Vous êtes sur la page 1sur 81

PRO YERBES, EXPRESSIONS PROVERBIALES,

SENTENCES ET LIEUX COMMUNS SENTENCIEUX


DE LA LANGUE FRANQAISE D'AUJOURD'HUI

AVEC LEUR CORRESPONDANCE EN ESPAGNOL

Par

Louis Combet et Julia Sevilla Muñoz

Avec la collaboration de
Martín Navajo Calvo
I
Avant-propos

On trouvera dans cet ouvrage un nombre importan! de phrases et expressions sentencieuses


de la langue franc,aise (proverbes, dictons, sentences, phrases proverbiales et topiques, etc.)
assorties de leur correspondance en espagnol. Ces énoncés, dont l'équivalent dans la langue
étrangére étudiée n'est pas toujours facile a trouver, sont beaucoup plus nombreux qu'on
pourrait le penser; ils forment une part non négligeable de la trame du parler frangais usuel, qui
acquiert, par leur présence, une tonalité particuliere. En fournir des équivalents dans une autre
langue est done d'un intéret certain, Précisons qu'on ne rencontrera dans le présent ouvrage
que des proverbes, phrases proverbiales, sentences ou d'autres unités phraséologiques frangaises
acruellement en usage1. On été rejetés la plupart des proverbes, dictons et formules
sentencieuses de la langue médiévale et classique qui fourmillent dans les pages des diction-
naires et répertoires linguistiques usuels, mais dont 1'usage courant remonte á des ages révolus.
Cette limitation temporelle a pour corollaire une lirnitation géographique: seules les énoncés
propres au frangais commun actuel ont été retenus, 1'exclusión de celles qui n'ont qu'un usage
spatialement limité (régionalismes)., et á plus forte raison des formes dialectales ou argotiques.
La matíére de cet ouvrage releve done de la littérature appelée parémiologique, á savoir les
énoncés qui ont pour caractére la fonction utilitaire ou morale (fournir un enseignement donner
un avis utile dans l'ordre des conduites pratiques ou éthiques). Certaines de ees formules sont

Certaines de ees formules pourront peut-etre sembler trop familieres, d'autres, au contraire, trop cMtiées
et littéraíres. Maís ees appréciations seront, á n'en pas douter, variables selon l'áge, le niveau social, le degré
de culture de l'usager.
On se heurte íci a un difficile probleme. II aurait peut-étre falhi indiquer3 en ce qui concerne certaines
sentences ou phrases d'auteur, celles qui sont d'un usage courant et celles qui le sont moins. D'une faetón
genérale, indiquons ici que les textes signes sont, dans la plupart des cas, moins employes dans le langage
quotidien que les énoncés anonymes.
10

de vérítables proverbes traditionnels2; d'autres, de par leur formulation directe, rentrení pluíót
dans le groupe des sentences (anonymes ou signées), quí parfois se diluent au point de n'étre
plus que de simples lieux communs ou topiques linguistiques; enfin, s'ajoutent á ees élements
de base ce que Ton appelle ici des expressions proverbiales, du type mettre la charrue avant
les bceufs, chercher midi á quatorze heures, etc., qui, bien que ne possédant pas tous les
élements forméis du proverbe, se rapprochent de celui-ci par leur fonction, dans la mesure ou
peuvent étre precedes d'une forme verbale exprirnant un ordre, un souhait, un conseil (Ilfaut...,
II ne faut pas.., II est bon de..., etc.). Ces expressions proverbiales abondent en franjáis,
comme dans la plupart des langues. II ne pouvait étre question de les indure toutes ici., on en
a conservé un certain nombre -les plus usuelles et significatives.
La méthode de classement adoptée est celle dite des mots-clés. L'ouvrage devra done étre
utilisé de la meme fagon qu'un dictionnaire franjáis espagnol. Lorsqu'un énoncé contient
plusieurs mots-clés, il faudra consulter les articles correspondants: un systéme de renvois
oriente l'usager vers Partióle oü figure I'explí catión, la traduction ou la correspondance
espagnole.
En ce qui concerne la partie espagnole, nous avons visé á rendre 1'énoncé frangais par une
formule equivalente, soit moderne, soit classique lorsqu'il ne nous a pas été possible de trouver
la formule moderne adequate. L'usager pourra regretter que nous nous soyons parfois contenté
d'une simple traduction de la formule frangaise ou d'une explication plus ou moins détaillée.
C'est que la coíncidence n'est jamáis parfaite entre la phraséologie de deux langues, méme
voisines. Tel qu'il est, nous espérons qu'il pourra étre utile tant aux usagers franjáis
qu'espagnols.

