Vous êtes sur la page 1sur 8

Dalles mixtes avec tôle nervurée Types de tôles nervurées

! Epaisseur: 0.75 à 1 (1,5) mm.


! Hauteur des nervures : de 40 à 80 mm environ.
Dalle de compression en béton ! Galvanisation sur les deux faces.
Poutre solive
! Formées à froid
"écrouissage : S235 "fy=300N/mm²

Poutre solive

1 2

Connexion acier-béton Armatures


bo bo

hc

hp
h
hc
hp
h
! Distribution sous
b
b
b
b charges concentrées
! Renfort ouvertures
profil à nervures rentrantes profil à nervures ouvertes

! Résistance au feu
! Armatures supérieures
sur appui
! Contrôle fissuration due
( a ) liaison mécanique ( c ) ancrage d'extrémité

au retrait
( b ) liaison par frottement ( d ) déformation des extrémités des
nervures 3 4

Armatures Deux situations de calcul

! Distribution sous ! En construction:


– Tôle résiste seule aux charges
! En service:
– Adhérence du béton # Action mixte
charges concentrées – ELU et ELS de la tôle profilée
! Renfort ouvertures – Prise en compte d'étais
– ELU et ELS de la dalle mixte
– Enlèvement des étais éventuels
! Résistance au feu éventuels

! Armatures supérieures
sur appui
! Contrôle fissuration due
au retrait

5 6

1
Phase de construction : ELS tôle
Application
! flèche de la tôle sous poids propre tôle + béton frais,
mais SANS charges de construction
– limitée à L/180 (L représente la portée utile entre les appuis)
– si flèche > h/10 : effet de mare " épaisseur nominale du
béton est augmentée de 0,7 d sur la totalité de la portée

7 8

Phase de construction : ELS tôle Phase de construction : ELU tôle


! Calcul de la flèche ! Actions
– Poids propre tôle et béton frais
5 1
δ =k pL4 – Stockage temporaire év.
384 EI eff – Effet de « mare »
– Charges de construction
L L L L

Charge uniforme Charge en damier

tôle simplement appuyée à ses extrémités

tôle à deux travées égales (3 appuis)


1

0.41
1

0.7
Tôle seule " Eurocode 3
tôle à trois travées égales 0.52 0.760

tôle à quatre travées égales 0.49 0.743


9 10

Phase de construction : ELU tôle Phase de construction : ELU tôle


! Charges de construction (6.3) ! Actions
– Poids propre tôle et béton frais
– Stockage temporaire év.
– Effet de « mare »
– Charges de construction

Qca : charge due au personnel d’exécution utilisant des équipements légers de chantier,
Qcc : charge due aux coffrages et éléments porteurs , 11 12

2
Analyse élastique par les Li
Application

Moment fléchissant= coefficient . w . L²


L : Longueur d'une travée
w: Charge par unité de longueur

13 14

Phase mixte : ELU dalle Phase mixte : ELU dalle

! Actions ! Analyse (calcul MNV)


– Poids propre tôle et béton (+ Effet de « mare » ) – élastique sans redistribution des moments sur
– Finitions appuis intermédiaires si l’on tient compte dans
– Charges d’exploitation l’analyse des effets de la fissuration du béton;
– élastique avec redistribution des moments sur
appuis intermédiaires (limitée à 30 %) si l’on néglige
la fissuration du béton et ses effets;

15 16

Redistribution des moments sur


Analyse élastique par les Li appui

Bi-encastré

Moment fléchissant= coefficient . w . L² Bi-appuyé


L : Longueur d'une travée
w: Charge par unité de longueur

17 Bi-encastré + fissuration 18

3
Phase mixte : ELU dalle Rigidité de la dalle mixte

! Comportement type
P P

Charge P
δ
P P
hc
Accrochage
hp mécanique et P u : Interaction complète
P u : Interaction partielle
frottement
b

Rouleau Tourillon Plaque d'appui porteuse


ht < 100 mm x b (min) P u : Interaction nulle
(classique pour toutes
Tourillon les plaques d'appui).
Coussin de néoprène ou Rouleau
L équivalent < 100 x b L Flèche δ
Ls =
4 Ls =
4 Adhésion 0

L physico-
chimique
19 20

Rupture fragile ou ductile? Types de ruine

! Type I : excès de flexion en travée


! Type Il : excès de cisaillement longitudinal
Charge P
Comportement ductile ! Type III : excès de cisaillement vertical près des appuis

III I
Comportement fragile II

Flèche δ

Portée de cisaillement Ls

21 22

ELU dalle : flexion positive ELU dalle : flexion positive


! Cas 1 – Axe neutre plastique dansf le béton ! Cas 2 (rare) – Axe neutre plastique dans la nervure
N p = Aeff yp
= 0,85 f ck
Traction dans l’acier γ ap N cf = bhc
0 ,85 f ck 0,85 f
ck γc
Compression dans le béton N cf = b . x . γc
γc 0,85 f hc
N cf
Aeff f yp ck
N cf γc dp
z
γ d ht a.n.p.
= + M pr
" x = 0,85apb f x
ep e
f yp
γ ap
Na
ck dp z
γc
f yp
d
γ
Axe de gravité de la tôle profilée en acier ap
z = d p − 0.5 x Np a.n.p. : axe neutre plastique c.g. : ligne des centres de gravité

