et compléter la liste des
problèmes et d’atouts.

Points d’attention
Pour la répartition en équipes, avoir le soin d'inviter des habitants qui
connaissent bien la zone. Avertir de l'effort physique à fournir. Il faut limiter la
marche à 4 ou 5 kilomètres. 34
Objectif Méthodologie
 Connaître les événements
historiques importants qui ont
Préparation et choix des groupes ou personnes à interviewer
eu un impact sur l’évolution de
la zone. L'équipe d'appui discute du type d'informations que l'on souhaite recueillir
puis des personnes ressources du quartier ou du douar à inviter pour la
discussion. Il est utile d'inviter des personnes âgées (hommes et femmes)
qui connaissent la localité depuis longtemps, mais aussi des jeunes qui
peuvent donner leurs points de vue sur les événements récents.
Outil n°

Elaboration du profil historique


Durée approximative
Demander à l'assistance quels sont les événements importants dans
 Préparation et choix des l’histoire de la localité ou de la région. Il faut surtout chercher les points de
groupes ou personnes à repère local (famines, sécheresses, ouverture de l’école, etc.) auxquels
interviewer : 30 minutes les habitants se réfèrent en parlant des événements. Essayer de savoir à
 Elaboration du profil quelle date l'événement a eu lieu. Demander aux Outil participants
n° 23 la
historique : 1 à 2 heures ; chronologie des événements (voir figure 5.1) et les changements
intervenus dans la société suite de ces événements. On peut également
 Réunion de I'équipe : 1 heure Profit historique
demander aux habitants s'ils ont eu la possibilité de s'adapter aux
changements. Procéder ensuite à la simulation de l'exposé à présenter
dans la réunion de restitution.

Réunion de l'équipe d'appui


Matériel
Suite à l'élaboration du profil historique, l'équipe d'appui (assistée des
Cahiers, bics, feutres, grandes représentants des groupes de villageois) se réunit pour compléter la liste
feuilles, petits cartons, planches, des problèmes et des atouts.
punaises.

Points d'attention
Il est possible d'utiliser des cartons pour chacun des événements, puis de
les classer chronologiquement. Il est aussi possible d'utiliser une grande
feuille.

35
Outil n° 24

Profil historique (exemple)

1912 Début du protectorat

1936 Séisme

Ouverture de l’école dans le douar


1953

36
Construction du 1er centre de santé dans le quartier
1958
Objectif Méthodologie

 Repérer les activités des Explication en séance plénière


habitants ou de certains
L’animateur explique l'objectif de l'exercice en séance plénière. Le
groupes
type de groupes à constituer dépend de l'objectif de l'exercice : si
socioprofessionnels au
l'objectif est de connaître les activités liées au genre ou celles
cours de l'année.
spécifiques à un groupe de villageois, il vaut mieux former des
groupes socioprofessionnels. S'il s'agit des activités de tout le
monde ; des groupes mixtes peuvent être formés à cet effet.

Elaboration du calendrier saisonnier des activités


L’année peut être divisée, selon les habitudes du milieu, en mois
(utiliser des noms locaux, des couleurs différentes et/ou des
symboles pour mieux visualiser) ou en fonction du climat (les
saisons) ou des activités dominantes (semis, récoltes). Le travail
Durée approximative peut se faire sur le sol en utilisant des cailloux, du bois, des feuilles
 Explication en séance (d'arbres), de petits papiers colorés etc. ou sur une grande feuille
Outil n° 25
de papier avec des feutres. Selon les objectifs, les habitants
plénière et répartition en
groupes : 30 minutes ; remplissent le tableau en mentionnant les différentes activités.

 Elaboration du calendrier Calendrier saisonnier


Chaque groupe peut choisir un domaine d'activité différent. Ainsi, ils
peuvent mentionner les activités de base et celles pratiquées
saisonnier 1 à 2 heures ; temporairement durant : les périodes de fête et de cérémonies, les
 Réunion de 1'équipe périodes de dépenses et de revenus, les périodes de vaccination
d'appui : 1 heure des animaux, etc. (cf. Figure 6.1) Le groupe analyse le résultat final
en faisant ressortir la densité des activités à certaines époques de
l'année, en repérant les relations entre les activités, etc. Chaque
groupe fait une simulation de l'exposé à présenter lors de la réunion
de synthèse.

Matériel
Réunion de l'équipe d'appui
Feutres, grandes feuilles de
Une fois l'élaboration du calendrier saisonnier réalisée, l'équipe
papier, planches, punaises,
d'appui (assistée des représentants des groupes d’habitants) se
petits papiers colorés.
réunit pour compléter la liste des problèmes et des atouts.

Points attention
L’utilisation de symboles peut beaucoup aider à comprendre le
calendrier. Il est parfois bon de commencer par le mois ou la
période en cours et de poser ensuite les questions suivantes :
Quelles sont les activités que vous avez effectuées aujourd'hui ou
pendant les dernières semaines ?
 Pourquoi faites-vous ces activités à cette période ?
 Y a-t-il un lien entre ces activités ?
 Quelle est l'activité qui prend le plus de temps ?
 Arrivez-vous à tout faire comme il faut ?
 Quels problèmes de gestion du temps rencontrez-vous ?
37
Outil n° 26

Exemple de calendrier saisonnier d’un groupe d’ouvriers

Calendrier

Activité S O N D J F M A M J J A

 Vente de fournitures scolaires X X

 Travail dans l’immobilier X X X X

 Le petit commerce informel X X X

38
 Restauration dans les plages X X X

 Cueillette des oranges

39
Outil n° 27

Calendrier journalier

Objectif Méthodologie
 Connaître I'emploi du
temps par genre et par
groupe socio-
professionnel pour Choix des ménages à interviewer
plusieurs activités d'un
On peut choisir au hasard certains des ménages de la zone. Il est
ménage.
aussi possible de faire une classification par ordre de prospérité ou en
utilisant des critères permettant de distinguer les ménages selon leur
composition, leurs activités agricoles, leurs autres activités
économiques, etc.

