Vous êtes sur la page 1sur 13

Francement vôtre

Kalios

1

Quelques questions/réponses réalisées par l’auteur sous forme d’un court manifeste appelé « Francement vôtre ».

Rédigé par Kalios

2019

Pensées spéciales à Démocratie participative et Le grand Monarque qui ont participé à mon éveil de conscience raciale.

La vie Parisiano-francaise au quotidien : un état des lieux A bout de nerf, nous faisons face à une France parasitée, transformant nos villes en sinistres cloaques puants, sales et délabrés, rendant l’atmosphère invivable. J’en suis malheureusement témoins quotidiennement dans le nord-est de Paris, croisant le chemin de toutes ces immondes vermines sorties droit des enfers, colonisant les grandes places, les squares, les métros, les quais de Seine et autres lieux publics contaminés. Les plus aisés se prélassent aux terrasses des PMU ou dans les fast food bas de gammes, souvent vides car utilisés comme QG de blanchiment d’argent et autres trafics. Quant aux plus pauvres, on les voit joncher les trottoirs, allongés sur des plaques d’aération dont l’air chaud satisfait leur oisiveté reptilienne, orchestrée par une consommation abusive et aliénante de crack et autres saloperies en provenance de La Chapelle. Illustre quartier du 18 e arrondissement de Paris connu pour ses squats à migrants et à toxicomanes. Ces individus sont littéralement incapables d’envisager le futur proche. Pour être objectif, anticiper l’avenir n’est pas inscrit dans leurs patrimoine génétique disgracieux. Par conséquent, ils se contentent de la prochaine rentrée d’allocations diverses et variées qui feraient pâlir l’honnête citoyen français de souche, se tuant chaque jour au travail. Et qui plus est, dans son dur labeur, finance tous ces déchets notoires contre sa volonté pure. Comment parler de Paris sans évoquer l’amour ? Paris, ville du romantisme ancrée dans l’esprit des touristes qui osent encore poser les pieds sur le sol nauséabonde du macadam de Paname avant de déchanter aussitôt arrivés à Bir hakeim, Châtelet ou Gare du Nord

2

Comment a-t-on pu basculer dans une telle ignominie en ce qui concerne les relations amoureuses ? Les parisiennes aussi hautaines et superficielles soient-elles qui se permettent les pires trahisons envers leurs dévoués Jules qui ne demandent qu’à cueillir la rose de leur dulcinée mais ne se heurtent qu’aux épines. Ces relations à sens unique montrent bien à quel point la gentillesse, la générosité et la fidélité ne sont aucunement garantes de la pérennité d’un couple. Combien d’hommes finissent dévastés d’apprendre que leur moitié a été découcher alors qu’elle semblait comblée ? D’où vient ce mépris soudain et irréversible de la femme contemporaine au cœur de pierre, qui noie son pouvoir de séduction dans une hypergamie décomplexée ? Ce féminisme exacerbé qui engendre l’effet inverse escompté, en aliénant la femme de croyances égalitaires irréelles, voire d’une supériorité victimaire envers l’homme blanc cisgenre. L’avènement des sites de rencontre a favorisé le côté éphémère des relations amoureuses avec une sensation de jouissance inépuisable face aux diverses occasions de consommer le sexe sans les contraintes qui les accompagnent. La déshumanisation sexuelle a fait son lit si j’ose dire. Les femmes n’ont plus besoin des hommes pour se satisfaire et leurs font bien comprendre. La frustration liée à la carence affective de l’homme blanc cisgenre parisien doit être le précurseur d’un désir imminent de prise de conscience et d’actions concrètes. Préconiser le voyage dans les pays de l’Est de l’Europe est conseillé pour retrouver foi en la femme et les valeurs morales. Ne pas s’effondrer parce que nos meilleures photos de profils Tinder ne sont pas likées, que notre abonnement payant adopteunmec ne soit pas rentable. Les femmes qui vont dessus ne sont pas fréquentables, c’est une perte de temps, d’argent et d’énergie incommensurable. Partez messieurs, la femme française n’est pas digne de vous et qui plus est, dans sa bipolarité mortifère, fraternise cordialement avec l’ennemie lui trouvant un côté dominant et conquérant du fait de son impunité juridique et de sa conscience raciale communautaire qui lui donnent crédit et sensation de toute puissance. D’où vient ce désir d’être maltraitée, déconsidérée par l’homme ? Si l’homme veut rester naturellement gentil avec vous, cela en fait-il obligatoirement un cuck ? Mesdames, vous regretterez vos choix, ça n’est pas une menace bien au contraire, c’est un constat que vous subirez en déshumanisant l’homme blanc et en vous dévalorisant vous-mêmes. La surconsommation de produits de mauvaise qualité a des conséquences notables sur la santé physique et mentale. Vous êtes désormais averties mesdames.

