Vous êtes sur la page 1sur 11

École d’architecture, FAAAV Plan de cours

Université Laval automne 2008

Expression de la lumière en architecture


(Titre original : Lumière et ambiances physiques)
ARC-20993
Professeure: Claude MH Demers 3 crédits
Claude.demers@arc.ulaval.ca lundi 8h30-11h30, local (1121)

« Je ne saurais parler abstraitement


de la lumière, parce qu’elle n’existe
pas en soi, indépendamment de la
disposition des choses. Aussi la
question se déplace-t-elle vers celle
de l’architecture. Il m’est impossible
de penser la lumière sans l’objet qui
la fabrique, qui la porte, qui la
sollicite. C’est pourquoi je parle à
propos de la création architecturale,
de la nécessité de réinventer des
formes, des topologies, et donc des
lumières. »

Henri Gaudin [1991]


dans L’Architecture d’Aujourd’hui, N°
274, pp. 94-99.

Figure: Claude Demers, croquis de


l’intérieur de la Cathédrale de Ely,
Cambridgeshire, Angleterre.

L’histoire de l’architecture démontre que la lumière est un élément


déterminant de la forme architecturale. Le développement de l’éclairage
artificiel et de la structure du bâtiment ont transformé le rôle fondamental
de la lumière naturelle sur la forme bâtie et permis aux concepteurs d’isoler
la forme construite des ambiances lumineuses. Il est dès lors possible de
réaliser des espaces sans transparence et à l’inverse, des espaces sans
opacité. Ces transformations technologiques ont aussi modifié le rôle de
l’architecte comme maître de la conception et la réalisation des ambiances
lumineuses. De nos jours, de nombreux architectes redécouvrent les
possibilités formelles de la lumière aussi bien naturelle qu’artificielle, de
jour et de nuit. Cette réflexion plus complète de la vie d’un espace sous
toutes ses lumières, au fil du temps et des rythmes saisonniers, promet une
intégration plus humaine et sensible à l’architecture. Ce cours vise donc la
valorisation du rôle de la lumière dans la conception et l’expression
architecturale et le positionnement de l’expertise de l’architecte comme
concepteur-lumière en rapport aux professions connexes telles le génie,
l’éclairagisme et le design d’intérieur.
Le cours propose une introduction à l’intégration de la lumière naturelle dans
la conception architecturale. Les aspects quantitatifs, mais surtout
qualitatifs y sont traités dans le but de développer une connaissance des
ambiances physiques générées par la lumière en architecture. Les notions de
couleur et de composition d’un espace par la lumière sont présentées comme
conditions essentielles de la perception d’une ambiance visuelle. L’expression
graphique et écrite d’un concept lumineux comme outil de communication
établissant les bases d’une réflexion critique de la lumière constitue le fil
conducteur du cours. La conception d’un éclairage architectural et urbain,

1
champ d’expertise encore peu développé chez les architectes nord américains,
est abordée en insistant sur le rapport diurne/nocturne de la lecture sensible
d’un espace. Une méthode visuelle d’analyse ainsi que le concept de
« videosketchbook » sont introduits comme outils de conception adaptés à
l’approche créatrice de l’architecte. Les étudiants développeront leur
connaissance du gisement solaire ainsi que les méthodes de prédiction de la
lumière et seront en mesure d’assimiler la théorie appliquée à la conception
de systèmes d’éclairages pour mieux comprendre la portée des recherches
actuelles en matière d’ambiances lumineuses.

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
Le cours s’intéresse aux différentes échelles et types de lumière, soit de la
lumière naturelle solaire à la lumière artificielle électrique, des espaces
intérieurs aux espaces extérieurs, diurnes et nocturnes. Les étudiants seront
en mesure de comprendre les liens entre les différentes échelles et types de
lumières dans le processus de conception architecturale et dans l’analyse de
projets réels. Le cours vise plus particulièrement à compléter la formation
plutôt technique en éclairage, actuellement offerte dans les cours
« Architecture et environnement », « Services mécaniques et électriques » et
« Enveloppe » en s’intéressant plus particulièrement aux aspects qualitatifs
de la lumière et à ses effets plastiques en architecture.

