Vous êtes sur la page 1sur 33

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

1
INTRODUCTION

2
la balance à une date donnée (avant inventaire) ne donne qu’une vue
d’ensemble imparfaite de la gestion et de la situation du fait que :

• les comptes de gestion ne correspondent pas exactement à


l’exploitation de l’exercice

• Les comptes de bilan ne reflètent pas nécessairement la réalité


économique.

Les travaux d’inventaire sont constitués de l’ensemble des travaux


comptables et extra comptables réalisés en fin d’exercice et qui permettent
à l’entreprise de connaître sa situation patrimoniale exacte et déterminer
son résultat

Les travaux d’inventaires comprennent:

Travaux Recenser et évaluer les éléments


extracomptables d’actifs et de passif
Comptabiliser les opérations qui
Travaux comptables résultent des travaux extra
comptables

3
Travaux de l’inventaire extracomptable
Ces travaux consistent à recenser et à évaluer tous les éléments du
patrimoine de l’entreprise en effectuant un inventaire physique ou réel
et estimés à leurs valeur à la date de clôture d’exercice:

• inventaire des stocks,


• recensement des immobilisations,
• état des créances,
• état des dettes,
• situation de caisse,
• contrôle des disponibilités en banque, …

Travaux de l’inventaire comptable


les informations obtenues lors de l’inventaire extra comptable du
patrimoine de l’entreprise permettent un enregistrement comptable qui va
permettre à son tour :

• D’ajuster les comptes de charges et de produits


• De mettre à jour les comptes du bilan pour établir les documents de
synthèse

La tenue de l’inventaire est utile pour des raisons de gestion, mai selle
constitue aussi une obligation légale

4
Schéma des étapes de l’inventaire
comptable
l’établissement des états de synthèse suppose donc des régularisations
préalables des comptes de gestion dans le but de déterminer le résultat
exact en respectant les étapes suivantes :

Balance l’inventaire Ecritures de Balance


Etats de
avant extra- régularisati après
synthèse
inventaire comptable on inventaire

Ecritures comptables des travaux d’inventaires

Parmi les principales écritures comptables des travaux d’inventaires:

• Les amortissements
• Les provisions
• Les régularisations des stocks et des comptes des produits et des charges

5
Plan du cours:

Chapitre 1: l’amortissement des immobilisations

Chapitre 2: les provisions

Chapitre 3: la régularisation des charges et des produits

Chapitre 4: la régularisation des stocks

TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

Chapitre 1 :
l’amortissement des immobilisations

6
I- notion d’amortissement
L’amortissement pour dépréciation est la constatation comptable d’un
amoindrissement de la valeur d’un élément d’actif résultant de l’usage, du
temps, du progrès technique, ou toute autre cause dont les effets sont
jugés irréversibles
Immobilisation en non valeur (21)
Immobilisations incorporelles (22) dont :
- Immobilisations en recherche et Immobilisations incorporelles
développement (22) dont :
- Brevets, marques, droits et valeurs similaires Eléments
Eléments - Le fond commercial 223
d’actifs
d’actifs Immobilisations corporelles (23) dont : Immobilisations corporelles
non
amortissa - Constructions 232 (23) dont :
amortissab
bles - Installation Technique Matériel et Outillage 233
les - Les terrains 231
- Matériel de transport 234 Immobilisations financières
- Mobilier, matériel de bureau et aménagements (24/25)
divers 235
- Autres immobilisations corporelles 238

II- concepts fondamentaux


A- valeur d’origine (VO) ou valeur d’entrée (VE)

C’est le montant par lequel un élément d’actif est inscrit dans les comptes
au moment de son entrée dans le patrimoine, elle constitue la base de
calcul des amortissements

La valeur d’entrée est égale au:


• coût d’acquisition hors taxe pour les immobilisations acquises
• coût de production hors taxe pour les immobilisations produites pour elle
même

7
VE = Cout d’acquisition = prix d’achat (HT) + frais
d’installation + frais de transport + frais de montage + frais
d’importation + TVA non récupérable