Durée approximative
Interview semi structurée du ménage
 Choix de ménages à Suivant l'objectif ou le temps disponible, l'interview peut être conduit
interviewer : 3 heures avec tous les membres du ménage ou avec chacun pris
(avec classification), 1 individuellement. Il est préférable de choisir cette deuxième alternative
heure (au hasard) ; et de comparer ensuite les réponses obtenues concernant la
 Interview semi structurée répartition du temps. Procéder d'abord à l'inventaire de toutes les
du ménage : 1 heure par activités quotidiennes des membres du ménage. Demander ensuite
membre, 1 heure pour la combien de temps est utilisé par jour pour les différentes activités,
mise en commun entre éventuellement en précisant la partie de la journée (matin, soir).
les membres du ménage Toutes les informations sont dessinées sur une grande feuille avec
des feutres en faisant attention à la chronologie des activités (même
 Réunion de l'équipe principe que pour le calendrier saisonnier). Poser aussi des questions
d'appui : 1 heure sur les problèmes de gestion du temps et sur les autres activités que
chacun aimerait faire en plus.
Au cours de la mise en commun entre les différents membres du
ménage, mettre l'accent sur les activités et la gestion du temps de
l'ensemble du ménage (cumul des informations), sur les problèmes de
gestion du temps, les différences entre genres et classes d’âge, ainsi
que sur les autres activités qu'ils aimeraient mener.

Réunion de l'équipe d'appui


A la fin de l'élaboration du calendrier journalier, l'équipe d'appui se
réunit pour compléter la liste des problèmes et des atouts.
Matériel
Bics, cahiers, grandes feuilles
de papier, planches, feutres,
punaises. Points d'attention
Pendant les interviews, ne pas s'intéresser seulement aux activités
économiques ; chercher de l'eau ou du bois de chauffe prend aussi
une partie du temps. Amener les membres du ménage pendant la mise
en commun à évaluer la répartition du temps des autres

Outil n° 28

40
Diagramme de Venn
Objectifs
Méthodologie
Aider les habitants à :
 identifier les institutions Identification des structures externes et internes par les groupes
villageoises et les intervenants ; d’habitants
 apprécier les relations entre Les habitants identifient les structures internes et externes à la localité .
eux et l'importance de celles-ci pour Faire ensuite l'inventaire des autres organisations locales existantes, qui
le développement de la zone. sont importantes pour le développement local. Attribuer un symbole à
chaque structure mentionnée sur la liste (Tableau 9.1). Après avoir établi la
liste des organisations villageoises prioritaires selon leur l'importance pour
le développement du village, les villageois indiquent l'activité principale
des structures les plus importantes.
Tableau 9.1 : Présentation des organisations locales

Durée approximative Organisations Symbole Activité principale


 Identification des structures
Association du A.L Animation socioculturelle
externes et internes par les groupes
quartier
d’habitants : 1 heure
 Elaboration du diagramme Notables N Gestion des conflits
de Venn par chaque groupe
d’habitants : 1 heure Coopérative Services sociaux
 Réunion de l'équipe
d'appui : 1 heure -----------

Elaboration du diagramme de Venn par les groupes d’habitants


Matériel Le principe de base de ce diagramme est de créer un symbole pour
Feutres, grandes feuilles, planches, chaque instance sous forme de cercle. La grandeur du cercle reflète
punaises, ciseaux, petits cartons l'importance de l'instance (par exemple pour le développement du
colorés. douar/quartier). Les interactions entre deux instances sont symbolisées par
des flèches. La méthode laisse beaucoup de liberté à la créativité des
participants. Les conflits peuvent être indiqués par le symbole
l'épaisseur des flèches reflétant l'importance de la relation.
Le diagramme de Venn est donc à élaborer pour connaître les relations
entre les structures internes du village. En ce qui concerne les relations
avec l'extérieur pour l'exécution des activités, le diagramme de Venn peut
être enrichi par tous les intervenants autour du douar ou du quartier. Chaque
groupe fait une simulation de l'exposé à présenter en séance plénière.
Réunion de l'équipe d'appui
Après l'élaboration des diagrammes de Venn, l'équipe d'appui se réunit
pour compléter la liste des problèmes et des atouts.
Points d'attention :
Pour faire l'inventaire des organisations, il est toujours nécessaire de
demander à l'assistance de mentionner uniquement les organisations
importantes pour le développement de la zone et non pour eux même.

41
Outil n° 29

Questionnaire personnes en situations de précarité


Enquêteur : ………………………………………………………………………………
N° du questionnaire :……….
Lieu de rencontre de la personne : ……………………………………………..

1. Sexe : Féminin Masculin Age : …….……...

2. Provenance / Origine : ………………………………

3. Itinéraire :

a. 1ère étape : ………………………………………………………….

b. 2ème étape : …………………………………………………………..

c. 3ème étape : …………………………………………………………….

4. Statut social : Célibataire Veuf (ve) Marié (e)

Divorcé (e) Nombre d’enfant : ……..

5. Lieu et type de résidence: Individuel Collectif

Location Propriété Bidonville Fandaq

Sommaire Sans Domicile Fixe

Autres (à préciser) ………………………………………………………………………..........

6. Durée dans cette situation: ……………………………………………………………………..

7. Type de précarité :

Malade mental sans abri Personne à besoins spécifiques

Femme en situation de précarité Personne âgée sans ressources

Mendiant ou vagabond Enfant en situation de rue

Ex détenu sans ressources

Autres (à préciser) : …………………………………………………………………………..

8. Les principales causes de précarisation :

Rupture familiale Enprisonnement de l’un des parents

Divorce Perte de l’un des parents

Dépérdition scolaire Pauvreté

42
Maladies chroniques Perte de logement

Perte d’emploi Accident de route

Autres à spécifier : ……………………………………………………….………………..

9. Niveau d’instruction

Analphabète Ecole coranique/Msid Niveau primaire

Niveau collège Niveau secondaire Niveau supérieur

10. Qualification et savoir-faire

Commerce Artisanat Maconnerie Mécanique

Elevage Agriculture Ménage Menuiserie

Autres à spécifier : ………..………………………………………………….………………..

11. Relations familiales :

Visites régulières (Périodicité) Irrégulières En rupture

12. La personne a – t – elle acceè s aè quelques services sociaux de base ? lesquels ?

Services Suggestions pour l’amélioration

 ………………………….. …………………………………………………………...

 ………………………………. …………………………………………………………...

 ………………………………. …………………………………………………………...

13. Est ce que la personne appartient à un groupe ? Non Oui

Si oui, quel est la taille du groupe : …….………

Comment les membres du groupe communiquent entre


eux ? ..........................................................................................................................................................................
..................................................................................
……………………………………....................................................................

Qui prend les décisions et comment ?

