Vous êtes sur la page 1sur 15

TRANSFORMATEURS

Sommaire

Transformateurs Monophasés ..........................................................................................................................................3

I) Présentation ...............................................................................................................................................................3

I.1) Notations : ...........................................................................................................................................................3

I.2) Principe : ..............................................................................................................................................................3

I.3) Relations générales d’un transformateur parfait: ..............................................................................................3

II) Transformateur réel ..................................................................................................................................................5

II.1) Transformateur à vide : ......................................................................................................................................5

II.2) Transformateur en charge : ................................................................................................................................6

II.3) Transformateur dans l’hypothèse de Kapp : ......................................................................................................8

III) Exploitations de mesures et essais........................................................................................................................ 10

III.1) Détermination du modèle : essais .................................................................................................................. 10

III.2) Indications de la plaque signalétique ............................................................................................................. 12

III.3) Chute de tension :........................................................................................................................................... 12

III.4) Rendement ..................................................................................................................................................... 13

IV) Les différents types de transformateurs............................................................................................................... 13

IV.1) Transformateur de mesure : .......................................................................................................................... 13

IV.2) Transformateur de courant : .......................................................................................................................... 13

IV.3) Transformateur d'impédance :....................................................................................................................... 14

IV.4) Transformateur d'impulsions : ....................................................................................................................... 14

IV.5) Transformateur d'isolement : ........................................................................................................................ 14

IV.6) Transformateur à écran :................................................................................................................................ 14

IV.7) Transformateur de sécurité :.......................................................................................................................... 14

IV.8) Transformateur à point milieu : ..................................................................................................................... 14

IV.9) Autotransformateur : ..................................................................................................................................... 14

V) Refroidissement des transformateurs ................................................................................................................... 14

V.1) Refroidissement dans l'air ............................................................................................................................... 14

Sommaire 1/23
V.2) Refroidissement naturel dans l'huile .............................................................................................................. 14

V.3) refroidissement par radiateur d'huile ............................................................................................................. 14

V.4) Refroidissement avec hydroréfrigérant .......................................................................................................... 15

Transformateurs Triphasés ............................................................................................................................................ 16

I) Présentation ............................................................................................................................................................ 16

I.1) Constitution : .................................................................................................................................................... 16

I.2) Plaque signalétique : ........................................................................................................................................ 16

I.3) Couplages : ....................................................................................................................................................... 16

I.4) Modélisation ..................................................................................................................................................... 18

I.5) Bilan des puissances : ....................................................................................................................................... 19

II) Essais ...................................................................................................................................................................... 19

II.1) Détermination du modèle : essais ................................................................................................................... 19

II.2) Essai à vide sous tension nominale ................................................................................................................. 19

II.3) Essai en court circuit à courant nominal sous tension réduite ....................................................................... 20

II.4) Diagramme de Kapp : ...................................................................................................................................... 21

II.5) Rendement : .................................................................................................................................................... 21

II.6) Mise en parallèle de deux transformateurs .................................................................................................... 21

II.7) Transformateur triphasé en charge en régime sinusoïdal déséquilibré ......................................................... 23

II.8) Transformateur triphasé en charge en régime non-sinusoïdal de courant équilibré ..................................... 23

Sommaire 2/23
Transformateurs Monophasés

I) Présentation

I.1) Notations :
On notera d’un indice Convention Convention
récepteur C générateur
 1 le primaire i i2
i1
f1 i
 2 le secondaire 1 e2 v2
v1 e1 i
f2
 v ou 0 les grandeurs à vide
N1 spires N 2 spires
r1 résistances r 2 résistances
 n les grandeurs nominales f1 fuites Transformateur réel f2 fuites

 cc les grandeurs en court-circuit


I1 I2
Le primaire est en convention récepteur alors que le secondaire V1 V2
est en convention générateur.

Les bornes homologues sont telles qu’un courant entrant par Schéma él ec trique du
transformateu r p arf ait
celles-ci crée un flux orienté dans le même sens. Les tensions vues
sur ces points sont de même polarité.

I.2) Principe :
Le transformateur est constitué de deux bobines couplées par un noyau de fer conduisant le flux créé par l’une
jusqu’au secondaire. Les tensions induites sont proportionnelles aux nombres de spires.

Un transformateur monophasé est essentiellement constitué par :

- Un circuit magnétique fermé qui canalise le flux,

- Un circuit électrique comportant deux enroulements isolés électriquement l’un de l’autre :

 le primaire qui reçoit l’énergie.

 le secondaire qui la restitue.