Remarque:

pour les frais d’acquisition tels que les droits ou frais d’enregistrement,
les honoraires, et les frais d’actes sont comptabilisés au débit du compte
frais d’acquisition des immobilisations ( 2121)

Exemple d’application :
Le 14/4/2016, la société SOFIM a reçu de son fournisseur la facture
suivante:
La société règle 50% par chèque,
Machine à tricotage 500 000
et 50% financé par un crédit
- Remise 10% 50 000
bancaire pour une durée de trois
= Net commercial 450 000
+ frais de transport 15 000
ans
+ frais d’installation 30 000
= total (HT) 495 000 Travail à faire:
+ TVA 20% 99 000
+ Frais d’importation 15 000 1. Calculer la valeur d’entrée de
+ Frais d’enregistrement 14 000 la machine
NET A PAYER ( TTC ) 623 000 2. Passez les écritures
d’acquisition dans le journal

8
B- Durée d’amortissement (n)

c’est la durée de vie probable et conventionnelle de l’immobilisation


amortissable, c’est à dire le nombre d’exercices d’utilisation normale de
l’immobilisation

Exemple:

matériel de transport : 5 ans


Frais préliminaires : entre 3 et 5 ans

C- Taux d’amortissement (t)


Le taux d’amortissement est un coefficient exprimé en pourcentage, et qui
servira pour calculer la dépréciation annuelle des immobilisations
Le taux d’amortissement dépend de la durée de vie probable

t = 100 / n n= 100 / t

Exemple:
- Si n = 8 ans t = 100 / 8 = 12,5%
n = 25 ans t = 100 / 25 = 4%
- Si t = 20% n = 100/20 = 5 ans

9
D- Dotation ou annuité d’amortissement (A)

C’est le montant de la dépréciation annuelle subie par l’immobilisation à la


fin de chaque exercice comptable

Ce montant peut être constant ou variable selon le système


d’amortissement applicable

Annuité d’amortissement = Taux d’amortissement x valeur


d’entrée

A = t x VE

Exemple d’application

Une machine d’une valeur de 60 000 DH


On demande de répartir cette valeur en valeurs constantes sur 6 ans
Solution:
60 000 / 6 = 10 000 ( Dotation ou annuité)
1ère année 10 000 Dotation
2ème année 10 000 Dotation
3ème année 10 000 Dotation
4ème année 10 000 Dotation
5ème année 10 000 Dotation
6ème année 10 000 Dotation
Au bout de 6 ans on aura 60 000

10
E- La !"#$%& '$(($ )’"+,&(-..$+$'(. ( 012)

la valeur nette d’amortissements est constituée par la différence entre la


valeur d’entrée et le cumul des amortissements pratiqués depuis
l’acquisition des immobilisations

valeur nette d’amortissements = valeur d’entrée - amortissements


cumulés

VNA = VE - ∑ amortissements

Exemple d’application :
En utilisant les données de l’exemple précèdent calculez la VNA
après 4 ans d’amortissements

Solution:
Apres 4 ans on a déjà amorti : 10 000 + 10 000 + 10 000 + 10 000
= 40 000

Donc la VNA = 60 000 – 40 000 = 20 000

11
III- les systèmes d’amortissements

systèmes
d’amortissements

Amortissement
Amortissement
dégressif ou
linéaire ou constant
décroissant

A- Amortissement constant ou linéaires


1- principe
Le système d‘amortissement linéaire repose sur les principes suivants:

 On fixe la durée prévisionnelle d’amortissement


 La VNA est considérée comme nulle à la fin de la durée d’amortissement
 Les dotations annuelles sont calculées sur la valeur d’entrée (VE) soit:
 En divisant VE / n
 En multipliant VE x taux d’amortissements

Annuité d’amortissement = valeur d’entrée / durée de vie

Annuité d’amortissement = valeur d’entrée X taux d’amortissement

12
Exemple d’application

Une machine de production d’une valeur de 700 000 DH est amortissable


sur 10 ans

Travail à faire

Calculer la dotation annuelle avec deux méthodes différentes

Remarque :