3

Quelques métaphores afin d’illustrer le système La France est une prison aux barreaux invisibles dans laquelle les geôliers contrôlent le peuple par les taxes, font taire les érudits par le politiquement correct, éliminent les dissidents par la censure. Alors je demande : Qui d’entre nous se sent vraiment libre dans cet échiquier ? Dans lequel les fous dominent. Les tours s’effondrent, les pions n’avancent plus ensemble. Mais reste encore nos valeureux cavaliers, sauveront-ils le roi et la reine blancs ?

Pourquoi vous et moi sommes incompris de la masse ? Ceux, qui dans leur bourgades éloignées ou leur quartiers gentrifiés défendent encore et toujours les allogènes parasites délinquants, je leur souhaite de toucher encore du bois dans leur vie confortable et illusoire. Mais qu’ils fassent l’effort décent de penser aux centaines de milliers de citoyens qui ne supportent plus la cohabitation avec cette faune dégénérée. Comment peut-on continuer à vivre pour soi en attendant que vienne son tour ? Quand les derniers éclairés seront concernés, on les verra se plaindre comme à leur habitude mais ça sera trop tard. En définitive c’est le déni et le masochisme découlant de la psychopathologie gauchiste qui creusent le fossé entre eux et nous. Rassurez-vous, nous sommes du côté noble de la pensée et des actes lorsque l’on se compare aux rouges.

Quand on me rétorque que le nationalisme conduit à la guerre ? Je réponds que nous le sommes déjà de manière sournoise, cette guerre silencieuse découlant d’une stratégie politico-médiatique consistant à détruire tout type de morale en shuntant le bien et le vrai, avec pour conséquences l'égoïsme exacerbé, le narcissisme éhonté, la perte de repère et d’élan vital se traduisant par une paupérisation et une dépression des individus initialement sains. Je puis aussi constater que les conscients raciaux sont en général pacifiques malgré le climat

4

invivable dans lequel ils évoluent. Ils ont pour la plupart déjà supporté trop d’injustices et de consternations. Alors est-ce qu’au fond, la mort physique est-elle pire que la mort mentale ?

Continuerons nous à vivre tête baissée? Je réponds par une question : Sommes-nous devenus esclaves au point de se faire exploiter, humilier, piller, remplacer et à terme déshumaniser sans le moindre soulèvement de bronche ? Les gilets jaunes ne devraient-ils pas porter l'habit blanc de surcroît?

Faire partie d’un parti ? Je ne me revendique d’aucune classe politique. Je ne milite pas. Seulement, je maudis ceux qui me rendent la vie impossible au quotidien et qui ne respectent pas la mémoire de mes ancêtres, qui depuis des siècles, se sont battus pour une France belle et forte. Par respect, je ne capitulerai pas avec l’ennemi, l’envahisseur, l’oppresseur. Je défends la veuve et l’orphelin des bonnes gens, noyés par le système qui ne leur donne aucun droit et qui les détruit. Tout cela, sous couvert de l’élite mondialiste, principale actrice de cette décadence occidentale. Quand l’intégrité de mes semblables est mise en cause, je n’ai nullement le choix que de critiquer et rejeter les diktats que l’on nous impose.

Halte aux chamailleries inutiles sur des différences insignifiantes entre nationalistes ? Ce qui est indispensable, c’est l’union, la cohésion et l’action ensemble contre les élites qui nous imposent une vie terne, dépourvue de sens. Tôt ou tard, il faudra remédier à ce problème politico-racial fratricide !

