Vous êtes sur la page 1sur 20

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université Mohamed El-Bachir El-Ibrahimi de Bordj Bou Arreridj
Faculté des Sciences et de la Technologie
Département d’Électronique

Cours Systèmes DME

2ème Année Master Systèmes des Télécommunications

2018-
2019
Plan de la Présentation
❖Rôle du DME

❖Emetteur et Récepteur

❖Principe de fonctionnement

❖Signaux DME

❖Interrogateur DME

❖Poursuite DME

❖Caractéristiques du DME

❖Avantages & Inconvénients du DME


Radionavigation DME
Lorsque l'aéronef survole la verticale
Rôle du DME de la station sol l'instrument à bord
indique la hauteur de l'aéronef.

DME (Distance Measuring


Equipment) : un transpondeur au
sol qui permet, en répondant
aux interrogations d'un
émetteur-récepteur embarqué,
de calculer avec précision la
distance qui sépare un aéronef
d'une balise au sol en calculant le Un transpondeur est un
temps d’aller et de retour d’une dispositif électronique
impulsion radioélectrique UHF qui émet une réponse
qui se propage entre l'avion et la quand il reçoit une
station sol. La distance obtenue interrogation par radio.
est une distance oblique.
Radio navigation DME
✓Plus l’avion est loin de la balise, plus la distance affichée
Rôle du DME est proche de la distance au sol.
✓Plus l’avion se rapproche de la station, plus la distance
affichée est proche de la hauteur.

A la verticale de la station DME, la distance au sol est nulle.


Mais l’afficheur indique 1,2 nm si l’avion est à 7000 pieds.
Radionavigation DME
Emetteur & Récepteur
❖ Récepteur DME
❖Emetteur DME ➢ Il affiche la distance oblique jusqu’à la
➢Il utilise la gamme des fréquences allant de balise et la vitesse (oblique) de l’avion en
962 Mhz à 1213 Mhz. nœuds (un mille marin).
➢C’est une bande beaucoup plus grande que ➢ Certains récepteurs affichent aussi le
temps restant pour atteindre la verticale de la
celle du VOR. balise DME.
➢Le principe est que l’avion envoie un
message codé à la station au sol.
➢Cette dernière retransmet ce message vers
l’avion.
➢Le récepteur dans l’avion mesure le temps
d’aller et de retour mis par le message pour
estimer la distance entre l’avion et la balise.
➢Le codage est utilisé pour permettre à
l’avion de s’assurer que le message qu’il
reçoit est bien celui qui le concerne. En effet,
la station au sol traite en même temps de
très nombreux messages en provenance de
plusieurs avions (environ une centaine. Au-
delà, la station au sol est saturée).
Radionavigation DME
Emetteur & Récepteur
➢Station sol
Deux versions de station sol DME existent.
❑L'une dite « DME en route »: Elle possède une puissance d'émission de 1 KW. Elle est
généralement associée à un VOR.
❑L'autre version « DME atterrissage »: Elle possède une puissance d’émission de 100W.
généralement associée à un ILS.

• L'antenne de la station de
l'émetteur et du récepteur
est commune.

• Un contrôle permanent
des fréquences d'émission
et de réception est
effectué afin d'éviter les
erreurs.
Radionavigation DME
Emetteur & Récepteur
➢ Instrument de bord

Interface antenne: Elle permet de dissocier la


transmission et la réception du signal hertzien.

Chaîne d'émission: Elle assure l’Elaboration des


signaux modulant et modulé. Elle assure aussi
l’amplification du signal.

Chaîne de réception: Elle assure le changement


de fréquence du signal UHF reçu et la démodulation.

Synthétiseur de fréquence: Il génère les


porteuses d'émission et de réception ainsi que les
signaux de commande nécessaires à la
détermination des stations recherchées.