• L’amortissement est calculé à partir du 1er jour du mois de la mise


en service et non la date d’acquisition de l’immobilisation
amortissable ( au cas ou les deux dates sont différentes)

• Si le bien amortissable est mis en service au cours de l’exercice


comptable la première et la dernière dotation est calculée selon la
règle du prorata temporis

Première annuité = VE x taux d’amortissement x (m/12)


Dernière annuité = VE x taux d’amortissement x (m’/12)

m = nombre de mois d’utilisation de l’immobilisation pendant le premier exercice


m’ = nombre de mois d’utilisation de l’immobilisation pendant le dernier exercice
m + m’ = 12

13
Exemple d’application
Un matériel de transport mis en service le 3/7/2010 à une
valeur de 400000 est amortissable sur 5 ans

Travail à faire

Calculer les dotations annuelles de 2010, 2012, 2015.

2- Plan d’amortissement linéaire


Le plan d’amortissement est un tableau qui retrace pour chaque
immobilisation les éléments d’amortissements:

• La valeur d’entrée
• Taux d’amortissement
• L’amortissement annuel
• L’amortissement cumulé
• La valeur nette d’amortissement

14
Exemple d’application d’amortissement linéaire
Une entreprise a acquis un matériel de transport le 8/8/2012 mis en service
le 5/10/2012, sa valeur d’entrée s’élève à 180 000 et est amortissable en
linéaire sur 5 ans

Travail à faire

1. Calculer le taux d’amortissement


2. Calculer la première et la dernière annuité
3. Présenter le plan d’amortissement

B- Amortissement dégressif
1- Principe

Le calcul de l’amortissement dégressif repose sur le principe selon le quel


le montant de le dépréciation est plus important dans les premières années
que dans les dernières

 On fixe une durée de vie conventionnelle


 La VNA est considérée comme nulle à la fin de la durée d’amortissement
 L’annuité
d’amortissement est calculée en multipliant la VNA au début de
chaque exercice par le taux d’amortissement dégressif
 Le taux dégressif est calculé en multipliant le taux linéaire par un coefficient

15
Annuité d’amortissement = VNA X taux dégressif

Taux dégressif = taux linéaire X coefficient

Il y a trois coefficients, en fonction de la durée d’amortissement

Durée d’amortissement coefficient


n = 3 à 4 ans 1,5
n = 5 à 6 ans 2
n > 6 ans 3

2- Plan d’amortissement dégressif


• Le plan d’amortissement dégressif est un tableau qui retrace pour chaque
immobilisation les éléments d’amortissements:

• La VNA du début d’exercice


• Taux d’amortissement retenu
• L’amortissement annuel
• L’amortissement cumulé
• La VNA de fin d’exercice
• Taux d’amortissement dégressif
• Taux d’amortissement linéaire

16
• Annuité dégressive = Annuité constante X coefficient

• Annuité dégressif ≥ annuité constante

• Lorsque l’annuité dégressif devient inférieur ou égale à l’annuité


linéaire, on abandonne le dégressif au profit du linéaire.

• Remarque:
Le calcul des annuités dégressives doit être abandonné au profit du
système linéaire lorsque la dotation constante devient supérieur à la
dotation dégressive
• La dotation linéaire est calculée par le quotient:
La VNA du début d’exercice

Nombres d’ années restantes à courir

• Pour simplifier on peut calculer chaque année le Taux linéaire mensuel


par la formule :
Nombre de mois d’utilisation de l’immobilisation dans l’exercice
Nombre de mois restants dans la durée de vie de l’immobilisation

17
Exemple d’application d’amortissement dégressif
Le 2/10/14 une entreprise a acquis un véhicule de transport utilitaire au prix
de 80 000 HT . La durée probable d’utilisation est de 5 ans. Amortissement
selon le procédé dégressif.

