Vous êtes sur la page 1sur 3

Ministère de l’Enseignement Supérieur REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE

et de la Recherche Scientifique Union-Discipline-Travail

Filières professionnalisées

MIAGE-GI

THEME : conception d’un système


d’information pour l’automatisation
de l’activité d’orientation des
nouveaux bacheliers

ETUDIANTS : PROFESSEUR :

BAILLY G. ARNAUD M. DAGO

N’DRI KOUASSI YVES

ATTRO DONALD ELVIS

N’GUESSAN T. HUBERT

ANNEE SCOLAIRE : 2010-2011


INTRODUCTION

Le retard pris par la les infrastructures par rapport à une démographie


poussée est un phénomène qui provoque de plus en plus des difficultés de
gestion dans les différents secteurs d’activité. Ainsi, l’école n’y fait pas
exception, vue le nombre croissant de nouveaux bacheliers face à un
nombre restreint de cadres d’enseignement supérieur ; ce qui entraine des
difficultés pour l’administration dans l’orientation de nouveaux
bacheliers ? D’où la mise en place d’un outil d’aide de décision dans
l’orientation de nouveaux bacheliers.
Nous présenterons suite à cette introduction la problématique que pose ce
thème avant d’aborder la première partie, l’étude du cadre de référence.
Dans la deuxième partie ; une étude préalable du thème permettra de
définir les contours de notre démarche. Enfin, nous étudierons la phase de
conception et de réalisation du logiciel.
PROBLEMATIQUE

Aucune politique éducative ne peut-être utilisée sur une longue période ; le


fait est que l’environnement dans lequel cette politique est utilisée est sans cesse
en mouvement. Ce sera donc la capacité à trouver de nouvelles stratégies qui
assurera une dynamique dans l’environnement de l’éducation. C’est ainsi que le
système d’orientation des nouveaux bacheliers est inadapté aux nouvelles
exigences sociales et structurelles.
Avant, le système de traitement des dossiers par la Direction d’orientation
était centralisé et proclamé dans un seul lieu. De plus les bacheliers de l’époque,
peu nombreux pouvaient être totalement orientés à l’université. Ainsi le temps
mis pour que l’information parvienne aux nouveaux bacheliers sur leur lieu
d’orientation était réduit. L’effet est inversé aujourd’hui à cause d’ une prise de
décisions dans l’orientation longue due au nombre accru de nouveaux
bacheliers ,ainsi que des infrastructures d’accueil insuffisantes, auquel s’ajoute
la pauvreté. Si un système d’aide à la décision dans l’orientation des nouveaux
bacheliers est conçu et automatisé, ne gagnerait-on pas un temps précieux dans
l’accès des lieux d’orientation ?.Ne pourrait-il pas avoir une interface web pour
informer les bacheliers, et pourquoi les nouveaux bacheliers ne pourraient –ils
pas faire leurs choix sur cette interface web ?. Du coté de la direction, elle
regrouperait une base de données de toutes les structures de formation et le
nombre de place restant afin d’y insérer les bacheliers.