Calcul et contrôle: Cette fonction élabore (calcul,


correction) et transmet les informations de distance
et de temps à l’afficheur.
Radionavigation DME
Emetteur & Récepteur
Boîtier de commande

Ci-dessous un boitier DME indépendant avec sélection des fréquences,


affichage de la distance, de la vitesse sol et du temps pour rejoindre la
station sol.
- Attention! La vitesse sol et le temps ne seront valables que si l'aéronef
se rapproche ou s'éloigne sur un radial constant de la station et qu'il se
trouve à une distance raisonnable (mesure oblique).
Radionavigation DME
Principe de fonctionnement
❑ Un émetteur à bord de l’aéronef envoie deux paires d’impulsions codées vers la
station au sol sur une fréquence porteuse.
❑ Après un retard de 50µs (pour le canal X) et 56µs (pour la canal Y), la balise sol
transmet à son tour deux paires d’impulsions sur une fréquence décalée de 63Mhz.
❑ Le temps d’aller et de retour de cet échange de signaux est mesuré par l’instrument
DME de l’aéronef puis affiché en nautiques.
Exemple : Si l'aéronef envoie à t 0 une interrogation et reçoit à t 1 la réponse,
le temps mesuré de l'aller et retour est donné par :

et la distance oblique de l'aéronef à la balise sol:


Radionavigation DME
Principe de fonctionnement
❑Pour l'interrogation, le DME utilise la gamme des fréquences UHF entre
962 et 1150 MHz.
❑Pour la réponse, le DME utilise la gamme des fréquences UHF entre 962
et 1213 MHz.
❑La bande 962-1213 MHz est découpée à 126 canaux, numérotés de 1 à
126. Chaque fréquence dispose de 2 canaux, appelés X ou Y selon leur
codage.
❑Codage réponse transpondeur: Un canal codé X répond, après 50µ de
retard, par des paires d’impulsions séparées de 12 µs. Un canal codé Y
répond, avec 56µ de retard, par des paires d’impulsions séparées de 30
µs. Ce qui nous donne 126 canaux codés en X et 126 canaux codés en Y
soit 252 canaux.
❑Fréquences interrogation et transpondeur: Le transpondeur répond en
additionnant ou soustrayant 63 MHz à la fréquence interrogation de
l’aéronef selon le numéro du canal.
❑Exemple : l'aéronef interroge le transpondeur sur le canal 17X soit 1041
MHz
Le transpondeur répondra sur le canal 17X en retranchant 63 MHz à
1041 soit 978 MHz.
Radionavigation DME
Principe de fonctionnement
Quel canal "réponse" ajoute ou retranche 63 MHz ?
➢ Chaque canal, qu’il soit X ou Y dispose donc de deux fréquences séparées de
63 MHz.
➢ Les canaux de 1 à 63, codés en X retranchent 63 MHz à leur fréquence
interrogation.
➢ Les canaux de 1 à 63, codés en Y ajoutent 63 MHz à leur fréquence
interrogation.
➢ Les canaux de 64 à 126, codés en X ajoutent 63 MHz à leur fréquence
interrogation.
➢ Les canaux de 64 à 126, codés en Y retranchent 63 MHz à leur fréquence
interrogation.
Exemple :
❑ Canal 25X ---------> Interrogation = 1049 MHz Réponse-----------> 986 Mhz.
❑ Canal 85X ---------> Interrogation = 1109 MHz Réponse------------> 1172 Mhz.
❑ Canal 25Y ---------> Interrogation = 1049 MHz Réponse-----------> 1112 Mhz.
❑ Canal 85Y ---------> Interrogation = 1109 MHz Réponse------------> 1046 Mhz.
➢ Les canaux de 1 à 16 et de 60 à 69 (X et Y) ne sont pas utilisés car ils
contiennent les fréquences, 1030 MHz et 1090 MHz qui sont réservées aux
radars secondaires du contrôle aérien.
❑ L'IFF (Identification friend or foe) utilise les fréquences 1030MHz pour
l'interrogation et 1090 pour la réponse.
Radionavigation DME
Principe de fonctionnement
Radionavigation DME
Signaux DME
o Toutes les impulsions, calibrées et modulées sont espacées d'un certain temps
entre elles.

o Deux formats de canaux sont actuellement utilisés le Mode X et le Mode Y.