On me dit de ne pas me rendre malade pour mes idées. Qui est le vrai malade ? L’inconscient qui se laisse dicter sa conduite et sa pensée afin de rentrer dans le moule abject de la masse dégénérée, pour ensuite cultiver son égoïsme infini ? Ou bien l’éclairé qui désire un avenir meilleur pour les siens? Telle est ma réponse, je me rendrai malade jusqu’à ce que tous les criminels, délinquants, usurpateurs, parasites de tout genre soient catapultés hors de France. Autant dire que la guérison

5

totale n’est pas pour demain…Il faut trouver le remède à ces maladies idéologiques prônant un « progrès décadent » tel un oxymore paradoxal antithétique comme dirait l’autre…

Quoiqu’il en soit, pouvons-nous tolérer davantage cette vague déferlante migratoire?

Si les déclarations et témoignages empiriques quotidiens de victimes ne conviennent pas à nos

détracteurs, alors qu’ils s’intéressent aux statistiques probantes, indéniables, démontrant que les populations tiers mondistes ne causent que des problèmes en terme de délinquances, ne créent pas assez de richesses proportionnellement à leur nombre et naturellement, sont allègrement financées par les impôts et taxes que nos élites nous imposent. Ils n’ont aucune propension patriotique et aucune reconnaissance envers la France mais au contraire la haïssent et la pillent.

La question des élites pro-nouvel ordre mondial ? Quelle bagatelle ! Il est clair que cette corporation, sème le trouble sur tout le globe, voulant transformer nos continents en une unité paradoxalement instable et métissée en terme culturel, racial et économique Ces élites, infiniment connues depuis la nuit des temps pour détruire les sociétés de l’intérieur, qui tirent leurs ficelles sur des têtes blondes bien sélectionnées pour leur docilité et leur psychopathie aiguisée, parsemée d’une incommensurable volonté de pouvoir et d’arrivisme. Pensez donc à nos présidents, apparus tel un coup de baguette magique avant les présidentielles, tout droit sortis des banques, formatés par des écoles où seule la compétition prédomine. C’est l’idéologie immorale et décadente qui nous mène à la mort sociale.

L'impensable question raciale? Je pense qu’il est rationnel d’être racialiste et je blâme ceux qui traitent les rationalistes d’extrémistes alors que cela devrait être une normalité. La question est au centre de tout, la

mixité est un échec cuisant, c’est une réalité observée mais bien sûr contestée par les élites qui nous méprisent et nous saignent.

A l’instar de nos politiciens français, qui depuis des décennies nous traînent dans la boue, nous

humilient, nous imposent une immigration chaotique et une morale décadente insupportable au

6

quotidien et bien sûr un gauchisme criminel autiste dans sa bien-pensance se réjouissant de son propre génocide.

Quand notre santé sera conditionnée par la diversité ethnique. Le cataclysme sanitaire à prévoir est inévitable face à la recrudescence de maladies infectieuses en France. Malgré les progrès faramineux de la médecine occidentale, nous étions parvenus à éradiquer les maladies comme la peste, le choléra, la tuberculose mais aujourd’hui, les autorités sanitaires redoutent une réintroduction massive de ces fléaux. Concernant le domaine de la virologie, dans la pensée collective, le VIH se limite principalement à la communauté pédéraste. Or depuis l’explosion démographique allogène, sa prévalence est en grande majorité originaire d’Afrique de l’ouest et centrale. Ces populations récalcitrantes à la médecine blanche sont en rupture thérapeutique systématique s’agissant des traitements antirétroviraux. Cela entraîne des conséquences dramatiques lorsque leur état physiologique se dégrade. Le problème de santé publique est double puisque premièrement, ces patients vont en l’espace de quelques années développer le stade final de la maladie, c’est à dire le SIDA avec déficit immunitaire et pathologies graves associées : tuberculose, aspergillose, toxoplasmose, kaposi, zona, candidose, lymphome etc… Par conséquent, on observe un déficit supplémentaire de la sécurité sociale agonisante et un engorgement des hôpitaux, déjà croulant sous le poids des patients titulaires de la CMU-C et AME, en somme qui ne cotisent pas. Deuxièmement, la transmission du VIH s’établit via des tierces personnes polygames bien évidemment africaines qui ne se protègent pas et procréent en alimentant indéfiniment ce circuit vicieux de la pandémie sidaique auparavant délimitée à l’Afrique, certaines zones d’Amérique du Sud et d’Asie du Sud Est. La transmission du VIH se fait de manière horizontale par l’acte sexuel non protégé ou le partage de matériel de toxicomanie. Puis de manière verticale par la transmission materno-fœtale d’une mère qui ignore sa maladie ou qui refuse le traitement visant à inhiber le virus dans le sang et donc sa transmission. Bien que la médecine occidentale soit ultra performante, elle ne peut stopper à elle seule le chaos sanitaire latent sans une politique stricte et ferme qui l’accompagne. Des mesures hygiénistes politico-racialo-médicales seraient à prendre urgemment car la stratégie de réduction des risques

