Vous êtes sur la page 1sur 9

MÉTHODE DE L’ÉNERGIE/TRAVAIL

Unités : Joules ou N*m Formule générale du travail :1

= ∫ ∗

W :travail « work » F : Force perpendiculaire au déplacement dx : déplacement perpendiculaire a la force Pour une force constante dans l’espace :

= ⃗ ∙ ⃗ = ∗ ∗ cos⁡(⁡ ⃗⃗ ,⃗) = Produit scalaire : donne un scalaire (valeur sans orientation) Dans le cas d’une force axiale appliquée sur une membrure :

A remplir

Dans le cas d’un moment applqué sur une poutre :

A remplir

Dans le cas d’une torsion appliquée sur un arbre (principe ressort) :

A remplir

TYPES D’ÉNERGIES

Cinétique :

Translation :

A remplir

Rotation (roue d’inertie) :

A remplir

Potentielle (gravitationnelle) :

A remplir

Ressort :

Ressort courrant (torsion) :

A remplir

Traction sur membrure :

A remplir

Torsion : A rempli r
Torsion :
A
rempli
r

Flexion :

A remplir

Électrique :

E=P*t

E

:énergie (joules)

P

:puissance (watts=N*/s)

T

: temps (s)

Thermique :

INTERRACTION TRAVAIL-ÉNERGIE

Premier principe de la thermodynamique :

Pour tout type de système rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme : Bilan d’énergie sur un système fermé on aura en tout temps (états 1, état 2, état 3, etc) la même quantité totale d’énergie.

***Avec les différents frottements il faut toujours introduire du travail dans un système, car l’énergie finira toujours par être dissipée sous forme de chaleur. (par exemple peu importe l’appareil électrique qui consonne 100 watt, cette énergie finira tôt ou tard par se transformer en chaleur dans le système fermé entrainant une augmentation de température.

En d’autre mots, si on introduit un travail dans un système, par exemple un force qui génère un déplacement, ce travail sera emmagasiné en énergie potentielle, cinétique, énergie de déformation ou dissipé en frottement (énergie thermique).

Dans le cas d’une structure soumise a une force, le déplacement généré par la force qui se résulte par un travail, sera transformé/emmagasiné sous forme de déformation.

Si on reste dans le domaine élastique des matériaux, on parlera plus d’énergie emmagasinée, puisque celle-ci sera reconvertie en force et travail dès le relâchement de la force externe. Si on se rend dans le domaine plastique, l’énergie sera dissipée sous forme de déformation plastique (qui se dégage ensuite en chaleur : énergie thermique). Mais une partie restera sous forme d’énergie emmagasinée a cause du « retour élastique » du matériau.

On peut donc utiliser ce principe pour

Il s’agit d’une méthode a prévilégier pour le

exemple treillis, charpente, portique, car elle simplifie grandement les calculs.

calculer des déformations dans les matériaux

.

calcul de déformation de structures

,

par

Dans le cas de

etc, cette méthode est a utiliser.

calcul de déformation a l’impact

, énergie dissipée dans des amortisseurs,

dans un système dynamique cette approche est aussi a

préférer pour la conception préliminaire, car elle permet de trouver rapidement la puissance requise pour un système sans designer celui-ci au complet.

sytème

Pour

ouvert/fermé), c’est aussi l’approche a utiliser.

Pour le calcul de puissance requise

a utiliser . Pour le calcul de puissance requise les calculs relatifs la thermodynamique a (bilans

les

calculs

relatifs

la

thermodynamique

a

(bilans

d’énergie

sur

un

DYNAMIQUE (RELATION FORCE-ACCÉLÉRATION)

***Deuxième loi de newton F=m*a

DYNAMIQUE (RELATION FORCE-ACCÉLÉRATION) ***Deuxième loi de newton F=m*a
DYNAMIQUE (RELATION FORCE-ACCÉLÉRATION) ***Deuxième loi de newton F=m*a

APPLICATION DE LA DEUXIÈME LOI DE NEWTON A UNE COLLISION :

IMPULSION ET « QTÉ DE MOUVEMENT »

RÉSUMÉ MATH (DÉRIVÉES, INTÉGRALES, VECTEURS, MATRICES)