Vous êtes sur la page 1sur 7

I.

Plancher (dalle) :
Pré dimensionnement des dalles pleines portant dans deux directions :

Détermination de l’épaisseur
Type de travée
de la dalle

Travée isolée (isostatique) Lx < 30.e

Travée de rive
Lx < 30.e
(hyperstatique)

Travée intermédiaire
Lx < 35.e
(hyperstatique)

Pré dimensionnement des éléments structuraux


II. Poutre :

Type de travée Dimensions de poutre

Poutre sur deux appuis (travée isostatique) h>Lx/14

Travée de rive (hyperstatique) h>Lx/18

Travée intermédiaire (hyperstatique) h>Lx/20

Largeur de la poutre b= 0.5 h


 Béton :
-Classe de résistance désignée par C 25 / 30 (fck sur cylindres et sur cubes)
- Résistance de calcul en compression : fcd = αccfck / γc (γc = 1,5)
- Diagrammes contrainte-déformation : 3 types proposés pour les calculs de section
(parabole rectangle ou 2 diagrammes simplifiés : bilinéaire ou rectangle – EC2 3.1.7)

Résistance caractéristique à la compression sur cylindres en fonction du temps : fck =


fcm - 8 (EC2, 3.1) en MPa

Tableau récapitulatif pour tout classe de béton:


EC2 se limite aux aciers de limite élastique inférieure ou égale à 600 MPa
 Diagrammes contraintes – déformations

 Béton :

-Classe de résistance désignée par C 25 / 30 (fck sur cylindres et sur cubes)


- Résistance de calcul en compression : fcd = αccfck / γc (γc = 1,5)
- Diagrammes contrainte-déformation : 3 types proposés pour les calculs de section
(parabole rectangle ou 2 diagrammes simplifiés : bilinéaire ou rectangle – EC2 3.1.7)

I. Hypothèses de base :
 Définition de classes d’exposition :

 Aucun risque de corrosion ni d'attaque (X0)


 Corrosion induite par carbonatation (XC1, 2…)
 Corrosion induite par les chlorures (XD1, 2…)
 Corrosion induite par les chlorures présents dans l'eau de mer (XS1,
2…)
 Attaque gel/dégel (XF1, 2…)
 Attaques chimiques (XA1, 2…)
II. Caractéristiques des matériaux :

 Acier :

EC2 retient 3 types d’acier :


• Classe A : acier à ductilité normale εuk ≥ 2,5% (laminé à froid ou tréfilé)
• Classe B : acier à haute ductilité εuk ≥ 5% (laminé à chaud)
• Classe C : acier à très haute ductilité εuk ≥ 7,5%
EC2 se limite aux aciers de limite élastique inférieure ou égale à 600 MPa
 Diagrammes contraintes – déformations

 Justification :
ELS : liés aux conditions normales d’exploitation, et de durabilité en service

ELU : Capacité portante, sécurité des biens et des personnes

 Principe de Navier-Bernoulli :
Au cours des déformations, les sections droites restent planes et conservent
leurs dimensions,
 La résistance du béton tendu est négligée
 Adhérence parfaite entre l’acier et le béton : au contact entre le béton et les
armatures :

𝜀𝑠 = 𝜀𝑐

 Définition de classes d’exposition :

 Aucun risque de corrosion ni d'attaque (X0)


 Corrosion induite par carbonatation (XC1, 2…)
 Corrosion induite par les chlorures (XD1, 2…)
III. Hypothèses de base :

Introduction :
Le projet consiste à dimensionner un bâtiment R+4+sous-sol selon les normes BAEL
& EUROCODE et RPS2000, puis procéder à une étude de stabilité vis-à-vis d'une agression
sismique de l'ouvrage selon les deux directions, pour l'étude manuelle on a établi deux
méthodes :Approche équivalente statique et l'analyse modale, les calculs faits à l'aide des
feuilles de calcul Excel et le logiciel MATLAB, ensuite la modélisation de la structure en
portique et en portiques-voiles sur le logiciel ROBOT STRUCTURAL ANALYSIS.
Nous tâcherons à détailler toutes les étapes de modélisation dans ce modeste rapport.
IV. Caractéristiques géométriques et géographiques :

Le projet des Peupliers est localisé dans la commune de Villeneuve sur Lot, en Lot et
Garonne. Le projet à la particularité d’être implanté à proximité des berges du Lot, dans un
cadre naturel, calme, et verdoyant, en présence d’une végétation fournis et des arbres qui
entourent et protègent la résidence des effets du vent. Villeneuve-sur-Lot est une bastide
située sur le Lot et sur la route nationale 21 dans une plaine fertile entourée de coteaux
couverts de vergers, en Agenais, à proximité du Périgord et du Quercy à égale distance de
Bordeaux et de Toulouse.

Présentation de l’ouvrage :

L’étude d’un bâtiment, ou de toute structure en béton armé, se fait en plusieurs étapes :
 Dimensionnement des éléments de structure : dalles, planchers, poutres, poteaux,
voiles, fondations, au stade de la conception pour permettre au maître d’œuvre
(l’architecte) de s’assurer que son projet est réaliste et que les dimensions prévues
ne sont pas susceptibles d’être modifiées de façon notable lors de l’exécution ;
 Dimensionnement ou vérification du dimensionnement précédent, au stade du
chiffrage par l’entreprise des quantités de béton, coffrage, et aciers ;
 Justification des dimensions retenues et réalisation des plans de coffrage et de
ferraillage qui permettront la réalisation de l’ouvrage