Travail à faire :

1. Calculer le taux d’amortissement linéaire


2. Calculer le taux d’amortissement dégressif
3. Calculer le montant de la première annuité
4. Présenter le plan d’amortissement

C- comptabilisation des amortissements

1- principe :

L’amortissement entraine une constatation d’une charge ( dotation aux


amortissement à débiter) et la diminution de la valeur d’une immobilisation
( amortissement de l’immobilisation à créditer)

18
Pour enregistrer les dotations aux amortissements le plan comptable prévoit
trois postes dans les comptes de charges:

• 619 dotations d’exploitation aux amortissements


• 639 dotations financières aux amortissements
• 659 dotations non courantes aux amortissements

Les amortissements des l’immobilisations sont regroupés dans la rubrique :


28 amortissements des l’immobilisations (classe 2 rubrique 8)

31/12/N
6X9.. dotations aux amortissements X
28... amortissements des l’immobilisations X

Dotation annuelle de l’exercice N

19
Exemple d’application amortissement linéaire

Un matériel de transport acquis le 05/11/13 à 120 000 est


amortissable en linéaire sur 5 ans

Travail à faire :
Comptabilisez au journal de l’entreprise les dotations des
exercices 2013 / 2014 / 2015

Exemple d’application amortissement dégressif

Le 02/07/12 une entreprise a acquis une machine pour 100 000 dh la


durée probable d’utilisation est de 5 ans, amortissement selon le procédé
dégressif

Travail à faire :

Comptabilisez au journal de l’entreprise les dotations des exercices 2012 /


2013 / 2014

20
Remarque:

Lorsque l’amortissement dégressif correspond à une dépréciation


réelle des immobilisations, les mêmes écritures comptables sont
passées que pour les amortissements constants

Lorsque l’amortissement dégressif ne correspond pas à une


dépréciation réelle des immobilisations, mais traduit seulement un
avantage fiscal appelé l’amortissement fiscal qui est un dispositif
fiscal dérogatoire, permettant d’amortir le bien sur un laps de temps
très court.

Dans ce cas l’amortissement dégressif constitue un amortissement


dérogatoire, inscrit au passif du bilan sous forme de provision
règlementée

2- incidence des amortissements sur le bilan

La création des comptes d’amortissements permet d’inscrire à l’actif du


bilan pour chaque poste d’immobilisation:

 la valeur d’entrée (VE),


 les amortissements cumulés,
 et la valeur nette d’amortissement (VNA)

Ainsi l’actif du bilan est représenté après inventaire comme suit :

21
Actif VO ∑Amo VNA Passif
Actif immobilisé : Financements permanents
Immob ENV Capitaux propres
Immob Incorpo (Résultats)
Immob corpo Dettes à longs termes
Immob fin
Actif circulant Passif circulant
Stocks Fournisseurs
clients Autres créanciers
Trésorerie actif
Banques Trésorerie passif
Caisses Facilités de caisses Découverts
Total Actif Total passif

Exemple d’application :
Une machine d’une valeur de 60 000 DH acquise en 2012 amortissable
en valeurs constantes sur 6 ans
2012
2013
2014
2015
2016
2017

AU 31/12/2015 La VNA = 60 000 – 40 000 = 20 000


Extrait de l’actif du bilan au 31/12/1015
ACTIF BRUT AMORTISSEMEN NET
ITMO 60 000 40 000 20 000

22
D- Cession des amortissements amortissables
La cession d’immobilisation constitue pour l’entreprise une opération
non courante c’est pourquoi deux comptes seront utilisés:

• Un compte de produits non courants est crédité du montant de la


cession de l’immobilisation : 751 produits des cessions
d’immobilisations

• Un compte de charges non courantes est débité du montant de la


VNA de l’immobilisation: 651 VNA des immobilisations cédées

L’opération de cession engendre un résultat de cession qui est égal à:

Résultat de cession =
produit de cession de l’immob - VNA de l’immob cédée

Si PCI > VNA résultat de cession est une plus-value

Si PCI < VNA résultat de cession est une moins-value

23
L’enregistrement de la cession d’une immobilisation se fait en trois étapes:
Date de cession
Prix de
51-34 Compte de trésorerie ou de créance
cession
751 produits des cessions d’immobilisations Prix de
cession
Ecriture de la cession
31/12/N
6X9.. dotations aux amortissements Dotation
28... amortissements des l’immobilisations Dotation
Dotation complémentaire