……………………………………………………………………………………………...................................................................................
......................……………………………………………………………………………………………………………………..……………………………

14. Calendrier d’activités

a. calendrier journalier de la personne

43
Tranche horaire Activité Lieu ou endroit

De ………….. à …………. 1. ………………………………………………………………….……. …………………………………

De ………….. à …………. 2. ………………………………………………………………….……. …………………………………

De ………….. à …………. 3. ………………………………………………………………….…….. …………………………………

De ………….. à …………. 4. ………………………………………………………………….……. …………………………………

b. Calendrier hebdomadaire
Activité Lieu L M M J V S D

1.

2.

3.

4.

c. Calendrier annuel

Activité Lieu J F M A M J J A S O N D

1.

2.

3.

15. Que propose la personne pour améliorer ses conditions de vie ?

1. ………………………….………………………………….................................................................…………………
2. ………………………………………………………………………………………………………………………………
3. ……………………………………………………………………………………………………………………………
Nom de la personne entretenue ……………………………………………………………..
Ou peut-on le retrouver en cas de service social ………………………………………………………….

Diagnostic participatif

44
Etape 4.
Analyse et évaluation des - Priorité et hiérarchie des problèmes
besoins - Cadre du Harvard, analyse genre
- Arbre de problèmes
- Grille Forces, Faiblesse, Opportunités et Menaces
- Entretiens semi structuré
Objectifs - Techniques d’animationMéthodologie

 Se mettre d'accord sur les Préparation


problèmes et les atouts de la
Les habitants, assistés par l'équipe d'animation, vérifient et complètent la liste
zone.
des problèmes et des atouts en se basant sur les résultats des outils du
 Etablir une liste des diagnostic. Pour éviter que la liste ne soit trop longue, il est important de voir si
problèmes prioritaires et leur certains problèmes se recoupent. La liste est transcrite sur une grande feuille. Il
hiérarchie par groupes. faut rester objectif et essayer de formuler les problèmes en restant fidèle à ce
que disent les populations et en étant le plus précis possible. Il est important de
souligner que les atouts du village constituent déjà une base sur laquelle il faut
s'appuyer pour favoriser le développement du quartier ou de la commune.

Exposé des listes des problèmes et des atouts en séance plénière


Un des habitants présente les listes des problèmes et des atouts et demande
l'approbation des différents groupes socioprofessionnels. Les listes sont alors
discutées, complétées et amendées.

Priorités et hiérarchie des problèmes par groupes


Les différents groupes choisissent dans la liste les cinq problèmes prioritaires.
Se limiter à citer cinq problèmes prioritaires permet d'éviter une trop longue liste
Durée approximative après la mise en commun qui serait difficile de maîtriser. Pour identifier ces cinq
problèmes, on peut procéder soit par discussion ouverte, soit par élimination (par
 Préparation : 1 heure exemple, sur les 35 problèmes retenus, en sélectionner d'abord 10 puis, sur ces
 Exposé et discussion de 10, en choisir 5), soit par vote si le nombre de problèmes ou de membres du
la liste des problèmes et des atouts groupe est restreint.
en plénière : 30 minutes (avec Les cinq problèmes prioritaires doivent ensuite être hiérarchisés. Plusieurs
présentation des résultats des méthodes peuvent être utilisées:
outils : 2 heures  discussion ouverte : s'assurer que l'ensemble du groupe participe ;
 Etablissement des  vote : compter le nombre de votants pour le problèmeOutil n° 30en mettant
considère
priorités par groupe d’habitants : des points ;
1 heure  matrice de préférence par pair : comparer deux problèmes et indiquer l'ordre
 Priorité et hiérarchie des problèmes
Exposé de la liste des
de préférence entre les deux; procéder ainsi pour tous les problèmes. Elaborer
une matrice de visualisation (cf. Figure 11.1) en utilisant éventuellement des
problèmes par groupe : 30 minutes
symboles. Compter combien de fois un problème a été préféré à un autre et
établir une hiérarchie ;

Mise en commun
Chaque groupe expose sa liste de problèmes pendant la mise en commun en
séance plénière et explique les raisons de son choix et les critères utilisés.
L’animateur fait une synthèse ; il indique les problèmes prioritaires communs et
ceux qui sont spécifiques à chacun des groupes.

Matériel Point d'attention


Feutres, grandes feuilles, planches, Il faut éviter toute compétition entre les différents groupes d’habitants ; ne pas
punaises. établir de hiérarchie entre eux ; tous les problèmes mentionnés par les groupes
doivent faire partie de la liste de la localité. Ainsi, les problèmes des groupes
marginalisés trouvent également place sur la liste.

Il est important de bien formuler le problème de façon à faire comprendre où se


situe la difficulté. Il faut éviter de formuler le problème sous forme d'absence de
solutions, par exemple « manque d’eau». Le problème peut aussi être davantage
précisé lors de la réunion de synthèse avec les habitants. 45
Outil n° 31

Figure 9.1. Exemple de matrice de préférence

Eau

Electricité
électricité

AGR
AGR AGR

Piste
Eau électricité AGR

Ecole
Eau électricité AGR Piste

46
Dispensaire
Eau électricité AGR Dispensaire Dispensaire

Eau électricité AGR Piste Ecole dispensaire

Préférences : (1) AGR, (2) Electricité, (3) l’Eau (4) dispensaire (5) piste et (6) Ecole

Outil n° 32

Le cadre d’analyse de Harvard

PPROFIL D’ACTIVITES
Femmes & Filles Hommes & Garçons

A. Activités liées à la production

Agriculture

- Activité 1. Alimentation du bétail


- Activité 2. Désherbage des champs
- Activité 3. …………………………………….

47
Commerce

- Activité 1. Approvisionnement
- Activité 2. Vente des produits
- Activité 3. ………………………………

B. Activités liées à la reproduction

- Collecte de l’Eau
- Collecte du bois de feu
- Education des enfants
-
C. Activités de cohésion sociale

- Prise en charge des personnes en


souffrance
- Gestion des relations sociales
-

Outil n° 33

PROFIL, ACCES ET CONTROLE


Accès Contrôle

Femmes Hommes Femmes Hommes

1. Ressources

- Terre / foncier
- Financement
- Equipements
- Main-d’œuvre
- Information
- Savoir et savoir-faire
- ……………………

2. Bénéfices

- Revenu gagné hors foyer

48
- Revenus des biens
- ………………………

Outil n° 34

FACTEURS D’INFLUENCE
Impact ? Possibilités ? Contraintes ?

