Vous êtes sur la page 1sur 4

Dans les machines ce différentiel de vitesse est imposé notamment par la

forme des aubages en entrée et sortie du rotor.


On étudie dans ce cours 2 types de machines caractérisés par des formes
d’aubes simplifiées :
les machines radiales et les machines axiales

Le mouvement du liquide à l'intérieur des canaux d'un rotor qui tourne peut être considéré
comme le résultat de l'addition de deux mouvements distinct: d'entraînement (rotation du rotor) et
relatif (déplacement du liquide par rapport au rotor). De ce fait, le vecteur vitesse V absolue d'une
particule de fluide à l'intérieur du rotor est la somme vectorielle des vecteurs vitesse
d'entraînement et relative: V U W f forme vecteur

En considérant une particule de liquide qui glisse le long de la surface d'une aube, on peut
construire le triangle des vitesses de cette particule à l'entrée et à la sortie du rotor. La vitesse
relative étant tangente à l'aube tandis que la vitesse d'entraînement est tangente à la circonférence
correspondante

Dans le but d'établir l'équation générale des pompes centrifuges, nous admettons que,
d'une part, la pompe possède un nombre infini d'aubes identiques d'épaisseure nulle (=0) et,
d'autre part, le rendement de la pompe est égal à l'unité, c'est-à-dire qu'il ne se produit aucune
perte d'énergie et, par conséquent, toute l'énergie qui est dépensée à faire tourner le rotor (énergie
mécanique) est transmise intégralement au liquide (énergie hydraulique).

L’intégration des triangles de vitesses dans l’´équation d’Euler permet de calculer la


puissance échangée entre la roue et le fluide. Le couple τ exercé sur une particule de fluide, se
traduit par un changement de la vitesse tangentielle de
Vθ1 `a Vθ2

avec r1Vθ1 et r2Vθ2 repr´esentent respectivement les moments angulaires en entr´ee et en


sortie de roue. En multipliant par la vitesse de rotation de la roue, la puissance ´echang´ee
s’´ecrit alors :

On va voir que pour créer un échange d’énergie entre le fluide et un rotor il faut créer un
différentiel de moment cinétique du fluide entre l’entrée (1) et la sortie (2) du rotor : il faut :

où r est la position radiale de la section et VƟ la vitesse azimutale absolue


Etablissons deux équations: l'équation des puissances et celle des moments. La première
équation exprime le fait que la puissance appliquée à l'arbre du rotor est égale à l'énergie reçue en
une seconde par le courant liquide qui traverse la pompe:

Enoncé

Considérons une portion de fluide incompressible circulant dans une conduite.

Cette portion de fluide est délimitée par :

 La surface d'entrée SA, traversée par le fluide.


 La surface de sortie SB, également traversée par le fluide.
 La surface latérale SL.

Cette portion de fluide est soumise à plusieurs actions mécaniques :

 Son poids P .
 La force FA due à la pression pA du fluide agissant sur la surface SA.
 La force FB due à la pression pB du fluide agissant sur la surface SB.
 La force FL exercée par la surface SL.

Le fluide étant en mouvement, la somme des forces extérieures ne donne pas le


vecteur nul. On se place dans le cas d'un régime stationnaire. Le théorème d'Euler
est vrai également dans le cas d'un fluide visqueux.
Qm ( VB - VA ) = ∑ F ext. ⇒
Qm ( VB - VA ) = P + FA + FB + FL

Qm : Débit massique, en kg/m3.


VA : Vitesse moyenne d'entrée du fluide, en m/s.
VB : Vitesse moyenne de sortie du fluide, en m/s.
∑ F ext. : Somme des forces extérieures, en N.

...‫تحية طيبة و بعد‬

2018/12/06 ‫نعلم جميع االساتدة بان اخر اجل لجمع مواضيع التخرج لطلبة ليسانس حدد يوم‬

:‫مالحظة‬

‫ (ليسانس) في حالة عدم تاطير طلبة الماستر‬-‫ المشاريع المصغرة‬- ‫ كل استاذ ملزم باقتراح اربعة مواضيع‬-
‫(ليسانس) في حالة تاطير اكثر من طالب ماستر‬-‫ المشاريع المصغرة‬- ‫ كل استاذ ملزم باقتراح موضوع‬-
‫(ليسانس) في حالة تاطير طالب ماستر‬-‫ المشاريع المصغرة‬- ‫ كل استاذ ملزم باقتراح موضوعين‬-

Considérons une portion de fluide incompressible circulant dans une conduite.

Cette portion de fluide est délimitée par :


 La surface d'entrée S1, traversée par le fluide.
 La surface de sortie S2, également traversée par le fluide.
Cette portion de fluide est soumise à plusieurs actions mécaniques :
 La force F1 due à la pression p1du fluide agissant sur la surface S1.
 La force F2 due à la pression p2 du fluide agissant sur la surface S2.
Forces hydrodynamiques
Qm : débit massique : Qm = Δm / Δt exprimé en Kg/s
Qv : débit volumique : Qv = ΔV / Δt exprimé en m3/s
On notera au passage que : Qm = ρ . Qv
Si l’écoulement est stationnaire les débits volumiques et massiques sont constants
On a : Qv = V.S : avec V en m/s ; S en m²
Equation fondamentale de la dynamique : ΣFext = m.dV / dt
Le théorème d’Euler résulte de l’application du théorème de quantité de mouvement à
l’écoulement d’un fluide ou dm est la masse élémentaire du fluide contenu dans l’enveloppe
limitée par S1 et S2.
Donc on peut écrire : ΣFext = dm.dV / dt
Et on sait que le débit massique égale a : Qm = Δm / Δt → m = Qm . t
donc : ΣFext = Qm . t .(dV / dt) → ΣFext = Qm . ΔV
ΣFext = Qm (V2-V1) = ρ . Qv (V2-V1) → (théorème d’Euler)
d’ou : F1+ F2 = Qm (V2-V1)

Enoncé :
La résultante (ΣFext) des actions mécaniques extérieures exercées sur un fluide isolée
(contenu dans l'enveloppe limitée par S1 et S2) est égale a la variation de la quantité du
mouvement qui entre en S1 a une vitesse V1 et sort par S2 a une vitesse V2.