Vous êtes sur la page 1sur 18

Chapitre VII : Ferraillage des éléments

structuraux

3 Ferraillage des voiles :

3.1 Stabilité des constructions vis-à-vis les charges latérales :


Du point de vue de la stabilité sous charges horizontales (vent, séisme), on distingue
différents types des structures en béton armé :
- Structures auto stables
- Structure contreventée par voiles.
Dans notre projet, la structure est contreventée par des voiles et portiques appelés
contreventement, dont le but est d’assurer la stabilité (et la rigidité) de l’ouvrage vis à vis
des charges horizontales.

3.2 Rôle de contreventement :


Le contreventement a donc principalement pour objet :
 Assurer la stabilité des constructions non auto stable vis à vis des charges horizontales et
de les transmettre jusqu’au sol.
 De raidir les constructions, car les déformations excessives de la structure sont source de
dommages aux éléments non structuraux et à l’équipement.
VIII -3-)–3. Ferraillage des voiles
Les voiles seront calculés en flexion composée sous l’effet des sollicitations qui les
engendrent, le moment fléchissant et l’effort normal sont déterminés selon les
combinaisons comprenant la charge permanente, d’exploitation ainsi que les charges
sismiques.

3.3 Combinaison :
Selon le règlement parasismique Algérienne (RPA 99) les combinaisons à considérer dons
notre cas (voiles) sont les suivants : G+Q±E
0.8G ± E

3.4 Prescriptions imposées par RPA99 :


1. Aciers verticaux
Le ferraillage vertical sera disposé de telle sorte qu’il puisse reprendre les contraintes
induites par la flexion composée, en tenant compte des prescriptions composées par le RPA
99 et décrites ci-dessous :
_ _
ENTP - 100 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
a) L’effort de traction engendré dans une partie du voile doit être repris en totalité par les
armatures dont le pourcentage minimal est de 0.20%, de section horizontale du béton tendu.
b) Les barres verticales des zones extrêmes devraient être ligaturées avec des cadres
horizontaux dont l’espacement ne doit pas être supérieur à l’épaisseur des voiles.
c) A chaque extrémité de voile, l’espacement des barres doit être réduit du dixième de la
longueur de voile (L/10), cet espacement doit être inférieur ou égal à 15 cm (st  15cm).
Si des efforts importants de compression agissent sur l’extrémité, les barres verticales
doivent respecter les conditions imposées aux poteaux. Les barres du dernier niveau
doivent être munies de crochets à la partie supérieure. Toutes les autres barres n’ont pas de
crochets (jonction par recouvrement).

2. Aciers horizontaux
Comme dans le cas des aciers verticaux, les aciers horizontaux doivent respecter
certaines prescriptions présentées ci après :
Les armatures horizontales parallèles aux faces du mur doivent être disposées sur chacune
des faces entre les armatures verticales et la paroi du coffrage et doivent être munie de
crochets à (135°) ayant une longueur de 10Φ.

3. Règles générales
Les armateurs transversaux doivent respectes les disposition suivent :
a) L’espacement des barres verticales et horizontales doit être inférieur à la plus petite
valeur de deux valeurs suivantes.
S  1.5.e
S  30cm
Article 7.7.4.3 RPA

e : épaisseur du voile
b) Les deux nappes d’armatures doivent être reliées avec au moins quatre épingles au
mettre carrée. Dans chaque nappe, les barres horizontales doivent être disposées vers
l’extérieure.
c) Le diamètre des barres verticales et horizontales des voiles (à l’exception des zone

1
d’about) ne devrait pas dépasser de la l’épaisseur du voile.
10

_ _
ENTP - 101 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
d) Les longueur de recouvrement doivent être égales à :
40Φpour les barres situées dans les zones ou le renversement du signe des efforts sont
possibles.
 20Φ pour les barres situées dans les zones comprimées sous l’action de toutes les
combinaisons des charges possibles.

3.5 Ferraillage vertical :


Le calcul se fera pour des bandes verticales dont la largeur d est déterminée à partir de :
2L
d  min(he; ) Article 7.7.4 RPA 99 (version 2003)
3
L : est la longueur de la zone comprimée.
Pour déterminer les armatures verticales, on utilise ra la méthode des contraintes.
Pour le ferraillage on a partagé l’ouvrage en quatre zones.
Zone I : s/sol - RDC-2ème étage.
Zone II : 3ème-12ème étage.

