Vous êtes sur la page 1sur 243

Royaume du Maroc

Ministère de l’Education Nationale


Direction des Bâtiments et de l’Equipement

Guidede
conception des bâtiments éducatifs

Banque Africaine de Développement


Royaume du Maroc
Ministère de l’Education Nationale
Direction des Bâtiments et de l’Equipement
Division des Constructions

Guide de
conception des bâtiments éducatifs
Projet 702/MOR/10

Section Architecture pour l’Education

Division pour la Reconstruction et le Développement


des Systèmes Educatifs

UNESCO Paris, juillet 1995

Banque Africaine de Développement


L’ auteur est responsable du choix et de la présentation des faits contenus dans
le présent ouvrage, ainsi que des opinions qui y sont exprimées; celles-ci
ne sont pas nécessairement celles de l’ UNESCO et n’ engagent pas
l’ Organisation.

Les appellations employées dans cette publication et la manière dont les


informations y sont présentées n’ impliquent de la part de l’ UNESCO aucune
prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones,
ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou leurs limites.

Publié en 2000
par l’ Organisation des Nations Unies pour l’ éducation, la science et la culture
7, place de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP

Imprimé par l’imprimerie El Maarif Al Jadida, Rabat (Maroc)

© UNESCO 2000
Printed in Morocco
REMERCIEMENTS

Ce guide a été préparé en juillet 1995 par M. Roger Aujame, architecte consul-
tant, sous la supervision du chef de la Section Architecture pour l’Education,
Division pour la Reconstruction et le Développement des Systèmes Educatifs de
l’UNESCO et en collaboration avec les services compétents du Ministère de
l’Education Nationale du Maroc.

Nous remercions toutes les personnes qui sont intervenues dans l’élaboration
de ce guide ainsi que dans la préparation pour sa publication.

Ce guide a été élaboré dans le cadre du « Projet d’appui au développement de


l’enseignement de base en milieu rural », financé par un prêt consenti au
Gouvernement marocain par la Banque Africaine de Développement. La réali-
sation du guide doit beaucoup à la coopération exemplaire entre le
Gouvernement marocain, la Banque Africaine de Développement et l’UNESCO.

Section Architecture pour l’Architecture


Division pour la Reconstruction et le Développement des Systèmes Educatifs
UNESCO

Paris, janvier 2000


UNESCO/MEN/BAD Royaume du Maroc
Projet 702/MOR/10 Conception des bâtiments éducatifs
Table des matières

Pages
INTRODUCTION vii

1. DONNEES DE BASE 1
Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux 5

2. TYPOLOGIE 15
A. Typologie des établissements 17
I. Catégories d’établissements 19
II. Programme architectural 23
III. Schémas de fonctionnement 53
IV. Choix des terrains et critères de sélection 61
V. Notions de confort 67
VI. Annexes: Architectures régionales et
exemples d’espaces éducatifs européens 75
B. Typologie des bâtiments scolaires
Les espaces éducatifs et locaux d’enseignement du 1er et 2e cycle
de l’enseignement fondamental 87
I. L’espace éducatif type: la salle de classe: normes 89
II. Exemples de groupement de salles 101
III. Les trois catégories d’aménagement de l’espace éducatif 107
IV. Exemples d’aménagement d’espaces éducatifs 113

3. CATALOGUE DES ESPACES EDUCATIFS 119


Catalogues des espaces éducatifs
Présentation d’exemples d’aménagement intérieur et fiches techniques correspondantes 121
A. Locaux d’enseignement
a) Espaces éducatifs du 1er et 2e cycle de l’enseignement fondamental 125
I. Salle d’enseignement général et salle spécialisée 127
II. Laboratoire polyvalent 143
III. Salle de technologie, salle d’éducation féminine 151
IV. Bibliothèque, centre documentaire 159
b) Espaces éducatifs de l’enseignement secondaire 169
I. Salle d’enseignement général et salle spécialisée 171
II. Laboratoires de sciences 179
III. Salle de dessin industriel 189
IV. Bibliothèque, centre documentaire 193
B. Espaces éducatifs extérieurs
Salle de plein air, cour de récréation, terrains de sports,
jardin scolaire 199
C. Activités parascolaires
Centre socio-éducatif 205
D. Locaux sanitaires et circulations
Bloc sanitaire, vestiaire, préau, circulations 217
E. Installations pour handicapés 225
F. Locaux d’administration, services, hébergement 229
G. Restauration et internat
Cantine scolaire, restaurant scolaire, dortoirs 251
4. RECOMMANDATIONS 265

5. ANNEXES
Sommaire des données statistiques 269

6. LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION 279

7. BIBLIOGRAPHIE 291
Page VII

INTRODUCTION

Avant la réforme du système éducatif de 1985 les contrats passés aux


architectes et maîtres d’œuvre par le Ministère de tutelle pour des con-
structions scolaires incluaient des directives sommaires consistant principa-
lement en une énumération de locaux : enseignement, administration, ser-
vices, hébergement, etc. ainsi qu’un plan du terrain. Pour le reste, libre
cours était laissé à l’imagination des concepteurs.

Il en résultait, dans la plupart des cas, une hétérogénéité des éléments


essentiels du projet avec des salles de classes de toutes dimensions ( dont
certaines avaient la forme d’un couloir le long d’un couloir ) ainsi que des
déviations importantes concernant les orientations, la ventilation et l’éclai-
rement des locaux; avec pour conséquence l’inconfort des enfants et des
adolescents auxquels ces projets étaient destinés, ce qui, en fin de compte,
jouait un certain rôle dans l’échec scolaire.

Par ailleurs, devant la pénurie de locaux scolaires, particulièrement chroni-


que en milieu rural, et la lenteur du rythme de construction d’écoles par
des moyens traditionnels, les autorités avaient eu recours à la préfabrication
pour accélérer l’implantation de salles de classes dans les villages. C’est
ainsi que près de 17000 bâtiments préfabriqués, tous du même type, furent
implantés dans l’ensemble des régions du pays. Le résultat positif de cette
opération fut, certes, la disponibilité au niveau local d’un ou plusieurs locaux
pouvant recevoir une trentaine d’enfants chacun, mais ce type de locaux
n’était pas suffisamment adapté aux activités pédagogiques. De plus, il ne cor-
respondait en rien à la remarquable homogénéité des formes architecturales
traditionnelles marocaines. Il convient d’ajouter à ce tableau que la conception
même des bâtiments scolaires et du mobilier scolaire n’avait pas changé depuis
l’indépendance du pays1.

C’est le modèle de l’enseignement frontal, vieux de plusieurs décennies, qui


était toujours en vigueur. Sa caractéristique principale était l’immobilisme
physique comme on peut le constater dans la disposition immuable du mobilier
et la lourdeur de ses pupitres et de leurs bancs incorporés. C’est dans ce
contexte que la croissance des effectifs s’est manifestée rapidement en
milieu urbain, avec l’arrivée massive des populations rurales à la périphé-
rie des grandes villes d’une part et, d’autre part, la pénurie d’établissements
scolaires. Les chefs d’établissements se sont trouvés alors face à des éco-
les surchargées, des salles de classe bondées rendant difficile l’enseignement
dans de bonnes conditions. Cette situation a eu pour conséquence l’adoption du

(1) 1956.
Page VIII
système de roulement avec un programme raccourci, contribuant ainsi à l’ag-
gravation du taux de redoublement et d’échec scolaire. En milieu rural c’est
la pénurie d’enseignants qui a contraint les autorités à recourir à des
regroupements de niveaux variables dans des cours multiples conduits par un
seul enseignant.

Voici donc les conditions qui prévalaient au moment de la mise en appli-


cation de la réforme du système éducatif en 1985. Les services responsa-
bles des Bâtiments et de l’ Equipement au Ministère de l’Education ont entre-
pris l’analyse des lacunes du système et du processus : ils ont constaté en
particulier l’absence d’un véritable programme architectural à laquelle
s’ajoutait une méconnaissance totale, de la part des concepteurs, de ce
qui se passait dans les locaux d’enseignement. C’est pourquoi le Ministère
de l’Education Nationale a décidé de se doter d’un outil efficace : la normalisa-
tion des espaces éducatifs dans une perspective de réforme, sur la base de
données strictement marocaines.

Le programme de réforme visait à l’instauration d’un système plus équitable,


plus efficace et mieux adapté aux besoins du développement national. Cet
objectif imposait, sur le plan pédagogique, la conception et l’expérimenta-
tion de nouvelles méthodes d’enseignement et de nouveaux manuels sco-
laires. Quant aux mesures d’accompagnement, elles concernaient principa-
lement la révision des normes de constructions scolaires et l’établissement
de modèles de plans adaptés aux spécificités de chaque région du Maroc.

Dans la pratique, ces méthodes nouvelles conduisent à un comportement


pédagogique différent entre l’enseignant et ses élèves :
- l’élève, individuellement ou en groupe, ne devra plus se contenter d’écouter
le maître dispenser son savoir, pour ensuite le mémoriser. Il lui faudra
“apprendre à apprendre autrement”, faire preuve d’initiative, s’impliquer davan-
tage en vérifiant les connaissances acquises par l’expérience et non plus seu-
lement par la mémoire.

- l’enseignant devra s’initier à de nouvelles méthodes d’enseignement, ainsi qu’ à


l’utilisation d’aides pédagogiques.

La plus évidente des conséquences de l’application des méthodes prescri-


tes par la réforme est la réorganisation de l’espace éducatif. Le groupe-
ment des élèves dans une salle sera modifié en fonction de la nature des
activités pédagogiques qui s’y dérouleront. D’autres formes de groupement,
en séminaire ou par petits groupes, devront être envisagées. Dans certains
cas, il n’est pas exclu que la mise en commun des espaces de classes soit
nécessaire pour des présentations magistrales groupant 80 élèves et plus.

La présente étude sur la normalisation des espaces éducatifs tient compte


de ces nouvelles données et conduit à la réorganisation de ces espaces en
liaison avec la vie de l’établissement. Elle est en parfait accord avec l’esprit de la
réforme du système éducatif, c’est pourquoi elle se veut un guide non directif :
Page IX
- elle détermine les différentes catégories d’établissements en fonction des
cycles définis par le nouveau système;
- elle présente, pour chaque catégorie, des schémas fonctionnels mettant
en évidence les relations entre les éléments constituant l’ensemble, dont il
faudra tenir compte lors de l’élaboration du projet dans un site donné;
- elle propose une typologie des volumes basée sur l’étude des espaces
éducatifs et des services constituant un établissement, ainsi qu’un éventail
de possibilités de liaison entre ces volumes, tout en respectant les condi-
tions de confort (ensoleillement, ventilation, bruit, poussière, etc.) indispensa-
bles aux élèves utilisant ces espaces;
- elle définit les normes de surface nécessaires pour l’acquisition de ter-
rains, sur la base de l’importance des effectifs et de la nomenclature des
locaux. Le nombre de ces derniers est calculé suivant un plan de charge,
en fonction du taux d’utilisation hebdomadaire par local et du programme
architectural qui détermine la surface de ces locaux;
- elle définit, sous forme de catalogue, les éléments du programme archi-
tectural en passant en revue, salle par salle, les types d’activités prévues
dans chacune d’elles. Les espaces doivent répondre aux exigences du pro-
gramme et prendre en compte non seulement la disposition du mobilier
qui en découle, mais également les équipements nécessaires;
- elle propose, sur la base des catégories d’espace établies ci-dessus, des
normes et dimensions minimales en deçà desquelles la qualité de l’enseigne-
ment ne répond plus aux exigences du programme;
- elle préconise des variantes d’organisation des espaces éducatifs, notam-
ment pour l’enseignement des sciences en laboratoire polyvalent, en utilisant
un équipement de base restreint et un mobilier souple et adaptable;
- elle inclut les activités para-scolaires en suggérant des aménagements
intégrés ou proches des établissements;
- elle préconise deux approches différentes - en fonction du mode de construc-
tion et des moyens techniques disponibles - selon que l’on se trouve en
milieu urbain (construction à ossature porteuse) ou en milieu rural (con-
struction en murs porteurs), qui se caractérisent par deux largeurs de
salle, donc deux portées de mur à mur selon le mode de construction
adopté.

Ce guide est destiné avant tout aux maîtres d’ouvrage qui auront la char-
ge de préparer le programme des espaces éducatifs et des services ainsi
qu’aux organismes techniques chargés de la supervision des travaux. Il
devrait leur permettre :

- d’affiner la programmation d’un établissement à un niveau de détail péda-


gogique plus précis que par le passé;
- de faire une évaluation plus précise des prestations des maîtres d’œuvre
en regard de la programmation;
- de faciliter une réflexion globale sur l’école marocaine de demain.
Il est également destiné aux maîtres d’œuvre : architectes, ingénieurs, bureaux d’é-
tudes chargés de la conception et de la réalisation des établissements scolaires et
devra leur permettre :
Page X
- de se mettre en accord avec la politique du Ministère de l’Education
Nationale en matière de construction d’ espaces pédagogiques adaptés aux
exigences d’un programme plus fourni;
- de les aider à répondre précisément à ces implications tout en donnant
libre cours à l’imagination;
- de traduire, dans l’esprit tout autant que dans la forme, les propositions
de la normalisation;
- d’être à même de soumettre des propositions concrètes respectant les
différences entre les diverses régions du pays.

Mais il est surtout un outil de référence pour l’organisme responsable du


programme de réalisation des espaces éducatifs au Ministère de l’Education :
la Direction des Bâtiments et de l’Equipement et sa Division des Constructions,
dont les services devront mieux répondre aux exigences d’un nouveau
rôle s’ajoutant à ses responsabilités habituelles. Il lui reviendra, désormais, de
vérifier que les projets soumis sont non seulement conformes aux règles
de l’art, mais également de s’assurer que les éléments présentés sont en
conformité avec les nouvelles données pédagogiques définies par le
Ministère.

Il conviendra, de plus, de veiller à ce que l’expression architecturale, dans


ce contexte, retrouve ou confirme les valeurs esthétiques qui ont fait la
renommée du bâti marocain. Les éléments typiques de l’habitat marocain,
que ce soit en palmeraie avec les savants assemblages “spontanés” des
volumes d’un ksar, ou qu’il s’agisse des élégants patios des demeures ancien-
nes, constituent un patrimoine architectural qu’il faut pouvoir conserver ou
retrouver dans l’architecture scolaire.

Il faut éviter que la construction scolaire soit un simple assemblage de salles


le long d’un couloir ou, en zone rurale, un échantillonnage de bâtiments
mis les uns à côté des autres. Il est grand temps de reprendre ses mar-
ques dans un contexte évolutif sans renier le passé. L’école n’est-elle pas,
en soi, un reflet de la société, une mini-entité urbaine qui s’exprime et s’anime
comme le fait la vie du quartier ou du village dont elle est le prolonge-
ment?

Puisqu’il est fait référence aux valeurs du passé, on ne peut conclure


sans évoquer la question de l’école marocaine de demain. Le troisième
millénaire est à notre porte, mais nul ne peut dire ce que sera l’école de
demain !

Toutefois il est certain que l’amélioration de la qualité des constructions auto-


risera une durée de vie des établissements d’enseignement bien au-delà d’une
période de transition dans l’innovation pédagogique. Il sera donc nécessaire
de se livrer, tôt ou tard, à une réflexion approfondie sur cet important problème.
Le guide peut aider à cette réflexion. S’il n’y a guère de place pour l’utopie
ou le “futurisme”, en revanche on peut donner libre cours à l’imagination
pratique en faveur de l’utilisation intensive des aides pédagogiques et d’un
Page XI
enseignement davantage individualisé, “à la carte”, ayant pour consé-
quence l’éclatement de la salle de classe. L’heure sera alors à la mobi-
lité des espaces éducatifs, satisfaite par la limitation des points porteurs
- plan libre - et à la souplesse d’un système de cloisonnement intérieur,
étanche au bruit, permettant toutes les combinaisons de groupement des
espaces.
1
DONNEES DE BASE
DONNEES DE BASE

Les planches suivantes présentent, sous forme de tableaux, les charges horaires par
matière et par niveau d’enseignement pour les trois catégories d’établissements1 :

Enseignement fondamental 1er cycle (niveaux 1 à 6)


Enseignement fondamental 2e cycle (niveaux 7 à 9)

Enseignement secondaire (niveaux 10 à 12)

Sur la base de ces tableaux on détermine le nombre de salles nécessaires par le rap-
port suivant, pour chaque type de local:

nombre d’heures de cours hebdomadaires


nombre d’heures de disponibilité hebdomadaires

Le nombre d’heures de disponibilité hebdomadaires d’une salle correspond aux heures


d’ouverture de l’établissement, moins les temps de récréation et d’intervalles entre
cours. Afin d’assurer une certaine flexibilité dans l’utilisation des locaux, les taux
suivants ont été pris pour base:

-salle d’enseignement général : 80% du nombre d’heures disponibles par semaine


-salle d’enseignement spécialisé : 70% du nombre d’heures disponibles par semaine

D’autre part, en répartissant les heures de cours hebdomadaires par matière dans les
divers locaux (salles d’enseignement général, enseignement spécialisé, laboratoires,
etc.) et en comparant le nombre d’heures d’utilisation avec la disponibilité de ce local
pendant les heures d’ouverture de l’établissement on détermine le taux d’utilisation d’un
local donné.

REMARQUES

En ce qui concerne le 1er cycle de l’enseignement fondamental on constate que


les besoins sont de 4 salles d’enseignement général utilisées à 95,5% et de 1 salle
d’enseignement spécialisé (sciences nat., histoire, géographie et dessin) utilisée à
88%, c’est à dire une salle de moins qu’il n’y a de niveaux.

Dans ces conditions, compte tenu du fait que chaque niveau n’a pas cours deux après-
midi par semaine et que les 2 heures d’éducation physique hebdomadaires ont lieu en
plein air, chacune des salles est libre au moins 7 heures par semaine. Ceci peut per-
mettre l’utilisation des salles, en dehors des heures de cours, pour des activités para-
scolaires, en particulier l’alphabétisation des adultes.

Dans la pratique la Direction de l’enseignement du premier cycle fondamental a institué


le système dit : “système 1,5” adopté systématiquement dans les écoles rurales du 1er
cycle et dans certaines écoles urbaines surchargées, pour faire face au manque de
locaux.
1) Ces informations ont été fournies par les services appropriés du Ministère de l’Education Nationale à
Rabat.

3
Ce système consiste en l’utilisation de 2 salles par 3 enseignants dispensant des cours
aux 6 niveaux d’enseignement, ce qui donne une charge hebdomadaire de 28 heures
par enseignant, assurant une bonne communication entre enseignant et élèves. Il per-
met, en outre, de réduire le nombre de salles à 4, nécessairement aménagées en sal-
les spécialisées, pour un taux d’utilisation de 94%.

Concernant le deuxième cycle de l’enseignement fondamental, pour l’établissement de


base de 3 niveaux, les calculs donnent 3 salles (2 salles d’enseignement général utili-
sées à 88% et 1 salle d’enseignement spécialisé à 46%).

On notera le faible taux d’utilisation du laboratoire polyvalent (46%) comprenant deux


locaux pour 20/24 élèves chacun, séparés par une salle de préparation - collection.
Ceci correspond à une disponibilité de 22 heures par semaine.

La situation est encore plus critique pour la salle de technologie et la salle d’éducation
féminine utilisées chacune 6 heures par semaine (23%) soit une disponibilité hebdo-
madaire de plus de 28 heures pour des salles comportant un équipement pédagogique
sophistiqué. Des solutions doivent être recherchées pour rentabiliser ces salles, par
exemple en couplant le 2e cycle avec un lycée ou en créant des blocs scientifiques et
technologiques utilisés par plusieurs établissements.

Pour l’enseignement secondaire, on notera les trois sections : lettres, sciences mathéma-
tiques et sciences expérimentales. De même à partir de la 2e année, les sous-groupes de
20 élèves dans les sections Lettres et Sciences mathématiques sont subdivisés en
option A et B pour Lettres et 2e langue.

Le tableau de la planche 6 qui résume les charges hebdomadaires pour les trois sec-
tions réunies montre le faible taux d’utilisation (23%) de la salle de technologie (dessin
industriel). Ce fait pourrait influer sur la programmation des établissements au chapitre
suivant. En effet la réunion du collège du 2e cycle de l’enseignement fondamental et du
lycée permettrait d’augmenter de façon sensible l’utilisation de la salle de technologie,
faisant ainsi l’économie d’une salle spécialisée.

Une autre solution, suggérée ci-dessus, est la création de blocs technologiques indé-
pendants et utilisés par plusieurs établissements.

Enfin, à titre d’exemple, la planche 7 montre un plan de charge hebdomadaire pour un


établissement de 2 classes par niveau pour une école du 1er cycle de l’enseignement
fondamental, soit 12 classes ou 480 élèves.

Les calculs donnent un total de 10 salles de classe (8 salles d’enseignement général


avec un taux d’utilisation de 95,5% et 2 salles d’enseignement spécialisé utilisées à
88%), soit 2 salles de moins qu’il n’y a de niveaux.

4
Charge hebdomadaire par matière et
nombre de locaux

5
Planche 1
Ecole du ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL A 6 CLASSES
1er cycle Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux
240 élèves: 40 élèves par classe

Nombre d’heures de cours disponibles


Effectifs: 240 élèves par semaine : 42 H (A) Charge hebdomadaire par type d’espace
Salle d’enseignement général : 82 % = 34 H (B) (D)
Salle spécialisée : 75% = 32 H (C)

Matières Nombre d’heures de cours Types d’espaces


hebdomadaires par niveau

salle salle salle espace pour


niveaux 1 2 3 4 5 6 enseign
général
spécialisée polyva-
lente*
activités
sportives

Arabe 11 11 7 7 7 7 50

Instruction islamique 4 4 3 3 2 2 18

Français --- --- 8 8 8 8 32

Mathématiques 5 5 5 5 5 5 30

Sciences sociales --- --- --- --- 1 1 2

Sciences naturelles 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5 9

Dessin 4,5 4,5 2 2 2 2 17


Arts plastiques

Education physique 1,75 1,75 2 2 2 2 11,5

TOTAL 28,15 28,15 28,5 28,5 28,5 28,5 130 28 11,5

130 28
=3,6 =1,07
Nombre de locaux (E) = D 34 32
B (ou C)
≈4 ≈1 1* 1
D x 100
Taux d’utilisation (F) = 95,5% 87,5% 36%
E x B (ou C)

Disponibilité (G) = A - D 9,5 h/ 14 h/


E semaine semaine

Recommandation : Le nombre de locaux indiqué ci-dessus (4 +1) est valable pour la zone
urbaine. Pour les écoles rurales, utilisant le système : 1,5, le nombre de salles sera ramené
à 4 pour une école du 1er cycle.
* salle polyvalente : pour activités para-scolaires, socio-éducatives et associations de parents d’élèves

7
Nombre d’heures de cours disponibles
Effectifs: 240 élèves par semaine : 42 H (A) Charge hebdomadaire par type d’espace
Salle d’enseignement général : 82 % = 34 H (B) (D)
Salle spécialisée : 75% = 32 H (C)
Matières Nombre d’heures de cours Types d’espaces
2e cycle
hebdomadaires par niveau
Collège du

salle salle labo* salle de salle bibliothéque espace pour espace pour
niveaux 7e 8e 9e enseign spécialisée polyva- technologie d’éducation activitées activités
général lente féminine para-scolaires sportives
Planche 2

Arabe 6 6 6 18

Instruction islamique 2 2 2 6

Hist. et Géo. 3 3 3 9

Français 6 6 6 18

Mathématiques 6 6 6 18

Sciences naturelles 2+ 2+ 2+ 6

Physique et Chimie 2+ 2+ 2+ 6

8
Arts plastiques 1 1 1 3

Education féminine ou 2+ 2+ 2+ 6 6
Technologie

Education physique 2 2 2 6

TOTAL 32 32 32 60 12 12 6 6 6
120 élèves : 40 élèves par classe

Nombre de locaux (E) = D 60 12 12 6 6 6


B (ou C) =1,7 =0,4 =0,4 =0,2 =0,2 =0,2
34 32 32 32 32 32
≈2 ≈1 ≈ 2* ≈1 ≈1 1 1 ≈1
Taux d’utilisation (F) = D x 100
ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL A 3 CLASSES

88% 46% 46% 23% 23% -- -- 23%


E x B (ou C)
Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux

D
Disponibilité (G) = A - 12 h/ 30 h/ 36 h/ 36 h / 36 h/
E
semaine semaine semaine semaine semaine
+ en groupe de 20 élèves
* Le laboratoire polyvalent est aménagé pour y dispenser indifféremment des cours et travaux pratiques de sciences naturelles et biologie, de
physique et chimie. Il comprend 2 espaces pour 20 élèves chacun séparés par une salle de préparation et de collection.
Planche 3
Lycée LYCEE D’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE A 3 CLASSES
Section Lettres Modernes
Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux

Nombre d’heures de cours disponibles


Effectifs lettres par semaine : 39 H (A) Charge hebdomadaire par type d’espace
modernes Salle d’enseignement général : 80 % = 31 H (B) (D)
120 élèves Salle spécialisée : 65% = 26 H(C)

Matières Nombre d’heures de cours Types d’espaces


hebdomadaires par niveau

11e 12e salle salle labos espace pour


niveaux 10e option option option option enseign spécialisée activités
T.C.* lettres langue T.C.* lettres langue général sportives

Arabe 5 6 6 17

Instruction islamique 2 2 2 6

Hist. et Géo. 4 4 4 12

Français 5 5 6 16

Mathématiques 2 2 2 6

Sciences naturelles 2(1) (1) 3

Physique et chimie

Dessin industriel

2e langue 5(1) 5 6 4 6 26

Philo. pensée Islam. 2 2 4 3 11

Education physique 2 2 2 6

TOTAL 27 22 7 8 22 8 9 56 38 3 6

56 38 3 6
Nombre de locaux (E) = D =1,8 =1,4 =0,1 =0,2
31 26 26 26
B (ou C)
≈2 ≈2 ≈1 ≈1
D x 100
Taux d’utilisation (F) =
E x B (ou C) 90% 73% 11% 23%

Disponibilité (G) = A - D 11 h/ 20 h/ 36 h/
E
semaine semaine semaine
5(1) : 5 heures de cours dont 1 de travaux pratiques
*T.C. tronc commun : classe de 40 élèves. Option Lettres et langues : classes de 20 élèves

9
Planche 4
Lycée LYCEE D’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE A 3 CLASSES
Section Sciences Mathématiques
Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux

Nombre d’heures de cours disponibles


Effectifs sciences par semaine : 39 H (A) Charge hebdomadaire par type d’espace
mathématiques Salle d’enseignement général : 80 % = 31 H (B) (D)
120 élèves Salle spécialisée : 65% = 26 H (C)

Matières Nombre d’heures de cours Types d’espaces


hebdomadaires par niveau

11e 12e salle salle labos salle espacepour


niveaux 10e section section section section enseign spécialisée techno activités
T.C.*
T.C.* A B A B général sportives

Arabe 2 2 2 6

Instruction islamique 2 2 1 5

Hist. et Géo. 2 2 2 6

Français 4 4 4 12

Mathématiques 7 8 9 24

Sciences naturelles 3(1) 2(1) 3(1) 8(3)

Physique et chimie 5(2) 5(2) 5(2) 5(2) 6(3) 26(11)

Dessin industriel 3 3 6

2e langue 3(1) 4 4 4 4 19

Philo. pensée Islam.

