Vous êtes sur la page 1sur 32

N° 03 Mercredi 20 Rabie El Aouel 1435

53ème ANNEE Correspondant au 22 janvier 2014

JOURNAL OFFICIEL
DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS
ARRETES, DECISIONS, AVIS, COMMUNICATIONS ET ANNONCES
(TRADUCTION FRANÇAISE)

Algérie ETRANGER DIRECTION ET REDACTION


Tunisie SECRETARIAT GENERAL
(Pays autres DU GOUVERNEMENT
ABONNEMENT Maroc que le Maghreb)
ANNUEL Libye WWW. JORADP. DZ
Mauritanie Abonnement et publicité:
IMPRIMERIE OFFICIELLE
1 An 1 An Les Vergers, Bir-Mourad Raïs, BP 376
ALGER-GARE
Tél : 021.54.35..06 à 09
Edition originale….........…........…… 1070,00 D.A 2675,00 D.A 021.65.64.63
Fax : 021.54.35.12
Edition originale et sa traduction..... 2140,00 D.A 5350,00 D.A C.C.P. 3200-50 ALGER
(Frais d'expédition en sus) TELEX : 65 180 IMPOF DZ
BADR: 060.300.0007 68/KG
ETRANGER: (Compte devises)
BADR: 060.320.0600 12

Edition originale, le numéro : 13,50 dinars. Edition originale et sa traduction, le numéro : 27,00 dinars.
Numéros des années antérieures : suivant barème. Les tables sont fournies gratuitement aux abonnés.
Prière de joindre la dernière bande pour renouvellement, réclamation, et changement d'adresse.
Tarif des insertions : 60,00 dinars la ligne
20 Rabie El Aouel 1435
2 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

SOMMAIRE

DECRETS
Décret présidentiel n° 13-449 du 27 Safar 1435 correspondant au 30 décembre 2013 portant transfert de crédits au budget de
fonctionnement du ministère de l’intérieur et des collectivités locales................................................................................... 3
Décret présidentiel n° 13-450 du 27 Safar 1435 correspondant au 30 décembre 2013 portant transfert de crédits au budget de
fonctionnement du ministère de l’agriculture et du développement rural............................................................................... 3
Décret exécutif n° 13-451 du 27 Safar 1435 correspondant au 30 décembre 2013 portant virement de crédits au sein du budget
de fonctionnement du ministère de l’éducation nationale........................................................................................................ 4
Décret exécutif n° 14-03 du 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 15 janvier 2014 fixant le statut de l’office national du
parc culturel de Tindouf........................................................................................................................................................... 7
Décret exécutif n° 14-04 du 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 15 janvier 2014 fixant le statut de l'office national du
parc culturel de l'Atlas saharien............................................................................................................................................... 12
Décret exécutif n° 14-05 du 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 15 janvier 2014 fixant le statut de l'office national du
parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt.................................................................................................................................. 18

DECISIONS INDIVIDUELLES
Décret présidentiel du 27 Moharram 1435 correspondant au 1er décembre 2013 portant changement de nom............................... 24
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 mettant fin aux fonctions d’un chargé d’études et de
synthèse au cabinet de l’ex-secrétaire d’Etat auprès du ministre de la prospective et des statistiques chargé des
statistiques................................................................................................................................................................................ 28
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 mettant fin à des fonctions au titre du ministère de
l’intérieur et des collectivités locales....................................................................................................................................... 28
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 mettant fin aux fonctions du secrétaire général auprès
du chef de daïra de M’Sila....................................................................................................................................................... 28
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 mettant fin à des fonctions au titre du ministère des
finances.................................................................................................................................................................................... 28
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 mettant fin à des fonctions au titre du ministère des
affaires religieuses et des wakfs............................................................................................................................................... 29
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 portant nomination du chef de daïra de Chemini à la
wilaya de Béjaïa...................................................................................................................................................................... 29
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 portant nomination au titre du ministère des finances. 29
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au 23 décembre 2013 portant nomination au titre du ministère des affaires
religieuses et des wakfs............................................................................................................................................................ 29

ARRETES, DECISIONS ET AVIS

CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Décision n° 01/d.CC/14 du 5 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 7 janvier 2014 relative au remplacement d’un député à
l’Assemblée populaire nationale.............................................................................................................................................. 30

MINISTERE DE LA JUSTICE

Arrêté du 14 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 16 janvier 2014 portant désignation des membres de la commission
électorale de la wilaya de Sidi Bel Abbes en vue de l'élection partielle pour le remplacement d'un membre élu du Conseil
de la Nation.............................................................................................................................................................................. 30
Arrêté du 14 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 16 janvier 2014 portant désignation des membres et du secrétaire du
bureau de vote de la wilaya de Sidi Bel Abbes en vue de l'élection partielle pour le remplacement d'un membre élu du
Conseil de la Nation................................................................................................................................................................. 31

MINISTERE DE L'HABITAT, DE L'URBANISME ET DE LA VILLE

Arrêté du 7 Chaâbane 1434 correspondant au 16 juin 2013 portant approbation du document technique réglementaire D.T.R
C 2.4.7 "REGLEMENT NEIGE ET VENT « RNV / VERSION 2013 »"............................................................................. 31
Arrêté du 7 Chaâbane 1434 correspondant au 16 juin 2013 portant approbation du document technique réglementaire D.T.R E
7.1 « Travaux d'exécution de vitrerie et de miroiterie ».......................................................................................................... 32
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 3

DECRETS

Décret présidentiel n° 13-449 du 27 Safar 1435 Décret présidentiel n° 13-450 du 27 Safar 1435
correspondant au 30 décembre 2013 portant correspondant au 30 décembre 2013 portant
transfert de crédits au budget de fonctionnement transfert de crédits au budget de fonctionnement
du ministère de l’intérieur et des collectivités du ministère de l’agriculture et du
locales. développement rural.
———— ————

Le Président de la République, Le Président de la République,


Sur le rapport du ministre des finances, Sur le rapport du ministre des finances,
Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8° et 125 Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8° et 125
(alinéa 1er) ; (alinéa 1er) ;
Vu la loi n° 84-17 du 7 juillet 1984, modifiée et Vu la loi n° 84-17 du 7 juillet 1984, modifiée et
complétée, relative aux lois de finances ; complétée, relative aux lois de finances ;
Vu la loi n° 12-12 du 12 Safar 1434 correspondant au Vu la loi n° 12-12 du 12 Safar 1434 correspondant au
26 décembre 2012 portant loi de finances pour 2013 ; 26 décembre 2012 portant loi de finances pour 2013 ;

Vu le décret présidentiel du 11 Rabie El Aouel 1434 Vu le décret présidentiel du 11 Rabie El Aouel 1434
correspondant au 23 janvier 2013 portant répartition des correspondant au 23 janvier 2013 portant répartition des
crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, par crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, par
la loi de finances pour 2013, au budget des charges la loi de finances pour 2013, au budget des charges
communes ; communes ;

Vu le décret exécutif n° 13-50 du 11 Rabie El Aouel Vu le décret exécutif n° 13-60 du 11 Rabie El Aouel
1434 correspondant au 23 janvier 2013 portant répartition 1434 correspondant au 23 janvier 2013 portant répartition
des crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, des crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement,
par la loi de finances pour 2013, au ministre de l’intérieur par la loi de finances pour 2013, au ministre de
et des collectivités locales ; l’agriculture et du développement rural ;

Décrète : Décrète :

Article 1er. — Il est annulé, sur 2013, un crédit de huit Article 1er. — Il est annulé, sur 2013, un crédit de
quatre milliards neuf cent six millions de dinars
millions huit cent mille dinars (8.800.000 DA),
(4.906.000.000 DA), applicable au budget des charges
applicable au budget des charges communes et au chapitre communes et au chapitre n° 37-91 « Dépenses
n° 37-91 « Dépenses éventuelles — Provision groupée ». éventuelles — Provision groupée ».

Art. 2. — Il est ouvert, sur 2013, un crédit de huit Art. 2. — Il est ouvert, sur 2013, un crédit de
millions huit cent mille dinars (8.800.000 DA), applicable quatre milliards neuf cent six millions de dinars
au budget de fonctionnement du ministère de (4.906.000.000 DA), applicable au budget de
l’intérieur et des collectivités locales et au chapitre fonctionnement du ministère de l’agriculture et du
n° 34-04 « Administration centrale — Charges annexes ». développement rural et aux chapitres énumérés à l’état
annexé au présent décret.
Art. 3. — Le ministre des finances et le ministre d’Etat,
Art. 3. — Le ministre des finances et le ministre de
ministre de l’intérieur et des collectivités locales sont
l’agriculture et du développement rural, sont chargés,
chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du
chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent
présent décret qui sera publié au Journal officiel de la décret qui sera publié au Journal officiel de la République
République algérienne démocratique et populaire. algérienne démocratique et populaire.

Fait à Alger, le 27 Safar 1435 correspondant au Fait à Alger, le 27 Safar 1435 correspondant au
30 décembre 2013. 30 décembre 2013.

Abdelaziz BOUTEFLIKA. Abdelaziz BOUTEFLIKA.


20 Rabie El Aouel 1435
4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

TABLEAU ANNEXE

Nos DES LIBELLES CREDITS OUVERTS


CHAPITRES EN DA

MINISTERE DE L’AGRICULTURE
ET DU DEVELOPPEMENT RURAL

SECTION I
ADMINISTRATION CENTRALE

SOUS-SECTION I
SERVICES CENTRAUX

TITRE IV
INTERVENTIONS PUBLIQUES

4ème Partie
Action économique — Encouragements et interventions
44-34 Contribution à l’office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).......... 3.538.000.000
44-53 Contribution à l’office algérien interprofessionnel du lait (ONIL).................... 1.368.000.000
Total de la 4ème partie...................................................................... 4.906.000.000
Total du titre IV................................................................................. 4.906.000.000
Total de la sous-section I................................................................... 4.906.000.000
Total de la section I........................................................................... 4.906.000.000
Total des crédits ouverts au ministre de l’agriculture et du
développement rural.................................................................. 4.906.000.000

Décret exécutif n° 13-451 du 27 Safar 1435 Décrète :


correspondant au 30 décembre 2013 portant
virement de crédits au sein du budget de
fonctionnement du ministère de l’éducation Article 1er. — Il est annulé, sur 2013, un crédit de trois
nationale. milliards de dinars (3.000.000.000 DA), applicable au
———— budget de fonctionnement du ministère de l’éducation
nationale et aux chapitres énumérés à l’état « A » annéxé
au présent décret.
Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre des finances, Art. 2. — Il est ouvert, sur 2013, un crédit de trois
milliards de dinars (3.000.000.000 DA), applicable au
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 budget de fonctionnement du ministère de l’éducation
(alinéa 2) ; nationale et aux chapitres énumérés à l’état « B » annexé
au présent décret.
Vu la loi n° 84-17 du 7 juillet 1984, modifiée et
complétée, relative aux lois de finances ;
Art. 3. — Le ministre des finances et le ministre de
Vu la loi n° 12-12 du 12 Safar 1434 correspondant au l’éducation nationale, sont chargés, chacun en ce qui le
26 décembre 2012 portant loi de finances pour 2013 ; concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié
au Journal officiel de la République algérienne
Vu le décret exécutif n° 13-59 du 11 Rabie El Aouel démocratique et populaire.
1434 correspondant au 23 janvier 2013 portant répartition
des crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, Fait à Alger, le 27 Safar 1435 correspondant au
par la loi de finances pour 2013, au ministre de 30 décembre 2013.
l’éducation nationale ;

Après approbation du Président de la République ; Abdelmalek SELLAL.


20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 5

TABLEAU ANNEXE « A »

Nos DES LIBELLES CREDITS ANNULES


CHAPITRES EN DA

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

SECTION I
SECTION UNIQUE

SOUS-SECTION II
SERVICES DECONCENTRES DE L’ETAT

TITRE III
MOYENS DES SERVICES

1ère Partie
Personnel — Rémunérations d’activités
31-11 Services déconcentrés de l’Etat — Traitements d’activités.............................. 360.000.000
31-12 Services déconcentrés de l’Etat — Indemnités et allocations diverses............. 690.000.000

Total de la 1ère partie........................................................................ 1.050.000.000

Total du titre III.................................................................................. 1.050.000.000

Total de la sous-section II................................................................. 1.050.000.000

SOUS-SECTION III
ETABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL,
SECONDAIRE ET TECHNIQUE

TITRE III
MOYENS DES SERVICES

1ère Partie
Personnel — Rémunérations d’activités
31-22 Services déconcentrés de l’Etat — Etablissements d’enseignement
31-32 fondamental — Indemnités et allocations diverses........................................ 280.000.000
Services déconcentrés de l’Etat — Etablissemnts d’enseignement secondaire
et technique — Indemnités et allocations diverses......................................... 1.670.000.000

Total de la 1ère partie........................................................................ 1.950.000.000

Total du titre III.................................................................................. 1.950.000.000

Total de la sous-section III................................................................. 1.950.000.000

Total de la section I............................................................................ 3.000.000.000

Total des crédits annulés................................................................. 3.000.000.000


20 Rabie El Aouel 1435
6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

TABLEAU ANNEXE « B »

Nos DES LIBELLES CREDITS OUVERTS


CHAPITRES EN DA

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

SECTION I
SECTION UNIQUE

SOUS-SECTION II
SERVICES DECONCENTRES DE L’ETAT

TITRE III
MOYENS DES SERVICES

1ère Partie
Personnel — Rémunérations d’activités
31-13 Services déconcentrés de l’Etat — Personnel contractuel — Rémunérations —
Prestations à caractère familial et cotisations de sécurité sociale.................... 10.000.000
Total de la 1ère partie........................................................................ 10.000.000
Total du titre III.................................................................................. 10.000.000
Total de la sous-section II................................................................. 10.000.000
SOUS-SECTION III
ETABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL,
SECONDAIRE ET TECHNIQUE

TITRE III
MOYENS DES SERVICES

1ère Partie
Personnel — Rémunérations d’activités
31-21 Services déconcentrés de l’Etat — Etablissements d’enseignement
fondamental — Traitements d’activités.......................................................... 830.000.000
31-23 Services déconcentrés de l’Etat — Etablissements d’enseignement
fondamental — Personnel contractuel — Rémunérations — Prestations à
caractère familial et cotisations de sécurité sociale........................................ 175.000.000
31-31 Services déconcentrés de l’Etat — Etablissements d’enseignement
secondaire et technique — Traitements d’activités........................................ 1.385.000.000
Total de la 1ère partie........................................................................ 2.390.000.000
3ème Partie
Personnel — Charges sociales
33-23 Services déconcentrés de l’Etat — Etablissements d’enseignement
fondamental — Sécurité sociale..................................................................... 600.000.000
Total de la 3ème partie...................................................................... 600.000.000
Total du titre III.................................................................................. 2.990.000.000
Total de la sous-section III................................................................. 2.990.000.000
Total de la section I............................................................................ 3.000.000.000
Total des crédits ouverts................................................................. 3.000.000.000
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 7

Décret exécutif n° 14-03 du 13 Rabie El Aouel 1435 Vu le décret exécutif n° 09-408 du 12 Dhou El Hidja 1430
correspondant au 15 janvier 2014 fixant le statut correspondant au 29 novembre 2009 portant création,
de l’office national du parc culturel de Tindouf. organisation et fonctionnement de l’office national du
———— parc culturel de Tindouf ;

Le premier ministre Après approbation du Président de la République ;

Sur le rapport de la ministre de la culture ;


Décrète:
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125
(alinéa 2) ;
CHAPITRE 1 er
Vu la loi n° 90-21 du 15 août 1990, modifiée et DISPOSITIONS GENERALES
complétée, relative à la comptabilité publique ;
Section 1
Vu la loi n° 90-25 du 18 novembre 1990, modifiée et
complétée, portant orientation foncière ; Le parc culturel de Tindouf

Vu la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419 correspondant au


15 juin 1998 relative à la protection du patrimoine Article 1er. — Le présent décret à pour objet de fixer le
culturel, notamment son article 40 ; statut de l’office national du parc culturel de Tindouf.

Vu la loi n° 99-06 du 18 Dhou El Hidja 1419 Art. 2. — Au sens de la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419
correspondant au 4 avril 1999 fixant les règles régissant correspondant au 15 juin 1998 relative à la protection du
l’activité de l’agence de tourisme et de voyage ; patrimoine culturel, le parc culturel est un espace
d’indissociabilité du naturel et du culturel. Il est observé et
Vu la loi n° 02-08 du 25 Safar 1423 correspondant au 8
appréhendé dans une perspective écologique et culturelle
mai 2002, modifiée, relative aux conditions de création
(éco-culturelle) en tant qu’objet culturel et oeuvre
des villes nouvelles et de leur aménagement ;
collective en continuelle recomposition, un produit
Vu la loi n° 03-01 du 16 Dhou El Hidja 1423 historique des interrelations entre les populations, leurs
correspondant au 17 février 2003 relative au activités, leurs représentations mentales et
développement durable du tourisme ; l’environnement qu’elles partagent.

