Vous êtes sur la page 1sur 54
MINISTERE DE LA RECONSTRUCTION ET DE L'URBANISME REGLES D’UTILISATION DU BETON ARME APPLICABLES AUX TRAVAUX DEPENDANT 7 pu NISTERE DE LA RECONSTRUCTION ET DE L’URBANISME er AUX TRAVAUX PRIVES REGLES B. A. 1945 DECEMBRE 1945 Mosiions en Mare 1048 ' DIRECTION GENERALE do VURBANISME, de I'HABITATION eee et de la CONSTRUCTION Service des Etudes Le MIMISTRE de fo de la Construction RECONSTRUCTION ef de TURBAMISME a eae Messieurs les Délégués Déporiementavx ° essieurs les Archilecles en Chet GG. — Ne 4st OBIET: Fglonen applicable av rovanx son orme dane les conse fons mmsbheres courenin ents contanus dang ie Insruefons fannarden aux reculairos ou 20 Octobre YO06 et dy IO ula 894 du Mi alent pas ce font et plus spice ‘Ac moment o@ la reconsructlon des fmmeubies dtuts par fats de ‘quero va envieager Ivlsation de toutes les ressources Tranglees en mar {oraux de constuction, en mand'auvte at oh cadres spéciliots, mont oparu qu'l gait abeclumontindlepeneable de ter avec la lus grand ‘Gtlon possitie los réias all sslion du bston arm dan le consiuctone courantor dependant de mon département ‘Ces! pouravol jai iattus une Commission sharghe d'laborer cas roles en tenant compte de la ncessta dite lee gaapilages, tout a congervan la construction ur coeticient de sécbrits sadefalsat, ‘Gate Commission or du Senice des Etudes de la Construction o Service Technique commun au Com ls Construction métallique et au Com Provaoie des Trevaus Publics, — ce la Chambre Syndicaie des Conatructeurs de béton ane. os Bureau études Indpondants ee Buroau spéciaisés dane le contrle technique des Constructions, ees Laberatoios epécil nt annex a procentecleullte qui reconatrtion immob régles.soiont imposées er los Cables ee Chagos génsrnvn ou particule sleente A cae wow et respectees| 28 cours de orecution des aie tavaur ‘Je yous prc a'accuser récaption dela présente culate, Le MIN'STRE DE LA RECONSTRUCTION EF DE LURBANISHE AVANT-PROPOS Dans le courant de Vannée 1944, Ie Ministire de la Reconstruction ex de TUrbanisme institua sous la présidence de M. Caguor une Commission a Peffet d'établir les Rigles Putilisation du Béton Armé et del’ Acier applicables aux travaux dépendant de son département. Mest & peine besoin de signaler la nécessité de formuler de manitre précise, au seuil de la période intense activité qui va s'ouvrir pour les constructours, les ragles qu'une longue pratique a permis de dégager et que les études théoriques, les expériences de laboratoire et les techniques de mise en cuvre ont pu perfectionner. Mais il importe que Vapplication des rigies n'aboutisse pas a une cristallisation des tochniques actuclles, que les constructeurs francais conservent le légitime espoir de perfectionner. Aussi bien laissent-elles la porte grande ouverte au progrés en donnant aus: expériences directes la ‘prééminence sur les théories. Le premier travail mis au point par la Commission Ministérielle vise les constructions en Béton Armé. Tl comprend, d'une part, les Regles utilisation proprement dites, qui font Tobjet de la présente publication, et des Commentaires asses étendus dont la rédaction, actuellement en cours, est assurée par plusieurs Membres de la Commission. Ces Commentaires préciseront, en tant que de besoin, les modalités application des Regles et les directives qui ont présidé & leur élabora- tion. Ils seront complétés dans les Editions suecessives grace aux sugges- tions et aux propositions de tous les constructeurs frangais, HI faut toutefois indiquer, d’s maintenant, que la Commission s'est attachée & composer un ensemble de prescriptions permettant Cobtenir des constructions douées de coefficients de sécurité raisonnables vec le dépense minimum en effort humain. A eet égard, on pourrait étre surpris au premier abord de constater que le dosage en ciment admis pour le béton a été fixé & 350 kg/m’. Mais il faut bien observer que, Pune part, la contrainte autorisée pour Pacier doux atieint 14,4 kglmme et que, dautre part, la contrainte de compression accoptée pour le béton au dosage de 350 hg de ciment par iltre cube a aé fixé a 72 kglem. Or, une contrainte de 14,4 kg/mm? est admissible pour lacier qu’é la condition que celui-ci soit associé @ un béion plein possédant en euvre une homogénéité et une résistance & la traction qu'on no peut obtenir régulidroment dans les chantiers avec des dosages infériewrs au minimum prescrit. En définitive, Popplication des nouvelles régles conduira a des dépenses inférieures @ celles correspondant a Vadoption des contraintes ‘admises jusqu’ici par les bons constructeurs en cas d'emploi de bétons dosés & 300 kg de ciment par métre cube. D'autre part, Vamélioration générale de la résistance ala traction permettra dobtenir des construc: tions relativement peu sensibles a la fissuration. Ce document sera désigné sous la dénomination abrégée : Régles B.A. 1945. PREFACE Le Ministére de la Reconstruction a prévu I'éablissement de ‘ments sur les constructions en béton armé et en acier, afin de permeitre rapidement Pétablissement et la vérification de tous les caleulsnécessaires Ala reconstruction des immeubles avec le maximum Caffcacité. Crest sous ce signe de Pefficacité que la Commission a dirigé les eawate, cherchant & fare simple et complet, et & ne rien laisser dans Le question essentielle du prix, devant Pimmensité de la tache, a conduit la Commission & admettre des contraintes relativement élevées, le coefficient de sécurité réel n’étant pas diminué grace & la précis des Ragles dans tous les détails d'exécution. La Commission comprenait les représentants qualifiés des trois activités nécessaires pour réaliser. Diune part, les consiructeurs, architectes ot ingénieurs projeteurs, Gantre partcles bureaus de conrdleet de eéifcaions enfin les f tonnaires techniciens qui vont orchestrer la cicatrisation de nos de destruction. Tous ont travaillé dans la méme direction, celle de Vintérét général. Des discussions completes, aprés les premiers textes, ‘ont permis de prévoir des guides précis pour résoudre les questions "appuis et d'assemblages souvent si embarrassantes pour le projeteur, et les Ragles admises déduites directement de Vexpérience éviteront toutes discussions et toutes pertes de temps. Nos remerciements iront & tous les Membres de la Commission et spécialement a ceux qui ont bien voulu accepter Ia ticke essentielle de rédiger les Commentaires. En séparant ceut-ci nettement du Régle- ment la Commission o voulu quits puistens dre complsés dans les éditions successives, la demande des constructeurs et des services, ‘guider davantage le projeteur, le Réglement dans ses données numériques wayant pas a dire modifié. Le Réglement se ‘ainsi comime un outil précis, rapide et io Ti ie atts Fc Es iberié de conception, le Ri Wayont & intereenir que pour le rd de conception, le Rigloment wayent ‘que pour A. Caguor. Décembre 1945.