Education physique 2 2 2 6

TOTAL 30 20 11 12 20 12 13 47 25 34 6 6

47 25 34 6 6
Nombre de locaux (E) = D =1,5 =0,9 =1,3 =0,2 =0,2
31 26 26 26 26
B (ou C)
≈2 ≈1 ≈2 ≈1 1≈
D x 100
Taux d’utilisation (F) = 75% 90% 65% 23% 23%
E x B (ou C)

Disponibilité (G) = A - D 16 h/ 14 h/ 22 h/ 33 h/
E semaine semaine semaine semaine

*T.C. tronc commun : classe de 40 élèves. Section A et B : classes de 20 élèves

10
Planche 5
Lycée LYCEE D’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE A 3 CLASSES
Section Sciences Expérimentales
Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux

Nombre d’heures de cours disponibles


Effectifs sciences par semaine : 39 H (A) Charge hebdomadaire par type d’espace
expérimentales : Salle d’enseignement général : 80 % = 31 H (B) (D)
120 élèves Salle spécialisée : 65% = 26 H (C)

Matières Nombre d’heures de cours Types d’espaces


hebdomadaires par niveau

salle salle labos espace pour


niveaux enseign spécialisée activités
10e 11e 12e général sportives

Arabe 2 2 2 6

Instruction islamique 2 1 1 4

Hist. et Géo. 2 2 2 6

Français 4 4 4 12

Mathématiques 6 6 7 19

Sciences naturelles 3(2)* 4 4 11

Physique et chimie 5(2) 5 6 16

Dessin industriel

2e langue 4(1) 3 3 10

Philo. pensée Islam. 1 1 2

Education physique 2 2 2 6

TOTAL 30 30 32 43 16 27 6

43 16 27 6
D =1,4 =0,6 =1,0 =0,2
Nombre de locaux (E) = 31 26 26 26
B (ou C)
≈2 ≈1 1 ≈1
D x 100
Taux d’utilisation (F) = 61,5% 103% 23%
E x B (ou C) 70%

Disponibilité (G) = A - D 18 h/ 23 h/ 12 h/
E semaine semaine semaine
*3(2) : 3 heures de cours dont 2 de travaux pratiques

11
Planche 6
Lycée LYCEE D’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE A 3 CLASSES
Charge horaires et nombre d’espaces éducatifs
pour les 3 sections réunies

Effectif global : 360 élèves Nombre d’heures de cours disponibles par semaine : 39 H (A)
40 élèves par classe Salle d’enseignement général : 80 % = 31 H (B)
20 élèves par option Salle spécialisée : 65% = 26 H (C)

total Répartition de la charge horaire nombre d’espaces par type (D)


Matières charge salle enseign salle labos salle bibliothéque espace pour act. espacepour
horaire général spécialisée techno para-scolaires act. sport.

Arabe 29 29

Instruction islamique 15 15

Hist. et Géo. 24 24

Français 40 40

Mathématiques 49 49

Sciences naturelles 21 21

Physique et chimie 42 42

Dessin industriel 6 6

2e langue 55 55

Philo-pensée Islam. 13 13

Education physique 18 18

TOTAL 312 146 79 63 6 18

146 79 63 6 18
=4,7 =3,0 =2,5 =0,2 =0,7
D 31 26 26 26 26
Nombre de locaux (E) =
B (ou C) ≈5 3 ≈ 3* ≈1 1 1 ≈1

Taux d’utilisation (F) =


D x 100 94% 100% 81% 23% - - 69%
E x B (ou C)

D
Disponibilité (G) = A -
E
10 h/ 13 h/ 18 h/ 33 h/
semaine semaine semaine semaine

*1 labo science
2 labos physique-chimie

12
Planche 7
Ecole du ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL A 2 x 6 CLASSES
1er cycle Charge hebdomadaire par matière et nombre de locaux
480 élèves : 40 élèves par classe

Nombre d’heures de cours disponibles


Effectifs : 480 élèves par semaine : 42 H (A) Charge hebdomadaire par type d’espace
Salle d’enseignement général : 82 % = 34 H (B)
Salle spécialisée : 75% = 31 H (C)

Matières Nombre d’heures de cours Types d’espaces


hebdomadaires par niveau (D)

salle salle salle espace pour


niveaux 1 2 3 4 5 6 enseign
général
spécialisée polyva-
lente
activités
sportives

Arabe 11x2 11x2 7x2 7x2 7x2 7x2 100

Instruction islamique 4x2 4x2 3x2 3x2 3x2 3x2 36

Français --- --- 8x2 8x2 8x2 8x2 64

Mathématiques 5x2 5x2 5x2 5x2 5x2 5x2 60

Sciences sociales --- --- --- --- --- --- 4

Sciences naturelles 1,5x2 1,5x2 1,5x2 1,5x2 1,5x2 1,5x2 18

Dessin 4,5x2 4,5x2 2x2 2x2 2x2 2x2 34


arts plastiques

Education physique
1,75x2 1,75x2 2x2 2x2 2x2 2x2 23

TOTAL 56,5 56,5 57 57 57 57 260 56 23

260 56 23
Nombre de locaux (E) = D =7,6 =1,7 =0,6
34 31 34
B (ou C)
≈8 ≈2 1* ≈1

D x 100
Taux d’utilisation (F) = 95,5% 88,8% 67%
E x B (ou C)

7 h/
Disponibilité (G) = A - D 9 h/
E semaine semaine

* salle polyvalente: pour activités para-scolaires, socio-éducatives et associations de parents d’élèves

13
2
TYPOLOGIE
2.Typologie
A.TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS
I. Catégories d’établissements
II. Programme architectural
III. Schémas de fonctionnement
IV. Choix des terrains et critères de sélection
V. Notions de confort
VI. Annexes : Architectures régionales et
exemples d’espaces éducatifs européens

17
I. Catégories d’établissement

19
Planche 8

TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS


1. Catégories d’établissements et groupements possibles

Activités
Activités scolaires para-scolaires
1er cycle 2e cycle Enseignement
Enseignement 3 cycles
Enseignement fondamental secondaire
fondamental

AGE 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17

Ecole 1er cycle : Aménagement d’une


4 classes des salles. 12/20 pers.
+ espace ouvert
(milieu rural)
A travaux manuels

Centre socio-éducatif
Ecole 1er cycle : 6 classes du quartier.
(A rural et B urbain) capacité : 40 pers.
B
Centre socio-éducatif
Collège 2e
cycle : de l’arrondissement .
3 classes capacité : jusqu’a 120 pers
C
Ecole 1er cycle + collège 2e cycle
enseignement fondamental : id.
9 classes
D
Centre socio-éducatif
Lycée : 3 classes de région. Périmètre
x 3 options 1200 m.
capacité : 300 pers.
E

Collège 2e cycle + lycée : id.


3 + 3 (x3) classes
F

21
II. Programme architectural

23
Planche 9

TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS


2. Liste par groupement et nombre d’élèves par établissement

N° Cat. Type d’établissement Nombre de Total Nombre d’élèves


classes classes par établissement

1 A école rurale * 1er cycle 4 4 128

2 A école rurale * 1er cycle 6 6 192

3 B école urbaine ** 1er cycle 6 6 240

4 B école urbaine 1er cycle 2x6 12 480

5 B école urbaine 1er cycle 3x6 18 720

6 B école urbaine 1er cycle 4x6 24 960

7 C collège 2e cycle 3 3 120

8 C collège 2e cycle 2x3 6 240

9 C collège 2e cycle 3x3 9 360

10 C collège 2e cycle 4x3 12 480

11 D école 1er cycle + collège 2e cycle 6+3 9 360

12 D école 1er cycle + collège 2e cycle 2 x (6+3) 18 720

13 D école 1er cycle + collège 2e cycle 3 x (6+3) 27 1080

14 E lycée d’enseignement secondaire 9 9 360

15 E lycée d’enseignement secondaire 2x9 18 720

16 E lycée d’enseignement secondaire 3x9 27 1080

17 F collège 2e cycle + lycée 3+9 12 480

18 F collège 2e cycle + lycée 2 x (3+9) 24 960

* effectifs par classe en milieu rural : maximum 32 élèves


** effectifs par classe en milieu urbain : maximum 40 élèves
NOTA : La limite raisonnable de la taille d’un établissement étant de 1000 élèves (25 classes), on admettra 27
classes ou 1080 élèves comme limite effective. Au delà de ces chiffres l’établissement devient difficile à gérer. Il
peut provoquer des relâchements dans la discipline et des retards dans la bonne marche du programme.

25
Planche 10
Enseignement
fondamental
1er cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole rurale satellite : 1er cycle d’enseignement fondamental
à 4 classes. 32 élèves par classe = 128 élèves A
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 3 43 129
 espace couvert travaux manuels 1 40 40
 toilettes 1 6,5 6,5
TOTAL locaux d’enseignement 175,5
B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau de l’enseignant principal 1 8 8
 logements d’enseignants 1 35 35
TOTAL administration,
services, hébergement 43
C. RESTAURATION
 cantine, cuisine et annexes 1 70 70

TOTAL surface utile 288,5

Circulations et murs: + 25% 72,5

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 361,0

D. ESPACES EXTERIEURS
 cour de récréation 1 500 500
 classes de plein air 3 25 75
 jardin scolaire 1 50 50

TOTAL espaces extérieurs 625

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 986

arrondi à 990 m2

26
Planche 11
Enseignement
fondamental
1er cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole rurale : 1er cycle d’enseignement fondamental
à 6 classes. 32 élèves par classe = 192 élèves A
Surface utile en m2
Nomenclature des locaux Nbre de
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 4 43 172
 espace couvert travaux manuels 1 40 40
 toilettes 1 8 8
TOTAL locaux d’enseignement 220

B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau de l’enseignant principal 1 8 8
 logements d’enseignants 2 35 70
TOTAL administration,
services, hébergement 78
C. RESTAURATION
 cantine, cuisine et annexes 1 140 140
TOTAL surface utile 438

Circulations et murs: + 25% 110


TOTAL SURFACE CONSTRUITE 548

D. ESPACES EXTERIEURS
 cour de récréation - espace 1 800 800
polyvalent
 classes de plein air 6 25 150
 jardin scolaire 1 50 50

TOTAL espaces extérieurs 1000

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 1548

arrondi à 1550 m2

27
Planche 12
Enseignement
fondamental
1er cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole urbaine : 1er cycle d’enseignement fondamental
à 6 classes. 40 élève par classe = 240 élèves B
Nbre de Surface utile en m2
Nomenclature des locaux
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 4 52 208
 salle spécialisée 1 56 56
 salle polyvalente 1 78 78
 préau 1 175 175
 toilettes 1 12 12
TOTAL locaux d’enseignement 529

B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 12 12
 bureau du directeur adjoint - - -
 secrétariat - infirmerie 1 18 18
 bureau des surveillants généraux 1 12 12
 salle des enseignants 1 18 18
 réserves et service d’entretien 1 12 12
 toilettes 1 8 8
 logement du concierge 1 35 35
TOTAL administration,
services, hébergement 115

TOTAL surface utile 644

Circulations et murs: + 25% 161

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 805


C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS 800
 cour de récréation- espaces polyvalents 1 800 150
 aire de travail en plein air 6 25 50
 jardin scolaire 1 50 60
 parking 1 60
TOTAL aménagements
extérieurs 1060

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 1865

28
Planche 13
Enseignement
fondamental
1er cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole urbaine : 1er cycle d’enseignement fondamental
à 2 x 6 classes. 40 élèves par classe = 480 élèves B
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 8 52 416
 salle spécialisée 2 56 112
 salle polyvalente 1 78 78
 préau 1 240 240
 toilettes 2 12 24
TOTAL locaux d’enseignement 870

B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 15 15
 bureau du directeur adjoint 1 12 12
 secrétariat - infirmerie 1 30 30
 bureau des surveillants généraux 1 12 12
 salle des enseignants 1 35 35
 réserves et service d’entretien 1 30 30
 toilettes 1 15 15
 logement du concierge 1 35 35
TOTAL administration,
services, hébergement 184

TOTAL surface utile 1054

Circulations et murs: +25% 264


TOTAL SURFACE CONSTRUITE 1318
C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS 800
 cour de récréation- espaces polyvalents 1 800 200
 aire de travail en plein air 8 25 100
 jardin scolaire 2 50 120
 parking 1 120
TOTAL aménagements
extérieurs 1220

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 2538

arrondi à 2540 m2

29
Planche 14
Enseignement
fondamental
1er cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole urbaine: 1er cycle d’enseignement fondamental
à 3 x 6 classes. 40 élèves par classe = 720 élèves B
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux
par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 12 52 624
 salle spécialisée 3 56 168
 salle polyvalente 2 78 156
 préau 1 360 360
 toilettes 3 12 36
TOTAL locaux d’enseignement 1344

B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du directeur adjoint 1 15 15
 secrétariat - infirmerie 1 40 40
 bureau des surveillants généraux 2 12 24
 salle des enseignants 1 55 55
 réserves et service d’entretien 2 25 50
 toilettes 1 24 24
 logement du concierge 1 40 40
TOTAL administration,
services, hébergement 266

TOTAL surface utile 1610

Circulations et murs: + 25% 402

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 2012


C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS 1100
 cour de récréation- espaces polyvalents 1 1100 375
 aire de travail en plein air - 375 150
 jardin scolaire 3 50 150
 parking 1 150
TOTAL aménagements
extérieurs 1775

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 3787

arrondi à 3790m2

30
Planche 15
Enseignement
fondamental
1er cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole urbaine : 1er cycle d’enseignement fondamental
à 4 x 6 classes. 40 élèves par classe = 960 élèves B
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 16 52 832
 salle spécialisée 4 56 224
 salle polyvalente 3 78 234
 préau 2 240 480
 toilettes 4 12 48
TOTAL locaux d’enseignement 1818

B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du directeur adjoint 1 15 15
 secrétariat - infirmerie 1 60 60
 bureau des surveillants généraux 3 12 36
 salle des enseignants 1 75 75
 réserves et service d’entretien 3 25 75
 toilettes 1 30 30
 logement du concierge 1 40 40
TOTAL administration,
services, hébergement 349

TOTAL surface utile 2167

Circulations et murs: + 25% 542

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 2709


C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS 1440
 cour de récréation- espaces polyvalents 1 1440 400
 aire de travail en plein air 16 25 200
 jardin scolaire 4 50 240
 parking 1 240
TOTAL aménagements
extérieurs 2280

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 4989

arrondi à 5000 m2

31
Planche 16
Enseignement
fondamental
2e cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 3 classes. 40 élève par classe = 120 élèves C
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux
par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 2 52 104
 salle d’enseignement spécialisé 1 56 56
 laboratoire polyvalent +

préparation-collection 1 120 120


 salle de technologie 1 118 118
 salle d’éducation féminine 1 90 90
 bibliothèque - centre de

documentation 1 60 60
 salle polyvalente activités

para-scolaires 1 78 78
 préau 1 80 80
 toilettes - vestiaires - douches 1 50 50
(compris EPS)
TOTAL locaux d’enseignement 756
B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat 1 25 25
 accueil-infirmerie-bureau des

absences 1 30 30
 bureau des surveillants généraux 1 12 12
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 45 45


 réserves et service d’entretien

(compris matériel EPS) 1 35 35


 logement du concierge 1 40 40
 toilettes administration 1 12 12
 bloc sanitaire enseignants EPS 1 10 10
TOTAL administration,
services, hébergement 242

TOTAL surface utile A + B 998


Circulations et murs: + 25% 250

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 1248

32
Planche 16
Enseignement
fondamental
2e cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 3 classes. 40 élèves par classe = 120 élèves.(suite) C
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux
par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 480 480
 classes de plein air 3 35 105
 jardin scolaire 1 50 50
 équipement sportif - jeux 1 2500 2500
 parking 1 100 100

TOTAL aménagements
extérieurs 3235

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 4483

arrondi à 4485 m2

33
Planche 17
Enseignement
fondamental
2e cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 2 x 3 classes. 40 élèves par classe = 240 élèves C
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 4 52 208
 salle d’enseignement spécialisé 2 56 112
 laboratoire polyvalent +

préparation-collection 1 120 120


 salle de technologie 1 118 118
 salle d’éducation féminine 1 90 90
 bibliothèque - centre de

documentation 1 120 120


 salle polyvalente activités

para-scolaires 1 78 78
 préau 1 120 120
 toilettes - vestiaires - douches

(compris EPS) 1 80 80
TOTAL locaux d’enseignement 1046
B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat 1 45 45
 accueil-infirmerie-bureau des

absences 1 20 20
 bureau des surveillants généraux 2 12 24
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 60 60


 réserves et service d’entretien

(compris matériel EPS) 2 32 64


 logement du concierge 1 40 40
 toilettes administration 1 12 12
 bloc sanitaire enseignants EPS 1 10 10
TOTAL administration,
services, hébergement 308

TOTAL surface utile A + B 1354

Circulations et murs: + 25% 338

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 1692

34
Planche 17

C
Enseignement NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
fondamental Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
2e cycle à 2 x 3 classes. 40 élèves par classe = 240 élèves (suite)

Surface utile en m2
Nomenclature des locaux Nbre de
locaux
par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 800 800
 classes de plein air 6 35 210
 jardin scolaire 2 50 100
 équipement sportif - jeux 1 2500 2500
 parking 1 200 200
TOTAL aménagements
extérieurs 3810

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 5502

arrondi à 5500 m2

D. RESTAURATION ET
INTERNAT (facultatif)
pour 128 élèves internes
 restaurant scolaire (200 couverts)
1 200 200
 cuisine et annexes 1 120 120
 sanitaires restauration 1 18 18
 dortoirs des élèves (32 lits en

boxes de 4 lits superposés) 4 92 368


 dortoirs des surveillants 4 12 48
 sanitaires (wc, douches, lavabos) 4 21 84
 salle des valises 4 4 16
 salle commune, jeux, lecture 1 104 104
 salle de prière 1 50 50
 local d’entretien - lingerie 1 20 20
 logement du directeur 1 90 90
 logement de l’econome 1 75 75

TOTAL restauration et internat 1193

Circulations et murs: + 25% 298

TOTAL SURFACE CONSTRUITE


restauration et internat 1491

arrondi à 1500 m2

35
Planche 18
Enseignement
fondamental
2e cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 3 x 3 classes. 40 élèves par classe = 360 élèves C
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux
par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 6 52 312
 salle d’enseignement spécialisé 3 56 168
 laboratoire polyvalent +

préparation-collection 2 120 240


 salle de technologie 1 118 118
 salle d’éducation féminine 1 90 90
 bibliothèque - centre de

documentation 1 60x3 180


 salle polyvalente activités

para-scolaires 1 78 78
 préau 1 200 200
 toilettes - vestiaires - douches 1+1 bloc 70+30 100
(compris EPS)
TOTAL locaux d’enseignement 1486
B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat 1 60 60
 accueil-infirmerie-bureau des

absences 1 20 20
 bureau des surveillants généraux 2 12 24
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 75 75


 réserves et service d’entretien

(compris matériel EPS) 2 40 80


 logement du concierge 1 40 40
 toilettes administration 1 12 12
 bloc sanitaire enseignants EPS 1 10 10
TOTAL administration,
services, hébergement 354

TOTAL surface utile A + B 1840


Circulations et murs: + 25% 460

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 2300

36
Planche 18
Enseignement
fondamental
2e cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 3 x 3 classes. 40 élèves par classe = 360 élèves (suite) C
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux
par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 800 800
 classes de plein air 6 35 210
 jardin scolaire 3 50 150
 équipement sportif - jeux 1 2500 2500
 parking 1 300 300

TOTAL aménagements
extérieurs 3960

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 6260

37
Planche 19

C
Enseignement NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
fondamental Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 4 x 3 classes. 40 élèves par classe = 480 élèves
2e cycle

Surface utile en m2
Nomenclature des locaux Nbre de
locaux
par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 8 52 416
 salle d’enseignement spécialisé 4 56 224
 laboratoire polyvalent +

préparation-collection 2 120 240


 salle de technologie 1 118 118
 salle d’éducation féminine 1 90 90
 bibliothèque - centre de

documentation 1 60 240
 salle polyvalente activités

para-scolaires 1 78 156
 préau 1 240 240
 toilettes - vestiaires - douches

(compris EPS) 1+1 bloc 30 105


TOTAL locaux d’enseignement 1829
B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat 1 60 60
 accueil-infirmerie-bureau des

absences 1 20 20
 bureau des surveillants généraux 2 12 24
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 85 85


 réserves et service d’entretien

(compris matériel EPS) 3 30 90


 logement du concierge 1 40 40
 toilettes administration 2 12 24
 bloc sanitaire enseignants EPS 2 10 20
TOTAL administration,
services, hébergement 396

TOTAL surface utile A + B 2225

Circulations et murs: + 25% 556

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 2781

38
Planche 19
Enseignement
fondamental
2e cycle
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle d’enseignement fondamental
à 4 x 3 classes. 40 élève par classe = 480 élèves(suite) C
Nbre de Surface utile en m2
Nomenclature des locaux
locaux
par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 800 800
 classes de plein air 8 35 280
 jardin scolaire 4 50 200
 équipement sportif - jeux 1 2500 2500
 parking 1 200 200

TOTAL aménagements
extérieurs 3980

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 6761

arrondi à 6760 m2

D. RESTAURATION ET
INTERNAT (facultatif)
pour 128 élèves internes
 restaurant scolaire (...couverts)
1 200 200
 cuisine et annexes 1 120 120
 sanitaires restauration 1 18 18
 dortoirs des élèves (32 lits en

boxes de 4 lits superposés) 4 92 368


 dortoirs des surveillants 4 12 48
 sanitaires (wc, douches, lavabos) 4 21 84
 salle des valises 4 4 16
 salle commune, jeux, lecture 1 104 104
 salle de prière 1 50 50
 local d’entretien - lingerie 1 20 20
 logement du directeur 1 90 90
 logement de l’econome 1 75 75
TOTAL restauration et internat 1193

