Vous êtes sur la page 1sur 5

(

ACCORD CADRE -DE PARTENARIAT

ENTRE

L'ASSOCIATION DES COMMUNES ET VILLES UNIES DU


CAMEROUN (CVUC)

ET

ENEO CAMEROON S.A.

Douala, Mars 2018


Les Communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC), dont le siège national est situé à Yaoundé
au quartier Bastos, B.P z 12634 Yaoundé, Tel: 222 20 16 83, Fax : 222 20 17 45, Email :
info@cvuc.cm, représentées par Monsieur Emile AIIDZE ANDZB, Président National

Et

La Société ENEO CAMEROON (ENEO CAMEROON S.A.), société anonyme de droit


camerounais dont le siège social est situé au 63, Avenue de Gaulle à Douala, quartier Bonanjo,
8.P.4077 Douala, représentée par Monsieur Joël NANA KONTCHOU, Directeur Général

Ci-après désignés < les Parties ,, . ,_,


Considérant la Loi N"2004-17 du22 Juillet2004, d'orientation de la décentralisation, qui stipule en
son article 5 des dispositions générales, que les Collectivités locales, dans le cadre de leurs missions,
peuvent exécuter des projets locaux entre elles, avec l'Etat, les établissements publics, les entreprises
du secteur public etpara public,les organisations non gouvernementales, des partenaires de la société
civile ou des partenaires extérieurs ;

Considérant la mission de service à ses membres dévolus aux CVUC :

Considérant les conventions de création et de mise en æuvre du Programme National de Formation


aux Métiers de la Ville (PNFMV), désignant les CVUC comme Maitre d'æuvre ;

Conscient du fait que la mutualisation des ressources par les deux parties permettra d'optimiser les
résultats escomptés en matière de mise en æuvre des compétences transférées aux Collectivités
Territoriales Décentralisées sur les axes de la sestion de l'électrification et des infrastructures
élechiques;
Considérant la mission de service public dévolue à ENEO ;

Considérant la volonté d'ENEO de faire de la sécurité électrique une cause nationale ;


Considérant des aspects particuliers de cette sécurité électrique, notamment la normalisation des
constructions de bâtiments à proximité des réseaux électriques dans les villes et la protection des
infrastructures électriques comme des actions pouvant faire l'objet d'une collaboration entre ENEO et
les CVUC;
Conviennent de ce qui suit :

Article 1"": DE L'OBJBT


Le présent Accord Cadre de Partenariat > définit les modalités de collaboration entre les CVUC et
<
ENEO, sur la gestion corrélative des dangers du courant électrique, de la sécurisation des
infrastructures électriques et de la délivrance des actes d'urbanisme au sein des communes ; ainsi que
de la promotion des activités de Responsabilité Sociétale d'ENEO CAMEROON S.A.

Article 2 : Df,S AXES DU?ARTENARIAT


La collaboration envisagée vise à favoriser le développement institutionnel des communes, à travers
des actions de formation, de sensibilisation, de dotation matérielle, d'appui-conseil,
r-'d'accompagnement technique, sur les axes spécifiques ci-dessous mentionnés à I'attention des
communes. Ceci, afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle d'acteur de développement de la
gouvernance territoriale.

A cet effet, ce cadre de collaboration dont la mise en æuvre opérationnelle sera assurée par le
Programme National de Formation aux Métiers de la Ville (PNFMV), outil de CVUC, et la Direction
Adjointe Sécurité, Environnement et Responsabilité Sociétale rattachée à la Direction Générale
d'ENEO couvre les axes ci-après :

- Le Renforcement des capacités ;


- La sécurisation du réseau électrique suivant les besoins et attentes de chacune des parties ;
- La normalisation des bâtiments construits à proximité et dans les couloirs des réseaux
électriques ;
' La prise en compte et l'application du respect des distances de sécurité dans les conditions
d'obtention des permis de bâtir ;
- Laproduction de matériels didactiques ;,
- Le développement des projets de Respons lité Sociétale au sein des communes.

Article 3 : DES ENGAGEMENTS DES PARTIES


Les signataires du présent Accord Cadre de Partenariat s'engagent à :

Pour les CVUC' dont I'action sera exécutée à travers son outil technique qu'est te PNFMV :

- Promouvoir des plates-formes d'échanges, d'information sur la Responsabilité Sociétale


d'ENEO er1 général et la sécurité électrique en particulier afin qu'elles soient vulgarisées,
adoptées et appliquées par l'ensemble des collectivités territoriales décentralisées ;

- Fournir à ENEO toutes les informations nécessaires sur les collectivités locales devant
bénéficier de ses interventions ;

- Apporter un appui institutionnel à ENEO dans la mise en æuvre des activités relevant des
champs d';pplication de la présente convention tel qu'évoqués dans les dispositions du
présent article plus spécifiquement, pour ce qui est du renforcement des capacités et de
l'appui-conseil ;

- Sélectionner, en collaboration avec ENEO, les acteurs locaux dont les capacités devront être
renforcées ;

- Organiser, en collaboration avec ENEO, les sessions de renforcement des capacités des acteurs
locaux relatives aux domaines d'application de la présente convention et se rapportant aux
domaines des compétences sollicités par ENEO ;

- Diffuser aurrès des stagiaires municipaux des outils didactiques relatifs au renforcement des
capacités d:'is acteurs locaux, et autres outils et actes institutionnels d'ENEO se rapponanr au
développement communal.

