Vous êtes sur la page 1sur 1

Technologie versus culture : une opposition apparente TIZIANI

Ces derniers décennies, l’humanité a fait des progrès énormes dans le domaine des
innovations et des technologies, ce qui a servi a amélioré considérablement son niveau
de vie. L’apparition des réseaux mondiaux comme Internet, Facebook, Twitter et
WhatsApp, parmi d’autres, fait partie du progrès dont l’homme a bien appris à s’en
servir. Ces réseaux permettent à l’homme d’être informé et de découvrir tout ce qui se
passe dans la planète. Des milliards de pages où l’on peut certainement trouver de
livres, des journaux, et de la musique se mélangent avec les cultures, les traditions, et
les religions. Mais…ne devrait-on pas craindre tout ce progrès compte tenu de la peur
ressentie par quelques groupes argumentant que les technologies bouleversent nos
vies et notre culture ?

Ce n’est pas du tout barbare de penser que sans ces technologies, notre société ne
serait pas rendue où elle est aujourd’hui. Les technologies sont déjà parmi nous il y a
longtemps et elles nous rendent la vie plus facile chaque jour. C’est grâce à elles qu’on
a vu agrandir le champ de vision de la population. Les médias et les réseaux sociaux
nous divertissent, nous renseignent, et nous permettent de dépasser nos frontières
locales et nationales pour aller au-delà de notre propre culture à travers des sites
comme Google et Wikipédia. Voici ce qui les rende le plus fonctionnelles : les
technologies nous rapprochent les uns vers les autres et nous permettent de mettre
en valeur de différents aspects de notre culture face aux cultures méconnues ou que,
tout simplement, on ne connaissait pas.

La diversité culturelle dans le monde, au lieu d’être en danger à cause des nouvelles
technologies, s’en sert pour devenir plus riche et à la fois plus attrayante en utilisant
des sites web et des applications pour montrer des images et des vidéos de haute
qualité. Il n’est plus nécessaire de voyager pour que l’on puisse connaître des musées
et des galléries d’art célèbres ou même des grands monuments aussi que la production
culturelle des différents peuples. Les médias nous permettent de voyager partout dans
le monde et de nous imprégner des cultures étrangères, à la fois qu’on est capable de
connaître rapidement les évènements importants qui se passent n’importe où. L’impact
mondial causé par l’incendie qui vient de détruire le toit de Notre Dame à Paris est un
bon exemple de la portée des technologies existantes aujourd’hui ; plus de gents
connaissent maintenant un symbole incontestable de la culture française qui vient
d’être frappé par le feu. Bien que la France ait été gravement blessée, beaucoup plus
de gents dans le monde ont devenu conscient de l’importance de cette cathédrale dans
l’histoire du pays gaulois.

Les technologies sont une partie présente et vivante de nos vies. Au lieu de craindre
quelques aspects relativement négatifs comme la mauvaise utilisation des réseaux
sociaux ou l’emploi excessif de quelques applications chez les enfants et les
adolescents, on devrait plutôt se renseigner sur l’utilité de celles-ci au service de la
culture locale ainsi que des cultures étrangères et sur ce qu’elles peuvent contribuer
pour que notre société se développe davantage.