I.3) Relations générales d’un transformateur parfait:


Si on fait rentrer un courant par les bornes, il apparaît une fém e telle que la
bobine se comporte comme un générateur. d d
e1   N1 e2   N2
dt dt
Toutes les pertes sont négligées : le flux traverse donc les deux bobinages ainsi :

d d V N
v1  e1  N1 et v2  e2   N 2  2   2 donc V2   mV1  i1 i2
dt dt V1 N1 v1 v2

Sommaire 3/23
V20 N 2
 rapport de transformation m   avec V20 et V1N tensions efficaces au primaire et au secondaire et N1
V1N N1
et N2 nombres de spires au primaire et au secondaire.

 Relation de Boucherot :

Si on suppose que le champ est sinusoïdal alors b(t )  Bˆ sin t

Donc v1  N1

d SBˆ sin t N 
2 f

 SBˆ cos t soit


dt 

1 
V1 2

 f : fréquence (Hz);
V1  2 ˆ avec
ˆ et V2  4, 44 N 2 fBS
N1 fBS

 B max : valeur maximale du champ magnétique (T)
2 S : section du circuit magnétique (m2 )

4,44

 Relation sur les courants :

Si on applique le théorème de Gauss sur le contour parcouru par le flux C alors :

N2i2
N1i1  N 2i2    0 si on considère la perméabilité du matériau très grande
N1i1
   N2 i1
   donc N   i  donc I1   mI2 .
 µS  1 2

On a donc avec les conventions choisies

V20 N 2 I1N
m   .
V1N N1 I 2 N

 Le bilan des puissances est simple :

P1 = V1.I1.cos1 = P2 = V2.I2.cos 2; et 1 = 2

Q1 = Q2 = V2.I2.sin 2 et

S1 = V1.I1= V2.I2= S2.

Sommaire 4/23
II) Transformateur réel

II.1) Transformateur à vide :

II.1.1) Equations et schéma équivalent


Le transformateur à vide se comporte comme C0
i
une bobine à noyau de fer : I10 I20 = 0

L’équation des flux donne : 10  C 0   f 1 V1 1


f1 V20

d1 d  f 1  C 0  N1 spires N2 spires


v1  r1i10  N1  r1i10  N1 r1 résistances r 2 résistances
dt dt f1 fuites f2 fuites

I10 r1 f1
Ni  N 1s pir es
1
r ré sis t ances

d  1 10 
f1f ui tes

I10=Iµ I1=-mI2=0 I2=0


 d
v1  r1i10  N1  air   N1 C 0 IµA IµR
dt dt V’10
V20
V1 Rµ Lµ

di d
v1  r1i10   f 1 10  N1 C 0
 dt  dt
N21 V10
air Bobine à noyau de fer Transfo parfait

Si l’on considère le courant sinusoïdal on peut passer aux grandeurs complexes.

V1  r1 I10  j f 1 I10  jN1C 0 avec V '10  jN1C 0 et V2   jN 2C 0 

 r1 est la résistance interne de la bobine primaire

  f 1 est l’inductance de fuite primaire

 Lµ est l’inductance magnétisante

 RF représente les pertes fer

II.1.2) Représentation de Fresnel

V1
IµA
V20
10 V '10    r1I10 jfI10
m

IµR I10= Iµ
C0  V’10 car V '10  jN1C 0
C0  V’10 N1 10 f10 = fI10

f10

Sommaire 5/23
II.1.3) Bilan de puissances :
A vide le transformateur absorbe

2
r1I102 : pertes Joules de l'enroulement primaire
V'  2
 P10  r1 I102  10
avec V '10 2
qui mesuré est égal à P10  V1 I10 cos 10 .
Rµ R  R µ I µA : pertes fer du circuit magnétique
 µ

 f 1 I102 : puissance réactive de fuite dans l'enroulement primaire


2
V  2
 Q10   f 1 I102  10
avec  V10 2
qui mesuré est égal à
Lµ L   Lµ I µR : puissance magnétisante du circuit magnétique
 µ
Q10  V1 I10 sin 10 .