7

est caduque si ce n’est qu’elle rentre dans l’oreille de l’allogène pour ressortir de l’autre, concernant la toxico-sexo prophylaxie.

Le grand remplacement : info ou intox ? Le grand remplacement est une réalité visible par n’importe quel homme doué d’honnêteté intellectuelle, vraisemblablement la majorité des français en sont dépourvus… J’invite les indécis à se rendre en Île-de-France pour retrouver leurs facultés de discernement concernant les couleurs de l’arc en ciel… Daltoniens s’abstenir. J’ai moi même constaté l’arrivée massive des migrants dans Paris, ces hordes d’africano-afghans sous drogue. Tronches patibulaires, à peine foulé le sol français exigent logements, nourriture et argent. Mais visiblement, leur animosité finissent par les rattraper en se massacrant à coup de machette aux abords de Stalingrad. Et parfois leurs capacités de nageurs olympiques ne les empêchent pas de se noyer dans le bassin de la Villette après une alcoolisation abusive (No fake). Sélection Darwienne ou coïncidence hasardeuse ? Bien sûr les statistiques ethniques sont interdites en France mais l’on peut aisément se faire une idée approximative en prenant en compte le dépistage systématique de la drépanocytose chez les nourrissons africains. En effet, la prévalence de cette maladie est importante chez le génome congoïde. Un chiffre me vient en tête, sept naissances sur dix en Seine Saint-Denis sont africaines subsahariennes, alors vous me direz que c’est le 93, c’est normal… Était-ce normal il y a ne serait-ce que trente ans ?

Quelle volonté politique de l’état ? La France est complètement corrompue nous le savons. Est-ce encore possible de défendre nos acquis sociaux, médicaux, industriels, technologiques? Le dysgénisme actuel, prôné par les politiques du multiculturalisme pro décadente, ainsi que l’avènement de l'intelligence artificielle, nous condamne à littéralement faire plonger le monde dans une idiocratie sans nom, avec notamment une baisse considérable du quotient intellectuel. Moins intelligent et donc plus malléable, tel sera le futur français.

8

L’intelligence, reflet de la puissance nationale ? Des statistiques sont établies en comparant les courbes d’immigration extra-européennes avec celles du QI, la corrélation en est révélatrice ! Plus l’immigration tiers mondiste augmente, plus nous perdons du potentiel intellectuel. Ce qui a pour conséquence, une baisse drastique du niveau scolaire et des diplômes sanctionnés, un déclassement de nos plus grandes écoles d’ingénieurs, une baisse des dépôts de brevets industriels, une fuite inéluctable des cerveaux, en direction notamment des États-unis. Le parallèle avec le chômage est indissimulable à notre grand regret puisque nous ne concurrençons plus les nations telles que le Japon ou la Chine, qui elles n’acceptent que très peu d’immigrés et font preuves d’un racisme sélectif tant leur niveau d’exigence est élevé.

