Vous êtes sur la page 1sur 54

L’éducation au développement

durable

Année universitaire : 2018-2019


L’éducation au développement durable 2018

Remerciements

Sommaire
Remerciement…………………….…….……………………………………..………..……2
Introduction générale………………………………………………………….……………4
Premier chapitre : Concepts de base et l’historique du développement durable……………….
I. Concepts de base : ……………………………………………………………………..
1. Définition du développement durable:…………………………………………………
II. Historique du développement durable:…………………………………………………
Deuxième Chapitre : Les enjeux et les objectifs du développement durable………………….
I. Enjeux du développement durable :…………………………………………………..
1. Les enjeux environnementaux………………………………………………………..
2. Les enjeux sociaux…………………………………………………………………….
3. Les enjeux économiques………………………………………………………………
II. Objectifs du développement durable :………………………………………………..
Troisième Chapitre : Outils et mesures du développement durable…………………………..
I. Le produit intérieur brut : …………………………………………………………….
II. Indices agrégés: ……………………………………………………………………...
III. Outils d'aide à la décision pour le développement durable : …………………………..
Quatrième Chapitre : Le développement durable au Maroc …………………………………
Cinquième chapitre : Éducation au développement durable …………………………………

2
L’éducation au développement durable 2018

IV. Politique de l’Environnement et du Développement Durable au Maroc :…………….


V. Le développement durable au Maroc : défis et enjeux……………………………….
Synthèse :……………………………………………………………………………………
Deuxième partie : L’éducation verte au sein de l’Ecole supérieure de technologie………….
Premier chapitre : présentation de l’Ecole supérieure de technologie Salé.
I. Missions :
II. Effectif et composition du personnel enseignant et administratif :
III. Formation initiale :

3
L’éducation au développement durable 2018

Introduction générale
Au sein de l’univers, s’est formée la terre il y a environ 4,6 milliards d’années. Dans la nature,
tout circule… Les éléments physiques et chimiques. « Les humais, les animaux, les plantes,
l'hydrogène, le carbone, l'azote, l'oxygène, le fer, le cuivre, l'argent, l'or, etc.….. »

En effet, l’être humain se distingue par ses relations sociales, sa capacité d’utiliser un
langage complexe transmis par l’apprentissage, sa maîtrise du feu, sa domestication de
nombreuses espèces, sa faculté à fabriquer des outils.

L’homme utilise en permanence des ressources issues de son environnement naturel. La


matière première est transformée pour satisfaire ses nécessités. Cependant, depuis
quelques années, les conséquences de l’activité humaine sont telles que l’on dit que l’être
humain ne vit plus de manière « durable ».

L'éducation au développement durable doit intégrer à l'enseignement une question


d'importance vitale, celle des problèmes touchant aux ressources naturelles et à la pérennité
de leur utilisation.

4
L’éducation au développement durable 2018

L'éducation au développement durable consiste à renseigner comment vivre en harmonie


avec l'environnement en respectant les ressources naturelles. Elle cherche à montrer tout le
poids des hommes sur leur milieu de vie et à expliquer que l'avenir de celui-ci dépend de nos
actes présents. Cette dernière est aujourd'hui incluse dans le système éducatif de nombreux
payer, avec mission de s'attaquer aux problèmes correspondants.

Toutefois les étudiants doivent savoir comment améliorer le potentiel de leur milieu de vie
en tant que gisement de ressources, sans infliger des dommages irrémédiables. Pour savoir
si les étudiants de l’Ecole Supérieure de Technologie de Salé sont sensibilisés à tous les
problèmes environnementaux et à l’impact de leurs comportements sur l’environnement,
notre étude va porter sur l’éducation au développement durable au sein de l’Ecole
Supérieure de Technologie de Salé.

Cette étude portera sur les questions suivantes :

Comment peut-on intégrer le développement durable dans l’enseignement supérieur ?


Existe-t-il une éducation au développement durable au sein des écoles supérieures au
Maroc? Quel sera l’impact de cette éducation sur les comportements des étudiants? Quel
sont les comportements adaptés par le corps enseignants face au concept du
développement durable ?

Avant de procéder à l’étude pratique il sera opportun de connaitre tout d’abord qu’est ce
que le développement durable pour ceci la première partie de notre travail s’articule autour
de trois chapitres dont le premier définit les concepts de base du développement durable y
compris son historique ; les enjeux et les objectifs du développement durable; et les outils et
mesures du développement. Le deuxième chapitre portera sur le développement durable au
Maroc et le troisième chapitre définit l’éducation au développement durable et ses objectifs.

5
L’éducation au développement durable 2018

Première partie : Le concept du


développement durable

6
L’éducation au développement durable 2018

Premier chapitre : Généralité sur développement durable.

Il devient évident ces dernières années que notre monde change, et on ne peut plus occulter
les problèmes qui ont émergé de notre mode de développement actuel. Une démographie
exponentielle, des écosystèmes détraqués, des villes qui n’en finissent plus de s’étendre, des
montagnes de déchets grandissantes, des écarts de richesse qui se creusent entre le Nord et
le Sud, une terre dont les ressources s’épuisent et la violence accrue de phénomènes
météorologiques extrêmes… De toutes parts, les preuves d’un dysfonctionnement
s’accumulent. Il convient donc de repenser nos modes de vie.

Afin de réagir à tous ces problèmes, un nouveau mode de développement à été définit, il
sera « durable ».

I. Définition du développement durable:

Le développement durable c’est la notion qui définit le besoin de transition et de


changement dont a besoin notre planète et ses habitants pour vivre dans un monde plus
équitable, en bonne santé et en respectant l’environnement. C’est un développement qui
répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futurs de

7
L’éducation au développement durable 2018

répondre à leurs .En outre c’est un développement plus efficace, plus solidaire, moins
gaspilleur qui pourrait être étendu aux 6,5 milliards d'habitants de la planète sans la
détruire.

En effet Dans les années 70, un grand nombre d’experts et de scientifiques tirent la sonnette
d’alarme quant à l’impact de l’activité des hommes sur la planète. Depuis la révolution
industrielle, notre société a connu un développement sans précédent mais sans toujours
mesurer les conséquences de l’évolution de son mode de vie. Comment assurer demain un
accès à l’alimentation, à l’eau potable, et à la santé? Comment assurer la protection de la
biodiversité et lutter contre le changement climatique?

Le Développement Durable est une des solutions pour répondre à toutes ces
problématiques.

La notion de développement durable est finalement très ambivalente car d’un côté, elle met
l’accent sur les effets négatifs du système de développement économique actuel, et, de
l’autre, elle peut apparaître comme une légitimation des évolutions actuelles quitte à
intégrer une dimension environnementale dans celles-ci.

II. Historique du développement durable:1

Les dates qui ont marqué l'évolution de la notion du développement durable sont les
suivantes:

1972: Le rapport de Meadows (club de Rome), ce rapport a permis de tirer une première
conclusion: ‘Le maintien d'un rythme de croissance économique et démographique,
présente des menaces graves sur l'état de la planète et donc sur la survie de l'espèce
humaine. Seul un état d'équilibre avec le maintien d'un niveau constant de la population et
du capital permettrait d'éviter la catastrophe qui guette l'humanité.’