Vu la loi n° 03-03 du 16 Dhou El Hidja 1423 Il est le lieu ou se combinent et se juxtaposent les
correspondant au 17 février 2003, modifiée, relative aux territorialités administratives et historiques, celles qui
zones d’expansion et sites touristiques ; perpétuent les traditions et les cultures ancestrales.

Vu l’ordonnance n° 06-03 du 19 Joumada Ethania 1427


correspondant au 15 juillet 2006 portant statut général de Art. 3. — Le parc culturel de Tindouf, d’une superficie
la fonction publique ; de 168.000 km2, est délimité conformément au plan de
délimitation annexé à l’original du présent décret comme
Vu la loi n° 11-10 du 20 Rajab 1432 correspondant au suit :
22 juin 2011 relative à la commune ;
— Au nord-est : par la wilaya de Béchar ;
Vu la loi n° 12-07 du 28 Rabie EI-Aouel 1433
correspondant au 21 février 2012 relative à la wilaya ; — Au nord-ouest : par la frontière du Royaume du
Maroc ;
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant — Au sud : par la frontière de la République Islamique
nomination des membres du Gouvernement ; de Mauritanie ;

— Au sud-est : par la wilaya d’Adrar ;


Vu le décret exécutif n° 08-159 du 22 Joumada El Oula
1429 correspondant au 28 mai 2008 portant création et — Au sud-ouest : par la frontière de la République
délimitation du parc culturel de Tindouf ; Arabe Sahraouie Démocratique.
Vu le décret exécutif n° 08-383 du 28 Dhou El Kaada
1429 correspondant au 26 novembre 2008 portant statut Art. 4. — les coordonnées géographiques du parc
particulier des fonctionnaires appartenant aux corps culturel de Tindouf sont fixées conformément au tableau
spécifiques de la culture ; suivant :
20 Rabie El Aouel 1435
8 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

POINTS LATITUDE LONGITUDE

Touiraf Bouâam 27° 49'15,85"N 7° 50'2,50"O


Point 75 27° 9'17,70"N 8° 25'28,62"O
Ouadiate Nehair 27° 31'51,21"N 8° 11'37,98"O
Tafgoumet 28° 31'6,86"N 8° 29'16,31"O
Oued El Ma 28° 27'28,05"N 8° 8'46,81"O
Oued Djebilet 26° 44'35,74"N 7° 16'1,72"O
Erg Iguidi 26° 53'5,72"N 5° 51'56,69"O
Sefiat 27° 07'36,221"N 7° 08'3,101"O
Oum Karkour 26° 5'41,16"N 4° 52'20,55"O
El Mourat 26° 15'53,72"N 4° 4'59,50"O
Koudiat Laghnem 27° 5'59,53"N 4° 22'20,59"O
Nouamer 27° 20'44,94"N 3° 42'20,18"O
Oued Oum El Assel 28° 36'47,24"N 6° 58'42,03"O
Oum Touabaâ 28° 40'46,64"N 5° 59'11,26"O
Bouagba 28° 48'45,30"N 7° 4015,52"O
Oum Aouich 29° 5'32,43"N 7° 7'59,61"O
Souihat 28° 56'31,99"N 7° 21'10,51"O
Oued Khebi 29° 11'20,85"N 5° 4'5,92"O
Hassiane Chaâmba 29° 40'18,19"N 4° 30'28,36"O

Art. 5. — La zonation territoriale du parc culturel de — de coordonner, avec les secteurs intervenant à
Tindouf est fixée par le plan général d’aménagement du l’intérieur des limites du parc culturel, les actions ayant
parc culturel, qui se substitue au plan d’occupation du sol pour objet le patrimoine éco-culturel ;
pour la zone considérée.
— d’élaborer le plan général d’aménagement du parc
Section 2 culturel ;
L’office national du parc culturel de Tindouf — de protéger le parc culturel contre toute intervention
susceptible d’altérer son aspect ou d’entraver son
Art. 6. — L’office national du parc culturel de Tindouf évolution naturelle ;
est un établissement public à caractère administratif, doté — d'appliquer la règlementation concernant l’utilisation
de la personnalité morale et de l’autonomie financière, et l’exploitation du patrimoine éco-culturel ;
désigné ci-après " l’office ".
L’office est placé sous la tutelle du ministre chargé de — de prendre toute mesure nécessaire à
la culture. l’aménagement, la sécurisation et la mise en valeur du
patrimoine éco-culturel du parc culturel ;
Art. 7. — Le siège de l'office est fixé à Tindouf, wilaya
de Tindouf. — d’assurer les missions de communication par la
diffusion d’informations, sous différents supports
Art. 8. — L'office a pour mission la protection, la d’information, sur la protection, la conservation et la mise
sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel et en valeur du parc culturel
naturel des territoires compris dans les limites du parc
culturel et notamment l'élaboration du plan général — de participer aux manifestations scientifiques et
d'aménagement (PGA) qui est un outil de planification et culturelles nationales et internationales ayant pour objet la
un instrument de protection qui réalise la cohérence entre valorisation du patrimoine éco-culturel du parc culturel.
les dimensions naturelles et culturelles.
A ce titre, il est chargé notamment : CHAPITRE 2
— de dresser l’inventaire du patrimoine éco-culturel du ORGANISATION ET FONCTIONEMENT
parc culturel et d’en faire l’étude,
Art. 9. — L’office est dirigé par un directeur,
— de mener des études sur la préservation et la administré par un conseil d’orientation et doté d’un comité
conservation du patrimoine éco-culturel du parc culturel ; scientifique et technique.
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 9

Art. 10. — L’office est organisé en : — Le représentant du ministre chargé des finances ;
— Structures du siège, — Le représentant du ministre chargé de l’énergie et
— Structures hors siège. des mines ;
— Le représentant du ministre chargé de l’agriculture et
Section 1 du développement rural ;
Des structures de l'office — Le représentant du ministre chargé des ressources en
Art. 11. — Les structures du siège sont organisées sous eau ;
forme de départements, services et sections chargés des — Le représentant du ministre chargé des travaux
missions techniques, scientifiques, administratives, publics ;
d'’animation, d’information et de communication en — Le représentant du ministre chargé de l’habitat, de
liaison avec les divers domaines d’intervention du parc l’urbanisme et de la ville ;
culturel.
— Le représentant du ministre chargé de
Art. 12. — Les structures hors siège sont organisées l’aménagement du territoire et de l’environnement ;
sous forme de divisions, de subdivisons et de postes de
contrôle et de surveillance, chargés des missions de — Le représentant du ministre chargé de
contrôle, de surveillance, de conseil et de suivi des actions l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ;
et activités en relation avec son domaine de compétence. — Le représentant du ministre chargé du tourisme et de
l’artisanat ;
Ces divisions sont dotées de moyens humains, matériels
et logistiques adaptés à la dimension territoriale et aux — Le représentant du wali ;
potentialités et caractéristiques patrimoniales. — Les représentants des assemblées populaires des
L’office comprend six (6) divisions situées à : communes concernées ;
— Tindouf. — Le représentant de l’assemblée populaire de la
wilaya concernée.
— Garet Djebilet.
— Chenachne . Le directeur de l’office assiste aux réunions du conseil
d’orientation avec voix consultative et en assure le
— Oum El Assel. secrétariat.
— Hassi Mounir. Le conseil d’orientation peut faire appel à toute
— Hassi Khbi. personne susceptible de l’éclairer dans ses travaux.
L’office peut créer d’autres divisions établies sur le Art. 17. — Le conseil d’orientation de l’office délibère,
territoire du parc culturel de Tindouf par arrêté conjoint notamment, sur :
du ministre chargé de la culture, du ministre chargé des
— Les projets de règlement intérieur et d’organisation
finances et de l’autorité chargée de la fonction publique.
interne de l’office ;
Art. 13. — la création de la division est subordonnée à — Les programmes d’activités annuels et pluriannuels
la prédominance et l’importance du patrimoine ainsi que les bilans d’activités de l’année écoulée ;
éco-culturel se trouvant au niveau d’une aire
géographique dans les limites du parc culturel, et ce, du — L’acceptation des dons et legs ;
point de vue culturel, naturel, écologique et paysager. — Les états prévisionnels des recettes et des dépenses ;
Art. 14. — Les chefs de départements et les chefs de — Le rapport annuel d’activités du budget et du compte
divisions sont désignés par arrêté du ministre chargé de la administratif et du compte de gestion
culture sur proposition du directeur de l’office. — Le projet de budget de l’office ;
II est mis fin à leurs fonctions dans les mêmes formes. — Les comptes annuels.
Art. 15. — L’organisation interne de l’office est fixée Il donne son avis sur toutes les questions qui lui sont
par arrêté conjoint du ministre chargé de la culture, du soumises par le directeur de l’office.
ministre chargé des finances et de l’autorité chargée de la
fonction publique. Art. 18. — Les membres du conseil d’orientation de
l’office sont nommés pour une durée de cinq (5) ans
renouvelable. En cas d’interruption du mandat de l’un des
Section 2
membres, celui-ci est remplacé par un nouveau membre
Du conseil d'orientation selon les mêmes formes jusqu'à l’expiration du mandat.
Art. 16. — Le conseil d’orientation de l’office La liste nominative des membres du conseil
comprend les membres suivants : d'orientation est fixée par arrêté du ministre chargé de la
— Le représentant du ministre chargé de la culture, culture.
président ; Art. 19. — Le conseil d’orientation de l’office se réunit
— Le représentant du ministre d’Etat, chargé de en session ordinaire une (1) fois par an, sur convocation
l'intérieur et des collectivités locales ; de son président.
— Le représentant du vice-ministre de la défense Le conseil peut se réunir en session extraordinaire à la
nationale, chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale demande de son président ou des deux tiers (2/3) de ses
Populaire ; membres.
20 Rabie El Aouel 1435
10 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

Les convocations, accompagnées de l’ordre du jour, Section 4


sont adressées au moins quinze (15) jours avant la date de Du comité scientifique et technique
la réunion. Ce délai peut être réduit pour les sessions
extraordinaires sans être inférieur à huit (8) jours. Art. 24. — L’office est doté d’un comité scientifique et
Art. 20. — Le conseil d’orientation de l’office ne peut technique qui émet des avis et des recommandations sur
délibérer valablement que si les deux tiers (2/3), au moins, les plans d’action et les programmes d’activités
de ses membres sont présents. Si le quorum n’est pas scientifiques et techniques de l’office.
atteint, une nouvelle réunion a lieu dans un délai de huit Art. 25. — Le comité scientifique et technique est
(8) jours. présidé par le directeur de l’office,
Dans ce cas, le conseil d’orientation de l’office délibère
valablement quel que soit le nombre des membres La composition du comité scientifique et technique et
présents. son fonctionnement sont fixés par arrêté du ministre
chargé de la culture sur proposition du directeur. Les
Les délibérations du conseil d’orientation sont prises à membres du comité scientifique et technique sont choisis
la majorité des voix. En cas de partage égal des voix, celle sur la base de leurs compétences en rapport avec les
du président est prépondérante. champs d’intervention des parcs culturels et désignés pour
Art. 21. — Les délibérations du conseil d’orientation de une durée de trois (3) années renouvelable.
l’office font l’objet de procès-verbaux, consignés sur un Art. 26. — Le comité scientifique et technique peut
registre spécial coté et paraphé par le président. faire appel, dans le cadre de ses activités, à toute
Les procès-verbaux des réunions sont communiqués à compétence en vue de l’éclairer dans ses travaux.
l’autorité de tutelle pour approbation dans les huit (8) Art. 27. — Le comité scientifique et technique élabore
jours qui suivent. et adopte son règlement intérieur.
Section 3 Art. 28. — Le comité scientifique et technique établit, à
Du directeur l’issue de chaque session, un rapport d’évaluation
scientifique qui est soumis au directeur de l’office, lequel
Art. 22. — Le directeur de l’office est nommé par en fait communication à l’autorité de tutelle.
décret sur proposition du ministre chargé de la culture
parmi les personnalités jouissant d’une expérience dans CHAPITRE 3
les missions scientifiques et techniques ayant un lien avec
les différents domaines d’intervention du parc culturel. REGLEMENTATION APPLIQUEE DANS
LES LIMITES DU PARC CULTUREL DE TINDOUF
Il est mis fin à ses fonctions dans les mêmes formes.
Art. 23. — Le directeur de l’office est chargé d’assurer Section 1
la gestion de l’office, il est ordonnateur du budget. Aménagement du parc culturel et modalités d’accès
A ce titre, il est chargé notamment : Art. 29. — le directeur de l'office du parc est chargé
— d’élaborer les projets de règlement intérieur et d'élaborer un plan général d'aménagement du parc qui doit
d’organisation interne de l’office ; comprendre, notamment :
— d’élaborer le plan d’aménagement du parc en — la détermination des zones de protection ;
coordination avec les secteurs concernés et de le — la désignation des sites ouverts à la visite ;
soumettre au conseil d’orientation ;
— la fixation des postes de surveillance et de contrôle ;
— d’assurer la mise en oeuvre des décisions et
recommandations du conseil d’orientation ; — l’aménagement et le balisage des pistes et sentiers
desservant les sites ouverts à la visite ;
— d’élaborer les programmes d’activités annuels et
pluriannuels ; — la signalisation générale et spécifique des différentes
zones de protection.
— d’agir au nom de l’office et de le représenter devant
la justice et dans tous les actes de la vie civile ; Art. 30. — L’accès à l’intérieur du parc culturel de
Tindouf s’effectue par les postes de contrôle et de
— d’élaborer le projet de budget, d’engager et
surveillance, installés à :
d’ordonner les dépenses ;
— Touiraf Bouâam, lieu-dit Point 75, Ouadiate Nehair,
— d’établir les états prévisionnels des recettes et des
Tafgoumet, Oued El Ma ( Division de Tindouf ).
dépenses ;
— Oued djebilet, Erg Iguidi, Sefiat ( Division de Garat
— de passer tout marché, convention, contrat ou accord
Djebilet ).
dans le cadre de la réglementation en vigueur ;
— Oum Karkour, El Mourat, Koudiat Laghnem,
— d’exercer l’autorité hiérarchique sur l’ensemble du
personnel de l’office et de nommer aux postes pour Nouamer ( Division de Chenachène ).
lesquels un autre mode de nomination n'est pas prévu ; — Oued Oum El Assel, Oum Touabaâ, ( Division
— de préparer les réunions du conseil d’orientation et d'Oum El Assel ).
du comité scientifique et technique ; — Bou Akba, Oum Aouich, Souihat (Division de Hassi
— d’établir le rapport annuel d’activités qu’il adresse à Mounir).
l’autorité de tutelle après approbation du conseil — Oued Khbi, Hassiane Chaâmba ( Division de Hassi
d’orientation. Khbi).
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 11

