Vous êtes sur la page 1sur 13

I- Sonatrach :

Sonatrach est une entreprise publique algérienne et un acteur majeur de


l’industrie pétrolière ; la Sonatrach est une Société Nationale pour la
Recherche, la transformation et la Commercialisation des Hydrocarbures.

II- Présentation de la région Hassi Messaoud


1-Situation géographique :

Les champs de HASSI MESSAOUD sont situés au milieu du Sahara

algérien à 800 km au sud-est de la capitale d’Alger ; à 86 km au sud-

est d'Ouargla; à 172 km au sud de Touggourt et à 350 km de la

frontière Algero-Tunisienne. Les démentions du champ atteignent

2500 km² avec une surface imprégnée d’huile d’environ 1600km².

2-Historique :

Le gisement pétrolier de Hassi-Messaoud d’une superficie

de 2500 Km² est subdivisé géographiquement en deux

zones nord et sud.

Cette répartition remontant à 1956 lors de la découverte et

l’exploitation du champ par les deux compagnies

françaises CFPA au nord et la SNREPAL au sud, a

engendré la création de deux centres de production.

Au départ ces centres regroupaient uniquement des

installations de séparation, de traitement, de stockage et

expédition du pétrole brut, par la suite, d’autres unités de

1
traitement de gaz et de réinjection sont venues s’y greffer

pour étendre davantage les centres de production.

L’activité raffinage s’est également développée par la

construction de deux raffineries dont le rôle est

l’approvisionnement du marché local en carburants.

Actuellement, l’ensemble de ces unités nombreuses et

diversifiées, forme deux complexes industriels sud et nord

(CIS & CINA).

L’exploitation de ces complexes est assurée par la

Direction Exploitation composée de 636 agents dont 161

cadres, 435 agents de maîtrise et 40 exécutants.

Les deux complexes CIS et CINA composés d’une chaîne

de procédés plus ou moins complexe ont pour fonction le

traitement des effluents en provenance des puits

producteurs.

Ces procédés sont faits pour prendre en charge:

Le traitement de l’huile : séparation huile- eau- gaz,

dessalage, et stabilisation.

Le traitement des gaz associés pour la production des

GPL et condensât.

Le traitement des eaux huileuses pour la protection de

l’environnement.

2
Le raffinage d’une partie du brut pour la production de

carburants.

La réinjection des gaz résiduels pour le maintien de la

pression du gisement.

L’injection d’eau pour le maintien de la pression du

gisement.

3- Différentes installations pétrolières:

Complexe industriel sud CIS

COMPRESSION

GPL1

GPL2

TRAITEMENT

RAFFINERIE

Complexe industriel nord CINA

COMPRESSION

TRAITEMENT

GPL1. GPL2

ZCINA

II-Présentation du complexe industriel sud :

1-Description :

Le complexe industriel CIS (Complexe Industriel Sud) situé au sud du champ,


il est constitué de quatre unités ; unité de compression, unité de traitement,

3
unité GPL, et la nouvelle raffinerie, les quatre unités sont Liées entre elle
comme le montre le schéma synoptique (figure 2).

Figure02 : schémas synoptique de ProcessusCIS simplifie

2-Unités de complexe industriel sud (CIS)

Le complexe industriel sud est composé des unités suivantes :

3-Unité GPL « Gaz Propane Liquéfier »

L’unité est composée des sections suivantes :

- Manifold, Boosting, Trains de liquéfaction, Stockage et pomperie,


Dépropaniseur, Utilités, Salle de contrôle.
-
- GPL1 :
Cette unité a été mise en service en 1973 pour extraite le GPL contenu dans le
gaz, elle produit actuellement environ 1200 tonne/j du GPL.

4
- GPL2 :
Cette unité a été mise en service en 1997 pour extraire le GPL contenu dans
le gaz, elle produit actuellement environ 4200 tonne/j de GPL.

3-Traitement :

L’unité traitement du brut (UTB) a été mise en service en 1957 après la


découverte du premier puits de pétrole de Hassi Messaoud (MD01) en 1956.
Elle comprenait :

- Un manifold de production
- Une unité de séparation du brut à étages successifs
- Une pomperie d’expédition du brut
- Un réseau de torche
C’est le service le plus important du CIS, il reçoit l’ensemble de la
production en huile du champ sud.

4-Raffinerie :

Le raffinage a pour objet de séparer et d’améliorer la qualité des produits


composant le pétrole de façon à répondre à la demande en différents
produits commerciaux allant des gaz aux asphaltes et aux cokes à partir de
bruts décompositions variables.