1 http://pf-mh.uvt.rnu.tn/729/1/env-developpement-durable.pdf

8
L’éducation au développement durable 2018

1972: Première conférence internationale sur l'environnement humain à Stockholm (sous


l'égide des nations unies). On a certes constaté que la croissance 0 est impossible à
appliquer dans les pays en voie de développement, d'où la déclaration suivante de cette
conférence: « Rien ne justifiait un conflit entre les nations développées et l'environnement
que l'appui donné à une action en faveur de l'environnement, ne devait pas servir de
prétexte pour fournir le développement». La conclusion tirée était de proposer un modèle
de développement économique compatible avec l’équité sociale et la prudence écologique.
Ce modèle a été nommé le modèle " écodéveloppement "

1983: Mise en place par les nations unies d'une Commission Mondiale pour
L'environnement et le Développement (CMED) présidé par le premier ministre Norvégien
Brundtland.

1987: Le rapport de Brundtland intitulé "notre avenir à tous". Dans ce rapport, on a désigné
la pauvreté croissante au sud et la croissance économique soutenue du nord comme
principales causes de la dégradation de l'environnement à l'échelle planétaire. Dans ce
rapport, le terme "sustainable development" ou développement soutenable ou encore
développement durable comme un développement répondant aux besoins actuels (du
présent) sans pour autant compromettre la capacité des générations futures de répondre à
leurs propres besoins.

1992: La conférence de Rio. Dans cette conférence, le développement durable correspond à


la modification des modes de production. Il correspond aussi à l'évolution des pratiques de
consommation et surtout à l'adoption du citoyen ainsi que de l'industriel, un comportement
quotidien permettant de préserver la qualité et la diversité du cadre de vie, des ressources
et de l'environnement. Il a été ainsi tiré la conclusion suivante: "à une diversité de situations
et de cultures, doit correspondre la diversité des formes de développement"

Après ces dates clés, la notion du développement durable a été traitée dans plusieurs
manifestations, congrès et symposium internationaux. La définition de cette notion n'est
plus l'ordre du jour mais plutôt les solutions à présenter pour éviter les catastrophes
possibles et préserver l'environnement.

9
L’éducation au développement durable 2018

III. Enjeux du développement durable :

L’écologie, l'économie et le social, ces trois éléments sont considérés comme les piliers du
développement durable. La préservation de l'environnement est envisagée sur le long
terme. Par contre, la satisfaction des besoins sociaux est souvent considérée à court terme.
Enfin, le réalisme économique, doit être conciliés avec les deux autres éléments et surtout
géré dans un cadre de globalité.

4. Les enjeux environnementaux

Les ressources naturelles ne sont pas infinies. La faune, la flore, l’eau, l’air et les sols,
indispensables à notre survie, sont en voie de dégradation. Ce constat de rareté et de
finitude des ressources naturelles se traduit par la nécessité de protéger ces grands
équilibres écologiques pour préserver nos sociétés et la vie sur Terre.

Le changement climatique, la perte de biodiversité et l’épuisement de multiples ressources


naturelles sont les trois grands défis environnementaux que l’on rencontre aujourd’hui.

5. Les enjeux sociaux

C’est la capacité de notre société à assurer le bien-être de tous ses citoyens. Ce bien-être se
traduit par la possibilité pour chacun, d’accéder, quel que soit son niveau de vie, aux besoins
essentiels : alimentation, logement, santé, accès égal au travail, sécurité, éducation, droits
de l’homme, culture et patrimoine…

6. Les enjeux économiques

Nous vivons sous un système économique libéral, c'est-à-dire qui est basé sur le principe
d'un marché où la concurrence est libre. Les activités économiques, si elles procurent
richesses et emplois, sont également à l'origine de problèmes sociaux et écologiques graves.

Le développement durable doit permettre d'intégrer des préoccupations autres que


financières dans le fonctionnement des acteurs économiques.

Pour résumer ces enjeux :


10
L’éducation au développement durable 2018

IV. Objectifs du développement durable :

Il existe 17 Objectifs de développement durable que tout le monde doit travailler ensemble
et faire des efforts pour les atteindre. Ils portent sur une multitude domaines allant de la
protection de la planète de l’édification à un monde plus calme et bon.

Ces objectifs font partie d’un programme de développement visant à aider en priorité les
plus vulnérables, en particulier les enfants et les femmes.

11
L’éducation au développement durable 2018

1. Éradication de la pauvreté : mettre fin à la pauvreté est le premier objectif, c’est un


engagement ambitieux qui vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et
dans toutes ses dimensions, y compris l’extrême pauvreté.

2. Lutte contre la faim : c’est une action contre la faim, il consiste à éliminer la faim et
la famine, assurer la sécurité alimentaire ainsi d’améliorer la nutrition et promouvoir
une agriculture durable

3. Accès à la santé : assurer aux individus les moyens de mener une vie saine et
promouvoir le bien-être de tous à tous les âges, cela aidera à réduire et éliminer les
maladies.

4. Accès à une éducation de qualité : veiller à ce que tous aient accès à


l’éducation (filles, garçons, handicapés…) et promouvoir des possibilités
d’apprentissage de qualité dans des conditions équitables tout au long de la vie.

5. Parvenir à l’égalité des sexes : autonomiser toutes les femmes et les filles

6. Accès à l’eau salubre et l’assainissement : garantir l’accès de tous à des services


d’approvisionnement en eau et d’assainissement et assurer une gestion durable des
ressources en eau.

7. Recours aux énergies renouvelables (Énergie solaire, Énergie solaire thermique,


Énergie photovoltaïque, Énergie éolienne …):garantir l’accès à des services
énergétiques fiables durables et renouvelables à un coût abordable

8. Accès à des emplois décents : promouvoir une croissance économique soutenue,


partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

12
L’éducation au développement durable 2018

9. Innovation et infrastructures : mettre en place une infrastructure résistante,


promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager
l’innovation

10. Réduction des inégalités : réduire les inégalités entre les pays et en leur sein

11. Villes et communautés durables : créer des villes et des établissements humains
ouverts à tous, sûrs, résistants et durables

12. Consommation responsable : instaurer des modes de consommation et de


production durables.

13. Lutte contre le changement climatique : prendre des mesures d’urgence pour lutter
contre les changements climatiques et leurs répercussions.

14. Protection de la faune et de la flore aquatiques : conserver et exploiter de manière


durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement
durable

15. Protection de la faune et de la flore terrestres : préserver et restaurer les


écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer
durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le
processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la
biodiversité.

16. Justice et paix : promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins
du développement durable, assurer à tous l’accès à la justice et mettre en place, à
tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes.

17. Partenariats pour les objectifs mondiaux : revitaliser le partenariat mondial au


service du développement durable et renforcer les moyens de ce partenariat.

