Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre 3, TP : Etude de spectres lumineux

Historique de découverte des spectres lumineux :

1814 : Fraunhofer a découvert les raies d'absorption dans le spectre du soleil, mais n'en connaissait pas l'interprétation.

1859 : Bunsen et Kirchhoff associent les spectres de raies d'absorption aux éléments chimiques qui en sont responsables ;
ils en déduisent la composition chimique du soleil.

Objectifs

• Réaliser, observer et représenter des spectres d'émission et d'absorption.

• Etudier l'évolution d'un spectre d'émission en fonction de la température de la source.

Matériel

Atelier n°1

• Une lanterne, un générateur 12V, un rhéostat de 33 ohms, 3 fils de connexion

• Une fente, un prisme (dans la boite en polystyrène)

Atelier n°2

• Deux cuves : permanganate de potassium (magenta), sulfate de cuivre (cyan)

• Un rétroprojecteur, un réseau

Atelier n°3

• Un spectroscope (réseau) à main

• Lampes à vapeur (ou lampes spectrales) : sodium (Na), mercure (Hg)

I. Spectre de la lumière blanche Atelier n°1


I.1. Montage

Réaliser le montage suivant :

Mettre en série le Générateur en mode continu (tension 12V), le rhéostat 33Ω, et la lampe à filament. Une fois le
montage réalisé, appeler l’enseignant.

__________________________________________________________________________________________
Thème n°1 : l’Univers 1
Orienter le faisceau émergent vers le mur (qui sert d’écran). Intercaler en dernier le prisme, et essayer de visualiser
le spectre de la lumière blanche sur le mur, par exemple. Régler la lanterne au maximum d'intensité lumineuse à
l'aide du curseur du rhéostat.

I.2. Manipulation

I.2.1. Observer et dessiner le spectre dans le cadre ci-dessous.

I.2.2. A l'aide du curseur du rhéostat, baisser très progressivement l'intensité lumineuse. Noter le (ou les) effet(s)
produit(s) sur le spectre.

I.2.3. Que pouvez-vous en conclure sur la température d’une source de lumière, par rapport à son spectre ?

II. Spectres d'absorption Atelier n°2

II.1. Montage

Au fond de la salle, un réseau 1 est disposé sur la lentille du rétroprojecteur. Le système permet de décomposer la
lumière blanche de la lampe du rétroprojecteur.

II.2. Manipulation

En intercalant la cuve de la solution de permanganate de potassium, on obtient le spectre d'absorption de cette


solution.

II.2.1. Dessiner le spectre d’émission de la lumière blanche, puis en dessous le spectre d’absorption du
permanganate de potassium.

…………………………………………..

…………………………………………..

II.2.2. Quel est l'effet produit par la solution de permanganate de potassium sur la lumière blanche ?

II.2.3. Mêmes questions pour le spectre d’absorption de la solution de sulfate de cuivre.

…………………………………………..

…………………………………………..

1
Un réseau est un dispositif optique composé d'une série de fentes parallèles. Ces traits sont espacés de manière régulière. Si l'on envoie de la
lumière blanche, le réseau décompose la lumière un peu à la manière d'un prisme ; c'est le phénomène qui se produit sur les CD (compact
discs).
__________________________________________________________________________________________
Thème n°1 : l’Univers 2
II.2.4. Quel est l’effet produit par la solution de sulfate de cuivre sur la lumière blanche ?

III. Spectres de raies d'émission Atelier n°3

III.1. Montage

Le spectroscope à main fonctionne comme un prisme ou un réseau : il décompose la lumière émise par la source
lumineuse. Il faut le tenir face blanche au-dessus, le sens de la flèche indiquant la direction à observer.

Viser la source lumineuse par la fente centrale. Dans le petit trou, de part et d’autre (sur les côtés) on observe le
spectre de la source lumineuse. C’est le même de chaque côté.

III.2. Manipulation

III.2.1. Observer le spectre de la « lumière du jour » à l'aide du spectroscope (en regardant par la fenêtre de la salle
par exemple). Qu’observe-t-on ?

III.2.2. Observer et dessiner les spectres de raies d'émission du sodium, du mercure.

…………………………………………..

…………………………………………..

III.2.3. A l’aide des graduations en longueur d’onde λ (en nanomètres, « nm ») inscrites dans le spectroscope (entre
400 nm et 700 nm, tous les 10 nm), notez les valeurs des longueurs d’onde de chaque raie des 2 spectres. Appeler
l’enseignant.

Pour le mercure : ………………………………………………………………………………………………………

Pour le sodium : ………………………………………………………………………………………………………..

__________________________________________________________________________________________
Thème n°1 : l’Univers 3