Vous êtes sur la page 1sur 8

Comptabilisation des emprunts obligataires

1. Emission des emprunts obligataires

1.1. Définition

Les emprunts à moyen et long terme forment, avec les capitaux propres, les capitaux permanents ou
les ressources durables qui financent les emplois stables de l’entreprise.
Ces emprunts sont soit des emprunts indivis contractés auprès d’un créancier unique (comme une
institution financière), soit des emprunts obligataires divisés en titres obligataires négociables.
Contrairement aux emprunts indivis contractés auprès d’un prêteur unique, l’emprunt obligataire
met en rapport un emprunteur et un ensemble de prêteurs, les obligataires.

1.2. Aspects juridiques


Les emprunts obligataires au Maroc sont régis par les dispositions du chapitre 3 de la Loi 17/95 sur
la société anonyme (articles 292 à 325).
Les obligations sont des titres négociables qui, dans une même émission, confèrent les mêmes droits
de créance pour une même valeur nominale.
Cette valeur nominale ne peut être inférieure à 100 DH.
Le montant de l'emprunt obligataire doit être entièrement souscrit.
L’émission d’emprunts obligataires doit être décidée par l’assemblée générale ordinaire des
actionnaires.
L’AGO peut déléguer au conseil d' administration ou au directoire les pouvoirs nécessaires pour
procéder, dans un délai de cinq ans, à une ou plusieurs émissions d'obligations et en arrêter les
modalités.
Les conditions d’émission pour les entreprises sont les suivantes :
✓ L'émission ordinaire est autorisée aux SA ayant au moins deux années d’existence, un
capital entièrement libéré, des états de synthèse approuvés par les actionnaires.
✓ L'émission par appel à l’épargne publique est autorisée aux SA ayant un capital minimum
de 3 000 000 DH et publié une notice d’information suivant les normes requises.

1.3. Caractéristiques

✓ L’obligation :
• C’est titre négociable en bourse, représentatifs d'un emprunt contracté à long terme par
la société émettrice.
• C’est titre de créance qui donne généralement droit à deux types de flux : le paiement
des intérêts (coupons) et le remboursement de l’emprunt, le plus souvent à
l’échéance.
✓ La valeur nominale (ou valeur faciale ou principale) d’une obligation: C’est le montant de
référence utilisé pour le calcul des intérêts.
✓ Emprunteur : celui qui émet l’obligation.
✓ Prêteur : celui qui achète l’obligation.

Chaque emprunt obligataire se caractérise par :


✓ la taille de l’emprunt et le nombre d’obligations émises ;
✓ la date de souscription et la durée de l’emprunt allant de 1 an à 20 ans ;
✓ la valeur nominale et le taux d’intérêt nominal (ou facial) qui s’y applique ;
✓ la date de jouissance sur laquelle est calculé le versement des intérêts (ou coupon) ;
✓ le prix d’émission et le prix de remboursement ;
✓ les modalités de remboursement (échéance du titre) ;
✓ Types d’obligations (à taux fixe, à taux variable, convertibles, à clause de remboursement
anticipé,…) ;
✓ Monnaie de référence.
Notations :
✓ D0 : Nominal du capital emprunté
✓ N : Nombre d’obligations émises lors de l’émission
✓ VN : Valeur nominale d’une obligation
✓ PE : Prix d’émission
✓ n : Durée de remboursement en années
✓ t% : Taux d’intérêt nominal (ou facial)
✓ Ip : Intérêt (ou coupon) de l’année p
✓ PR : Prix de remboursement
✓ Mp : Montant remboursé à la pième échéance
✓ mp : Nombre d’obligations remboursées à la pième échéance
✓ Dp : Capital restant dû après le paiement de la pième échéance (p ∈ [1; n])
✓ dp : Nombre d’obligations vivantes en début de l’année p

➢ Taux d’intérêts : L’émetteur détermine librement son taux d’intérêt par référence aux taux
pratiqués par des émetteurs de même rang sur le marché obligataire.
➢ Prix d’émission (PE): Il correspond au prix payé pour l’achat d’une obligation par le
souscripteur.
➢ Catégories d’émission d’emprunts obligataires :
• « Emission au pair » : PE = VN
• « Emission au dessus du pair » : PE > VN
• « Emission au dessous du pair » : PE < VN
Prime d’émission = VN- PE
➢ Prix de remboursement (PR) : C’est le prix payé par la société, à l’échéance, aux différents
obligataires.
➢ Catégories de remboursement d’emprunts obligataires :
• « Remboursement au pair » : PR = VN
• «Remboursement au dessus du pair » : PR > VN

➢ En cas d’émission au dessous du pair et de remboursement


Prime au dessus du
de remboursement pair,-VN
= PR nous aurons une
double prime :

Double prime = Prime de remboursement + Prime d’émission


Double prime = Prix de remboursement - Prix d’émission

➢ Amortissement des primes de remboursement :


• Activation des primes de remboursement.
• Amortissement des primes de remboursement :
• soit au prorata de la durée de l’emprunt, par fractions égales :

Dotation de l’exercice = Prime Totale .