D’autres postes de contrôle et de surveillance peuvent Art. 38. — Toute activité touristique effectuée par les
être créés en tant que de besoin, par arrêté conjoint du agences de tourisme agréées dans les zones de protection
ministre chargé de la culture, du ministre chargé des fixées par le plan général d’aménagement du parc culturel
finances et de l’autorité chargée de la fonction publique. est soumise à une autorisation préalable de l’office du
parc et, dans le cadre de l’exercice de leurs activités, les
Art. 31. — Les droits d'entrée au parc culturel Tindouf agences de tourisme agréées doivent veiller au respect
sont fixés par arrêté conjoint du ministre chargé de la de la réglementation en vigueur par les touristes,
culture et du ministre chargé des finances. notamment :
Section 2 — la non-utilisation d’appareils professionnels pour les
prises de vues photographiques ;
Dispositions relatives aux activités
dans le parc culturel — l’interdiction de port et d’utilisation de matériels et
appareils scientifiques ;
Art. 32. — Les activités pastorales et d’artisanat rural et — l’interdiction d’établissement de relevés, de fouilles,
traditionnel, dans les zones de protection fixées par le plan de sondages et de prises d’échantillons relatifs au
général d'aménagement du parc culturel, sont autorisées patrimoine éco-culturel du parc culturel.
sous réserve du respect des prescriptions édictées par
Les agences de tourisme agréées sont tenues de veiller à
l’autorité gestionnaire du parc aux fins de protection des
l'application des lois relatives à la protection du
espèces animales ou végétales et des zones
patrimoine éco-culturel ainsi qu'à l'application des
particulièrement sensibles.
dispositions du présent décret.
Art. 33. — L’office est habilité, dans les limites de ses
compétences, en coordination avec les secteurs concernés, Section 3
à superviser l’évaluation des impacts relatifs aux projets Contrôle et sanctions
de développement, d’infrastructures, d’installations et tous
travaux et programmes de construction et d’aménagement Art. 39. — Sont considérés comme atteintes au
dans les zones de protection fixées par le plan général patrimoine éco-culturel dans les zones de protection fixées
d'aménagement du parc culturel ayant des incidences sur par le plan général d’aménagement du parc culturel :
les écosystèmes, les patrimoines naturels, les paysages, les
sites et réserves archéologiques, les monuments — toute utilisation du nom du parc, totale ou partielle, à
historiques et les secteurs sauvegardés. des fins commerciales sans autorisation préalable de
l’office ;
Art. 34. — Sans préjudice des dispositions — toute publication non autorisée sur le patrimoine
réglementaires relatives à l’exploitation des carrières et éco-culturel du parc culturel ;
sablières, l’office, doit être consulté dans la désignation
des carrières et sablières dont l’implantation est envisagée — toute intervention sur les biens culturels matériels
dans les zones de protection fixées par le plan général classés et/ou proposés au classement ou inscrits sur la liste
d’aménagement du parc culturel. de l'inventaire supplémentaire sans autorisation préalable
du ministère chargé de la culture ;
Art. 35. — La réalisation des activités professionnelles, — toute détérioration et/ou mutilation des biens
cinématographiques, photographiques, radiophoniques, culturels mobiliers et immobiliers, des milieux et du
télévisuelles ou d'organisation de spectacles à l’intérieur patrimoine paysager du parc culturel ;
des zones de protection fixées par le plan général
d’aménagement du parc culturel est soumise à une — toute occupation ou utilisation des sites éco-culturels
autorisation préalable des services concernés du ministère non conforme aux dispositions du présent décret ;
chargé de la culture et font l’objet d’une convention avec — toute découverte fortuite ou lors de travaux de
l’autorité gestionnaire de l’office. recherche sur le patrimoine culturel et naturel non
Art. 36. — Tous travaux de recherche, prospection, déclarée à l'office ;
échantillonnage, fouilles, sondage et relevés à l’intérieur — tout ramassage de biens culturels mobiliers et
des différentes zones de protection fixées par le plan naturels dans le parc culturel ;
général d’aménagement du parc culturel, sont soumis à — toute destruction et tout prélèvement de minéraux et
une autorisation préalable du ministre chargé de la culture fossiles dans le parc culturel non autorisés ;
et font l’objet d'une convention avec l’autorité
gestionnaire de l’office. — toute destruction, mutilation, coupe ou arrachage
d'espèces végétales sauvages ;
Art. 37. — Les visites touristiques dans les zones de — toute chasse, par tout moyen, transport, vente et
protection fixées par le plan général d’aménagement du achat d'animaux sauvages vivants ;
parc culturel ne peuvent se faire que dans un cadre
organisé sous l’égide d’organismes publics ou par — toute pollution et tout pompage des eaux des
l’intermédiaire d’agences de tourisme agréées et Gueltas, Dayas, sources, mares, Chotts, étangs et des lacs
s’effectuer en présence d'un guide choisi parmi les agents non autorisés ;
de conservation, de surveillance et de contrôle du parc ou — tout mouillage et moulage des stations rupestres ;
de tout autre représentant désigné par le directeur de
l’office, à raison, approximativement, d’un guide choisi — toute surcharge, tout grattage, graffitis, inscription et
pour une dizaine de visiteurs. Cette prestation de services dessin sur les stations rupestres ;
des guides, qui est facturée aux agences de tourisme, est — tout détachement ou tentative de détachement ou
versée dans un compte ouvert à cet effet à l’office. destruction des parois des stations rupestres.
20 Rabie El Aouel 1435
12 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

Art. 40. — Quiconque contrevient aux dispositions du Vu la loi n° 90-21 du 15 août 1990, modifiée et
présent décret est passible des sanctions prévues par les complétée, relative à la comptabilité publique ;
dispositions législatives en vigueur.
Vu la loi n° 90-25 du 18 novembre 1990, modifiée et
CHAPITRE 4 complétée, portant orientation foncière ;
DISPOSITIONS FINANCIERES Vu la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419 correspondant au
15 juin 1998 relative à la protection du patrimoine
Art. 41. — Le budget de l’office comprend: culturel, notamment son article 40 ;
En recettes : Vu la loi n° 99-06 du 18 Dhou El Hidja 1419
— les subventions de l'Etat, d'organismes publics et les correspondant au 4 avril 1999 fixant les règles régissant
subventions éventuelles des collectivités locales, l'activité de l'agence de tourisme et de voyage ;
— les recettes propres liées à son activité, Vu la loi n° 02-08 du 25 Safar 1423 correspondant au 8
— les dons et legs. mai 2002, modifiée, relative aux conditions de création
des villes nouvelles et de leur aménagement ;
En dépenses :
Vu la loi n° 03-01 du 16 Dhou El Hidja 1423
— les dépenses de fonctionnement,
correspondant au 17 février 2003 relative au
— les dépenses d'équipement, développement durable du tourisme ;
— toutes dépenses liées à son objet. Vu la loi n° 03-03 du 16 Dhou El Hidja 1423
correspondant au 17 février 2003,modifiée, relative aux
Art. 42. — La comptabilité de l’office est tenue zones d'expansion et sites touristiques ;
conformément aux règles de la comptabilité publique.
Vu l'ordonnance n° 06-03 du 19 Joumada Ethania 1427
Art. 43. — La tenue des écritures et le maniement des correspondant au 15 juillet 2006 portant statut général de
fonds de l’office sont tenus par un agent comptable la fonction publique ;
nommé ou agréé par le ministre chargé des finances.
Vu la oi n° 11-10 du 20 Rajab 1432 correspondant au
Art. 44. — Le contrôle des dépenses de l’office est 22 juin 2011 relative à la commune ;
exercé dans les conditions prévues par les dispositions
Vu la loi n° 12-07 du 28 Rabie El Aouel 1433
législatives et réglementaires en vigueur.
correspondant au 21 février 2012 relative à la wilaya ;

CHAPITRE 5 Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada


1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES nomination des membres du Gouvernement ;
Art. 45. — Hormis les dispositions relatives à la Vu le décret exécutif n° 08-157 du 22 Joumada El Oula
création du parc culturel de Tindouf, les dispositions du 1429 correspondant au 28 mai 2008 portant création et
décret exécutif n° 08-159 du 22 Joumada El Oula 1429 délimitation du parc culturel de l'Atlas saharien ;
correspondant au 28 mai 2008 portant création et
délimitation du parc culturel de Tindouf ainsi que les Vu le décret exécutif n° 08-383 du 28 Dhou El Kaada
dispositions du décret exécutif n° 09-408 du 12 Dhou 1429 correspondant au 26 novembre 2008 portant statut
El Hidja 1430 correspondant au 29 novembre 2009 particulier des fonctionnaires appartenant aux corps
portant création, organisation et fonctionnement de l'office spécifiques de la culture ;
national du parc culturel de Tindouf, sont abrogées. Vu le décret exécutif n° 09-407 du 12 Dhou El Hidja
Art. 46. — Le présent décret sera publié au Journal 1430 correspondant au 29 novembre 2009 portant
officiel de la République algérienne démocratique et création, organisation et fonctionnement de l'office
populaire. national du parc culturel de l'Atlas saharien ;
Fait à Alger, le 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant Après approbation du Président de la République ;
au 15 janvier 2014.
Abdelmalek SELLAL
————★———— Décrète :

Décret exécutif n° 14-04 du 13 Rabie El Aouel 1435 CHAPITRE 1er


correspondant au 15 janvier 2014 fixant le statut
de l'office national du parc culturel de l'Atlas DISPOSITIONS GENERALES
saharien.
———— Section 1

Le Premier ministre, Le parc culturel de l'Atlas saharien


Sur le rapport de la ministre de la culture, Article 1er. — Le présent décret a pour objet de fixer le
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 statut de l'office national du parc culturel de l'Atlas
(alinéa 2) ; saharien.
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 13

Art. 2. — Au sens de la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419 — à l'est : par le Chott El Hodna y compris la ville de
correspondant au 15 juin 1998 relative à la protection du Bou Saâda ;
patrimoine culturel, le parc culturel est un espace
d'indissociabilité du naturel et du culturel. Il est observé et — à l'ouest : par la frontière algéro-marocaine ;
appréhendé dans une perspective écologique et culturelle
(éco-culturelle) en tant qu'objet culturel et oeuvre — au nord : par le piedmont de I’Atlas saharien selon
collective en continuelle recomposition, un produit une ligne passant par Méchria, Gueltat Sidi-Saâd, Ksar
historique des interrelations entre les populations, leurs Chellala, Gueltat Stal, Had Sahary, Sidi Aïssa ;
activités, leurs représentations mentales et
l'environnement qu'elles partagent. — au sud : par le piedmont saharien selon une ligne
Il est le lieu où se combinent et se juxtaposent les passant par Benzirg, El Abiodh Sidi Cheikh,
territorialités administratives et historiques, celles qui Brezina,Tadjrouna, Laghouat, Oued Djedi, Messaad, Ksar
perpétuent les traditions et les cultures ancestrales. Hirane, Sidi Khaled et Ouled Djellal.
Art. 3. — Le parc culturel de l'Atlas saharien, d'une
superficie de 63.930 km2, est délimité conformément au Art. 4. — les coordonnées géographiques du parc
plan de délimitation annexé à l'original du présent décret culturel de l'Atlas saharien sont fixées conformément au
comme suit : tableau suivant :

LIMITES NORD EST/OUEST

Chott El Hodna 35° 26' 56,89" 4° 47" 23,54" E

Boussaâda 35°12' 45,14" 4° 10' 49,31" E

Frontière algéro-marocaine Pl : 34°07',42" 1 39' 32" O


P2 : 33° 18' 34,93" 1° 39' 31,34 " O
P3: 32° 15' 33,54" 1° 14' 32,09" O

Méchria 33° 33' 00,00" 0° 17' 00,00" O

Gueltat Sidi Saâd 34° 18' 00,00" 1° 57' 00,00" E

Ksar El Chellala 35° 13' 04,99" 2" 18' 52,24" E

Gueltat Stal 32" 53' 55,01" 0° 32' 21,70" E

Had Sahary 35°21' 07,75" 3° 21' 41,63" E

Sidi Aïssa 35° 53' 16,47" 3° 46' 24,62" E

Djenien Bourezg 32" 22 '00,00" 0° 49' 00,00" O

El Abiodh Sidi Cheikh 32" 53' 55,01" 0° 32' 21,70" E

Brézina 33° 06' 06,06 " 1° 15' 28,66" E

Tadjrouna 33° 52' 40,88" 2" 31' 07,01" E

Laghouat 33°48' 23,65" 2° 52' 40,89" E

Ksar El Hirane 33° 47' 00,00" 3° 9' 00,00" E

Messaâd 34° 09' 24,63" 3° 29' 54,17" E

Sidi Khaled 34° 23'00,00" 3° 29' 54,17" E

Oued Djedi 34° 23'22,57" 5° 00' 32,70" E

Ouled Djellal 34° 25' 56,19" 5° 03' 36,40" E


20 Rabie El Aouel 1435
14 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

Art. 5. — La zonation territoriale du parc culturel de Art. 10. — L'office est organisé en :
l'Atlas saharien est fixée par le plan général
d'aménagement du parc culturel, qui se substitue au plan — structures du siège ;
d'occupation du sol pour la zone considérée. — structures hors siège.

Section 2 Section 1
L'office national du parc culturel de l'Atlas Saharien Des structures de l'office
Ar. 6. — L'office national du parc culturel de l'Atlas Art. 11. — Les structures du siège sont organisées sous
saharien est un établissement public à caractère forme de départements, services et sections chargés des
administratif, doté de la personnalité morale et de missions techniques, scientifiques, administratives,
l'autonomie financière, désigné ci-après "l'office". d'animation, d'information et de communication en liaison
L'office est placé sous la tutelle du ministre chargé de la avec les divers domaines d'intervention du parc culturel.
culture.
Art. 12. — Les structures hors siège sont organisées
Art. 7. — Le siège de l'office est fixé à Laghouat, sous forme de divisions, de subdivisons et de postes de
wilaya de Laghouat. contrôle et de surveillance, chargés des missions de
contrôle, de surveillance, de conseil et de suivi des actions
Art. 8. — L'office a pour mission la protection, la et activités en relation avec son domaine de compétence.
sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel et
naturel des territoires compris dans les limites du parc Ces divisions sont dotées de moyens humains, matériels
culturel et notamment l'élaboration du plan général et logistiques adaptés à la dimension territoriale et aux
d'aménagement (PGA) qui est un outil de planification et potentialités et caractéristiques patrimoniales.
un instrument de protection qui réalise la cohérence entre
les dimensions naturelles et culturelles. L'office comprend six (6) divisions situées dans les
wilayas de :
A ce titre, il est chargé, notamment :
— M'sila, Biskra, Djelfa, Laghouat, El Bayadh et
— de dresser l'inventaire du patrimoine éco-culturel du Naâma.
parc culturel et d'en faire l'étude ;
— de mener des études sur la préservation et la L'office peut créer d'autres divisions établies sur le
conservation du patrimoine écoculturel du parc culturel ; territoire du parc culturel de l'Atlas saharien par arrêté
conjoint du ministre chargé de la culture et du ministre
— de coordonner, avec les secteurs intervenant à chargé des finances et de l'autorité chargée de la fonction
l'intérieur des limites du parc culturel, les actions ayant publique.
pour objet le patrimoine éco-culturel ;
— d'élaborer le plan général d'aménagement du parc Art. 13. — la création de la division est
culturel ; subordonnée à la prédominance et l'importance du
patrimoine éco-culturel se trouvant au niveau d'une aire
— de protéger le parc culturel contre toute intervention géographique dans les limites du parc culturel, et ce, du
susceptible d'altérer son aspect ou d'entraver son évolution
point de vue culturel,naturel, écologique et paysager.
naturelle ;
— d'appliquer la règlementation concernant l'utilisation Art. 14. — Les chefs de départements et les chefs de
et l'exploitation du patrimoine éco-culturel ; divisions sont désignés par arrêté du ministre chargé de la
culture, sur proposition du directeur de l'office. Il est mis
— de prendre toute mesure nécessaire à l'aménagement,
la sécurisation et la mise en valeur du patrimoine fin à leurs fonctions dans les mêmes formes.
éco-culturel du parc culturel ;
Art. 15. — L'organisation interne de l'office est fixée
— d'assurer les missions de communication par la par arrêté conjoint du ministre chargé de la culture, du
diffusion d'informations, sous différents supports ministre chargé des finances et de l'autorité chargée de la
d'information, sur la protection, la conservation et la mise fonction publique.
en valeur du parc culturel ;
— de participer aux manifestations scientifiques et Section 2
culturelles nationales et internationales ayant pour objet la Du conseil d'orientation
valorisation du patrimoine éco-culturel du parc culturel.
Art. 16. — Le conseil d'orientation de l'office comprend
CHAPITRE 2 les membres suivants :
ORGANISATION ET FONCTIONEMENT — le représentant du ministre chargé de la culture,
président :
Art. 9. — L'office est dirigé par un directeur, administré
par un conseil d'orientation et doté d'un comité — le représentant du ministre d'Etat, chargé de
scientifique et technique. l'intérieur et des collectivités locales ;
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 15