Circulations et murs: + 25% 298

TOTAL SURFACE CONSTRUITE


restauration et internat 1491

arrondi à 1500 m2

39
Planche 20

D
Ecole 1er cycle NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
+collège 2e cycle Ecole du 1er cycle et collège du 2e cycle d’enseignement
enseign. fond. fondamental combinés : 6 + 3 classes : 40 élèves par classe = 360 élèves

Nomenclature des locaux Surface utile en m2


total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT

1. école du 1er cycle* 529


2. collège du 2e cycle* 756

TOTAL locaux d’enseignement 1285

B. ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT


(bâtiment commun aux deux établissements)

TOTAL administration, services, hébergement 260

TOTAL surface utile 1545

Circulations + murs: + 25% 386

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 1931

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS

1. école du 1er cycle 1060


2. collège du 2e cycle 323

TOTAL aménagements extérieurs 4295

TOTAL GENERAL construit et aménagé 6226

arrondi à: 6.225 m2

* pour détails des locaux :


voir planche n° 12 école 1er cycle à 6 classes
planche n° 16 collège 2e cycle à 3 classes

40
Planche 21
Ecole 1er cycle +
collège 2e cycle
d’enseign. fond.
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole du 1er cycle à 2 x 6 classes et collège du 2e cycle à 2 x 3 classes
combinés : 12 + 6 = 18 classes : 720 élèves D
Nomenclature des locaux Surface utile en m2
total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT

1. école du 1er cycle* 870


2. collège du 2e cycle* 1046

TOTAL locaux d’enseignement 1916

B. ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT


(bâtiment commun aux deux établissements)

TOTAL administration, services, hébergement 315

TOTAL surface utile 2231

Circulations + murs: + 25% 557

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 2788

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS

1. école du 1er cycle 1220


2. collège du 2e cycle 3810

TOTAL aménagements extérieurs 5030

TOTAL GENERAL construit et aménagé 7818

arrondi à: 7820 m2

* pour détails des locaux:


voir planche n°13 école 1er cycle à 2 x 6 classes
planche n°17 collège 2e cycle à 2 x 3 classes

41
Planche 22
Ecole 1er cycle +
collège 2e cycle
d’enseign. fond.
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Ecole du 1er cycle à 3 x 6 classes et collège du 2e cycle à 3 x 3 classes
combinés : 18 + 9 = 27 classes : 1080 élèves D
Nomenclature des locaux Surface utile en m2

total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT

1. école du 1er cycle* 1344


2. collège du 2e cycle* 1486

TOTAL locaux d’enseignement 2830

B. ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT


(bâtiment commun aux deux établissements)

TOTAL administration, services, hébergement 425

TOTAL surface utile 3255

Circulations + murs: + 25% 813

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 4068

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS

1. école du 1er cycle 1775


2. collège du 2e cycle 3960

TOTAL aménagements extérieurs 5735

TOTAL GENERAL construit et aménagé 9803

arrondi à: 9800 m2

* pour détails des locaux:


voir planche n°14 école 1er cycle à 3 x 6 classes
planche n°18 collège 2e cycle à 3 x 3 classes

42
Planche 23
Enseignement
secondaire
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Lycée d’enseignement secondaire
à 3 classes x 3 options. 40 élèves par classe = 360 élèves E
Nbre de Surface utile en m2
Nomenclature des locaux locaux
par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 5 56 280
 salle d’enseignement spécialisé 3 58 174
 laboratoire sciences nat. biologie 1 56 56
 laboratoire physique et chimie 2 56 112
 salle de préparation-collection 1 35 35
 salle de technologie-

dessin industriel 1 61 61
 bibliothèque - centre de

documentation 1 120 120


 salle activités para-scolaires 1 78 78
 préau 1 200 200
 toilettes - vestiaires - douches 1 + 1 bloc 70 + 30 100

TOTAL locaux d’enseignement 1216


B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat-reprographie-comptabilité 1 40 40
 accueil-infirmerie-bureau des absences 1 20 20
 bureau des surveillants généraux 1 20 20
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 60 60


 réserves et entretien

(compris matériel EPS) 2 32 64


 toilettes administration 1 16 16
 toilettes-douches ens.EPS 1 10 10
 logement du concierge 1 40 40

TOTAL administration,
services, hébergement 303

TOTAL surface utile A + B 1519

Circulations et murs: + 25% 380

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 1899

arrondi à: 1900 m2

43
Planche 23
Enseignement
secondaire
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Lycée d’enseignement secondaire
à 3 classes x 3 options. 40 élèves par classe = 360 élèves (suite) E
Nomenclature des locaux Surface utile en m2
Nbre de
locaux par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 800 800
 classes de plein air 8 35 280
 jardin scolaire 1 100 100
 équipement sportif - jeux 1 5000 5000
 parking 1 300 300

TOTAL aménagements
extérieurs 6480

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 8380

44
Planche 24
Enseignement
secondaire
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Lycée d’enseignement secondaire
à 2 x 3 classes x 3 options. 40 élèves par classe = 720 élèves E
Surface utile en m2
Nomenclature des locaux Nbre de
locaux
par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 10 56 560
 salle d’enseignement spécialisé 6 58 348
 laboratoire sciences nat. biologie 2 56 112
 laboratoire physique et chimie 3 56 168
 salle de préparation-collection 3 35 105
 salle de technologie-

dessin industriel 1 61 61
 bibliothèque - centre de

documentation 1 180 180


 salle activités para-scolaires 1 295 295
 préau 1 360 360
 toilettes - vestiaires - douches 1+1 bloc 80+30 110

TOTAL locaux d’enseignement 2299


B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat-reprographie-comptabilité 1 60 60
 accueil-infirmerie-bureau des absences 1 25 25
 bureau des surveillants généraux 3 12 36
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 75 75


 réserves et entretien

(compris matériel EPS) 2 32 64


 toilettes administration 2 12 24
 toilettes-douches ens.EPS 1 10 10
 logement du concierge 1 40 40

TOTAL administration,
services, hébergement 367

TOTAL surface utile A + B 2666

Circulations et murs: + 25% 666

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 3332

arrondi à: 3330 m2

45
Planche 24
Enseignement
secondaire
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Lycée d’enseignement secondaire
à 2 x 3 classes x 3 options. 40 élèves par classe = 720 élèves (suite) E
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 800 800
 classes de plein air 12 35 420
 jardin scolaire 2 100 200
 équipement sportif - jeux 1 5000 5000
 parking 1 500 500

TOTAL aménagements
extérieurs 6920

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 10250

D. RESTAURATION ET
INTERNAT (facultatif)
pour 128 élèves internes
1 200 200
 restaurant scolaire (200 couverts)
 cuisine et annexes 1 120 120
 sanitaires restauration 1 18 18
 dortoirs des élèves (32 lits en
boxes de 4 lits supersposés) 4 92 368
 dortoirs des surveillants 4 12 48
 sanitaires (wc, douches, lavabos) 4 21 84
 salle des valises 4 4 16
 salle commune, jeux, lecture 1 104 104
 salle de prière 1 50 50
 local d’entretien - lingerie 1 20 20
 logement du directeur 1 90 90
 logement de l’econome 1 75 75

TOTAL restauration et internat 1193

Circulations et murs: + 25 298

TOTAL SURFACE CONSTRUITE


restauration et internat 1491

arrondi à 1500 m2

46
Planche 25
Enseignement
secondaire
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Lycée d’enseignement secondaire
à 3 x 3 classes x 3 options. 40 élèves par classe = 1080 élèves E
Nomenclature des locaux Nbre de Surface utile en m2
locaux par local total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
 salle d’enseignement général 15 56 840
 salle d’enseignement spécialisé 9 58 522
 laboratoire sciences nat. biologie 3 56 168
 laboratoire physique et chimie 5 56 280
 salle de préparation-collection 4 35 140
 salle de technologie-

dessin industriel 1 61 61
 bibliothèque - centre de

documentation 1 240 240


 salle activités para-scolaires 1 295 295
 préau 1 540 540
 toilettes - vestiaires - douches 1+1 bloc 145 145

TOTAL locaux d’enseignement 3231


B. ADMINISTRATION, SERVICES,
HEBERGEMENT
 bureau du directeur 1 18 18
 bureau du censeur (ou dir.adjoint) 1 15 15
 secrétariat-reprographie-comptabilité 1 90 90
 accueil-infirmerie-bureau des absences 2 15 30
 bureau des surveillants généraux 3 12 36
 salle des enseignants

(compris ens. EPS) 1 90 90


 réserves et entretien

(compris matériel EPS) 3 25 75


 toilettes administration 2 12 24
 toilettes-douches ens. EPS 1 15 15
 logement du concierge 1 40 40

TOTAL administration,
services, hébergement 433

TOTAL surface utile A + B 3664

Circulations et murs: + 25% 916

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 4580

47
Planche 25
Enseignement
secondaire
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Lycée d’enseignement secondaire
à 3 x 3 classes x 3 options. 40 élèves par classe = 1080 élèves (suite) E
Nbre de Surface utile en m2
Nomenclature des locaux
locaux
par local total

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS
 cour de récréation 1 1620 1620
 classes de plein air 15 35 525
 jardin scolaire 2 100 200
 équipement sportif - jeux 1 5000 5000
 parking 1 1000 1000

TOTAL aménagements
extérieurs 8345

TOTAL GENERAL
Construit et aménagé 12925

D. RESTAURATION ET
INTERNAT (facultatif)
pour 256 élèves internes
 restaurant scolaire (200 couverts)
2 200 400
 cuisine et annexes 1 200 200
 sanitaires restauration 1 bloc 40 40
 dortoirs des élèves (32 lits en

boxes de 4 lits superposés) 8 92 736


 dortoirs des surveillants 8 12 96
 sanitaires (wc, douches, lavabos) 8 21 168
 salle des valises 8 4 32
 salle commune, jeux, lecture 2 104 208
 salle de prière 2 50 100
 local d’entretien - lingerie 2 20 40
 logement du directeur 1 90 90
 logement de l’econome 1 75 75

TOTAL restauration et internat 2185

Circulations et murs: + 25% 546

TOTAL SURFACE CONSTRUITE


restauration et internat 2731

arrondi à 2730 m2

48
Planche 26

F
Collège 2e NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
cycle + lycée Collège du 2e cycle à 3 classes et
lycée d’enseignement secondaire à 3 classes x 3 options
combinés : 480 élèves sans internat

Nomenclature des locaux Surface utile en m2


total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT

1. collège du 2e cycle* 756


2. lycée 1216

TOTAL locaux d’enseignement 1972

B. ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT


(bâtiment commun aux deux établissement)

TOTAL administration, services, hébergement 347

TOTAL surface utile A + B 2319

Circulations + murs: + 25% 579

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 2898

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS

1. collège du 2e cycle **735


2. lycée 6480

TOTAL aménagements extérieurs 7215

TOTAL GENERAL construit et aménagé 10113

arrondi à: 10120 m2

* pour détails des locaux et surfaces :


voir planche n° 16 collège du 2e cycle à 3 classes
planche n° 23 lycée à 9 classes
** les équipements sportifs ne sont comptés qu’une fois.

49
Planche 27
Collège 2e
cycle + Lycée
NOMENCLATURE DES LOCAUX ET SURFACES
Collège du 2e cycle à 2 x 3 classes et
lycée à 2 x 3 classes x 3 options
combinés : 960 élèves sans internat
F
Surface utile en m2
Nomenclature des locaux
total

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT

1. collège du 2e cycle* 1046


2. lycée 2299

TOTAL locaux d’enseignement 3345

B. ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT


(bâtiment commun aux deux établissement)

TOTAL administration, services, hébergement 425

TOTAL surface utile A + B 3770

Circulations + murs: + 25% 942

TOTAL SURFACE CONSTRUITE 4712

C. AMENAGEMENTS
EXTERIEURS

1. collège du 2e cycle **1310


2. lycée 6920

TOTAL aménagements extérieurs 8230

TOTAL GENERAL construit et aménagé 12942

arrondi à: 12950 m2

* pour détails des locaux et surfaces :


voir planche n° 17 collège du 2e cycle à 2 x 3 classes
planche n° 24 lycée à 2 x 9 classes
** les équipements sportifs ne sont comptés qu’une fois.

50
Planche 28
Normalisation
des espaces SURFACES DES TERRAINS Tableau 1
éducatifs

Proposition de surface minimum de terrain en m2

I. ECOLES DU 1er CYCLE D’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL

Surface construite et aménagée surface de terrain minimum en m2


en m2

N° Nbre locaux enseignement restauration sans internat avec internat


admin+espaces exter. et internat
d’ordre cat. Type d’établissement d’élèves
R. de ch. R+1 R.de ch. R+1 R.de ch. m2 R+1 m2 R.de ch. m2 R+1 m2
élève élève élève élève
Ecole rurale satellite*
1 A 1er cycle à 4 classes 128 990 -- -- -- 1385 10,8 -- -- -- -- -- --
Ecole rurale*
2 A 1er cycle à 6 classes 192 1550 -- -- -- 2170 11,3 -- -- -- -- -- --
Ecole urbaine
3 B 1er cycle à 6 classes 240 1865 1585 -- -- 2610 10,8 2220 9,2 -- -- -- --
Ecole urbaine 1er cycle
4 B à 2x6 classes 480 2540 2160 -- -- 3555 7,4 3025 6,3 -- -- -- --
Ecole urbaine 1er cycle
5 B à 3x6 classes 720 3790 3220 -- -- 5310 7,3 4510 6,2 -- -- -- --
Ecole urbaine 1er cycle
6 B à 4x6 classes 960 5000 4250 -- -- 7000 7,3 5950 6,2 -- -- -- --

* cantine, cuisine et réserve comprises

II. COLLEGES DU 2e CYCLE D’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL

Collège 2e cycle
7 C à 3 classes 120 4485 -- -- -- 6280 52,3 -- -- -- -- -- --
Collège 2e cycle**
8 C à 2x3 classes 240 5500 1500** -- 7700 32,0 6545 27,2 9800 40,8 -- --
4675
Collège 2e cycle
9 C à 3x3 classes 360 6260 1500 950 8765 24,3 7450 20,6 10865 30,0 8780 24,3
5320
Collège 2e cycle**
10 C 480 6760 5750 1500 950 9465 19,7 8050 16,7 11565 24,0 9380 19,5
à 4x3 classes

** 128 internes

51
Planche 29
Normalisation
des espaces SURFACES DES TERRAINS Tableau 2
éducatifs

Proposition de surface minimum de terrain en m2

III. ECOLES DU 1er CYCLE ET COLLEGES DU 2e CYCLE COMBINES

Surface construite et aménagée surface de terrain minimum en m2


en m2

N° Nbre locaux enseignement restauration sans internat avec internat


admin+espaces exter. et internat
d’ordre cat. Type d’établissement d’élèves
R. de ch. R+1 R.de ch. R+1 R.de ch. m2 R+1 m2 R.de ch. m2 R+1 m2
élève élève élève élève
Ecole 1er cycle 6
11 D classes + collège 2e
cycle 3 classes 360 6225 -- 1500 -- 8715 24,2 -- -- 10815 30,0 -- --
Ecole 1er cycle 2x6
12 D classes + collège 2e
cycle 2x3 classes 720 7820 6650 1500 950 10950 15,2 9310 12,9 13050 18,1 10640 14,7
Ecole 1er cycle 3x6
13 D classes + collège 2e
cycle 3x3 classes 1080 9800 8330 1500 950 13720 12,7 11660 10,7 15820 14,6 12990 12,0

IV. LYCEE D’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

14 E Lycée 9 classes 360 8380 7120 1500 950 11730 32,5 9970 27,6 13830 38,4 11300 31,3

15 E Lycée 2x9 classes 720 10250 8710 1500 950 14350 19,9 12200 16,9 16450 22,8 13525 18,7

16 E Lycée 3x9 classes 1080* 12925 10985 2730* 2320* 18100 16,7 15380 14,2 21920 20,2 18630 17,2

V. COLLEGE DU 2e CYCLE ET LYCEE COMBINES

Collège 2e cycle
17 F 3 classes 480 10120 8600 1500 950 14170 29,5 12040 25,0 16270 33,8 13370 27,8
+ Lycée 9 classes

Collège 2e cycle
18 F 3 classes 960 12950 11000 2730* 2320* 18130 18,8 15400 16,0 21965 22,8 17920 18,6
Lycée 2x9 classes

* 256 internes

52
III. Schémas de fonctionnement

53
SCHEMAS DE FONCTIONNEMENT

Chaque élément du programme fait partie d’un ensemble.

En cela chacun a une relation, privilégiée ou non, avec tous les autres éléments du pro-
gramme. Ainsi le préau, par exemple, doit être en relation directe avec la cour de
récréation et il est souhaitable qu’il soit relié à l’accueil puisqu’à leur arrivée les élèves
se regroupent dans la cour ou dans le préau.

Les schémas des planches suivantes montrent les relations entre les éléments d’un
établissement scolaire pour toutes les catégories d’établissements.

C’est le premier stade après la programmation architecturale qui permet au maître


d’œuvre d’organiser son projet conduisant au plan de masse.

55
Planche 30

A
Enseignement SCHEMA DE FONCTIONNEMENT
fondamental Ecole du 1er cycle de l’ enseignement fondamental
en milieu rural
1er cycle

56
Planche 31
Enseignement
fondamental
1er cycle
SCHEMA DE FONCTIONNEMENT
Ecole du 1er cycle de l’ enseignement fondamental
B

57
Planche 32

C
Enseignement SCHEMA DE FONCTIONNEMENT
fondamental Collège d’enseignement fondamental du 2e cycle
2e cycle

58
Planche 33

E
Enseignement SCHEMA DE FONCTIONNEMENT
secondaire Lycée d’enseignement secondaire

59
IV. Choix des terrains et critères de sélection

61
CHOIX DES TERRAINS
Implantation des bâtiments scolaires

L’expérience montre que dans la plupart des cas, en zone urbaine ou rurale, les
terrains choisis pour l’implantation d’une école, d’un collège ou même d’un lycée
ne répondent pas entièrement aux critères définis par le Ministère de
l’Education. Dans certaines écoles pour lesquelles ces critères n’ont pas été pris
en compte, des problèmes sont apparus après la mise en opération de l’établis-
sement, remettant en question la qualité de l’enseignement pour lequel le projet
était conçu. Il nous a donc paru nécessaire d’insister sur l’importance qu’il con-
vient de donner à ces problèmes, tant de la part des concepteurs que des con-
trôleurs.

On trouvera ci-dessous une liste non exhaustive des critères recommandés pour
sélectionner les emplacements appropriés, afin de procéder à un choix spécifi-
que de terrain propre à la construction de l’établissement prévu au programme.

1. MILIEU RURAL

- zone prévue au plan d’aménagement local. (non cultivable);


- à proximité, ou tout au moins à distance raisonnable des douars ou de zones
habitées. Il faut éviter si possible un temps de marche à pied excessif pour les
enfants : max. 1/2 heure;
- chercher à intégrer l’école dans la vie du village et non l’exclure.
- zone non inondable;
- de préférence plantée ou propice aux plantations d’arbres qui permettront une
meilleure protection contre le soleil et la poussière;
- une bonne connaissance du régime des vents dominants dans la région
permet d’éviter les sources de nuisances telles que bruits, pollution par
fumées,odeurs, etc;
- zone hors des coulées d’érosion et/ou glissement de terrain et zones réputées
sismiques;
- accessible aux véhicules, mais éloignée des grandes voies de circulation;
- à proximité de points d’eau et, si possible, d’une ligne électrique;
- éloignée d’une ligne à haute tension;
- possibilité d’extension;
- région montagneuse : pente régulière limitée à 8% max.

2. MILIEU URBAIN

- zone en conformité avec le plan d’urbanisme ou d’aménagement de secteur;


- zone non inondable ou marécageuse;
- accessible aux véhicules, mais à l’écart des grandes voies de circulation;
- hors des zones d’érosion ou de glissement de terrain et zones réputées
sismiques.

63
2. MILIEU URBAIN (suite)

- une bonne connaissance du régime des vents dominants dans le quartier


permet de s’isoler sous le vent des sources de nuisances telles que bruits et
pollutions;
- propice à la construction, et n’entraînant pas des frais importants de renforce-
ment des fondations;
- hors des zones de nuisances industrielles;
- hors des zones traversées par des lignes à haute tension;
- à proximité raisonnable des réseaux (eau, égouts, électricité);
- pente régulière maximum de 5%;
- distribution des écoles (planification urbaine) :
L’implantation des écoles doit prendre en compte la population d’un quartier,
sa densité, le nombre d’écoles existantes et le rayon d’accueil de chaque
école.

On trouvera dans les pages suivantes des croquis illustrant un certain nombre
des critères énumérés ci-dessus permettant une meilleure compréhension des
situations auxquelles on peut être exposé.

IMPLANTATION DES BATIMENTS SCOLAIRES

Cette opération doit faire l’objet d’une attention particulière en fonction des con-
ditions rencontrées lors du repérage du terrain. Une bonne installation du
réseau de drainage au départ peut éviter, par la suite, des conséquences
d’affouillement. Il faut aussi prévoir les tassements du sol et retenir les possibles
éboulements par des aménagements de talus appropriés.

Les trois cas de figures présentés par les illustrations suivantes (voir planche :
préparation du terrain) permettront une bonne approche de la situation et des
travaux à prévoir.

L’ensemble de ces opérations doit assurer une meilleure tenue des bâtiments
scolaires dans le temps et, par conséquent, une durée de vie plus grande.

64
Planche 34

PREPARATION DU TERRAIN

65
Planche 35
Enseignement CRITERES DE SELECTION DES TERRAINS
fondamental Problèmes relatifs à l’implantantion de l’établissement
1er et 2e cycle (quelques exemples de ce qu’il ne faut pas faire)

66
V. Notions de confort

67
NOTIONS DE CONFORT

Avant d’aborder l’étude des espaces éducatifs proprement dits, il est bon de rap-
peler quelques principes concernant l’aménagement des bâtiments, afin d’assu-
rer aux utilisateurs, enseignants et élèves, le meilleur confort et donc les meil-
leures conditions de travail. Certains de ces principes intéressent particulière-
ment la qualité de la construction et sa tenue dans le temps.

En premier lieu vient la connaissance des conditions climatiques : ensoleille-


ment, pluviométrie, température, hygrométrie, vents dominants, etc. et leur
variation par zones en fonction des régions du Maroc ou doivent être implantés
les futurs établissements. Le tableau ci-dessous donne un aperçu de ces varia-
tions et leur incidence directe sur les types de construction.

N° Zones Hygrométrie Précipitations Types de toiture

1 Littoral atlantique humide pluies occasionnelles toit plat étanche

2 Rif Central humide pluies fréquentes toiture 2 pentes


neige
3 Moyen Atlas * humide hiver pluies occasionnelles toit plat étanche
neige
4 Haut Atlas ** aride pluies occasionnelles toit plat

* Dans le Moyen Atlas certaines zones (Ifrane) reçoivent en hiver d’abondantes chutes de neige. Il n’est pas rare de voir
des constructions récentes comportant des toits à deux pentes couverts en ardoises.
** Dans le Haut Atlas, certains villages d’altitude entre Marrakech et Ouarzazate reçoivent de la neige en hiver.

En second lieu il convient d’identifier les principales nuisances contre lesquelles


il faut trouver les solutions les plus performantes. Ce sont :

1. Chaleur

Une bonne partie de l’année, les températures dues à un ensoleillement pro-


longé provoquent l’inconfort des locaux. Il est possible de remédier à cette situa-
tion en intervenant là où les rayons solaires frappent directement le bâtiment,
c’est à dire la couverture ou la terrasse :
- en les isolant soit sous rampant, soit sous dalle, ou en y ajoutant un faux
plafond de panneaux en matériaux isolants (laine de verre, de roche, poly-
styrène expansé, etc.).
- en protègeant les façades exposées, soit par des avancées de toiture, soit par
des écrans pare-soleil fixes ou orientables.
- en provoquant une ventilation naturelle à travers le bâtiment au moyen d’im-
postes ouvrant sur chacune des façades opposées.