Objectifs généraux
• démontrer l’importance du soleil comme de source de lumière essentielle et
privilégiée
• évaluer la qualité lumineuse d’un espace
• connaître les paramètres qui influencent la qualité et la quantité de
lumière dans l’espace
• savoir communiquer verbalement et graphiquement un concept lumineux en
architecture
• comprendre les principes fondamentaux associés à la couleur
• communiquer l’interaction existant entre la lumière, la couleur et l’espace
• comprendre les facteurs qui créent les ambiances lumineuses
• comprendre et analyser le comportement de la lumière dans l’espace
• développer une analyse critique d’un espace architectural au fil du temps et
des saisons en fonction des différentes échelles de perception

Objectifs spécifiques
• connaître les principaux architectes qui intègrent une recherche empirique
de la lumière
• savoir identifier, qualifier et intégrer divers systèmes d’éclairage
• savoir établir et analyser une harmonie de couleurs cohérente avec un
système d’éclairage
• savoir représenter la lumière à différentes étapes de conception
architecturale
• expérimenter des méthodes de conception lumineuse plus interactives dans le
processus de design architectural
• connaître et expérimenter de nouvelles techniques multimédia de
représentation graphique incluant la vidéo, photographie, le croquis et les
maquette analogiques/digitales
• connaître les règles de composition d’un éclairage nocturne à l’échelle
architecturale et urbaine

FORMULE PÉDAGOGIQUE
Les cours comportent une partie théorique et d’une partie pratique. La partie
théorique présente les notions fondamentales, abondamment illustrées d’études
de cas principalement puisées dans les projets nord américains et européens
visités ou réalisés par la responsable. La partie pratique propose une
approche expérimentale en classe afin de visualiser le comportement de la

2
lumière et de la couleur dans l’espace. Ces manipulations auront pour but
d’accélérer le processus d’apprentissage et permettront de matérialiser
certains aspects plus abstraits tels les combinaisons de couleurs et les
propriétés plastiques de certains matériaux en termes d’opacité et de
transparence. Cette seconde partie est donc le lieu de discussions et
d’interactions plus directes entre les étudiants et la responsable. Cette
partie est aussi destinée à des présentations de travaux où les étudiants
seront invités à prendre part activement à des discussions et à y développer
leur esprit de synthèse en exposant de manière critique leurs réflexions. Ils
sont aussi invités à soumettre des cas pratiques tels que les problèmes
rencontrés, le cas échéant, dans leur projet d’atelier de design lorsque le
thème du cours sera approprié. Des invités seront appelés à intervenir sur
certains aspects du cours et à présenter leurs expériences pratiques de la
lumière dans des projets réalisés ou en cours.

CALENDRIER DES CONTENUS THÉORIQUES ET PRATIQUES


COURS CONTENUS REMISES TP

Théoriques Pratiques (en classe) Travail Note


(%)
1 INTRODUCTION
-Présentation du plan de
cours
8 -Rôle de l’architecte dans
sept la création d’une ambiance
lumineuse : du concept au
projet final
2 Cultures de la lumière Représentation d’un
-Références et transferts concept lumineux
(peinture, architecture, -Le carnet de notes des
15 sculpture, cinéma) ambiances lumineuses :
sept -Foci d’attention et média et techniques
lumière -Croquis analogique et
-Représentation d’un digital
concept lumineux
TP1 : relevé d’ambiances
Ciriani, Meier, Ando,
Zumthor, Holl
3 Lumière et couleur I : L’œil et le luxmètre : TP1 10%
oeil, vue, vision mesures en milieu réel
-Perception d’une ambiance Exercices : contraste
22 lumineuse en architecture d’intensité.
sept -Perception de la couleur
TP2 : Palettes de
Soane, Alsop, Gehry couleurs d’un site
4 Lumière et couleur II Contraste chromatique.
-Principes fondamentaux et Composition, roue,
règles de combinaisons mélanges et palettes de
29 -Contraste chromatique couleurs
sept -Applications -Composer une palette de
architecturales couleurs à partir de
-Effets psychologiques des matériaux réels
couleurs -Roue digitale des
-Harmonies des couleurs couleurs
Turrell, Barragan, Le
Corbusier
5 Lumière et photographie : -Photographier 3 TP2 15%
milieu réel et maquettes ambiances lumineuses
-Contraste d’intensité -Assemblages : collage
6 oct -Distinction entre vision digital
et photographie -Analyses et critiques