3.6 Exemple d’application :


Nous proposons le calcul détaillé en prenant les voiles V5, V’5 en zone I :

-Détermination des sollicitations :


M= 1034.179 t.m I= (0.40×4.83)/12= 3.6864m4
N= 452.985 t Ω= 1.92m2
v = h/2 = 4.8/2= 2.4m
-Armatures verticales:
N M .v 452.985 1034.179  2.4
σ1 =  = 
 I 1.92 3.6864

σ1= 909.223 t/m2


N M .v 452.985 1034.179  2.4
σ2 =  = 
 I 1.92 3.6864

σ2= - 437.364 t/m2

_ _
ENTP - 102 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux

σ2= 437.364 t/m2

σ2 α

Lt L’ σ1= 909.223 t/m2

L= 4.8 m

Calcul de L’ :
2 437.364
Lt= L( ) = 4.8( ) = 1.559m
1   2 909.223  437.364
L’= L - Lt = 4.8 – 1.559 = 3.24 m
d ≤ min( 3.78 /2, (2/3)×3.24 ) = 1.89m
d > Lt donc d dans la zone comprimée alors σ2’ = 0 (d = Lt )
I’= =(0.40×1.5593)/12= 0.1263m4
v'= 1.559/2=0.7795m
Ω’= 0.40×1.559 =0.6236m2
Donc:
N1= (Ω’/2)×( σ2 + σ2’)  N1= -136.371t
M1=(I’/2v’)×( σ2’- σ2)  M1=35.434 t.m
M1 35.431
e0= = = -0.2598m < d/6 et N est un effort de traction  S.E.T (section
N1  136.37

entierment tendue).

Soit : c = 5cm c’= 10cm

_ _
ENTP - 103 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux

e1= d/2 –e0 –c = 0.469 m


e2=h/2 +e0 –c’ =0.9393 m
As= N1×e2 / (e1+e2)×fe = (136.371×10-2×0.9393)/((0.4696+0.0.9393) ×400) =22.728cm2
As’= N1×e1 / (e1+e2)×fe = (136.371×10-2×0.4696)/((0.4696+0.0.9393) ×400) =11.364cm2
As= As + As’ = N1/ fe = 136.371/400=34.092cm2
As/ml/face =34.092/(2×1.559) = 10.934cm2/ml/face

-Armatures minimales de RPA 99:


D’après le RPA 99 (Art 7.7.4.1):
ARPA=0.20% b Lt
b :épaisseur du voile
Lt : longueur de la section tendue
ARPA=0.20%×0.40×1.559=12.472cm2
ARPA/ml/face=12.472/(2×1.559)= 4cm2/ml/face.

Le pourcentage minimal :
Amin=0.15%×b×l=0.15%×0.40×4.8=28.8cm2
Amin/ml/face=28.8/(2×4.8)= 3 cm2/ml/face.
Donc : ASV = max(As ,Amin ,ARPA)= 10.934cm2.
Le ferraillage sera fait pour la moitie de voile à cause de la symétrie :
AS= 2×10.934×(4.8/2) = 52.483 cm2.
En zone courante : soit 40HA14 (AS=61.6 cm2)
En zone d’about : soit. 24HA16. (AS=48.24 cm2)

-espacement :
En zone courante : St ≤ min(1.5e, 30)=30 cm.
soit : St=18cm.
En zone d’about : Sta= St/2=9cm.