Pour ENEO, dont I'action sera exécutée à travers son Directeur Adjoint Sécurité,
Environnement et Responsabilité Sociétale rattaché à la Direction Générale :

- Participer a.ux activités liées à la mise en æuvre de cette convention, ainsi que les sessions de
renforcement des capacités du personnel communal relatives aux domaines d'application de la
présente convention ;

- vléttre à disposition toutes les ressources qu'elle estime nécessaires pour faciliter la mise en
æuvre des irctivités liées aux domaines d'application de la présente convention ;

Développer des approches participatives auprès des bénéficiaires dans la mise en æuvre des
activités de la présente convention.

EI
LV
Article 4 : ENGAGEMENTS COMMUNS DES PARTIES

Les parties s'engagent à tout mettre en æuvre pour que l'implémentation des activités définies de
commun accord, s'cffectue dans les meilleures conditions possibles et dans le respect des engagements
réciproques

Article 5 : SUIVI-EVALUATION DE L'ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

La mise en ceuvre de cet Accord Cadre de Partenariat est assurée par un Comité de Suivi qui est mis en
place par décision conjointe CVUC/ENEO, inst e de concertation chargée de la coordination et de
la mise en æuvre du Suivi-Evaluation des dispositiorls du présent Cadre de Collaboration.

Le Comité mixte a pour missions :

- la validation du plan d'action annuel ou pluri annuel ;

- le suivi/évaluation de l'état d'avancement de la collaboration ;

- l'identification des mesures à prendre en vue d'améliorer la réalisation de la collaboration.

1- Co-supervisé par le Président National des Communes et Villes Unies du Cameroun et le Directeur
Général d'ENEO qui peuvent déléguer leurs responsabilités à des collaborateurs, le Comité Mixte est
Co-présidé par le Coordonnateur du PNFMV et le Coordonnateur de la Responsabilité Sociétale
d,ENEO;

2- Le suivi technique des activités du Cadre de Collaboration est assuré par une Cellule Coqjointe de
Suivi-Evaluation technique (CCSE), composée en parité d'au plus six (06) membres dont trois (03)
pour chaque partie y compris les co-présidents du Comité Mixte.
'Article 6 : DE LA MISE EN (EUVRE DES AXES DE PARTENARIAT

Les CVUC et ENEO, signataires du présent Cadre de Collaboration exercent leur partenariat selon les
modalités à définir dans les protocoles d'entente spécifiques, déclinées en actions opérationnelles et
décrivant les actions à mettre en Guvre pour chacun des axes d'intervention, en relation avec l'objectif
visé. Les protocoles d'ententé spécifiques sus évoqués devront comporter un chronogramme détaillé
qui précisera les activités à mener, les périodes de réalisation, les responsables et les coûts.

Article 7 : DES DISPOSITIONS FINANCIERES


Des protocoles d'entente spécifiques préciseront le mode de financement des activités arrêtées
d' accord-parties (mat,ériels, financiers et humains) .

Article 8 : DATE DE PRISE D'EFFET ET DUREtr


Le Cadre de Collaboration entre en vigueur à la date de signature par les parties. Il a une durée égale à
cinq (05 ans) renouvelables après évaluation du partenariat.

Article 9 : RESILIATION DU CADRE DE COLLABORATION


{;'
Les modalités de rupture de la Convention CVUC-ENEO obéissent aux conditions suivantes :

- Le terme normal de l'accord Cadre de Partenariat;


- L'inexécution ou la mauvaise exécution par l'une des parties, qui entraine ipso facto l'arrêt de
l'exécution par l'autre ;
- Les cas de force majeure, qui met l'une des parties dans l'impossibilité de pouvoir exécuter ses
obligations contractuelles.

w
>e-
Exceptionnellement dans le cas d'espèce, les parties conviennent de la possibilité
de mettre fin à
I'accord Cadre de Partenariat d,accord parties.

Article 10 : DU REGLEMENT DES DIF,F,ERENDS

Tout differend né de l'application du présent Cadre de Collaboration sera réglé à l,amiable.


A cet
effet, les parties s'engagent à mettre en place une plateforme peffnanente de règlement
des differends.

Article 11 : DES DISPOSITIONS FINALES,


,. .

Toute modification substantielle des termes du présent Accord Cadre de Partenariat


est subordonnée
au consentement des deux parties, sans lequel elle sera réputée nulle et sans effet
à leur ésard.

Fait en Trois (03) exemplaires, à Douala,t" | 7 NE, ZrlB

Pour les Commu (CWC)


du Cameroun , Pour ENEO CAMEROON S.A.

Ernile NIDZE
AIIDE
{ KONTCHOU

6)
A)
r Général
V
i CIIUC I Associâtion ds Communes et Villes Unies du Cameroun

* PNFMV : Programme National


de Formation aux Métiers de la Ville

* CCSE : Cadre de Collaboration


du Suivi et Eyaluation

Vous aimerez peut-être aussi