Vous êtes sur la page 1sur 6

Je suis Saïd Amzil et je vous souhaite la bienvenue sur Saïd TV.

Nous allons
parler d’un sujet qui fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps : Islam et
développement personnel, est-ce vraiment compatible ?

Je vous propose de vous donner ma réflexion sur le sujet. Vous allez voir, il y a
pas mal de leçons que j’en ai tirées, aussi bien du débat que du concept en lui-
même. Et je partage tout ça avec vous.


Islam et Développement Personnel : un sujet polémique

C’est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Vous
avez les pro-développement personnel et les anti-développement personnel. Et
ça se chamaille un petit peu, notamment, je pense, pour essayer de trouver la
vérité. 

Je vais vous donner mon avis sur la question. Je reçois beaucoup de


demandes dans ce sens. Je ne voulais pas forcément traiter le sujet. Souvent
ce sont les mêmes interrogations qui reviennent. 

Est-ce le développement personnel c’est du shirk ?


N’a-t-on pas déjà tout dans l’islam pour avoir besoin de parler de
développement personnel ?

Pourquoi ça revient chez moi ? Tout simplement parce que j’ai une formation
de mindsetting qui s’appelle le programme Impact, dans laquelle il y a des
concepts liés au développement personnel.


Et même dans mes formations webmarketing ou entrepreneuriales, j’intègre des


concepts liés au développement personnel. Je vais vous expliquer pourquoi
dans un petit instant. 


Islam et Développement Personnel : mon avis personnel


La première chose que j’aimerais vous dire c’est que, selon moi : le
développement personnel, qu’est-ce c’est ?
C’est tout simplement un ensemble de règles qui nous aident à cheminer
vers la version la plus évoluée de nous-mêmes.

C’est pour ça que vous avez pas mal de concepts liés à la confiance en soi,
l’estime de soi, à la productivité, le rapport à l’argent également, la
communication. Bref c’est un ensemble de techniques ou de règles pour
nous aider à nous upgrader.

Donc ce n’est pas une religion, ce n’est pas une secte. Et ceux qui lui
donnent trop d’importance, c’est un peu comme ce que font les médias, par
moment, quand ils parlent de l’Islam. À force d’en parler, ils en font une pub
gratuite finalement. Et là, c’est pareil ! 

À force que les anti-développement personnel en parlent non-stop, ceux qui ne


connaissaient pas découvrent le développement personnel. C’est la
première chose. 

Pour moi, c’est un ensemble de règles tout simplement. C’est pour cela qu’un
certain nombre de ces règles-là se retrouvent dans mes formations. Afin d’aider
à faire comprendre des concepts particuliers, pour permettre aux membres
d’avoir plus confiance en eux.

Puisque l’on sait aujourd’hui, que dans les formations en ligne, nous avons un
pourcentage trop important de personnes qui ne finissent pas les programmes.

Pourtant on a toute l’information permettant d’atteindre l’objectif, mais on a un


nombre de personnes trop important, qui ne va pas au bout de la formation.

Pourquoi ? Parce qu’ils manquent de motivation, parce qu’ils n’ont pas


confiance en eux, parce qu’ils ont un certain nombre de croyances limitantes… 

Nous essayons donc de désamorcer l’ensemble de ces freins en injectant


des concepts liés au développement personnel, tout simplement.

Est-ce qu’on intègre des principes islamiques ? Bien sûr, c’est même la base.
Parfois, les concepts liés au développement personnel peuvent être illustrés par
des histoires que l’on trouve dans des livres sur le sujet, ou autres.

Si tu ne veux pas trop en faire, c’est qu’à un moment donné tu n’es pas sûr de
ton produit. Si tu étais persuadé que ton produit permettrait de changer la vie
des gens, tu n’hésiterais pas un seul instant à te faire connaître à grande
échelle.

Aujourd’hui, nous vivons dans l’ère de l’information, dans l’ère du digital. Il


est possible de se faire connaître à vitesse grand V. Je reviens sur un élément
qui me semble fondamental et lié au développement personnel.