M ps.Rd = N p z f yp M ps.Rd = N cf z + M pr
Axe de gravité de la tôle profilée en acier γ
ap
f yp x
" M ps . Rd = Aeff (d p − )
γ ap 2 calcul 23 24

4
ELU dalle : flexion négative (appuis) Vérification ELU dalle
! Axe neutre plastique dans l’acier ! Calcul Moment résistant négatif
f – Armatures
N = 0,85b x
c c pl= N ck
s = As f ys / γ s
γ c

Ns S500 diam (mm) esp (mm) mm²/m


Treillis base 5 200 98.2
renfort 5 100 196.3
enrobage 27.5 mm
27.5 As sup tot 294.5 mm²/m
X
f ys
bo As
γs
As f ys x=
M ph.Rd = z 0,85bc
f ck
γs calcul γc
25 26

ELU dalle : cisaillement longitudinal ELU dalle : cisaillement longitudinal


! Rupture type II ! Méthode empirique m-k
! Résistance assurée par adhérence acier-béton Ap 1
(friction, embossements, connecteurs VL.Rd = b.d p (m + k) où γVS = 1,25
d'extrémité ) bLs γ VS
! Résistance ultime établie par essais B
Relation de calcul pour la résistance

! Méthode empirique m-k


Vt
b dp au cisaillement longitudinal
A
( N / mm2) P P
m
1

V V
t t

k Ls Ls

0 Ap
27 b Ls 28

ELU dalle : cisaillement longitudinal ELU dalle : cisaillement longitudinal


! dalle isostatique : chargement équivalent ! dalle continue
– Poutre
isostatique
entre points où
M=0
– 0.9 L (travée
de rive)
– 0.8 L (autres)

29 30

5
ELU dalle : cisaillement longitudinal
Vérification ELU dalle
! Limites de la droite m-k ! Cisaillement longitudinal (ruine type II)
Vt
– Théorie
bdp Par cisaillement vertical
– Calcul
m

Par cisaillement longitudinal

Par flexion
k
Portée longue Ls Portée courte

Ap

calcul b Ls
31 32

Vérification à l'effort tranchant (III) Vérification à l'effort tranchant (III)


! Effort repris par une nervure (b0) (en travée) ! Effort repris par une nervure (b0) (sur appui int.)
hc hc
dp d
s

bo b bo b

Voir manuel Voir manuel

33 34

Phase mixte : ELS Phase mixte : ELS flèche

! Dalle mixte: ! Actions (non pondérées)


– Flèches dans limites admissibles (usage, dommages – Réactions étais
au éléments non structuraux, aspect). – Finitions
– Charges variables
Effet des étais !!!
– Ouverture des fissures < ouverture limite (aspects,
corrosion) : voir cours BA

35 36

6
Vérification ELS dalle Vérification ELS dalle
! Sollicitations ! Réactions des étais 2.993 kN/m²
– Tôle seule + béton frais 2.993 kN/m²

– Section mixte
(3+1) kN/m²
1 kN/m²

37 38

Vérification ELS dalle Vérification ELS dalle


! Calcul flèche ! Moment sur appuis dû à Rétais

39 40

Phase mixte : ELS flèche Phase mixte : ELS flèche

! Actions (non pondérées) ! xf section fissurée


– Réactions étais
bs
– Finitions
xf
– Charges variables
dp
x f .∑ Ai = ∑ Ai Z i
! Calcul flèche
– Inertie = moyenne (Inertie fissurée, Inertie non fissurée)
– Coefficient d’équivalence : 2 Ea
(moyenne court terme/long terme) n= nAp  2bs d p 
– Limites : voir manuel
Ecm xf =  1+ − 1
bs  nAp 

41 42

7
Phase mixte : ELS flèche Phase mixte : ELS flèche

! Inertie section fissurée ! xnf section non fissurée bs


bs
xnf
xf dp

xnf .∑ Ai = ∑ Ai Z i
dp

b0
2
h nr .bo .h p hp
+ (ht − ) + Ap .d p
bs x 3f ∑Az
c
bs
xnf = = 2n n 2
If = + Ap ( d p − x f ) + I p
i i
2
∑A i
Ap + bs
hc nr .bo .hp
+
3n n n

43 nr= nombre de nervures sur bs 44

Phase mixte : ELS flèche

! Inertie section non fissurée bs

x
dp

b0

hc 2
b h3 bs hc ( xnf − 2 )  bo .h3p bo .hp hp 
I c , nf = s c + + nr .  + (ht − xnf − )2  + Ap (d p − xnf ) 2 + I p
12n n  12n n 2 

45

Vous aimerez peut-être aussi