Vous êtes sur la page 1sur 7

L.

Ibn Mandour API Production


Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 1/7

1-L’Automatisation : C’est quoi ?


L'automatisation de la production consiste à transférer tout ou partie des tâches, auparavant
exécutées par des opérateurs humains, dans un ensemble d'objets techniques appelé PARTIE COMMANDE.
Ses objectif dont de :
 Accroître la productivité
 Simplifier le travail humain,
 Éliminer les tâches répétitives,
 Assurer la sécurité,
 Économiser les matières premières et l'énergie,
 Contrôler et commander les machines à distance

Les automates programmables industriels (API) sont apparus à la fin des années soixante, à la demande
de l'industrie automobile américaine.

Avant : utilisation de relais électromagnétiques et de systèmes pneumatiques pour la réalisation des parties
commandes : ……………………..

1.1 Logique câblée :


Déterminé par le câblage des contacteurs et des relais, spécifique à la tâche à exécuter. En effet, les
systèmes câblés sont trop volumineux, trop rigides, plus chers, moins flexible, et n’assure pas la
communication pour de telles applications.

Solution : utilisation de systèmes à base de microprocesseurs permettant une modification aisée des
systèmes automatisés : ……………………………

1.2. Logique programmée :


Déterminé par le câblage avec une unité de traitement (microprocesseur, API, ordinateur), le programme
stocké dans la mémoire du système d’automatisation est indépendant de la configuration matérielle et du
câblage, et peut donc être modifiée à tout moment à l’aide d’une console de programmation.

Carte de contrôle programmable automate programmable industriel ordinateur

2- Définition d’un API :

Un automate programmable industriel, ou API, est un dispositif électronique programmable adapté au


milieu industriel réalisant des fonctions d’automatisme par l’envoie des ordres vers ……………………… à
partir de données d’entrées …………………….. et d’un programme informatique (décrivant la logique
du fonctionnement).
L.Ibn Mandour API Production
Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 2/7

3-Architecture d’un API :

3.1. Structure interne d’un API


L'automate programmable reçoit les informations relatives à l'état du système et puis commande les pré-
actionneurs suivant le programme inscrit dans sa mémoire.
Un API se compose donc de quatre grandes parties :

1/Le microprocesseur (unité centrale) ;


2La zone mémoire ;
3/Les interfaces Entrées/Sorties
4/buse de communication interne

3.2. Le micro processeur :


Le microprocesseur réalise toutes les fonctions logiques ET, OU, les fonctions de temporisation, de
comptage, de calcul... à partir d'un programme contenu dans sa mémoire.

3.3. La zone mémoire :


Permet de recevoir : - les informations issues des capteurs d’entrées
- les informations générées par le processeur et destinées à la commande des sorties
-De recevoir et conserver le programme du processus.

3.4. Les interfaces d’entrées/ sorties :


Fonctionnement de l’interface d’entrée :

Lors de la fermeture du capteur ;


• LED1 signal que l’entrée automate est actionnée
(I1 éclairer).
• La led D’ d’optocoupleur s’éclaire.
• Le photo transistor T’ de l’optocoupleur devient
passant.
• le Porte inverseur trigger reçois un « 0 » logique
(~0 v) Et Fournis a sa sortie un « 1 » logique
(5v)
Lors de l’ouverture de contact
• le Porte inverseur trigger reçois un « 1 » logique
(~5 v) Et Fournis a sa sortie un « 0 » logique
(0v)
L.Ibn Mandour API Production
Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 3/7

Fonctionnement de l’interface de sortie :

Lors de la commande d’une sortie


• L’unité de commande envoie un 1 logique
(5V).
• T1 devient passant, donc D’ s’éclaire.
• Le photo transistor T’ de l’optocoupleur
Devient passant.
• LED 1 s’éclaire et nous informe de la
Commande de la sortie (Q1 éclairer).
• T2 devient passant.
• La bobine RL1 devient excité et
commande la fermeture du contact de
la sortie Q1.
Lors de l’arrêt d’une commande de sortie
• La bobine RL1 devient désexcité et
commande l’ouverture du contact de
la sortie Q1.

4. Typologie d’API
Les automates peuvent être de type compact ou modulaire.

Automate compact Automate


Zelio modulaire
(Allen-Bradley)

5. Structure générale
API Zelio
L.Ibn Mandour API Production
Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 4/7
5. Raccordement des entrées/sorties de l’API Zelio

Entrée
s
Actionneur

Sorties

Pre-actionneur

6. Repérage des entrées/sorties


Pour l’identification des capteurs/détecteurs et des pré-actionneurs dans l’API il faut les repérer par un
adresse connu par le système de traitement du programme d’automatisation.

L’API choisi est de typ eZelio, Les entrée sont repérées et adressée par les instructions In (i1,i2,….)et les sorties par Qn
(Q1,Q2…..)

7. Programmation d’un API:


Il existe 5 langages de programmation des automates qui sont
normalisés au plan mondial.
Chaque automate se programmant via une console de
programmation propriétaire ou par un ordinateur équipé du logiciel
constructeur spécifique.

En traitera par la suite un seul langage de programmation dit :


LADDER
L.Ibn Mandour API Production
Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 5/7

8. Travaux pratique

8.1Avant-propos
Un société de forgeage réalisent différentes opérations de matriçage dans différentes poste de travail, l’une
des opérations les plus effectué dans les gammes de matriçage des pièces en série est l’ebavurage, vue la
surcharge d’opérations sur ce poste, la société décide d’automatisé une partie de fonctionnement du poste
d’ébavurage.

8.2-Etude de fonctionnement

Remarque : Le cycle ne peut être lancé que si la pièce à ébavurer est présente :
-Le capteur (…….) : indique la présence de la pièce
-L’appui sur le bouton (………) : lance le départ du cycle
-le vérin de serrage ………. déplace la pièce pour la serrer, le capteur ……. indique que la pièce est serrée
- le vérin (…………) déplace le poinçon d’ébavurage vers le bas
-L’ébavurage de la pièce commence et le capteur (………..) indique que la pièce est ébavuré
-Alors le vérin (…………) remonte, quand le capteur (……….) est actionné, cela indique que le poinçon est
retourné.

Grafcet point de vue système


L.Ibn Mandour API Production
Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 6/7

Grafcet point partie opérative :

Grafcet point partie commande :

Langage LADDER :

Affectation des sorties de l’API

Affectation des entrees de l’API


L.Ibn Mandour API Production
Classe: 2 S.T.M (automate programmable industriel) Doc : 7/7
Grafcet point partie automate :
Exemple de programmation LADDER (faire la suite)

Etape 1

Condition de
Transition

Condition de
maintien Etape 2

Etape 3

Etape 4