V. Outils et mesures du développement durable.

13
L’éducation au développement durable 2018

Pour favoriser le développement durable, il est important de mettre en place des actions
concrètes mais aussi de se doter des instruments nécessaires permettant, d’une part,
d’apprécier les effets des démarches entreprises par les acteurs du développement durable
et, d’autre part, d’évaluer régulièrement l’état de la situation et les progrès accomplis sur la
voie de la durabilité.

A cet effet, il existe plusieurs outils entre autres :

1. Le produit intérieur brut :

Le Produit intérieur brut évalué par la comptabilité nationale est un indice très utilisé pour
mesurer la croissance économique, au point de conditionner une grande part des
raisonnements et stratégies économiques. On dit que l'on est en croissance ou en récession
selon le PIB, s’il est en augmentation ou en diminution. Le PIB mesure la croissance
économique sur le long terme, mais il prend mal en compte la variation du stock de
ressources naturelles qui est un effet de long terme.

La question se pose donc de savoir si le PIB est vraiment une mesure fiable de
développement durable. Les insuffisances du PIB comme mesure de la croissance sur le long
terme seraient à l'origine du fait que l'on parle maintenant de PIB vert et de croissance
verte.

En France, l'Insee fait néanmoins figurer le PIB comme l'un des onze indicateurs de la
stratégie nationale de développement durable. La France a une réflexion sur l'utilisation de
nouveaux indicateurs dont l'empreinte écologique.

2. Indices agrégés:

Les instruments macroéconomiques classiques comme le PIB qu’on a déjà évoqué s'avèrent
déficients pour mesurer le développement durable : la croissance économique apparaît ainsi
comme déconnectée, voire opposée aux objectifs du développement durable.

14
L’éducation au développement durable 2018

Il s'agit donc de construire un indice agrégé qui permette de rendre compte au mieux de
l'efficacité d'une politique de développement durable. Plusieurs indices ont été établis, qui
concerne un ou plusieurs « piliers » du développement durable :

• Sur le plan économique, il est possible de donner une valeur monétaire à l'environnement
(on parle alors de capital naturel) ou de PIB vert

• Sur le plan environnemental, on peut parler d'index de durabilité environnementale


(environnemental sustainability index) de bilan carbone ou de tonnes de CO2 émises, de
consommation énergétique, d'empreinte écologique...

• Sur le plan social, on parle d'indice de développement humain (qui mesure la richesse, le
taux d'alphabétisation et la santé d'une population…)

3. Outils d'aide à la décision pour le développement durable :

L’Outil de Questionnement et d’Aide au Développement Durable (OQADD) est un outil de


questionnement qui permet de provoquer des débats sur les problématiques relatives au
développement durable, en mettant en avant les points-clefs d'un projet.

Cet outil peut être soumis aux différents acteurs intervenant dans la mise en place d’un
nouveau projet : des industriels, des associations de défense de l’environnement, des
syndicats…

Récapitulatif du chapitre :

Dans ce chapitre, la notion du développement durable a été abordée. Une fois la définition
précisée, on a vu les dates-clefs du développement durable ont été posées et explicitées. On
a vu notamment que l’histoire du développement durable commence réellement en 1972
avec la création du Club de Rome, passe par un certain nombre de temps forts comme le
Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992, le sommet de Johannesburg en 2002, ou
encore Rio+20, toujours à Rio de Janeiro en 2012. Tout en constatant que quarante années
ont été nécessaires pour mettre en place un certain nombre d’actions en matière de
développement durable ou de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), nous avons
15
L’éducation au développement durable 2018

parlé des enjeux du développement durable qui s’illustrent dans les piliers citées ci-dessus,
ainsi que nous avons vu les différentes objectifs que pour les atteindre, il faut notamment
faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut selon leur
vulnérabilité classer en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement
renouvelables ». Nous avons cités quelques outils et mesures du développement durable
(PIB, PIB vert, index de durabilité environnementale, d'indice de développe ment humain,
OQQAD). Ces derniers qui aide a la mise en œuvre concrète du développement durable,
allant de la stratégie à adopter jusqu’à l’évaluation des résultats pour voir si la voie choisie
est pertinente et efficace sur le long terme.

Deuxième chapitre : Le développement durable au Maroc.

La transition vers une économie verte respectueuse des équilibres écologiques et


susceptible d’ouvrir de nouvelles opportunités de création de richesses et d’emplois
durables, s’inscrit désormais comme un objectif majeur des nouvelles approches
stratégiques du développement durable en cours d’adoption par certains pays de l’Afrique
du Nord, et en particulier le Maroc.

I. Le développement durable au Maroc : défis et enjeux

Malgré les efforts déployés pour ancrer les principes de développement durable, le Maroc
est encore confronté à des difficultés pour répondre à ses défis : l’augmentation continue
des cours de l’énergie ou des produits alimentaires, les effets négatifs liés aux changements
climatiques, la perte de la diversité biologique, l’épuisement des ressources naturelles et
l’amplification des inégalités sociales. Ces défis auraient pu handicaper le développement du
Maroc mais en capitalisant sur les grandes réformes engagées depuis ces dernières
décennies, le Royaume a fortement accéléré la cadence de ses réalisations donnant au pays
un essor visible et reconnu grâce à la conduite concomitante et maîtrisée de plusieurs
chantiers structurels d’importance essentielle tel que :

 Mise en service de grandes infrastructures de transport


 Garantie de sa sécurité hydrique et alimentaire

16
L’éducation au développement durable 2018

 Mise en œuvre d’une politique de promotion des énergies renouvelables et de


l’efficacité énergétique
 Promotion du développement humain et de la solidarité sociale
II. Politique de l’Environnement et du Développement Durable au Maroc :2

Le Maroc a adopté dans sa stratégie de développement le concept de développement


durable qui favorise l'équilibre entre les dimensions environnementales, économiques et
sociales, pour objectifs l'amélioration du cadre de vie des citoyens, le renforcement de la
gestion durable des ressources naturelles et la promotion des activités économiques
respectueuses de l'environnement.

Conformément à ses engagements au niveau international dans le cadre des sommets de la


terre de Rio de Janeiro (1992) et de Johannesburg (2002) et des conventions pertinentes, le
Maroc a mis en place les fondements visant à instaurer le développement durable dans le
pays à travers plusieurs réformes politiques, institutionnels, juridiques et socio-
économiques.

Ce processus a été renforcé par l'adoption de la Charte Nationale de l’Environnement et du


Développement Durable, dont l'élaboration a été lancée suite aux directives de Sa Majesté le
Roi Mohamed VI, lors de son discours du Trône du 30 Juillet 2009.