- Décisions du douar Méthodologie


- Décisions communales
Objectifs
- Système politique local
 Visualiser la complexité des Choix des problèmes à analyser
- Associatif
problèmes, leurs causes et L'équipe d'appui étudie la liste des problèmes et examine si certains d'entre eux
- Economiques
conséquences ; peuvent être regroupés. Chaque groupe aura à analyser un seul problème à l'aide de
- Actions communales
Identifier et analyser les causes
l'arbre à problèmes ainsi que 2 à 3 autres problèmes sans visualisation.

- Programmes
les plus sectoriels
pertinentes pour la
recherche de solutions.
- …………………………. Réunion d'introduction des habitants
Explication des objectifs par l'animateur : analyser les problèmes prioritaires, en définir
les causes et les effets. Voir ensuite sur quelles causes on peut et veut agir. Faire une
afin de mettre le doigt sur leurs
analyse plus détaillée de quelques problèmes

Durée approximative causes les plus importantes. Sur cette base, chercher des solutions
et, par la suite, les actions aè entreprendre. Outil n° 35
Choix des problèmes à analyser :
1 heure
E n c a d r é 11 . 1 : Exemple de questions permettant d'identifier les
Réunion d'introduction avec les
habitants : 30 minutes Arbre de problèmes
causes, effets, solutions et actions
Construction de I’ arbre à
Causes A quoi ce problème est-il dû ?
problèmes en groupe : 1 heure
Où se situe le mal ?
Analyse des autres problèmes : 1
heure
Effets Que se passe-t-il si le problème, cette situation,
Assemblée des habitants : 1 heure persiste ?
A quoi faut-il s'attendre si rien n'est fait ?
Quelles sont les conséquences du problème ?

Solutions Voulons-nous faire quelque chose pour remédier à ce


problème ?
Matériel
activités "Si oui, que pouvons-nous faire ? Quelles solutions ont
Feutres, grandes feuilles de été autrefois tentées mais n'ont pas eu de réussite ?
papiers, planches, punaises, Pour quelles raisons ? Que pouvons-nous maintenant
ciseaux, petits cartons colorés. tenter pour résoudre ce problème ?

Actions Si nous pensons avoir trouvé des solutions, que


devons-nous faire pour les mettre en oeuvre ?

Pour faire une analyse détaillée, travailler en groupes. L’expérience a montré qu'il est
préférable de constituer des groupes mixtes, car cela permet d'avoir différents points
de vue sur les causes d’un problème.

Arbre à problème en groupe


49
Expliquer qu'il faut se faire une idée des causes et des conséquences du problème
considéré pour savoir que faire par la suite pour y remédier. L'image de l'arbre permet
d'introduire un autre outil : l'arbre à problème. Faire d'abord l'inventaire des causes et
Inventaire des causes
L‘animateur note sur le tableau le nom du problème principal. Il demande ensuite à chaque membre du
groupe de réfléchir aux causes de ce problème. Il pose la question "A quoi ce problème est-il dû ?" Ensuite,
il demande à chacun à tour de rôle de mentionner une cause du problème. Un des habitants écrit les causes
énoncées sous forme de mots clés sur un carton, en langue locale ou en langue arabe (un carton par cause).
Si l'ensemble du groupe est d'accord sur une cause, sur sa formulation et sa représentation, l'animateur met
le carton à gauche sous le nom du problème. L'animateur continue à rechercher les causes jusqu'à ce que le
groupe n'ait plus rien à proposer. Ainsi, on obtient une longue liste des causes, non encore classées.

Construction des racines de l'arbre


Une fois terminée l'identification des causes, L’animateur annonce la construction de l'arbre à problème. Les
participants sont invités à choisir parmi les causes du problème celles qui sont directes. L'animateur pose la
carte, et lit : « le problème existe, parce que … ». Une fois les causes primaires identifiées, on étudie pour
chaque racine les causes secondaires. De nouveaux cartons peuvent être ajoutés pour compléter l'arbre.

Inventaire des effets


L'animateur demande ce qui se passera si le problème persiste. Il pose la question : « Qu'est-ce que ce
problème entraîne ? ». Chacun propose à tour de rôle ses idées. Elles sont notées sur des cartons avec un
symbole. Après approbation du groupe, ces cartons sont mis au dessus du nom du problème, à gauche.

Construction des branches de l'arbre


Pour la construction des branches de l'arbre, on étudie les effets du problème. On adopte la même procédure
que pour les causes. Les participants sont invités à choisir parmi «les cartons des effets» ceux qui
découlent directement du problème. L'animateur pose la carte, et lit : « le problème ... a comme résultat … ».
Ensuite, on étudie si cet effet a encore d'autres conséquences.

Vérification de l'arbre
Une fois tous les cartons fixés sur le tableau, l’animateur annonce que l'on va étudier ensemble la logique de
l'arbre. Il commence par le bas et lit : « le phénomène A entraîne B, etc. » et, si le groupe est d'accord, il
trace une flèche de bas en haut (cause à effet).

Choix des causes les plus importantes


A partir de l'arbre élaboré, un choix est opéré parmi les causes les plus importantes sur lesquelles on pense
que l'on peut et veut agir.
Quant aux causes identifiées, on peut en distinguer divers types :
 Causes sur lesquelles on ne peut agir : exemple des phénomènes naturels ou des changements intervenus
avec le temps qui rendent impossible tout retour à la situation antérieure.
 Causes sur lesquelles on peut agir : pour trouver une bonne solution, il est très important de bien formuler la
cause. Pour choisir la cause sur laquelle on va agir afin de réduire le problème central, il faut prendre en
compte plusieurs critères :
a. choisir une cause importante, c'est-à-dire celle dont la résolution aura des résultats tangibles, donc un
impact sensible sur le problème ;
b. choisir une cause dont les habitants peuvent maîtriser les solutions ; souvent cela demande de considérer
une cause qui se situe en bas de l'arbre à problèmes.

Simulation
Chaque groupe fait une simulation de l'expose à présenter en séance plénière. Si la présentation de l'arbre
est trop compliquée, il est possible d'exposer uniquement les causes sur lesquelles on veut et peut agir.

Réunion plénière (acteurs et habitants)


Après chaque exposé des résultats des travaux en groupe, l'assemblée discute et adopte les causes sur
lesquelles on veut et peut agir.