69
2. Humidité

Il faut distinguer l’humidité relative, plus présente en période hivernale, que l’on
combat par le chauffage des locaux et les remontées d’humidité par le sol
jusqu’aux murs, dont on se protège par un réseau de drainage approprié autour
du bâtiment, par terre-plein ventilé et isolation thermique sous dalle ainsi que
par couche d’étanchéité en tête des murs de fondations.

3. Pluie

Des débordements généreux de toiture protègent à la fois du soleil et de la pluie,


notamment des rejaillissement contre les murs qui dégradent à la longue les
revêtements et les enduits.

Une couverture parfaitement étanche, ou une bonne étanchéité en terrasse sont


indispensables. Mais il faut aussi prévoir l’évacuation des eaux pluviales pour
les rejeter bien en deçà des abords du bâtiment par gouttières, chéneaux,
descentes des eaux pluviales et caniveaux de renvoi aux regards et réseaux
enterrés vers les égouts ou les puits perdus.

L’étanchéité en terrasse doit faire l’objet de soins particuliers avec remontée d’é-
tanchéité (+ 15 cm minimum au point haut) becquets en ciment au pourtour du
bâtiment, béton de pente (min. 1,5 cm p/m), fourreau en plomb avec grille ou
crapaudine vers la descente E.P.

4. Poussière

La poussière est peut-être le plus grand fléau, compte tenu de l’importance des
zones arides et des vents violents, sachant qu’elle pénètre partout, jusque dans
les moindres interstices.

A part une menuiserie aux profils complexes assurant une bonne étanchéité, la
meilleure façon de combattre la poussière est de l’éliminer là où elle s’accumu-
le, c’est à dire aux abords des façades exposées aux vents dominants. Là, il faut
intervenir :

- par des plantations en parterres de résineux en avant des bâtiments,


précédées par des plantations d’arbustes à feuilles persistantes faisant écran
à la poussière,
- par des surfaces à matériaux artificiels : bitume, sol en plastique, facilement
lavable.

Les illustrations des pages suivantes se rapportent aux descriptions ci-dessus


pour une meilleure interprétation des problèmes posés. Les deux coupes trans-
versales, version charpente et version béton armé, sont une récapitulation des
points sensibles d’un bâtiment auxquels les maîtres d’œuvre et les contrôleurs
doivent prêter attention, tant au moment de la conception que lors de l’exé-
cution sur chantier.

70
Planche 36

NOTIONS DE CONFORT
1. Protection solaire

71
Planche 37

NOTIONS DE CONFORT
2. Protection contre chaleur et poussière

72
Planche 38

NOTIONS DE CONFORT
Récapitulation des points importants concernant la construction

73
VI. Annexes : Architectures régionales et
exemples d’espaces éducatifs européens

75
ARCHITECTURES REGIONALES

Ce chapitre concerne en particulier les écoles du 1er cycle en milieu rural. Les
quelques exemples présentés dans les planches suivantes ont pour but d’attirer
l’attention sur le problème d’intégration au site, les constructions préfabriquées
que l’on trouve souvent dans les villages ne correspondant pas aux architectu-
res régionales.

Dans le cas présent les bâtiments sont totalement intégrés au village et, sur le
plan psychologique, mieux acceptés par les enfants qui s’y sentent en symbio-
se avec le milieu familial.

De plus, le Maroc se caractérise notamment par son architecture régionale très


diversifiée, en fonction des conditions climatiques et des matériaux localement
disponibles, et le maintien de cette diversification est souhaitable pour conserver
au pays sa propre culture.

Néanmoins il est important de noter que si l’esprit de ces architectures est


respecté, la technique utilisée pour les nouvelles constructions scolaires s’écar-
te radicalement du mode de construction local, puisque les portées qu’imposent
les activités et la distribution intérieure des locaux vont bien au delà des possi-
bilités de construction traditionnelle et qu’elles impliquent l’emploi de structures
portantes telles que acier ou béton. C’est peut-être même une des raisons de
l’introduction des bâtiments préfabriqués dont les toitures acceptent des portées
d’au moins six mètres.

77
Planche 39
Enseignement
fondamental TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS
1er cycle Architectures régionales

78
Planche 40
Enseignement
TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS
fondamental
1er cycle Architectures régionales

79
Planche 41
Enseignement TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS
fondamental
1er cycle Architectures régionales

80
EXEMPLES D’ESPACES EDUCATIFS EUROPEENS

Les quatre exemples suivants concernent des établissements équivalents soit


au 1er cycle de l’enseignement fondamental, soit au 2e cycle, soit à une com-
binaison des 2 cycles.

Ils sont reconnus comme pratiquant une forme d’innovation pédagogique par
laquelle le principe de modules groupant plusieurs niveaux (au moins 2) sous la
conduite de 3 à 4 enseignants remplace la notion habituelle d’une classe et son
enseignant. Il en découle une plus grande souplesse dans l’utilisation des
locaux et des équipements et une place plus importante donnée au travail en
groupe aussi bien qu’au travail individuel, toujours sous le contrôle des ensei-
gnants.

81
Planche 42

TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS


Annexes

82
Planche 43

TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS


Annexes

83
Planche 44

TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS


Annexes

84
Planche 45

TYPOLOGIE DES ETABLISSEMENTS


Annexes

85
2.Typologie
B. TYPOLOGIE DES BATIMENTS SCOLAIRES
Les espaces éducatifs et locaux d’enseignement du
1er et 2e cycle de l’enseignement fondamental
I. L’espace éducatif type : la salle de classe : normes
II. Exemples de groupement de locaux d’enseignement
III. Les trois catégories d’aménagement de l’espace éducatif
IV. Exemples d’aménagement d’espaces éducatifs

87
I. L’espace éducatif type :
la salle de classe : normes

89
ESPACES EDUCATIFS ET LOCAUX
D’ENSEIGNEMENT DU 1er ET 2e CYCLE DE
L’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL
(niveaux 1 à 6, et 7 à 9)

Le premier critère à prendre en considération pour le calcul des surfaces est


la capacité de l’espace ou du local considéré. Il a été fixé à 32 élèves pour une
classe en milieu rural et à 40 élèves en milieu urbain.

L’application du programme pédagogique de la réforme a fait apparaître des


activités nouvelles aussi bien en ce qui concerne l’enseignement général (arabe,
instruction islamique, français, mathématiques) que l’enseignement spécialisé
(histoire, géographie, sciences naturelles, arts graphiques) ne se limitant plus au
seul mode pédagogique actuellement en vigueur : l’enseignement dit “frontal”
dans lequel les élèves font tous face au “tableau noir” et font tous le même tra-
vail au même moment. Au contraire, tout local ou espace éducatif doit pouvoir
s’adapter à ces nouvelles activités qui peuvent varier dans un même espace. La
flexibilité dans l’utilisation du local est donc devenue impérative et implique à
tout moment une autre distribution du mobilier. Ce dernier doit donc être solide
mais léger et facilement déplaçable par les élèves.

L’élément de base est une table rectangulaire à deux places d’une taille de 110 x 55 cm
ainsi que des chaises individuelles. La hauteur des tables et des sièges varie
avec l’âge et la taille des élèves (voir tableau page suivante).

Le deuxième critère est le confort visuel. La distance limite entre le premier rang
d’élèves et le tableau ne doit pas être inférieure à 2 mètres. De même, la distan-
ce limite entre le dernier rang d’élèves et le tableau est fixée à 8 mètres. Au delà
de cette limite les troubles de vision apparaissent. L’angle de vision par rapport
au tableau pour les élèves placés sur les côtés du local doit également être
respecté. Il ne doit pas être inférieur à 30° pour les élèves du 1er rang (voir illu-
strations pages suivantes).

A ces impératifs s’ajoutent les équipements de base d’un local d’enseignement


tels que : tableau mobile, bibliothèque-musée de classe (pour le 1er cycle),
point d’eau avec timbre d’office, emplacement du poste de télévision, chariot de
jeux mathématiques, porte-cartes, etc. ainsi que le bureau, chaise et casier de
l’enseignant.

En ce qui concerne la largeur des salles, elle est tributaire du système de con-
struction adopté. Elle est fixée à un minimum de 7,20 m pour les techniques de
béton armé et de 6,00 m pour des franchissements entre murs porteurs type
maçonnerie ou éléments préfabriqués.

91
Le tableau suivant fixe les normes minimales de surface des locaux d’ensei-
gnement pour les 1er et 2e cycles de l’enseignement fondamental, ramenées
au mètre carré par place d’élève.

N° Nbre Surface en m2 Largeur


d’ordre NOMENCLATURE d’élèves par place d’élève minimale
DES LOCAUX par en
local 1er cycle 2e cycle mètres

1 salle d’enseignement polyvalent 32 1,35 - 6,00


(milieu rural)

2 salle d’enseignement général 40 1,30 1,30 6/7,20


(milieu urbain)

3 salle d’enseignement spécialisé 40 1,40 1,40 7,20


(milieu urbain)

4 laboratoire polyvalent 20 - 2,35 6,50


(2e cycle)

5 salle de préparation - collection - - 1,30 -

6 salle de technologie 20 - 5,90 7,20


(2e cycle)

7 salle d’éducation féminine 20 - 4,50 7,20


(2e cycle)

8 bibliothèque - centre documentaire 40 - 1,50 7,20


(2e cycle)

9 salle en plein air 40 0,625 0,625 -

10 cantine (1er cycle milieu rural) 48 1,08 - 6/7,20

Il y a d’autres types d’espaces éducatifs correspondant aux objectifs de la réfor-


me vers une certaine innovation pédagogique, qui concernent la distribution des
espaces par “l’éclatement” de la salle de classe en différents groupements, en
une ou plusieurs salles.

Les pages suivantes présentent les principales caractéristiques des salles


(enseignement général, enseignement spécialisé) avec leur fiche technique pré-
cisant les normes de surface, volume, éclairement, ventilation, obscurcisse-
ment, mobilier, etc. ainsi que les variantes de groupement du mobilier à l’inté-
rieur d’une salle.

92
Planche 46
Enseignement
TYPOLOGIE DES BATIMENTS
fondamental
La salle de classe : 1. normes de surface
1er et 2e cycle

La forme la plus rationnelle pour un local d’enseignement est le plan carré, ou toute autre
forme qui s’en rapproche. Parmi les raisons qu’on peut invoquer pour ce choix, il y a notam-
ment :

- le rapport largeur - profondeur (1/1), dans les limites des dimensions définies plus haut à
propos du confort visuel, assure aux élèves des conditions optimales en ce qui concerne l’an-
gle de vue frontal et l’angle de vision latéral lors de l’utilisation du tableau ou de projections
de vidéos ou diapositives et pour la portée de la parole.
- la répartition de la lumière naturelle, sur deux côtés se faisant face, est parfaitement équili-
brée. Il en est de même pour la lumière artificielle dont la concentration est à égale distance
des surfaces réfléchissantes, et assure une plus grande efficacité.
- enfin une salle sur plan carré permet une plus grande souplesse dans l’organisation de l’espace
et la distribution du mobilier.

Les autres formes proches du carré étudiées en variante dans le catalogue se limitent à
l’hexagone et l’octogone. Les avantages sont les mêmes que sur plan carré, mais avec des
portées de mur à mur légèrement plus grandes.Ces formes permettent les liaisons entre les
salles et, éventuellement, le groupement de deux ou plusieurs salles en un seul volume.

93
Planche 47
Enseignement
TYPOLOGIE DES BATIMENTS
fondamental
1er et 2e cycle La salle de classe : 2. normes de volumes

94
Planche 48
Enseignement TYPOLOGIE DES BATIMENTS
fondamental La salle de classe : 3. normes de d’éclairage naturel
1er et 2e cycle

95
Planche 49
Enseignement SALLE DE CLASSE
fondamental 4. Localisation des zones d’éclairage naturel et artificiel
1er et 2e cycle

96
Planche 50
Enseignement SALLE DE CLASSE
fondamental 5. Normes de passage
1er et 2e cycle 6. Données ergonomiques

97
Planche 51
Enseignement SALLE DE CLASSE
fondamental 7. Mobilier pédagogique
1er et 2e cycle

98
Planche 52
Enseignement SALLE DE CLASSE
fondamental 8. Mobilier pédagogique (suite)
1er et 2e cycle

99
II. Exemples de groupements de salles

101
TYPOLOGIE DES BATIMENTS
Exemples de groupements d’espaces éducatifs

Dans certains cas, par exemple un travail commun à plusieurs niveaux d’enseignement,
il peut être intéressant de grouper les salles autour d’un patio ou d’un hall ser-
vant aux expositions de travaux d’élèves ou aux réunions.

Les salles elles-mêmes sont combinables, soit qu’elles ne forment qu’un seul
espace en “aire ouverte” avec possibilité de cloisonnement entre salles - type
accordéon ou panneaux coulissants - soit distribuées deux par deux, avec cloi-
son éclipsable permettant de les grouper.

Les exemples ci-après se prêtent à des organisations “en village”, particulière-


ment pour les niveaux du 1er cycle.

103
Planche 53
Enseignement TYPOLOGIE DES BATIMENTS
fondamental Exemples de groupements de bâtiments
1er cycle 1. Bâtiment à rez-de-chaussée

104
Planche 54
Enseignement TYPOLOGIE DES BATIMENTS
fondamental Exemples de groupements de bâtiments
1er et 2e cycle 2. Bâtiments à deux niveaux

105
Planche 55
Enseignement
fondamental TYPOLOGIE DES BATIMENTS
1er et 2e cycle Exemples de groupements de locaux d’enseignement

106
III. Les trois catégories d’aménagement de
l’espace éducatif

107
Planche 56
Enseignement TYPOLOGIE DES BATIMENTS
fondamental Les trois catégories d’ aménagement
1er et 2e cycle de l’espace éducatif

109
Planche 57
Enseignement ENSEIGNEMENT FRONTAL
fondamental Salle d’enseignement général
1er et 2e cycle

110
Planche 58
Enseignement
fondamental ENSEIGNEMENT EN SEMINAIRE
1er et 2e cycle Salle d’enseignement général et salle spécialisée

111
IV. Exemples d’aménagement
d’espaces éducatifs

113
Planche 59
Enseignement
ENSEIGNEMENT EN SEMINAIRE
fondamental
1er et 2e cycle Salle d’enseignement général et salle spécialisée

115
Planche 60
Enseignement
ENSEIGNEMENT EN SEMINAIRE
fondamental
1er et 2e cycle Salle d’enseignement général et salle spécialisée

116
Planche 61
Enseignement
ENSEIGNEMENT EN GROUPES
fondamental
1er et 2e cycle Salle d’enseignement spécialisé

117
3
CATALOGUE DES
ESPACES EDUCATIFS
3. Catalogue des espaces éducatifs
Présentation d’exemples d’aménagement intérieur et
fiches techniques correspondantes

121
CATALOGUE DES ESPACES EDUCATIFS

Ce catalogue passe en revue tous les locaux qui composent un établissement scolaire.
La liste des locaux est présentée comme suit :

A. LOCAUX D’ENSEIGNEMENT :
A. Locaux d’enseignement
a) Espaces éducatifs du 1er et 2e cycle de l’enseignement fondamental
I. Salle d’enseignement général et salle spécialisée
II. Laboratoire polyvalent
III. Salle de technologie, salle d’éducation féminine
IV. Bibliothèque, centre documentaire
b) Espaces éducatifs de l’enseignement secondaire
I. Salle d’enseignement général et salle spécialisée
II. Laboratoires de sciences
III. Salle de dessin industriel
IV. Bibliothèque, centre documentaire

B. ESPACES EDUCATIFS EXTERIEURS


- salle de plein air
- cour de récréation
- terrains de sport (2e cycle et sec.)
- jardin scolaire et jardin botanique

C. ACTIVITES PARA-SCOLAIRES
- centre socio - éducatif

D. LOCAUX SANITAIRES ET CIRCULATIONS


- bloc sanitaire
- vestiaires
- préau
- circulations
E. INSTALLATIONS POUR HANDICAPES

F. LOCAUX D’ADMINISTRATION
- bureau école rurale 1er cycle
- administration école urbaine 1er cycle
- administration collège de 2e cycle
- administration lycée secondaire
- parking
- loge de concierge

G. LOCAUX DE RESTAURATION ET D’INTERNAT


- cantine école rurale 1er cycle
- bloc restaurant - cuisine d’internat
- bloc de dortoir d’internat
- services liés à l’internat

Les planches présentées dans le catalogue, qui se rapportent pour la plupart à la liste des locaux
ci-dessus, ne sont que des exemples d’aménagement intérieur. Elles confirment les valeurs mini-
males qui sont préconisées en tant que telles dans la normalisation, permettant toutes variations
dans la disposition du mobilier, ainsi que l’intégration de ce dernier, placé contre les parois. Par con-
tre les fiches techniques correspondant à chacune des planches et précisant l’ensemble des
caractéristiques techniques du local considéré sont des normes minimales à prendre en considé-
ration pour tout projet du secteur public contenant des espaces éducatifs.

123
A. Locaux d’enseignement
a) Espaces éducatifs du 1er et 2e cycle
de l’enseignement fondamental

125
I. Salle d’enseignement général et salle
spécialisée

127
Planche 62

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche


fondamental Salle sur plan carré Technique
1er et 2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement général


Matières : Arabe, enseignement coranique, français , mathématiques
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 34 facteur d’utilisation : 95,5 %
Effectifs : 40 Filière : enseignement fondamental 1er et 2e cycle
Année : 1ère à 9e Nbre d’enseignants : 1

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 52 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 57 m2
m2 / pl. élève : 1,3 Volume : 155 m3 hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 3 à 350 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : / Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
3 interrupteurs ( va-et-vient )
3 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : élève, individuelle type : table élèves à 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : /
type : bibliothèque

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : Triptyque dont un panneau panneau mural : type: affichage
recouvert de feutre . Ecran
et porte-cartes incorporé type: linéaire de liège ou
type : tableau mobile 2 x 1 m panneau isopan
Divers : type : patères enseignant
type : patères élèves

129
Planche 63

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


fondamental Salle sur plan carré
1er et 2e cycle Enseignement frontal

130
Planche 64

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


fondamental Salle sur plan carré
1er et 2e cycle Enseignement frontal (variante)

131
Planche 65

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


fondamental Salle sur plan carré
Enseignement en séminaire

132
Planche 66

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche


fondamental Salle sur plan rectangulaire Technique
1er et 2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement spécialisé


Matières : Hist. et géo., sciences nat., dessin et arts graphiques
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 32 facteur d’utilisation : 88 %
Effectifs : 40 Filière : enseignement fondamental 1er et 2e cycle
Année : 1ère à 9e Nbre d’enseignants : 1

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 58 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 63,8 m2
m2 / pl. élève : 1,45 Volume : 172,8 m3 hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet EF, 1 timbre d’office Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
3 interrupteurs ( va-et-vient )
3 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : élève, individuelle type : table élèves à 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : /
type : bibliothèque

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : Tryptique dont un panneau panneau mural : type: affichage
recouvert de feutre . Ecran
et porte-cartes incorporé type: linéaire de liège ou
type : tableau mobile 2 x 1 m panneau isopan
Divers : type : patères enseignant
type : patères élèves

133
Planche 67
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle sur plan rectangulaire
1er et 2e cycle Enseignement spécialisé en petits groupes

134
Planche 68
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
fondamental Salle sur plan rectangulaire Technique
1er et 2e cycle Milieu rural

1 . FONCTION Salle d’enseignement général


Matières : Arabe, enseignement coranique, français ; mathématiques
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 34 facteur d’utilisation : 95,5 %
Effectifs : 32 Filière : enseignement fondamental 1er cycle
Année : 1ère à 6e Nbre d’enseignants : 1

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 43,2 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 47 m2
m2 / pl. élève : 1,35 Volume : 130 m3 hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : / Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 4 lampes ou tubes fluo 100 W
3 interrupteurs (va-et-vient)
3 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : élève, individuelle type : table élèves à 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : /
type : bibliothèque

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : Triptyque dont un panneau panneau mural : type: affichage
recouvert de feutre . Ecran
et porte-cartes incorporé type: linéaire de liège ou
type : tableau mobile 2 x 1 m panneau isopan
Divers : type : patères enseignant
type : patères élèves

135
Planche 69

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


fondamental Salle sur plan rectangulaire
1er et 2e cycle Enseignement frontal

136
Planche 70
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle spécialisée sur plan rectangulaire
2e cycle Enseignement frontal (variante)

137
Planche 71
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle sur plan rectangulaire
1er et 2e cycle Enseignement en séminaire

138
Planche 72
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle spécialisée sur plan rectangulaire
2e cycle Enseignement en petits groupes

139
Planche 73
Enseignement fondamental
LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
1er et 2e cycle
Enseignement secondaire Exemple de groupement de 2 salles de classe

140
Planche 74
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental
Salle sur plan hexagonal
1er et 2e cycle

141
Planche 75
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle sur plan octogonal

142
II. Laboratoire polyvalent

143
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental
Laboratoire polyvalent
2e cycle

LABORATOIRE POLYVALENT

Le laboratoire de sciences du second cycle fondamental est polyvalent : des


cours de physique y sont dispensés aussi bien que ceux de chimie, de biologie
ou de sciences naturelles.

Trois catégories d’activités sont prévues dans le laboratoire :

a) cours magistral avec démonstration1


b) travaux dirigés en grands groupes
c) travaux pratiques individuels ou en petits groupes

Dans le premier cas les élèves peuvent se regrouper autour de la paillasse de


démonstration pour suivre l’expérience exécutée directement par l’enseignant,
ou la suivre de leur place.

Le deuxième cas implique une distribution des tables autour du ou des opérants
tandis que l’enseignant répète l’expérience avec un autre groupe.

Le troisième cas suppose un regroupement partiel des tables d’élèves à proxi-


mité d’un îlot de service avec point d’eau, prise électrique, éventuellement poste
de butane (voir planche présentée en exemple).

Dans tous les cas, les tables sont mobiles et peuvent être déplacées à la
demande. Elles sont de même dimension que les tables des autres salles mais
avec une hauteur alignée sur celle des paillasses disposées le long des murs
latéraux (+ 82 cm). Leur revêtement doit être prévu anti-acide et anti-corrosion.

Les sièges sont des tabourets. Des meubles de rangement sous paillasse et le
long des murs complètent l’installation.

Le laboratoire est en contact direct avec la salle de préparation - collection. Le


groupe/classe de 40 élèves est divisé en 2 groupes de 20 pour suivre les tra-
vaux en laboratoire. Le bloc sciences est donc constitué de 2 laboratoires et
d’une salle de préparation - collection située entre eux. L’ensemble a une surfa-
ce minimum de 120 mètres carrés.

1) Les cours magistraux sans démonstration ne nécessitent pas un laboratoire et peuvent aussi bien être
donnés dans une salle d’enseignement général.

145
Planche 76

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche


fondamental Laboratoire polyvalent Technique
2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Laboratoire polyvalent


Matières : Physique, chimie, biologie, sciences naturelles
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 12 facteur d’utilisation : 46 %
Effectifs : 20/24 Filière : enseignement fondamental 2e cycle
Année : 7e à 9e Nbre d’enseignants : 2

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 46 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 50,6 m2
m2 / pl. élève : 2,3 pour 20 places Volume : 138 m3 hauteur : 3,00 m
1,9 pour 24 places

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 3 robinets EF, 3 timbres d’office Gaz : bouteille propane 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 4 lampes ou tubes fluo 100 W
3 interrupteurs (va-et-vient)
7 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : oui

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type :paillasse demonstration:
enseignant + élèves
type : tabouret élève type : table élève à 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : /
type : casiers rangement sous paillasse 6 m.

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : fixe écran panneau mural : type: affichage
et porte-cartes incorporé type: panneau de liège ou
type : / isopan sur murs
Divers : type : patères enseignant
type : patères élèves

146
Planche 77
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental
Laboratoire polyvalent
2e cycle

147
Planche 78

Enseignement LABORATOIRE POLYVALENT


fondamental Exemples de groupement des élèves
2e cycle Milieu urbain

148
Planche 79
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle de préparation - collection
2e cycle

149
III. Salle de technologie
Salle d’éducation féminine

151
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle de technologie
2e cycle Salle d’éducation féminine

SALLE DE TECHNOLOGIE
SALLE D’EDUCATION FEMININE

Dans le cadre de la réforme, la Direction de l’Enseignement Secondaire et la


Division de l’Enseignement Technique ont défini, dès 1990, un programme de
technologie comprenant des disciplines d’éveil permettant aux élèves du 2e
cycle de l’enseignement fondamental (classes de 7e, 8e, 9e) d’acquérir de nou-
velles connaissances en liaison directe avec l’évolution des sciences et des
techniques. Les composantes de ce programme sont les suivantes :

1. Informatique
2. Economie
3. Technologie industrielle
4. Technologie agricole
5. Culture féminine

Ces composantes sont reliées entre elles, les 2 premières sont communes aux
filles et aux garçons. La technologie industrielle est destinée aux garçons en
milieu urbain, alors que la technologie agricole est réservée aux garçons du
mileu rural. La culture féminine est destinée aux jeunes filles des deux milieux.