Voir schéma du ferraillage

_ _
ENTP - 104 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
Les résultats sont résumés dans les tableaux suivants :
1. Voiles pleins : Tableau 7.3.1 : Résultat de ferraillage
V1, V2
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.400 0.400
longueur L (m) 2.000 2.000
σ1 497.966 78.854
σ2 -392.861 -245.874
LT 0.882 1.514
L' 1.118 0.486
d 0.745 0.324
σ2' -60.884 -193.305
N1 -67.637 -28.439
N

M1M .v
6.147 0.184
As1+A's2 (cm2) 16.909 7.110
 I

As (cm2/ml /face) 11.344 10.979


As RPA (cm2/ml /face) 4.000 4.000
As MIN (cm2/ml /face) 3.000 3.000
As max (cm2/face) 22.687 21.959
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 12Φ16 12Φ16
armatures courantes cm 14Φ14 14Φ14

Tableau 7.3.2 : Résultat de ferraillage


V3, V4
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.400 0.400
longueur L (m) 2.000 2.000
σ1 502.867 38.416
σ2 -401.815 -225.691
LT 0.888 1.709
L' 1.112 0.291
d 0.741 0.194
σ2' -66.570 -200.080
N1 -69.427 -16.515
N1

M1M 1 . v1
'
6.138 0.032
As1+A's2 (cm2) 17.357 4.129
' '
 I

As (cm2/ml /face) 11.710 10.644


As RPA (cm2/ml /face) 4.000 4.000
As MIN (cm2/ml /face) 3.000 3.000
As max (cm2/face) 23.419 21.289
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 12Φ16 12Φ16
armatures courantes cm 14Φ16 14Φ14
_ _
ENTP - 105 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux

Tableau 7.3.3 : Résultat de ferraillage

V’1, V’2
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.250 0.250
longueur L (m) 2.100 2.100
σ1 298.355 201.183
σ2 -261.635 -28.924
N1 -30.243 -0.954
N

M1
M .v
2.305 0.042
As1+A's2 (cm2) 7.561 0.239
 I

As (cm2/ml /face) 5.068 2.500


As RPA (cm2/ml /face) 2.500 2.500
As MIN (cm2/ml /face) 1.875 1.875
As max (cm2/face) 10.643 5.250
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 12Φ12 12Φ10
armatures courantes cm 14Φ10 14Φ8

Tableau 7.3.4 : Résultat de ferraillage

V’3, V’4
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.250 0.250
_ _
ENTP - 106 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
longueur L (m) 2.100 2.100
σ1 354.656 223.406
σ2 -300.781 -58.911
N1 -34.575 -3.227
N1
M1

M 1 .v1
'
2.827 0.236
As1+A's2 (cm2) 8.644 0.807
' '
 I

As (cm2/ml /face) 5.705 2.500


As RPA (cm2/ml /face) 2.500 2.500
As MIN (cm2/ml /face) 1.875 1.875
As max (cm2/face) 11.981 5.250
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 12Φ12 12Φ10
armatures courantes cm 14Φ10 14Φ8

Tableau 7.3.5 : Résultat de ferraillage

V5, V’5
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.400 0.400
longueur L (m) 4.800 4.800
σ1 909.224 692.160
σ2 -437.364 -185.049
N1 -136.371 -37.475
N1
M1

M 1 . v1
'
35.434 6.324
As1+A's2 (cm2) 34.093 9.369
' '
 I

As (cm2/ml /face) 10.934 4.626


As RPA (cm2/ml /face) 4.000 4.000
As MIN (cm2/ml /face) 3.000 3.000
As max (cm2/face) 52.484 22.206
st d'about cm 9.000 9.000
st courante cm 18.000 18.000
armatures d'about cm 24Φ16 24Φ14
armatures courantes cm 40Φ14 40Φ12

Tableau 7.3.6 : Résultat de ferraillage

V8, V’8
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.150 0.150
_ _
ENTP - 107 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
longueur L (m) 2.400 2.400
σ1 67.156 344.449
σ2 -588.728 - 83.235
N1 -13.917 3.910
N

M1M .v
0.015 -1.763
As1+A's2 (cm2) 3.479 -0.977
 I

As (cm2/ml /face) 10.619 1.500


As RPA (cm2/ml /face) 1.500 1.500
As MIN (cm2/ml /face) 1.125 1.125
As max (cm2/face) 25.485 3.600
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 8Φ16 8Φ14
armatures courantes cm 8Φ14 8Φ12

2. Voiles a deux file d’ouverture V6, V7

Tableau 7.3.7 : Résultat de ferraillage

Trumeau 1
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.400 0.400
longueur L (m) 0.7 0.7
σ1 188.852 722.662
σ2 -569.444 -587.983
N1 -23.546 -35.725
N1