PRINCIPALES ABREVIATIONS

Approx. = Approximativement
Attrib. = Attribué á
Fam. ^ Familier
Litt. - Littéraire
Piáis. - Piáis animen t
P°P- - Populaire
P.us. - Peu usité, rare
Vulg. - Vulgaire
Vx. = Vieux, vieílli.

En ce qui concerne la traduction du texte franjáis, précisons que les guillemets signalent
un équivalent espagnol -les explications données sans guillemets visant seulement a fournir une
traduction plus ou moins fidéle ou une simple explication pour un proverbe ou toute autre
expression sentencíense dont nous n'avons pas pu trouver d'équivalent en espagnol.

2 Proverbe: phrase breve et commune, propre á dispenser et á transraettre un enseignement d'ordre prat-
que ou moral, exprimée le plus souvent sous forme indirecte (métaphorique et imagée) et poetique (élements
de rythme et de sonorités plus ou moins complets).
ABAISSER: Quiconque s'éleve sera "Procura lo mejor, espera lo peor y toma
abaissé, et quiconque s'abaisse sera elevé. lo que te viniere". (Voir BLE)
(Voir ÉLEVER)
ACCOMMODEMENT: II est avec le
ABANDONNER: Dieu n'abandonne Ciel des accommodements (Moliere, Le
pas les siens. Tartuffe),
Les rats abandonnent le navire (pu le Un mauvais accommodement (ou arran-
bateau) qui va couler (pu qui coule). Quand gement) vaut mieux qu'un bon procés.
le navire menace de sombrer (pu de "Más vale [un] mal arreglo (ou ajuste] que
couler), les rats le désertent (pu 1'abandon- [un] buen pleito". "El que gana un pleito
nent). se queda en camisa, y el que lo pierde se
queda en cueros" (approx.~).
ABONDANCE: Abondance de biens ne
nuit pas. "Lo que abunda no daña". "Por ACCOMPAGNÉ: Mieux vaut étre seul
mucho trigo (pu pan) nunca es mal año". que mal accompagné.

ABSENCE: L'absence est le plus grand ACCUSÉ: L'accusé est presume inno-
des maux. "La distancia es el olvido". cent. "El acusado es inocente mientras no
"Ausencias causan olvidos". "Ojos que no se demuestre lo contrario".
ven, corazón que no siente"."Ausencia, La doute profite a l'accusé.
enemiga del corazón". "Ausencia, enemiga
de amor, cuan lejos de ojos, tan lejos de ACHETER: II ne faut pas acheter chat
corazón". "El amor es pez, agua la en poche.
presencia, y aire la ausencia". On peut tout acheter, a condition d'y
mettre le prix. On peut tout acheter (ou
ABSENT: II ne faut pas diré du mal avoir; ou obtenir) en y mettant le prix.
des absents.
Les absents ont toujours tort. "A ACQUÉRIR: Bien mal acquis ne pro-
muertos y a idos, no hay amigos". "Ni fite (ou ne dure) guére (ou jamáis).
ausente sin culpa, ni presente sin discul-
pa". ACTE: Ce sont les actes qui comptent
et non les paroles. "Hacen falta actos y no
ABUSER: II ne faut pas abuser des palabras". "Obras son amores, y no buenas
rneilleures choses (pu de ríen). (Voir "II razones". "Buenas acciones valen más que
faut user mais non abuser") buenas razones". "Lo que cuentan son los
hechos".
ACCOMMODANT: Les plus accommo- II y a loin de la parole aux actes.
dants, ce sont íes plus hábiles (La Fontaine, L'intéret est le mobile (ou le guide) de
Le Héron, VII, 4). Lo más razonable es nos actes.
conformarse con lo que se tiene. "Sabi- Nos actes nous suivent. "Cada uno es
duría es vivir conforme al tiempo". "Anda hijo de sus obras". "Quien tal hace, que tal
con buen tiento quien anda con el tiempo". pague". "Por sus obras los conoceréis".
12 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