3
-Techniques de de photos : lumière et
représentation et d’analyse architecture
TP-3 : assemblages de
Moholy-Nagy, Bacon, Charney lumières
Apporter maquette
13 Congé Action de Grâce
oct
6 Lumière et mouvement : Le parcours lumineux : TP-3 15%
le « videosketchbook » lumière, temps et espace
architectural Le « storyboard »
20 -Avantages du mouvement architectural
oct dans l’expression d’une
ambiance lumineuse Apporter maquette en
-Méthode d’analyse spatiale classe
vidéo TP-4 : parcours lumineux
-Méthode de création
lumineuse : approche
novatrice
Penz : Moving image studio,
Tschumi
27 Semaine de lecture
oct
7 Programmation de la lumière -Utiliser une grille de
-Aspects qualitatifs et programmation de la
3 nov quantitatifs lumière
-Structuration d’une
proposition d’intervention Études: Parcours en
cours
8 Parcours lumineux I Présentation et critique TP-4 35%
Outils de relevé des vidéos : parcours
10 lumineux I
nov Paalasma, Lynch, GRAP
9 Parcours lumineux II Présentation et critique
17 des vidéos : parcours
nov lumineux II
10 Lumière urbaine I Composer une esquisse
Échelle architecturale et d’éclairage
détail : le concepteur- architectural
24 lumière
nov -Méthode de représentation Introduction au TP-5 :
d’un concept lumineux éclairage nocturne
-Outils de conception et
d’analyse

Kersalé, Speirs & Major


11 Lumière urbaine II Utiliser les codes
Échelle de la ville : le d’ambiances sur un plan
1 déc plan-lumière de site (échelle
-Scénographie urbaine urbaine)
-Méthode de représentation
d’un concept lumineux
-Outils de conception et
d’analyse
Alekan, L Clair, Narboni,
Phoenix
12 Lumière urbaine III : de Présentation et critique TP-5 25%
8 déc jour et de nuit des travaux des
-Relation avec l’éclairage étudiants
naturel
-Pollution lumineuse

4
MATÉRIEL REQUIS
Des informations seront présentées en classe lors du premier cours pour
clarifier les aspects liés au matériel.

• Ordinateur portable (fortement recommandé mais non obligatoire)


• Crayon électronique (fortement recommandé mais non obligatoire)
• Roue des couleurs (disponible chez Zone, Édifice de la Fabrique et chez
Omer Desserres)
• Un cahier à croquis, format de poche d’environ 10 x 15 ou selon les
préférences de l’étudiant(e)
• Cassette vidéo digitale (une par équipe)
• Crayons de couleur (couleurs analogiques)
• Matériel à maquettes
Les étudiants qui possèdent une caméra numérique sont invités à l’apporter en
classe puisque des activités photographiques seront régulièrement initiées
lors de la partie appliquée du cours.

Une maquette très schématique, construite en équipes de deux, est requise pour
les cours 5 et 6 (voir directives présentées en classe au premier cours). Elle
servira au TP-3 et TP-4.

Un outils de mesure de la lumière (Baker, Cambridge) pourra être construit par


les étudiants intéressés (non obligatoire).

ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE : TRAVAUX PRATIQUES


Le cours prévoit la réalisation de cinq travaux (voir calendrier) effectués
individuellement et/ou en équipe. Certains travaux seront initiés en classe
lors des périodes d’activités pratiques. Les activités d’apprentissage qui
comportent une remise seront évaluées par la responsable suivant la
pondération ci-dessous.

TP-1 (individuel) Relevé d’ambiances lumineuses 10%


TP-2 (individuel) Palette de couleurs (analyse d’un site) 15%
TP-3 (individuel/équipe) Assemblages de lumières 15%
TP-4 (équipe) Parcours lumineux (vidéo) 35%
TP-5 (individuel/équipe) Éclairage nocturne (multimédia) 25%

La remise des travaux s’effectue au début du cours à la date mentionnée au


calendrier, soit à 8h30. La remise électronique de tous les travaux est
obligatoire. Le nom des auteurs sera cité advenant toute publication ou
utilisation de matériel produit dans le cadre de ce cours.

PRÉSENCE AUX COURS


La présence à tous les cours est nécessaire à l’atteinte des objectifs énoncés
précédemment. De plus, la participation active est importante puisqu’elle
stimule la capacité d’apprentissage individuelle et collective.

ÉVALUATION DE L’APPRENTISSAGE
L’évaluation des étudiants s’effectue d’après les travaux présentés (voir
activités d’apprentissage). La pondération des étapes d’évaluation figure au
tableau ci-après. Les modes et les critères d’évaluation des travaux pratiques
seront explicités dans la description des tâches à accomplir (référer au
calendrier pour la date de présentation des travaux pratiques).

5
Correspondance des notes numériques et des notes alphanumériques
Une lettre et et des résultats finaux
sa valeur attribués en lettre ou en
numérique pourcentage
A+ 4,33 4,165 et 91,67 et
4,33 100,00 Travail témoignant de l’atteinte
A 4 3,835 et 88,34 et convaincante de l’ensemble des
4,164 91,66 objectifs visés.
A- 3,67 3,495 et 85,00 et
3,835 88,33
B+ 3,33 3,165 et 81,67 et
3,494 84,99 Travail qui rencontre très bien la
B 3 2,835 et 78,34 et majorité des objectifs visés.
3,164 81,66
B- 2,67 2,495 et 75,00 et
2,834 78,33
C+ 2,33 2,165 et 71,67 et Travail satisfaisant qui comporte
2,494 74,99 cependant des lacunes importantes à
C 2 1,835 et 68,34 et l’égard de certains des objectifs
2,164 71,66 visés.
C- 1,67 1,495 et 65,00 et
1,834 68,33
D+ 1,33 1,165 et 61,67 et Travail qui rencontre tout juste
1,494 64,99 certains objectifs visés.
D 1 1,00 et 60,00 et
1,164 61,66
E 0 moins de 00,00 et Travail insuffisant qui ne
1,00 59,99 rencontre pas les objectifs visés.

Appréciation de la qualité des présentations (écrites, orales et


graphiques)
L’évaluation de l’apprentissage tiendra compte de la qualité de la
langue française (dans les travaux écrits et les présentations orales).
Les fautes seront sanctionnées par une dévaluation pouvant aller
jusqu’à une note (par exemple, de A à B). Les travaux
incompréhensibles, dont le français est trop déficient, seront à
reprendre et seront systématiquement dévalués d’une note.

Retards
Travaux : les travaux doivent être remis aux dates prévues. Un travail
remis en retard, sans justification et sans entente avec le professeur
ou la direction de programme, sera pénalisé d’un échelon de notation
(par exemple, de A- à B+) par jour de retard.

6
BIBLIOGRAPHIE
Lumière
ALEKAN, Henri, (1999), Des lumières et des ombres, Éditions du Collectionneur, Paris.

ANDO, Tadao, (1990), ‘‘Light, shadow and form: the Koshino House’’, in Via 11, special
issue on Architecture and Shadow, The Journal of the Graduate School of Fine Arts,
University of Pennsylvania.

