Vous êtes sur la page 1sur 2

,.

0NALYSE GRANOLUMETRIQUE-LIMITES D’ATTERBERG :

Partie A : ANALYSE GRANOLUMETRIQUE

I. Définitions :
Granulat : Matériau constitué de grain minéral de provenance naturelle ou artificielle. On
parle également de matériau grenu.
Granularité : Ensemble des caractéristiques d’un matériau granulaire.
Granulométrie : Science ayant pour but de mesurer les dimensions et de déterminer la forme
des grains. Elle permet de définir les granulats et de les classer d’après la dimension de leurs
grains.

II. Principe :

La granularité d’un matériau est mesurée par un essai en laboratoire, l’analyse


granulométrique. Celui-ci consiste à classer les différents grains d’un échantillon en utilisant
une série de tamis ou passoires, emboîtés les uns sur les autres, dont les ouvertures sont
décroissantes du haut vers le bas. L’échantillon étant placé au sommet, la pile de tamis est
vibrée. Les matériaux restant dans chaque tamis (refus) sont pesés puis convertis en %. Une
courbe est tracée, c’est la courbe granulométrique. Les conditions manipulations sont
décrites par la norme NF EN 933 – 1. Elle concerne les granulats du diamètre > 100
micromètre (0.001mm).

III. But de la manipulation :

• L'analyse granulométrique consiste à déterminer la distribution dimensionnelle des grains


constituant un granulat dont les dimensions sont comprises entre 0,063 et 125 mm. On
appelle :
• REFUS sur un tamis : la quantité de matériau qui est retenue sur le tamis.
• TAMISAT (ou passant) : la quantité de matériau qui passe à travers le tamis.

IV. Appareillage :

 un jeu de tamis emboitable à maille d’ouverture carrée conforme à la norme


française
 Balances dont les portée maximales et minimales sont compatibles avec les masses
à peser et tels que les pesés sont effectués avec une incertitude de 1/1000de la
valeur de mesurée.
 Une étuve de dessiccation à température réglable à 50°C et à 105 °C.
V. Résultats :

Ouverture de Masse des Masse des refus Pourcentage Pourcentage des


tamis mailles refus (g) cumulés ri(g) des refus tamisat cumulés
carrées (mm) cumulés p=100*(1-R/Ms)
r=100*R/Ms
20.00 0 0 0 100
10.00 736.5 736.5 36.825 63.175
8.000 537.1 1273.6 63.68 36.32
5.000 609.4 1883 94.15 5.85
4.000 55.1 1938.1 96.905 3.1
1.000 38.7 1976.8 98.84 1.16
0.500 0 1976.8 98.84 1.16
0.400 0 1976.8 98.84 1.16
0.200 0 1976.8 98.84 1.16
0.100 0 1976.8 98.84 1.16
0.080 1 1977.8 98.89 1.11

 Courbe granulométrique :

 Le coefficient d’uniformité ou coefficient Hazen Cu :

La notion de granulométrie étalée ou granulométrie serrée est mise en

Évidence par un coefficient d’uniformité ou coefficient de HAZEN noté Cu :

Cu=d60/d10

dy : dimension du tamis correspondant à y% de passants.

Ce coefficient est donc immédiatement calculé à partir de la courbe granulométrique.

D’après la courbe granulométrique on trouve les résultats suivants :

D60 = 9.49 mm
D10 = 8.55 mm

Donc Cu = 1.11

 Le coefficient de courbure :

On a ce coefficient s’exprime comme suite :


Cc=D302/D10*D60
D30 = 9.49mm
 Les fuseaux :
Graphiquement, il est possible de représenter un secteur, appelé fuseau dans lequel la courbe
granulaire du sable doit se situer pour vérifier le critère de qualité granulaire.
 Le module de finesse : NF P 18 - 304
Analytiquement, le critère peut être vérifié par un nombre appelé module de finesse. Cette
grandeur indique si un granulat comporte des grains plutôt fins, grossier. Il permet donc
de détecter une discontinuité en début ou en fin de courbe et de définir une tolérance vis-
à-vis de ces discontinuités.