(Voir "C'est au pied du mur...". "Á "Haceos miel y os comerán las moscas".
1'ceuyre...") (Voir "Bon mais pas béte", approx.}

AJDAM (et ÉVE): Nous descendons tous AGRÉABLE: [II faut] joindre l'utíle á
d'Adam et d'Éve. "Todos somos hijos de l'agréable.
Adán". (Voir LIMÓN)
AIDER: Áide-toi le Ciel t'aidera.
AFFAIRE: II ne fauí pas faire d'affaire
avec ses amis. "Si el amigo no quieres AIGUILLE: [II ne faut pas] chercher
perder, con él negocios no has de tener". une aiguille dans une botte de foin. "[No
"En vender y comprar, no hay amistad". hay que] buscar una aguja en un pajar".
"Si no quieres perder a los amigos, no
hagas negocios con ellos". "Una cosa es la AILE: La peur donne des ailes.
amistad y otra cosa es el negocio". Les mauvaises nouvelles arrivent tou-
II vaut mieux s'adresser (pu avoir jours trop vite (ou ont des ailes).
affaire) á Dieu qu'á ses saints.
Les affaires sont les affaires. "Los nego- AIMER: Airnez-vous les uns les autres
cios son los negocios". (Jean, 15, 12). "Amaos los unos a los
otros".
AGE: Cet age est sans pitié (La Pon- La femme qu'on aime est toujours la
íame., Les deux Pigeons, IX, 2, a propos de plus belle.
l'enfance). "Los niños son muy crueles". Quand on n'a pas ce que l'on aime, il
Chaqué age a ses plaisirs. "A cada edad faut aimer ce que l'on a. (Voir AVOIR:
sus gustos". "Plus on a, plus on veut")
L'áge est une maladie qui n'a pas de Qui aime bien, chatie bien. "Quien bien
remede. "Para enfermedad de años no hay te quiere te hará llorar". "Azote de madre,
medicina". "Los años no perdonan". "Los ni rompe hueso ni saca sangre". "El ciru-
años no pasan en balde". jano más duro es el mejor cirujano"
L'amour est de tout age. L'amour (ou (approx.).
le cceur) n'a pas d'age. Qui m'aime [bien,] aime mon chien.
On a l'áge de ses artéres. "En la cara Qui s'aime trop n'a point d'amis.
está la edad". Tu aimeras ton prochain comme toi-
On a l'áge qu'on parait. "Ninguno es méme (Matth., 22, 14). "Amarás a tu pró-
más viejo de lo que parece". "Se tiene la jimo como a ti mismo".
edad que se aparenta (ou se representa}".
On apprend á tout age (ou tous les AIR: L'air ne fait pas la chanson (p.us.').
jours; ou sans cesse). (Voir FINIR: "On n'a- "El hábito no hace al monje" (approx.).
jamáis fini d'apprendre")
On fait des folies á tout age. ALLER: Qui va doucement, va loin.
"Paso a paso van lejos". "Vísteme despa-
AGIR: Agissez envers les autres comme cio, que tengo prisa". "Despacito y buena
vous souhaiteriez que Ton agít envers letra [que el hacer las cosas bien importa
vous-méme (Confucius}. "No quieras para más que el hacerlas]". "Quien va despacio
ti lo que no quisieras para tu prójimo". y con tiento, hace dos cosas a un tiempo".
"Trata a los demás como quieras ser tra- "Quien mucho corre, pronto para". (Voir
tado (ou que te traten}". HÁTER, MONTURE. Également "Trop de
II faut réfléchir avant d'agir. háte nuit". "[ÉTRE, Faire] comme le liévre
La foi qui n'agit point, est-ce une foi et la tortue". "Chi va piano...")
sincere? Vite et bien ne vont pas enseñable.
"Presto y bien no se concillan".
AGNEAU: Qui se fait agneau (ou bre-
bis), le loup le mange. "Quien (ou Al que] ALOUETTE: [II ne faut pas] attendre
se hace miel se lo comen las moscas". que les alouettes nous tombent toute rotíes
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 13