Durée de l’emprunt n

• soit au prorata des intérêts courus :


Dotation de l’exercice = Prime totale x Intérêts courus de l’exercice
Total des intérêts

➢ Frais d’émission : Il s’agit des frais engagés lors de l’émission de l’emprunt obligataire :
• frais de publicité pour les parutions d’annonces légales pour les emprunts émis ;
• Frais de rédaction et de publication de la note d’information ;
• Commissions des intermédiaires financiers.
Ces frais peuvent être :
• soient maintenus en charges pour la totalité dans l’exercice de leur engagement,
• soient activés et transférés en charges à répartir sur plusieurs exercices en vue de leur
étalement par amortissement.

2. Remboursement des emprunts obligataires

Les obligations peuvent être remboursés selon un plan d’amortissement d’emprunt :


✓ soit en totalité « in fine » ;
✓ soit par amortissements constants ;
✓ soit par annuités sensiblement constantes.

Le 01/01/2016, la SA SOMA a émis un emprunt obligataire avec les caractéristiques suivantes :


 Nombre d’obligations émises : 10 000 titres.
 Valeur nominale de l’obligation : 200 DH.
 Prix d’émission de l’obligation : 180 DH.
 Prix de remboursement de l’obligation : 240 DH.
 Taux d’intérêt : 8%.
 Durée d’amortissement de l’emprunt : 5 ans.

T.A.F : Présentez le plan d’amortissement de l’emprunt, suivant les trois modalités de remboursement
ci-dessus.

2.1- Remboursement « infine »

➢ Principe :

Le remboursement est effectué « en bloc » à la fin de la durée de l'emprunt.


L’emprunt est remboursé en totalité à la dernière échéance. L’émetteur ne paie que les coupons
pendant la durée de vie des titres et rembourse les obligations à leur valeur de remboursement lors
du versement du dernier coupon. C’est le procédé le plus simple et le plus répandu.
L’avantage pour le souscripteur est de connaître avec certitude les montants et les dates de ses
encaissements, ce qui n’est pas le cas dans les deux autres procédés.

➢ Application :

Capital emprunté : N x VN = 10 000 x 200 = 2 000 000 DH


Prime d’émission : (VN-PE) x N = (200 -180)x 10000=200000 DH
Prime de remboursement : (PR-VN) x N = (240 -200) x 10 000 = 400 000 DH
Double prime = Prime d’émission + Prime de remboursement = 200 000 + 400 000 = 600 000 DH
Double prime : (PR – PE) x N = (240–180)x 10 000 = 600 000 DH

Plan d’amortissement :
NB. Le prix d’émission n’influence pas le tableau d’amortissement.

2.2- Remboursement par amortissements constants

➢ Principe :

C’est un remboursement par séries égales, consistant à amortir le même nombre de titres chaque
année.
Les titres remboursées à la fin de chaque période sont tirés au sort. L’avantage pour l’émetteur est
de mieux répartir ses décaissements dans le temps. L’inconvénient pour le souscripteur est qu’il
s’expose chaque année à un remboursement de tout ou partie des titres qu’il détient.

Montant d’emprunt amorti annuellement : M = D0/n


Nombre d’obligation amorties par année : m = N/n = M/PR

➢ Application :

m = 10 000 /5 = 2 000 obligations par an.

Plan d’amortissement :

Remarques :
- Le prix d’émission n’influence pas le tableau d’amortissement.
- Les capitaux restant dus sont calculés sur la valeur de remboursement alors que les intérêts le
sont sur la valeur nominale.
- Les intérêts forment une suite arithmétique de raisin : q= -m.VN.t%

2.1- Remboursement par annuités sensiblement constantes

➢ Principe :

Le service annuel de la dette (remboursement des titres et paiement des coupons) est quasi
constant pour l’émetteur. Il se calcule de la même façon que pour un emprunt indivis, à ceci
près que chaque amortissement doit correspondre à un nombre entier d’obligations, ce qui oblige
à arrondir les résultats théoriques.

Annuité d’amortissement : a = C0 . t% /(1-(1+t%)-n)


Amortissement de la 1ère année : M1 = a – I1
Nbre d’obligation amorties la 1ère année : m1 = M1/PR
Nbre d’obligation amorties la 2ème année : m2 = m1 . (1+t%)
Nbre d’obligation amorties la 3ème année : m3 = m2 . (1+t%)
Nbre d’obligation amorties la pème année : mp = m1 . (1+t%)(p-1)

➢ Application :

Annuités théorique constante :


a = (10 000 x 200) x 8%/ [(1-(1+8%)-5] = 500 912,91 DH.

