Vous êtes sur la page 1sur 3

Pondichéry 2009 Exercice 3 : Chute d’une bille dans un fluide visqueux (4 points)

© http://labolycee.org
3.1. Exploitation de l'enregistrement
xi +1 - xi -1
3.1.a (0,25) vitesse moyenne vi à la date ti : v i =
t i +1 - t i -1
3.1.b (0,25) Lorsque t  , le graphe de l’enregistrement 1 montre que la vitesse tend vers une
valeur constante appelée vitesse limite VL. Graphiquement VL = 0,59 m.s-1.
3.2. Équation du mouvement
On étudie le mouvement du système bille d’acier dans le référentiel terrestre galiléen associé au
repère vertical (Ox) orienté vers le bas.
O
3.2.a. (0,5) Bilan des forces qui s'exercent sur le système :
r
ur uu
P
r i
- le poids : P , r
uu
r F
- la poussée d’Archimède : P , (0,25)
ur
- la force de frottement fluide : F .
3.2.b. (0,5) Exprimons les forces :
r r r r
P = m.g = m.g .i = r .V .g .i
uu
r r r r
P = - r '.V.g = - r '.V.g.i
r r r P
F = -k.v = -k.v. i r
r r r
La seconde loi de Newton donne : P + P A + F = m. a x

dv
En projection selon (Ox) : r .V.g – r '.V.g – k.v = m.
dt
dv
(r – r’).V.g – k.v = m.
dt
dv - k.v V
= + . ( r - r ' ) .g
dt m m
V
en posant :  = . ( r - r ' ) , on obtient une équation différentielle qui se met sous la forme :
m
dv - k.v
= + .g
dt m

m � �k � �
3.2.c. (0,25) La fonction v(t)α=g . . 1. �exp
- �- .t �
�est une solution de l'équation précédente si :
k � �m � �
dv (t ) -k .v (t )
= + .g
dt m
dv (t ) dv (t ) m �k � k � � �k �
Exprimons : = .g. � exp �- .t �
�= .g.exp �
- .t �
dt dt k �m �m � � �m �
-k.v (t )
Puis exprimons + .g :
m
-k.v (t ) k m � �k � � � �k � �
+ .g = - ..g. . � 1 - exp �- .t �
�+ .g = – .g. �
1 - exp �- �+ .g
.t �
m m k � �m � � � �m � �
-k.v (t ) � k � � k �
+ .g = – .g + .g.exp �- .t �+ .g= .g.exp �- m .t �
m �m � � �
dv -kv
On a bien : = + .g quel que soit t.
dt m
m � �k � �
(0,25) Par ailleurs, v(t=0) = α.g. 1- exp �- .0 �
.� � = 0, la condition initiale v(t=0) = 0 est
k � �m � �
respectée.
3.2.d. (0,25) À partir de l’équation différentielle :
dv -kv m..g
Lorsque v = VL = Cte, =0 alors 0 = + .g  VL =
dt m k

À partir de la solution :
m m
1- exp ( -�) �
Pour t  , v(�) = α.g. . �
� �, soit v( �) = VL = α.g.
k k
Valeur de la vitesse limite VL :
5, 00.10 -3 �0, 906 �9, 81
(0,25) VL = = 0,585 m.s-1.
7, 60.10 -2
Cette vitesse est proche de la valeur expérimentale 0,59 m.s -1.
Analyse dimensionnelle :
m�

� � V �
� L.T -1
= �L � = =T ( est sans dimension).
k
��
��  . ��
��
�� g
�� . -2
LT
m
(0,25) Donc le rapport s’exprime en secondes.
k
Valeur numérique :
m 5, 00 �10 -3
(0,25) = = 6,5810 –2 s.
k 7, 60 �10 -2
(0,25) Cette grandeur correspond au temps caractéristique  du régime transitoire de la chute.

3.3. Détermination du temps caractéristique sur l'enregistrement

(0,25) Pour t = , la vitesse est égale à 63% de sa valeur maximale V L :


v(t = ) = 0,63  0,585 = 0,37 m.s -1.
Graphiquement, on trace : - la courbe représentative de v(t)
- la droite v(t) = V L
- la droite v() = 0,63  VL
Le point d’intersection entre la courbe v(t) et la droite 0,63  V L a une abscisse égale à .
Graphiquement :  = 0,07 s

m
(0,25) Conclusion : On constate que :  =
k
 = 0,07 s

-1 -1
vL = 0,59 m.s v() = 0,37 m.s

Vous aimerez peut-être aussi