dans la bouche. "Pájaro durmiente, tarde le Qui s'aime trop n'a point d'amis. El
entra cebo en el vientre". "Gato dormilón, egoísta no tiene amigos. "No hay amigo ni
no pilla ratón". "No hay que esperar que pariente; cada uno es para sí".
el maná nos caiga del cielo". "A raposo Qu'un ami véritable est une douce
durmiente, no le amanece la gallina en el chose (La Fontaine, Les deux Amis, VIII,
vientre". 11). "Quien tiene un amigo, tiene un
tesoro". "El buen amigo es otro yo". "El
AME: La publicité (ou La propagando) buen amigo es mitad del alma de su
est l'áme du commerce. amigo". "El buen amigo es espejo del
Les yeux sont le miroir de Fáme. (Voir hombre". "Amigo leal y franco, mirlo
CEIL) blanco".
Qui a deux femmes, perd son ame; qui Un bon ami vaut mieux qu'un parent.
a deux maisons, perd la raison. "Más vale un buen amigo que pariente ni
Science sans conscience n'est que ruine primo".
de Táme.
Un paysage est un état d'áme. AMITIÉ: Amitié passe richesse. "La
amistad vale más que la riqueza". "Más
AMENDE: Les battus paient l'amende. vale un amigo en la plaza que dineros en
el arca". "De pobre a rico pasé y sin
AMI: Ami de tout le monde, ami de amigos me quedé" (approx.}.
personne. "Amigo de todos (ou muchos), Les petits cadeaux entretiennent
amigo de ninguno". "Amigo de todos y de Tamitié.
ninguno, todo es uno".
Aráis jusqu'a la bourse. "Bien te quie- AMOUR: Amour et pauvreté ne font
ro, bien te quiero, pero no te doy mi dine- pas bon ménage. "Para vivir bien hay que
ro". "Buen amigo y buen compañero; pero tener dinero". "Amor y dinero nunca
sin tocar al dinero". fueron compañeros". "En acabándose la
Beaucoup d'amis, point d'ami. (Voir plata, el amor se desbarata". "Cuaj-ido el
"Ami de tout le monde...") hambre entra por la puerta, el amor huye
C'est dans le besoin (ou le malheur) por la fenestra". "Más vale pan con amor
qu'on voit (ou qu'on connaít) ses amis. que gallina con dolor" (le contraire). (Voir
Dieu me garde de mes amis; quant á aussi "On ne vit pas que d'amour...")
mes ennemis, je m'en charge. II n'y a pas d'amour heureux. "Donde
II ne faut pas faire d'affaires avec ses hay amor, hay dolor". "No hay miel sin
amis. hiél".
Les amis de mes amis sont mes amis, L'amour aiguise l'esprit. "Más discurre
"Los amigos de mis amigos son mis un enamorado que cien letrados".
amigos". L'amour attire l'amour. "Ama y serás
Les amis sont les plus mal servis, amado". "Cariño engendra cariño". "Amor
"Zapatero amigo, las suelas quemadas y el con amor se paga".
hilo podrido". (Voir CONFIANCE) L'amour égalise les conditions. "El
Les bons comptes font les bons amis. amor todo lo iguala". "Amor no mira lina-
Les malheureux n'ont pas d'amis. je, ni fe, ni pleito homenaje".
Les vieux amis sont les meilleurs amis. L'amour est aveugle. "El amor es cie-
"Amigo viejo; tocino y vino, añejos". go". "Al amor lo pintan ciego". "El amor y
Mieux vaut ennemi declaré que sot ami. la honra no tiene consejo". "Dijo el
(Voir le suivant) escarabajo a sus hijos: '/Venid acá, mis
Mieux vaut un sage ennemi qu'un sot flores/'". "No hay hijo feo para una ma-
ami. "Más daño hacen amigos necios que dre". "Amor no mira linaje, ni fe, ni pleito
enemigos descubiertos". "Más daño hace homenaje".
un amigo imprudente que un enemigo L'amour est de tout age. L'amour (ou le
declarado". "Más vale guerra clara que coeur) n'a pas d'áge. "Para el amor no hay
paz fingida ". edades". "El amor no tiene edad".
14 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