Les conséquences de la décadence sur l’économie ? Les français, aveuglés de bêtise, retrouveront probablement la vue, lorsqu’arrivera l’âge de la retraite et qu’on leur expliquera que le financement des migrants, les allocations chômage et familiales, ainsi que le déficit exponentiel de la sécurité sociale, ne permettent plus de couvrir les frais de retraite car comprenez vous, le nombre d’actifs n’est pas suffisant, bien que des millions d’allogènes soient sur notre territoire mais ne travaillant bien sûr pas. Quand les générations nées dans les années soixantes seront touchées, nous les verrons enfin se révolter, car elles ne sont pas informées comme notre génération, née après les années quatre-vingt. Nos parents se nourrissent aux informations véhiculées par l’AFP et croient dur comme fer les ragots de TF1, France Télévision, Europe 1, RTL, BFMIl paraît donc impossible pour eux de croire à ce que nous, qui côtoyons la dissidence numérique, en puisant nos informations sur des sites interdits et médias censurés, ayons à leur apprendre de la société actuelle.

Convaincre en vain ? Qui un jour, a tenté vainement d'éclairer ses parents sur la situation actuelle démographique française et s’est vu traité de catastrophiste, d’intolérant ? Pire, s’est vu rétorquer des arguments

9

insupportables sur les bienfaits du vivre ensemble, de la paix extraordinaire en France depuis soixante-quinze ans grâce à nos chères élites républicaines. Mais ne nous fatiguons pas inutilement, laissons les ramer dans leur idéologie sectaire au service de big brother. Ces élites satanistes qui gouvernent le monde, voulant asservir les populations en les pénétrant tels des virus, pour diffuser l’immoralité, le progressisme dégénéré. Casser les valeurs traditionnelles de la société, abolir les frontières, être pro « tout et n’importe quoi » sans imaginer les répercussions psychosociales…

Sommes nous concernés par la liberté d’expression ? En France, persiste la censure des dissidents. On occulte l’essentiel, c’est à dire tout. Nous vivons la pire dictature que la France eusse connu. Tout est vérolé. Sur les réseaux sociaux, tout ce qui va à l’encontre des doctrines gouvernementales est censuré. Tout est deux poids deux mesures en particulier la justice. Dès qu’un citoyen dissident de classe moyenne exprime ses idées, on le fait passer pour une bête immonde, on invoque les périodes les plus sombres de notre histoire comme argument imparable.

Quelle philosophie de vie adopter ? Le conscient doit être exemplaire, pour ma part, je suis dans l’optique du stade surhomme nietzschéen. Je vois dans l’ascétisme une certaine homéostasie mentale et physique que la nature nous impose et qu’il faut respecter. Proscrire tout type de vice immoral, de tout acte qui pourrait susciter une honte intrinsèque. Ne jamais faire de mal aux innocents et plus faibles que soi. Tirer les gens vers le haut en gratifiant leurs efforts et aptitudes. Cela ne veut pas dire que je prône l’égalitarisme, je veux seulement une société où chacun soit à sa place proportionnellement à ses capacités. C’est en quelques sortes un eugénisme naturel assumé. Dame nature ne connaît pas l’égalité mais l'homéostasie, chaque élément se doit d’être équilibré pour ne pas perturber son écosystème. Chaque espèce a un rôle précis à son échelle. Tout ce qui est inutile est voué à disparaître. Malgré que je sois une personne saine, au quotient intellectuel MENSA compatible, doté d’une intelligence

10

émotionnelle bien prononcée, intègre et sociable dans ma quête ubermensch, suis je condamné à disparaître avec mes semblables?