28... amortissements des l’immobilisations ∑Amort
651 VNA des l’immobilisations cédées VNA
2… compte de l’immobilisation cédée VE
Ecriture de la sortie de l’immobilisation

Exemple d’application
Le 15/01/12 l’entreprise SOFIM a acquis un matériel de transport au
prix de 168 000 DH TTC, la durée de vie est de 5 ans,
amortissement selon le procédé linéaire

Le 31/03/15 l’entreprise a cédé le matériel de transport au prix de


60 000DH par chèque bancaire

Travail à faire:
1. Calculer le montant de la dotation de l’exercice 2015
2. Calculer le montant de la VNA à la date de la cession
3. Calculer le montant du résultat de la cession
4. Passer au journal les écritures nécessaires

24
AMORTISSEMENTS
Amortissement constant Amortissement dégressif

Base de calcul VE VNA début

Taux TC = 100/n Td = TC x coeff

Annuité A = VE x TC A = VNA début x Td

VNA fin VE - ∑Amort VNA début - Annuité

TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

Chapitre 2 : Les provisions

25
I – NOTION DE PROVISION
La provision est la constatation comptable d’un amoindrissement probable
et non définitif de la valeur du patrimoine de l’entreprise.

Elle concerne:

 soit
la diminution de la valeur d’un élément d’actif : provision pour
dépréciation

 soit
l’augmentation de la valeur d’un élément du passif : provision pour
risque et charge

II- types de provisions


les provisions sont constituées en fin d’exercice, on distingue généralement deux
types de provisions:

les provision pour dépréciation: est la constatation comptable d’un


amoindrissement de la valeur d’un élément d’actif résultant de causes ou
d’événements connus mais dont les effets ne sont pas jugés irréversible
Une provision pour dépréciation réduit la valeur de l’actif auquel elle se rattache
en contrepartie d’une charge qui réduit le résultat de l’entreprise

les provision pour risque et charge: est la constatation comptable de


l’augmentation probable et non définitive de la valeur d’un élément du passif, elle
indique non seulement les dettes certaines mais également les dettes probables
Une provision pour pour risque et charge augmente la valeur du passif auquel
elle se rattache en contrepartie d’une charge qui réduit le résultat de l’entreprise

26
Provisions

Provisions pour
Provisions pour
risque et charge
dépréciation (actif)
(passif)

Des 15- Provision durable pour 45- autres


De la
immobilisations Des risque et charge: provisions pour
éléments trésorerie 151 Provision pour risque risques et
d’actifs actif 155 Provision pour charge charges
circulants
Survenance du Survenance du
risque ou de la risque ou de la
charges dans plus charges dans moins
d’un an d’un an

III- Constitution des provisions


La provision entraine la constatation d’une charge ( dotations aux
provisions) d’une part, et la diminution de la valeur d’un élément d’actif
(provision pour dépréciation) ou l’augmentation d’un élément du passif
(provision pour risque et charge) d’autre part.

A la date d’inventaire, la constitution d’une provision consiste à :


 Débiter un compte de charge ( dotations aux provisions)
 Créditer un compte d’actif (provision pour dépréciation) ou de passif
(provision pour risque et charge)

27
Date
6X9 Dotations aux provisions pour…… X

X9 Provisions pour dépréciation X


X5 Ou Provisions pour risque et charge

Provisions pour …..

Les dotations aux provisions sont enregistrée dans les postes de charges selon la
nature de la provision:
• 619 dotations d’exploitation aux provisions
• 639 dotations financières aux provisions
• 659 dotations non courantes aux provisions
Les Provisions pour dépréciation sont regroupées dans les rubriques suivantes
en fonction des classes de l’actif:
• 29 Provisions pour dépréciation des immobilisations
• 39 Provisions pour dépréciation des comptes de d’actif circulant
• 59 Provisions pour dépréciation des comptes de trésorerie
Les provisions pour risque et charge sont regroupées dans des rubriques en fonction de
délai de réalisation de ces provisions :
• 15 Provision durable pour risque et charge
• 45 autres provisions pour risques et charges