L'amour est plus fort que la mort. "El árbol caído, todo el mundo le da con el
amor es más poderoso que la muerte". pie".
"Amor y muerte, nada más fuerte", [II faut] faire l'áne pour avoir du son.
L'amour ne peut rester secret. "Amores, Hay que hacerse el tonto para engañar
dolores y dineros, no pueden estar secre- me-jor. "Hágome el lerdo, y si te vide, no
tos". "Amor, dinero y cuidado nunca fue me acuerdo".
disimulado". L'écriture est la science des ánes.
L'amour n'est que mensonge[, le On ne saurait faire boire un áne qui n'a
bonheur n'est qu'un songe], "El amor es pas soif. On ne fait pas boire [de l'eau á]
[una] mentira". un áne qui n'a pas soif. Por la fuerza nada
La possession tue l'amour. se consigue. "No llevarán el asno al agua,
Malheureux au jeu, heureux en amour si no tiene gana". "Treinta monjes y un
(pu inversemenf). abad no hacen beber (ou no pueden hacer
Mieux vaut amour et pauvreté que cagar} un asno contra su voluntad".
richesse et discorde. "Más vale pan con Pour un point Martin perdit son áne.
amor que gallina con dolor". "Contigo, Un áne frotte (ou gratte) Tañe (pu
pan y cebolla". l'autre). (Latín: "Asinus asinum frica?1).
On ne badine pas avec l'amour. "Con el "Un asno rasca a otro". "Los asnos se lu-
amor no se juega". "No hay burlas con el cen uno a otro".
amor".
On ne vit pas que d'amour et d'eau fraí- ANGE: Qui veut faire Tange, fait la
che. (Voir "Amour et pauvreté...") bete (Pascal). El hombre exageradamente
On n'oublie jamáis le premier amour. virtuoso corre el peligro de caer en el
(Voir le suivant) mismo defecto que censura. "Eso es ser
On revient toujours a son premier más que bueno, tonto". "Ese, más que
amour (pu a ses premieres amours). "El bueno, es tonto".
primer amor nunca se olvida". "El amor
primero jamás se olvida; pepita le queda ANGUILLE: On n'écorche pas Tan-
por toda la vida". "Siempre se vuelve al guille par la queue. "Hay que empezar por
primer amor". "Las sopas y los amores, los el principio y no por el fin". "No hay que
primeros son los mejores". empezar la casa por el tejado". "Lo prime-
Plaisir d'amour ne dure qu'un mo- ro es lo primero". (Voir CHARRUE)
ment[, chagrín d'amour dure toute la vie].
Pour ramour du saint on baise les re- APPARENCE: II ne faut pas juger les
liques. "Por la peana se adora al santo". gens sur les apparences.
II ne faut pas se fíer aux apparences.
AMOUREUX: Les amoureux sont seuls "No hay que fiarse de las apariencias".
au monde. "Para los enamorados, el resto Les apparences sont trompeuses. "Las
del mundo no existe". apariencias engañan". "A veces debajo de
Serments d'amoureux, serments mala capa hay un buen bebedor". "No to-
d'ivrogne. dos los que llevan espuela tienen caballo".
"No todos son hombres los que mean en la
AMUSER: On n'est pas sur terre pour pared, porque los perros mean también".
s'amuser. "Aunque visto de lana, no soy borrego".
"Acedía que parece lenguado a muchas ha
AN: On n'a pas tous les jours vingt enga-ñado". "Mirados desde el tendido,
ans todos los toros son chicos". "Perro lanudo
muere de hambre y no lo ve ninguno".
ÁNE (BAUDET): Á laver la tete d'un (Voir "L'habit ne fait pas le moine". "La
áne, on perd sa lessive. nuit tous les chats sont gris")
Crier haro sur le baudet (vx). "A perro
flaco todo son (ou se le vuelven) pulgas". APPARTENIR: L'avenir (ou Le mon-
"Del árbol caído todos hacen leña". "Al de) appartient á ceux qui se lévent tót.
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue ft-angaise d'aujourd'hui 15