La concrétisation de ce processus s'est traduite par le processus d'intégration des principes


de développement durable dans les stratégies sectorielles, la mise en œuvre de la Stratégie
de Mise à Niveau de l'Environnement (MANE) et de l'Initiative Nationale de Développement
Humain (INDH), ainsi que le lancement de l'élaboration:

 De la Loi Cadre portant Charte Nationale de l’Environnement et du Développement


Durable, en application des orientations royales du Discours du Trône du 30 Juillet
2010;
 De la Stratégie Nationale de Protection de l'Environnement (SNPE) ;
 Et de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD)

2http://www.environnement.gov.ma/fr/plan/80-categorieaccueil/597-la-charte-nationale-de-l-environnement-
et-du-developpement-durable-suite-2
17
L’éducation au développement durable 2018

Récapitulatif du chapitre :

Le Maroc a adopté le concept de développement durable afin de favorisé l'équilibre entre


les dimensions environnementales, économiques et sociales, pour objectifs l'amélioration du
cadre de vie des citoyens, le renforcement de la gestion durable des ressources naturelles et
la promotion des activités économiques respectueuses de l'environnement.

Pour ceci il a adopté une politique précise qui consiste a intégrer des principes de
développement durable dans les stratégies sectorielles, la mise en œuvre de la Stratégie de
Mise à Niveau de l'Environnement (MANE) et de l'Initiative Nationale de Développement
Humain ainsi que le lancement de l'élaboration de la Loi Cadre portant Charte Nationale de
l’Environnement et du Développement Durable.

Troisième chapitre : Éducation au développement durable.

I. Définition de l’éducation au développement durable 3

L’éducation au développement durable est une éducation civique qui a pour but « d’amener
les individus et les collectivités à saisir la complexité de l’environnement tant naturel que
créé par l’homme, complexité due à l’interactivité de ses aspects biologiques, physiques,
sociaux , économiques et culturels ».

II. Objectifs de l’éducation au développement durable:

Rendre l'éducation plus pertinente : L'éducation pour le développement durable apporte


aux apprenants les connaissances, les compétences et les valeurs nécessaires pour relever
les défis sociaux, environnementaux et économiques du XXIe siècle.

Transformer l'éducation : L'éducation pour le développement durable repose sur des styles
d'enseignement et d'apprentissage innovants et centrés sur l'élève. Elle autonomise les

3https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducation_%C3%A0_l%27environnement_et_au_d%C3%A9veloppement

_durable
18
L’éducation au développement durable 2018

apprenants pour qu'ils deviennent les acteurs de leurs apprentissages, de la petite enfance
au grand âge. Elle invite à apprendre au-delà des institutions éducatives.

Promouvoir l'équité et le respect : L’éducation pour le développement durable permet aux


apprenants de comprendre la situation, les perspectives et les besoins des personnes qui
habitent dans d'autres parties du monde ou sont d’une autre génération.

Aider à lutter contre le changement climatique : 175 millions d'enfants pourraient être
affecté par les catastrophes liées au changement climatique au cours des dix prochaines
années. L'éducation pour le développement durable prépare les apprenants à s'adapter aux
effets du changement climatique et à s'attaquer à leurs causes.

Édifier des sociétés vertes : L'éducation pour le développement durable apporte aux
apprenants des compétences pour des emplois verts qui contribuent à préserver ou à
restaurer la qualité de l'environnement, tout en améliorant le bien-être humain et l'équité
sociale. Elle les encourage à adopter des modes de vie durables.

Récapitulatif du chapitre :

L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender le monde


contemporain dans sa complexité, en prenant en compte les interactions existant entre
l'environnement, la société, l'économie et la culture.

L'éducation au développement durable est en cours de généralisation et permet à la


communauté éducative dans son ensemble de développer des projets pédagogiques ayant
trait aux différentes problématiques du développement durable.

19
L’éducation au développement durable 2018

Synthèse de la première partie :


La notion du développement durable consiste à prendre en compte et à l'échelle mondiale
tous les aspects environnementaux. Le développement durable repose sur une croissance
économique efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable, donc il signifie
que la croissance doit se fait dans le respect de la nature et des hommes.

Ce développement durable repose sur trois piliers, le pilier social tout d'abord qui touche à
tous ce qui concerne l’humain, avec leurs santés, leurs niveaux de scolarisation par exemple,
le pilier économique qui concerne la production des richesses pour satisfaire les besoins
d’une population, et enfin le pilier environnemental qui concerne tous ce qui touche à
l’environnement l’eau, les sols, ou encore l’air. Loin d'être indépendant ces trois piliers sont
représentés très souvent sous forme d'un cercle sont toujours imbriqués, emboités,
interdépendants, autrement dit toute action sur un pilier à des conséquences sur les deux
autres.

Dans le deuxième chapitre nous avons décrit les 17 objectifs du développement durable,
entre autres l’ éradication de la pauvreté , la lutte contre la faim ,l’égalité entre les sexes , la

20
L’éducation au développement durable 2018

réduction des inégalités , la lutte contre le changement climatique ,la protection de la faune
et de la flore terrestres , la justice et la paix …

Il existe de nombreux indicateurs (Le produit intérieur brut vert, l'Indicateur de


développement humain, index de durabilité environnementale, OQQAD…) qui de
complètent et permettent des analyses différentes.

L'éducation au développement durable (EDD) ambitionne de faire partager, par tous et tout
au long de la vie, la conscience des enjeux écologiques, économiques et sociaux .Sur une
planète fragile, dans un contexte d'urgence, l'EDD doit donner à tous les publics les clefs et
les compétences pour contribuer activement à la construction d'un monde durable. Parmi
les objectifs de l’EDD: Rendre l'éducation plus pertinente, transformer
l’éducation, promouvoir l'équité et le respect, aider à lutter contre le changement
climatique, édifier des sociétés vertes …

Malgré les efforts consentis par le Maroc pour fixer les principes de développement durable,
il est encore confronté à des difficultés pour répondre à plusieurs défis comme
l’augmentation continue des cours de l’énergie ou des produits alimentaires, les effets
négatifs liés aux changements climatiques… . Ces défis auraient pu handicaper le
développement du Maroc mais en capitalisant sur les grandes réformes engagées depuis ces
dernières décennies, le Royaume a fortement accéléré la cadence de ses réalisations
donnant au pays un essor visible et reconnu grâce à la conduite concomitante et maîtrisée
de plusieurs chantiers structurels d’importance essentielle tel que : la mise en service de
grandes infrastructures de transport , la garantie de sa sécurité hydrique et alimentaire …

Le Maroc a adopté dans sa stratégie de développement le concept de développement


durable qui favorise l'équilibre entre les dimensions environnementales, économiques et
sociales, pour répondre aux objectifs d'amélioration du cadre de vie des citoyens, le
renforcement de la gestion durable des ressources naturelles et la promotion des activités
économiques respectueuses de l'environnement.