— le représentant du vice-ministre de la défense Art. 19. — Le conseil d'orientation de l'office se réunit


nationale, chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale en session ordinaire une (1) fois par an, sur convocation
Populaire ; de son président.
— le représentant du ministre chargé des finances; Le conseil peut se réunir en session extraordinaire à la
— le représentant du ministre chargé de l'énergie et des demande de son président ou des deux tiers (2/3) de ses
mines ; membres.
— le représentant du ministre chargé de l'agriculture et Les convocations, accompagnées de l'ordre du jour, sont
du développement rural ; adressées, au moins, quinze (15) jours avant la date de la
— le représentant du ministre chargé des ressources en réunion. Ce délai peut être réduit pour les sessions
eau ; extraordinaires sans être inférieur à huit (8) jours.
— le représentant du ministre chargé des travaux
Art. 20. — Le conseil d'orientation de l'office ne peut
publics ;
délibérer valablement que si les deux tiers (2/3), au moins,
— le représentant du ministre chargé de l'habitat, de de ses membres sont présents. Si le quorum n'est pas
l'urbanisme et de la ville ; atteint, une nouvelle réunion a lieu dans un délai de huit
— le représentant du ministre chargé de l'aménagement (8) jours.
du territoire et de l'environnement ; Dans ce cas, le conseil d'orientation de l'office délibère
— le représentant du ministre chargé de l'enseignement valablement quel que soit le nombre des membres
supérieur et de la recherche scientifique ; présents.
— le représentant du ministre chargé du tourisme et de Les délibérations du conseil d'orientation sont prises à
l'artisanat ; la majorité des voix. En cas de partage égal des voix, celle
— les représentants des walis des wilayas concernées ; du président est prépondérante.
— les représentants des assemblées populaires des
wilayas concernées ; Art. 21. — Les délibérations du conseil d'orientation de
l'office font l'objet de procès-verbaux, consignés sur un
— les représentants des assemblées populaires des registre spécial coté et paraphé par le président.
communes concernées par l'ordre du jour du conseil
d'orientation. Les procès-verbaux des réunions sont communiquées à
l’autorité de tutelle pour approbation dans les huit (8)
Le directeur de l'office assiste aux réunions du conseil jours qui suivent.
d'orientation avec voix consultative et en assure le
secrétariat.
Section 3
Le conseil d'orientation peut faire appel à toute
personne susceptible de l'éclairer dans ses travaux. Du directeur

Art. 17. — Le conseil d'orientation de l'office délibère, Art. 22. — Le directeur de l'office est nommé par décret
notamment, sur : sur proposition du ministre chargé de la culture parmi les
— les projets de règlement intérieur et d'organisation personnalités jouissant d'une expérience dans les missions
interne de l'office ; scientifiques et techniques ayant un lien avec les différents
domaines d'intervention du parc culturel.
— les programmes d'activités annuels et pluriannuels
ainsi que les bilans d'activités de l'année écoulée ; Il est mis fin à ses fonctions dans les mêmes formes.
— l'acceptation des dons et legs ;
Art. 23. — Le directeur de l'office est chargé d'assurer
— les états prévisionnels des recettes et des dépenses; la gestion de l'office, il est ordonnateur du budget.
— le rapport annuel d'activités du budget et du compte
administratif et du compte de gestion ; A ce titre, il est chargé, notamment :
— d'élaborer les projets de règlement intérieur et
— le projet de budget de l'office ; d'organisation interne de l'office ;
— les comptes annuels. — d'élaborer le plan d'aménagement du parc, en
Il donne son avis sur toutes les questions qui lui sont coordination avec les secteurs concernés, et de le
soumises par le directeur de l'office. soumettre au conseil d'orientation ;
— d'assurer la mise en oeuvre des décisions et
Art. 18. — Les membres du conseil d'orientation de recommandations du conseil d'orientation ;
l'office sont nommés pour une durée de cinq (5) ans
renouvelable. En cas d'interruption du mandat de l'un des — d'élaborer les programmes d'activités annuels et
membres, celui-ci est remplacé par un nouveau membre pluriannuels ;
selon les mêmes formes jusqu'à l'expiration du mandat. — d'agir au nom de l'office et de le représenter devant
La liste nominative des membres du conseil la justice et dans tous les actes de la vie civile ;
d'orientation est fixée par arrêté du ministre chargé de la — d'élaborer le projet de budget, d'engager et
culture. d'ordonner les dépenses ;
20 Rabie El Aouel 1435
16 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

— d'établir les états prévisionnels des recettes et des — la désignation des sites ouverts à la visite ;
dépenses ;
— la fixation des postes de surveillance et de contrôle ;
— de passer tout marché, convention, contrat ou
— l'aménagement et le balisage des pistes et sentiers
accord dans le cadre de la réglementation en vigueur ;
desservant les sites ouverts à la visite ;
— d'exercer l'autorité hiérarchique sur l'ensemble du
personnel de l'office et de nommer aux postes pour — la signalisation générale et spécifique des différentes
lesquels un autre mode de nomination n'est pas prévu ; zones de protection.

— de préparer les réunions du conseil d'orientation et Art. 30. — L'accès à l'intérieur du parc culturel de
du comité scientifique et technique ; l'Atlas saharien s'effectue par les postes de contrôle et de
— d'établir le rapport annuel d'activités qu'il adresse à surveillance, installés à :
l'autorité de tutelle après approbation du conseil
d'orientation. du côté nord :
— Sidi Aissa et aéroport de Boussaâda, wilaya de
Section 4 M'sila ;
Du comité scientifique et technique — Gueltat Es Stel, wilaya de Djelfa ;

Art. 24. — L'office est doté d'un comité scientifique et — Gueltat Sidi Saâd, wilaya de Laghouat ;
technique qui émet des avis et des recommandations sur — Bougtoub, wilaya d'El Bayadh ;
les plans d'action et les programmes d'activités
scientifiques et techniques de l'office. — Méchria, wilaya de Naâma ;

Art. 25. — Le comité scientifique et technique est du côté sud :


présidé par le directeur de l'office. — Djenien Bou Rezg, wilaya de Naâma ;
La composition du comité scientifique et technique et — El Abiod Sidi Cheikh, wilaya d'El Bayadh ;
son fonctionnement seront fixés par arrêté du ministre — Tilremt, wilaya de Laghouat ;
chargé de la culture, sur proposition du directeur. Les
membres du comité scientifique et technique sont choisis — Messaâd, wilaya de Djelfa ;
sur la base de leurs compétences en rapport avec les
— Ouled Djellal, wilaya de Biskra ;
champs d'intervention des parcs culturels et désignés pour
une durée de trois (3) années renouvelable.
du côté est :
Art. 26. — Le comité scientifique et technique peut — Ben Srour et Bousâada, wilaya de M'sila ;
faire appel, dans le cadre de ses activités, à toute
compétence en vue de l'éclairer dans ses travaux. du côté ouest :
— Sfissifa, wilaya de Naâma.
Art. 27. — Le comité scientifique et technique élabore
et adopte son règlement intérieur.
D'autres postes de contrôle et de surveillance peuvent
Art. 28. — Le comité scientifique et technique établit, à être créés, en tant que de besoin, par arrêté conjoint du
l'issue de chaque session, un rapport d'évaluation ministre chargé de la culture et du ministre chargé des
scientifique qui est soumis au directeur de l'office, lequel finances et de l'autorité chargée de la fonction publique.
en fait communication à l'autorité de tutelle.
Art. 31. — Les droits d'entrée au parc culturel de l'Atlas
saharien sont fixés par arrêté conjoint du ministre chargé
CHAPITRE 3 de la culture et du ministre chargé des finances.
REGLEMENTATION APPLIQUEE
DANS LES LIMITES DU PARC CULTUREL Section 2
DE L'ATLAS SAHARIEN Dispositions relatives aux activités
dans le parc culturel
Section 1
Art. 32. — Les activités pastorales et d'artisanat rural et
Aménagement du parc culturel et modalités d'accès
traditionnel, dans les zones de protection fixées par le plan
général d'aménagement du parc culturel, sont autorisées
Art. 29. — le directeur de l'office du parc est chargé sous réserve du respect des prescriptions édictées par
d'élaborer un plan général d'aménagement du parc qui doit l'autorité gestionnaire du parc aux fins de protection des
comprendre, notamment :
espèces animales ou végétales et des zones
— la détermination des zones de protection ; particulièrement sensibles.
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 17

Art. 33. — L'office est habilité, dans les limites de ses Section 3
compétences, en coordination avec les secteurs concernés, Contrôle et sanctions
à superviser l'évaluation des impacts relatifs aux projets
de développement, d'infrastructures, d'installations et tous Art. 39. — Sont considérés comme atteintes au
travaux et programmes de construction et d'aménagement patrimoine éco-culturel dans les zones de protection fixées
dans les zones de protection fixées par le plan général par le plan général d'aménagement du parc culturel :
d'aménagement du parc culturel ayant des incidences sur
les écosystèmes, les patrimoines naturels, les paysages, les — toute utilisation du nom du parc, totale ou partielle, à
sites et réserves archéologiques, les monuments des fins commerciales sans autorisation préalable de
historiques et les secteurs sauvegardés. l'office ;
Art. 34. — Sans préjudice des dispositions — toute publication non autorisée sur le patrimoine
réglementaires relatives à l'exploitation des carrières et éco-culturel du parc culturel ;
sablières, l'office doit être consulté dans la désignation des — toute intervention sur les biens culturels matériels
carrières et sablières dont l'implantation est envisagée classés et/ou proposer au classement ou inscrits sur la liste
dans les zones de protection fixées par le plan général de l'inventaire supplémentaire sans autorisation préalable
d'aménagement du parc culturel. du ministère chargé de la culture ;
Art. 35. — La réalisation des activités professionnelles, — toute détérioration et/ou mutilation des biens
cinématographiques, photographiques, radiophoniques, culturels mobiliers et immobiliers, des milieux et du
télévisuelles ou d'organisation de spectacles à l'intérieur patrimoine paysager du parc culturel ;
des zones de protection fixées par le plan général — toute occupation ou utilisation des sites éco-culturels
d'aménagement du parc culturel est soumise à une non conforme aux dispositions du présent décret ;
autorisation préalable des services concernés du ministère
chargé de la culture et font l'objet d'une convention avec — toute découverte fortuite ou lors de travaux de
l'autorité gestionnaire de l'office. recherche sur le patrimoine culturel et naturel non
déclarée à l'office ;
Art. 36. — Tous travaux de recherche, prospection, — tout ramassage de biens culturels mobiliers et
échantillonnage, fouilles, sondage et relevés à l'intérieur naturels dans le parc culturel ;
des différentes zones de protection fixées par le plan
général d'aménagement du parc culturel, sont soumis à — toute destruction et tout prélèvements de minéraux et
une autorisation préalable du ministre chargé de la culture fossiles dans le parc culturel non autorisés ;
et font l'objet d'une convention avec l'autorité gestionnaire — toute destruction, mutilation, coupe ou arrachage
de l'office. d'espèces végétales sauvages ;
Art. 37. — Les visites touristiques dans les zones de — toute chasse, par tout moyen, transport, vente et
protection fixées par le plan général d'aménagement du achat d'animaux sauvages vivants ;
parc culturel ne peuvent se faire que dans un cadre — toute pollution et tout pompage des eaux des
organisé sous l'égide d'organismes publics ou par Gueltas, Dayas, sources, mares, Chotts, étangs et des lacs
l'intermédiaire d'agences de tourisme agréées et s'effectuer non autorisés ;
en présence d'un guide choisi parmi les agents de
conservation, de surveillance et de contrôle du parc ou de — tout mouillage et moulage des stations rupestres ;
tout autre représentant désigné par le directeur de l'office, — toute surcharge, tout grattage, graffitis, inscription et
à raison, approximativement, d'un guide choisi pour une dessin sur les stations rupestres ;
dizaine de visiteurs. Cette prestation de services des
— tout détachement ou tentative de détachement ou
guides, qui est facturée aux agences de tourisme, est
destruction des parois des stations rupestres.
versée dans un compte ouvert à cet effet à l'office.
Art. 38. — Toute activité touristique effectuée par les Art. 40. — Quiconque contrevient aux dispositions du
agences de tourisme agréées dans les zones de protection présent décret est passible des sanctions prévues par les
fixées par le plan général d'aménagement du parc culturel dispositions législatives en vigueur.
est soumise à une autorisation préalable de l'office du parc
et, dans le cadre de l'exercice de leurs activités, les CHAPITRE 4
agences de tourisme agréées doivent veiller au respect de DISPOSITIONS FINANCIERES
la réglementation en vigueur par les touristes,
notamment : Art. 41. — Le budget de l'office comprend :
— la non-utilisation d'appareils professionnels pour les
prises de vues photographiques ; En recettes :
— les subventions de l'Etat, d’organismes publics et les
— l'interdiction de port et d'utilisation de matériels et subventions éventuelles des collectivités locales ;
appareils scientifiques ;
— les recettes propres liées à son activité ;
— l'interdiction d'établissement de relevés, de fouilles,
de sondages et de prises d'échantillons relatifs au — les dons et legs.
patrimoine éco-culturel du parc culturel. En dépense :
Les agences de tourisme agréées sont tenues de veiller à — les dépenses de fonctionnement ;
l'application des lois relatives à la protection du
patrimoine éco-culturel ainsi qu'à l'application des — les dépenses d'équipement ;
dispositions du présent décret. — toutes dépenses liées à son objet.
20 Rabie El Aouel 1435
18 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

Art. 42. — La comptabilité de l'office est tenue Vu l'ordonnance n° 06-03 du 19 Joumada Ethania 1427
conformément aux règles de la comptabilité publique. correspondant au 15 juillet 2006 portant statut général de
la fonction publique ;
Art. 43. — La tenue des écritures et le maniement des
fonds de l'office sont tenus par un agent comptable Vu la loi n° 11-10 du 20 Rajab 1432 correspondant au
nommé ou agréé par le ministre chargé des finances. 22 juin 2011 relative à la commune ;

Art. 44. — Le contrôle des dépenses de l'office est Vu la loi n° 12-07 du 28 Rabie El Aouel 1433
correspondant au 21 février 2012 relative à la wilaya ;
exercé dans les conditions prévues par les dispositions
législatives et réglementaires en vigueur. Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
CHAPITRE 5 nomination des membres du Gouvernement ;
DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES Vu le décret exécutif n° 08-158 du 22 Joumada El Oula
Art. 45. — Hormis les dispositions relatives à la 1429 correspondant au 28 mai 2008 portant création et
délimitation du parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt ;
création du parc culturel de l'Atlas saharien, toutes les
dispositions du décret exécutif n° 08-157 du 22 Joumada Vu le décret exécutif n° 08-383 du 28 Dhou El Kaada
El Oula 1429 correspondant au 28 mai 2008 portant 1429 correspondant au 26 novembre 2008 portant statut
création et délimitation du parc culturel de l'Atlas particulier des fonctionnaires appartenant aux corps
saharien, ainsi que les dispositions du décret exécutif spécifiques de la culture ;
n° 09-407 du 12 Dhou El Hidja 1430 correspondant au 29 Vu le décret exécutif n° 09-409 du 12 Dhou El Hidja
novembre 2009 portant création, organisation et 1430 correspondant au 29 novembre 2009 portant
fonctionnement de l'office national du parc culturel de création, organisation et fonctionnement de l'office
l'Atlas saharien, sont abrogées. national du parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt ;
Art. 46. — Le présent décret sera publié au Journal Après approbation du Président de la République ;
officiel de la République algérienne démocratique et
Décrète :
populaire.
Fait à Alger, le 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant CHAPITRE 1er
au 15 janvier 2014. DISPOSITIONS GENERALES
Abdelmalek SELLAL Section 1
————★————
Le parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt
Décret exécutif n° 14-05 du 13 Rabie El Aouel 1435 Article 1er. — Le présent décret a pour objet de fixer le
correspondant au 15 janvier 2014 fixant le statut statut de l'office national du parc culturel de
de l'office national du parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt.
Touat-Gourara Tidikelt. Art. 2. — Au sens de la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419
———— correspondant au 15 juin 1998 relative à la protection du
Le Premier ministre, patrimoine culturel, le parc culturel est un espace
d'indissociabilité du naturel et du culturel. Il est observé et
Sur le rapport de la ministre de la culture, appréhendé dans une perspective écologique et culturelle
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-3° et 125 (éco-culturelle) en tant qu'objet culturel et oeuvre
(alinéa 2) ; collective en continuelle recomposition, un produit
historique des interrelations entre les populations, leurs
Vu la loi n° 90-21 du 15 août 1990, modifiée et activités, leurs représentations mentales et
complétée, relative à la comptabilité publique ; l'environnement qu'elles partagent.
Vu la loi n° 90-25 du 18 novembre 1990, modifiée et Il est le lieu où se combinent et se juxtaposent les
complétée, portant orientation foncière ; territorialités administratives et historiques, celles qui
Vu la loi n° 98-04 du 20 Safar 1419 correspondant au perpétuent les traditions et les cultures ancestrales,
15 juin 1998 relative à la protection du patrimoine Art. 3. — Le parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt,
culturel, notamment son article 40 ; d'une superficie de 38,740 km2 est délimité conformément
Vu la loi n° 99-06 du 18 Dhou El Hidja 1419 au plan de délimitation annexé à l'original du présent
correspondant au 4 avril 1999 fixant les règles régissant décret comme suit :
l'activité de l'agence de tourisme et de voyage ; — au nord et nord-ouest : par le grand Erg occidental ;
Vu la loi n° 02-08 du 25 Safar 1423 correspondant au 8 — au nord-est : par le Meguiden (zone de pâturage des
mai 2002, modifiée, relative aux conditions de création nomades) ;
des villes nouvelles et de leur aménagement ; — à l'ouest : par l'Erg Chèche (zone inhabitée) ;
Vu la loi n° 03-01 du 16 Dhou El Hidja 1423 — au sud : par le Tanezrouft (zone inhabitée) ;
correspondant au 17 février 2003 relative au — à l'est et au sud-est : par le plateau de Tademaït et la
développement durable du tourisme ; région du Tidikelt.
Vu la loi n° 03-03 du 16 Dhou El Hidja 1423 Art. 4. — Les coordonnées géographiques du parc
correspondant au 17 février 2003, modifié, relative aux culturel de Touat-Gourara Tidikelt sont fixées
zones d'expansion et sites touristiques ; conformément au tableau suivant :
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 19

Art. 8. — L'office a pour mission la protection, la


POINTS EST / OUEST NORD sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel et
naturel des territoires compris dans les limites du parc
culturel et notamment l'élaboration du plan général
P1 2°6'4,13"E 31°37'54,22"N d'aménagement (PGA) qui est un outil de planification et
un instrument de protection qui réalise la cohérence entre
P2 2°5'17,929"E 29°4'40,296"N les dimensions naturelles et culturelles.