M1M 1 . v1
'
0.057 1.063
As1+A's2 (cm2) 5.887 8.931
' '
 I

As (cm2/ml /face) 25.325 17.355


As RPA (cm2/ml /face) 4.000 4.000
As MIN (cm2/ml /face) 3.000 3.000
As max (cm2/face) 17.727 12.148
st d'about cm 7.000 7.000
st courante cm 14.000 14.000
armatures d'about cm 8Φ14 8Φ12
armatures courantes cm 6Φ12 6Φ10

Tableau 7.3.8 :Résultat de ferraillage

Trumeau 2
VOILE
Zone І Zone ІІ

_ _
ENTP - 108 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
Largeur e (m) 0.400 0.400
longueur L (m) 2.6 2.6
σ1 484.572 695.556
σ2 -122.930 -70.718
N1 -12.935 -3.394
N

M1
M .v
1.134 0.136
As1+A's2 (cm2) 3.234 0.848
 I

As (cm2/ml /face) 4.000 4.000


As RPA (cm2/ml /face) 4.000 4.000
As MIN (cm2/ml /face) 3.000 3.000
As max (cm2/face) 10.400 10.400
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 16Φ10 16Φ10
armatures courantes cm 18Φ8 18Φ8

Tableau7.3.9 : Résultat de ferraillage

Trumeau 3
VOILE
Zone І Zone ІІ
Largeur e (m) 0.400 0.400
longueur L (m) 0.7 0.7
σ1 252.057 502.354
σ2 -497.221 -378.104
N1 -25.947 -22.435
N

M1
M .v
0.138 0.791
As1+A's2 (cm2) 6.487 5.609
 I

As (cm2/ml /face) 20.660 10.533


As RPA (cm2/ml /face) 4.000 4.000
As MIN (cm2/ml /face) 3.000 3.000
As max (cm2/face) 14.462 7.373
st d'about cm 10.000 10.000
st courante cm 20.000 20.000
armatures d'about cm 8Φ14 8Φ12
armatures courantes cm 6Φ12 6Φ10

3.7 Ferraillage horizontal à l’effort tranchant :


a .Vérification des voiles à l’effort tranchant :

_ _
ENTP - 109 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
La vérification de la résistance des voiles au cisaillement se fait avec la valeur de l’effort
tranchant trouvé à la base du voile majoré de 40% (Art 7.2.2 RPA 99).
-La contrainte de cisaillement est : τu =1.4 Tcal/b0d
Avec ;
T : l’effort tranchant à la base du voile.
b0 : épaisseur de voile.
d: hauteur utile.
h:hauteur totale de la section brute.

-la contrainte limite est :  = 0.2fc28.

Il faut vérifier la condition suivante : τu ≤ 

b. Calcul des armatures horizontales résistants à l’effort tranchant :


La section At des armatures d’âmes est donnée par la relation suivante :
AT  u  0.3 f tj .k

b0 .S t 0.8. f e .
k =0 en cas de fissuration jugé très préjudiciable ; en cas de reprise de bétonnage non
munie d’indentation dans la surface de reprise.
K=1 en flexion simple, sans reprise de bétonnage.
K=1+3σcm/fc28 en flexion composée avec N, effort de compression.
K=1-10σtm/fc28 en flexion composée avec N , effort de traction.
σtm, σcm ;étant la contrainte moyenne de traction et de compression obtenus en divisant
l’effort normal de calcul par la section du béton.
Dans notre cas, on n’a pas de reprise de bétonnage ;donc on prend k=0.
D’ autre part le RPA 99 prévoit un pourcentage minimum de ferraillage qui est de
l’ordre de :
0,15% de la section du voile considérée si : τb ≤ 0.025fc28.
0,.25% de la section du voile considérée si : τb > 0.025fc28

c. Exemple d’application :

_ _
ENTP - 110 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
Voiles : V9 :
τu =1.4 Tcal/b0d
τu =(1.4×(2.550))/ (0,4×4,32) =2.06 MPa

 =0.2fc28 =5MPa  τu =2.06 MPa  vérifiée.