Dans le cadre pratique, nous allons traiter le sujet du développement durable pour répondre
sur notre problématique : L’éducation verte au sein de l’Ecole supérieure de technologie.
21
L’éducation au développement durable 2018

Deuxième partie : L’éducation au


développement durable au sein de l’Ecole
supérieure .
22
L’éducation au développement durable 2018

Dans la première partie, nous avons défini le développement durable, et nous avons décrit
ses enjeux, objectifs, outils ... ce qui nous a amené à effectuer une étude afin d'identifier ce
développement. Pour ce faire nous avons choisi comme champs d’investigation le domaine
de l’enseignement.
A cet effet, notre démarche est double. Nous avons établi un questionnaire dans le cadre de
notre approche quantitative et un guide d'entretien dans le cadre de notre approche
qualitative.
Le questionnaire était destiné aux étudiants et le guide d’entretien à trois enseignants, dans
le but de savoir s’il existe une éducation au développement durable au sein de l’École

23
L’éducation au développement durable 2018

supérieur de technologie- Salé , d’évaluer l’impact de cette éducation sur les


comportements des étudiants et de définir les comportements adaptés par le corps
enseignants face au concept du développement durable .

I. Missions :

 Assurer une formation de qualité adaptée aux besoins du marché en techniciens


supérieurs dans le domaine du tertiaire et du secondaire ;
 Diversifier son offre de formation (DUT, LP) ;
 Développer un partenariat solide avec le tissu économique de la région ;
 Promouvoir la formation continue ;
 Réaliser des études et des prestations de service au profit d’organismes publics et
privés ;
 Développer la recherche appliquée en partenariat avec le monde universitaire et
socioprofessionnel ;
 Participer à l’insertion des lauréats de l’université dans le monde du travail.
II. Effectif et composition du personnel enseignant et administratif :
Le corps enseignant et administratif de l’école est actuellement composé de 84 enseignants
chercheurs permanents et de 96 fonctionnaires dynamiques et expérimentés.
III. Formation initiale :

24
L’éducation au développement durable 2018

En matière de formation initiale et on veut de répondre au besoin de son environnement


socio-économique l’ESTS cibles certains secteurs prioritaires ou les profits technicien
supérieur sans demander, il s'agit du :
Secteur tertiaire : bureautique, administration, gestion, informatique de gestion, marketing,
finance et banque.
Secteur secondaire : génie civil, lots secondaire et lots scientifique, technique
d'assainissement, technique de génie biomédical, bio-industries et génie électrique.
Ainsi des filières de DUT sans été accrédité pour la période 2014-2018 : il s’agit des filières :
 Technique de management
 Marketing et technique de commercialisation
 Environnement et technique de l'eau
 Génie civil
 Construction énergétique du bâtiment
 Génie bio industriel administration
 Réseau informatique
 Génie logiciel
 Génie électrique et informatique industrielle
 Génie Industriel et Maintenance
IV. Formation continue

Éléments essentiels de la synergie entre l'école et son environnement socio-économique, la


formation continue constitue un chantier prioritaire à développer, L’objectif étant de
permettre à l'école de se positionner comme un prestataire attractif de formation, à cet
effet sept cette filière sanctionnée par un diplôme d'université DU on été accrédité par le
Conseil de l'Université Mohammed V de rabat, il s'agit de filières suivantes :

 Efficience énergétique et acoustique du bâtiment


 Génie civil
 Ingénierie des applications mobiles
 Ingénierie électrique et électronique
 Instrumentation et maintenance biomédicale
25
L’éducation au développement durable 2018

 Logistique de distribution
 Système d'information décisionnel

En plus des départements et filières qui ont pour mission la formation des étudiants et leur
orientation vers l’acquisition de compétences techniques, l’EST-Salé dispose d’un certain
nombre d’espace ou d’entités qui contribuent à l’ouverture des esprits des apprenants à
travers des activités sportives, culturels et artistiques. Nous citons parmi ces espaces :
Espaces Avenir, le service para-universitaire et l’espace E=MC4.

Deuxième Chapitre : Enquêtes auprès de l’école supérieure de


technologie.

I. La méthodologie de l’enquête :
1. Objectif de l’enquête
Notre enquête consiste principalement à déterminer la présence du concept de l’éducation
au développement durable au sein de l’école supérieure de technologie de Salé.
Cette enquête sert aussi à connaitre les comportements personnels des échantillons face au
concept du développement durable, et savoir à quel degré se situe la présence de ce
concept au sein de notre établissement.

2. Méthode de l’enquête
Notre enquête est basée sur un guide d’entretien pour une enquête qualitative et un
questionnaire adressé aux étudiants de l’école pour une étude quantitative.

2.1. Guide d’entretien


Ce guide d’entretien (Annexe 1) est adressé à l’enseignante Mme. Rahali.

26
L’éducation au développement durable 2018

Le guide se compose de neuf questions ouvertes dont les deux questions clés sont : Faut-il
introduire le développement durable dans le cursus de formation au sein de L’Ecole
Supérieure de technologie de Salé ? Et pourquoi et comment intégrer ce développement
durable?

2.2. Questionnaire
Étant difficile d'interroger la totalité de la population dû au manque du temps nous avons
opté pour la méthode d'échantillonnage qui s'avère être une méthode adéquate pour choisir
une partie représentative de la population.

a) Définition de la population :
Notre population est composée de l’ensemble des étudiants .
Ce questionnaire comporte des questions qui concernent les comportements des étudiants
et leurs idées sur le développement durable (Annexe 2)

b) Composition de l’échantillon :
Notre échantillon se compose de 150 étudiants de L’ESES choisis aléatoirement de
différentes filières
Nous avons choisi ce nombre en se basant sur la formule statistique suivante :
n= (L’échantillon/La population) *100
Nous devons avoir un résultat de 25% ou plus pour que l’échantillon soit représentatif

 Les étudiant(e)s :
Nous avons ciblé précisément 150 étudiant(e)s comme échantillon représentatif de la
population puisque 600 étudiants.
27
L’éducation au développement durable 2018

L’échantillon est représentatif car :


n= (150/600) *100= 25%

3. La démarche de l'enquête :
Notre enquête a duré 10 jours pour pouvoir collecter toute les informations qui nous seront
utiles.
Les étapes de l’enquête sont les suivantes :

Conception d'un questionnaire

Conception d'un guide d'entretien

Validation des deux documents par notre


encadrant

Utilisation du sphinx
28

Collecte des réponses


L’éducation au développement durable 2018

II. Dépouillement et analyse des résultats


1. Interprétation du guide d’entretien Nous avons dégagé les idées créneaux
suivantes :
 Introduction du développement durable dans le cursus de formation au sein d
une école supérieure Selon enseignante du développement durable l’éducation
au développement durable doit être intégrer dans tout les cursus de formation.
 Méthodes d’intégrations du développement durable

Elle est ime que pour chaque type de formation ; doit être intégré le volet du
développement durable qui l’intéresse C.à.d. le volet comportemental, managérial, social,
écologique, énergie renouvelable ....etc.

 L’impact de l’éducation au développement durable sur le comportement des


étudiants

Elle trouve qu’on ne peut parler du développement durable sans toucher le côté
comportemental qui est un axe élémentaire, comme elle a signalé que le comportement ce
n'est que le résultat direct d'une éducation, qui ne peut avoir qu'un impact positif sur le
comportement de chacun.

29
L’éducation au développement durable 2018

 L’enseignement au développement durable entre « nécessité » et «inutilité»

Elle précise que le développement durable de nos jours devient une vraie nécessité à ne plus
discuter.