P3 1°39'53,309"E 26°36'49,775"N A ce titre, il est chargé notamment :


— de dresser l'inventaire du patrimoine éco-culturel du
P4 0°54'27,472"E 26°12'57,556"N
parc culturel et d'en faire l'étude ;
P5 1°25'15,497"E 25°28'17,92"N — de mener des études sur la préservation et la
conservation du patrimoine éco-culturel du parc culturel ;
P6 1°28'20,299"E 24°0'31,048"N — de coordonner, avec les secteurs intervenant à
l'intérieur des limites du parc culturel, les actions ayant
P7 3°59'41,167"O 25°12'53,907"N pour objet le patrimoine éco-culturel ;

P8 4°48'58,008"O 25°0'34,697" N — d'élaborer le plan général d'aménagement du parc


culturel ;
P9 5°37'28,647"O 25°30'36,521"N — de protéger le parc culturel contre toute intervention
susceptible d'altérer son aspect ou d'entraver son évolution
P10 4°46'39,406"O 25°57'33,543"N naturelle ;
— d'appliquer la règlementation concernant l'utilisation
P11 4°12'0,377"O 26°2'10,747"N
et l'exploitation du patrimoine éco-culturel ;
P12 3°39'39,951"O 26°45'17,982"N — de prendre toute mesure nécessaire à l'aménagement,
la sécurisation et la mise en valeur du patrimoine
P13 3°7'19,525"O 26°49'55,186"N éco-culturel du parc culturel ;
— d'assurer les missions de communication par la
P14 2°34'59,099"O 28°6'55,249"N diffusion d'informations, sous différents supports
d'information, sur la protection, la conservation et la mise
P15 1°57'15,268"O 28°45'25,28"N en valeur du parc culturel ;

P16 0°41'l,406"O 29°7'45,098"N — de participer aux manifestations scientifiques et


culturelles nationales et internationales ayant pour objet la
P17 0°35'38,001"O 29°45'28,929"N valorisation du patrimoine éco-culturel du parc culturel.

CHAPITRE 2
P18 0°24'25,647"E 30°41'41,575"N
ORGANISATION ET FONCTIONEMENT

Art. 5. — La zonation territoriale du parc culturel de Art. 9. — L'office est dirigé par un directeur, administré
Touat-Gourara Tidikelt est fixée par le plan général par un conseil d'orientation et doté d'un comité
d'aménagement du parc culturel, qui se substitue au plan scientifique et technique.
d'occupation du sol pour la zone considérée.

Section 2 Art. 10. — L'office est organisé en :

L'office national du parc culturel — structures du siège ;


de Touat-Gourara Tidikelt — structures hors siège.
Art. 6. — L'office national du parc culturel de
Touat-Gourara Tidikelt est un établissement public à Section 1
caractère administratif, doté de la personnalité morale et
de l'autonomie financière, désigné ci-après « l'office ». Des structures de l'office

L'office est placé sous la tutelle du ministre chargé de la Art. 11. — Les structures du siège sont organisées sous
culture. forme de départements, services et sections chargés des
missions techniques, scientifiques, administratives,
Art. 7. — Le siège de l'office est fixé à Adrar, wilaya d'animation, d'information et de communication en liaison
d'Adrar. avec les divers domaines d'intervention du parc culturel.
20 Rabie El Aouel 1435
20 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

Art. 12. — Les structures hors siège sont organisées — le représentant du ministre chargé de l'énergie et des
sous forme de divisions, de subdivisons et de postes de mines ;
contrôle et de surveillance, chargés des missions de — le représentant du ministre chargé de l'agriculture et
contrôle, de surveillance, de conseil et de suivi des actions du développement rural ;
et activités en relation avec son domaine de compétence.
— le représentant du ministre chargé des ressources en
eau ;
Ces divisions sont dotées de moyens humains, matériels
et logistiques adaptés à la dimension territoriale et aux — le représentant du ministre chargé des travaux
potentialités et caractéristiques patrimoniales. publics ;
— le représentant du ministre chargé de l'habitat, de
L'office comprend quatre (4) divisions : l'urbanisme et de la ville ;
— division de Touat, Erg Chech. — le représentant du ministre chargé de l'aménagement
du territoire et de l'environnement ;
— division de Gourara, Erg occidental.
— le représentant du ministre chargé de l'enseignement
— division de Tidikelt, Tanezrouft. supérieur et de la recherche scientifique ;

— division du Plateau de Tadmait. — le représentant du ministre chargé du tourisme et de


l'artisanat ;
L'office peut créer d'autres divisions établies sur le — le représentant du wali ;
territoire du parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt par — le représentant de l'assemblée populaire de la wilaya
arrêté conjoint du ministre chargé de la culture, du concernée ;
ministre chargé des finances et de l'autorité chargée de la
fonction publique. — les représentants des assemblées populaires des
communes concernées par l'ordre du jour du conseil
d'orientation.
Art. 13. — La création de la division est subordonnée à
la prédominance et l'importance du patrimoine
Le directeur de l'office assiste aux réunions du conseil
éco-culturel se trouvant au niveau d'une aire géographique d'orientation avec voix consultative et en assure le
dans les limites du parc culturel, et ce, du point de vue secrétariat.
culturel, naturel, écologique et paysager.
Le conseil d'orientation peut faire appel à toute
Art. 14. — Les chefs de départements et les chefs de personne susceptible de l'éclairer dans ses travaux.
divisions sont désignés par arrêté du ministre chargé de la
culture sur proposition du directeur de l'office. Il est mis Art. 17. — Le conseil d'orientation de l'office délibère,
fin à leurs fonctions dans les mêmes formes. notamment, sur :
— les projets de règlement intérieur et d'organisation
Art. 15. — L'organisation interne de l'office est fixée interne de l'office ;
par arrêté conjoint du ministre chargé de la culture, du
ministre chargé des finances et de l'autorité chargée de la — les programmes d'activités annuels et pluriannuels
fonction publique. ainsi que les bilans d'activités de l'année écoulée ;
— l'acceptation des dons et legs ;
Section 2
— les états prévisionnels des recettes et des dépenses ;
Du conseil d'orientation
— le rapport annuel d'activités du budget et du compte
administratif et du compte de gestion ;
Art. 16. — Le conseil d'orientation de l'office comprend
les membres suivants : — le projet de budget de l'office ;

— le représentant du ministre chargé de la culture, — les comptes annuels.


président ;
Il donne son avis sur toutes les questions qui lui sont
— le représentant du ministre d'Etat, chargé de soumises par le directeur de l'office.
l'intérieur et des collectivités locales ;
— le représentant du vice-ministre de la défense Art. 18. — Les membres du conseil d'orientation de
l'office sont nommés pour une durée de cinq (5) ans
nationale, chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale
renouvelable. En cas d'interruption du mandat de l'un des
Populaire ;
membres, celui-ci est remplacé par un nouveau membre
— le représentant du ministre chargé des finances ; selon les mêmes formes jusqu'à l'expiration du mandat.
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 21

La liste nominative des membres du conseil — d'élaborer le plan d'aménagement du parc en


d'orientation est fixée par arrêté du ministre chargé de la coordination avec les secteurs concernés et de soumettre
culture. au conseil d'orientation ;

— d'assurer la mise en oeuvre des décisions et


Art. 19. — Le conseil d'orientation de l'office se réunit recommandations du conseil d'orientation ;
en session ordinaire une (1) fois par an, sur convocation
de son président. — d'élaborer les programmes d'activités annuels et
pluriannuels ;
Le conseil peut se réunir en session extraordinaire à la — d'agir au nom de l'office et de le représenter devant
demande de son président ou des deux tiers (2/3) de ses la justice et dans tous les actes de la vie civile ;
membres.
— d'élaborer le projet de budget, d'engager et
Les convocations, accompagnées de l'ordre du jour, sont d'ordonner les dépenses ;
adressées, au moins, quinze (15) jours avant la date de la — d'établir les états prévisionnels des recettes et des
réunion. Ce délai peut être réduit pour les sessions dépenses ;
extraordinaires sans être inférieur à huit (8) jours.
— de passer tout marché, convention, contrat ou accord
Art. 20. — Le conseil d'orientation de l'office ne peut dans le cadre de la réglementation en vigueur ;
délibérer valablement que si les deux tiers (2/3), au moins, — d'exercer l'autorité hiérarchique sur l'ensemble du
de ses membres sont présents. Si le quorum n'est pas personnel de l'office et de nommer aux postes pour
atteint, une nouvelle réunion a lieu dans un délai de huit lesquels un autre mode de nomination n'est pas prévu ;
(8) jours.
— de préparer les réunions du conseil d'orientation et
du comité scientifique et technique ;
Dans ce cas, le conseil d'orientation de l'office délibère
valablement quel que soit le nombre des membres — d'établir le rapport annuel d'activités qu'il adresse à
présents. l'autorité de tutelle après approbation du conseil
d'orientation.
Les délibérations du conseil d'orientation sont prises à
la majorité des voix. En cas de partage égal des voix, celle
du président est prépondérante. Section 4
Du comité scientifique et technique
Art. 21. — Les délibérations du conseil d'orientation de
l'office font l'objet de procès-verbaux, consignés sur un Art. 24. — L'office est doté d'un comité scientifique et
registre spécial coté et paraphé par le président. technique qui émet des avis et des recommandations sur
les plans d'action et les programmes d'activités
Les procès-verbaux des réunions sont communiqués à scientifiques et techniques de l'office.
l'autorité de tutelle pour approbation dans les huit (8) jours
qui suivent. Art. 25. — Le comité scientifique et technique est
présidé par le directeur de l'office.
Section 3 La composition du comité scientifique et technique et
Du directeur son fonctionnement sont fixés par arrêté du ministre
chargé de la culture sur proposition du directeur; Les
membres du comité scientifique et technique sont choisis
Art. 22. — Le directeur de l'office est nommé par décret sur la base de leurs compétences en rapport avec les
sur proposition du ministre chargé de la culture parmi les champs d'intervention des parcs culturels et désignés pour
personnalités jouissant d'une expérience dans les missions une durée de trois (3) années renouvelable.
scientifiques et techniques ayant un lien avec les différents
domaines d'intervention du parc culturel. Art. 26. — Le comité scientifique et technique peut
faire appel, dans le cadre de ses activités, à toute
Il est mis fin à ses fonctions dans les mêmes formes. compétence en vue de l'éclairer dans ses travaux.

Art. 23. — Le directeur de l'office est chargé d'assurer Art. 27. — Le comité scientifique et technique élabore
la gestion de l'office, il est ordonnateur du budget. et adopte son règlement intérieur.

A ce titre, il est chargé notamment : Art. 28. — Le comité scientifique et technique établit, à
l'issue de chaque session, un rapport d'évaluation
— d'élaborer les projets de règlement intérieur et scientifique qui est soumis au directeur de l'office, lequel
d'organisation interne de l'office ; en fait communication à l'autorité de tutelle.
20 Rabie El Aouel 1435
22 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

CHAPITRE 3 Art. 33. — L'office est habilité, dans les limites de ses
REGLEMENTATION APPLIQUEE DANS LES compétences, en coordination avec les secteurs concernés,
LIMITES DU PARC CULTUREL DE à superviser l'évaluation des impacts relatifs aux projets
TOUAT-GOURARA TIDIKELT de développement, d'infrastructures, d'installations et tous
travaux et programmes de construction et d'aménagement
Section 1 dans les zones de protection fixées par le plan général
Aménagement du parc culturel et modalités d'accès d'aménagement du parc culturel ayant des incidences sur
les écosystèmes, les patrimoines naturels, les paysages, les
Art. 29. — Le directeur de l'office du parc est chargé sites et réserves archéologiques, les monuments
d'élaborer un plan général d'aménagement du parc qui doit historiques et les secteurs sauvegardés.
comprendre, notamment :
— la détermination des zones de protection ; Art. 34. — Sans préjudice des dispositions
— la désignation des sites ouverts à la visite ; réglementaires relatives à l'exploitation des carrières et
sablières, l'office doit être consulté dans la désignation des
— la fixation des postes de surveillance et de contrôle ;
carrières et sablières dont l'implantation est envisagée
— l'aménagement et le balisage des pistes et sentiers dans les zones de protection fixées par le plan général
desservant les sites ouverts à la visite ; d'aménagement du parc culturel.
— la signalisation générale et spécifique des différentes
zones de protection. Art. 35. — La réalisation des activités professionnelles,
cinématographiques, photographiques, radiophoniques,
Art. 30. — L'accès à l'intérieur du parc culturel de télévisuelles ou d'organisation de spectacles à l'intérieur
Touat-Gourara Tidikelt s'effectue par les postes de des zones de protection fixées par le plan général
contrôle et de surveillance, installés à : d'aménagement du parc culturel est soumise à une
autorisation préalable des services concernés du ministère
Sali - In Zegmir - Zaouiet Kounta - Tazoult - Tamest -
Tamassekh - Fenoughil - Tasfaout - Tamentit - Timmi - chargé de la culture et font l'objet d'une convention avec
Aéroport d'Adrar - Bouda - Sbaâ - Tsabit (division du l'autorité gestionnaire de l'office.
Touat-Erg Chech).
Art. 36. — Tous travaux de recherche, prospection,
Metarfa - Oufrane - Deldoul - Toukki - Ouled Aissa -
échantillonnage, fouilles, sondage et relevés à l'intérieur
Hyha - Semjane - Ouled Essaid - Aghelad - Ighezer -
des différentes zones de protection fixées par le plan
Timimoun - Aéroport de Timimoun - M'Guiden - Ouajda-
Ksar Kedour - Beni Aissi - Taourirt - Tinerkouk - Tazliza général d'aménagement du parc culturel, sont soumis à
- Fatis - Talimine - Taghouzi - Charouine - Taguelzi - une autorisation préalable du ministre chargé de la culture
Ajdir. (division du Gourara-Erg occidental ). et font l'objet d'une convention avec l'autorité gestionnaire
de l'office.
Tit-Akabli-Aoulef-Reggane (division du Tidikelt
Tanzerouft).
Art. 37. — Les visites touristiques dans les zones de
Aougrout-Timoktene-In Belbel-Matreouane (division protection fixées par le plan général d'aménagement du
du Plateau de Tadmait). parc culturel ne peuvent se faire que dans un cadre
organisé sous l'égide d'organismes publics ou par
D'autres postes de contrôle et de surveillance peuvent l'intermédiaire d'agences de tourisme agréées et s'effectuer
être créés, en tant que de besoin, par arrêté conjoint du
en présence d'un guide choisi parmi les agents de
ministre chargé de la culture, du ministre chargé des
finances et de l'autorité chargée de la fonction publique. conservation, de surveillance et de contrôle du parc ou de
tout autre représentant désigné par le directeur de l'office,
Art. 31. — Les droits d'entrée au parc culturel de à raison, approximativement, d'un guide choisi pour une
Touat-Gourara Tidikelt sont fixés par arrêté conjoint du dizaine de visiteurs. Cette prestation de services des
ministre chargé de la culture et du ministre chargé des guides, qui est facturée aux agences de tourisme, est
finances. versée dans un compte ouvert à cet effet à l'office.

