Vous êtes sur la page 1sur 5

Eclairage de l'aquarium

Un bon éclairage est indispensable aux poissons, et encore plus aux plantes qui en ont impérativement besoin
pour effectuer leur photosynthèse. La lumière permet d'effectuer un cycle de vie entre activité et repos. Il faut
une durée d'éclairage comprise entre 10 et 12 heures par jour. Il existe de nombreux types de lampes pour
éclairer votre bac, nous ne citerons que les plus utilisées : tubes fluorescents T8 et T5 (dits tubes néons), les
ampoules fluocompacte et les LED.
L'essentiel

 L'aquarium ne doit pas recevoir de rayons direct du soleil


 Un éclairage spécifique est absolument nécessaire pour la bonne santé des poissons et des plantes
 Utiliser de préférence des éclairages proche du spectre solaire : lumière du jour, daylight
 L'aquarium doit rester allumé 10 à 12 heures par jour en continu

Quelle puissance d'éclairage ?


Vous voulez certainement savoir de quelle puissance vous avez besoin pour votre aquarium. On trouve
souvent des tableaux avec un rapport litres/Watts, mais avec les nouvelles technologies d'éclairage, et surtout
les LED, ces tableaux ne sont plus valables. Les Watts n'indiquent que la consommation électrique d'une
lampe et pas son efficacité lumineuse. Pour être précis il faut déterminer l'intensité lumineuse dont votre
aquarium à besoin, exprimé en Lumens (lm).

En moyenne il faut compter 30 lumens par litre d'eau. Vous pouvez retrouver cette caractéristique sur les
emballages de vos tubes fluorescents. L'éclairage doit toujours s'adapter au nombre de plantes que compte
votre aquarium.

Par exemple si vous avez un aquarium de 100 litres moyennement planté, vous aurez besoin d'un éclairage
d'une intensité de 3000 lumens. Un tube fluorescent T5 de 24W fournit en moyenne 1600lm, il vous faudra
donc 2 tubes fluorescent T5 de 24W pour avoir un éclairage parfaitement adapté.
Ont se rend alors vite compte que les aquariums vendus tout équipés sont souvent sous éclairé. Seul les
personnes exigeantes et les amateurs de plantes aquatiques devront penser à améliorer leur éclairage,
l'équipement de base des aquariums reste suffisant pour les poissons rouges.

Température de couleur
La température de couleur sert à identifier le spectre lumineux émis par l'éclairage. En d'autres termes de la
teinte de l'éclairage. Cette valeur est exprimé en degrés Kelvin (°K). Ceci est valable pour tous les types
d'éclairages, ampoules domestique, tube fluorescents, LED...

Le jaune qui se situe aux alentours de 6500 °K correspond à la lumière du soleil. C'est une lumière agréable
qui convient à tous les aquariums d'eau douce.
Le blanc est utilisé principalement en aquariophilie marine et récifal, ainsi que pour les bacs à Cichlidés du
Malawi et Tanganyika.
Le rose est utilisé pour les aquariums plantés car il favorise la croissance des plantes, ce sont des éclairages
dit horticole. Attention avec ces tubes pour plantes, ils ont aussi tendance à favoriser les algues. Je
recommande de les utiliser uniquement si vous ajouter également du CO2 à votre bac.

L'image ci-dessus vous montre à quoi correspond chaque température de couleur. Le schéma chromatique
que vous retrouvez sur les emballages des éclairages pour aquarium, vous donne une idée du rendu. En
exemple à droite, il s'agit d'un tube fluorescent T5 Tropic de chez JBL, on voit que le fabricant à panaché
pour obtenir une lumière entre soleil de midi et ciel.

La meilleure solution (pour les galeries à deux tubes) consiste à avoir un tube pour plantes combiné à un
tube lumière du jour.
Si vous n'avez qu'un tube ou que vous hésitez à panacher, utiliser uniquement des tubes lumière du jour, ce
sont les plus sains pour tous les habitants de votre aquarium et les plus fidèle aux couleurs.

IRC
L'Indice de Rendu des Couleurs est un élément important à prendre en compte lors du choix de l'éclairage.
C'est un critère de qualité pour les éclairages qui indique le bon rendu du spectre lumineux. L’IRC est
compris entre 0 et 100, 100 étant la lumière naturelle qui restitue toutes les nuances de couleur. Une
différence de 5 points sera perceptible par l'œil humain.
L'idéal est d'avoir un éclairage avec un IRC de plus de 90.

1A = entre 90 et 100
1B = entre 80 et 89

Tube fluorescent T8 et T5
Ces tubes sont faussement appelés tubes néons, ils ne contiennent absolument pas de gaz néon. Il
contiennent du mercure à l'état gazeux, dont les atomes sont ionisés sous l'effet d'un courant
électrique appliqué entre les électrodes placées à chaque extrémité. Les atomes de mercure émettent alors
un rayonnement essentiellement ultraviolet par luminescence, qui est converti en lumière visible par la
poudre fluorescente déposée sur les parois du tube. La couleur de la lumière émise dépend de la nature de
la poudre fluorescente utilisée.