ALLÉGRET, Laurence, (1990), Musées, Le Moniteur, Paris.

ALLÉGRET, Laurence, (1992), Musées tome 2, Le Moniteur, Paris.

Architectural Design, (1997), Light in architecture, vol 67, n°3-4, mars-avril.

L'Architecture d'Aujourd'hui, (1991), "Lumières de l'époque", numéro spécial, n° 276,


Septembre.

L'Architecture d'Aujourd'hui, (1991), "Lumières de l'espace", numéro spécial, n° 274,


Avril.

L'Architecture d'Aujourd'hui, (1991),"Lumières de la nuit", numéro spécial, n° 275,


Juin.

BAKER, Nick, Koen stemers, (2002), Daylight design of Buildings, James & James, London,
UK.

BAKER, Nick, A. FANCHIOTTI, Koen STEEMERS, (1998), Daylight in architecture : a


European Reference Book, Commission of hte European Communities, Directorate-General
XII for Science Research and Development, James and James (Science Publishers) Ltd,
London.

BEDNAR, Michael J., (1986), The New Atrium, Mc Graw Hill Cook Co., New York.

BOYCE, P.R., (1981), Human factors in Lighting, Applied Science Publishers, London.

BLÜHM, Andreas, Louise Lippincott, (2001), Light! The industrial age 1750-1900, Art &
Science, Technology & Society, Thames & Hudson, New York.

BRANDI, Ulrike, Christoph Geissmar-Brandi, (2006), Light for cities : Lighting design
for urban spaces, Birkhäuser Basel. SBN-13: 978-3764376291

DAIDALOS, (1988), Licht, special issue on light, Berlin, Germany, 15 March.

De BRUYNE, Pieter, (1993), ‘‘Architectural form and light’’ in Companion to


contemporary architectural thought, by Ben Farmer and Hentie Louw (editors), Routledge,
London & New York, pp. 318-323.

DEMERS, Claude, (1997), The Sanctuary of Art : images in the assessment and design of
light in architecture, PhD Thesis, The University of Cambridge, UK.

DILLON, Maureen, (2002), Artificial Sunshine : a social history of domestic lighting,


The National Trust, London, UK.

EGAN, David, Victor OLGYAY, (2002), Architectural light, second edition, McGraw-Hill,
New York.

EGAN, David, (1983), Concepts in architectural lighting, New York, Mc Graw-Hill Book
Company.

EVANS, Benjamin H., (1981), Daylight in architecture, New York, McGraw-Hill Book
Company.

FONTOYNONT, Marc (Editeur), (1999), Daylight performance of buildings, ENTPE (École


Nationale des Travaux Publics de l’État, James and James Science Publishers, Lyons,
France.

FRAMPTON, Kenneth, (2003), Tadao Ando : Light and water, Birkhäuser Basel. ISBN-13:
978-3764305185

7
GOMBRICH, E. H., (1995), Shadows: the depiction of cast shadows in western art,
National Gallery Publications, London, distributed by Yale University Press.

GUZOWSKI, Mary, (2000), Daylighting for sustainable design, McGraw-Hill, New York. ISBN
0-07-025439-7

HOGARTH, Burne, (1981), Dynamic light and shade, Watson-Guptill publications, New York.

HOPKINSON, R.G., (1969), Lighting and Seeing, William Heinemann, Medical Books Limited,
London.

HOPKINSON, R.G., and J.D. Kay, (1969), The lighting of buildings, Faber and Faber,
London.

HOPKINSON, R.G., P. Petherbridge and J. Longmore, (1966), Daylighting, William


Heinemann Ltd.
HOPKINSON, R. G., (1963), Architectural physics and lighting, London, HMSO (Her
Majesty's Stationery Office).