 La nécessité des compétences ou des formations particulières pour enseigner le


développement durable

A ce propos elle trouve que toutes les initiatives qui convergent vers le développement
durable sont toujours les bienvenues même si ça vient de la part de personnes non formées.

Toutefois elle considère que dans un délai assez proche, les Ecoles de Technologies
Supérieurs auront besoin de vraies compétences.

 L’innovation pédagogique en tant qu’un aide a la mise en œuvre des objectifs et


démarches pour l’éducation au développement durable ?

Elle trouve que jusqu'à l’heure actuellement on ne peut pas parler d'innovation mais
beaucoup plus d'initiatives, plutôt, personnalisées.

 Suggestions et besoins concernant la formation à l’éducation au développement


durable :

Elle mentionne que pour tout établissement, il faut :


 Le soutien et l'appui de la Direction
 Une vraie sensibilisation pour les différents impacts : positifs et négatifs
 Une implication sérieuse dans des projets verts
 L'instauration d'une vraie culture au sein de l'établissement

 L’impact de l’éducation au développement durable sur les futurs projets des


étudiants?

Elle espère que l’éducation au développement durable aura un impact sur leur façon d'agir ;

 Le devoir de sensibiliser les étudiants aux risques de la pollution invisible?

30
L’éducation au développement durable 2018

Elle a cité : « Oui pourquoi pas, même si je peux vous le dire, ceci reste assez utopique vue la
vitesse à la quelle cette génération consomme les Nouvelles Technologies. »

2. Analyse du questionnaire
Dans notre étude, nous avons utilisé le sphinx qui nous a aidés à interpréter les résultats
sous forme de graphiques et tableaux

1. Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?

Nb. cit. Fréq.


âge

Non répon se 1 0,7%


De 18 à 20 ans 126 84,0%
âge
De 21 à 24 ans 21 14,0%
Plus de 24 ans 2 1,3%
126
TOTAL OBS. 150 100%

126

21

0 1 2

Non répo nseDe 18 à 20 ans


De 21 à 24 ansPlus de 2 4 ans

Nous remarquons d’après les résultats, que notre enquête est d’un échantillon assez
diversifié du point de vue âge, avec une majorité des étudiant (e)s ayant un âge entre 18 et
20ans

31
L’éducation au développement durable 2018

2. À quel département filière appartenez-vous ?

Nb. cit. Fréq.


dé par te m e nt

A dminis tration réseau 11 7,3%


Constru ction et énergét ique du bâtiment 9 6,0%
Génie in dustriel et maint enance 17 11,3%
Génie civil 3 2,0%
Techniq ue de commercialisation 12 8,0%
Inf ormat ique 6 4,0%
Environn ement et techn ique de l'eau 7 4,7%
Génie électrique et main tenance 5 3,3%
Marketin g bancaire et f in ancier 4 2,7%
Techniq ue de management 76 50,7%
TOTAL OBS. 150 100%

département

76

76

17
11 12
9 7
6 5 4
0 3

AdministrationConstruction Géni e Géni e ci vi l T echni que de InformatiqueEnvironnemen Géni e Marketing T echni que de
réseau et énergétique industriel et commerciali sa t et technique électrique et bancai re et management
du bâti ment maintenance ti on de l'eau maintenance fi nanci er

A partir de ce graphe, nous constatons que la majorité des étudiant (e)s soit 50,7%
appartiennent au département techniques de management du fait que nous appartenons au
même département, suivi par techniques génie industriel et maintenance avec un taux de
11,3%.
3. Que constitue le concept de développement durable pour vous ?
Nb. cit. Fréq.
le conce pt de DD 32
Une disc ipline 44 29,3%
Nécessit é 56 37,3%
Education 72 48,0%
L’éducation au développement durable 2018

le concep t de DD

20
6 44 Une discip line
3 Nécessité
Education
Esprit de conscience
Ecologie
Engageme nt environnementa l
Autre

72

D’après ces chiffres, nous observons que la majorité 56


des étudiant (e)s de l’école supérieure
de technologie de Salé considèrent le développement durable comme une éducation 48,0%.
Ce qui explique que notre échantillon s’intéresse beaucoup à l’éducation au développement
durable et son importance.

4. Pensez-vous que votre établissement dispose-t-il de ?

Nb. cit. Fréq.


é tablis s e m e nt

Un espac e vert satisf aisan t 136 90,7%


Salle d'ea u bien entretenue 1 0,7%
Système d'aération et de c limatisation suf f is ant 35 23,3%
Salle de c ours propre 50 33,3%
Maîtrise des énergies 16 10,7%
Autre 0 0,0%
TOTAL OBS. 150

établissement

33
136

136
L’éducation au développement durable 2018

Nous pouvons déduire que la majorité des étudiant (e)s confirment que notre école
dispose d’un espace vert important soit 90,7%.

5. Parmi ces actes lesquelles vous appliquer au sein de votre école ?

: Nb. cit. Fréq.


actes

Éteindre la lumière en sor tant d'une salle de cours 102 68,0%


Éteindre vos ordinateurs machine après c haque utilisation 48 32,0%
Vous mettez vos déchets à la poubelle 56 37,3%
Vous res pecter les panneaux de signalisation à caractère environnementale 42 28,0%
Autre 0 0,0%
TOTAL OBS. 150

actes

102
34
102
L’éducation au développement durable 2018

D’après le graphe, nous pouvons saisir que la majorité des étudiant(e)s interrogée éteintes la
lumière en sortant d’une salle de cours, soit 68%.

6. Que signifie pour vous l’éducation au développement durable lorsque vous avez
entendu te terme pour la première fois ?

Nb. cit. Fréq.


L'EDD

Plan pédagogique 56 37,3%


Formation sur le développement durable 58 38,7%
Sensibilisation sur l'environnement dans l'enseignement 38 25,3%
Autre 0 0,0%
TOTAL OBS. 150

L'EDD

Plan pédagogique
38
Formation sur le développement durable
56 Sensibilis ation sur l'environnement dans l'enseignement
35
Autre
L’éducation au développement durable 2018

D’après ces résultats, nous pouvons constater que les étudiants ont des idées différentes sur
l’éducation au développement durable, 38,7% la considèrent comme une formation sur le
développement durable, 25,3% ont considérés ce concept comme un plan pédagogique,
et 37,3% comme une sensibilisation sur l’environnement dans l’enseignement.

7. Pensez-vous que les écoles supérieures doivent intégrer l'éducation au


développement durable dans son système de l'enseignement ?

Nb. cit. Fréq.


DD

Non réponse 1 0,7%


C'est important 113 75,3%
Je ne suis pas intéressé( e) 16 10,7%
Pourquoi pas 20 13,3%
TOTAL OBS. 150 100%

DD

1 36
20
Non réponse
C'est important
16 Je ne suis pas intéressé(e)
L’éducation au développement durable 2018

Ces chiffres montrent que plus de la moitié de l’échantillon confirment l’importance


d’intégrer le concept de développement durable au sein des écoles supérieures soit 75.3%.
Ce qui juge que ce concept est important pour les étudiants, et qui doit êt appliqué au sein
de notre école.
8. Connaissez-vous la pollution invisible ?

