Vous êtes sur la page 1sur 14

REVISION : NEUROPHYSIOLOGIE –WWW.BAC.ORG.

TN

EXERCICE N°1

Genèse d'un message nerveux au niveau d'un récepteur sensoriel à l'étirement chez l'écrevisse

Le récepteur à l'étirement de l'écrevisse est un neurone sensoriel dont les ramifications dendritiques sont
reliées à une fibre musculaire.
Le document 1 présente cette organisation.

A partir de l’étude des documents proposés :

1) a- expliquez comment naît le message nerveux au niveau d’un neurone sensoriel (le récepteur) ?

b- expliquez comment est codé ce message nerveux ?

c- A quoi correspond la zone hachurée sur le document 3 ?

2) En tenant compte du récepteur étudié et de vos connaissances à propos du fuseau neuromusculaire et


du corpuscule de Pacini, citez, pour les trois récepteurs, au moins :

* Deux caractères communs.

* Deux caractères différents.

Document 1. Schéma de structure d'un récepteur à l'étirement chez l'écrevisse

Le stimulus du récepteur est un


étirement de la fibre musculaire que l'on
va réaliser dans les expériences
suivantes par étirement de celle-ci.

L'étirement croissant de la fibre musculaire (tracés A) est accompagnée de phénomènes électriques


enregistrés à l'aide de deux microélectrodes introduites dans le corps cellulaire (tracés B) et dans l'axone
(tracés C) du neurone récepteur.
Les résultats sont donnés par les courbes du document 2.
Les courbes du document 3 traduisent l'amplitude du potentiel récepteur et la fréquence des potentiels
d'action du récepteur à l'étirement de l'écrevisse en fonction de la longueur de la fibre musculaire.

Document 2. Enregistrement de la réponse du récepteur à l'étirement au cours des trois


expériences de tractions sur la fibre musculaire

** SABER Gù **

1
Document 3. Amplitude du potentiel récepteur et fréquence des potentiels d'action du récepteur
à l'étirement en fonction des variations de la longueur de la fibre musculaire.

EXERCICE N°2

À partir des informations tirées de l’exploitation du document 1 et de vos connaissances

1) , expliquez la genèse d’un message nerveux dans le cas d’une fibre non myélinisée

2) faites un schéma détaillé de l’enregistrement 2 ** SABER Gù **

2
3) déduisez les caractéristiques de la propagation d’un message nerveux dans le cas d’une fibre non
myélinisée.
Les phénomènes ioniques impliqués ne sont pas attendus.

** SABER Gù **

3
EXERCICE N°3

On veut préciser le mécanisme de la transmission des messages nerveux d’un neurone à un autre. A cette
fin, on dispose des informations suivantes.

1- La pilocarpine, substance inhibitrice de l’acétylcholinestérase, provoque l’apparition d’une grande


excitation musculaire lorsqu’elle est injectée à un insecte.

2- Le document 1a schématise un montage expérimental réalisé au niveau de la zone de contact C entre


deux neurones (N1 et N2) de Calmar.

Le document 1b précise l’ultrastructure de cette zone.

** SABER Gù **

4
3- On réalise quelques expériences à partir du montage précédent (document 2) :

A : stimulation du neurone 1 (N1) en S ;

B : injection d’une microgoutte d’acétylcholine, G1, entre les neurones 1 (N1) et 2 (N2) ;

C : injection d’une autre microgoutte d’acétylcholine, G2, entre N1 et N2 ; la concentration en


acétylcholine de G2 est supérieure à celle de G1 ;

D : injection de la même microgoutte G2 dans le neurone 2 (N2).

1) analysez les résultats expérimentaux

2) déduire des données et de l’analyse des documents fournis, des arguments permettant de
proposer une explication de la transmission du message nerveux d’un neurone à u

EXERCICE N°4

On cherche à comprendre le comportement coordonné des muscles fléchisseurs et extenseurs de la jambe


lors d'un mouvement réflexe de la jambe par rapport à la cuisse, chez un Mammifère.

1) analysez les données anatomiques et physiologiques fournies


2) montrer le rôle intégrateur joué par la moelle épinière dans cette activité musculaire coordonnée.

** SABER Gù **

5
** SABER Gù **

6
** SABER Gù **

7
8
EXERCICE N°5

Tout récepteur sensoriel, lorsqu'il est excité, est à l'origine d'une information pour l'organisme. Le
document 1 rappelle le cadre anatomique de la genèse des messages nerveux auditifs.