HURVICH, Leo M., & Dorothea Jameson, (1966), The perception of brightness and darkness,
Boston, Mass., Allyn and Bacon.

IEA (International Energy Agency), (2000), Daylight in Buildings : a source book on


daylighting systems and components, A report of IEA SHC Task 21, Solar Heating and
Cooling Programme, ECBCS Annex 29, July 2000.

KAHN, Louis I., (1971), AIA Journal, American Institute of Architects.

KAHN, Louis I., (1969), ‘‘Silence and light: Louis I. Kahn at ETH (Zurich)’’, in Heinz
Ronner, Sharad Jhaveri, Alessandro Vassella, Louis I. Kahn: complete work 1935-74,
Institute for the history and theory of architecture, The Swiss Federal Institute of
Technology, Zurich, 1977 pp. 447-449.

LAM, William M. C., (1992), Perception and lighting as formgivers for architecture, New
York, McGraw-Hill Book Company.

LAM, William M. C., (1986), Sunlighting as Formgiver for architecture, New York, Van
Nostrand Reinhold Co.

LOBELL, John, (2000), Between Silence and Light : spirit in the architecture of Louis I
Kahn, Shambala. ISNB-13 978-1570625824

MAJOR, Mark, Jonathan Speirs, Anthony Tischhauser, (2005), Made of Light : the art of
light and architecture, Birkhäuser-Publishers for architecture, Basel, Suisse.

MICHEL, Lou, Light : The shape of space : designing with Space and Light, Van Nostrand
Reinhold, New York, 1996.

MILLET, Marietta, (1996), Light revealing architecture, Van Nostrand Reinhold, New
York, 1996.

MOORE, Fuller, (1985), Concepts and practice of architectural daylighting, New York,
Van Nostrand Reinhold Co.

NARBONI, Roger, (2006), Lumière et ambiances : concevoir des éclairages pour


l’architecture de la ville, Le moniteur, Paris. ISBN 2-281-19314-4

NARBONI, Roger, (2003), La lumière et le paysage : créer des paysages nocturnes, Le


Moniteur, Paris. ISBN 2-281-19173-7

NARBONI, Roger, (1995), La lumière urbaine, Collection techniques de conception,


Édition Le Moniteur, Paris. ISBN-13: 978-2281190885

NEUMANN, Dietrich, (2002), Architecture of the Night : The illuminated Building,


Prestel Publishing. ISBN-13: 978-3791325873

NG, Edward Yan-Yung, (1991), The Romantic meaning of Light: from codified modelling to
a poetic and interpretative basis of light in Architecture, University of Cambridge,
Ph.D. in Architecture, Department of Architecture, July.

8
PHILLIPS, Derek, (1997), Lighting Historic Buildings, McGraw Hill, New York.

RASMUSSEN, Steen Eiler, (1959), ‘‘Daylight in architecture’’ (chapter VIII) in


Experiencing architecture, Chapman & Hall, London.

RICHARDSON, Margaret, and MaryAnne Stevens, editors, (2001), John Soane Architect :
Master of Space and Light, Royal Academy of Arts, London.

ROBBINS, Claude L., (1986), Daylighting: design and analysis, New York, Van Nostrand
Reinhold Co.

SAXON, Richard, (1987), Atrium Buildings: development and design, The Architectural
Press, Van Nostrand Reinhold Co., New York.

SUMMERSON, J., Watkin, D., Mellinghoff, G-T, (1983), Architectural Monographs : John
Soane, Academy Editions, London.

TANIZAKI, J., (1991), In Praise of shadows, traduit du japonais par Thomas J. Harper et
Edward G. Seidensticker, Jonathan Cape, London.

Techniques et Architecture, (1991), numéro spécial, n° 394, February-March.

TREGENZA, Peter and David LOE, (1998), The design of lighting, E &FN Spon, London and
New York.