II.2) Transformateur en charge :

II.2.1) Equations et schéma équivalent


C
i2

I1 I2

f1 2
V1 1 V2
f2
N1 spires N2 spires
r1 résistances r2 résistances
f1 fuites f2 fuites

Primaire Secondaire

Flux 1   f 1  C 2   f 2  C

En convention récepteur En convention générateur

d1 d 2
Tensions v1  r1i1  N1 v2   r2i2  N 2
dt dt

d f 1 d d f 2 d
v1  r1i1  N1  N1 C v2   r2i2  N 2  N2 C
dt dt dt dt

N1i1 Ni N 2i2 Ni
Gauss f1  et C  1 1 f 2  et C  2 2 
air  fer air  fer

di1 d di2 d
v1  r1i1   f 1  N1 C v2   r2i2   f 2  N2 C 
dt  dt dt   dt

V1 V2

Tensions
dC N12 di1 dC N 22 di2
avec V1  N1  avec V2   N 2  
dt  fer dt dt  fer dt
 
L pure L pure

Sommaire 6/23
I1 r1 f1 I2 r2 f2
N sp ires N sp ires
1 1
r résistances r résistances
1 1
f1 fuites f1 fuites

Lpure Lpure

di1 di2 V2
V’1 e1 VL  L pure VL  L pure
e2 V’2
Schéma V1 dt dt

V2 N 2
On s’aperçoit alors que le rapport de transformation m    
V1 N1

Un bilan plus précis des ampères tours N1i1  N 2i2   . Si l’on ne néglige pas la force magnétomotrice 
alors on peut identifier cette perte d’ampère tours à un courant magnétisant que l’on trouve d’ailleurs à vide (le
courant secondaire étant nul) : N1i1  N 2i2  N1iµ soit en complexe N1 I1  N 2 I2  N1 Iµ donc
I1   mI2  Iµ 

I1 f1 r2 f2
r1 -mI2 I2 N spires
1
r résistances
N spires 1
1
r1 résistances 
f1 fuite s

f1 fuite s


I1µA I1µR
V’2 V2
V1 Rµ Lµ V’1

N1 N2

II.2.2) Représentation de Fresnel
 f2 // I2

V1
V’1 jf1 I1
C  V’2 2  V2+r2I2
r1I1
-V’2
I1µA -jf2I2
-V2 -r2I2
I1µR Iµ
2

I1
-mI2
I10 
-I2

Sommaire 7/23
II.2.3) Bilan de puissances
Pertes Joules
PJ 1  r1 I12 Pertes fer
Pfer  V1I1µA  Rµ I12µA Pertes Joules
Puissance fournie
P1  V1I1 cos 1 PJ 2  r2 I 22

Puissance utile
P2  V2 I 2 cos 2
Aux bornes de Dans Dans
l’enroulement l’enroulement Dans le fer l’enroulement Charge
secondaire
primaire primaire Puissance disponible
Q2  V2 I 2 sin 2

Puissance
Puissance fournie
Puissance magnétisante absorbée par le
Q1  V1I1 sin 1 flux de fuite
Puissance Q  V I  L  I 2
M 1 1µR µ 1µR
absorbée par le Q f 2   f 2 I 22
flux de fuite
Q f 1   f 1 I12

II.3) Transformateur dans l’hypothèse de Kapp :

II.3.1) Simplifications

Dans l’hypothèse de Kapp N1i1  N 2i2  0 alors :

I1
 Le rapport des courants est alors tel que m   
I2

 
Comme la tension primaire est V1  V1 r1  j f 1 I1 alors le rapport des tensions à vide : 
V20 V20 V
  20   m 
V1 V1   r1  j f 1  I10 V1

 L’approximation ainsi faite revient à considérer le schéma équivalent suivant

f1 r2 f2
I1 r1 -mI2 I2 N
1
spires
r résistances
1
N1 spires
f1 fuite s
r1 résistances
f1 fuite s

V’2 V2
V1 V’1

N1 N2

On remarque que l’on peut toujours introduire les pertes fer par la présence du courant Iµ courant absorbé à vide
par le transformateur

f1 r2 f2
I1 r1 -mI2 I2 N
1
spires
1rrésistances
N1 spires
r1 résistances
f1 fuite s

f1 fuite s


I1µA I1µR
V’2 V2
V1 Rµ Lµ V’1

N1 N2

Sommaire 8/23
II.3.2) Schéma équivalent

I.1.1.1) Impédance ramenée au primaire : adaptation d’impédance


I1 I2
Si l’on considère un transformateur parfait V2   m  V1 et mI2  I1 

Z V1 V2 Z
Or V2  Z  I2 donc V1   I1 .
m2
N1 N2
Z
Tout se passe comme si Z   2 était branché directement aux bornes du primaire
m

Le transformateur joue alors le rôle d’adaptateur d’impédance.