Amortissement théorique de la 1ère année :


M1 = ap – I1 = 500 912,91 - 160 000 = 340 912,91 DH

Nombre théorique d’obligations amorties la 1ère année :


m1 = M1 /VN = 340 912,91 /200 = 1 704,56

Nombre théorique d’obligations amorties la 2ème année :


m2 = m1 x (1+t%) = 1 704,56 x (1+8%) = 1 840,93

Nombre théorique d’obligations amorties la 3ème année :


m3 = m2 x (1+t%) = 1 840,93 x (1+8%) 1 988,20

Nombre théorique d’obligations amorties la 4ème année :


m4 = m3 x (1+t%) = 1 988,20 x (1+8%) = 2 147,26

Nombre théorique d’obligations amorties la 5ème année :


m5 = m4 x (1+t%) = 2 147,26 x (1+8%) = 2 319,04

Plan d’amortissement :
Remarques :
- Le Le prix d’émission n’influence pas le tableau d’amortissement.
- Les capitaux restant dus sont calculés sur la valeur de remboursement alors que les intérêts le
sont sur la valeur nominale.
- Les arrondis font que les amortissements ne sont plus rigoureusement en progression
géométrique.

3. Traitement comptabilité des emprunts obligataires

3.1- Comptabilisation à l’émission de l’emprunt

Les écritures correspondant à l’encaissement du prix net d’émission sont récapitulées dans le schéma
comptable suivant (avec activation des frais d’émission), suivant que l’émission des l’emprunt
obligataire a été réalisée avec ou sans prime d’émission :

• Sans primes de remboursement :

En l’absence de prime de remboursement de l’emprunt obligataire (émission et remboursement au pair),


l’encaissement du prix net d’émission se constate comptablement comme suit :

34551- Etat, TVA récupérable sur


2125 - Frais d’émissions d’emprunts
D C D immobilisations C
A B

D 5141- Banques C D 1410 - Emprunts obligataires C


C0-(A+B) C0

• Avec primes de remboursement :

Dans le cas d’existence de primes de remboursement de l’emprunt obligataire (émission au-dessous du


pair et/ou remboursement au-dessus du pair), l’encaissement du prix net d’émission se constate
comptablement comme suit :

2130- Primes de remboursement des


2125 - Frais d’émissions d’emprunts
D C D obligations C
A B
34551- Etat, TVA récupérable sur
5141- Banques
D immobilisations C D C
C C0-(A+B+C)

D 1410 - Emprunts obligataires C


C0

3.2- Comptabilisation à l’inventaire

Tout au long de la durée de remboursement de l’emprunt obligataire, des écritures de régularisations


relatives à l’emprunt doivent être constatées, notamment en ce qui concerne l’amortissement des frais
d’émission, des primes de remboursement et des intérêts courus et non échus :

• Amortissement des frais d’émission :

Indépendamment de leur mode de calcul, les annuités d’amortissement des frais d’émission de l’emprunt
obligataire, se constatent comme suit :

61991- DEA de l’immobilisation 28125- Amort des frais d’émissions


D en non valeurs C D d’emprunts C
X X

• Amortissement des primes de remboursement :

Le schéma d’amortissement des primes de remboursement est le suivant :

61991- DEA de l’immobilisation 2813-Amort des primes de


D en non valeurs C D remboursement des obligations C
X X

• Intérêts courus et non échus :

Lorsque l’emprunt obligataire est émis en cours d’exercice, les échéances de remboursement ne
coïncident donc pas avec la clôture des comptes, ce qui impose la constatation des intérêts courus et non
échus. Dans ce cas, une fraction des intérêts, inclus dans la prochaine annuité de remboursement (N+1),
concerne l’exercice clos doit être régularisée à l’inventaire de l’exercice N :

D 6311- Intérêts des emprunts et dettes C D 4485- Obligations, coupons à payer C


X X

3.3- Comptabilisation au remboursement des obligations

A la pème échéance de remboursement de l’emprunt obligataire, l’écriture comptable à constater par


l’entreprise émettrice est la suivantes :

34552- Etat, TVA récupérable sur


1410 - Emprunts obligataires
D C D charges C
A (mp x PR) D ((B+C) x10%)

D 6147 - Services bancaires C D 6311 - Intérêts des emprunts et dettes C


B C C0

D 4457 - Etat, impôts et taxes à payer C D 5141- Banques C


E ((C x 20%) ou (C x 30%)) G (A+B+C+D-E)