Points d'attention
Veiller à la pertinence des causes à chercher et éviter de trop s'éloigner du problème posé ou de se
50 référer à
des causes qui ne sont pas directement liée au problème. D'autre part, en cherchant les racines profondes,
on touche à des activités propres aux paysans et donc sur des solutions à leur portée.
Objectifs

- SWOT permet l’identification des forces et des faiblesses de l’organisation ou de l’ILDH, à la lumière des opportunités et menaces
de l’environnement externe.

- Elle vise à identifier les stratégies qui maximisent le potentiel de forces et d’occasions et qui minimisent l’impact des faiblesses et
des menaces.

- SWOT peut servir à toutes les phases du cycle de l’ILDH. Elle est utilisée le plus souvent pour l’auto-évaluation institutionnelle ou
de projet et pour la planification : la définition de stratégies, qui correspond à la phase de programmation.

Méthodologie

La méthode consiste à faire une analyse externe et une analyse interne. Les participants, membres du CLDH et de l’EAC ou
participants à l’ILDH réalisent cette analyse de manière collective ou en sous-groupes, et ensuite mettre en commun en séance
plénière. Sur base des conclusions de l’analyse, des stratégies seront définies.

Etape 1 : Analyse externe : opportunités et menaces


Outil n° 36
Il s’agit de déterminer les occasions et les menaces au moment de l’analyse ou prévus dans le futur et de les prioriser en remplissant
la grille suivante :

Type de facteurs Facteur (aspect


La grille FFOMQualification
En quoi cela facilite / Total Priorité
spécifique) fait obstacle à l’atteinte
de l’objectif

Colonne 1 : Il s’agit d’abord de définir les types de facteurs qui peuvent être pris en considération : ceux qui peuvent avoir une
influence sur l’organisation ou le projet dans l’atteinte de ses objectifs.

Colonne 2 : Pour chaque type de facteur, il faut définir l’aspect spécifique qui influence l’organisation ou le projet.

Colonne 3 : Pour chaque facteur (aspect spécifique), il faut définir en quoi il contribue/facilite/aide à l’atteinte de l’objectif ou en quoi
il empêche/fait obstacle à l’atteinte de l’objectif. Les facteurs qui facilitent l’atteinte de l’objectif sont des occasions et les facteurs qui
empêchent l’atteinte de l’objectif sont des menaces.
NB. Certains facteurs peuvent être à la fois être occasions et menaces.

Colonne 4 : Au sein de chaque sous-groupe, les participants individuellement puis collectivement attribuent une cote de 1 à 5 à
chaque facteur, selon leur appréciation de son importance et de son influence sur l’atteinte des objectifs (1 : peu important à 5 : très
important).

Colonne 5 : Les cotes de chaque sous-groupe ayant qualifié les mêmes facteurs sont totalisées.

Colonne 6 : Sur base des totaux de la colonne 5, les priorités sont données aux différents facteurs d’influence qu’on peut classer en 3
groupes : de P1, les plus prioritaires à P3, les moins prioritaires. Pour ce faire, en fonction du nombre de sous-groupes et donc de la
cote maximum qui peut être attribuée à un facteur (colonne 5 ), on peut déterminer les cotes correspondant à P1, celles à51P2 et celles
à P3.
Méthodologie (suite)

Etape 2 : Analyse Interne : forces et faiblesses


Il s’agit de déterminer les forces et les faiblesses au moment de l’analyse ou prévus dans le futur et de les prioriser en
remplissant la grille suivante :

Type de facteurs Facteur (aspect En quoi cela facilite / Qualification Total Priorité
spécifique) fait obstacle à l’atteinte
de l’objectif
Outil n° 36

La grille FFOM (suite)

Colonne 1 : Il s’agit d’abord de définir les types de facteurs qui peuvent être pris en considération : ceux qui peuvent avoir
une influence sur l’organisation ou le projet dans l’atteinte de ses objectifs.

Colonne 2 : Pour chaque type de facteur, il faut définir l’aspect spécifique qui influence l’organisation ou le projet.

Colonne 3 : Pour chaque facteur (aspect spécifique), il faut définir en quoi il contribue /facilite /aide à l’atteinte de
l’objectif ou en quoi il empêche/fait obstacle à l’atteinte de l’objectif.
Les facteurs qui facilitent l’atteinte de l’objectif sont des forces et ceux qui empêchent l’atteinte de l’objectif sont des
faiblesses.
NB. Certains facteurs peuvent être à la fois être forces et faiblesses.

Colonne 4, 5 et 6 : Idem Analyse externe

L’application de SWOT est facilitée par les supports visuels : tableaux, cartons…
Chaque succès, échec, potentialité et obstacle est inscrit sur un carton (de préférence choisir une couleur par catégorie).
Les cartons sont accrochés sur un tableau selon la matrice présentée ci-dessus.
Lorsqu’on totalise les facteurs d’influence (colonne 5 de la grille), si on observe des différences importantes de cotes (ex.
5 pour un sous-groupe et 1 pour un autre), il s’avère souvent utile de clarifier la signification du facteur ou de comment il
a été analysé. Cela peut refléter des différences de compréhension qui requièrent parfois des informations
complémentaires.

Forces Faiblesses

F1. ………………………………………………………………………. F1.……………………………………………………………………….


F2. ………………………………………………………………………. F2. ……………………………………………………………………….
F3. ………………………………………………………………………. F3.……………………………………………………………………….

Opportunités Menaces

O1. ………………………………………………………………………. M1.……………………………………………………………………….


O2. ………………………………………………………………………. M2. ……………………………………………………………………….
52
O3.………………………………………………………………………. M3. ……………………………………………………………………….
Outil n° 37

Information des acteurs sur le lancement de la collecte de données

Royaume du Maroc
Ministeè re de l’Inteé rieur
Province de …………………
Secreé tariat Geé neé ral
N°…..

A
Mesdames, Messieurs les Directeurs et Délégués des
Services Extérieurs et Présidents (es) des associations

Objet : lancement des travaux d’élaboration de l’Initiative locale pour le développement


humain.

Comme vous le savez, pour des questions d’efficacité et d’efficience, les actions de
l’INDH au niveau local se fondent sur une vision et un plan d’action concerté appelés
l’Initiative Locale de Développement Humain. La démarche adoptée pour la réalisation de
ladite initiative commence par un diagnostic de la situation qui permet de cerner les entraves
du développement, d’identifier les forces des communes, en tant que bassin de vie, et de

53
voir quels sont les alternatives possibles pour améliorer le bien être des citoyens dans le
besoin notamment.