Section 2 Art. 38. — Toute activité touristique effectuée par les


Dispositions relatives aux activités agences de tourisme agréées dans les zones de protection
dans le parc culturel fixées par le plan général d'aménagement du parc culturel
est soumise à une autorisation préalable de l'office du parc
Art. 32. — Les activités pastorales et d'artisanat rural et et, dans le cadre de l'exercice de leurs activités, les
traditionnel, dans les zones de protection fixées par le plan agences de tourisme agréées doivent veiller au respect de
général d'aménagement du parc culturel, sont autorisées la réglementation en vigueur par les touristes,
sous réserve du respect des prescriptions édictées par notamment :
l'autorité gestionnaire du parc aux fins de protection des
espèces animales ou végétales et des zones — la non-utilisation d'appareils professionnels pour les
particulièrement sensibles. prises de vues photographiques ;
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 23

— l'interdiction de port et d'utilisation de matériels et Art. 40. — Quiconque contrevient aux dispositions du
appareils scientifiques ; présent décret est passible des sanctions prévues par les
dispositions législatives en vigueur.
— l'interdiction d'établissement de relevés, de fouilles,
de sondages et de prises d'échantillons relatifs au
patrimoine éco-culturel du parc culturel. CHAPITRE 4

Les agences de tourisme agréées sont tenues de veiller à DISPOSITIONS FINANCIERES


l'application des lois relatives à la protection du
patrimoine éco-culturel ainsi qu'à l'application des Art. 41. — Le budget de l'office comprend :
dispositions du présent décret.
En recettes :
Section 3 — les subventions de l'Etat, d’organismes publics et les
Contrôle et sanctions subventions éventuelles des collectivités locales ;
— les recettes propres liées à son activité ;
Art. 39. — Sont considérés comme atteintes au
patrimoine éco-culturel dans les zones de protection fixées — les dons et legs.
par le plan général d'aménagement du parc culturel :
En dépenses :
— toute utilisation du nom du parc, totale ou partielle, à
des fins commerciales sans autorisation préalable de — les dépenses de fonctionnement ;
l'office ;
— les dépenses d'équipement ;
— toute publication non autorisée sur le patrimoine
éco-culturel du parc culturel ; — toutes dépenses liées à son objet.

— toute intervention sur les biens culturels matériels Art. 42. — La comptabilité de l'office est tenue
classés et/ou en voie de classement ou inscrits sur la liste conformément aux règles de la comptabilité publique.
de l'inventaire supplémentaire sans autorisation préalable
du ministère chargé de la culture ;
Art. 43. — La tenue des écritures et le maniement des
— toute détérioration et/ou mutilation des biens fonds de l'office sont tenus par un agent comptable
culturels mobiliers et immobiliers, des milieux et du nommé ou agréé par le ministre chargé des finances.
patrimoine paysager du parc culturel ;
Art. 44. — Le contrôle des dépenses de l'office est
— toute occupation ou utilisation dcs sites éco-culturels exercé dans les conditions prévues par les dispositions
non conforme aux dispositions du présent décret ; législatives et réglementaires en vigueur.
— toute découverte fortuite ou lors de travaux de
recherche sur le patrimoine culturel et naturel non CHAPITRE 5
déclarée à l'office ;
DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES
— tout ramassage de biens culturels mobiliers et
naturels dans le parc culturel ;
Art. 45. — Hormis les dispositions relatives à la
— toute destruction et tout prélèvements de minéraux et création du parc culturel de Touat-Gourara Tidikelt, les
fossiles dans le parc culturel non autorisés ; dispositions du décret exécutif n° 08-158 du 22 Joumada
El Oula 1429 correspondant au 28 mai 2008 portant
— toute destruction, mutilation, coupe ou arrachage création et délimitation du parc culturel de Touat-Gourara
d'espèces végétales sauvages ; Tidikelt, ainsi que les dispositions du décret exécutif
n° 09-409 du 12 Dhou El Hidja 1430 correspondant au 29
— toute chasse, par tout moyen, transport, vente et
novembre 2009 portant création, organisation et
achat d'animaux sauvages vivants ;
fonctionnement de l'office national du parc culturel de
— toute pollution et tout pompage des eaux des gueltas, Touat-Gourara Tidikelt, sont abrogées.
dayas, sources, mares, chotts, étangs et des lacs non
autorisés ; Art. 46. — Le présent décret sera publié au Journal
officiel de la République algérienne démocratique et
— tout mouillage et moulage des stations rupestres ;
populaire.
— toute surcharge, tout grattage, graffitis, inscription et
dessin sur les stations rupestres ; Fait à Alger, le 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant
au 15 janvier 2014.
— tout détachement ou tentative de détachement ou
destruction des parois des stations rupestres. Abdelmalek SELLAL.
20 Rabie El Aouel 1435
24 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

DECISIONS INDIVIDUELLES

Décret présidentiel du 27 Moharram 1435 * Amira, née le 18 janvier 2011 à Béni Ounif (wilaya de
correspondant au 1er décembre 2013 portant Béchar) acte de naissance n° 018 ;
changement de nom.
qui s’appelleront désormais : Yahiaoui Bousmaha,
————
Yahiaoui Hayat, Yahiaoui Amira.
Le Président de la République,
— Bouhmara Bouâmâma, né le 17 octobre 1981 à Béni
Vu la Constitution, notamment ses articles 77-8° et 125 Ounif (wilaya de Béchar ) acte de naissance n° 0222 qui
(alinéa 1er) ; s’appellera désormais : Yahiaoui Bouâmâma.
Vu l’ordonnance n° 70-20 du 19 février 1970 relative à
— Bouhmara Mabrouka, née le 2 mars 1985 à Béni
l’état civil, notamment ses articles 55 et 56 ;
Ounif (wilaya de Béchar ) acte de naissance n° 062 qui
Vu le décret n° 71-157 du 3 juin 1971, complété, relatif s’appellera désormais : Yahiaoui Mabrouka.
au changement de nom, notamment ses articles 3, 4 et 5 ;
— Bouhmara Karima, née le 28 décembre 1987 à Béni
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0319 qui
Décrète : s’appellera désormais : Yahiaoui Karima.
Article 1er : Est autorisé le changement de nom — Bouhmara Ahmed, né le 10 décembre 1989 à Béni
conformément au décret n° 71-157 du 3 juin 1971, Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0284 qui
complété, susvisé, aux personnes ci-après désignées : s’appellera désormais : Yahiaoui Ahmed.
— Bouhmara Laïd, né le 23 novembre 1938 à Béni — Bouhmara Naouia, née le 13 décembre 1993 à Béni
Ounif (wilaya de Béchar ) acte de naissance n° 060 et acte Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0292 qui
de mariage n° 053 dressé le 21 février 1977 à Béni Ounif s’appellera désormais : Yahiaoui Naouia.
(wilaya de Béchar) qui s’appellera désormais : Yahiaoui
Laïd. — Bouhmara Slimane, né en 1944 par jugement daté le
21 octobre 1964 à Béni Ounif (wilaya de Béchar) acte de
— Bouhmara Dahmane, né en 1970 par jugement daté naissance n° 05 et acte de mariage n° 096 dressé le 6
le 28 avril 1979 à Béni Ounif (wilaya de Béchar) acte de décembre 1976 à Béni Ounif (wilaya de Béchar) et acte de
naissance n° 003 et acte de mariage n° 222 dressé le 22 mariage n° 03 dressé le 17 février 1988 à Béni Ounif
août 1995 à Aïn Sefra (wilaya de Naâma) et ses enfants (wilaya de Béchar) et ses enfants mineurs :
mineurs :
* Mekki, né le 1er janvier 1996 à Béni Ounif (wilaya de
* Khalid, né le 19 août 1996 à Sfissifa (wilaya de Béchar) et acte de naissance n° 01 ;
Naâma) acte de naissance n° 74/1996 ;
* Naïma, née le 19 janvier 1997 à Béni Ounif (wilaya
* Soumya, née le 8 novembre 2002 à Moghrar (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 024 ;
de Naâma) acte de naissance n° 047 ;
* Brahim, né le 11 février 1997 à Béni Ounif (wilaya de
* Meftah, né le 9 janvier 2004 à Moghrar (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 046 ;
Naâma) acte de naissance n° 02 ;
* Mustapha , né le 28 Novembre 1998 à Béni Ounif
qui s’appelleront désormais : Yahiaoui Dahmane, (Wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0249 ;
Yahiaoui Khalid,Yahiaoui Soumya, Yahiaoui Meftah.
qui s’appelleront désormais : Yahiaoui Slimane,
— Bouhmara Milouda, née le 6 décembre 1974 à Béni Yahiaoui Mekki, Yahiaoui Naïma, Yahiaoui Brahim,
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0216 et Yahiaoui Mustapha.
acte de mariage n° 037 dressé le 20 août 1998 à Béni
Ounif (wilaya de Béchar) qui s’appellera désormais : — Bouhmara Lakhdar, né le 5 mars 1968 à Béni Ounif
Yahiaoui Milouda. (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 044 et acte de
mariage n° 025 dressé le 23 juin 1992 à Béni Ounif
— Bouhmara Bousmaha, né le 1er avril 1976 à Béni (wilaya de Béchar) et ses enfants mineurs :
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 068 et acte * Nawal, née le 7 octobre 1995 à Béni Ounif (wilaya de
de mariage n° 24 dressé le 20 octobre 2003 à Djenien Béchar) acte de naissance n° 0214.
Bourezg (wilaya de Naâma) et acte de mariage n° 1415
dressé le 18 octobre 2009 à Béchar (wilaya de Béchar) et * Fodil, né le 12 décembre 2001 à Béni Ounif (wilaya
ses filles mineures : de Béchar) acte de naissance n° 0222 ;
* Hayat, née le 13 septembre 2004 à Djenien Bourezg * Mohammed, né le 5 septembre 2009 à Béni Ounif
(wilaya de Naâma) acte de naissance n° 19 ; (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 192 ;
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 25

qui s’appelleront désormais : Yahiaoui Lakhdar, * Hanane, née le 20 décembre 1996 à Adrar (wilaya
Yahiaoui Nawal, Yahiaoui Fodil, Yahiaoui Mohammed. d’Adrar) acte de naissance n° 1215 ;
* Radja, née le 14 juillet 2003 à Adrar (wilaya d’Adrar)
— Bouhamara Tayeb, né le 19 février 1972 à Béni
acte de naissance n° 872 ;
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 37 acte de
mariage n° 074 dressé le 12 octobre 2003 à Béni Ounif qui s’appelleront désormais : Bellali Achour, Bellali
(wilaya de Béchar) et ses enfants mineurs : Hanane, Bellali Radja.
* Amal, née le 29 juillet 2004 à Béni Ounif (wilaya de — Elfil Nadia, née le 12 février 1986 à Adrar (wilaya
Béchar) acte de naissance n° 0171 ; d’Adrar) acte de naissance n° 155 qui s’appellera
* Abderezak, né le 11 novembre 2007 à Béni Ounif désormais : Bellali Nadia.
(wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0226 ;
— Elfil Aziza, née le 5 février 1989 à Adrar (wilaya
* Ichrak, née le 17 décembre 2009 à Béni Ounif (wilaya d’Adrar) acte de naissance n° 921 qui s’appellera
de Béchar) acte de naissance n° 0268 ; désormais : Bellali Aziza.
qui s’appelleront désormais : Yahiaoui Tayeb, Yahiaoui
Amal, Yahiaoui Abderezak, Yahiaoui Ichrak. — Elfil Yassine, né le 21 mars 1993 à Adrar (wilaya
d’Adrar) acte de naissance n° 252 qui s’appellera
désormais : Bellali Yassine.
— Bouhamara Mohamed, né le 31 octobre 1974 à Béni
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 189 et acte — Elfil Moulouda, née en 1960 à Adrar (wilaya
de mariage n° 085 dressé le 12 octobre 2008 à Béni Ounif d’Adrar) acte de naissance n° 929 et acte de mariage
(wilaya de Béchar) qui s’appellera désormais : Yahiaoui n° 161 dressé le 26 octobre 1987 à Adrar (Wilaya
Mohamed. d’Adrar) qui s’appellera désormais : Bellali Moulouda .
— Bouhmara Hamama, née le 28 mai 1977 à Béni — Bouhmar Fatma, née le 31 juillet 1962 à Saïda
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 118 et acte (wilaya de Saida) acte de naissance n° 273 et acte de
de mariage n° 022 dressé le 2 août 2000 à Béni Ounif mariage n° 363 dressé le 14 septembre 1979 à Saïda
(wilaya de Béchar) qui s’appellera désormais : Yahiaoui (wilaya de Saida) qui s’appellera désormais : Bouamar
Hamama. Fatma.
— Bouhmara Boudaoud, né le 23 janvier 1982 à Béni — Hafsi Bouenbaou Mahmoud, né le 5 juin 1972 à
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 13 acte de Béni Haoua (wilaya de Chlef) acte de naissance n° 375
mariage n° 1056 dressé le 20 juillet 2009 à Béchar acte de mariage n° 089 dressé le 15 septembre 2001 à
(wilaya de Béchar) et sa fille mineure : Béni Haoua (wilaya de Chlef) et ses filles mineures :
* Khaoula, née le 17 juin 2010 à Béni Ounif (wilaya de * Dhikra, née le 28 juillet 2002 à Sidi Ghilès (wilaya de
Béchar) acte de naissance n° 0121 ; Tipaza) acte de naissance n° 681 ;
qui s’appelleront désormais : Yahiaoui Boudaoud, * Bouchra, née le 28 septembre 2004 à Damous (wilaya
Yahiaoui Khaoula. de Tipaza) acte de naissance n° 0335 ;

— Bouhmara Miloud, né le 12 décembre 1984 à Béni qui s’appelleront désormais : Hafsi Mahmoud, Hafsi
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 322 qui Dhikra, Hafsi Bouchra.
s’appellera désormais : Yahiaoui Miloud.
— Dab Mohammed, né le 6 octobre 1970 à Bir Ghbalou
(wilaya de Bouira) acte de naissance n° 282 et acte de
— Bouhmara Moumène, né le 28 mars 1987 à Béni
mariage n° 74 dressé le 28 juin 1994 à Ain Bessam
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 076 qui (wilaya de Bouira) et ses enfants mineurs :
s’appellera désormais : Yahiaoui Moumène.
* Zohra, née le 20 juin 1995 à Ain Bessam (wilaya de
— Bouhmara Samira, née le 2 avril 1990 à Béni Ounif Bouira) acte de naissance n° 1101 ;
(wilaya de Béchar) acte de naissance n° 079 qui
* Adel, né le 2 octobre 1996 à Ain Bessam (wilaya de
s’appellera désormais : Yahiaoui Samira.
Bouira) acte de naissance n° 1317 ;
— Bouhamara Noureddine, né le 26 mai 1993 à Béni * Anes, né le 25 août 2001 à Ain Bessam (wilaya de
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0133 qui Bouira) acte de naissance n° 1002 ;
s’appellera désormais : Yahiaoui Noureddine.
* Nour El Houda, née le 23 juin 2006 à El Mouradia
(wilaya d’Alger) acte de naissance n° 1630 ;
— Bouhmara Abdeldjalil, né le 4 août 1994 à Béni
Ounif (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 0200 qui qui s’appelleront désormais : Dhab Mohammed, Dhab
s’appellera désormais : Yahiaoui Abdeldjalil. Zohra, Dhab Adel, Dhab Anes, Dhab Nour El Houda.

