Vous êtes sur la page 1sur 5

COMMUNIQUE DU COLLECTIF DES AVOCATS

DE KOMI KOUTCHE

Ce mardi 23 avril 2019, soit quelques jours après l’audience du 11


avril 2019, la justice espagnole a rejeté la demande d’extradition de
Komi KOUTCHE introduite par le Gouvernement du Benin. De
nationalité béninoise, anciennement Directeur Général du Fonds
National de la Microfinance (FNM) et Ministre de l’Économie et des
Finances et des Programmes de Dénationalisation (MEFPD) en
République du Bénin, M. Komi KOUTCHÉ est poursuivi par les
autorités de son pays sur le prétexte d'un audit à charge de sa
gestion au FNM.

1. Les faits.

Sur invitation des Béninois de la Diaspora en Europe, M. Komi


KOUTCHE en partance de Dakar pour Paris, le 14 décembre 2018,
a été interpellé par la police des frontières de Madrid (Espagne) à
l’effet d’exécution d’un mandat d'arrêt émis le 04 avril 2018 par un
juge de Cotonou et révoqué par le même juge deux jours plus tard,
soit le 06 avril 2018, après la comparution de l’intéressé, mais qui
a été introduit frauduleusement des mois plus tard (17 septembre
2018) dans les notices rouges de Interpol par le gouvernement du

Conde de Xiquena, 5 - 2ª dcha. – 28004 Madrid – Telf.: (+34) 915 212 949 – 915 320 623 – 606 198 362 – Fax (+34) 915 219 889
abogados@sanzdebremond.com
www.sanzdebremond.com
Bénin. Conscient des faiblesses de cette cousue de faux sur toute
la ligne, le gouvernement du Benin a à nouveau introduit contre M.
Komi KOUTCHE une nouvelle demande d’extradition sur la base
d’un mandat d’arrêt en date du 27 décembre 2018, motivé par le
fait que ce dernier n’aurait pas répondu à une convocation de la
Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme
(CRIET) le 18 décembre 2018 alors même que les émetteurs du
mandat étaient conscients que l’intéressé était déjà arrêté et détenu
à Madrid.

2. Les Procédures.

Une longue procédure a commencé le 14 décembre 2018


conformément au régime juridique afférent à l’extradition des
personnes se retrouvant sur le sol espagnol et aux principes
essentiels de DROIT au niveau international. C'est alors que M.
Komi KOUTCHE a été retenu à la maison d’arrêt de Madrid V avant
de recouvrer la liberté conditionnelle le 17 janvier 2019. Le
gouvernement du Bénin, à travers le Parquet Spécial de la
juridiction d'exception désignée par la Cour de Répression des
Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) et par ses
avocats désignés, a fourni des «éléments» en appui à l’accusation
portée contre M. Komi KOUTCHÉ. Les avocats du Benin ont
désigné Me Alain Sourou OROUNLA pour témoigner pour le

Conde de Xiquena, 5 - 2ª dcha. – 28004 Madrid – Telf.: (+34) 915 212 949 – 915 320 623 – 606 198 362 – Fax (+34) 915 219 889
abogados@sanzdebremond.com
www.sanzdebremond.com
Gouvernement du Bénin, alors même que ce dernier s’est constitué
dans le même dossier comme avocat de M. Komi KOUTCHE. Notre
protestation écrite adressée à la chambre criminelle qui connait du
dossier, a amené nos confrères espagnols commis par le
gouvernement du Benin à renoncer à cette option. Il en est de
même pour une enquête policière dont le rapport a été versé au
dossier et qui insinuait que M. Komi KOUTCHE a été Directeur
général du Fonds National de la Microfinance (FNM) de 2006 à
2013 alors que ce dernier n’a été nommé à ce poste qu’en novembre
2008 et y est resté jusqu’en juillet 2013. Dans cette enquête, c’est
également un ancien proche de M. Komi KOUTCHE, en
l’occurrence un certain Djelili Adjidjola qui a été commis pour
témoigner contre lui.

3. Le contenu de la sentence

Au regard de cette flagrante injustice manifeste dont les


motivations ne sont rien d’autres que des motivations politiques,
nous collectif des avocats de M. Komi KOUTCHE avons travaillé
sans relâche durant les quatre derniers mois pour réunir les
éléments nécessaires à une défense sans faille de notre client
comme en témoigne notre plaidoirie à l’audience du 11 avril 2019.
La justice espagnole indépendante a été sensible à nos arguments

Conde de Xiquena, 5 - 2ª dcha. – 28004 Madrid – Telf.: (+34) 915 212 949 – 915 320 623 – 606 198 362 – Fax (+34) 915 219 889
abogados@sanzdebremond.com
www.sanzdebremond.com
et a rejeté la demande d’extradition introduite par le gouvernement
du Benin. Les arguments ci-après ont motivé ce rejet :

1- Komi KOUTCHE a été arrêté alors qu’il ne faisait pas l’objet


d’un mandat d’arrêt. En effet, le mandat frauduleusement
introduit par les autorités du Benin a déjà été révoqué deux
jours seulement après son émission, et après que Komi
KOUTCHE se soit de lui-même présenté au juge. Il s’agit donc
d’un abus de confiance de Interpol par les autorités
béninoises pour obtenir une arrestation arbitraire d’un
opposant.

2- Aucune infraction n’a pu être démontrée contre Komi


KOUTCHE. Les arguments et les pièces envoyées par le Benin
pour soutenir la kyrielle d’infractions collées à Komi
KOUTCHE, ne sauront tenir devant aucune juridiction
sérieuse;

3- Les juges de la chambre criminelle ayant connu du dossier


ont déduit de leur intime conviction et des faits qu’il s’agit
d’une poursuite politique;

4- Les juges ont remis en cause l’indépendance de la CRIET


qu’ils qualifient de juridiction d’exception et de tribunal ad’hoc

Conde de Xiquena, 5 - 2ª dcha. – 28004 Madrid – Telf.: (+34) 915 212 949 – 915 320 623 – 606 198 362 – Fax (+34) 915 219 889
abogados@sanzdebremond.com
www.sanzdebremond.com
qui ne saurait faire preuve d’indépendance et dont le principe
viole les standards de droit universellement reconnus

5- Le verdict ne donne aucune possibilité d’appel au


Gouvernement du Benin.

Nous tenons à saluer l’impartialité des juges qui ont travaillé sur le
dossier et tout le système judiciaire espagnol au plus haut niveau.
A la suite de cette étape, les prochaines seront celles de
l’engagement de procédures pour restituer à notre client, son
image, sa dignité et pour demander des comptes.

Vive la justice et la liberté dans le monde.

Pour le collectif des avocats de M. Komi KOUTCHE

Maitre Jaime Sanz de Bremond

Conde de Xiquena, 5 - 2ª dcha. – 28004 Madrid – Telf.: (+34) 915 212 949 – 915 320 623 – 606 198 362 – Fax (+34) 915 219 889
abogados@sanzdebremond.com
www.sanzdebremond.com