I.1.1.2) Schéma équivalent ramené au secondaire


Pour ramener les impédances r1 et  f 1 au secondaire il suffit d’exprimer U2 qu’en fonction des grandeurs du
V2 I1
secondaire : m    
V1 I2

2   r2  j f 2  I2
V2  V 
 mV1

V2   mV1   r2  j f 2  I2 avec V1  V1   r1  j f 1  I1

 
 mI2

En remplaçant V2  m V1   r1  j f 1  I1    r2  j f 2  I2 

 
 

 
En développant V2   mV1  m 2 r1  j f 1 I 2  r2  j f 2 I 2 
  
V20

 
En regroupant les termes V2  V20   m r1  r2   j  m  f 1   f 2    I2 Cela fait apparaître deux impédances :
 2 2
     
 R2 L2 

RS  m 2 r1  r2 et LS  m 2  f 1   f 2

RS LS
I2 N1 spires
1r

f1
résistances
fuite s


I1µA I1µR
V’2 =V20 V2
V1 Rµ Lµ V’1

N1 N2

Ou

Sommaire 9/23
RS LS
I2 N spires
r1 résistances
1
f1

fuite s


I1µA I1µR
V2
V1 Rµ Lµ V’2 =V20=-mV1

I.1.1.3) Schéma équivalent ramené au primaire


Pour ramener les impédances r2 et  f 2 au primaire il suffit d’exprimer V1 qu’en fonction des grandeurs du primaire :
V2 I1
m  
V1 I2

V1  V1   r1  j f 1  I1 

V2
m

V2
V1     r1  j f 1  I1  avec V2  V2   r2  j f 2  I2
m
 I1
 m 
1
En remplaçant V1    V2   r2  j f 2  I2    r1  j f 1  I1 
m 
 

1 1
En développant V1   V2  2  r2  j f 2  I1   r1  j f 1  I1 
m m

 
V  r    
En regroupant les termes V1   2   22  r1   j  f 22   f 1    I1 Cela fait apparaître deux impédances :
m m   m
  
 R1 L1 

r2 f2
RP  2
 r1 et LP  2   f 1
m m

I1 RP LP
N 1spires
r 1rés istances
f1 fuites
I2

I1µA I1µR
-V2/m V2
V1 Rµ Lµ

N1 N2

III) Exploitations de mesures et essais

III.1) Détermination du modèle : essais

III.1.1) Essai en continu détermination des résistances des bobinages


Un essai en continu où le bobinage primaire ou secondaire est parcouru par le courant nominal permet de
déterminer par la méthode voltampèremétrique la résistance des bobinages.

Sommaire 10/23
DC
A I DC
DC
V DC V

Schéma de l’essai en continu

III.1.2) Essai à vide sous tension nominale


P 10 AC
A I10
AC W
V 1N V V V20

Schéma de l’essai à vide

V20
On en déduit m 
V1

V12
Les pertes fer Pfer  P10  Pj10 et donc Rµ car Pfer  .
 Kapp R
µ
2
r1 I10

2 V12 V12
De même Q10  S10 2  P102  V1I10   P102   f 1 I102    Q10 soit Lµ
Lµ Kapp Lµ

III.1.3) Essai en court circuit à courant nominal sous tension réduite


AC P1CC
A I1N
AC W
V 1CC V

Schéma de l’essai en court-circuit

Les pertes Joule permettent de déterminer R2 P1CC  r1 I12CC  r2 I 22CC  PferCC  r1I12n  r2 I 22n  PJn  RS I 22n
 Kapp
U12CC   0

P1CC
Donc RS 
I 22CC

Et comme le modèle ramené au secondaire donne

2
mV1CC  mV1CC  2 Q1CC
On en déduit aisément Z S  donc X S  LS      RS  2
I 2CC  I 2CC  I 2 CC

RS LS
I2CC N 1s pi re s
r 1ér s i st anc e s
 f1 uf i te s

V’2 =mV1CC

Sommaire 11/23
III.2) Indications de la plaque signalétique
La plaque signalétique nous renseigne sur :

Nom du constructeur et numéro de fabrication

La fréquence.

La puissance apparente S = V1I1N = V20I2N

La tension primaire nominale V1

La tension secondaire à vide V2V, et par conséquent sur m.

Les courants nominaux I2N et I1N

III.3) Chute de tension :


Diagramme de Kapp :

y
V2% cos 2 = 0,6
6 cos 2 = 0,8
cos 2 =0,9

4
V20 2 > 0
jLSI2
2

x I2n
2 : imposé par la charge V2 0 I2
RSI2 cos 2 =0,9
2 < 0
I2 -2 cos 2 = 0,8

cos 2 = 0,6
-4

En projetant sur x : V20 cos   V2  RS I 2 cos  2  X S I 2 sin  2

V2  RS I 2 cos 2  X S I 2 sin  2
Donc V2  V20  V2   V2 et comme  et faible donc cos   1
cos 

Donc V2  V20  V2  RS I 2 cos  2  X S I 2 sin  2

Il est commode d’indiquer la chute de tension pour le courant nominal par un pourcentage de la tension à vide :

V20  V2
 V2 %  100  R % cos  2  X %sin 2 chute de tension
V20

RS I 2 n
 R%  100 est la chute de tension ohmique pour le courant nominal
V20

X S I 2n
 X %  100
V20

V1CC 2 2
 VCC %  100   R%    X %  pourcentage de la tension primaire nécessaire pour obtenir le
V1
courant nominal lorsque le secondaire est court-circuité.