Une raffinerie fabrique trois types de produits :

- produits fini : directement livrable à la consommation (essence,


gasoils).
- produits semi fini : coupes lubrifiant pour la fabrication des huiles.
- sous-produits intermédiaire, tels que matière première pour la
pétrochimie.

5-L’unité de compression :

- Description :
On désigne par la compression les installations qui permettent de
comprimer le gaz à haute pression afin de la réinjecter dans les puits.

En effet, pour maintenir la pression des puits, la SONATRACH dispose de


deux techniques:

5
- Réinjecter de gaz à haute pression.
- Réinjecter d'eau à haute pression.
Il existe onze (11) stations de compression de gaz opérationnelles au
centre sud divisé en deux services un « 01 » et deux « 02 », et sont constitués
principalement de groupes turbocompresseurs contrôlés par un système
électronique (MARK IV, MARK V).

Les stations de compression service « 01 » composée de cinq


sections(2/3/4/5/6)

Les stations de compression service « 02 » composée de six sections


(7/8/9/10/11/12), chaque station réinjecter 10millions Nm3/j, chaque un
composée de deux groupes turbocompresseurs bi arbres à deux étages et
refoulent un gaz comprimé de 28 à 420 bars.

C’est un mélange de gaz local et d’appoint du gaz commercial GR1 et Gassi


Touil.

- Alimentation :
Le gaz d’alimentation provenant du manifold BP à la pression de 28 bars et la
température ambiante.

III-Description de procédé :

Le procès de la station de compression se compose des sections suivantes :

- Section de séparation préliminaire.


- Section de compression basse pression.
- Section de compression haute pression.
- Section fuel gaz.
- Système de torche.
- Collecteur condensat.
- Circuit d’huile de graissage.
- Circuit d’huile d’étanchéité.
- Système anti incendie.
1- Section de séparation préliminaire:

Cette section est commune aux deux stations, pour les stations (09/10)
composée de deux ballons FA 1301/1302. Le gaz à comprimer arrive du
manifold BP à 27 bars passe par la vanne ROV 2101 pour séparer les liquides
du gaz. La pressurisation des ballons se fait par une vanne 2’’ ROV 2102. Les

6
condensats sont renvoyés vers un ballon de récupération de condensat V1301
puis vers centre de traitement (UFC). Les eaux huileuses recueillies dans les
appendices sont expédiées vers bassin API. Quant aux gaz accumulés dans les
deux ballons à une pression de 28 bars est maintenue par une vanne
régulatrice de pression ROV 2103(vanne de torche) qui maintient la pression
de 28 bars dans les deux capacités. Celle-ci envoie le gaz en excès vers la
torche BP.

2-Section de compression basse pression (BP)

Le gaz provenant des scrubbers passe dans cette section composée d’une
turbine à gaz et d’un compresseur à deux étages. Le gaz est comprimé dans le
compresseur à deux étages jusqu’à 110 bars et à la température de 65°C.

3-Ligne de banalisation :

Les sections basses pression des stations 9, 10,11 et 12 refoulent le gaz dans
un collecteur appelé ligne de banalisation, c’est pour avoir une meilleure
autonomie d’exploitation des machine.

4-Section de compression haute pression(HP)

Elle est composée d’une turbine et deux compresseurs à un étage. Le gaz


aspiré du collecteur de banalisation à 106 bars à travers la vanne ROV2401
est comprimé jusqu’à 420 bars et une température de 95°C.

III-Organisation de la direction maintenance :

7
La direction

Maintenance

Service Ordonnancement Secrétariat


Service Télémétrie
Service
Service
TélémétrieTélémétrie Ordonnancement

DépartementService Ordonnancement
Département Département Département
MNT Département
MNT MNT MN.
Compression Méthodes
CINA CIS Centrale

Service
Service Service
Turbo- Service
Traitement traitement
machines Service
Nord Sud Engineering
Mécanique

Service Service GPL


Electronique Service GPL 1 Service Service
Nord
Sud Méthodes
Chaudronnerie

Service Service
Compression Compression Service GPL 2 Service
sud 1 Service
Nord Sud Distribution
Préparation
Electrique

Service
Compression Service Service Service
sud 2 Satellites satellites Sud Service
Electro- Etudes et
mécanique Préconisation
des Piéces de
Service Protec Service Rechange
Service Service
Feu & Gaz
ZCINA Raffinerie Télésurveillance

Service UTBS Service


Instrumentation

8
IV-Les Transmetteurs :
Les transmetteurs numériques sont des appareils intelligents et dotés d'une
électronique basée sur microprocesseur. Il convertit le signal de sortie du
capteur en un signal de mesure standard et fait le lien entre le capteuret le
système de contrôle commande.