Les locaux comprennent :


- une salle de technologie avec une salle de cours (20/24 élèves) pour la tech-
nologie, l’économie et l’informatique. Les élèves sont par table individuelle.
Cette salle est flanquée de 2 laboratoires :
- un laboratoire de manipulation mécanique, électrique et électronique avec 8
établis et des machines simples (perceuse, fraiseuse, scie sauteuse, micro-tour
pilotable par ordinateur, etc.)
- un laboratoire d’informatique avec 5 micro-ordinateurs, imprimante, photocopieu-
se, etc. Cet ensemble de 3 salles représente une surface minimum de 118 m2, soit
5,9 m2 par élève.

La salle d’éducation féminine comprend une salle de cours 20/24 élèves pour
les cours généraux (diététique, politique nutritionnelle, informatique, économie
ménagère), un atelier de couture avec tables de coupe et 3 machines à coudre.
Elle est reliée à une salle de technologie culinaire qui comprend une installation
complète de cuisine et un espace informatique avec 4 micro-ordinateurs, impri-
mante et photocopieuse. On pourra coupler ce dernier avec le laboratoire infor-
matique de la salle de technologie afin de ne pas faire double emploi.

Ces 2 espaces combinés représentent une surface minimum de 90 m2, soit 4,5
m2 par place d’élève, ou 61 m2 minimum, soit 3 m2/élève dans le cas où l’e-
space informatique est supprimé et le laboratoire culinaire trouve place dans la
première salle.

153
Planche 80
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
fondamental Salle de technologie Technique
2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement spécialisé


Matières : Technologie industrielle, informatique, économie
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 6 facteur d’utilisation : 23 %
Effectifs : 20/24 Filière : enseignement fondamental 2e cycle
Année : 7e à 9e Nbre d’enseignants : 2

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 118 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 130 m2
m2 / pl. élève : 5,9 pour 20 places Volume : 354 m3 hauteur : 3,00 m
4,9 pour 24 places

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel, souhaitable
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 350 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet EF, 1 timbre d’office Gaz : bouteille propane 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : Salle 1: 4 lampes ou tubes fluo 100 W
Salle 2: 6 lampes ou tubes fluo 100 W
Salle 3: 4 lampes ou tubes fluo 100 W
3 interrupteurs (va-et-vient)
11 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : élève, individuelle type : élève, individuelle
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : armoire matériel dessin
type : Salle 1: rangement bas 8m.
Salle 2: rangement bas 1m.
Salle 3: rangement bas 5m.
6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : tableaux fixes avec écran panneau mural : type: affichage 0,75x1,0m
et porte-cartes incorporé (4) type: linéaire de panneau
type : / en liège ou novopan
Divers : type : établis pour petit travaux, menuiserie, électricité
type : patères enseignants
patères élèves

154
Planche 81
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Salle de technologie
2e cycle

155
Planche 82
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
fondamental Salle d’éducation féminine Technique
2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement spécialisé


Matières : Hygiène, diététique, art culinaire, arts ménagers etc.
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 6 facteur d’utilisation : 23 %
Effectifs : 20/24 Filière : enseignement fondamental 2e cycle
Année : 7e à 9e Nbre d’enseignants : 1

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 90 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 100 m2
m2 / pl. élève : 4,5 pour 20 places Volume : 270 m3 hauteur : 3,00 m
3,75 pour 24 places

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel, souhaitable
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet EF, 1 évier, 2 bacs Gaz : bouteille propane 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : Salle 1: 6 lampes ou tubes fluo 100 W
Salle 2: 3 lampes ou tubes fluo 100 W
5 interrupteurs ( 3 va-et-vient )
prises 10 A avec terre 1er salle: 3; 2e salle: 6
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : oui Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : élève, individuelle type : table élève à 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : table de coupe (2),
table informatique (4), table
cuisine (1), chariot mobile (1).
type : rangement bas: salle 1: 6 m salle 2: 9 m.
rangement haut: salle 2: 5 m.

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : fixe écran panneau mural : type: affichage
et porte-cartes incorporé type: panneau de liège ou
type : / isopan linéaire
Divers : type : machine à coudre (3), four et cuisinière à gaz (1) réfrigérateur (1),
mannequin (1) ordinateur (4)
type : patères enseignant et élèves

156
Planche 83
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental
Salle d’éducation féminine
2e cycle

157
IV. Bibliothèque
Centre documentaire

159
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Bibliothèque - Centre documentaire
2e cycle

BIBLIOTHEQUE - CENTRE DOCUMENTAIRE

La bibliothèque, dans le cadre de la réforme, tient une place très importante et


centrale dans l’établissement scolaire. C’est l’élément de base du travail indivi-
duel qui doit équilibrer le travail en groupes ou en séminaires pratiqué dans les
salles de classe. Ce doit être aussi un centre de ressources documentaires, un
lieu de lecture et de plaisir, non seulement pour lire, mais aussi pour voir et
écouter car tous les supports pédagogiques sont mis à la disposition des élèves.

La bibliothèque peut éventuellement devenir un lieu public fréquenté par la com-


munauté environnante, les parents d’élèves, les élèves eux-mêmes hors de leur
emploi du temps, ou par des utilisateurs bénévoles.

Une personne qualifiée est là en permanence pour recevoir et guider les élèves,
veiller à l’entretien des livres et du fichier. C’est elle qui, en fin de journée, procè-
de au rangement des livres et du matériel à l’aide d’un chariot mobile.

Les élèves, une fois entrés et ayant mis leurs affaires au vestiaire, auront direc-
tement accès au fichier pour le choix des documents qu’ils viennent consulter.
Ils se déploieront ensuite dans les “coins de lecture” délimités par des casiers à
livres (h = 140 cm) où ils trouvent intimité et silence.
La lecture se fait soit à la table, soit sur une banquette avec coussins.

L’utilisation du matériel audio-visuel se fait sous la surveillance du bibliothécaire,


dans un endroit bien dégagé et bien en vue (table ronde ou table à proximité du
bureau).

Le sol de la pièce doit être insonore (moquette ) plafonds et murs en matériaux


acoustiques.

La surface minimum pour une classe de 40 élèves est de 60 m2, soit 1,45 m2
par place d’élève. Dans la version de 6 m de largeur, la pièce aura au moins 10 m
de profondeur.

Ces normes de surface représentent l’unité de base pour un collège de 120 élè-
ves. A chaque tranche de 40 élèves supplémentaires, la surface de la bibliothè-
que augmentera d’une unité, soit de 60 m2.

161
Planche 84
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Bibliothèque - Centre documentaire
2e cycle Schéma fonctionnel

162
Planche 85
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
fondamental Bibliothèque - Centre documentaire Technique
2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Bibliothèque centre documentaire


Matières : /
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : à définir facteur d’utilisation : /
Effectifs : 40 Filière : enseignement fondamental 2e cycle
Année : 7e à 9e Nbre d’enseignants : 1 bibliothécaire

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 57 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 62,7 m2
m2 / pl. élève : 1,44 Volume : 172,8 m3 hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
type: /
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : oui murs : oui plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : / Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs ( va-et-vient )
8 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : oui Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : bibliothécaire Tables : type : bureau bibliothécaire
type : élève, individuelle type : table de lecture 2 places
banquette 3 places, fauteuil table de lecture ronde 6 places
Casiers : type : casiers à livres Autre mobilier : fichier, chariot mobile:
type : casier bibliothécaire rangement de livres

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type: affichage
type : / type: panneau en liège
ou novopan linéaire
Divers : type : patères enseignants et élèves
type : Livres: romans, contes, théâtre, revues, albums BD, etc.
Matériel A.V.: audio et vidéo cassettes, disque laser, CD rom etc.
Lecteur: disque laser, magnétoscope, magnétophone

163
Planche 86
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Bibliothèque - Centre documentaire
2e cycle Salle sur plan rectangulaire

164
Planche 87
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Bibliothèque - Centre documentaire
2e cycle Salle sur plan rectangulaire

165
Planche 88

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


fondamental Bibliothèque - Centre documentaire
2e cycle Salle sur plan hexagonal

166
Planche 89
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
fondamental Bibliothèque - Centre documentaire
2e cycle Salle sur plan octogonal

167
A. Locaux d’enseignement
b) Espaces éducatifs de l’enseignement secondaire

169
I. Salle d’enseignement général et
salle spécialisée

171
LES ESPACES EDUCATIFS ET LOCAUX
DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

La réforme de l’enseignement de 1985 a atteint en 1995 l’enseignement secondaire. La


première année de ce cycle suit donc les nouvelles directives et le nombre d’heures de
cours par semaine est passé de 35 à 32 heures. Il en sera de même en 1996 pour la
2e année et, en 1997, tous les niveaux seront assujettis au rythme et au programme
fixés par ces directives.

L’un des objectifs de la réforme est le renforcement des liaisons entre l’enseignement
général et la formation professionnelle. A cet effet les objectifs d’orientation des élèves
des classes terminales vers la formation professionnelle ont été fixés comme suit : 40%
des élèves à la fin du 2e cycle de l’enseignement fondamental, 40% des élèves à la fin
du 2e cycle de l’enseignement fondamental et 40% à la fin de l’enseignement secon-
daire.

L’enseignement secondaire est réparti en trois sections:

- lettres modernes, langues étrangères


- sciences mathématiques
- sciences expérimentales

On a vu au chapitre I (Données de base) le plan de charge hebdomadaire par section


qui permet de calculer le nombre de salles nécessaires par catégorie de local et leur
facteur d’utilisation. Ainsi les planches 3, 4, 5 et 6 se rapportant à l’enseignement
secondaire montrent l’importance des heures de cours en salle spécialisée pour la sec-
tion lettres-langues et le nombre tout aussi important des heures de travaux pratiques
en laboratoire pour les deux autres sections. Il s’en suit que des activités très diverses
se dérouleront dans ces salles et qu’elles doivent être toutes équipées en conséquen-
ce en aides pédagogiques telles que rétro-projecteur, téléviseur, magnétoscope, projec-
teur de diapos., etc.

Elles seront toutes équipées de rideaux noirs, d’un tableau avec écran et porte-cartes
incorporés.

Les salles de cours généraux (arabe, enseignement coranique, français, mathémati-


ques) pour les 3 sections d’une capacité de 40 élèves auront une dimension minimale
de 7,20 x 7,80 m = 56 m2, soit 1,4 m2/élève, qui permet une surface de rangement du
matériel pédagogique.
La flexibilité du mobilier est un élément essentiel dans les nouvelles données pédago-
giques exprimées par la réforme. Les tables à deux places, au format 110 x 55 cm
seront solides, légères et maniables. Les chaises seront individuelles. Contrairement au
système de l’enseignement fondamental dit “classe/base” dans lequel les élèves sui-
vent les cours magistraux des matières principales dans la même salle et ne se dépla-
cent que pour des cours dans les matières spécialisées comme le dessin et la gymna-
stique, les élèves du secondaire se déplacent d’une salle à l’autre en fonction des cours
donnés par un professeur ou système “cours/base”.

Afin d’éviter à l’élève le transport de ses affaires d’une classe à l’autre, il est nécessai-
re de prévoir une série de casiers d’élèves dans un endroit central par rapport aux sal-
les de cours, suffisament vaste et bien abrité (aux abords du préau par exemple), dans
lesquels chacun placera ses livres et cahiers entre deux cours.

173
Planche 90
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
secondaire Salle de cours magistraux Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement général


Matières : Arabe, éducation islamique, français, mathematiques, philosophie
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 31 facteur d’utilisation : 94 %
Effectifs : 36/40 Filière : enseignement secondaire toutes sections
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 1 par matière

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 56 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 61 m2
m2 / pl. élève : 1,5 pour 36 places Volume : 168 m3 hauteur : 3,00 m
1,4 pour 40 places
Dimensions et formes possibles: 7,20x7,80 m, plan rectangulaire

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel, souhaitable
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : / Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs ( va-et-vient )
3 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant (1)
type : élève, individuelle (40) type : élèves à 2 places (20)
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : chariot mobile rangement
type : / matériel AV, porte carte

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : triptyque + écran panneau mural : type: affichage 0,75x1,0 m
et porte-cartes incorporé type: cimaise: linéaire de
type : / liège ou novopan

Divers : type : patères enseignants (3)


type : patères élèves (40)

174
Planche 91

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


secondaire Salle de cours magistraux
Salle sur plan rectangulaire

175
Planche 92
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
secondaire Salle de cours spécialisé Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement spécialisé


Matières : Hist. et géo., 2e langue
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 26 facteur d’utilisation : 100 %
Effectifs : 40 Filière : enseignement secondaire toutes sections
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 2 (1 par matière)

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 57,00 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 62,7 m2
m2 / pl. élève : 1,43 Volume : 172 m3 hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: /
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet EF, 1 timbre d’office Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
3 interrupteurs ( va-et-vient )
4 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : élève, individuelle type : élèves à 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : chariot mobile rangement
matériel
type : armoires rangement (2) dont 1 porte-carte

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : Triptyque dont un panneau panneau mural : type: affichage
recouvert de feutre . Ecran
et porte-cartes incorporé type: panneau liège ou
type : / isopan en linéaire
Divers : type : patères enseignant
type : patères élèves

176
Planche 93

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT


secondaire Salle de cours spécialisé
Salle sur plan rectangulaire

177
II. Laboratoires de sciences

179
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Laboratoires de sciences

LABORATOIRES DE SCIENCES

La classe de base de 40 élèves se divise en deux groupes de 20 élèves en deux


espaces différents : l’un pour la physique-chimie, l’autre pour les sciences natu-
relles et la biologie, avec une salle de préparation-collection située entre eux.

Comme pour le second cycle de l’enseignement fondamental, trois activités se


déroulent dans le laboratoire de l’enseignement secondaire:

a) cours magistral avec démonstration


b) travaux pratiques en groupes
c) travaux pratiques individuels

La réforme met l’accent, à ce niveau d’études, sur les travaux pratiques. Ceci
implique des déplacements de tables d’élèves à la demande et un mobilier soli-
de, mais facilement maniable.

Les paillasses des élèves, disposées latéralement contre les murs, comportent
chacun 3 îlots de services (soit 1 îlot pour 4 élèves) avec robinet d’eau froide et
timbre d’office et prise électrique 10 A. Sous la paillasse il y a un emplacement
1

pour une bouteille de propane. Entre les îlots il y a des placards de rangement
pour l’équipement et le matériel.

Chaque laboratoire de 20/24 places a une surface minimum de 56 m2, soit 2,8 m2
par place d’élève pour 20 élèves.

1) timbre d’office: évier profond, à simple ou double bac.

181
Planche 94

Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche


secondaire Laboratoire de sciences Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Laboratoire de sciences


Matières : Physique, chimie, sciences naturelles, biologie
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 26 facteur d’utilisation : 81 %
Effectifs : 20/24 Filière : enseignement secondaire (sciences math., sciences exp.)
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 2

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 56 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 61,6 m2
m2 / pl. élève : 2,8 pour 20 places Volume : 168 m3 hauteur : 3,00 m
2,3 pour 24 places

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 7 robinet EF, 7 timbres d’office Gaz : bouteille propane 3 postes
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs (va-et-vient)
8 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : oui Gaz : oui (sorbonne)

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : paillasse démonstration
type : élève tabouret type : amovibles 2 places
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : paillasse élève avec îlot de
type : placard de rangement 6 m service 11 m (3 îlots)

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : fixe avec écran panneau mural : type: affichage
et porte-cartes incorporé type: panneau de liège ou
type : / novopan en linéaire
Divers : type : patère enseignants
type : patères élèves

182
Planche 95
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Laboratoire de physique et chimie

183
Planche 96
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
secondaire Salle de collection et de préparation Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Salle de collection et préparation


Matières : collection de biologie, matériel et produits de préparation à des expériences
physique-chimie, biologie
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 26 facteur d’utilisation : /
Effectifs : / Filière : enseignement secondaire toutes sections
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 1 enseignant, 1 préparateur

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 26,64 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 30 m2
m2 / pl. élève : / Volume : 80 m3 hauteur : 3,00 m
Dimensions et formes possibles: 4,80x5,55 m (*A) et 3,60x7,20 m (*B)

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
type: /
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet EF, 1 évier, 2 bacs Gaz : bouteille propane 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 2 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs (va-et-vient) pour (*A)
1 interrupteur (va-et-vient) pour (*B)
3 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant (3) Tables : type : table de laboratoire: 2 de 1,80x0,6 m
2 de 1,10x0,6 m
type : / type : /
Casiers : type : placards hauts de Autre mobilier : paillasse de laboratoire
rangement: 6 étagères nbre: 8 m carreau de grès cérame
type : / 2 de 4,80x0,60 m ,2 de3,60x0,60 m

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type : /
type : / type : /
Divers : type : /
type : /

184
Planche 97
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Salle de préparation et
Salle de collection

185
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Bloc scientifique

BLOC SCIENTIFIQUE

Sur les 63 heures de cours de sciences par semaine données pour les 3 sec-
tions du secondaire (lettres, sciences mathématiques, sciences expérimenta-
les), 42 sont consacrées à la physique-chimie.

Les calculs de charge hebdomadaire des locaux font apparaître un besoin de 3


salles pour une charge moyenne de 26 heures par semaine. Il y a donc 2 salles
de physique-chimie, contre 1 salle de sciences naturelles.

Le croquis présenté sur la planche suivante, donné à titre d’exemple, concerne


un bloc scientifique répondant au programme, soit 2 laboratoires de physique-
chimie séparés par une salle de préparation, un laboratoire de sciences natu-
relles-biologie avec salle de collection attenante, ainsi qu’un hall commun aux
trois laboratoires donnant accès à chacun d’eux.

Ce bloc peut éventuellement prendre place dans un bâtiment indépendant des


locaux du lycée, dans le cas où il serait utilisé par les élèves d’autres établisse-
ments.

La surface utile correspondante de 252 m2 peut être ramenée à 235 m2, soit 3,9 m2
par place d’élève.

186
Planche 98
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Bloc scientifique

187
III. Salle de dessin industriel

189
Planche 99
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
secondaire Salle de dessin industriel Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Salle d’enseignement spécialisé


Matières : dessin industriel
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 6 facteur d’utilisation : 23 %
Effectifs : 20/24 Filière : enseignement secondaire ( section: sciences math.)
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 1

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 61 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 67 m2
m2 / pl. élève : 3,05 pour 20 places Volume : 183 m3 hauteur : 3,00 m
2,54 pour 24 places

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : / Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs (va-et-vient)
3 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : bureau enseignant
type : tabouret élève type : table à dessin individuelle
Casiers : type : enseignant Autre mobilier : /
type : placard de rangement matériel

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : triptyque avec écran panneau mural : type: affichage
et porte-cartes incorporé type: linéaire de panneau
liège ou novopan
type : /
Divers : type : patère enseignants
type : patères élèves

190
Planche 100
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Salle de dessin industriel

191
IV. Bibliothèque - Centre documentaire

193
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Bibliothèque - Centre documentaire

BIBLIOTHEQUE - CENTRE DOCUMENTAIRE

Il convient, dans cette étude sur la normalistation, d’insister sur l’importance de


la bibliothèque - centre documentaire, d’autant qu’elle a été considérée jusqu’à
présent comme un élément d’utilisation occasionnelle, alors que la réforme du
système pédagogique lui donne au contraire une place prépondérante. En effet,
la lecture individuelle ou l’accès aux documents audio-visuels sont devenus des
éléments indispensables à la formation des adolescents, intervenant comme
source complémentaire du savoir, liés directement aux travaux de classe.
L’élève doit y trouver non seulement le complément d’information qu’il recher-
che, mais aussi le moyen d’accroître ses connaissances dans les domaines les
plus variés.

La bibliothèque - centre documentaire d’un établissement secondaire devient, à


ce titre, l’élément clé du programme pédagogique. Traduit en terme de pro-
gramme architectural, sa position doit être définie en liaison directe avec les
locaux d’enseignement, mais à l’écart du bruit et des circulations d’élèves.

Le schéma de fonctionnement du centre documentaire proposé pour le 2e cycle


de l’enseignement fondamental reste valable pour le secondaire, mais son amé-
nagement et son équipement sont plus complets.

La capacité est au minimum de 40 places de lecture par tables de 4 avec ban-


quettes. A cela s’ajoute une table ronde à 8 places pour utilisation de cassettes
audio-visuelles avec écouteurs, 4 places d’utilisation d’ordinateurs avec lecteur
de CD Rom, cabines individuelles pour 6 stagiaires pour aides audio-visuelles,
un bureau pour le bibliothécaire. Un local d’archives, casiers à livres, placards
et vestiaires complètent l’installation.

La surface minimum pour un tel ensemble est de 100 m2 sur la base d’un lycée
de 360 élèves. Pour un établissement doublant ces effectifs (720 élèves), il faut
prévoir une surface utile de 200 m2.

Le centre documentaire peut éventuellement être utilisé comme bibliothèque de


quartier et recevoir des personnes étrangères à l’établissement. Dans ce cas,
un système de gestion du local par des personnes compétentes, en dehors des
heures de cours, devra être organisé en accord avec la direction de l’établisse-
ment.

195
Planche 101
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Fiche
secondaire Bibliothèque - Centre documentaire Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Bibliothèque
Matières : centre de documentation
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : à définir facteur d’utilisation : /
Effectifs : 50/58 Filière : enseignement secondaire toutes sections
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 1 bibliothécaire

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 100 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 110 m2
m2 / pl. élève : 2 pour 50 places Volume : 300 m3 hauteur : 3,00 m
1,72 pour 58 places

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
type: /
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : oui murs : oui plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : + 18 °C ext. : - 3 °C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : / Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 8 lampes ou tubes fluo 100 W
4 interrupteurs (2 en va-et-vient)
12 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : oui Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant (2) Tables : type : bureau bibliothécaire (1)
type : élève, individuelle (50) type : lecture 2 places
banquettes à coussins (3) lecture ronde
Casiers : type : rangement livres 1 face 10 m. Autre mobilier : fichier, cabine
rangement livres 2 faces 5 m. matériel A.V. (6)
type : placard pour réserve

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type: affichage
type : / type: linéaire de panneau
liège ou novopan
Divers : type : patère enseignants et élèves
type : matériel A.V. (audio et vidéo cassettes, films, CD rom, etc)
livres: romans, contes, théâtres, revues, etc.
lecteur disque laser, magnétoscope, magnétophone.

196
Planche 102
Enseignement LOCAUX D’ENSEIGNEMENT
secondaire Bibliothèque - Centre documentaire

197
B. Espaces éducatifs extérieurs
Salle de plein air, cour de récréation, terrains de sports,
jardin scolaire

199
ESPACES EDUCATIFS EXTERIEURS

SALLES DE PLEIN AIR

Les conditions climatiques, dans la plupart des zones du Maroc, sont propices à l’ex-
position des enfants au plein air pendant certaines époques de l’année. Chaque bloc de
classe disposera d’un ou de plusieurs espaces extérieurs en contact direct avec la salle
de classe où l’enseignant pourra faire son cours. Il est souhaitable que cet espace soit
clos pour le protéger contre le vent et la poussière, mais également pour ne pas distrai-
re l’attention de l’élève pendant le cours. Un tel espace représente 1/2 à 2/3 de la sur-
face d’une salle. Le sol peut être empierré (dalles, gravier) ou engazonné. Les élèves
sont assis sur des bancs de bois placés à la demande. Quelques arbres à hautes tiges,
ou des charmilles en pergola, pourront agrémenter l’espace et procurer des zones
d’ombre.

COUR DE RECREATION

Chaque établissement doit disposer d’un espace de plein air aménagé en contact direct
avec le préau. Sa surface minimale doit permettre l’évolution des élèves, les jeux col-
lectifs et les jeux de ballon, particulièrement dans le cas des établissement du 1er cycle
qui ne disposent pas de terrains de sports. Elle ne sera pas inférieure à 800 m2. Le sol
sera traité en chape asphaltée ou tout autre revêtement assurant une certaine élasti-
cité. La cour sera en partie plantée et comprendra quelques îlots de verdure.