-Pas de reprise de bétonnage.


-α = 90°
AT u

b0 .S t 0 .8 . f e
St ≤ min (1.5a, 30cm) (Art7.7.4.3 RPA99).
Soit : St = 20cm.
At =5.165 cm2
At min(RPA) =1.2 cm2
Soit: 5HA8/ml/face
Les résultats sont récapitulés dans les tableaux suivants:

Tableau 7.3.10 : Résultat de ferraillage horizontal :

voiles V (1.2) V'(1.2) V (3.4) V'(3.4) V5,V'5 V8,V'8 Tré 01 Tré 02 Tré 03
h (m) 2 2.1 2 2.1 4.8 2.4 0.7 2.6 0.7
d (m) 1.8 1.89 1.8 1.89 4.32 2.16 0.63 2.34 0.63
b (m) 0.4 0.25 0.4 0.25 0.4 0.15 0.4 0.4 0.4
T (KN) 295.86 96.23 359.13 104.52 2550.36 83.34 293.12 1171.4 305.26
τ (MPa) 0.575 0.285 0.698 0.309 2.066 0.360 1.628 1.752 1.695
(MPa) 5 5 5 5 5 5 5 5 5
τ≤  oui oui oui oui oui oui oui oui oui
St(cm) 20 20 20 20 20 20 20 20 20
At 1.438 0.445 1.745 0.483 5.165 0.337 4.071 4.380 4.239
Atmin 1.2 0.75 2 0.75 1.2 0.45 2 2 2
At (cm2)/mL 1.438 0.75 2 0.75 5.165 0.45 4.071 4.380 4.239
Choix des
5HA8 5HA8 5HA8 5HA8 5HA12 5HA8 5HA12 5HA12 5HA12
barres/(mL)

3.8 Les voiles longitudinaux (avec ouverture) :


Le voile le plus sollicité est le voile V7 de RDC

_ _
ENTP - 111 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
1. Introduction :
Les linteaux seront étudiés comme des poutres encastrées à leurs extrémités.
Les linteaux doivent être conçus de façon à éviter leur rupture fragile et ils doivent être
capables de prendre l’effort tranchant et le moment fléchissant dont les
Sens d’action peuvent être alternés.

2. Sollicitations dans les linteaux :


Les linteaux seront calculés en flexion simple, de façon à éviter leur rupture.
Ils reprennent les moments fléchissant, et les efforts tranchants dus aux charges
permanentes, aux charges d’exploitations et ceux dus a l’action du séisme.
Les sollicitations dans linteau seront :
T= TE +TP
M= ME + MP

TE : Effort tranchant dû au séisme.


TP : Effort tranchant dû au charge (G +Q).
ME : Moment fléchissant dû au séisme
MP: Moment fléchissant dû au charge (G +Q).

Selon les prescriptions de RPA99/version2003, les efforts internes dus au séisme seront
majorés comme suite :
T = 1.4 ( + qmax L/2).
M= 1.4 (ME + qmax L2/12).
3. Ferraillage :

Contraintes Admissibles De Cisaillement :


a. Premier cas :  b   b= 0.06 fc28
Les linteaux sont calculés en flexion simple avec M et T ,on devra disposer :
Des aciers longitudinaux de flexion (Al).
Des aciers transversaux (At).
Des aciers aux partis courants (Ac).

1. Aciers longitudinaux : (Al)


_ _
ENTP - 112 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
Ils sont donnés par la formule suivante : Al M / (Z. fe)
tel que :
M : Moment dû à l’effort tranchant (T= 1.4 Tcalcul)
z= h-2d
h : Hauteur total du linteau.
d : Enrobage.