 Transmetteur pression différentiel (PDT)


 Transmetteur de débit (FT)
 Transmetteur de niveau(LT)
 Transmetteur de température(TT)

Transmetteur de pression

 Les vannes sont identifiées par le code suivant :

FV : Vanne de contrôle de débit.


TV : Vanne de contrôle de température.

9
LV : Vanne de contrôle de niveau.
PV : Vanne de contrôle de pression.
SDV : shut down valve utilisée pour la sécurité.

BDV : Vanne a actionneur pneumatique s’ouvre en sécurité.

La vanne se compose de deux parties distinctes : le servo moteur et le corps de la


vanne

Les vanne régulatrices : ces vanne son commande pas un signal électrique
converti en grandeur pneumatique.

10
V- . Principe et constitution d’une boucle de régulation :
Par exemple pour mettre en œuvre la boucle de régulation de niveau de la
phase liquide d’un ballon représentée ci dessous, les éléments constitutifs
suivants sont nécessaires

La mesure de niveau est assurée par le capteur et dirigée vers le


transmetteur. Celui-ci transforme la mesure en un signal analogique 4 – 20
mA et le transmet au régulateur, qui le compare à une consigne voulue
affichée par l’utilisateur. Le régulateur compare la mesure à la consigne et en
cas d’écart entre les deux signaux, il agit sur le servomoteur de la vanne de
régulation par un signal de Commande dans le sens voulu pour ramener la
grandeur réglée à la valeur de consigne. Unpositionneur généralement
installé sur la vanne automatique, vérifie en permanence que la position
réelle de la vanne correspond à la position théorique Correspondant au signal
émis par le régulateur.

Dans le cas contraire, il modifie la pression d’air sur le servo moteur jusqu’à
concordance de ces deux positions. La mesure est visualisée en continu sur un
indicateur ou un enregistreur. La présence supplémentaire d’alarmes de
niveau haut et bas permet de prévenir l’opérateur en cas de remplissage
anormal.

VI- Système de contrôle et sécurité de procédé :


Les systèmes de contrôle et de sécurité utilisée à comp sud 1 sont :

-Système DCS (Distributed Controle System) SNCC (système de contrôle et


de commande) FOXBORO I/A SERIES

- F&G (Fire Gas –Feu&Gaz)(TRICON)

- ESD (Emergency Shut Down- arrêt d’urgence)(TRICON)

11
Le système de contrôle commande reçoit les mesures du site et agit sur les
organes de commande sur site, il reçoit aussi les consignes de l'opérateur, ce
système et suivi d'un système d'alarmes qui en cas de dépassement alerte
l'opérateur par un avertissement visuel et sonore, le système d'alarmes reçoit
les informations soit directement du site signal en tout ou rien ( pressostat,
thermostat) ou suite à un seuil sur un signal continue (température, débit), du
système de contrôle procédé. Ces deux systèmes ne sont pas soumis à des
exigences réglementaires et peuvent être intégrés dans un seul système DCS
(Distributed Control System).Si le procédé devient incontrôlable par
l'opérateur et par le système de contrôle procédé, et une situation
dangereuse menace de développer, un arrêt d'urgence peut être actionné par
l'opérateur ou par le système de sécurité suite à une détection d'une
déviation dangereuse par ses propres instruments.

Un système de sécurité ESD est au-delà du système de contrôle procédé, il


reçoit les mesures (en général tout ou rien) directement du site et agit
directement sur site (vanne SDV Shut down Valve), il est indépendant du
système de contrôle procédé, il et soumis à des exigences réglementaires et
normatives.

Au-delà du système de contrôle procédé et système d'arrêt d'urgence il y a


le système de protection Feu et Gaz, en cas de détection d'un feu ou fuite de
gaz, il ordonne au système d'arrêt d'urgence d'agir et décharge l'agent
d'extinction en cas de feu. Le contrôle et le monitoring des installations est
rendu disponible à partir de la salle de contrôle et du local ingénieur. Le
système DCS permet aux opérateurs d'accéder aux informations rassemblées
respectivement par les systèmes ESD et F&G. Le système de contrôle DCS
contrôle automatiquement le procédé en temps réel, collectant les données à

12
partir des instruments site ainsi que d’autres instruments tels que le système
d’arrêt d’urgence (ESD), le système de détection de feu et gaz (F&G).

VII-Conclusion :
Ce stage nous a permis de voir de prés le domaine pratique et nous donne
l’expérience sur le champ pétrolier et les équipements instrumentations.

Il nous a permis également de combiner les théories et les schémas


techniques de l’usine et les appliques instrumentations.

13