TERRAINS DE SPORTS

A partir du 2e cycle de l’enseignement fondamental et pour le secondaire, les établis-


sements doivent disposer pour les jeux collectifs des terrains de sports suivants :

- 1 terrain de basket-ball
- 1 terrain de hand-ball
- 1 terrain de volley-ball
- 1 piste de vitesse de 60 m à 3 ou 6 couloirs de 120 cm par couloir
- 1 fosse sablée de saut en hauteur avec aire d’élan
- 1 fosse sablée de saut en longueur et triple saut avec aire d’élan
- 1 portique avec agrès

L’ensemble, dans un espace bien dégagé, aura une surface d’au moins 2500 m2 pour
les collèges, et de 5000 m2 pour les lycées. Le revêtement des terrains de sport devra
prendre en considération les caractéristiques de chaque discipline sportive.

JARDIN SCOLAIRE

L’intérêt du jardin scolaire est largement reconnu dans l’enseignement fondamental. Un


espace approprié de l’ordre de 50 m2 par établissement à partir de 240 élèves est prévu
dans le plan d’ensemble d’un établissement (voir planches: schémas de fonctionne-
ment) qui devient, au 2e cycle et au secondaire, un véritable jardin botanique. Les outils
et produits nécessaires à l’entretien de ce jardin trouvent place dans un local approprié,
soit indépendant, soit en liaison avec la salle de collection du laboratoire de sciences
naturelles.

201
Planche 103

Enseignement AMENAGEMENTS EXTERIEURS


fondamental et Salle de plein air
secondaire

Exemple d’aménagement d’une salle en plein air

202
Planche 104
Enseignement AMENAGEMENTS EXTERIEURS
fondamental et Jardin scolaire
secondaire

Exemple d’aménagement d’un jardin scolaire : 50 m2

203
C. Activités parascolaires
Centre socio-éducatif

205
ACTIVITES PARASCOLAIRES :
Centre socio-éducatif

Les activités socio-éducatives sont désignées sous le nom de para-scolaires parce


qu’elles ne sont pas intégrées au programme scolaire et s’exercent en général en
dehors des heures de classe.

Ces activités socio-éducatives sont devenues indispensables parce qu’elles sont béné-
fiques pour les jeunes. Cependant, leur essor a été jusqu’à présent freiné par le man-
que de lieux d’accueil. De plus, les éducateurs chargés de l’animation sont recrutés sur
la base du volontariat. Il y a actuellement une centaine d’établissements équipés pour
des activités limitées au tiers temps.

Le programme des activités socio-éducatives a été mis au point par la Division des
Activités Socio-éducatives, Culturelles et Artistiques au Ministère de l’Education
Nationale. Il comprend notamment :

- L’alphabétisation : particulièrement en milieu rural. Le programme est dirigé par le


personnel enseignant des écoles du 1er cycle.
- Le club socio-éducatif, dont l’importance est fonction de la densité de population
dans la zone de recrutement et de la disponibilité des enseignants bénévoles. Il
permet des activités aussi diverses que les jeux (échecs, domino, cartes, etc.), la
lecture, le théâtre, la danse, le cinéma, la confection de maquettes, l’initiation aux
arts plastiques, et les réunions amicales, etc.
- La bibliothèque-centre documentaire, qu’il convient de prévoir si l’établissement
scolaire le plus proche n’en dispose pas.

Les bâtiments à prévoir sont donc des lieux d’accueil pour les élèves des établisse-
ments scolaires du secteur ainsi que pour leurs parents.
On distingue plusieurs catégories de centres :

- Le centre socio-éducatif rural : sur une plate-forme surélevée de la valeur d’une


salle de classe (45 m2 environ), dans l’enceinte de l’école du village, on trouvera
des espaces équipés pour cours d’alphabétisation, coin de lecture et de rencontre,
et, éventuellement, un espace pour travaux manuels.
- Le centre socio-éducatif rattaché à une école du 1er cycle, milieu rural et urbain : c’est
un espace fermé et couvert, de 80 m2 environ, comprenant une petite salle pour
l’alphabétisation (10 à 12 personnes), un plan de travail polyvalent de 5 places, un
espace de jeux, un atelier avec établis et placards de rangement pour matériel de
maquettes de modèle réduit.
- Le centre socio-éducatif rattaché à un collège du 2e cycle.
C’est un espace fermé et couvert, de 100 à 300 m2 environ en fonction des effectifs,
comprenant une entrée, un bloc toilettes, une salle pour conférences, théâtre, cinéma,
etc., une salle de jeux, un atelier de maquettes, et d’initiation à l’informatique, un
bureau du responsable du club et 3 salles de réunion pour 6 à 12 personnes.
- Le centre socio-éducatif rattaché à un établissement d’enseignement secondaire de
plus de 1000 élèves, dont la surface pourrait être de l’ordre de 600 m2 avec entrée,
vestiaires, bloc toilettes, salles de jeux, salle de théâtre et de concert, salle de jeux col-
lectifs, bibliothèque, bar, salle de réunion et bureau du directeur du centre.

207
Planche 105
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF Fiche
fondamental Centre rattaché à une école primaire rurale Technique
1er cycle Milieu rural

1 . FONCTION Centre socio-éducatif et para-scolaire


Matières : alphabétisation, initiation à la technologie, réunions informelles
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : / facteur d’utilisation : /
Effectifs : (20)+8 Filière : alphabétisation des adultes + élèves 1er cycle fondamental
Année : / Nbre d’enseignants : 3 bénévoles

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : (43)+35 m2 surface construite (surface utile + 10%) : / m2
m2 / pl. élève : 2,78 pour 28 places Volume : / m3 hauteur : 2,60 m
Dimensions et formes possibles: espace ouvert, sans mur en prolongement d’une salle
de classe existante

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : / zénithal: /
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
type: /
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : / m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : /
Chauffage : Température : int. : / ext. : /
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet E.F., 1 timbre d’office Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs (va-et-vient)
5 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : / Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : adulte, empilables (16) Tables : type : établis 0,7x1,5 m (3)
type : / type : /
Casiers : type : placard bas de rangement Autre mobilier : /
matériel et outils
type : /

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : tableau mobile panneau mural : type: affichage
écran mobile type: /
type : /
Divers : type : /
type : matériel d’initiation à la technologie, projecteur diapositives.
matériel audio-visuel (magnétoscope etc.)

208
Planche 106
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF
fondamental
1er cycle Centre rattaché à une école primaire rurale

209
Planche 107
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF Fiche
fondamental 1. Centre rattaché à un établissement du 1er cycle Technique
1er cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Centre socio-éducatif et para-scolaire


Matières : /
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : min. 15 facteur d’utilisation : /
Effectifs : 40 Filière : élèves 1er cycle enseignement fondamental
Année : 1er à 6e Nbre d’enseignants : 3 bénévoles

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 78 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 84 m2
m2 / pl. élève : 1,95 Volume : 233 m3 hauteur : 3,00 m
Dimensions et formes possibles: 10,80x7,20 m plan rectangulaire

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : /
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : -3°C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 1 robinet E.F., 1 timbre d’office Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs (va-et-vient)
5 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : élèves (20) Tables : type : élèves 2 places (4)
type : / plan travail polyvalent 15 m
type : table de jeu carrée (2)
établis (2)
Casiers : type : placard de rangement 6,50 m Autre mobilier : /
type : casier de rangement 4,50 m, vestiaire 1,50 m.

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : fixe sur porte panneau mural : type: affichage 0,75x1,0 m
coulissante type: cimaise linéaire de liège ou
type : écran + porte-carte novopan
Divers : type : patéres (42)
type : /

210
Planche 108
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF
fondamental 1. Centre rattaché à un établissement
1er cycle du 1er cycle

211
Planche 109
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF Fiche
fondamental 2. Centre rattaché à un établissement du 2e cycle Technique
2e cycle Milieu urbain

1 . FONCTION Centre socio-éducatif et para-scolaire


Matières : alphabétisation, clubs, jeux, ateliers, théâtre, danse, cinéma
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : min. 15 facteur d’utilisation : /
Effectifs : 120 Filière : enseignement fondamental 2e cycle
Année : 7e à 9e Nbre d’enseignants : 1 chef de centre + 2 bénévoles

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 294 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 320 m2
m2 / pl. élève : 2,45 Volume : 882 m3 hauteur : 3,00 m
Dimensions et formes possibles: 21,60x13,60 m plan rectangulaire

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui (salle de théâtre)
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : oui (salle de théâtre) murs : oui plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : -3°C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : 5 robinet E.F., 1 timbre d’office, 4 lavabos, + bloc toilettes 3 wc + 4 urinoirs
Gaz : /
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 12 lampes ou tubes fluo 100 W
10 interrupteurs, 1 interrupteur général
15 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : oui Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : individuel (60) Tables : type : élèves 2 places (16)
type : banc 12 places (8) table de jeu carrée (3)
type : établis (3)
podium théâtre
Casiers : type : rangement livres 20 m Autre mobilier : /
type : casier vestiaire 3 m.

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : tableau fixe (4) panneau mural : type: affichage 0,75x1,0 m
type: cimaise linéaire de liège ou
type : / novopan
Divers : type : à définir, jeux, informatique, atelier
type : /

212
Planche 110
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF
fondamental 2. Centre rattaché à un établissement
2e cycle du 2e cycle

213
Planche 111
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF Fiche
secondaire 3. Centre rattaché à un établissement de l’enseignement secondaire Technique
Milieu urbain

1 . FONCTION Centre socio-éducatif et para-scolaire


Matières : alphabétisation, clubs, jeux, ateliers, théâtre, danse, cinéma
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : min. 20 facteur d’utilisation : /
Effectifs : 300 Filière : enseignement secondaire
Année : 10e à 12e Nbre d’enseignants : 1 chef de centre + 4 bénévoles

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 625 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 675 m2
m2 / pl. élève : 2,08 Volume : 1875 m3 hauteur : 3,00 m
Dimensions et formes possibles: 25x25 m plan carré

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui (salle de théâtre)
type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : oui (salle de théâtre) murs : oui plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : -3°C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : bloc toilette, bar, atelier Gaz : bar: 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 20 lampes ou tubes fluo 100 W
14 interrupteurs, 1 interrupteur général
22 prises 10 A avec terre
Courant faible : / Tel : oui Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : / Gaz : oui

5 . MOBILIER
Chaises : type : élèves (150) Tables : type : élèves 2 places (30)
type : enseignant (25) type : bar, tables rondes (8), tables
carrées 4 pl.(12), bureau directeur
Casiers : type : rangement livres 50 m Autre mobilier : bar: 5 m, établis (2) , plan
type : rangement bar: 5 m travail polyvalent: 8 m,
armoire vestiaire (1) podium théâtre

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : tableau fixe (5) panneau mural : type: affichage 0,75x1,0 m (6)
type : écran + porte-cartes (2) type: cimaise linéaire de liège ou
novopan
Divers : type : patères
type : /

214
Planche 112
Enseignement CENTRE SOCIO - EDUCATIF
secondaire 3. Centre rattaché à un établissement
de l’enseignement secondaire

215
D. Locaux sanitaires et circulations
Bloc sanitaire, vestiaire, préau, circulations

217
LOCAUX SANITAIRES ET CIRCULATIONS

BLOC SANITAIRE

Chaque établissement scolaire doit disposer d’un bloc sanitaire avec toilettes
séparées pour filles et garçons, qui comprend :

- un sas d’entrée
- un espace lave-mains avec lavabo
- une cabine de wc avec porte dimension minimum de 0,80 x 1,20 m
- il convient de prévoir :
- 1 wc pour 25 filles
- 1 wc pour 40 garçons
- 1 urinoir pour 40 garçons. Largeur 0,55 m. Séparations de 1,2 m de hauteur.
- 1 wc pour 5 enseignants ou 2 enseignantes.

Le bloc sanitaire sera aménagé à l’extérieur des bâtiments, non loin du préau et
du bloc des salles de classe et situé de telle façon que les vents dominants ne
viennent pas rabattre les odeurs vers les bâtiments. Il sera particulièrement bien
ventilé et comprendra un local à balais et articles de nettoyage.

VESTIAIRES

Pour les collèges du 2e cycle de l’enseignement fondamental et les lycées de


l’enseignement secondaire qui sont équipés de terrains de sports, il y a lieu de
prévoir des vestiaires avec douches et toilettes pour filles et garçons. Ils com-
prendront :

- un sas d’entrée,
- une salle de déshabillage pour 40 garçons et une salle pour 25 filles avec
bancs et patères,
- pour les filles : une cabine de douches pour 6 élèves, 2 lavabos et 1 wc.
- pour les garçons : une cabine de douches pour 6 élèves, 2 lavabos et 1 wc.

En outre seront prévus : un local avec armoire, douche et wc pour le (ou les)
moniteur(s), et un local attenant pour le matériel de jeux et de gymnastique. La
surface à prévoir pour un bloc est de l’ordre de 75 m2 minimum de surface utile.

PREAU

Chaque établissement scolaire disposera d’un préau couvert permettant aux


élèves, lors des sorties de cours, de se mettre à l’abri des intempéries. La sur-
face sera calculée sur la base de 0,5 m2 par élève. La surface du sol sera en
chape bitumée.

219
Planche 113
CIRCULATIONS

Dégagements

Les dégagements doivent permettre une évacuation rapide et sûre de l’établissement.


Chaque dégagement doit avoir une largeur minimale de passage proportionnelle au nombre
total de personnes appelées à l’emprunter. Cette largeur doit être calculée en fonction d’une
largeur type appelée «unité de passage» de 0,60 mètre. Toutefois, quand un dégagement ne
comporte qu’une ou deux unités de passage, la largeur est respectivement portée de 0,60
mètre à 0,90 mètre et de 1,20 mètre à 1,40 mètre. Les établissements scolaires totalisant un
effectif de 200 personnes ne doivent pas comporter de dégagements normaux ayant une lar-
geur inférieure à deux unités de passage.

Les niveaux, locaux, classes, etc. doivent être desservis dans les conditions suivantes, en
fonction de l’effectif des personnes qui peuvent y être admises:

Effectif Nombre de dégagements Nombre d’unités de


(sorties ou escaliers) passage (UP)

De 1…à…....19 1 1

De 20…à…....50 2 1 dégagement de 1 UP +
1 dégagement accessoire

De 51…à…..100 2 dégagements de 1 UP ou
1 dégagement de 2 UP +
1 dégagement accessoire

De 101…à…..200 3

De 201…à…..300 4
(> 200 personnes dég. > 2 UP)

De 301…à…..400 5

De 401…à…..500 6

De 501…à…..600 3 6

De 601…à…..700 7

De 701…à…..800 8

De 801…à…..900 9

De 901…à…1000 10

> 1001 3 arrondir centaine >


+ nombre UP = chiffre centaine
1 par 500, (largeur des dégagements calculée
ou fraction de 500 personnes à raison d’1 UP pour 100 personnes
(au dessus des 1000 premières) ou fraction de 100 personnes)

220
Planche 113
Les dégagements accessoires peuvent être constitués par des sorties, des escaliers, des
coursives, des passerelles, des passages en souterrain, ou par des chemins de circulation
faciles et sûrs d’une largeur minimale de 0,60 mètre ou encore par des balcons filants, ter-
rasses, échelle, etc. En règle générale, un dégagement accessoire tel qu’un balcon filant, une
passerelle, une terrasse… doit permettre :
- soit de rejoindre un autre dégagement (escalier par exemple) ramenant les occupants au
niveau des sorties vers l’extérieur;
- soit d’être atteint par les échelles aériennes des services d’incendie et de secours.

A chaque niveau, l’effectif à prendre en compte pour calculer le nombre et la largeur des esca-
liers desservant ce niveau doit cumuler l’effectif admis à ce niveau avec ceux des niveaux
situés au-dessus, pour les niveaux en surélévation, ou avec ceux des niveaux en-dessous,
pour les niveaux en sous-sol.

Portes

Les portes desservant les établissements, salles de classe, laboratoires ou locaux pouvant
recevoir plus de 50 personnes doivent s’ouvrir dans le sens de la sortie.Toutes les portes des
escaliers doivent également s’ouvrir dans le sens de l’évacuation.
Toutes les portes, quel que soit l’effectif des occupants du local desservi, doivent être dispo-
sées de manière à ne former aucune saillie dans le dégagement, à l’exception des portes pou-
vant se développer jusqu’à la paroi.

Couloirs

La largeur minimale d’un couloir est calculée en fonction de la largeur nécessaire induite par
les unités de passage dans les dégagements, à laquelle s’ajoutent l’épaisseur souhaitée de
la porte (ou des portes) ainsi que l’épaisseur de la menuiserie «bâti-dormant», support de l’ouvrant.
Par exemple, on prévoira pour un couloir aboutissant à une évacuation de deux unités de pas-
sage (1,40 m.), une largeur approximative de 1,50 mètre.

La hauteur minimale des circulations doit être de 2,26 mètres (réf. Le Corbusier). Il est préfé-
rable que les murs reçoivent un revêtement lavable jusqu’à une hauteur de 1,40 mètre depuis
le sol.

221
Planche 113

Répartition des sorties


Distances maximale à parcourir

Les sorties réglementaires de l’établissement, des niveaux, des salles ou des locaux doivent
être judicieusement réparties dans le but d’assurer l’évacuation rapide des occupants et d’é-
viter que plusieurs sorties soient soumises en même temps aux effets d’un possible sinistre.

La distance maximum, mesurée suivant l’axe des circulations, que les occupants doivent par-
courir en rez-de-chaussée à partir d’un point quelconque d’un local pour atteindre une sortie
donnant sur l’extérieur ou un dégagement protégé menant à l’extérieur, ne doit pas excéder :

- 50 mètres si le choix existe entre plusieurs sorties;


- 30 mètres dans le cas contraire.

Ne peuvent compter dans le nombre de sorties et d’unités de passage que les portes ou bat-
teries de portes dont les montants extérieurs les plus rapprochés sont distants de 5 mètres
au moins. Cette disposition n’exclut pas l’aménagement d’issues supplémentaires dans cet
intervalle.

222
Planche 114

CIRCULATIONS VERTICALES
Normes de passage en fonction des effectifs

223
E. Installations pour handicapés

225
INSTALLATIONS POUR HANDICAPES

Ce problème n’a, jusqu’à présent, pas été pris en considération dans les pro-
grammes de constructions scolaires et aucune installation n’a été prévue pour
recevoir les handicapés dans les établissements, les tenant à l’écart de l’ensei-
gnement.

Aujourd’hui, bien que ceux-ci représentent au Maroc une proportion négligeable


de la population scolarisable, les services du Ministère de l’Education Nationale
souhaitent attirer l’attention des maîtres d’œuvre sur ce problème en l’incluant
dans les normes des espaces éducatifs, d’autant que l’afflux de population vers
les zones urbaines et la pénurie de terrains en ville contraignent les services
responsables à autoriser des contructions à plusieurs niveaux.

Dans la pratique, les projets doivent prendre en compte les implications suivantes :

Locaux d’enseignement :

Dans chaque salle, des espaces doivent être réservés pour au moins 2 élèves
se déplaçant en chaise roulante.

Dans le cas d’un auditorium, ou tout local comportant un podium, l’accès de ce der-
nier doit être rendu possible par une rampe de pente inférieure ou égale à 5%.

Circulations:

Tout changement de niveau de faible hauteur nécessitant un emmarchement,


doit avoir son correspondant en rampe de pente inférieure ou égale à 5%.

Tout accès aux étages nécessite un monte-charge ou ascenseur spécialement


équipé.

Toilettes:

Au moins un local doit être aménagé dans le bloc toilettes, spécialement équipé
pour recevoir des handicapés.

227
F. Locaux d’administration, services,
hébergement

229
ADMINISTRATION

Le nombre de locaux d’administration dans un établissement scolaire est fonc-


tion de l’importance des effectifs.

Pour les écoles du 1er cycle en milieu rural à 4 et 6 classes, on se contentera


d’un bureau pour l’enseignant principal et d’une réserve de matériel pédagogi-
que, alors que les écoles mères à 6 classes et plus doivent disposer d’un secré-
tariat et d’un magasin en plus du bureau du directeur. Les enseignants ont leur
propre salle.

Pour les établissements à gros effectifs (720 élèves et au-delà) et les établisse-
ments combinant des niveaux d’éducation différents (1er et 2e cycle, 2e cycle et
secondaire), la liste des locaux s’établit comme suit :

- le bureau du chef d’établissement, avec possibilité de réunion de ses


collaborateurs et des enseignants en conférence
- le bureau du directeur adjoint qui est aussi le censeur des études
- un secrétariat général subdivisé en affaires courantes, comptabilité,
inscriptions, absences, relations extérieures
- l’infirmerie avec 1 lit, 1 bureau, 1 armoire à pharmacie
- le bureau des surveillants généraux
- la salle des enseignants comprend des zones différenciées pour travail
individuel, organisation collective, coin de repos, etc.
- un vaste magasin général pour entreposer le matériel pédagogique, le
mobilier ainsi qu’un atelier de maintenance et le bureau de l’intendant
- les toilettes de l’administration, à raison d’un wc pour 4 personnes (hommes)
ou 2 femmes
- la loge et l’habitation du concierge de l’établissement qui comprend un
séjour, une chambre, cuisine, salle d’eau - wc

231
Planche 115

Enseignement fondamental Administration, services, hébergement


1er et 2e cycle Tableau récapitulatif des surfaces
Enseignement secondaire

Administration, services, hébergement


Tableau général des surfaces normalisées des locaux

Surface des locaux en m2 Remarques


NOMENCLATURE 2e cycle
DES LOCAUX 1er cycle 2e cycle 1er et 2e cycle Enseignement et lycée
combinés secondaire combinés
Catégorie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18

A A B B B B C C C C D D D E E E F F
Effectifs 128 192 240 480 720 960 120 240 360 480 360 720 1080 360 720 1080 480 960

Bureau du directeur 8* 8* 12 18 18 18 18 18 18 18 36 36 36 18 18 18 36 36 * Bureauprincipal


l’enseignant
de

Bureau du dir. adjoint


ou du censeur -- -- -- 15 15 15 15 15 15 15 25 30 30 15 15 15 30 30
Secrétariat + reprographie
-- -- 12 30 40 60 25 35 50 60 45 50 80 40 60 90 60 110 Pour le 1er cycle
+ comptabilité comprend l’infirmerie
+ salle de réunion
Accueil, bureau des -- -- -- -- -- -- 20 20 20 20 -- -- 20 20 25 30 20 35
absences, infirmerie
Bureau des surveillants -- -- -- 12 24 36 12 24 24 24 24 24 36 20 36 36 24 36
généraux
Salle des enseignants -- -- 18 35 55 75 30 45 50 60 40 60 75 40 70 90 70 95
Réserves et 1er cycle rural
maintenance -- -- 13 30 50 75 15 24 30 45 30 50 75 24 40 60 45 75 réserves avec cantine
Toilettes administration -- -- 10 15 24 30 12 12 12 20 20 25 35 16 24 36 20 30
Hébergement 35 70 -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- 1er cycle rural 6 classes
2 logements enseign.
Loge du concierge -- -- 35 35 40 40 40 40 40 40 40 40 40 40 40 40 40 40

TOTAL 43 78 100 190 266 349 187 233 259 302 260 315 427 233 328 415 345 487

233
Planche 116
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche
fondamental Milieu urbain Technique
1er cycle

I. Administration d’un établissement de 240 élèves. (zone urbaine)

1 . FONCTION: Administration
Locaux : bureau du directeur
secrétariat et bureau du dir. adjoint
salle des enseignants
réserves
toilettes

2 . DIMENSIONS
Surface utile : 70 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 75 m2
Volume : 196 m3 hauteur : 2,80 m
Dimensions et formes possibles: 8,75x7,75 m, plan rectangulaire

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : bilatéral : préférable zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
Ventilation naturelle : oui
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : - 3°C

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : salle des enseignants: 1 robinet EF avec timbre d’office
toilettes: 1 wc, 1 lave mains, 1 robinet EF
Electricité : puissance : 220 V
Appareillage : dans chaque pièce: 1 interrupteur , prises 10 A avec terre: Bureau du
Directeur (2), Secrétariat (2), Salle des enseignants (2), réserves (1)
Courant faible : / Tel : Bureau du Dir. Eclairage sécurité : oui
Evacuation : E.U, E.P, E.V

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT
Bureau du Directeur: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureau avec tiroir, table ronde Ø 100 cm,
chaises: bureau (1), visiteurs (3)
Secrétariat: panneau affichage, panneau planning, cimaise liège ou novopan,
casier rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroir, comptoir,
chaises: bureau (2), visiteurs (2)
Salle des Enseignants: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, bureau simple (2), table basic (1), chaises: bureau (2)
fauteuils (2)
Réserves: panneau affichage, armoire de rangement avec tablettes,
table (1), chaise (1)
Autre mobilier : patères, banquette visiteurs