 SCC est définit comme la puissance apparente que le transformateur absorberait s’il était sous tension
nominale

Sommaire 12/23
III.4) Rendement
Le rendement est déterminé soit :

 par la méthode des pertes séparées : essai à vide et en court circuit.

 par la méthode directe par un essai en charge.

P2 P2
 
P1 P2  PJ  Pfer

P2 V2 I 2 cos  2 V2 cos 2
  
P1 V2 I 2 cos 2  RS I 22  Pfer Pfer
V2 cos 2  RS  I 2 
I2

Cette fonction admet un maximum lorsque Pfer  Pjoules  RS I 22

Rq : Si le régime de fonctionnement du transformateur est rarement chargé on privilégiera un


transformateur avec de faibles pertes fer (faible volume de fer et de champ max) et des pertes Joules plus
importantes de façon à améliorer le rendement journalier.


Pertes
100 Joules

Pertes
Fer

I2
I2N

IV) Les différents types de transformateurs

IV.1) Transformateur de mesure :


Transformateur utilisé pour adapter la gamme et assurer l'isolation par rapport au dispositif mesuré d'un voltmètre
ou d'un ampèremètre.

IV.2) Transformateur de courant :


Transformateur de mesure abaisseur de courant (donc élévateur de tension), soit : m > 1. On
l'utilise notamment pour mesurer l'intensité d'un courant fort. Le primaire peut alors se
réduire à une seule spire ! Ce type de transformateur s'utilise avec secondaire en court-circuit
(dans le cas contraire, la tension apparaissant au secondaire pourrait être très élevée).

Sommaire 13/23
IV.3) Transformateur d'impédance :
Transformateur utilisé pour adapter l’impédance de deux circuits. Exemples : en audio,
sortie d'un ampli BF dont la charge est un haut-parleur d'impédance normalisée ( 8 à
1000Hz) ; en réseaux, adaptation d'impédance entre lignes de normes différentes.

IV.4) Transformateur d'impulsions :


Transformateur utilisé pour la commande (isolée) de gachette des thyristors et des triacs. Il
est important de respecter le sens de branchement des bobinages, puisque l'impulsion de
courant que le transformateur transmet est orientée dans le sens de conduction des semi-
conducteurs.

IV.5) Transformateur d'isolement :


Transformateur tel que m = 1. Utilisé pour assurer une isolation galvanique entre circuits, ou
encore adapter le régime de neutre (schéma de mise à la terre) aux besoins de l'installation.
Exemple : IT TN-S

IV.6) Transformateur à écran :


Transformateur d'isolement incluant un écran électrostatique (utilisation : CEM)

IV.7) Transformateur de sécurité :


Transformateur à écran à isolation renforcée (utilisation : CEM et sécurité électrique)

IV.8) Transformateur à point milieu :


Transformateur dont le primaire ou le secondaire possède une borne de connexion
supplémentaire au milieu de l'enroulement. Permet un schéma symétrique

IV.9) Autotransformateur :
Transformateur simplifié à un seul enroulement. Ne permet
pas l'isolation galvanique, mais autorise un réglage fin de la
tension secondaire par déplacement du curseur servant de
connexion de sortie sur l'enroulement.

V) Refroidissement des transformateurs


Il est nécessaire de refroidir les transformateurs de grosses puissances afin d'éviter la détérioration des

vernis isolants (courant de Foucault). Ce refroidissement peut se faire de différentes façons:

V.1) Refroidissement dans l'air


Le transformateur est mis dans une enceinte grillagée, la ventilation peut être naturelle ou forcée (ventilateur)

V.2) Refroidissement naturel dans l'huile


Une cuve renferme le transformateur. Cette cuve est munie d'ailettes. L'huile se refroidit au contact des parois
(échange thermique)

V.3) refroidissement par radiateur d'huile


L'huile circule naturellement dans un radiateur séparé de la cuve. Ce radiateur peut être ventilé et la circulation
d'huile forcée par une pompe.

Sommaire 14/23
V.4) Refroidissement avec hydroréfrigérant
La circulation de l'huile s'effectue dans une cuve contenant des tubes à l'intérieur desquels circule de l'eau froide.

Sommaire 15/23