TURRELL, James, (1999), The other horizon, Ed. Peter Noever; Daniel Birnbaum; Georges
Didi-Huberman; Paul Virilio. ISBN : 3-89322-968-X

Via, (1990), ‘‘Architecture and shadow’’ special issue on light, The Journal of the
Graduate School of Fine Arts, University of Pennsylvania, n°11.

VILLAZON Godoy et. al., Efficiencia luminica en architectura, Grupo de Investigacion en


Architectura, Universidad de los Andes, Bogota, 2004.

VON MEISS, Pierre, (1990), Elements of architecture: from form to place, Van Nostrand
Reinhold, New York.

ZEVI, Bruno, (1991), "Light as architectural form" in World Architecture, n° 14, pp.
56-59.

Aspects complémentaires : perception, couleur, croquis,


photographie, cinéma
ARNOLDI, Per, (2006), Colour is Communication : Selected projects for Foster + Partners
1996-2006, Birkhäuser Basel. ISBN-13: 978-3764375034

APENS, Appleyard, Alsop et. Al., William Alsop and Jan Störmer, Architectural
Monographs N°33, Academy Editions, London, 1993.

ARNHEIM, Rudolf, (1974), Art and visual perception: a psychology of the creative eye,
University of California Press, Berkeley and Los Angeles.

BARRIER, Janine, (1995), Piranèse, Bibliothèque de l’image, Paris.

BARTHES, Roland, (1982), Camera Lucida: reflections on photography, Vintage, London.

BELOFF, Halla, (1985), Camera Culture, Basil Blackwell, Oxford.

BIRREN, Faber, (1982), Light, color and environment, New York, Van Nostrand Reinhold
Co.

BIRREN, Faber, (1961), Creative color, New York, Reinhold Publishing Corporation.

BLOOMER, Carolyn M., (1990), Principles of visual perception, The Herbert Press,
London.

9
BOUILLOT, R (1987). La pratique des reflex 24X36. Paris : Publications Paul Montel,
Éditions Radio. Robichaud, S. (1999). Photoshop 5.0 ; Les fonctions de base. Les
Éditions Logiques.

BUREAU, Luc, (1997), Géographie de la nuit, l’Hexagone, Montréal.

ELWALL, Robert, (2005), Building with Light : the international history of


architectural photography, Merrell Publishers. ISBN-13: 978-1858942155

GIBSON, James J., (1966), The senses considered as perceptual systems, George Allen &
Unwin Ltd., London.

GIBSON, James J., (1950), The perception of the visual world, Houghton Mifflin co.,
Boston.

GREGORY, R. L., (1972), Eye and brain: the psychology of seeing, World University
Library, London.

HEWITT, Mark, Claire GERRARD, and Anthony AUERBACH, (1995) ‘‘Motion Pictures: Video
into architecture’’ in Cambridge Architectural Journal, Scroope Seven, 1995-1996,
University of Cambridge, Cambridge, England, pp. 41-45.
HOCHBERG, Julian E., (1983), ‘‘Visual perception in Architecture’’ in Via: Architecture
and Visual Perception, Vol. 6, Edited by Alice Gray Read, Peter C. Doo with Joseph
Burton. Cambridge: The Graduate School of Fine Arts University of Pennsylvania and the
MIT Press, pp. 27-45.

HOCHBERG, Julian E., (1978), Perception, Prentice-Hall, Englewood Cliffs, New York.

HOLDEN, John, (1986), Real Photography: foundations, The Crowood Press, Ramsbury,
Malborough, Wiltshire, England.

HOLL, Paalasma, Perez-Gomez, (1994), Questions of Perception : phenomenology of


architecture, A+U Architecture and Urbanism, numéro spécial.

ITTEN, (2001), The elements of color : a treatise on the color system of Johannes Itten
based on his book The art of color, Faber Birren, editeur, John Wiley & Sons.

KRIER, Rob, (1983), Elements of architecture, Architectural Design Profile, London, UK.

KODAK, (1989), Photographier par Kodak, Éditions Bordas, Paris.