Nb. cit. Fréq.


Pollution i nvis ible

Non répons e 1 0,7%


Oui 80 53,3%
Non 69 46,0%
TOTAL OBS. 150 100%

Pollution invisible

1
Non réponse
Oui
Non

69 37
L’éducation au développement durable 2018

D’après ces chiffres, nous constatons que la majorité des étudiant(e)s connaissent la
pollution invisible soit 53,3%.
9. Si oui, quels comportements adoptez cous face à cette pollution ?

Pollution invisible1

70

70
55 55
48
38

29
L’éducation au développement durable 2018

Ces chiffres montrent que la majorité des étudiant(e)s vident leurs corbeilles et suppriment
les vidéos et les photos déjà vus pour faire face à ce fléau.

Synthèse du questionnaire :

À travers l'étude du comportement générale des étudiants envers l'environnement nous


avons dégagé chez la majorité une certaine conscience collective de l'importance de
l'environnement et des dangers qui le menacent.
Cette sensibilité environnementale s'explique par un respect de l'environnement, et pour les
autres indique l'absence des campagnes de sensibilisation organisée par l'établissement.
La sensibilisation à un rôle important afin d'éveiller chez les étudiants le sens de la
responsabilité et de développer leur implication à l'égard de l’environnement.
L'engagement apprécié de la part des étudiants envers l'environnement doit être bien
encadré et consolider.
Toutefois, la majorité des étudiants confirment l’importance d’intégrer le concept de
développement durable dans l’enseignement à l’ESTS.
Ceci et d'où l'intérêt est le rôle des instances gouvernementales et non gouvernementales
éducatif et extra éducatif (Club, d'environnement, association de protection de la nature et
de l'environnement…) à les encadrer et valoriser leur engagement.
39
L’éducation au développement durable 2018

Ainsi ces instances à travers des séminaires des discussions des sorties sur terrain… peuvent
mieux les former dans le domaine de l'environnement et légitimer ainsi leur engagement
envers l’environnement ce qui peut participer à enraciné de telles tendances dans la vie
quotidienne des étudiants.

III. Synthèse générale


1. Guide d’entretien :
D’après le guide que nous avons effectuée, les résultats que nous avons constatés sont les
suivants :

 l’éducation au développement durables et son importance :


L’approche de l’éducation au développement durable est un point très important et qui
nécessite l’application afin de changer nos comportements dans nos pratiques quotidiennes

 L’éducation au développement durable et son intégration au sein de l’ESTS :


Au sein de notre établissement l’éducation au développement durable est une nécessité du
en intégrant pour chaque type de formation, le volet du développement durable qui
l’intéresse.

 L’impact de l’éducation au développement durable sur les comportements des


étudiants :
L’éducation au développement durable est une décision très importante qui pousse les
étudiants entre autres à diminuer leurs utilisations des énergies, corriger certains gestes au
quotidien, changer leurs comportements envers la nature etc.….

40
L’éducation au développement durable 2018

 Les acteurs concernés


L’application du développement durable au sein des écoles supérieures nécessite
l’intervention de ses personnels, ses étudiant(e)s et ses enseignant(e)s pour qu’il soit
bénéfique. Ainsi cela exigent tout d’abord une conscience de l’importance de l’intégration
du développement durable par ces acteurs.

Troisième Chapitre : Analyse de la situation par la méthode SWOT.


1. Objectifs de l’analyse :
La méthode SWOT (forces « Strenghts » ; faiblesses « Weaknesses »; opportunités
« Opportunities »; menaces « Threats »;) a pour objectif d’obtenir une vision d’ensemble
d’une situation actuelle, d’un projet à venir, d’un secteur, d’une organisation, etc. Elle
permet de réaliser un diagnostic stratégique en fixant :

Les forces : sont les aspects positifs internes ou les atouts dont dispose les écoles
supérieures dans le cadre du concept du développement durable.
Les faiblesses : sont les aspects négatifs des les écoles supérieures et qui représentent des
obstacles face au concept du développement durable.
Les opportunités : elles représentent les possibilités extérieures positives dont nous
pouvons tirer parti dans le contexte des forces et faiblesses actuelles.
Les menaces : sont les contraintes où les limites extérieures qui peuvent empêcher
l'application de l'éducation au développement durable au sein des écoles supérieures

2. L’analyse SWOT :
41
L’éducation au développement durable 2018

Une analyse SWOT nous permet de connaitre les forces qui doivent être utilisées à bon
escient, les faiblesses qu’on doit dépasser, les opportunités dont dispose l’école et dont-on

Forces Faiblesses
 Existence d’un corps éducatif conscient de  Absence des spécialistes dans le
l’importance du développement durable. domaine du développement durable
 Un espace vert satisfaisant pour une bonne transmission de
 L’importance de ce concept pour les l'information.
étudiants.  Non exploitation de quelques espaces
vides.
 Efforts faible fournie par
l'établissement pour intégrer le
développement durable.

peut tirer parti, et les menaces qui peuvent potentiellement devenir favorables, afin de
nous aider à appliquer le concept du développement durable.

42
L’éducation au développement durable 2018

Opportunités Menaces
 Possibilité de fournir une infrastructure  Soutien faible de l’Etat au regard de
adéquate au développement durable. l'intégration environnementale
 Renforcement de la conscience au  Besoin de financement pour appliquer
développement durable par des séminaires ce concept dans l’ESTS.
des conférences et des journées culturelles  Limites de l'insertion des nouveaux
de sensibilisation. cursus de formation dans ce domaine
 Possibilité de devenir leader dans ce genre
d'enseignement au Maroc.

Synthèse de la méthode SWOT


Pour synthétiser nous pouvons confirmer que le concept du développement durable peut-
être appliqué au sein de l’ESTS sans contrainte majeure, du fait qu'il existe un corps éducatif
conscient de l’importance de l’intégration de ce concept dans les cursus de formation.
En effet l'intégration de ce concept ne pourra pas être rentable sans prendre en
considération le fait que ces acteurs soient sensibilisés par l’importance de dernier pour que
les résultats ou les effets de l'application de se dernier au sein de notre établissement soit
généralement bénéfique.
L’éducation au développement durable est un nouveau concept au Maroc puisqu'il n'a pas
été encore appliqués dans ses universités où ses établissements de l'enseignement
supérieur, ce qui va rendre notre établissement dans le cas de son intégration un leader
dans ce domaine. En outre l’ESTS va prendre l'initiative pour qu'au bout d'une certaine

43
L’éducation au développement durable 2018

période, l’éducation au développement durable soit appliquée dans tous les établissements
supérieurs au Maroc.
Ainsi nous pouvons confirmer d'après l'étude réalisée, que l’éducation au développement
durable n'est pas seulement une étude une éducation et une discipline mais encore une
démarche du développement durable, cette idée était justifiée par le fait que l’éducation au
développement durable a pour but d’amener les étudiants à surveiller leur comportement
envers l’environnement.
L’importance de ce sujet nous permet de vous proposer quelques suggestions dans la partie
suivante.