1) définir un recepteur sensoriel


2) identifier le site ou est implanté O1
3) Montrez en quoi les données expérimentales du document 2 permettent de comprendre la
genèse des messages nerveux.
4) Déduire le codage du message nerveux au niveau de O1et O2

Document 1. système d'audition chez l'Homme

Le stimulus correspond à des vibrations de l'air (variations rythmées de pression), de fréquence


comprise entre 20 et 20.10 3 Hz, perçues comme sons (ondes sonores)

Document 2. Données expérimentales


Divers dispositifs permettent d'étudier, chez l'animal, les propriétés de l'ensemble [cellule ciliée-
fibre nerveuse auditive].

a. Première expérience. L'ensemble [cellule ciliée-fibres nerveuses auditives] est isolé par
microdissection ; les cils du récepteur sont soumis à la poussée d'une baguette de verre (sens 1
et 2).

9
b. Deuxième expérience. L'ensemble [cellule ciliée- fibres nerveuses auditives] est conservé en place ; le
déplacement des cils par rapport au liquide est provoqué par des vibrations sonores de fréquence constante
(52 Hz).

EX ERCICE N°6

On se propose d'expliquer les mécanismes qui sont à l'origine du potentiel de repos d'un neurone. Dans ce
but, on vous donne quelques expériences et observations :

1. En dosant les concentrations en ions Na+ et K+ à l'extérieur et à l'intérieur d'un neurone, on


constate que le sodium est plus concentré à l'extérieur qu'à l'intérieur contrairement au potassium.
2. Quand la cellule meurt, les concentrations en sodium et en potassium s'égalisent de part et d'autre
de la membrane et le potentiel de repos disparaît.
3. Un axone géant de calmar est plongé dans de l'eau de mer contenant du sodium radioactif. On
constate assez vite que l'intérieur de l'axone devient radioactif. Quand le même axone radioactif est
placé dans de l'eau de mer contenant du sodium normal, on constate très rapidement que l'eau de
mer devient radioactive. Cependant, si ce milieu contient du curare, la radioactivité ne sort pas de
l'axone..

EX ERCICE N°7

10
Le montage de la figure1 permet d'enregistrer l'activité d'un neurone. Lorsque la microélectrode est posée
en surface, on obtient le tracé OA de la figure2. Le tracé AB est obtenu après avoir enfoncé la
microélectrode à l'intérieur du neurone, au temps t1.
Au temps t2 on stimule efficacement le neurone grâce aux électrodes S1 S2 et on obtient ainsi le tracé
SCDEF.
La figure3 fait correspondre le phénomène électrique obtenu suite à la stimulation du neurone aux
phénomènes ioniques qui l'accompagne.

Interprétez les enregistrements obtenus en respectant l'ordre de leur citation.

EX ERCICE N°8

Chez un homme ayant subi un accident entraînant une section haute de la moelle épinière, le contact d'un
objet chaud sur la peau de la plante des pieds entraîne systématiquement la flexion du membre inférieur
correspondant.

On cherche à préciser le fonctionnement des circuits neuroniques impliqués dans la flexion. Le schéma ci-
après précise certains des organes mis en jeu.

1) ANALYSER rigoureusement les documents 1 à 4,

2) expliquez les circuits neuroniques mis en jeu. Vous appuierez votre raisonnement par un schéma
fonctionnel dans lequel seront indiqués par des symboles différents les circuits établis avec certitude
par les documents

** SABER Gù **

11
Document 1. Rôle des différentes voies nerveuses

POPLITE CRURAL SCIATIQUE


Disparition de la Disparition de la
Disparition de la
Section du nerf contraction du biceps contraction du
flexion
crural quadriceps
Excitation du bout Flexion du
- -
central membre inférieur
Excitation du bout Contraction du biceps Contraction du
-
périphérique crural quadriceps
Etude expérimentale réalisée chez un chat spinal (ayant comme seul centre nerveux la moelle
épinière)

Document 2.
On pose des électrodes sur la peau au niveau du biceps crural d'une part et du quadriceps
fémoral d'autre part. On enregistre les phénomènes électriques globaux des muscles au cours
de la réaction :

Document 3.
Pour déterminer le nombre de synapses intervenant dans cette réaction, on réalise sur un chat
spinal le montage expérimental suivant (le délai moyen de franchissement d'une zone
synaptique est de 0.5 ms) :

** SABER Gù **

12
On stimule en E une fibre issue du nerf poplité, on recueille l'activité électrique de cette fibre en
R1 et celle d'une fibre innervant le biceps crural en R2. On obtient successivement les réponses
a et b.

Document 4. Enregistrement des phénomènes électriques dans deux motoneurones (NA et


NP) reliés respectivement au biceps crural et au quadriceps fémoral, lorsqu'on porte une
stimulation efficace sur une fibre du nerf poplité.

** SABER Gù **

13
• GROUPE : BAC TUNISIE 2017 ‘’ ADMIS NCHALAH ‘’

• APPLICATION : BAC TUNISIE 2017

• PAGE : BAC – TUNISIE

• ADRESSE : BACORGTN@GMAIL,COM

• ADMIN : SABER Gù & YESSINE BEN AMOR

- Des Examens de Baccalauréat


- Des Cours ET Des Résumes
- Des Livres De Revision
- Des Devoirs Corriger
- Des Series Corriger