28
IV- Réajustement des provisions
A l’inventaire suivant, la provision déjà constituée doit faire l’objet d’un
réajustement. L’entreprise doit estimer sa nouvelle provision qui sera
comparée à l’ancienne

La différence entre la nouvelle et l’ancienne provision constitue la base de


tout réajustement

Nouvelle provision ( NP) – Ancienne provision ( AP)

Deux cas peuvent se présenter :

1er cas : NP>AP différence positive, réajustement à la hausse ( dotation )

31/12/N
différence
6X9 Dotations aux provisions pour……

X9 Provisions pour dépréciation


différence
X5 Ou Provisions pour risque et charge

Augmentation ou constitution de la provision

29
2éme cas NP<AP différence négative, réajustement à la baisse ( reprise)
31/12/N
X9 Provisions pour dépréciation différence

X5 Ou Provisions pour risque et charge

7X9 Reprise sur Provisions différence

Diminution ou annulation de la provision

Les reprises sur provision sont enregistrée dans les postes de produits
selon la nature de la provision:

719 Reprise sur provisions d’exploitation


739 Reprise sur provisions financières
759 Reprise sur provisions non courantes

V – Provisions pour dépréciations

la provision pour dépréciation correspond à la constatation comptable d'une


diminution probable non certaine de la valeur d'un élément de l'actif.

La provision pour dépréciation peut être constatée lorsque la valeur actuelle


( à l’inventaire ) d’un élément d’actif devenue inferieure à sa valeur d’entrée

Provision = valeur d ’entrée – valeur actuelle

30
Les provisions pour dépréciation peuvent concerner :

 Les éléments d’actif immobilisé : le fond commercial, les terrains, et les


tires de participation

 Les éléments d’actif circulant: les stocks, les créances, les TVP

 Les éléments de la trésorerie actif

A- provisions pour dépréciations des immobilisations


Les amoindrissements de valeurs des immobilisations résultant de causes dont
les effets ne sont pas irréversibles, sont constatés par des provisions pour
dépréciation.

Les provisions pour dépréciation se rattachent principalement aux immobilisations


non amortissables telles que les terrains, certaines immobilisations incorporelles
et les immobilisations financières (titres de participation principalement).

Exemple:

- Baisse de la valeur d’un fond de commerce d’un restaurant après l’interdiction


de stationnement à coté
- La baisse de la cotation en bourse de titres de participation

31
Exemple d’application 1: immobilisation incorporelle
Durant l’exercice 2012 , le fond commercial de l’entreprise IBA a connu une
dépréciation suite à une forte diminution de son chiffre d’affaire:
Le 31/12/12 cette dépréciation est évaluée à 12 000 DH
Le 31/12/13 cette dépréciation est évaluée à 15 000 DH
Le 31/12/14 cette dépréciation est évaluée à 10 000 DH
Le 25/04/15 l’entreprise vend son fond de commerce

Travail à faire:
1- Passez les écritures nécessaires au 31/12/12, au 31/12/13, et au
31/12/24.
2- Passez les écritures de régularisation au 31/12/15

Exemple d’application 2: immobilisation financière


Au 25/08/12 l’entreprise IBA a acheté 100 actions au prix de 30 DH l’action en vue de
participer à la gestion et au contrôle d’une société anonyme, la banque a prélevé une
commission de 80 DH HT, TVA 10%, avis de débit n°3268
Le 31/12/12 la valeur de l’action en bourse est de 25 DH.
Le 31/12/13 la valeur de l’action en bourse est de 28 DH.
Le 31/12/14 la valeur de l’action en bourse est de 24 DH.
Le 25/04/15 l’entreprise vend les 100 actions au prix de 35 DH l’une.
la banque a prélevé une commission de 60 DH HT, TVA 10%, avis de crédit n°6836

Travail à faire:
1. Passez l’écriture d’acquisition au 25/08/12
2. Passez les écritures nécessaires au 31/12/12, au 31/12/13, et au 31/12/24.
3. Passez l’écriture de cession au 11/06/15
4. Passez les écritures de régularisation au 31/12/15

32
B- provisions pour dépréciations des stocks

33