A cet effet, nous vous informons du lancement de l’opération de collecte de données


et vous demandons de bien vouloir prêter assistance et concourt à l’équipe d’animation
communale chargée de cette opération.

Comptant sur votre entière collaboration, veillez croire, Mesdames, Messieurs, en


l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Outil n° 38

Canevas du rapport de l’état des lieux

1. La description de la commune et des données géographiques ;

2. Les ressources de la commune ;

3. Les données démographiques ;

4. Les données économiques ;

5. Les relations entre la zone et son environnement et les effets des politiques
nationales ou internationales ;

6. Les principaux problèmes de la commune et la formulation des premières.

54
Outil n° 39

Modèle de lettre à adresser aux Caïds en vue de préparer les ateliers


de diagnostic participatif par douar
Royaume du Maroc
Ministeè re de l’Inteé rieur
Province de …………………
Commune Rurale ………….
N°…..

A Messieurs, le Caïd

Objet : Initiative Nationale de Développement Humain

Dans le cadre du programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural, les Comités
Locaux de Développement Humain sont appelés à préparer une Initiative locale pour le
développement humain. Pour ce faire, un travail de diagnostic et d’analyse des besoins est
lancé depuis quelque temps. A cet effet, nous avons le plaisir de vous informer de
l’organisation des ateliers de diagnostic participatif au niveau des douars.

Comptant sur votre précieux appui pour la mobilisation des personnes concernées et
la tenue des ateliers, veuillez recevoir, Messieurs le Caïd, l’expression de nos sentiments les
meilleurs.

Programme des ateliers de diagnostic participatif par lieux de centraliteé

Douars Lieu de rencontre Dates de rencontres

55
Outil n° 40

Objectifs
Analyse des approches alternatives
Il s’agit d’un regroupement des objectifs liés de façon cohérente et qui peuvent, ensemble, faire objet d’une
intervention. Ainsi, les objectifs à ce niveau sont :

1. Identification des chaînes d’objectifs en cohérence et pouvant constituer une intervention ;

2. détermination de l’idée de projet en procédant à une analyse de faisabilité.

L’analyse doit se faire à la base d’un ensemble de critères portant sur la faisabilité sociale, culturelle, technique,
écologique, institutionnelle, économique..

Méthodologie

1. Chercher les objectifs qui en se regroupant constituent une chaîne cohérente (stratégies d’intervention) ;
2. Etudier la faisabilité des stratégies identifiées suivant les données structurelles et conjoncturelles du porteur
notamment ;
3. Choisir les stratégies faisables consenties par l’assistance.
4. En se fondant sur les conclusions de l’analyse des stratégies, identifier le niveau d’intervention dans l’arbre des
objectifs ;
5. L’objectif du premier niveau dans la stratégie choisie constituera le but de développement de votre ILDH;
6. Les moyens situés au deuxième niveau dans la stratégie choisie, formeront les objectifs de l’ILDH ou les
résultats à moyen terme de l’ILDH;
7. Les moyens qui se situent au troisième niveau de votre arbre des objectifs constituent les résultats à court
terme;
8. Les activités seront les moyens situés au quatrième niveau à compter du niveau du but du projet.

Les objectifs non retenus peuvent toujours servir pour l’évaluation ultérieure. Aussi, ces objectifs doivent être utilisés
dans l’appréciation des suppositions.

56
Outil n° 41

ANALYSE DES SUPPOSITIONS

Objectifs
Les suppositions sont l’ensemble des facteurs importants pour la réussite du projet mais non directement
influencés par ce dernier. Enoncées à la forme positive comme les objectifs, les suppositions peuvent être
déduites de la hiérarchie des objectifs. Leur appréciation dépond de leur importance et de leur probabilité
de réalisation.

Une logique d'intervention ne couvre jamais toute la réalité concernée. En effet, des facteurs externes à
l'intervention existent et ont une grande influence sur celle-ci. Le fait qu’une réalité soit "externe" ne
justifie pas, en elle seule, son omission. De ce fait, il est important d’identifier et de garder visibles tous
facteurs susceptibles d’influencer le projet.

Certains facteurs externes se trouvent comme "objectifs" dans l'arbre des objectifs. D'autres sont identifiés
par des personnes ressources ou par les groupes concernés.

Méthodologie

1. Identifier les « objectifs » de l’arbre des objectifs, non inclus dans la logique de l’intervention mais
importants pour la réalisation de l’ILDH.
2. Placer ces « objectifs » comme facteurs externes à leur niveau approprié.
3. Identifier d’autres facteurs externes non repris dans l’arbre des objectifs mais que vous jugez
nécessaires pour la réussite de l’ILDH.
4. Contrôler à partir des activités si l’intervention a vraiment une logique complète.
5. Identifier pour chaque niveau les facteurs externes connus, nécessaires et suffisants pour atteindre le
niveau suivant.
6. Analyser les facteurs externes identifiés selon leur importance, la possibilité de les intégrer dans la
logique globale de l’intervention et sur leur probabilité de réussite ou d’échec.

57
Outil n° 42 : L’appréciation des facteurs externes
Le facteur externe est-il important ?

Non

Ne pas le garder dans


OUI
le cadre logique

Est-il probable qu’il se


réalise

Pratiquement Ne pas le retenir dans


sûr le cadre logique

Inscrivez-le comme
Assez probable supposition dans le cadre
logique.

Improbable Peut-on redessiner l’intervention


afin d’influencer le facteur extérieur ?

NON
OUI selon la grandeur du degré de
Redessiner l’intervention : fatalité de la supposition, nous
ajouter des résultats intermédiaires pouvons décider du sort et du
ou des activités déroulement du projet.
Outil n° 43

58
Vote pondéré

Objectifs
Le vote pondéré est un outil qui permet de faciliter le choix entre plusieurs possibilités lorsqu’il est important
pour un groupe d’obtenir une décision consensuelle.

Il s’agit de mettre en relief des idées, causes ou solution afin d’appliquer un traitement approprié.

La logique est sensiblement la même que celle du tableau multicritères à la différence qu’ici le critère de
pondération est individuel.