Quatrième chapitre : Nos propositions sur l’étude.


Des espaces verts

44
L’éducation au développement durable 2018

Des poubelles de recyclage

45
L’éducation au développement durable 2018

Une bibliothèque à base de grandes fenêtres aux verres pour


économiser l'énergie

Des photovoltaïques.
46
L’éducation au développement durable 2018

Des panneaux de sensibilisation :

Pour conserver ces acquis et économiser l'utilisation des ressources au sein de notre
établissement nous proposons les suggestions suivantes :

I. Gestion des déchets :

47
L’éducation au développement durable 2018

Comme j'ai déjà dit l'école commence à utiliser des poubelles de recyclage et de tri, elle doit
jouer un rôle de sensibilisation envers les étudiants et le personnel afin de les inciter à trier
leurs déchets, on offrant diverses informations sur ces derniers, leurs risques est sur les
outils pour les traiter.

II. Gestion de la consommation de l’eau :


L’eau est une matière première primordiale à la vie humaine .Afin que l’eau soit disponible
pour tous, il est nécessaire d’adopter des règles communes pour assurer son partage
équitable et veiller à son bon usage, voila quelques suggestions :
 Intégrer les robinets économiques dans tous les aménagements de l’école.
 Les étudiants devaient cocher une affiche au mur à chaque fois qu’ils tiraient la
chasse et compter le temps d’écoulement de l’eau du robinet lors du lavage des
mains pour minimiser et atténuer la perte d’eau.
 Installer de récupérateur d'eau pour l’arrosage.
 Ainsi, l’ESTS doit faire des programmes ou des activités pour rationaliser l’utilisation
de l’eau.

III. Gestion du papier et des impressions :


Malgré le papier est issu de ressources renouvelables, recyclées et recyclables et Il présente
de nombreux avantages par rapport à d'autres matériaux non renouvelables, sa fabrication
reste à l'origine d'impacts environnementaux non négligeables, pour minimiser la
consommation du papier on peut :
 Favoriser des échanges électroniques on utilisant des e-mails plutôt que de fax ou
de courrier et l'utilisation de scanner pour codifier des informations papier et le
faire circuler en format électronique.
 adopter l'archivage électronique, c'est-à-dire au lieu d'archiver des papiers on
conserve une copie électronique.
 Faire l’impression sur des feuilles déjà imprimés d’une coté.

IV. Gestion de l’énergie :


48
L’éducation au développement durable 2018

Pour gérer et optimiser l’énergie au sein de notre école nous proposons les actes suivants :
 N'allumer que lorsque c'est nécessaire par exemple il faut éteindre les lumières
dans les couloirs et les locaux inoccupés , Éteindre les lampes en journée si la
luminosité est suffisante .
 Utiliser des lampes bases consommation
 Nettoyer régulièrement les lampes pour favoriser leurs efficacités.

49
L’éducation au développement durable 2018

Conclusion
La difficulté de concilier croissance économique et développement durable s'exprime
chaque jour un peu plus. Cette situation rend urgente une prise de conscience à l'échelle
planétaire. La nécessité d'une transformation radicale de notre rapport à l'environnement et
de nos modes de consommation et de production peut conduire à l'optimisme ou au
pessimisme, selon qu'on regarde le chemin parcouru ou celui qui reste à faire.

Le concept du développement durable a été développé puisqu'il a été associé à


l'enseignement pour composer par la suite la notion de l'éducation au développement
durable.

L'étude que nous avons réalisée nous a montré que l'intégration de l’éducation au
développement durable au sein de notre établissement est importante et qui sera bénéfique
pour la gestion des ressources tout en améliorant les comportements personnels envers
l'environnement.

Ainsi nous avons conclu que le concept de développement durable dans les universités
enseignement supérieur en général ce rapporteur d'intérêt tant que sur le plan
environnemental économique que social.

Finalement l'éducation au développement durable et un nouveau concept qui doit être


intégré sans aucune contrainte vu son importance et des effets positifs qui peuvent porter à
l'établissement concerné.

50
L’éducation au développement durable 2018

Annexe 1

51
L’éducation au développement durable 2018

Guide d’entretien :
1. Faut-il introduire le développement durable dans le cursus de formation au sein de
2. Comment intégrer ce développement durable?

En intégrant pour chaque type de formation, le volet DD qui l'intéresse. C.à.d. le volet
comportemental, managérial, social, écologique, énergie renouvelable ....

3. Quel est l’impact de l’éducation au développement durable sur le comportement des


étudiants ?

On ne peut parler DD sans toucher le côté comportemental qui est, d'ailleurs, un axe
élémentaire. En effet, le comportement ce n'est que le résultat direct d'une éducation, qui ne
peut avoir qu'un impact positif sur le comportement de chacun. Exemple : la diminution de
l'utilisation des énergies, la correction de certains gestes au quotidien, le comportement avec
la nature ...etc.

4. Pour vous l’enseignement au développement durable est une nécessité ou une chose
facultative ?

Le DD de nos jours devient une vraie nécessité à ne plus discuter.

5. Pour vous, enseigner le développement durable nécessite des compétences ou des


formations particulières ?

Certes, oui. Cependant, actuellement, toutes les initiatives qui convergent vers le DD sont
toujours les bienvenues même si ça vient de la part de personnes non formées. Mais dans un
délai assez proche, les Ecoles de Technologies Supérieurs auront besoin de vraies
compétences.

52
L’éducation au développement durable 2018

6. L’innovation pédagogique vous permet de mettre des objectifs et des démarches qui
vous aident à l’éducation au développement durable ?

C'est une question assez délicate dans la mesure où actuellement on ne peut vraiment pas
parler d'innovation mais beaucoup plus d'initiatives, plutôt, personnalisées.

7. Quelles sont vos suggestions et besoins concernant la formation à l’éducation au


développement durable ?

Pour tout établissement, il faut :


 Le soutien et l'appui de la Direction
 Une vraie sensibilisation pour les différents impacts : positifs et négatifs
 Une implication sérieuse dans des projets verts
 L'instauration d'une vraie culture au sein de l'établissement
8. Pour vous former les étudiants à l’éducation au développement durable aura un
impact direct sur leurs futurs projets ?

Bien évidemment et Je l'espère du fond du cœur surtout sur leur façon d'agir ; sinon, ce
serait un vrai gaspillage et du temps et de l'énergie.

9. La pollution invisible n’a pas de pot d'échappement, ne rejette pas de produits


chimiques, et pourtant, les milliers de mails, de SMS, de photos et de vidéos que
nous envoyons ou visionnons chaque jour sur Internet consomment plus d’énergie et
émettent du CO2, pensez-vous qu’on a le devoir de sensibiliser les étudiants à ce
phénomène ?

Oui pourquoi pas, même si je peux vous le dire, ceci reste assez utopique vue la vitesse à la
quelle cette génération consomme les Nouvelles Technologies.

53
L’éducation au développement durable 2018

54