234
Planche 117
Enseignement ADMINISTRATION
fondamental
1er cycle

235
Planche 118

Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche


fondamental Technique
2e cycle

II. Administration d’un établissement de 360 élèves.

1 . FONCTION: Administration
Locaux : bureau du directeur accueil infirmerie
secrétariat et bureau du dir. adjoint logement du concierge
salle des enseignants bureau des surveillants gén.
réserves et service d’entretien
toilettes

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 260 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 286 m2
Volume : 728 m3 hauteur : 2,80 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : bilatéral : souhaitable zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
Ventilation naturelle : oui
Correction acoustique : sols : oui murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : - 3°C

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : salle des enseignants, infirmerie, toilettes: 1 robinet EF, 1 évier
Electricité : puissance : 220 V
Appareillage : dans chaque pièce: interrupteur , prises 10 A avec terre: dans chaque
pièce (2), Secrétariat (4), Salle des enseignants (3), logement du
concierge: dans chaque pièce (1)
Courant faible : / Tel : Bureau du Dir. Eclairage sécurité : oui
Evacuation : E.U, E.P, E.V

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:
Bureau du Directeur: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, panneau
planning, casier rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroir,
table conférence, table ronde Ø 100 cm,
chaises: bureau (1), visiteurs (4), conférence (6)
Bureau du Dir. Adjoint: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier
rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroirs, table,
chaises: bureau (1), visiteurs (2),
Secrétariat: panneau affichage, panneau planning, cimaise liège ou
novopan,casier rangement dossiers, étagères,
bureaux avec tiroirs (3), tables secrétariat (2), comptoir,
chaises: bureaux (3), visiteurs (3), secrétariat (2)

236
Planche 118
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche
fondamental Technique
2e cycle

II. Administration d’un établissement de 360 élèves (suite).

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:

Salle des enseignants: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, plan de travail, coin cuisine,
bureaux: (4), tables basses (2),
chaises: bureaux (4) fauteuils (2), canapé (1)
Accueil infirmerie: panneau affichage, armoire à pharmacie,
casiers rangement dossiers, étagère, lit (1), bureau avec tiroirs (1)
chaises: banquette visiteurs 6 pers. (1) bureau (1)
Bureau des surveillants généraux: panneau affichage, cimaise liège ou novopan,casiers
rangement dossiers, étagères, bureaux (2),
chaises: (2)
Réserves et service d’ entretien: panneau affichage,
armoires de rangement fermant à clé avec tablette (au ml),
table (1), chaise (1)

237
Planche 119

Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche


fondamental Technique
2e cycle

III. Administration d’un établissement de 480 élèves.

1 . FONCTION: Administration
Locaux : bureau du directeur accueil infirmerie
secrétariat et bureau du dir. adjoint logement du concierge
salle des enseignants bureau des surveillants gén.
réserves et service d’entretien
toilettes administration

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 302 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 332 m2
Volume : 845 m3 hauteur : 2,80 m
Dimensions et forme possible: à définir

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : bilatéral : souhaitable zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
Ventilation naturelle : oui
Correction acoustique : sols : oui murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : - 3°C

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : salle des enseignants, infirmerie : 1 robinet EF, 1 évier
toilettes: wc, lavabo, urinoir
Electricité : puissance : 220 V dans chaque pièce: plafonnier 100 w ou tubes fluo
Appareillage : dans chaque pièce: 1 interrupteur , prises 10 A avec terre:
Secrétariat (4), Salle des enseignants (4), Bureau Dir. et Dir. adjt. (2)
infirmerie (1), réserves (1), logement du concierge: dans chaque pièce (1)
Courant faible : / Tel : Bureau du Dir. et Dir. adjtoint Eclairage sécurité : oui
Evacuation : E.U, E.P, E.V

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:
Bureau du Directeur: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, panneau
planning, casier rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroir,
table conférence, table ronde Ø 100 cm,
chaises: bureau (1), visiteurs (4), conférence (8)
Bureau du Dir. Adjoint: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureau avec tiroir, table rectangulaire,
chaises: bureau (1), visiteurs (2),
Secrétariat: panneau affichage, panneau planning, cimaise liège ou
novopan, casier rangement dossiers, étagères,
bureaux avec tiroir (4), table secrétariat (3), comptoir,
chaises: bureau (4), visiteurs (3), secrétariat (3)

238
Planche 119
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche
fondamental Technique
2e cycle

III. Administration d’un établissement de 480 élèves (suite).

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:

Salle des enseignants: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, plan de travail, coin cuisine,
bureaux avec tiroirs (6), tables basses (2),
chaises: bureaux (6) fauteuils (3), canapé (1)
Accueil infirmerie: panneau affichage, armoire à pharmacie,
casiers rangement dossiers, étagères,
lit (1), bureau avec tiroirs (1)
chaises: banquette visiteurs 6 pers. (1) bureau (1)
Bureau des surveillants généraux: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casiers
rangement dossiers, étagères, bureau: (2),
chaises: bureaux (2), visiteurs (2)
Réserves et service d’entretien: panneau affichage,
armoires de rangement fermant à clé avec étagères (suivant ml),
table (1), chaise (1)

239
Planche 120

Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche


fondamental Technique
1er et 2e cycle

IV. Administration d’un établissement de 720 élèves (1er et 2e cycle combinés).

1 . FONCTION: Administration
Locaux : bureau du directeur infirmerie
secrétariat et bureau du dir. adjoint logement du concierge
salle des enseignants bureau des surveillants gén.
magasins généraux - maintenance comptabilité
toilettes administration

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 315 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 346 m2
Volume : 882 m3 hauteur : 2,80 m
Dimensions et forme possible: à définir

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
Ventilation naturelle : oui bilatérale
Correction acoustique : sols : oui murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : - 3°C

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : salle des enseignants, infirmerie : 1 robinet EF, 1 évier
toilettes: wc, lavabos, urinoirs
Electricité : puissance : 220 V dans chaque pièce: plafonnier 100 w ou tubes fluo
Appareillage : dans chaque pièce: 1 interrupteur , prises 10 A avec terre:
secrétariat (3), salle des enseignants (5), bureau Directeur (3),
Dir. adjoint (2), comptabilité (4), infirmerie (1), magasins généraux (2),
logement du concierge: dans chaque pièce (1)
Courant faible : / Tel : Bureau du Dir et Dir. adjoint Eclairage sécurité : oui
Evacuation : E.U, E.P, E.V

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:
Bureau du Directeur: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, panneau planning,
casier rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroirs,
table conférence (12 pl.), table ronde Ø 100 cm,
chaises: bureau (1), visiteurs (4), conférence (12)
Bureau du Dir. Adjoint: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers,étagères, bureau avec tiroirs, table rectangulaire (4 pl.),
chaises: bureau (1), visiteurs (2), tables (4)
Secrétariat: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureau + table micro - ordinateur (3),
comptoir,
chaises: bureaux (3), table (3)

240
Planche 120
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche
fondamental Technique
1er et 2e cycle

IV. Administration d’un établissement de 720 élèves (suite).

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:

Comptabilité: panneau affichage, panneau planning, cimaise liège ou novopan,


casier rangement dossiers, étagères, bureaux avec tiroirs (3)
chaises: bureaux (3) visiteurs (2)
Salle des enseignants: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, plan de travail, coin cuisine,
bureaux avec tiroirs (8), tables basses (3),
chaises: bureaux (8) fauteuils (4), canapés (2)
Accueil infirmerie: panneau affichage, armoire à pharmacie,
casiers rangement dossiers, étagères,
lit (1), bureau avec tiroirs (1)
chaises: banquette visiteurs 6 pers. (1) bureau (1)
Bureau des surveillants généraux: panneau affichage, cimaise liège ou novopan,casiers
rangement dossiers, étagères, bureaux: (3),
chaises: bureaux (3), visiteurs (3x2)
Magasins généraux: panneau affichage,
armoires de rangement matériel,
étagères (suivant ml), table (1), chaise (1)

241
Planche 121
Enseignement ADMINISTRATION
fondamental
Etablissement du 1er et 2e cycle à 2 x 9 classes
1er et 2e cycle

242
Planche 122

Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche


fondamental 2e cycle Technique
et secondaire

V. Administration d’un établissement de 960 élèves ( 2e cycle et lycée combinés).

1 . FONCTION: Administration
Locaux : bureau du directeur infirmerie
secrétariat et bureau du dir. adjoint logement du concierge
salle des enseignants bureau des surveillants gén.
magasins généraux - maintenance comptabilité
toilettes administration

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 487 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 536 m2
Volume : 1365 m3 hauteur : 2,80 m
Dimensions et forme possible: à définir

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
Ventilation naturelle : oui bilatérale
Correction acoustique : sols : oui murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : - 3°C

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : salle des enseignants, infirmerie : 1 robinet EF, 1 évier
toilettes: wc, lavabos, urinoirs
Electricité : puissance : 220 V dans chaque pièce: plafonnier 100 w ou tubes fluo
Appareillage : dans chaque pièce: 1 interrupteur , prises 10 A avec terre:
secrétariat (4), salle des enseignants (6), bureau Directeur (3),
Dir. adjoint (2), comptabilité (4), infirmerie (1), magasins généraux (3),
logement du concierge: dans chaque pièce (1)
Courant faible : / Tel : Bureau du Dir et Dir. adjoint Eclairage sécurité : oui
Evacuation : E.U, E.P, E.V

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:
Bureau du Directeur: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, panneau planning,
casier rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroirs,
table conférence (12 pl.), table ronde Ø 100 cm,
chaises: bureau (1), visiteurs (4), conférence (12)
Bureau du Dir. Adjoint: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureau avec tiroirs, table rectangulaire (4 pl.),
chaises: bureaux (1), visiteurs (2), tables (4)
Secrétariat: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureaux + table micro - ordinateurs (4),
comptoir (ml),
chaises: bureaux (3), tables (4)

243
Planche 122
Enseignement Fiche
ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT
fondamental 2e cycle Technique
et secondaire

V. Administration d’un établissement de 960 élèves (suite).

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:

Comptabilité: panneau affichage, panneau planning, cimaise liège ou novopan,


casier rangement dossiers, étagères, bureaux avec tiroirs (4)
chaises: bureaux (4) visiteurs (4)
Salle des enseignants: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, plan de travail, coin cuisine acier inox,
bureaux avec tiroirs (10), tables basses (3),
chaises: bureaux (8) fauteuils (4), canapés (2)
Accueil infirmerie: panneau affichage, armoire à pharmacie,
casiers rangement dossiers, étagères,
lit (1), bureau avec tiroirs (1)
chaises: banquette visiteurs 6 pers. (1) bureau (1)
Bureau des surveillants généraux: panneau affichage, cimaise liège ou novopan,casiers
rangement dossiers, étagères, bureaux: (4),
chaises: bureaux (4), visiteurs (3x2)
Magasins généraux: panneau affichage,
armoires de rangement matériel,
étagères (suivant ml), tables (2), chaises (2)

244
Planche 123
Enseignement ADMINISTRATION
fondamental 2e cycle Collège du 2e cycle de l’enseignement fondamental et
et secondaire lycée d’enseignement secondaire

245
Planche 124

Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche


fondamental Technique
1er cycle

VI. Administration d’un établissement de 1080 élèves ( 2e cycle et lycée combinés).

1 . FONCTION: Administration
Locaux : bureau du directeur infirmerie
secrétariat et bureau du dir. adjoint logement du concierge
salle des enseignants bureau des surveillants gén.
magasins généraux - maintenance comptabilité
toilettes administration

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 427 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 470 m2
Volume : 1195 m3 hauteur : 2,80 m
Dimensions et forme possible: à définir

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : non
Ventilation naturelle : oui bilatérale
Correction acoustique : sols : oui murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : - 3°C

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : salle des enseignants, infirmerie : 1 robinet EF, 1 évier
toilettes: wc, lavabos, urinoirs
Electricité : puissance : 220 V dans chaque pièce: plafonnier 100 w ou tubes fluo
Appareillage : dans chaque piéce: 1 interrupteur , prises 10 A avec terre:
secrétariat (4), salle des enseignants (6), bureau Directeur (3),
Dir. adjoint (2), comptabilité (4), infirmerie (1), magasins généraux (3),
logement du concierge: dans chaque pièce (1)
Courant faible : / Tel : Bureau du Dir et Dir. adjoint Eclairage sécurité : oui
Evacuation : E.U, E.P, E.V

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:
Bureau du Directeur: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, panneau planning,
casier rangement dossiers, étagères, bureau avec tiroirs,
table conférence (12 pl.), table ronde Ø 100 cm,
chaises: bureau (1), visiteurs (4), conférence (12)
Bureau du Dir. Adjoint: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureau avec tiroirs, table rectangulaire (4 pl.),
chaises: bureau (1), visiteurs (2), tables (4)
Secrétariat: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, bureaux + tables micro - ordinateurs (4),
comptoir (ml),
chaises: bureaux (3), tables (4)

246
Planche 124
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche
fondamental Technique
1er cycle

VI. Administration d’un établissement de 1080 élèves (suite).

5 . MOBILIER ET EQUIPEMENT:

Comptabilité: panneau affichage, panneau planning, cimaise liège ou novopan,


casier rangement dossiers, étagères, bureaux avec tiroirs (4)
chaises: bureaux (4) visiteurs (4)
Salle des enseignants: panneau affichage, cimaise liège ou novopan, casier rangement
dossiers, étagères, plan de travail, coin cuisine acier inox,
bureaux avec tiroirs (10),
chaises: bureaux (10) fauteuils (4), canapés (2)
Accueil infirmerie: panneau affichage, armoire à pharmacie,
casiers rangement dossiers, étagères,
lit (1), bureau avec tiroirs (1)
chaises: banquette visiteurs 6 pers. (1) bureau (1)
Bureau des surveillants généraux: panneau affichage, cimaise liège ou novopan,casiers
rangement dossiers, étagères, bureaux: (4),
chaises: bureaux (4), visiteurs (8)
Magasins généraux: panneau affichage,
armoires de rangement matériel,
étagères (suivant ml), tables (2), chaises (2)

247
Planche 125
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT Fiche
fondamental + Logement du concierge Technique
secondaire Milieu urbain

1 . FONCTION: Logement du concierge


Matières : /
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : / facteur d’utilisation : /
Effectifs : / Filière : /
Année : / Nbre d’enseignants : /

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 38,16 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 50,00 m2
m2 / pl. élève : / Volume : 107 m3 hauteur : 2,80 m
Dimensions et formes possibles: 6,20x6,75 m, interieur plan rectangulaire

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: chambre bilatéral : loge-séjour zénithal: non
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 250 occultation : oui type: persiennes
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : oui
Chauffage : Température : int. : +20°C ext. : -3°C
Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : cuisine, wc, salle d’eau Gaz : bouteille propane pour cuisinière
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : dans chaque pièce: interrupteur (1)
lampe ou tube fluo, prise 10 A avec terre:
loge (2), ch (2) cuis.(2) dégagement (1)
Courant faible : / Tel : oui Interphone : oui Alarme : oui
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : EU., EV., EA. Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant (8) Tables : type : basse (1), à manger 4 pl.(1)
type : canapé 2 places (1) cuisine 2 pl. (1)
fauteuil (2) type : /
Casiers : type : à lettres et porte-clés Autre mobilier : lit 2 pl., table de chevet
type hôtel armoire à pharmacie
type : rangement cuisine à étagères

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type: panneau affichage 0,75x1,0 m
type : / type: /
Divers : type : cuisinière à butane, machine à laver
type : /

248
Planche 126
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT
fondamental
Logement du concierge
et secondaire

249
Planche 127
Enseignement ADMINISTRATION, SERVICES, HEBERGEMENT
fondamental
Parking
et secondaire

250
G. Restauration et internat

251
RESTAURATION ET INTERNAT

RESTAURATION

En milieu rural le principe d’une cantine dans chaque école du 1er cycle de l’enseigne-
ment fondamental s’est maintenant développé. Pour les écoles à 4 classes ce peut être
un simple abri avec une pièce attenante pour la cuisine et les réserves. Pour les éco-
les à 6 classes et les écoles-mères une salle sera prévue, dont quelques exemples sont
présentés dans les planches suivantes.

La cantine doit se trouver en contact avec la cour de récréation et pas trop éloignée du
bloc sanitaire.

Une cuisine avec évier et réchaud à gaz propane ainsi qu’une réserve fermant à clé
pour produits alimentaires sont en liaison avec la salle. Le restaurant scolaire propre-
ment dit consiste en tables de six élèves, soit rectangulaires, soit rondes ou hexagona-
les. Des panneaux portant patères seront réservés à la table des enseignants. La nour-
riture est distribuée sur plateau individuel. Un chariot porte-plateaux permet de ras-
sembler les plateaux après le repas.

En milieu urbain, un restaurant scolaire n’est pas prévu.

INTERNAT

Le principe d’établissement scolaire avec internat tend à disparaître dans les grands
centres du Maroc, vu le coût élevé par place d’élève.

Toutefois, une partie des effectifs des établissements du 2e cycle fondamental de pro-
vince sont encore logés et nourris, leur nombre ne dépassant pas 240 élèves par éta-
blissement.

Un internat de 120 élèves (garçons) comprend :


- un restaurant scolaire pour 200 élèves (le repas de midi comprend les demi-pensionnaires),
avec cuisine, chambre froide et réserves, bureau de l’économe
- une salle de prière
- un foyer des élèves (télévision, bibliothèque, jeux d’échecs, baby-foot, tennis de
table, etc.)
- un bloc sanitaire restaurant (si le bloc desservant les classes n’est pas à proximité)
- 4 dortoirs pour 32 élèves, par bloc de 8 lits, dont 4 superposés placés à angle
droit (voir planches N° 134 et 136) avec placard individuel
- un bloc sanitaire par dortoir comprenant 1 robinet E.F. pour 2 élèves, 1 wc pour 10
élèves, 1 douche pour 8 élèves
- un petit local par dortoir pour dépôt de valises
- 2 chambres individuelles par dortoir pour les surveillants d’internat
- une lingerie buanderie générale
- le logement de l’économe

253
Planche 128
Enseignement CANTINE SCOLAIRE Fiche
fondamental 48 couverts Technique
1er cycle Milieu rural

1 . FONCTION: Cantine avec cuisine et réserves


Matières : /
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 12 facteur d’utilisation : /
Effectifs : 48 Filière : enseignement fondamental 1er cycle en milieu rural
Année : 1er à 6e Nbre d’enseignants : 4

2 . DIMENSIONS.
Surface utile (compris cuisine et réserves) : 68,5 m2
surface construite (surface utile + 10%) : 77 m2 m2 / pl. élève : 1,00 Volume : 210 m3
hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui type: /
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : /
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : -3°C Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : robinet EF sur cuisine, évier 1 bac Gaz : bouteille propane 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs en va-et-vient,
2 prises 10 A avec terre
cuisine + réserves : 2 lampes 100 W,
3 interrupteurs, 3 prises 10 A
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : oui Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : enseignant (carrée 4pl.)
type : élèves, individuelle type : élèves rect. 6 pl. rondes ou hex. 6 pl.
Casiers : type : pour cuisine et réserves Autre mobilier : panneaux porte-patères
type : casiers rangement pour chariot à plateaux, cuisine:
cuisine et réserves table préparation,
chaises (2), 4 m. casiers
rangement

6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type: affichage
type : / type: /
Divers : type : cuisinière 3 feux au propane (1), frigo (1)
type : vaisselle, batterie cuisine, plateaux

254
Planche 129
Enseignement CANTINE SCOLAIRE
fondamental Sur plan carré
1er cycle

255
Planche 130
Enseignement CANTINE SCOLAIRE Fiche
fondamental 48 couverts Technique
1er cycle Milieu rural

1 . FONCTION: Cantine avec cuisine et réserves


Matières : /
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : 12 facteur d’utilisation : /
Effectifs : 48 Filière : enseignement fondamental 1er cycle en milieu rural
Année : / Nbre d’enseignants : 4

2 . DIMENSIONS.
Surface utile (compris cuisine et réserves) : 67 m2
surface construite (surface utile + 10%) : 74 m2 m2 / pl. élève : 0,98 (salle à manger)
Volume : 200 m3 hauteur : 3,00 m

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: éventuel
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui type: /
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : / murs : / plafonds : /
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : -3°C Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : robinet EF sur cuisine, évier 1 bac Gaz : bouteille propane 1 poste
Electricité : puissance : 220 V Appareillage : 6 lampes ou tubes fluo 100 W
2 interrupteurs en va-et-vient,
2 prises 10 A avec terre
cuisine + réserve: 2 lampes 100 W,
2 interrupteurs, 3 prises 10 A
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : oui Fumées : oui Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : enseignant Tables : type : enseignant (carrée 4pl.)
type : élèves, individuelle type : élèves rect. 6 pl. rondes ou hex. 6 pl.
Casiers : type : pour cuisine et réserves Autre mobilier : panneaux porte-patères
type : / chariot à plateaux, cuisine:
table préparation,
chaises (2)
6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type: affichage
type : / type: /
Divers : type : cuisinière 3 feux au propane (1), frigo (1)
type : vaisselle, batterie cuisine

256
Planche 131

Enseignement CANTINE SCOLAIRE


fondamental Sur plan rectangulaire
1er cycle

257
Planche 132
Enseignement CANTINE SCOLAIRE
fondamental Sur plan octogonal
1er cycle

258
Planche 133

Enseignement RESTAURATION ET INTERNAT


fondamental Bloc restaurant - cuisine - foyer
2e cycle

259
Planche 134

Enseignement LOCAUX D’INTERNAT


fondamental Dortoir
2e cycle Bloc 8 lits

260
Planche 135
Enseignement RESTAURATION ET INTERNAT Fiche
fondamental 2e cycle Dortoir 32 lits Technique
et secondaire Milieu urbain

1 . FONCTION: Dortoir
Matières : /
Nbre d’heures d’utilisation hebdomadaire : / facteur d’utilisation : /
Effectifs : 32 Filière : 2e cycle enseignement fondamental et enseign. secondaire.
Année : / Nbre d’enseignants : 2 surveillants

2 . DIMENSIONS.
Surface utile : 167 m2 surface construite (surface utile + 10%) : 184 m2
m2 / pl. élève : 5,2 Volume : 501 m3 hauteur : 3,00 m
Dimensions et formes possibles: 22,80x7,20m, bâtiment en longueur

3 . CONDITIONS DE CONFORT
Eclairage naturel : unilatéral: / bilatéral : oui zénithal: non
Eclairage artificiel : Nbre de lux : 300 occultation : oui type: rideaux noirs
Ventilation naturelle : unilatérale : / bilatérale : oui m 3/ h: /
Correction acoustique : sols : oui murs : / plafonds : /
Chauffage : Température : int. : +18°C ext. : -3°C Climatisation : Température: /

4 . INSTALLATION DES RESEAUX


Eau : EF. et EC., bloc sanitaire Gaz : / Electricité : puissance : 220 V
Appareillage : Dortoir: 8 lampes ou tubes fluo 100 W ,1 interrupteur en va et vient sur entrée, 2 prises
Ch. surveillants: 1 lampe 100 W, 1 interrupteur, 1 prise
Sanitaires: 2 plafonniers 75 W, 1 interrupteur, 1 prise
Local valise: 1 plafonnier 75 W, 1 interrupteur
Local entretien: 1 plafonnier 75 W, 1 interrupteur
Courant faible : / Tel : / Interphone : / Alarme : /
Eclairage sécurité : oui Evacuation : Eau : EV, EU. Fumées : / Gaz : /

5 . MOBILIER
Chaises : type : élèves (16) Tables : type : tablette longitudinale devant fenêtre
type : surveillant (2) type : /
Casiers : type : élève armoire individuelle (32) Autre mobilier : lits superposés placés à
type : local valises: étagères angle droit avec échelle (16)
et garde-fou (32)
6 . EQUIPEMENT
Tableau : type : / panneau mural : type: /
type : / type: /
Divers : type : patères (32 + 2)
type : /

261
Planche 136
Enseignement RESTAURATION ET INTERNAT
fondamental Dortoir
2e cycle Bloc 32 lits

262
Planche 137

Enseignement RESTAURATION ET INTERNAT


fond. 2e cycle et Lingerie - buanderie
secondaire

263
4
RECOMMANDATIONS
RECOMMANDATIONS

Ce guide doit faire l’objet d’un programme d’exploitation élaboré, mis en œuvre sous
l’égide de la Direction des Bâtiments et de l’Equipement.

