Vous êtes sur la page 1sur 6

Introduction :

Le viscosimètre a chute de bille est un appareil qui permet de calculer la viscosité d’un fluide
par don principe spécial qui consiste a lâcher une bille dans le fluide et on fait les calcules qui
en suivent jusqu’a aboutir a la viscose des fluides demande

Introduction
Un fluide est défini comme étant un milieu continu susceptible de s’écouler, de se comprimer et
n’offre aucune résistance au changement de forme.
Les appareils et les modes opératoires qui seront présentés dans cette brochure visent :
L’’étude de quelques propriétés des liquides ;
L’étude de la statique des liquides ;
L’étude de la dynamique des liquides

I - But
- Détermination de la masse volumique d’un corps et de la poussée d’Archimède
- Détermination du coefficient de viscosité de 3 liquides à l’aide d’un viscosimètre de Hopper, à chute
de bille.
Objectifs :
-Mesurer la viscosité dynamique η d’un fluide newtonien
- Déduire la viscosité cinématique ν

Matériel complémentaire :

Liquide plus ou moins visqueux : nous conseillons l’huile de vaseline (réf. 141003.1L).
1 chiffon ou papier essuie-tout pour éponger le trop plein lors du remplissage.

Matériel nécessaire

MESURE DE LA DENSITE DES LIQUIDES


Éléments des montages Instruments de mesure
d'investigation à réaliser

Support à potence Balance numérique


Tube manométrique thermomètre
Eprouvette graduée.
Liquides : eau ordinaire,
huile, glycérine.

Matériel :
. Éprouvette de 1 L remplie de glycérol ;
. Trois élastiques placés autour de l’éprouvette ;
. Petites billes d’acier calibrées ;
. Un pied à coulisse ;
. Chronomètre ;
. Tige aimantée pour remonter les billes

APPROCHE THEORIQUE
Définition de la densité
La densité, d’une espèce chimique, notée d est le quotient de sa masse volumique par la masse volumique
de l’eau eau. Soit :
Les masses volumiques doivent être exprimées dans les mêmes unités. La densité n’a pas d’unité
LA MASSE VOLUMIQUE : est la quantité de matière qui est contenue dans un volume
donné (l’unité de la masse volumique s’exprime en kg/𝑑𝑚3).
LA DENSITÉ : d’un corps est le rapport de sa masse volumique à celle d’un corps de
référence. Le corps de référence est l’eau pure (1 kg/𝑑𝑚3). La densité s’exprime sans
unité puisqu’il s’agit du rapport de valeurs de même unité.

VISCOSITE DYNAMIQUE : est une grandeur physique qui caractérise la résistance à


l'écoulement laminaire d'un fluide incompressible. (l’unité de viscosité dynamique est
Pa.S)
VISCOSITE CINEMATIQUE : représente la capacité de rétention des particules du
fluide et quantifie sa capacité à s’épancher. (l’unité de viscosité cinématique est m²/s)

La viscosité dynamique : (notée η) est une grandeur physique qui caractérise la


résistance à l’écoulement laminaire (écoulement plus ou moins dans la même direction) d’un
fluide incompressible (eau, huile ou miel par exemple). La viscosité dynamique s’exprime en Pa.s
(pascal seconde) ou en Poiseuille (Pl

La viscosité cinématique : (notée ν) est le quotient de la viscosité dynamique par la


masse volumique du fluide (ν = η/ρ). Elle représente la capacité de rétention des particules du
fluide et quantifie sa capacité à s’épancher (se répandre). La viscosité cinématique s’exprime en
m²/s (homogène à un diffusivité)

LE POIDS : d’un corps est la force qui l’attire vers le centre de la Terre. La force est verticale,
dirigée de haut en bas, et son intensité est fonction de la masse du corps et de l’accélération de la
pesanteur (g) du lieu. (l’unité du poids est le newton (N)).

POUSSEE D’ARCHIMEDE : est la force particulière que subit un corps plongé en tout ou en
partie dans un fluide (liquide ou gaz) soumis à un champ de gravité

APPROCHE THEORIQUE
Afin de déterminer expérimentalement ces coefficients, on fait tomber une bille
métallique de rayon r dans un liquide visqueux. Trois forces principales agissent sur
cette bille :
- Son poids : P = mg = 𝜌𝑏𝑖𝑙𝑙𝑒.𝑉𝑏𝑖𝑙𝑙𝑒.g
- La poussée d’Archimède : 𝑃𝑎 = 𝜌𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒.Vbille . g
- La force de frottement visqueuse donnée par la formule de Stokes : 𝐹𝑓 = 6.𝜋.r.η.v
Sachant que v = vitesse de chute de la bille
Lorsque la bille conserve une vitesse constante, on peut calculer la viscosité
dynamique du liquide par la loi suivante :
η = (𝜌𝑏𝑖𝑙𝑙𝑒−𝜌𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒).𝑉𝑏𝑖𝑙𝑙𝑒.𝑔6.𝜋.𝑟.𝑣
Cette loi dite de Stokes est valable pour des grands récipients. Concernant les petits
récipients cylindriques de rayon R, la formule précédente s’écrira de la manière
suivante :
η = (𝜌𝑏𝑖𝑙𝑙𝑒−𝜌𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒).𝑉𝑏𝑖𝑙𝑙𝑒.𝑔6.𝜋.𝑟.𝑣.1𝜆