Islam et développement personnel : est-ce que c’est


compatible ? 

Oui en fait, la question ne se pose même pas. Par exemple, si je vous disais
que toutes les techniques de productivité ne sont pas compatibles avec l’Islam.
Cela n’aurait aucun sens. Tout ce qui va nous aider à atteindre notre objectif
ultime, le Paradis, et qui est licite, peux être intégrer à notre pratique
quotidienne.

Par exemple les routines matinales. Beaucoup de gens ont parlés du “Miracle
Morning”. Nous, les musulmans, avons déjà une sorte de “Miracle Morning”,
dans le sens où il faut se réveiller le matin pour la prière de Fajr, etc. Il suffit de
lire le livre “Miracle Morning”, en récupérer le concept et améliorer notre
pratique du “Miracle Morning”.

Par exemple une façon de l’améliorer, dans le livre, l’auteur parle de


visualisation. Voici un sujet qui revient assez fréquemment dans le domaine du
développement personnel.

La visualisation c’est un concept qui peut nous aider. Quand on fait des
dou’as, quand on demande à Allah sobhana wa ta’ala quelque chose, en se
sentant vraiment connecté à Lui.

En se visualisant en train d’atteindre l’objectif, on ressent déjà de la gratitude


vis à vis Allah sobhana wa ta’ala. C’est déjà un point positif, parce que dans
99% des cas, nous sommes en mode “dou’a automatique”. Il n’y a pas cette
connexion qui se fait et cette gratitude que l’on ressent. 

Cela aura un effet au niveau de notre mental et de nos connexions neuronales.


C’est comme enseigner au corps que l’objectif était déjà atteint. Aujourd’hui,
nous vivons dans un monde où je vais te remercier si tu m’offres quelque
chose.

Mais ce que nous oublions c’est qu’Allah sobhana wa ta’ala, toute la


journée, nous offre des choses. Quand on respire, quand on marche, quand
on est en bonne santé. Et même si on n’est pas trop en bonne santé, il y a
d’autres bienfaits qui sont là. 

On est censé ressentir de la gratitude tout le temps, et donc la visualisation,


le matin notamment, c’est l’un des moyens qui nous permet de nous
rapprocher encore plus d’Allah sobhana wa ta’ala. Cela va même avoir un
impact encore sur le mental.

Islam et développement personnel : conclusion


Je vais terminer par quelque chose d’important, parce que là vous dites : “le
développement c’est génial”. 

Je pense également qu’il y a des extrêmes. J’ai déjà participé à certains


ateliers liés au développement personnel où ça allait beaucoup trop loin. Quand
on vous dit que vous êtes “un dieu”, je ne suis absolument pas d’accord avec
ça. Il faut bien faire la part des choses. Il y a des extrêmes dans l’ensemble
des concepts.

Dans l’Islam, il y a des extrêmes, mais on ne les appelle pas forcément


musulmans. Un terroriste n’est pas musulman, mais pourtant certains vont faire
cette critique et dire : “non, ce sont des musulmans” etc… Pour le
développement personnel et pour l’ensemble des concepts, c’est pareil.

Il ne faut pas analyser le concept à la lumière de ces extrêmes, mais en


regardant le cœur du message, et ce qu’il y a à en tirer de positif. Et c’est
pour ça que je vous invite vraiment à vous poser les bonnes questions. 

Les bonnes questions c’est : 

• Comment je vais utiliser ce concept pour améliorer ma pratique du din ?


• Comment je vais utiliser ce concept ? Tel concept de productivité ? Tel
concept de développement personnel ? Tel concept lié à tel et tel registre
pour atteindre mon objectif ultime ?
 

Voilà mon avis sur la question. 

Et je vous invite vraiment à échanger avec moi dans les commentaires et me


dire quel est votre avis sur la question.

Si vous avez d’autres questions ou que vous souhaitez que j’approfondisse


certains points. C’est un sujet à part entière. Je me ferais un plaisir de répondre
à vos commentaires sous l’article biidhnillah.



Vous aimerez peut-être aussi