Vous êtes sur la page 1sur 19

Institut de Technologie du Cambodge

Département GCI

TRAVAUX DE DÉMOLITION

Enseignante : BUN Polyka


2013-2014
Table des matières

1. Quand a-t-on besoin de démolir?


2. Actions autour des travaux de démolition
a. Préparation à évacuer sur chantier
b. Installation et protection du chantier
c. Travaux de confortation
d. Manipulation d’engins
e. Remblaiement et remise en état du site
f. Démontage des matériels
3. Procédés courants de démolition
4. Précédés innovants
1. Quand a-t-on besoin de démolir?
La démolition peut être entière ou partielle.
 Réutilisation du terrain
 Redéveloppement de l’espace urbaine
 Bâtiments qui ne respectent plus son Etat Limite de Service (fissures, après
explosion, après un accident)
 Besoin de changer son architecture

2. Actions autour de la démolition


 Reconnaissance de l’existant
Analyser l’ouvrage lui-même et ses mitoyens pour définir leur typologie et constater
leur état de conservation.
 Identifier les éléments principaux
 Prévoir les contreventements ou étaiements
 Analyser la nature des mitoyens
 Repérer
 Identifier les éléments principaux contribuant à la stabilité de l’ouvrage:
 cages d’escalier: contreventement, faciliter la circulation des
ouvriers/engins  doivent être conservées le plus longtemps possible.
 planchers: ne doivent être abattus, en général, qu’après démolition des
refends qu’ils portent.
 Prévoir les contreventements ou étaiements : éviter l’effondrement.
 Analyser la nature des mitoyens
 leur résistance et les conséquences de la démolition sur leur stabilité en
phase provisoire et définitive.
 saignées : pour séparer les ouvrages mitoyens des planchers et des murs
de l’ouvrage à démolir.
 Repérer:
 réseaux: eau, assainissement, électricité, gaz…
 cuves à hydrocarbures: leur présence interdit en général l’emploi de
procédés à flamme nue comme le chalumeau ou la lance thermique.
 Phasage des travaux
 Pré-tri sur chantier:
 déferraillage
 dévitrage
 démasticage
 broyage
 conditionnement en vue du transport ou du traitement futur etc.
 Collecte et évacuation interne au chantier :
 outils manuels
 seau
 brouette
 goulotte
 tapis ou tapis roulant
 mini-chargeur et min-pelle
 échelle à monte-charge
 grue
 ascenseur
 big-bag et conteneur, camion etc.
 La valorisation des déchets de démolition : un enjeu écologique
 les nuisances (bruits, poussières, effluents, vibrations) qu'elles engendrent peuvent
être réduites grâce à des mesures techniques précises.
 réutilisation des matériaux de construction

Dans les pays développés, à fin de démolir un bâtiment, les entreprises qui sont
en charges doivent :
• disposer en propre d'un personnel qualifié d'encadrement et d'exécution
• posséder ou louant les matériels appropriés aux travaux
• respecter tous les règlements de sécurité sur le chantier et dans son
environnement
 Sécurité pendant la démolition : désamiantage
 Installation et protection du chantier: Ce sont les actions qui concernent
entre autre la définition et la matérialisation des zones de sécurité, de travail
de stockage.
 Travaux de confortation: Ils sont en général effectués après l'intervention d'un
bureau d'étude et sont réalisés par une entreprise de gros œuvre spécialisé. Ils
peuvent concerner le site ou les bâtiments voisins ou mitoyens. Quelque fois
ils concernent le bâtiment lui-même, de manière à améliorer la sécurité en cas
de possibilité d'écroulement accidentel, ou en cas de renforcement pour
l'accueil du matériel de démolition.
 Evacuation du chantier: C'est la partie délicate  la rencontre entre :
• le bâtiment et l'industrie
• le bâtiment et le prestataire de service.
• le bâtiment et le transporteur

 Manipulation d’engin
Ce domaine consiste à mettre en œuvre un matériel dans un lieu sans que celui-ci
y accède par ses propres moyens. Par exemple : mise en place en étage avec une
grue, d'une pelle munie de cisaille, ou d'un BRH, réalisation de rampe d'accès
mécanique etc.

 Remblaiement et remise en état du site


Ce domaine correspond à une spécialité de terrassement et de paysagiste (par
exemple : constitution d'une rampe d'accès en granulat pour atteindre les étages
d'un immeuble à démolir, comblement de sous-sols, revégétalisation et
aménagement du site).
Processus de déconstruction préliminaire et préparation de démolition
ContaminatioAttention aux produits polluants
Why can we not reach recyclingrates of 100%?
 Today we know, that some used up to the 1980‘s are (asbestos, older glass wool
products, PAH – tar). The disposal of dangerous products is monitored. Reuse or
recycling mostly is not allowed.

 As a result of the building‘s


usage over many years, we
find contaminations which
pollute our environment
(e.g. concrete covered with
oil or fuel). Polluted materials
have to put on special
disposals.
 In General: Two kinds of pollution:
1 . Danger for health
2 . Danger for environment
3. Actions autour de la démolition
3. Actions autour de la démolition
3. Actions autour de la démolition
3. Actions autour de la démolition
3. Procédés courants de démolition (Fig. de %Graphe répartition de
différents méthodes de démolition d'un bâtiment en Allemande.pptx de
différentes méthodes)
 outils manuels
 mécaniques
 utilisant l'explosif, l'onde de choc ou l'expansion
 thermiques
 découpe au jet d'eau à haute pression
 Mécaniques
 Petits bâtiments
 Risques continus pendant toute la durée du chantier
 Explosifs
 H>= 20m
 Risques au minute du tir
a. Démolition par la méthode mécanique
 Décontamination (spatule, décapeuse, décolleuse, aspirateur, raboteuse)

 Démontage et dépose (mains nues, outils de mécanique générale)

 Décollage (spatule, décapeuse, décolleuse, aspirateur, raboteuse)

 Arasement – dérasement (masses et marteaux pneumatiques, mini BRH (brise


roche hydraulique), pince broyeur béton, pince à ferraille, pince à béton, pince
multi-usage de démolition)

 Abattage par poussée traction ou choc (masses et marteaux pneumatiques, godet


classique, godet de chargeur, lame de bouteur, croc à angle d’attaque variable,
câble de traction, boulet lourd)

 Découpage (chalumeaux oxycoupeurs, lances thermiques, lances à eau haute


pression, carotteuses à béton, scies à béton, câbles diamantés, lasers)

 Expansion (éclateurs hydrauliques, vérins hydraulique et gels ou mortier expansifs)


b. Démolition par la méthode explosive
 Les entrepreneurs doivent savoir maîtriser les connaissances:
• générales des explosifs ;
• des lois physiques liées à la dynamique des chutes ;
• de la résistance mécanique des matériaux.
 Quelques techniques de démolition par explosifs pour:
• habitations ;
• cheminées ;
• aérofrigérants ;
• châteaux d’eau ;
• blockhaus ;
• constructions industrielles (y compris nucléaires).

 1986: 2 méthodes
• foudroyage lent : consiste à effondrer le bâtiment sur lui-même en
une dizaine de secondes ;
• basculement de l’édifice au moyen de charnière basse après
ouverture à l’explosif d’un coin avant (à l’image du bûcheron qui
entame à la hache le bas de l’arbre à abattre).
 Depuis 1986, le CEBTP-CEMEREX a développé les 5 autres méthodes.
ex: le foudroyage ultrarapide