— Elfil Achour, né en 1954 par jugement daté le 20 — Geribia Fatna, née le 9 août 1970 à Béni Ounif
décembre 1980 à Adrar (wilaya d’Adrar) acte de (wilaya de Béchar) acte de naissance n° 133 acte de
naissance n° 928 et acte de mariage n° 197 dressé le 29 mariage n° 037 dressé le 31 juillet 1996 à Béni Ounif
septembre 1984 à Adrar (wilaya d’Adrar) et ses filles (wilaya de Béchar) qui s’appellera désormais : Belarbi
mineures : Fatna.
20 Rabie El Aouel 1435
26 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

— Geribia Aicha, née en 1972 par jugement daté le — Bouhmara Fatima, née le 19 avril 1985 à Boualem
29 juin 1980 à Béni Ounif (wilaya de Béchar) acte de (wilaya d’El Bayadh) acte de naissance n° 76 qui
naissance n° 2 et acte de mariage n° 047 dressé le 8 s’appellera désormais : Lakhdari Fatima.
septembre 2002 à Béni Ounif (wilaya de Béchar) qui
s’appellera désormais : Belarbi Aicha. — Bouhmara Zineb, née le 15 janvier 1991 Sidi Tifour
(wilaya d’El Bayadh) acte de naissance n° 09 qui
— Geribia Ziane, né en 1974 à Béni Ounif (wilaya de s’appellera désormais : Lakhdari Zineb.
Béchar) acte de naissance n° 3 et acte de mariage n° 572
dressé le 22 août 1999 à Béchar (wilaya de Béchar) et ses — Bouhmara Abdenacer, né le 1er septembre 1993 à
enfants mineurs : Boualem (wilaya d’El Bayadh) acte de naissance n° 146
qui s’appellera désormais : Lakhdari Abdenacer.
* Mohamed, né le 2 août 2001 à Béni Ounif (wilaya de
Béchar) acte de naissance n° 0136 ; — Mekhenez Dehane Benaouda, né en 1936 par
* Ibtissem, née le 13 mai 2003 à Béni Ounif (wilaya de jugement daté le 14 août 1973 à Mendes (wilaya de
Béchar) acte de naissance n° 106 ; Relizane) et acte de naissance n° 11 acte de mariage
n° 214 dressé le 23 octobre 1974 à Mendes (wilaya de
* Larbi, né le 27 février 2005 à Béni Ounif (wilaya de Relizane) et acte de mariage n° 206 dressé le 16 novembre
Béchar) acte de naissance n° 038 qui s’appellera 1997 à Zemoura (wilaya de Relizane) et ses enfants
désormais : Belarbi Ziane, Belarbi Mohamed, Belarbi mineurs :
Ibtissem, Belarbi Larbi.
* Zine Eddine, né le 17 juin 1999 à Zemoura (wilaya de
— Geribia Daouia, née en 1977 par jugement daté Relizane) acte de naissance n° 400 ;
le 29 juin 1980 à Béni Ounif (wilaya de Béchar) acte * Abdelhak, né le 19 mars 2006 à Relizane (wilaya de
de naissance n° 01 qui s’appellera désormais : Belarbi Relizane) acte de naissance n° 1084 ;
Daouia.
qui s’appelleront désormais : Berached Benaouda,
— Meghezzi Bakhouche Nacer, né le 14 octobre Berached Zine Eddine, Berached Abdelhak.
1955 à Bouchakroune (wilaya de Biskra) acte de
naissance n° 2017 acte de mariage n° 02 dressé le 5 — Mekhenez Dehane Bedra, née le 24 mai 1944 à
janvier 1985 à Bouchekroune (wilaya de Biskra ) et sa Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 1118 et
fille mineure : acte de mariage n° 47 dressé le 27 juin 1983 à Sidi
M’Hamed Benaouda (wilaya de Relizane ) qui s’appellera
* Oum-Aimen, née le 20 novembre 1995 à Tolga désormais : Berached Bedra.
(wilaya de Biskra) acte de naissance n° 3165 qui
s’appellera désormais : Meghezzi Nacer, Meghezzi — Mekhenez-Dehane Belkacem, né en 1964 par
Oum-Aimen. jugement daté le 3 juillet 1974 à Mendes (wilaya de
Relizane) acte de naissance n° 24 acte de mariage n° 62
— Mghezzi Bekhouche Siham, née le 9 mai 1985 à dressé le 23 août 1988 à Oued Essalem (wilaya de
Biskra (wilaya de Biskra) acte de naissance n° 2283 qui Relizane) et sa fille mineure :
s’appellera desormais : Mghezzi Siham.
* Fatima, née le 27 mai 1995 à Relizane (wilaya de
— Khennas Hafida, née le 5 mai 1960 à Cherchell Relizane) acte de naissance n° 1713 ;
(wilaya de Tipaza) acte de naissance n° 240 et acte de
qui s’appelleront désormais : Berached Belkacem,
mariage n° 07 dressé le 20 janvier 1981 à Khemis Miliana
Berached Fatima.
(wilaya de Ain Defla) qui s’appellera désormais : Khalissi
Hafida.
— Mekhenz Dehane Mohammed, né le 21 septembre
1990 à Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance
— Bouhmara Hamza, né en 1947 par jugement daté le
n° 486 qui s’appellera désormais : Berached Mohammed.
14 janvier 1969 à Boualem (wilaya d’El Bayadh) acte de
naissance n° 4414/363 et acte de mariage n° 15 dressé le
— Mekhenz Dehane Aoued, né le 29 janvier 1993 à
1er mars 1981 à Boualem (wilaya d’El Bayadh) et son fils
Relizane (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 387
mineur :
qui s’appellera désormais : Berached Aoued.
* Abdelkader Abdeldjabar, né le 7 janvier 2002 à Aflou
(wilaya de Laghouat) acte de naissance n° 40 ; — Mekhenez Dehane Kada, né le 5 février 1968 à
Mendes (wilaya de Relizane ) acte de naissance n° 87 et
qui s’appelleront désormais : Lakhdari Hamza, acte de mariage n° 57 dressé le 13 août 1998 à Mers
Lakhdari Abdelkader Abdeljabar. El Kebir (wilaya d’Oran) et ses filles mineures :
— Bouhmara Tifour, né le 4 décembre 1981 à Boualem * Soumia, née le 16 septembre 1999 à Oran (wilaya
(wilaya d’El Bayadh) acte de naissance n° 466 qui d’Oran) acte de naissance n° 9209 ;
s’appellera désormais : Lakhdari Tifour. * Imene, née le 5 décembre 2003 à Oran (wilaya
d’Oran) acte de naissance n° 14094 Bis ;
— Bouhmara Aicha, née le 6 septembre 1983 à
Boualem (wilaya d’El Bayadh) acte de naissance n° 310 qui s’appelleront désormais : Berached Kada, Berached
qui s’appellera désormais : Lakhdari Aicha. Soumia, Berached Imene.
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 27

— Mekhenez Dehane Fatima, née en 1970 par jugement — Kared Kaddour, né le 15 avril 1968 à Oued Tlélat
daté le 3 juillet 1974 à Mendes (wilaya de Relizane) acte (wilaya d’Oran) acte de naissance n° 178 et acte de
de naissance n° 25 et acte de mariage n° 47 dressé le 4 mariage n° 42/1991 dressé le 22 septembre 1991 à
octobre 1990 Sidi Lazreg (wilaya de Relizane) qui Tafraoui (wilaya d’Oran) et ses enfants mineurs :
s’appellera désormais : Berached Fatima.
* Mohamed Amine, né le 22 février 1997 à Sénia
— Mekhenez Dehane Kheira, née le 8 octobre 1973 à (wilaya d’Oran) acte de naissance n° 127 ;
Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 515 qui
* Abdallah, né le 4 avril 2003 à Oran (wilaya d’Oran)
s’appellera désormais : Berached Kheira.
acte de naissance n° 3601 ;
— Mekhenez-Dehane Lazreg, né le 7 mars 1976 à qui s’appelleront désormais : Ben Ahmed Kaddour, Ben
Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 172 et Ahmed Mohamed Amine, Ben Ahmed Abdallah.
acte de mariage n° 226 dressé le 9 novembre 2009
à Bendaoud (wilaya de Relizane) qui s’appellera — Kared Mama, née le 18 juillet 1994 à Oran (wilaya
désormais : Berached Lazreg. d’Oran) acte de naissance n° 7122 Bis qui s’appellera
désormais : Ben Ahmed Mama.
— Mekhenez Dehane Aicha, née le 9 janvier 1979 à
Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 22 qui
s’appellera désormais : Berached Aicha. — Baara Mohammed, né le 17 novembre 1966 à Ibn
Mhidi (wilaya d’El Tarf) acte de naissance n° 389 et acte
— Mekhenez Dehane Ali, né le 2 février 1982 à de mariage n° 13 dressé le 30 mars 1993 à Ibn Mhidi
Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 74 qui (wilaya d’El Tarf) et sa fille mineure :
s’appellera désormais : Berached Ali. * Imene, née le 27 mars 1998 à Annaba (wilaya de
Annaba) acte de naissance n° 2284 ;
— Mekhenez Dehane Adda, né le 18 décembre 1984 à
Mendes (wilaya de Relizane) acte de naissance n° 547 qui qui s’appelleront désormais : Bara Mohamed, Bara
s’appellera désormais : Berached Adda. Imene.

— Mekhenez-Dehane Lazreg, né en 1972 par jugement — Baara Oussama, né le 28 août 1994 à Ibn Mhidi
daté le 22 octobre 1974 à Mendes (wilaya de Relizane) (wilaya d’El Tarf ) acte de naissance n° 432 qui
acte de naissance n° 21 et acte de mariage n° 2898 dressé s’appellera désormais : Bara Oussama.
le 26 juillet 1999 à Oran (wilaya d’Oran ) et ses enfants
mineurs :
— Bourekhis Mohamed, né le 10 avril 1941 à Staouéli
* Amel, née le 30 juillet 2000 à Oran (wilaya d’Oran) (wilaya d’Alger) acte de naissance n° 16 et acte de
acte de naissance n° 7585 ; mariage n° 63/309 dressé le 5 juin 1963 à Sidi M’Hamed
* Aboubaker, né le 9 août 2003 à Oran (wilaya d’Oran) (wilaya d’Alger) qui s’appellera désormais : Bourkis
acte de naissance n° 9184 Bis ; Mohamed.

* Younes, né le 4 août 2006 à Oran (wilaya d’Oran) — Bourekhis Mourad, né le 4 novembre 1978 à Sidi
acte de naissance n° 10982 ; M’Hamed (wilaya d’Alger) acte de naissance n° 5038 et
qui s’appelleront désormais : Berached Lazreg, acte de mariage n° 87 dressé le 16 février 2006 à Sidi
Berached Amel, Berached Aboubaker, Berached Younes. M’Hamed (wilaya d’Alger) et son fils mineur :
* Alaa Eddine, né le 25 juillet 2006 à Sidi M’Hamed
— Khennas Ahmed, né le 12 janvier 1967 à Sidi Bel
Abbès (wilaya de Sidi Bel Abbès) acte de naissance (wilaya d’Alger) acte de naissance n° 3339 ;
n° 181 et acte de mariage n° 1221 dressé le 6 octobre qui s’appelleront désormais : Bourkis Mourad, Bourkis
1996 à Sidi Bel Abbès (wilaya de Sidi Bel Abbès) et ses Alaa Eddine.
enfants mineurs :
* Mohammed Abdeldjalil, né le 20 juillet 1998 à Sidi — Bourekhis Chiheb Eddine, né le 31 octobre 1982 à
Bel Abbès (wilaya de Sidi Bel Abbès) acte de naissance El Biar (wilaya d’Alger) acte de naissance n° 3590 qui
n° 3492. s’appellera désormais : Bourkis Chiheb Eddine.
* Ahmed Bahaâ Eddine, né le 23 décembre 2001 à Sidi
Bel Abbès (wilaya de Sidi Bel Abbès) acte de naissance — Bourekhis Hocine, né le 16 février 1953 à
n° 6424. Alger-centre (wilaya d’Alger) acte de naissance n° 1219 et
acte de mariage n° 117 dressé le 16 juillet 1985 à Chéraga
* Akeb Charaf Eddine, né le 15 novembre 2005 à Sidi (wilaya d’Alger) qui s’appellera désormais : Bourkis
Bel Abbès (wilaya de Sidi Bel Abbès) acte de naissance Hocine.
n° 7593.
qui s’appelleront désormais : Moncif Ahmed, Moncif — Bourekhis Amer Yasser, né le 2 juin 1994 à Kouba
Mohammed Abdeldjalil, Moncif Ahmed Bahaâ Eddine, (wilaya d’Alger) acte de naissance n° 1466 qui s’appellera
Moncif Akeb Charaf Eddine. désormais : Bourkis Amer Yasser.
20 Rabie El Aouel 1435
28 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

— Djarboua Mohamed, né le 4 juin 1967 à Teroubia — Mustapha Rachem, chef de daïra de Béni Slimane, à
(wilaya de Tébessa) acte de naissance n° 375 et acte de la wilaya de Médéa, à compter du 24 février 2013 ;
mariage n° 124 dressé le 20 septembre 1992 à Bir — Sadoun Ounis, chef de daïra de Chemini, à la wilaya
Mokkadem (wilaya de Tébessa) et ses filles mineures : de Béjaïa, à compter du 19 mai 2012 ;
* Souha, née le 29 août 1995 à Bir Mokkadem (wilaya — Abdelouahab Bensalim, secrétaire général auprès du
de Tébessa) acte de naissance n° 250 ; chef de daïra de Babor, à la wilaya de Sétif, à compter du
* Nourhane, née le 12 mai 1999 à Tébessa (wilaya de 7 février 2013 ;
Tébessa) acte de naissance n° 1883 ; décédés.
* Feriel, née le 12 mai 1999 à Tébessa (wilaya de ————★————
Tébessa) acte de naissance n° 1884 ;
* Wala, née le 13 juillet 2004 à Bir Mokkadem (wilaya Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au
de Tébessa) acte de naissance n° 107 ; 23 décembre 2013 mettant fin aux fonctions du
secrétaire général auprès du chef de daïra de
qui s’appelleront désormais : El Hamdi Mohamed, El M’Sila.
Hamdi Souha, El Hamdi Nourhane, El Hamdi Feriel, El ————
Hamdi Wala.
Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant
— Djarboua Manel, née le 23 juillet 1993 à Cheriâa au 23 décembre 2013, il est mis fin aux fonctions de
(wilaya de Tébessa) acte de naissance n° 543 qui secrétaire général auprès du chef de daïra de M’Sila,
s’appellera désormais : El Hamdi Manel. exercées par M. Lyes Ali-Chikouche, appelé à exercer
Art. 2. — Conformément aux dispositions de l’article 5 une autre fonction.
du décret n° 71-157 du 3 juin 1971, complété, susvisé, la ————★————
mention en marge des actes de l’état civil des concernés
par les nouveaux noms conférés par le présent décret sera Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au
requise par le procureur de la République. 23 décembre 2013 mettant fin à des fonctions au
titre du ministère des finances.
Art. 3. — Le présent décret sera publié au Journal ————
officiel de la République algérienne démocratique et
populaire. Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant
au 23 décembre 2013, il est mis fin à des fonctions au titre
Fait à Alger, le 27 Moharram 1435 correspondant au du ministère des finances, exercées par MM. :
1er décembre 2013.
1- Administration centrale :
Abdelaziz BOUTEFLIKA.
————★———— — Slimane Zemouri, directeur des régimes douaniers à
la direction générale des douanes, appelé à exercer une
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au autre fonction ;
23 décembre 2013 mettant fin aux fonctions d’un — Abderrezak Azab, chargé d'inspection à l'inspection
chargé d’études et de synthèse au cabinet de générale des finances, appelé à exercer une autre
l’ex-secrétaire d’Etat auprès du ministre de la fonction ;
prospective et des statistiques chargé des
— Hacène Sayoud, chargé d'inspection à l'inspection
statistiques.
générale des finances, appelé à exercer une autre
————
fonction ;
Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant — Mahmoud Bourouina, chargé d'inspection à
au 23 décembre 2013, il est mis fin aux fonctions de l'inspection générale des douanes, admis à la retraite ;
chargé d’études et de synthèse au cabinet de
l’ex-secrétaire d’Etat auprès du ministre de la prospective 2- Services extérieurs :
et des statistiques chargé des statistiques, exercées par — Abdelhamid Bouanane, inspecteur régional des
M. Tarik Bourezgue, appelé à exercer une autre fonction. services fiscaux à Annaba, admis à la retraite ;
————★————
— Abdelkrim Laïb, directeur régional des douanes à
Tamenghasset, appelé à exercer une autre fonction ;
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au
23 décembre 2013 mettant fin à des fonctions au — Abderrahmane Moulla, directeur de la conservation
titre du ministère de l’intérieur et des collectivités foncière à la wilaya d'Alger, admis à la retraite ;
locales. — Mohamed Abdou Labgaâ, directeur de la
———— conservation foncière à la wilaya d'El Bayadh, admis à la
Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant retraite ;
au 23 décembre 2013, il est mis fin à des fonctions au titre — Abdelaziz Djamel Daâlech, chargé d'inspection à
du ministère de l’intérieur et des collectivités locales, l'inspection régionale de l'inspection générale des finances
exercées par MM. : à Sétif, appelé à exercer une autre fonction.
— Abdelkrim Drissi, directeur de la réglementation et — Saïd Bedjaoui, chargé d'inspection à l'inspection
des affaires générales à la wilaya de Mascara, à compter régionale de l'inspection générale des finances à Annaba,
du 22 avril 2013 ; appelé à exercer une autre fonction ;
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 29

3- Etablissements sous-tutelle : — Abderrezak Azab, directeur de mission à l'inspection