2. Aciers transversaux : At
Linteaux longs (g = L/ h >1)
St  At. fe .Z/ T
St : Espacement des cours d’armatures transversales.
At : Section d’une cour d’armatures transversales.
T = 1.4 Tcalcul
L : Porté du linteau.
Linteaux courts (g = L/ h 1)
St At fe L / (T +At s)
T = min (T1, T2)
T2 = 2 Tcalcul
T1 = ( Mii + Mij) / Lij
Mii = Al fe Z

b. Deuxième cas :  b   b = 0.06 fc28


Pour ce cas, il y a lieu de disposer le ferraillage longitudinal (supérieur et inférieur),
transversal et de la partie courante suivant le minimum réglementaire.
Les sollicitations (M, T) sont reprises suivant des bielles diagonales (de compression
et de traction) suivant l’axe moyen des armatures diagonales (AD) à disposer
obligatoirement.
Le calcul des ces armatures se fait suivant la formule :
AD = T/ (2 fe sin ) avec : tg  = (h - 2d)/L
T : calcul (sans majoration)

4. Ferraillage minimal :

_ _
ENTP - 113 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
a. Armatures longitudinales :
(Al ,Al’) 0.0015 .b .h
Avec :
b : Epaisseur du linteau.
h : Hauteur du linteau.
b. Armatures transversals:
Pour b  0.025 fc28 At 0.0015 .b .s
Pour b > 0.025 fc28 At 0.0025 .b .s
c. Armatures en section courante (armature de peau)
Les armatures longitudinales intermédiaires ou de peau (Ac en deux nappes) doivent être au
total d’un minimum égale à 0.20%
Ac 0.002 .b .h

Exemple de calcul
h =1.07 cm ; b = 40cm ; L = 1.1 m
Dans le calcul du ferraillage du linteau,
L’effort tranchant par logiciel (ETABS) : Vu (gauche) =743.2 kN, Vu adroit=490.44 kN
doit être majoré de 1,4.
V = 1,4 VU
Soit : V = 1,4 x 743.2= 1040.48 kN
a. Vérification de la contrainte de cisaillement
D’après RPA99, on a :
τb = V / b0d ; d = 0,9 h = 0.963m
τb = 0,5246/ (0.16x 0,801) = 2.36MPa
τb = 0.2 fc28 = 5 MPa
τb = 2.36 MPa < τb = 5 MPa
La condition de la contrainte de cisaillement est vérifiée
b . Calcul des armatures
fC28 = 0.06 x 25 = 1,5 MPa
τb = 2.36MPa > 1,5 MPa ; donc on devra disposer :
_ _
ENTP - 114 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux
Des aciers longitudinaux (AL, AL’) qui sont calculés en flexion simple ;
Des aciers transversaux (At) ;
Des aciers en partie courante (Ac) ;
Des aciers diagonaux (Ad.)
Calcul de (Al) :
Section minimale exigée par le RPA99 :
(Al, Al’) ≥ 0.0015 x 40 x 107 = 6.42cm²
Calcul de (At) :
τb = 2.36MPa > 0.025 fc28 = 0.625 MPa
Condition minimale du RPA 99 :
At ≥ 0.0025 .b .s = 0.0025 x 40 x15 = 1.5cm²
Calcul de (Ac) :
Ac≥0.002 .b .h = 0.002x 40 x 107 = 8.56cm²
Calcul de (AD) : τb = 2.36 MPa > 1,5 MPa
AD = V/ (2fe. sin α)
tg(α) =(h-2d’)/L
AD = (0.7432 / 2. 400. 0,66)
AD = 14.07cm²
τb =2,82MPa > 0.06 fc28 = 1,5 MPa
Section minimale du RPA 99 :
AD /0.0015 .b .h = 0.0015 x 40 x 107 = 6.42cm²
Donc: AD = max (AD calculée, AD RPA) AD = 14.07 cm²
• Ferraillage final
Al = 6.42cm² soit : AS (4HA16) = 8.04 cm²
At = 1.50 cm² soit: AS (3 HA8) = 1.51 cm²
Ac = 8.56 cm² soit :AS (6HA14) = 9.24cm²
AD = 14.07cm2 soit: AS (8HA16) = 16.08 cm2

Voir schéma du ferraillage

_ _
ENTP - 115 - Promotion 2006
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux

4HA16

4HA16
0.2m

AL=2HA16

La dalle

At = 3HA8
Ac= 6HA14 AD=8HA16

Linteau

_ _
ENTP - 116 - Promotion 2006
AL=2HA16
0.4
Chapitre VII : Ferraillage des éléments
structuraux

_ _
ENTP - 117 - Promotion 2006