Vous êtes sur la page 1sur 43

Alliance Française de Maracaïbo.

Journées Pédagogiques – Janvier 2019.

L’argumentation en cours de FLE: la construction


d’une compétence intégrale.

Réalisé par: Diego Moreno Linares.


CONTENU:
 1. Terminologie argumentative basique.

 2. L’argumentation comme compétence à


développer en cours de FLE.

 3. La démarche argumentative.
1. Terminologie argumentative basique:

 Qu’est-ce que l’argumentation


pour vous?
DÉFINITION D’ARGUMENTATION:

 Argumenter, c’est le fait de soutenir, réfuter ou


soutenir une opinion (une thèse).
LES STRATÉGIES ARGUMENTATIVES:
Convaincre: amener
une personne à
penser
profondément la
même chose que soi.

Persuader: Déliberer: effectuer


entraîner l’adhesion un choix face à une
d’un interlocuteur à question
une opinion. problématique.
IL S’AGIT DE 3 STRATÉGIES ARGUMENTATIVES
DIFFÉRENTES:

Persuader: le
Convaincre: le Délibérer: la
locuteur
locuteur raison et les
s’adresse aux
s’adresse à la sentiments
sentiments du
raison du peuvent être
destinataire, à
destinataire. sollicités.
son imagination.
TERMINOLOGIE BASIQUE:
 L’argumentation est une forme de discours qui sert à
défendre une thèse.
 Le thème de l’argumentation est son sujet général.
 La thèse est l’opinion défendue, la position personnelle qui
sert d’idée directrice dans l’argumentation.

 Par exemple: le thème du livre «Le dernier jour d’un


condamné» de Victor Hugo est la peine de mort, tandis que
l’opinion qu’il défend est la nécessité d’abolir la peine de
mort et la dénonciation de sa barbarie.
LES ARGUMENTS:
 Un argument est une idée qui permet d’appuyer ou
de réfuter une thèse. Un argument qui sert à critiquer
une thèse est appelé «contre-argument ».

 Une bonne combinaison d’arguments permet de bien


défendre ou de réfuter une opinion.
LES EXEMPLES ET LES ARGUMENTS:
 Les exemples viennent appuyer les arguments en les
illustrant. Ils permettent de concrétiser les
arguments qui seuls, restent abstraits. La différence
entre un argument et un exemple est que le premier
est une formulation plus abstraite.

 Un bon exemple peut être:

 Une référence historique.


 Une référence littéraire.
 Un fait d’actualité.
 Une anecdote.
 Une citation.
 Une expérience.
LES FACTEURS DE L’ARGUMENTATION:

Moi qui argumente. Le message Le destinataire.


(l’argumentation).

La contre-argumentation.

Contexte
2. L’argumentation comme compétence à
développer en cours de FLE:

 Il y a des diverses situations quotidiennes et


pédagogiques pour lesquels il est nécessaire de
mobiliser la capacité argumentative.
L’argumentation est une capacité déployée dans la vie quotidienne, pourtant,
il faut que celle-ci soit formée afin que l’apprenant soit capable d’accomplir des
buts dans des contextes formels, professionnels ou académiques.

Domaine: Argumentation Argumentation


quotidienne: académique:
Locuteur: Individuel. Générique.
Familier. Rol social donné.
Enjeu: Pratique. Cognitif.
Thème: Familier. Distant.
Espace de rélation: Concret. Abstrait.
Mode d’échange: Oral conversationnel. Écrit monologué.
Dialogue. Exposé.
Débat.
Régulation: Dans le cours de Anticipée.
l’échange.
Codes et conventions: Pratique quotidienne. Appris dans une
institution éducative.
L’enseignant mobilise ses ressources pédagogiques pour que l’etudiant
fasse un passage:

Composant: Argumentation Argumentation


quotidienne: académique:
La situation d’échange: Espace physique Espace abstrait, dans le
d’échange, espace social cadre d’une rélation
de réference familière. impersonnelle.
Le sujet enonciateur: Implication personelle Mise à distance.
forte dans le discours.
L’objet de discours: Objet de discours à forte Objet distant.
implication personnelle.
L’orientation Justification: La négociation:
argumentative: sélectionner des sélectionner des
arguments par rapport à arguments et des contre-
soi. arguments.
Stratégie: Demarche uniforme. Des demarches variées,
adaptées.
Planification: L’adddition des L’organisation d’un
arguments. schema argumentatif.
 Pendant le développement de la compétence
argumentative, l’apprennant passe par des différents
niveaux de complexité:

Expérience sociale personnelle, Expérience sociale générale, en


en relation à un interlocuteur relation à un interlocuteur
spécifique: générique:

Par exemple: Par exemple:

•Choisir un restaurant. •La peine de mort.