— Abdelkader Gourari, sous-directeur des moyens générale des finances ;
généraux à l'office national des statistiques à compter du — Hacène Sayoud, directeur de mission à l'inspection
16 janvier 2013, décédé. générale des finances ;
————★————
— Saïd Bedjaoui, directeur de mission à l'inspection
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au générale des finances ;
23 décembre 2013 mettant fin à des fonctions au — Mohammed Fellah, chef d'études chargé de l'analyse
titre du ministère des affaires religieuses et des et de la collecte des données à l'inspection générale des
wakfs. finances ;
————
2- Services extérieurs :
Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant
au 23 décembre 2013, il est mis fin à des fonctions au titre — Abdelkrim Laïb, directeur régional des douanes à
du ministère des affaires religieuses et des wakfs, exercées Blida ;
par MM. :
— Chérif Aït Belkacem, inspecteur régional de
1- Administration centrale : l'inspection générale des finances à Laghouat ;
— Saïd Khider, directeur d'études, admis à la retraite ;
3- Etablissements sous-tutelle :
2- Services extérieurs :
— Abdelaziz Djamel Daâlech, directeur d'études à
Directeurs des affaires religieuses et des wakfs de l'office central de répression de la corruption ;
wilayas :
— Tarik Bourezgue, directeur chargé du secrétariat
— Salim Larkem, à la wilaya de Laghouat ; technique du conseil national de la statistique à l’office
— Lekhemissi Bezaz, à la wilaya de Tlemcen ; national des statistiques ;
— Omar Tennah, à la wilaya de Tiaret ; — Aïcha Djaoua, sous-directrice du personnel et de la
— Aïssa Nouicer, à la wilaya de Sétif ; formation à l’office national des statistiques ;
— Salah Medjani, à la wilaya de Bordj Bou Arréridj ; — Rabah Hadj Mohammed, sous-directeur de la
publication, de l’annuaire et des revues statistiques à
— Mohamed Latieme, à la wilaya de Souk Ahras ; l’office national des statistiques.
appelés à exercer d'autres fonctions. ————★————
3- Etablissements sous-tutelle :
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au
— Belkhir Mechtaoui, directeur de l'école nationale de 23 décembre 2013 portant nomination au titre du
formation et de perfectionnement des cadres de ministère des affaires religieuses et des wakfs.
l'administration des affaires religieuses et des wakfs à ————
Saïda, appelé à exercer une autre fonction.
————★———— Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant
au 23 décembre 2013, sont nommés au titre du ministère
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au des affaires religieuses et des wakfs, MM. :
23 décembre 2013 portant nomination du chef de
daïra de Chemini à la wilaya de Béjaïa. 1- Administration centrale :
————
— Belkhir Mechtaoui, inspecteur ;
Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant
au 23 décembre 2013, M. Sadoun Ounis est nommé chef — Lekhemissi Bezaz, inspecteur ;
de daïra de Chemini à la wilaya de Béjaïa, à compter du — Salah Medjani, inspecteur ;
1er avril 2012.
————★———— 2- Services extérieurs :
Décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant au Directeurs des affaires religieuses et des wakfs de
23 décembre 2013 portant nomination au titre du wilayas :
ministère des finances.
———— — Omar Tennah, à la wilaya de Laghouat ;
Par décret présidentiel du 20 Safar 1435 correspondant — Boukharouba Charef, à la wilaya de Bouira ;
au 23 décembre 2013, sont nommés au titre du ministère — Aïssa Nouicer, à la wilaya de Tiaret ;
des finances, Mme. et MM. :
— Salim Larkem, à la wilaya de Sétif ;
1- Administration centrale :
— Mohamed Latieme, à la wilaya de Bordj Bou
— Nassim Chekkal, chargé d'études et de synthèse ; Arréridj ;
— Slimane Zemouri, directeur d'études chargé de la
— Belkheir Embarki, à la wilaya d'El Oued ;
prévention et de la sécurité à la direction générale des
douanes ; — Iddir Alim, à la wilaya de Khenchela.
20 Rabie El Aouel 1435
30 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

ARRETES, DECISIONS ET AVIS

— Considérant qu'en vertu des dispositions de l'article 6


CONSEIL CONSTITUTIONNEL de la loi organique n° 12-03 du 18 Safar 1433
correspondant au 12 janvier 2012, susvisée, il est pourvu
au remplacement du candidat ou de l'élu, dans tous les cas
Décision n° 01/D.CC/14 du 5 Rabie El Aouel 1435
de remplacement prévus par la loi organique relative au
correspondant au 7 janvier 2014 relative au
régime électoral, par le candidat ou l'élu de même sexe ;
remplacement d’un député à l’Assemblée
populaire nationale. — Considérant qu'au vu de la proclamation du Conseil
———— constitutionnel et de la liste des candidats du parti du
Le Conseil constitutionnel, Front de Libération Nationale, dans la circonscription
électorale de Batna, susvisées, il ressort que le candidat
Vu la Constitution, notamment ses articles 105, 112, habilité à remplacer le député élu membre du Conseil
163 (alinéa 2) et 164 (alinéa 2) ; Constitutionnel est Bouhenaf Yazid.
Vu la loi organique n° 12-01 du 18 Safar 1433
correspondant au 12 janvier 2012 relative au régime Décide :
électoral, notamment ses articles 88, 102 et 103 ;
Vu la loi organique n° 12-03 du 18 Safar 1433 Article 1er. — Le député Abdenour Graoui dont le
correspondant au 12 janvier 2012 fixant les modalités siège est devenu vacant par suite de son élection en qualité
augmentant les chances d'accès de la femme à la de membre du Conseil constitutionnel, est remplacé par le
représentation dans les assemblées élues, notamment son candidat Bouhenaf Yazid.
article 6 ;
Art. 2. — Une copie de la présente décision est notifiée
Vu le règlement du 24 Joumada El Oula 1433 au Président de l'Assemblée Populaire Nationale et au
correspondant au 16 avril 2012 fixant les règles de ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et des collectivités
fonctionnement du Conseil constitutionnel ; locales.
Vu la proclamation du Conseil constitutionnel
n° 01/P.CC/12 du 24 Joumada El Ethania 1433 Art. 3. — La présente décision sera publiée au Journal
correspondant au 15 mai 2012 portant résultats de officiel de la République algérienne démocratique et
l'élection des membres de l'Assemblée Populaire populaire.
Nationale ;
Ainsi, en a-t-il été délibéré par le Conseil
Vu la lettre du Président de l'Assemblée Populaire constitutionnel dans sa séance du 5 Rabie El Aouel 1435
Nationale n° SP/SP/244/2013 du 30 décembre 2013 correspondant au 7 janvier 2014 sous la présidence de
enregistrée au secrétariat général du Conseil M. Mourad Medelci, Président du Conseil constitutionnel
constitutionnel le 31 décembre 2013 sous le n° 07 portant et en présence des membres Mme Hanifa Benchabane et
vacance du siège du député Abdenour Graoui, élu sur la MM. Abdeldjalil Belala, Brahim Boutkhil, Hocine Daoud,
liste du parti du Front de Libération Nationale dans Abdenour Graoui, Mohamed Dif, Mme Fouzya Benguella
la circonscription électorale de Batna, par suite de et M. Smail Balit.
son élection en qualité de membre du Conseil
Constitutionnel ; Le Président du Conseil constitutionnel
Vu les listes des candidats aux élections législatives qui
ont eu lieu le 10 mai 2012, établies pour chaque Mourad MEDELCI.
circonscription électorale par le ministère de l'intérieur et
des collectivités locales, transmises le 26 avril 2012 sous MINISTERE DE LA JUSTICE
le n° 3083/12 et enregistrées au secrétariat général du
Conseil constitutionnel le 26 avril 2012 sous le n° 39 ; Arrêté du 14 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 16
Le membre rapporteur entendu ; janvier 2014 portant désignation des membres de
la commission électorale de la wilaya de Sidi Bel
Après délibération ; Abbes en vue de l'élection partielle pour le
remplacement d'un membre élu du Conseil de la
— Considérant qu'en vertu des dispositions des articles Nation.
102 et 103 de la loi organique n° 12-01 du 18 Safar 1433 ————
correspondant au 12 janvier 2012 relative au régime
électoral, le député dont le siège devient vacant par suite Le ministre de la justice, garde des sceaux,
de son élection en qualité de membre du Conseil
constitutionnel, est remplacé par le candidat classé Vu la loi organique n° 12-01 du 18 Safar 1433
immédiatement après le dernier candidat élu de la liste correspondant au 12 janvier 2012 relative au régime
électorale pour la période restante du mandat ; électoral, notamment ses articles 113 et 151 ;
20 Rabie El Aouel 1435
22 janvier 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 31

Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada Arrête :


1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant
nomination des membres du Gouvernement ; Article 1er. — Sont désignés en qualité de président,
vice-président, assesseurs et secrétaire du bureau de vote
Vu le décret présidentiel n° 14-02 du 4 Rabie El Aouel de la wilaya de Sidi Bel Abbes en vue de l'élection
1435 correspondant au 6 janvier 2014 portant convocation partielle pour le remplacement d'un membre élu du
du collège électoral de la wilaya de Sidi Bel Abbes en vue Conseil de la Nation, les magistrats et le greffier dont les
de l'élection partielle pour le remplacement d'un membre noms suivent : MM. :
élu du Conseil de la Nation.
— Abbas Aissa, Président,
Vu le décret exécutif n° 12-412 du 25 Moharram 1434
correspondant au 9 décembre 2012 relatif à l'organisation — Moulay Abdelkader, vice-président,
et au déroulement de l'élection des membres élus du
— Benchehida Azzeddine, Assesseur,
Conseil de la Nation.
— Saâdallah Said, Assesseur,
Arrête :
— Tabeliouna Ghouti, Secrétaire.
Article 1er. — Sont désignés en qualité de président et
Art. 2. — Le présent arrêté sera publié au Journal
membres de la commission électorale de la wilaya de Sidi
officiel de la République algérienne démocratique et
Bel Abbes en vue de l'élection partielle pour le
populaire.
remplacement d'un membre élu du Conseil de la Nation,
les magistrats dont les noms suivent : MM. :
Fait à Alger, le 14 Rabie El Aouel 1435 correspondant
— Khelil Ahmed, président, au 16 janvier 2014.
— Hamaidi Senouci, membre, Tayeb LOUH.
— Moussaref Benhafsa Norredine, membre.
MINISTERE DE L'HABITAT,
Art. 2. — Le présent arrêté sera publié au Journal DE L'URBANISME ET DE LA VILLE
officiel de la République algérienne démocratique et
populaire.
Arrêté du 7 Chaâbane 1434 correspondant au 16 juin
Fait à Alger, le 14 Rabie El Aouel 1435 correspondant 2013 portant approbation du document
au 16 janvier 2014. technique réglementaire D.T.R C 2.4.7
"REGLEMENT NEIGE ET VENT « RNV /
Tayeb LOUH. VERSION 2013 »".
————★———— ————

Arrêté du 14 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 16 Le ministre de l'habitat et de l'urbanisme,


janvier 2014 portant désignation des membres et Vu le décret n° 86-213 du 19 août 1986 portant création
du secrétaire du bureau de vote de la wilaya de de la commission technique permanente pour le contrôle
Sidi Bel Abbes en vue de l'élection partielle pour technique de la construction ;
le remplacement d'un membre élu du Conseil de
la Nation. Vu le décret présidentiel n° 12-326 du 17 Chaoual 1433
———— correspondant au 4 septembre 2012 portant nomination
des membres du Gouvernement ;
Le ministre de la justice, garde des sceaux,
Vu le décret exécutif n° 03-443 du 5 Chaoual 1424
Vu la loi organique n° 12-01 du 18 Safar 1433 correspondant au 29 novembre 2003, modifiant et
correspondant au 12 janvier 2012 relative au régime complétant le décret n° 82-319 du 23 octobre 1982 portant
électoral, notamment son article 115 ; transformation de l'institut national d'études et de
recherches du bâtiment (INERBA) en centre national
Vu le décret présidentiel n° 13-312 du 5 Dhou El Kaada d'études et de recherches intégrées du bâtiment
1434 correspondant au 11 septembre 2013 portant (CNERIB) ;
nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le décret exécutif n° 08-189 du 27 Joumada Ethania
Vu le décret présidentiel n° 14-02 du 4 Rabie El Aouel 1429 correspondant au 1er juillet 2008 fixant les
1435 correspondant au 6 janvier 2014 portant convocation attributions du ministre de l'habitat et de l'urbanisme ;
du collège électoral de la wilaya de Sidi Bel Abbes en vue
de l'élection partielle pour le remplacement d'un membre
élu du Conseil de la Nation. Arrête :

Vu le décret exécutif n° 12-412 du 25 Moharram 1434 Article 1er. — Est approuvé le document technique
correspondant au 9 décembre 2012 relatif à l'organisation réglementaire D.T.R C 2.4.7 " REGLEMENT NEIGE ET
et au déroulement de l'élection des membres élus du VENT « RNV / VERSION 2013 » ", annexé à l'original
Conseil de la Nation. du présent arrêté.
20 Rabie El Aouel 1435
32 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 03 22 janvier 2014

Art. 2. — Les dispositions du document technique Vu le décret exécutif n° 03-443 du 5 Chaoual 1424
réglementaire visé à l'article 1er ci-dessus, sont correspondant au 29 novembre 2003, modifiant et
applicables à toute nouvelle étude de projet de complétant le décret n° 82-319 du 23 octobre 1982 portant
construction, trois (3) mois après la date de publication du transformation de l'institut national d'études et de
présent arrêté au Journal officiel . recherches du bâtiment (INERBA) en centre national
d'études et de recherches intégrées du bâtiment
Art. 3. — Les maîtres d'ouvrages, les maîtres d'œuvres, (CNERIB) ;
les bureaux d'études techniques, les entreprises de
réalisation, les organismes de contrôle technique de la Vu le décret exécutif n° 08-189 du 27 Joumada Ethania
construction et les bureaux d'expertises techniques sont 1429 correspondant au 1er juillet 2008 fixant les
tenus de respecter les dispositions du document technique attributions du ministre de l'habitat et de l'urbanisme ;
réglementaire suscité.
Arrête :
Art. 4. — Le centre national d'études et de recherches
intégrées du bâtiment (CNERIB) est chargé de l'édition et
de la diffusion du document technique réglementaire, Article 1er. — Est approuvé le document technique
objet du présent arrêté. réglementaire D.T.R E 7.1 « TRAVAUX D'EXECUTION
DE VITRERIE ET DE MIROITERIE », annexé à
Art. 5. — L'arrêté du 12 Rabie Ethani 1420 l'original du présent arrêté.
correspondant au 25 juillet 1999 portant approbation du
document technique réglementaire portant sur le Art. 2. — Les dispositions du document technique
règlement neige et vent R.N.V. 1999 est abrogé. réglementaire visé à l'article 1er ci-dessus, sont
applicables à toute nouvelle étude de projet de
Art. 6. — Le présent arrêté sera publié au Journal construction, trois (3) mois après la date de publication du
officiel de la République algérienne démocratique et présent arrêté au Journal officiel.
populaire.

Fait à Alger, le 7 Chaâbane 1434 correspondant au 16 Art. 3. — Les maîtres d'ouvrages, les maîtres d'œuvres,
juin 2013. les bureaux d'études techniques, les entreprises de
réalisation, les organismes de contrôle technique de la
Abdelmadjid TEBBOUNE. construction et les bureaux d'expertises techniques sont
————★———— tenus de respecter les dispositions du document technique
réglementaire suscité.

Arrêté du 7 Chaâbane 1434 correspondant au 16 juin


Art. 4. — Le centre national d'études et de recherches
2013 portant approbation du document
intégrées du bâtiment (CNERIB) est chargé de l'édition et
technique réglementaire D.T.R E 7.1 « Travaux
de la diffusion du document technique réglementaire,
d'exécution de vitrerie et de miroiterie ».
objet du présent arrêté.
————

Le ministre de l'habitat et de l'urbanisme, Art. 5. — Le présent arrêté sera publié au Journal


officiel de la République algérienne démocratique et
Vu le décret n° 86-213 du 19 août 1986 portant création populaire.
de la commission technique permanente pour le contrôle
technique de la construction ; Fait à Alger, le 7 Chaâbane 1434 correspondant au
Vu le décret présidentiel n° 12-326 du 17 Chaoual 1433 16 juin 2013.
correspondant au 4 septembre 2012 portant nomination
des membres du Gouvernement ; Abdelmadjid TEBBOUNE.

Imprimerie officielle - Les Vergers, Bir-Mourad Raïs, BP 376 - ALGER-GARE