A cette fin il serait souhaitable de créer au sein de cette Direction une cellule respon-
sable pour la normalisation, ayant les attributions principales suivantes :

En ce qui concerne le 1er cycle de l’enseignement fondamental :

- l’organisation, dans chacune des régions du Maroc, d’une campagne d’information


auprès des instances régionales sous forme de séminaires auxquels seraient conviés :

- le représentant du gouverneur,
- la Direction régionale de l’Education,
- la Direction régionale du Ministère de l’Intérieur,
- la Direction régionale des services techniques (voirie, réseaux...)
- l’Ordre régional des architectes,
- les responsables de la sécurité,
- les responsables du cadastre.

Ces séminaires auraient pour but non seulement d’expliquer aux participants le contenu
du guide et de ses objectifs, mais également de recevoir les commentaires, voire les
suggestions pratiques qui pourraient être utiles lors de l’utilisation du guide.

En ce qui concerne le 2e cycle et l’enseignement secondaire :

- l’élaboration d’un cahier des charges destiné aux services techniques départemen-
taux chargés du suivi des projets ainsi qu’aux concepteurs et aux exécutants
(architectes, bureaux d’études, entrepreneurs...). Ce cahier des charges contiendrait
le programme détaillé par catégorie d’établissement à réaliser, sur la base du guide,
avec les spécifications architecturales en matière de normalisation des espaces édu-
catifs, de sécurité, de confort, etc.

En outre la cellule de normalisation aura pour charge :

- l’évaluation, sur la base du cahier des charges, des projets de collèges ou lycées
présentés par les concepteurs,
- l’évaluation de la réalisation des constructions qui en découlent, avant remise aux
utilisateurs.

267
5
ANNEXES
5. Annexes
Sommaire des données statistiques

271
Source: MEN Oct.1993
Données statistiques nationales 1993-1994 Direction de la Planification
Division des Statistiques

1. ETABLISSEMENTS

Ecoles Collèges Lycées Total Satellites


4,349 749 419 5,517 8,988

2. SALLES UTILISEES

1.C.F. 2.C.F. Second

66,838 20,297 11,226

3. EFFECTIFS ELEVES ET CLASSES


1.C.F. 2.C.F. Second
Classes 95,990 28,580 11,4982
Elèves 2,769,323 863,099 363,095

272
Source: MEN Oct.1993
Données statistiques du 1er cycle de l’enseignement Direction de la Planification
fondamental (enseignement public)
Division des Statistiques

1. ETABLISSEMENTS, SALLES ET CLASSES

Ec. Aut. Sec. Scol. Total Satellites Salles Classes


Total 2,061 2,288 4,349 8,988 66,838 95,990
Milieu rural 143 2,186 2,329 8,224 36,883 48,782

2. EFFECTIFS ELEVES - EN MILLIERS

Milieu urbain Milieu rural


Total Filles Total Filles

Global 2,769 1,131 Global 1,130 367


Doubl. 350 120 Nx. Inscrits 274 105
Nx.* 1.an 540 234
Tot. 6. an 327 129

* Nx = nouveaux inscrits

273
Source: MEN Oct.1993
Données statistiques du 2e cycle de l’enseignement
fondamental (enseignement public) Direction de la Planification
Division des Statistiques

1. ETABLISSEMENTS, SALLES ET CLASSES

Etablissements Salles Classes


749 20,297 28,580

2. EFFECTIFS ELEVES

Global Nx. 7 An. Elèv. 9 An.

Total 863,099 269,371 315,382

Filles 357,366 110,471 135,174

274
Source: MEN Oct.1993
Données statistiques de l’enseignement secondaire Direction de la Planification
(enseignement public) Division des Statistiques

1. SALLES

S. Ens. G. S. Science S. Spec. Autres Total


8,224 2,213 612 157 11,226

2. EFFECTIFS ELEVES

1. Année 2. Année 3. Année

Elèves 138,357 118,257 106,481

Classes 4,254 4,447 3,452

275
Données globales 1er cycle enseignement fondamental Source: MEN Oct.1993
(enseignement public) Direction de la Planification
Division des Statistiques

Etablissement
Total Rural Urbain
2,061 143 1,918 F. Autonomes
2,288 2,186 102 S/Scolaires
4,349 2,329 2,020 Total
8,988 8,807 181 Satellites
Locaux
Total Rural Urbain
66,838 36,883 29,955 Utilisés
2,303 1,464 839 Fermés
490 91 399 Prêtés
69,631 38,438 31,193 Total
Classes
Total Rural Urbain
65,260 41,016 24,244 O.F.1
30,730 7,766 22,964 O.F.2
95,990 48,782 47,208 Total
Cantines
Total Rural Urbain
8,952 7,798 1,154 Cantines
938,477 701,927 236,550 Bénéficiaires
Effectifs Elèves
Total Rural Urbain
Filles Total Filles Total Filles Total
1,131,457 2,769,323 367,001 1,129,630 764,456 1,639,693 Tot. Elèves
120,344 349,759 36,299 135,388 84,045 214,371 Dt. Doubl.
233,525 539,742 105,124 273,544 128,401 266,198 N. Insc.1
128,888 326,540 24,488 99,487 104,400 227,053 Elèves de la 6
10,325 35,458 1,571 10,823 8,754 24,635 Dt. Doubl.

Fonctionnaires
Total Rural Urbain
Filles Total Filles Total Filles Total
34,980 95,688 10,073 48,615 24,907 47,073 Pers. Exerç.
1,217 2,799 257 822 960 1,977 Pers Réserv.
36,197 98,487 10,330 49,437 25,867 49,050 Tot. Pers. Ens.
487 4,796 23 2,411 464 2,385 Pers. Admin.
6,769 15,408 4,263 10,516 2,506 4,892 Pers. Service
43,453 118,691 14,616 62,364 28,837 56,327 Total Personnel

276
Données globales 2e cycle fondamental et secondaire Source: MEN Oct.1993
(enseignement public) Direction de la Planification
Division des Statistiques

Etablissement

Total Rural Urbain


749 117 632 Collèges
36 11 24 Annexes
419 18 401 Lycées
6 1 5 Annexes
168 135 1033 Total étab.
41 12 29 Total annex.
319 47 272 Nombre Internats

Salles
Total Rural Urbain
20297 1953 18344 2e Cycle Fond.
11226 284 10942 Secondaire
31523 2237 29286 Total

Classes
Total Rural Urbain
28258 2665 25915 2e Cycle Fond.
11498 281 11217 Secondaire
40078 2946 37132 Total

2e Cycle Fondamental

Total Rural Urbain


Filles Total Filles Total Filles Total
357366 863099 16732 73801 340634 789298 Total Elèves
110471 269371 5819 24863 104652 244508 Nouv. en 7° An.
135174 315382 5913 25855 129261 289527 Elèves 9° An;
6176 29545 495 5898 5681 23647 Total Internes
16271 47760 604 4127 15667 43633 Pers. Enseign.
3539 10803 67 821 3472 9782 Pers. Adm.
947 3581 70 499 877 3082 Pers. Service

Secondaire

Total Rural Urbain


Filles Total Filles Total Filles Total
153953 363095 1839 8031 152114 355064 Total Elèves
49661 117991 762 3360 48899 114631 Nouv. en 1° An.
46717 106481 350 1502 46367 104979 Elèves 3° An;
7188 32853 151 1538 7037 31315 Total Internes
8306 27647 74 703 8232 26944 Pers. Enseign.
2379 7298 8 111 2371 7187 Pers. Adm.
738 2986 6 79 732 2907 Pers. Service

277
6
LISTE DES OPERATIONS
POUR VERIFICATION
1
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION

Le projet d’un bâtiment scolaire : de la conception à l’exécution; du chantier à la réception.

Cette liste s’adresse aux maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre (architectes, ingénieurs, bureaux
d’études…) ainsi qu’aux organismes techniques chargés de la supervision des travaux.

Elle résume les différentes phases intervenant dans le processus d’élaboration d’un bâtiment
scolaire. Elle donne l’idée d’une planification type, en permettant à chacun de faire le point sur le
bon déroulement de l’évolution du projet, afin qu’aucune étape ne soit oubliée.

Elle clarifie la distinction entre la conception du projet et son exécution.

281
2
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

A. LE PROJET : ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

1 . CHOIX DU TERRAIN
Situation avant sélection Vérification de la conformité avec:
- plan d’aménagement urbain / «zoning»;
- POS (Plan d’Occupation des Sols);
- importance du volume bâti dans la zone
concernée;
- règlements locaux : propriété privée
(problème d’acquisition, coût, problèmes
de succession...); accessibilité à la
propriété (voie carrossable);
- terres cultivables / zones habitables (zones rurales).

Analyse du site existant a. Topographie et végétation:


caractéristiques: - zone accidentée;
- risque de ruissellement;
- cuvette (évacuation des
eaux de surface);
- pente supérieure à 5 %;
- forte déclivité à proximité;
- végétation présente (arbre de haute
futaie).

b. Nuisances:
bruits: - d’une voie de grande circulation;
- d’une zone industrielle bruyante;
- proximité d’un aéroport…
poussières: - proximité d’une zone désertique;
- proximité d’une zone industrielle;
- ouverture défavorable du terrain au vent.
odeurs: - proximité d’une zone industrielle, agricole
dégageant des effluves nauséabondes
(ex: tannerie).

c. Zones à risques:
zone réputée: - sismique;
- inondable ou marécageuse;
- de remblais;
- de carrière (en activité ou fermée);
- d’éboulement;
- couloir d’avalanche;
- couloir de ruissellement;
- proximité d’une ligne de haute tension (HT);
- proximité d’une zone militaire.

282
3
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

CHOIX DU TERRAIN
Analyse du site existant (suite) d. Réseaux en bordure du terrain ou à distance
raisonnable de celui-ci:
- alimentation eau: alimentation depuis réseau existant,
voire éventuellement puits à proximité immédiate;
- eaux usées: raccordement sur réseau existant (égouts
en zone urbaine); possibilité fosse septique ou champ
d’épandage;
- électricité: ligne à distance raisonnable;
- téléphone: idem.

2 . PRINCIPE DU PROJET a. Concept / plans:


- programme éducatif et architectural;
- prise en compte d’une possible évolution des besoins
de l’école (possibilité de réaménagements futurs des
bâtiments) qui induit une flexibilité dans la conception
du projet;
- extension du programme (possibilité d’extension
par étapes, voire de construction totale par phase
de priorité).

b. Architecture / intégration au site et à l’environnement:


- intégration des volumes dans le domaine bâti
environnant (architecture et proportions s’harmonisant avec
les caractéristiques du domaine bâti);
- volume et nombre d’étages (projet en accord avec le POS:
terrain approprié pour les constructions à étages…);
- plantations: zone de verdure (dans la mesure du possible,
les grands arbres seront conservés dans le projet);
- paysage: site réputé ou classé (projet respectant
l’environnement).

3 . ELABORATION DU PROJET
Notions d’hygiène: - alimentation de l’eau à étudier au moment du projet, en
fonction des opportunités locales
(raccordement sur réseau existant; voire forage
d’un puits ou construction d’une réserve d’eau
suivant possibilité);
- repérage des points d’eau dès la programmation;
- nombre et emplacement des sanitaires (lavabos, wc…)
ainsi que leur destination. Exemple:
- 1 wc + 1 urinoir pour 40 garçons;
- 1 wc pour 25 filles;
- 1 wc pour 5 enseignants ou 2 enseignantes.

283
4
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

Notions de confort: a. Eclairage naturel:


- Facteur lumière du jour = 2 % sur plan des tables d’élèves.
période été: surcroît de luminosité (à éviter par: brise soleil,
persiennes, stores, etc.)
- à éviter: éblouissement tableau.

ELABORATION DU PROJET
Notions de confort (suite): b. Eclairage artificiel:
- tableau : 500 lux;
- tables : plan de travail : 300 à 400 lux;
- calcul du nombre et du type d’appareils électriques
(répartition judicieuse des points d’éclairement:
emplacement à prévoir avant la mise en œuvre);
- proscrire l’éblouissement.

c. Confort thermique:
Eté: - inertie des matériaux et protection solaire;
- abaissement du degré hygrométrique par
ventilation transversale naturelle.
Hiver: - température intérieure exigée: + 18°C;
- vérification du coefficient de déperdition de chaleur;
- influence des apports solaires;
- étanchéité des ouvertures;
- inertie thermique intérieure (proscrire
matériaux absorbant la chaleur).
- choix du chauffage…

d. Acoustique:
- vérification du niveau de pression acoustique :
importance des bruits aériens, trafic routier,
bruits d’impact, vibration ;
- vérification de la volumétrie des salles : isolement
acoustique par matériau approprié (absorbant 38 DB
entre locaux enseignement; et 50 DB entre locaux
d’enseignement ou locaux à activité bruyante).

Impératifs de sécurité: - vérification hauteur des garde-corps (min. 1 m.);


- vérification largeur des unités de passage,
en conformité avec le type de bâtiment scolaire
et sa fréquentation;
- sécurité incendie:
- extincteurs (1 pour 200 m2);
- éclairage sécurité, système d’alarme…

284
5
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

Autre: Détail de conception / choix des ouvrages:


- vérification de la conception des ouvrages, au stade du
projet (adaptation à l’usager: établissements scolaires)
exemple: menuiseries extérieures (coulissantes ou à
l’italienne…);
- standardisation des ouvrages.

285
6
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

B. LA CONSTRUCTION

Pour le bon fonctionnement d’un chantier, et la bonne exécution des ouvrages, il est important de définir par
avance et clairement, les limites de prestation et d’intervention de chaque entreprise préconisée.

Les entreprises et les divers intervenants sur le chantier (conducteurs de chantier, vérificateurs techniques, etc.)
doivent obligatoirement prendre connaissance de toutes les pièces constituant le dossier d’exécution du bâti-
ment. Pour la compréhension du projet par tous, ce dossier comprend un ensemble de pièces graphiques (plans
d’architecte, plans techniques tel que plan de structure, d’électricité de chauffage, de fluides, etc.), mais égale-
ment des pièces écrites qui définissent précisément les règles administratives, contractuelles, techniques et de
sécurité, liées à la construction de l’ouvrage.

Parmi ces pièces nécessaires, le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) est un document qui fixe
les contraintes techniques d’un marché de travaux. Ces clauses peuvent être générales (CCTG), lorsqu’elles
définissent l’ensemble des règles applicables à tout marché ou particulières, lorsqu’elles sont spécifiques au
marché concerné (CCTP). Elles renvoient aux cahiers des clauses spéciales des documents techniques en
vigueur dans chaque pays.

Pour composer un CCTP, le descripteur choisira:


- les «prescriptions générales» communes à tous les lots appelés «Lot 00», qu’il adaptera à l’importance et aux
caractéristiques des travaux qu’il décrit (définition des grandes lignes du projet, énoncé des textes réglementai-
res de référence).;
- les «prescriptions générales» propres à chaque lot.
- il indiquera les limites de prestation dues par chaque corps d’état pour que chacun connaisse précisément les
travaux qui lui incombent ou non.

Toutes les dispositions précisées aux CCTP de chaque corps d’état ainsi que sur les plans devront être
respectées, tant en ce qui concerne le choix des matériaux qu’en ce qui concerne le mode de construction et les
dispositions d’ensemble.
Les entreprises devront effectuer les travaux en parfaite conformité avec les règles de l’art, les règles générales
de construction, les normes nationales en vigueur définissant la mise en oeuvre de tel ou tel ouvrage, etc. sans
que cette liste soit limitative.
L’entrepreneur ne pourra, de lui-même, modifier quoi que ce soit au projet, mais il devra signaler tous les chan-
gements qui paraîtraient utiles d’y apporter et provoquer tous renseignements complémentaires sur ce qui lui
semblerait douteux ou incomplet.

Les bâtiments et les ouvrages extérieurs dans la limite du chantier seront complètement nettoyés avant la récep-
tion des travaux. Les remplacements et les raccords de peinture nécessaires seront effectués, pour que l’en-
semble soit livré en parfait état de fonctionnement et de propreté .
Il sera également procédé au nettoyage et à la remise en état des abords.

La présente liste des opérations pour vérification, non exhaustive, fait l’énumération des différents lots interve-
nant dans la phase du chantier. Elle ne tient pas compte de la planification des travaux, ni de l’ordre de priorité
d’intervention de telle ou telle entreprise. Exemple: l’entreprise attributaire du lot plomberie ou électricité, etc.
intervient avant l’exécution des ouvrages du gros œuvre pour préparer ses réserves et elle met en fonctionne-
ment ses installations au moment des finitions.
Cette liste sert d’aide mémoire aux différents intervenants dans la construction, afin que chacun puisse contrô-
ler le bon déroulement des prestations.

286
7
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

1 . GROS OEUVRE
Installation de chantier

Terrassement - qualité des remblais en fonction de la


(préparation du terrain) pression des terres (tassements et
affaissements) ;
- terrassement complémentaire éventuel
(remblais béton maigre, etc.) ;
- recherche du taux de travail du sol ;
- recherche du bon sol pour coulage des
semelles en tranchées ;
- drainage du terrain si présence d’eau.

Fondations - vérification de l’implantation pour


éviter les zones d’affaissement ou
d’instabilité ;
- vérification du type de fondations proposé
par le maître d’œuvre ;
- pose d’un lit étanche en tête des murs de
fondations pour éviter les remontées d’humidité.

Structures porteuses superstructures en béton armé :


- vérification de la stabilité d’ensemble de la structure ;
- vérification de la résistance de la structure
proposée aux phénomènes sismiques et
climatiques ;
- qualité de mise en œuvre du béton armé
(respect des normes pour coffrage et ferraillage,
avant coulage).

2 . MACONNERIE - tenue des matériaux proposés pour une bonne


inertie thermique et acoustique ;
- tenue aux agressions dues aux conditions
atmosphériques : pluies fouettantes, air
corrosif, air marin, différence de température... ;
- tenue des revêtements de façades ;
- vérifications des profils ( jets d’eau larmiers,
recueillement des eaux pluviales, etc.) ;
- éventuellement: protection au bas des murs (résistance aux
chocs).

287
8
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

3 . COUVERTURE / ETANCHEITE Cas des toitures à pentes inférieures à 5 % :


terrasses accessibles :
- vérification de la préparation du béton de pente (ligne de +
grande pente ) et de la préparation des relevés
d’étanchéité : solins, becquets, etc. au pourtour du bâtiment,
y compris joints de dilatation ;
- vérification du type d’étanchéité par rapport au
descriptif du marché : garantie 20 ans ;
- vérification de la pose de l’étanchéité compris relevés ;
- vérification des zones de recueillement des
eaux de pluies et d’évacuation par descentes E.P. ;
- vérification de la qualité de l’isolant thermique.
(Si charpente : observation des règles de mise en œuvre
locale pour meilleure intégration dans site).

4 . ZINGUERIE - chéneaux, gouttière pendante, descentes EP, etc.

5 . MENUISERIES EXTERIEURES - choix : standardisation générale avec fractionnement


des vitrages ;
- position des châssis par rapport au nu de façade ;
- solidité, robustesse, facilité de nettoyage ;
- étanchéité à l’air, à la poussière et à l’eau.

6 . CLOISON / PLATRERIE / ISOLATION


- choix des matériaux et mise en œuvre (briques
creuses, cloisons traditionnelles ou préfabriquées,
gaines techniques, etc.).

7 . MENUISERIES INTERIEURES - blocs portes (cadre, vantaux, quincaillerie…),


placards, tableaux d’affichage, boîtes aux lettres, etc.

8 . FAUX PLAFOND - éventuellement…

9 . REVET. SOLS / MURAUX - carrelage (grès cérame), plinthe, pierre,


carreaux de faïence, etc.

10 . METALLERIE - porte métallique, grille de ventilation,


trappe de visite, grille gratte-pieds, barreaudage de
protection, garde-corps, etc.

288
9
LISTE DES OPERATIONS POUR VERIFICATION
(suite)

N°et titre Description sommaire des opérations


de la rubrique

11 . ELECTRICITE - vérification des circuits : organisation par secteurs


(coupure centralisée, coupure par secteurs) ;
- durabilité - fiabilité (recherche de protection
contre vandalisme) ;
- réserves pour courant faible (alarme) et pour évolution
de l’équipement tant au tableau général qu’aux
tableaux divisionnaires.

12 . PLOMBERIE / SANITAIRES - vérification des circuits ( alimentation - évacuation),


positionnement judicieux des robinets d’arrêt
(général et secondaires ), qualité de la tuyauterie ;
- vérification des sections de canalisations
(alimentation, évacuation) en fonction du
nombre d’appareils à desservir ;
- vérification du choix des appareils pour résistance
aux chocs, rayures, etc. ;
- vérification du choix de la robinetterie : chasses d’eau,
lavabos, pomme de douche, etc. ; protection « anti-bélier »
(raccordement des appareils à la terre) ;
- standardisation et accessibilité des appareils :
robinets, circuits, organes divers pour remplacement.

13 . PEINTURE - peinture sur menuiseries (bâti, huisseries…), intérieur /


extérieur, lazure, vernis, etc. ;
- nettoyage et finition.

14 . VRD Voirie / réseaux divers


- terrassement général ;
- route d’accès (qualité des aménagement, vérification des
rayons de braquage) ;
- voie de desserte carrossable par tous les temps, jusqu’a l’entrée du terrain
- réseaux divers : facilité d’accès aux boîtiers de raccordement ;
- protection contre vandalisme ;
- raccordement des différents réseaux (EU, électricité, téléphone, etc.).

Aménagements extérieurs - électricité : localisation des spots lumineux pour éclairement


optimal des parcours piétons et autos ;
- clôtures : vérification de l’efficacité de la solution
proposée (résistance aux chocs, aux intempéries,
au vandalisme) ;
- sols : qualité des revêtements (cour de récréation, terrain de
sports, parkings, rampes pour handicapés, etc.).

289
7
BIBLIOGRAPHIE
BIBLIOGRAPHIE

Le mouvement éducatif au Maroc. Rapport présenté à la 42e session de la Conférence


Internationale de l’Education à Genève. Rabat, Ministère de l’éducation nationale,1990.

Sommaire des statistiques du cycle fondamental et secondaire.


Rabat, Direction de la planification, Division des statistiques, Ministère de l’éducation
nationale, 1994.

Objectifs et Intentions Pédagogiques.


Programmes et horaires du 1er cycle de l’enseignement fondamental.
Rabat, Direction de l’enseignement primaire, Division des programmes, Ministère de
l’éducation nationale, Juin 1992.

Rapport d’activité. Avril - juin 1993 et juillet - décembre 1993.


Direction de la planification, Division des constructions scolaires, MEN/BAD/UNESCO.
Paris, UNESCO, 1993.

Recueil de normes applicables aux constructions scolaires du 2e degré.


Rabat, Direction des constructions et equipements, Division du service technique,
Ministère de l’éducation nationale, 1990.

Brevet de Technicien Supérieur.


Rabat, Direction de la planification, Division de l’information et de l’orientation scolaire,
Ministère de l’éducation nationale, 1994.

L’école et les architectures régionales. Rapport dans le cadre du projet 702/MOR/10,


Par Chorfi Abderrahmane. Rabat, MEN/BAD/UNESCO, juillet 1994.

Le développement de l’éducation : quelques questions pratiques.


Cahier n°4, Financement de l’éducation, Paris, UNESCO, 1979.

Equipements scolaires. Revue nationale d’architecture et d’urbanisme.


Par Al Omrane, ANAU. n°5, février 1986.

Mettre en place une bibliothèque - Centre documentaire.


Association pour l’environnement pédagogique et le centre de documentation
pédagogique des Côtes d’Armor, 1994.

L’innovation pédagogique et ses conséquences architecturales.


New York, Educational Facilities Laboratory, 1973.

Enseignement individualisé. Une expérience approfondie : l’école élémentaire Ruby


St. Thomas. Stanford CA, Educational Facilities Laboratory, 1971.

293
BIBLIOGRAPHIE

Architecture et innovation pédagogique. Education et Développement n°86, Paris,


OCDE, juillet 1973.

Le restaurant scolaire d’une commune rurale.


C.A.F. - AEP - CDDP, Côtes d’Armor, 1983.

L’école de l’Etablette à Saint-Brieuc. Projet pédagogique et programme architectural.


AEP, 1978.

De la cantoche au restaurant scolaire. AEP, 1978.

Un centre éducatif communautaire. Etude de programmation du collège d’enseigne-


ment secondaire de Quiberon, AEP, 1971 - 1978.

294