•Sortir le samedi soir. •La violence.
•S’engager dans une association. •Le travail des enfants.
•Mantenir les distributeurs
automatiques d’aliments et de
boissons dans les écoles.
LES ÉTAPES DANS L’ACQUISITION DE LA
COMPÉTENCE ARGUMENTATIVE:

 Étape 1. (prise de position): Tout apprennant sait prendre


position dans un système classique opposant des valeurs
différentes:

 Du point de vue moral: juste / injuste, bien / mal.

 Du point de vue technique: utile / inutile, efficace / inefficace,


réalisable / irréalisable.

 Du point de vue sthétique: beau / laid.

 Du point de vue de vérité: vrai / faux.


ÉTAPE 2: JUSTIFIER SA POSITION.

 Dans une étape plus élaborée, en plus de prendre une


position (qui pourrait être une réaction simple) on
passe à la justification.
 En justifiant, on produit les arguments qui
soutiennent la prise de position.
 Dans cette étape, on cherche des arguments centrés
dans les expériences et les préférences personnelles
(approche egocentrique).
ÉTAPE 3: NÉGOCIER SA POSITION.
 Dans cette étape, il faut passer de l’approche egocentrique au
dialogue. On commence à considérer des arguments de portée
plus générale.
 Argumenter, c’est non seulement donner des raisons, mais
négocier cette justification par rapport interlocuteur dont les
prises de position peuvent être différentes et considérées
quelque part comme légitimes, c’est admettre que sur une
question donnée il puisse exister d’autres positions que la
sienne propre.
 C’est donc être capable de se projeter hors d’un système
immédiat ou propre de références.
ÉTAPE 4:
 L’étudiant peut choisir parmi des différents arguments et peut
signaler au destinataire l’orientation argumentative des ennoncés.

ÉTAPE 5:
 L’apprennant développe la capacité de gérer non seulement des
arguments favorables mais aussi les arguments contraires à sa
propre position.
 Argumenter , c’est aussi planifier, mettre en perspective les
arguments en fonction de la finalité assignée au texte, c’est être
capable de convoquer des contre-arguments pour les refuter.
ÉTAPE 6:
 L’élève développe la capacité d’élaborer des différents textes
argumentatifs portant sur une grande gamme de sujets et
adressés à différents types de destinataires.
ALORS, POUR ARGUMENTER IL FAUT:
 Comprendre une problématique.
 Prendre une position personnelle.

 Justifier cette position.

 Produire, sélectionner et organiser des


arguments.
 Élaborer un texte, un exposé.

 Négocier avec un interlocuteur.


EXERCICE: CHOISISSEZ L’ACTIVITÉ QUI PERMET DE
PRATIQUER L’ARGUMENTATION :
EXEMPLES D’ACTIVITÉS ARGUMENTATIVES
TIRÉS DE LA MÉTHODE ALTER EGO + B1:
L’ENSEIGNANT ORIENTE L’APPRENANT VERS LA CONSTRUCTION DE
SA CAPACITÉ ARGUMENTATIVE EN FRANÇAIS:

Apprenant:

Outils de la
Enseignant. langue / outils
argumentatifs.
3. La démarche argumentative:

1. Comprendre la consigne.

2. Chercher des arguments.

3. Organiser les arguments.

4. Construire un plan.

5. Prévoir les liens logiques.


6. Rédiger le texte / présenter
l’exposé et réagir pendant un
débat!
1. COMPRENDRE LA CONSIGNE:
Analyse de la consigne:
Qui je suis? Un habitant d’une commune /
un membre d’une association
d’usagers.
Pour qui j’écris? Le public général / les
habitants de la commune.
Type de texte attendu? Article.
J’écris parce que… Ma commune va pedre sa
petite ligne régionale dans un
projet de TGV qui reliera 2
métropoles.
J’écris pour… M’opposer au projet.
Faire valoir le droit au
transport.
Analyse de la consigne:
Qui je suis? Un employé.
Pour qui j’écris? L’employeur.
Type de texte attendu? Lettre formelle: lettre de
proposition.
J’écris parce que… Je voudrais suivre une
formation.
J’écris pour… Convaincre mon employeur
d’aménager pendant un
trimestre mes horaires pour
que je puisse suivre cette
formation-là.
LES DIFFÉRENCES ENTRE LES TEXTES:

Lettre formelle: Article:

•Coordonnées de l’expéditeur. •Titre.


•Coordonnées du destinataire. •Introduction.
•Lieu et date. •Développement.
•Objet. •Conclusion.
•Formule d’appel. •*Signature.
•Corps de la lettre.
•Formule de politesse.
•Signature.
2. CHERCHER DES ARGUMENTS:
 Le tableau d’idées par association (idées liées, pour rélativiser ou
contredire):
MÉTHODE DU POUR ET CONTRE:
MÉTHODE DU TABLEAU ANALYTIQUE:
ORGANISER LES ARGUMENTS:
5. CONSTRUIRE UN PLAN:
 La clarté du message dépend de la qualité de
l’argumentation mais également de sa mise en forme. Il
faut donc développer et articuler les arguments selon un
schéma simple et clair.

 Types de plan:

 Plan chronologique: passé / présent.


 Plan thématique: aspects économiques, aspects juridiques,
aspects psychologiques.
 Plan logique: cause / conséquences ; inconvénients /
avantages.
 Plan dialectique: thèse, antithèse, synthèse.
EXEMPLE:
Problématique: gratuité des musées.
Opinion: à faveur de la gratuité des musées.
Plan logique: avantages / Plan thématique: différents
inconvénients. aspects.

•Les avantages: favoriser l’accès à •Les avantages socioculturels de la


la culture pour tous. gratuité: l’égalité face à la culture.
•Les inconvénients: freiner •Les avantages éducatifs de la
l’entretien et le développement des gratuité: une plus grande
musées. formation à l’art.
•Autres propositions: une gratuité •Les avantages économiques de la
sous conditions. gratuité: un atout pour le tourisme.
5. PRÉVOIR LES LIENS LOGIQUES:
Connecteur: Fonction: Sens: Construction: Exemple:

Parce que: Exprimer la cuase. Cause neutre, Introduit Il y a du monde


objective. généralment la cuase dans la rue parce
en fin de phrase. que c’est samedi.

Puisque: Exprimer la cuase. Cause connue de Introduit la cause en On peut commencer


l’interlocuteur. début ou en fin de la fête puisque Paul
phrase. est arrivé.

Alors: Exprimer la Conséquence Introduit la Le prix du pétrole a


conséquence. logique. conséquence en fin augmenté, alors, le
de phrase. prix de l’essence a
augmenté aussi.
Au point que: Exprimer la Marque Introduit une phrase Il a plu au point que
conséquence. d’intensité. relative dans le les quais ont été
mode indicatif. innondés.

Bien que: Exprimer la Corriger la portée Introduit une phrase Il fait chaud bien
concession. d’une affirmation. relative dans le qu’on soit en hiver.
mode subjonctif.

Malgré: Exprimer la On ne tient pas Suivi d’un nom. Les deux frères
concession. compte de la s’aiment beaucoup
réalité. malgré leurs
différences.
DES OUTILS LINGUISTIQUES NÉCESSAIRES
POUR RÉUSSIR UNE ARGUMENTATION:

 Les transitions: après avoir examiné… voyons maintenant.


 Les marqueurs du discours: d’abord, ensuite, enfin.
 Les marqueurs de temps: avant que, pendant que.
 Les expressions de but: pour que, afin que.
 Vocabulaire pour exprimer son accord ou désaccord.
 Des synonymes pour reformuler des idées.
 Des périphrases.
 Maîtriser le registre de langue soutenu.