Méthodologie

1. discuter du capital de points à chaque membre du groupe. (a calculer en fonction du nombre de


possibilités du vote)

2. demander à chacun de :
- sélectionner 5 propositions dans l’ensemble soumis au vote
- attribuer 5 points à l’idée prioritaire
- puis 4, 3, 2, 1 .. par ordre décroissant de priorité

3. récapituler dans un tableau


- calculer le nombre de points par idée
- multiplier ce total par le nombre de votants pour cette idée
- classer les idées par ordre décroissant

En cas de difficulté sur le choix qui est fait, donner du temps à l’argumentation en faisant respecter les règles
que vous imposez en tant qu’animateur (durée du débat : « j’accorde 15 minutes pour débattre de ce vote
après quoi, nous prendrons une décision finale », objet de la discussion : « nous discutons sur le choix de
telle idée plutôt qu’une autre et c’est tout, il n’est pas question ici de remettre en cause la méthode, ni même
l’élimination de telle autre idée.. »)

Exemple :

- nombre de participants : 5
- 4 solutions
- critère de pondération : libre

Ahmed Laarbi Khadouj Mohamed Zineb TOTAL Classement


Choix 1 2 1 1 1 1 6 4
Choix 2 3 4 3 4 4 18 1
Choix 3 1 2 2 1 2 8 3
Choix 4 4 3 4 2 3 16 2

Outil n° 44

Tableau multicritères

59
Objectifs
L’analyse multicritères est un outil d’aide à la décision permettant d’effectuer en groupe de choix en fonction de
critères préalablement définis : choisir un sujet, une solution, une action, un problème à traiter, lorsque le nombre de
possibilités est important et de hiérarchiser les idées ou les solutions.

Méthodologie

1. Compléter un tableau à double entrée, comportant les solutions, les critères et leur poids :

- en colonnes, mettez les solutions, actions ou problèmes à traiter ;


- en lignes, mettez les critères de sélection (6 maximum) en indiquant leurs coefficients de pondération.

2. le poids de chaque indicateur doit être identifié en se basant sur des critères liés à la nature de chaque question :
Exemple 1 : Exemple 2 :
- critère très important : 3 - urgent : 3
- critère important : 2 - faisabilité : 2
- critère moyennement important : 1 - coût : 1

3. Dans quelle mesure chaque solution satisfait-elle les exigences de chaque critère ?

 inscrire dans chaque case, les notes (1 à 5) données par chaque membre du groupe. Toutes les actions, solutions ou
problème doivent être notés pour l’ensemble des critères
 totaliser les notes dans chaque case et multiplier le résultat par le coefficient de pondération
 effectuer le total de chaque colonne

Le problème, la solution ou l’action qui totalise le plus grand nombre de points sera retenu.

Exemple

Quelle est la solution la plus judicieuse possible, pour un centre d’accueil des personnes en situation de précarité ?

Nombre de participants : 2 4 solutions 3 critères de choix

Solutions, actions, problèmes Santé Hygiène de vie Ambiance générale Relation humaine

Critères
Réduction de la vulnérabilité (2+2) X 3 = 12 (2+2) X 3 = 12 (1+1) X 3 = 6 (3+3) x 3 = 18
Pondération 3
Réhabilitation sociale (1+1) X 2 = 4 (1+1) X 2 = 4 (1+1) X 2 = 4 (2+2) X 2 = 8
Pondération 2
Autonomisation (1+1) X 3 = 6 (1+1) X 3 = 6 (1+1) X 3 = 6 (1+1) X 3 = 6
Pondération 3
TOTAAL 22 22 16 32

En effectuant le total de chaque colonne, il s’avère que la solution « Relation humaine » est la plus adaptée

Outil n° 45

Indicateurs

60
Objectifs
Les indicateurs permettent de faire le suivi des ILDH et des actions menées par les différents acteurs. Egalement, grâce
aux indicateurs on peut opérer des évaluations et tirer les enseignements nécessaires à l’évolution et à l’amélioration
des savoirs et des savoir-faire.

De par leur nature et leur fonction, les indicateurs doivent renseigner sur le niveau de réalisation d’une cible (résultat,
objectif..). De ce fait, ils doivent être S.M.A.R.T : Spécifiques; Mesurables; Attribuables; Réalistes; et Temporellement
définis

 Spécifiques : mesurent le plus exactement possible le résultat visé ;


 Mesurables : parfaitement clairs concernant ce qui est mesuré ;
 Attribuables : permettent de mesurer les efforts propres des actions menées ;
 Réalistes : basés sur des informations accessibles et à coût raisonnable ;
 Temporellement défini : l’indicateur doit être atteint dans le temps opportun.

Il est parfois difficile de quantifier un objectif, mais il faut s'efforcer sans cesse de parvenir à des Indicateurs
quantifiables, qualifiables et vérifiables.

Chaque amélioration dans ce sens est une étape importante vers plus de facilité et d'objectivité dans la gestion, le
contrôle/suivi et l'évaluation.

Méthodologie

1. Commencer par définir le champ et l’élément à mesurer ;

2. Préciser le type d’information demandé pour rendre pertinent l’indicateur ;

3. Définir les sources d’information relatives à chaque indicateur ;

4. Définir la périodicité de la collecte de l’information pour chaque indicateur ;

5. Définir les moyens de collecte de l’information ;

61
Outil n° 46

62
Outil n° 47

63
Outil n° 48
Logique verticale d’une ILDH
SOMMAIRE SUPPOSITIONS IMPORTANTES

But de développement de l’ILDH Pour assurer la viabilité de l’ILDH

1. l’expression de la contribution de l’ILDH dans le Quels sont les facteurs externes qui doivent se
l’amélioration du bien être des populations dans le présenter pour que soit assurée à long terme la
besoin. La formulation doit prendre compte des contribution apportée à la réalisation du but.
résultats des travaux d’analyse.

Objectifs spécifiques de l’ILDH : Pour atteindre le but

2. il s’agit de la réponse immédiate qu’apportent les Quels sont les facteurs externes qui doivent se
actions de l’ILDH en vue de solutionner un problème. présenter pour que s’accomplisse effectivement la
Logiquement, l’atteinte de ses objectifs permet de contribution souhaitée à la réalisation des objectifs
réaliser le but de développement.