KODAK, (1989), Le livre Kodak du 24X36, Éditions Minerva, Paris.

LANDRY, Pierre, (2002), Melvin Charney, Musée d’art contemporain de Montréal, Montréal.

MAHNKE, Frank H., and Rudolf H. Mahnke, (1993), Color and Light in Man-made
environments, John Wiley & Sons Canada LTD. ISBN-13: 978-0471285274

MALEVITCH, Kasimir, (1993), La lumière et la couleur, L’Age d’Homme Editions, Paris.


ISBN 978-2825103616

MEERWEIN, Gerhard, Bettina Rodeck, Frank H. Mahnke, (2006), Colour : Communication in


architectural space, Birkhäuser Basel. ISBN-13: 978-3764375966

MOHOLY-NAGY, Laszlo, (1932), The new vision: from material to architecture, translated
by Daphne M. Hoffman, Brewer, Warren & Putnam Inc., New York.

MOHOLY-NAGY, Laszlo, (1967), Painting, Photography, Film, translated by Janet Seligman,


The MIT Press, Cambridge, Massachusetts.

OVERHEIM, R. Daniel & David L. WAGNER, (1982), "The camera" in Light and color, New
York, John Wiley and Sons, Inc., pp. 171-184.

PAALASMA, Juhani, (2001), The architecture of image - existential space incinema,


Kirjapaino, Karisto Oy, Hämeenlinna, Building incorporation LTD.

10
PAALASMA, Juhani, (1996), The eyes of the skin : architecture and the senses, London,
Academy editions, Lanham.

PAULY, Danièle and Jérôme Habersetzer, (2002), Barragan : space and shadow and colour,
Birkhäuser Basel. ISBN-13: 978-3764366797

PARKS, Janet, (1991), Contemporary architectural drawings: donations to the avery


library, editor, Columbia University, Pomegranate Artbooks, SanFrancisco.

PENZ, François, (1997), Cinema & Architecture : Melies, Mallet-Stevens, Multimedia,


British Fils institute, London. ISBN-13 978-0851705781

PORTER, Tom, (2002), Sellling architectural Ideas, E & Fn Spon, London.

PORTER, Tom, (1999), Architectural Supermodels : physical and électronique design


simulation, Butterworth, London.

PORTOGHESI, Paolo, (2000), Aldo Rossi : The Sketchbooks 1990-1997, Thames and Hudson,
London.

SHIGENOBU Kobayashi, Ogata Keichi, Leza Lowitz, (1999), Colorist : A practical handbook
for personal and professional Use, Kodansha International. ISBN-13: 978-4770023230

ROSSOTTI, Hazel, (1985), Colour : why the wordl isn’t grey, Princeton University Press.
ISBN-13: 978-0691023861

SITES INTERNET : lumière


Chartered Institution of building services engineers (CIBSE): Society of Light and
Lighting http://www.cibse.org

Commission Internationale de l'Éclairage (CIE), International Commission on


Illumination http://www.cie.co.at/cie

Groupe de recherche en ambiances physiques (GRAP) www.grap.arc.ulaval.ca

Iluminating Engineering Society of North America (IESNA) www.iesna.org

Institution of Lighting Engineers (ILE) http://www.ile.org.uk/

International Dark-Sky Association (IDA) www.darksky.org


International Association of Lighting Designers (IALD) www.iald.org

Lighting Research, National Research Council Canada, Conseil national de recherches


Canada (CNRC) http://irc.nrc-cnrc.gc.ca/ie/lighting/index_e.html

Lighting Research Center (LRC), Rensselaer Polytechnic Institute, Troy, New York
www.lrc.rpi.edu

Radiance (Synthetic Imaging System) http://radsite.lbl.gov/radiance/HOME.html

UNWIN, Simon, An architectural Notebook, Routledge, London, 2000.

Windows and Daylighting, Lawrence Berkeley Laboratory (LBL) http://windows.lbl.gov

11