APPROCHE THEORIQUE
a. Bilan des forces
i. Poussée d’Archimède
Un solide immergé dans un liquide subit de la part de celui-ci une force appelée « poussée d’Archimède » dont
les
caractéristiques sont les suivantes :
Direction : verticale,
Sens : dirigée vers le haut (inverse du poids),
Intensité : égale à l’intensité du poids du fluide déplacé (pris par le corps immergé).
Son expression est donnée par la relation :
SORDALAB | PARC SUDESSOR - 15 Avenue des Grenots - 91150 ETAMPES - FRANCE
Tél. : +33 1 69 92 26 72 - Fax : +33 1 69 92 26 74 - www.sordalab.com - Mail : info@sordalab.com
Page 3/18
avec :
: la poussée d’Archimède en N, dirigée en sens inverse du poids
: masse volumique du fluide en kg.m-3
: volume de la partie immergée du corps en m3
: accélération de pesanteur en m.s-2 : 9,81 m.s-2
Dans le cas présent, le corps est la bille est elle est totalement immergée. On a donc :
avec le rayon de la bille
D’où l’expression de la Poussée d’Archimède :
ii. Poids de la bille
L’expression du poids de la bille est donnée par :
iii. Force de frottement
Une bille chutant dans un fluide subit une force de frottement visqueux dite force de Stokes s’opposant au
mouvement
de la bille et dont l’intensité évolue avec la vitesse de la bille.
Selon la viscosité du fluide en question, l’intensité de cette force notée suit l’un des 2 modèles suivants
dépendant
tous deux du vecteur vitesse de la bille :
l’intensité de la force évolue proportionnellement à la vitesse de la bille ;
. l’intensité de la force évolue proportionnellement au carré de la
vitesse de la bille ;
Le facteur k est une constante qui dépend de la viscosité du fluide et du rayon de la bille :
b. Projection sur les axes et mise en équation
On applique ensuite la 2nde loi de Newton, dite aussi principe fondamental de la dynamique :

la Poussée d’Archimède :
Tout corps immergé dans un fluide (liquide ou gaz) est soumis à une force verticale ascendante
􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨⃗ , de
valeur égale au poids du volume V du fluide déplacé par le corps immergé :
􀟨􀟨 􀟨􀟨􀟨􀟨⃗ = −􀟨 􀟨
⃗􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨é􀟨􀟨􀟨􀟨é
􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨⃗ = − 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨é􀟨􀟨􀟨􀟨é. 􀟨⃗
􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨⃗ = − 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨. 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨é􀟨􀟨􀟨􀟨é. 􀟨⃗
􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨⃗ = − 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨. 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨é. 􀟨⃗
*􀟨 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 ∶ 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨􀟨 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 􀟨 ∶ 􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨􀟨 = 􀟨
􀟨 􀟨. 􀟨􀟨
b) Forces de frottement fluide :
· Pour des vitesses relativement faibles (régime laminaire) : 􀟨⃗ = − 􀟨. 􀟨⃗
* A savoir : Le coefficient k dépend de la forme, de la surface, de la nature de l’objet ; pour une bille
de rayon r plongée dans un fluide de viscosité h: 􀟨⃗ = −6􀟨hr.􀟨⃗ Formule de Stokes
(valable pour les vitesses faibles)
· Pour des vitesses plus élevées (régime turbulent) : 􀟨⃗= − 􀟨. 􀟨⃗²
· Généralisation, selon la vitesse de l’écoulement, les forces de frottement fluide sont de la
forme : 􀟨⃗= − 􀟨. 􀟨⃗􀟨

Déterminez les paramètres suivants


- La température du fluide
- Le rayon de la bille
- Le volume de la bille
- La masse de la bille
- La masse volumique de la bille
- La distance AB
- Le rayon intérieur du récipient R

Le rayon de

la bille est à mesurer au pied à coulisse en s’aidant du document 1.

Déterminez les paramètres suivants


La température du fluide : …………………………………………………
Le rayon de la bille : ……………………………………………………….
Le volume de la bille :………………………………………………………
La masse de la bille : ……………………………………………………….
La masse volumique de la bille :…………………………………………...
La distance AB : .…………………………………………………………..
Le rayon intérieur du récipient R:

II-Viscosimètre à bille
1) Principe
2) On fait chuter une bille dans un fluide visqueux contenu
dans une
3) éprouvette graduée de diamètre très grand devant celui
de la bille
4) (notations utilisées).
5) Notations utilisées dans la suite :
6) Bille :
7) masse volumique BILLE
8) rayon R
9) Liquide :
10) masse volumique LIQ
11) viscosité dynamique : (valeur pour l’huile utilisée
12) Si la viscosité est suffisante, la bille atteint très
rapidement une
13) vitesse limite de chute constante vLIM et cette
vitesse est assez faible
14) pour que la force de frottement soit décrite par la
loi de Stockes : F 6RvLIM

Conclusion :

1-La viscosité de la plupart des liquides augmente quand leur température baisse.
2* On peut dire que a quelque défaut prées le viscosité sont constantes dans un même
liquide si on varie les billes alors que c’est contraire pour la force de trainée qui varie en fonction du
@de la bille et de son diamètre