Mode X l'espacement entre 2 impulsions est de 12µs.

o Mode Y l'espacement entre 2 impulsions est de 36µs en interrogation et 30µs en


retour.
Radionavigation DME
Signaux DME
❑En utilisant les 2 modes on
obtient 256 canaux disponibles.
❑Les nouvelles stations sol
peuvent répondre à 100 voire
200 interrogateurs en même
temps, c'est à dire 2700 à 4800
paires d'impulsions par seconde.
❑Les anciens équipements DME
au sol sont généralement limités
à 100 interrogateurs soit 2700
paires.
Radionavigation DME
Signaux DME
En réalité les impulsions émises par l’avion et par la station sol sont de forme
gaussienne et doivent respecter des normes strictes édictées par l'OACI.
- Tm Temps de montée 2,5µs.
- Ti Largeur de l'impulsion à mi- amplitude 3,5µs.
- Td Temps de descente 2,5µs.
Avec une tolérance de plus ou moins 0,5µs.
Radionavigation DME
Interrogateur DME
➢Après l'affichage d'une fréquence manuelle ou automatique, l'interrogateur passe en phase recherche
et émet environ entre 120 et 150 paires impulsions (interrogations) de manière à déterminer un
intervalle de temps constant entre l'émission et le retour du signal.
➢La récurrence des impulsions d'interrogation, affectée de fluctuations aléatoires propres à chaque
équipement de bord, est effectuée dans le but de pouvoir distinguer parmi toutes les impulsions
reçues à bord celles qui sont synchrones des impulsions d'interrogation.
➢Après la transmission de l'impulsion le récepteur écoute les répliques sur une période de 2466µs.
➢Lorsque plus de 50% des paires d'impulsions envoyées sont identifiées en retour par le récepteur de
bord, ce dernier calcule la distance et passe en mode poursuite.
Radionavigation DME
Poursuite DME
➢Dans le mode poursuite 20 ou 30 paires
d'impulsions sont émises par secondes de
façon à actualiser les calculs de distance.

➢Le DME a un rayonnement omnidirectionnel


et sa portée correspond à une portée
optique donc elle augmente avec l'altitude
de l'aéronef, mais elle dépasse rarement les
200Nm (370Km) sur la plupart des appareils.

➢Sa précision est de l'ordre de 0,2 Nm et il est


quasi insensible aux perturbations
atmosphériques.
Radionavigation DME
Indicateur DME
L'indication de distance DME peut alors être affichée sur
le HSI (horizontal situation indicator) ou sur le RMI (Radio
Magnetic Indicator).
Radionavigation DME
Caractéristiques du DME
➢Le DME fonctionne exactement dans la bande qui va de 1025 Mhz à 1150 Mhz à
l'émission
➢Les réponses sont réparties sur deux bandes : une bande basse de 962 Mhz à 1 025
Mhz et une bande haute de 1151 Mhz à 1213 Mhz.
➢Il n'y a aucun risque d'interférence entre les interrogations et les réponses. En outre,
les canaux sont espacés de 63 Mhz.
➢La fréquence utilisée est une fréquence UHF située entre 960 et 1215 Mhz, soit de
962 à 1213 Mhz.
- Au niveau de la récurrence, on distingue :
* Pour l'appareil de bord:
150 paires d'impulsions par seconde pendant la recherche.
25 paires d'impulsions par seconde pendant la poursuite.
* Pour la station au sol :
Compte tenu d'un trafic maximum de 100 avions, la station au sol devra envoyer en
moyenne 2700 paires d'impulsions par seconde. Ainsi, en cas de saturation, ce sont les
signaux les plus proches c'est-à-dire les plus intenses, qui reçoivent une réponse.
Radionavigation DME
Avantages & Inconvénients
Avantages du DME
✓Une bonne précision.
✓Des indications permanentes.
✓Pratiquement insensibles aux
perturbations atmosphériques.
✓Possibilité de faire un circuit d'attente
précis.
Inconvénients du DME
➢La saturation à 100 avions.
➢La portée VFR (Visual flight rules).
➢La distance oblique.