Comme toute source lumineuse ils chauffent, ce qui est un inconvénient en été par forte chaleur. Assez
fragile, car en verre, il faut les manier avec précaution. Attention quand vous changez vos tubes, éteignez
l'éclairage au moins 5 minutes à l'avance, sinon risque de brulure.

Les tubes T8 sont d'un diamètre standard de 26mm, ce sont les tubes classiques utilisés pendant des
décennies en aquariophilie. Ils sont maintenant remplacés par des tubes T5 par les fabricants d'aquariums. Il
s'utilisent avec un ballast magnétique devant disposer d'un starter, ce qui provoque un scintillement
caractéristique et désagréable. Leur durée de vie est d'environ 6000 heures, à six mois ils ont perdu 50% de
leur intensité lumineuse, c'est pourquoi il faut les changer tous les ans.

Les tubes fluorescents T5 ont un diamètre standard de 16mm. La majorités des aquariums actuels ont sont
équipés. Ils sont plus fins et plus puissants par rapport à un tubes T8 de même longueur. En outre ils
utilisent un ballast électronique ce qui supprime l'effet de scintillement. Leur durée de vie est plus élevée et
leur intensité lumineuse diminue moins vite, les changer tous les deux ans est suffisant.

Les rampes LED


La LED (diode électroluminescente) est l'éclairage dans l'air du temps et pas seulement en aquariophilie
mais dans toutes les applications humaines. D'une consommation basse, elle ne chauffe presque pas, et elles
sont minuscules. Elle est maintenant très répandue en aquariophilie, car son coût de fabrication et
d'assemblage à diminué. La qualité des LED à également évoluée ce qui permet d'avoir un éclairage de
bonne qualité.

Attention tout de même, beaucoup de rampes LED pour aquarium n'indiquent pas les lumens et parfois
même pas la température de couleur. Il est donc fréquent d'avoir des problèmes d'algues avec des rampes à
LED car elle sont trop puissantes pour l'aquarium. Faites particulièrement attention aux rampes LED à bas
prix.

Elles permettent d'avoir des rampes ultra fine à poser sur les rebords de l'aquarium. Les meilleures
LED sont les LED CREE, elles sont très puissantes.
Les ampoules fluocompactes
Dit ampoule économique, ont la reconnait facilement, c'est en fait un tube fluorescent replié pour gagner de
l'espace. Economique et d'un bon rendement lumineux elle est très utilisé sur les nano aquariums jusqu'à
une trentaine de litres.

Si vous devez éclairer provisoirement un petit aquarium, vous pouvez utilisez une lampe de bureau équipé
d'une ampoule éco, placée au dessus de l'eau.

Les réflecteurs
Les galeries d'éclairages (couvercles) sont presque toutes équipées de réflecteur plus ou moins efficace. Il
permet de refléter la lumière afin d'augmenter l'intensité lumineuse. On peut gagner jusqu'à 50% d'intensité
avec des réflecteurs propres et bien brillants. Le réflecteur bas de gamme est le réflecteur en plastique blanc,
vient ensuite le réflecteur en aluminium lisse, puis le plus efficace le réflecteur en aluminium ondulé.
Les aquariophiles bricoleurs utilise de nombreux matériaux de récupération pour refléter la lumière dans leur
bac en tapissant l'intérieur de leur couvercle, citons les plus connus : le papier d'aluminium, les miroirs, les
CD, les couvertures de survie, la peinture blanche...

Si vous n'avez pas de réflecteur je vous invite à vous en procurez un, vous gagnerez en intensité lumineuse
et vous ferez donc des économies d'énergie.

Ampoules HQI & HQL


De moins en moins utilisés ils tendent à disparaitre complètement depuis l'arrivée des LED. Ces lampes
puissantes permettent d'éclairer de grands et profonds aquariums (60cm et plus). Ces ampoules chauffent
énormément et consomment beaucoup, c'est pourquoi elles sont aujourd'hui abandonner par les
aquariophiles.

La technologie HQI : mercure haute pression aux halogénures métalliques. Suivant leur puissance elles ont
une forme différente, 150W = type RX7s à broches, 250W = culot type FC2 à broches, 400W = culot à vis
E40. Les HQI étaient utilisés principalement en eau de mer dans les bacs récifaux, ce sont les éclairages les
plus puissants. Ils sont également utilisés pour l'éclairage de batîment extérieur comme par exemple les
églises. Leur puissance varient entre 150 et 400W.

La technologie HQL : lampes à vapeurs de mercure. Elles se présente toutes comme de grosses ampoules
classiques avec un culot à vis. Très utilisé à une époque pour les bacs ouverts de type hollandais (bac très
planté).

Annie Roi