Résultats attendus Pour atteindre les objectifs

3. Quels sont les résultats à atteindre pour obtenir les Quelles sont, au niveau des résultats, les suppositions
effets attendus de l’ILDH non influençables par l’ILDH ou explicitement définies
comme facteurs externes qui doivent se présenter
pour que les objectifs de l’ILDH puissent être atteints

Activités Pour atteindre les résultats

4. Quelles sont les activités à réaliser par les projets Quelles sont, au niveau des activités, les suppositions
de l’ILDH pour produire les résultats tels qu’ils ont non influençables par le projet ou explicitement
été définis définies comme facteurs externes qui doivent se
présenter pour que les résultats puissent être
atteints?

64
Outil n° 49
SCHEMA EXPLICATIF DU DOCUMENT DE l’ILDH
INDICATEURS
EXPOSE SUCCINT HYPOTHESES MAJEURES
1. Objectif de développement ou objectif supérieur : 1.1. Indicateurs de l’incidence de l’ILDH :
 Quels sont les moyens de vérifier la réalisation
 Quelle est la finalité de l’ILDH, l’objectif sectoriel plus de l’objectif de développement (ou l’objectif
large ver lequel sont orientés les efforts au titre du supérieur) ? Comment les directeurs du projet,
projet ou du programme ? ou toutes autres personnes, sauront-ils que
 Pourquoi le projet est-il entrepris ? Quels sont les l’ILDH contribue de la façon escomptée à la
bénéficiaires prévus ? Quelle est l’incidence réalisation de l’objectif à cet échelon ?
recherchée ?
2. Objectif immédiat : 2.1. Indicateurs de la réalisation de l’objectif : 2.2. De l’objectif immédiat à l’objectif de développement (objectif
 Quel effet particulier l’ILDH est-il censé produire (situation à la fin du projet). supérieur) :
durant son exécution ? En d’autres termes, si l’ILDH est  Quels sont les éléments, mesures ou indications  Quels sont les décisions, conditions ou évènements, indépendants
achevé avec succès, quelles améliorations ou quels qui confirmeront que l’objectif immédiat du de la volonté des responsables de l’ILDH, qui doivent intervenir
changements peut-on escompter dans le groupe, projet est atteint ? pour que la réalisation de l’objectif immédiat puisse contribuer à la
l’organisation ou la zone vers lesquels l’ILDH est  Quelles sont les conditions ou les situations réalisation de l’objectif de développement, ou objectif supérieur ?
orienté ? objectivement vérifiables qui devraient exister si
le projet a atteint son objectif immédiat ?
2. Produits : 3.1 Des produits à l’objectif immédiat
 Quels produits (type et nombre) faudra-t-il obtenir (à l’aide des apports fournis et des activités entreprises)  Quels sont les décisions, conditions ou évènements, indépendants
pour atteindre l’objectif immédiat ? de la volonté des responsables de l’ILDH, qui, avec les résultats de
l’ILDH, sont nécessaires à la réalisation de l’objectif immédiat.
2. Activités : Des activités aux produits
 Quelles activités l’équipe de l’ILDH devra-t-elle entreprendre pour obtenir les produits souhaités ?  Quels sont les décisions, conditions, évènements, indépendants
des responsables de l’ILDH, qui, avec les activités de l’ILDH, sont
nécessaires à l’obtention des produits ?
2. Apports : Des apports aux activités :
Quels sont les apports (biens et services, personnel, équipement, formation, etc.) qui devraient être fournis  Quels sont les décisions, conditions ou évènements, qui sont
par la Commune, les services extérieurs, les associations.., pour permettre d’entreprendre les activités nécessaires pour que les activités soient entreprises dès que les
nécessaires qui sont censées donner les produits prévus ? apports sont disponibles ?

65
Outil n° 50
Schéma d’une ILDH

1. Abréviations
2. Préface
3. Résumé

I. Introduction
Présentation du contexte
Méthodologie d’élaboration de l’ILDH
Déroulement des travaux d’élaboration de l’ILDH

III. Présentation de la commune / territoire


1. Données générales
2. Le milieu physique et infrastructures
3. Les aspects démographiques
4. L’environnement socio-économique
5. Les organisations de la commune
6. La gestion communale et les finances locales
6.1. Les ressources humaines de la commune
6.2. Situation financière de la commune
6.3. Moyens matériels de la commune
7. Les caractéristiques démographiques de la population
8. Les données socio-économiques de la population

IV: Identification des axes de développement humain de la commune


1. Les priorités exprimées par les populations
2. Le point de vue des acteurs
3. Les résultats du diagnostic
4. Analyse et discussion des résultats

V. La vision et les orientations stratégiques


- Les orientations stratégiques de l’ILDH
- Les objectifs stratégiques de l’ILDH
-
Axe 1. …………………………………………………………………….
Axe 2. …………………………………………………………………….

VI. Le plan d'action triennal


1. Consistance du plan d’action
- Objectifs
- Résultats recherchés
- Actions à mener
- Calendrier de travail
2. Organisation et gestion de l’ILDH
- montage institutionnel
- fonctionnement et modalités de mise en œuvre de l’ILDH
- gestion des modifications
3. Système de suivi
4. Budgétisation et cadrage budgétaire
5. montage financier

66
Outil n° 51

DESCRIPTION DES ACTIONS DE L’ILDH


N° et intitulé de l’action Bénéficiaires Coût estimatif de l’action (DH) Origine du Type d’action (2) Modalité de Risques,
financement réalisation hypothèses ou
extérieur ou des prévue (3) préalables
Catégorie Nombre Total Dont : Dont : main autres appuis (1)
fournitures d’œuvre

Total des actions

67
Outil n° 52

ESTIMATION BUDGETAIRE

Réf ACTIVITES BUDGET TOTAL BUDGET 2004 BUDGET 2005 BUDGET 2006

Objectif spécifique 1: …………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Objectif spécifique 2 : …………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Objectif spécifique 3: …………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

TOTAL

68
Outil n° 53

Canevas de compte rendu du CLDH

Compte Rendu

DATE /____/______/_________/ LIEU : …………………………….

OBJET

PRESENTS

Les points à l’ordre du jour (projets de ILDH discutés)

…………………………………………………………..…………………………………………………………..
…………………………………………………………..…………………………………………………………..…………

La synthèse des travaux du Comité

…………………………………………………………..…………………………………………………………..
…………………………………………………………..…………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………..………………

Les conclusions et les décisions du CLDH

………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………..…………………………………………………………..
…………………………………………………………..…………………………………

Les recommandations émises par le CLDH

…………………………………………………………..…………………………………………………………..
…………………………………………………………..…………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………

69