Exemples de vices à bannir absolument Les drogues, alcool en excès et tabac inclus, devraient être évitées pour tout homme voulant se surclasser. Ses substances psycho-actives souillent la clarté de l’esprit amenant à prendre des décisions déraisonnables et agir de manière non lucide. Ce qui peut avoir des conséquences dramatiques dans la réalité qui apparaît biaisée par la superficialité de la substance consommée. Je ne parlerai pas de l’aliénation provoquée par l’addiction aux drogues car chacun sait que la privation de liberté n’est pas acceptable pour atteindre l’ubermensch. Les pratiques perverses d’ordre psychiatrique telles que l’homosexualité, le BDSM, scatologie, zoophilie et bien sûr pédophilie qui signent notre fin de race imminente doivent être combattues par tout individu digne d’exister. Je signale que ces pratiques sont condamnées à mort dans les pays qui nous remplacent démographiquement, alors pourquoi nos sociétés occidentales en font l’apologie voire ne les pénalisent pas suffisamment? Pourquoi nos élites pratiquent-elles elles-mêmes ces rites immondes ? Est-ce que la normalité a basculé dans l’immoralité ? Les gens comme vous et moi se sentent terriblement seuls dans cette déchéance globalisée. Nous les bonnes gens, empathiques, simples, pacifiques, instruits, respectueux de l’ordre et de la discipline. À terme, nous sommes voués à l’extermination. Il n’est nul besoin d’effusion de sang pour entamer le processus. Passez quelques années dans la région parisienne pour que votre être intérieur périsse dans les langueurs immuables de la puissante ferveur enivrante et décadente de la capitale française. Vous en sortirez détruit, vide d’énergie et de joie de vivre. Le manque de civisme et l’absence de justice vous fera connaître une asepsie émotionnelle chronique. S’en suivra une longue dépression nerveuse que vous tenterez de contrôler avec des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine qui vous feront prendre du poids mais perdre votre rapport à la réalité. Ces anti dépresseurs vous empêcheront probablement de commettre l’irréparable. Quand bien même cela ne suffise pas, votre médecin vous prescrira des benzodiazépines pour dormir ou lutter contre votre anxiété sociale, vous deviendrez accro, vous essayerez d’arrêter et là vous connaîtrez une descente aux enfers, un cercle vicieux puisque votre

11

vie sera rythmée par ses molécules. Vous êtes pris en étau entre votre dépendance aux drogues et votre esclavagisme économico-racial des temps modernes. Rassurez vous bonnes gens, JE VOUS AI COMPRIS !

Si l’on estime que la France véritable est morte alors est-il possible de la ressusciter depuis les pays européens encore dans la lutte ? Un réveil racial européen serait salvateur afin d’éviter le chaos total et irréversible. Il s’agit d’une stratégie de retrait dans des pays non colonisés et ayant une conscience raciale établie. Par la suite, des alliances peuvent être effectuées avec des pays possédant les mêmes valeurs identitaires que nous, en particulier la Russie, pays des balkans, voire pays asiatiques qui ne verraient pas d’un bon œil que notre arsenal nucléaire passe aux mains de mahométans belliqueux. Nous récupérerons nos territoires conquis tôt ou tard, n’en déplaise à nos ennemis. Nous punirons sévèrement les traîtres à la nation et à la race qui nous ont plongé dans ce chaos infernal. Car oui, on peut dire sans rougir qu’ils nous ont volé notre vie, gâché notre quotidien depuis des décennies, nous condamnent à rester cloîtrés entre quatre murs car la rue est devenue infréquentable. Notre état casanier n’est pas si inutile car nous lisons, nous nous instruisons, nous avons des activités sportives, nous nous conscientisons et nous nous conditionnons à l’avenir sombre qui s’annonce à nous. Quand le temps viendra, nous serons prêts et inflexibles dans notre reconquête.

Je terminerai ce manifeste par un hommage à un grand homme pour expliciter ce regain d’espoir du peuple blanc.

12

Hommage à l’italie de l’ère salvini, qui est un vent d’espoir sur l’europe :

Avé Salvini, le salvateur italien. Grand empereur de la sainte Europe à l’agonie. Libère notre France meurtrie. Puisse ton pouvoir nous guider vers notre salut. Accomplir la quête de notre transcendantale résurrection, Contre cet ordre sectaire, despotique, damné de la terre. Qui rend esclave tous les dissidents. Ceux qui imposent leur soit disant progrès. Ces intellectuels, bureaucrates, censeurs et j’en passe, Imposant des idoles de plus en plus idiotes et dégénérées. Sortant des abîmes d’Hollywood, pervertissant la morale des enfants, Faisant d’eux de sinistres esclaves incapables de penser et d’agir. En les habituant à l’immondice dérive psychiatrique généralisée, Du métissage génocidaire et des religions idéologiques belliqueuses destructrices. O Mattéo, Redore le blason de la moralité qui nous manque tant. Honore nos aïeux condamnés à mort par cet immonde régime. Exhausse nos timides prières, Entends nos bruyantes ferveurs, Pour que plus tard, nous puissions dire à nos progénitures :

« Nous avons survécus à l’idéal mondialiste, Dictature Orwellienne et suprématie financière, Grâce à l’empereur Mattéo Salvini! »