Ce qui appartient á tout le monde (Voir "II ne faut pas trop tirer sur la
n'appartient a personne. corde")
Ce qui est trouvé appartient á tous. [II faut toujours] avoir plusieurs cordes
(Voir TROUVER) á son are. [II est bon d']avoir deux (ou
plusieurs) cordes á son are.
APPELER: [II faut] appeler les choses
par leur nom. ARGENT: Avec de l'argent on va par-
II faut appeler un chat un chat. tout. "Con dinero se va a todas partes".
II y a beaucoup d'appelés et peu d'élus (Voir "L'argent ouvre...")
(Matth., 22, 14). "Muchos son los llamados [II ne faut pas] jeter son argení par les
y pocos los escogidos". fenetres. "[No hay que] tirar el dinero por
L'argent appelle l'argent. la ventana (ou a la callé)".
Les malheurs viennent sans qu'on les II n'y a que l'argent qui compte.
appelle. "Poderoso caballero es Don Dinero". "No
Un malheur on appelle un autre. (Voir hay don sin din". "Por dinero baila el
"Un malheur ne vient...") perro[, y por pan si se lo dan ou y no por
el son que le hace el ciego]". (Voir "L'ar-
APPÉTTT: L'appétit vient en mangeant. gent ou L'or ouvre toutes les portes".
"El comer y el rascar, todo es empezar". "Point d'argent..")
(Voir "Le tout c'est de commencer") La parole est d'argent mais le silence
La meilleure sauce c'est l'appétit. est d'or.
Quand l'appétit va, tout va. El que tiene L'argent appelle (ou va a) l'argent.
apetito goza de buena salud. "Quien bien "Dinero llama dinero". "Aliñar, agua".
come y bien bebe, sólo de viejo se muere". L'argent est fait pour etre dépensé (ou
pour rouler; ou pour qu'on s'en serve). "El
APPRENDRE: II ne faut pas apprendre dinero es para gastarlo". "Las monedas se
a un vieux singe á faire des grimaces. han hecho redondas para que rueden".
Le cocu (ou Le marí trompé) est le L'argent est le nerf de la guerre. "El
dernier á l'apprendre. nervio de la guerra: dinero".
On n'a jamáis finí d'apprendre. On L'argent est un bon servíteur et un mau-
apprend a tout age (ou tous les jours; ou vais maitre. "No hay que ser esclavo del
sans cesse). (Voir FINIR) dinero". "El dinero, bueno para siervo,
On apprend a hurler avec les loups. malo para dueño".
On apprend toujours á ses dépens. L'argent n'a pas d'odeur. "El dinero no
Plus on apprend, plus on connaít son huele mal". "El dinero no tiene olor".
ignorance. L'argent ne fait pas le bonheur [mais il
Plus on apprend, plus on veut y contribue]. "El dinero no da la felicidad
apprendre. "El que más sabe, más quiere [pero ayuda a conseguirla]". "Los duelos
saber". con pan son menos".
L'argent ne sert pas deux fois. (Voir
APPRENTI: L'homme est un apprenti, "On ne peut pas avoir le beurre et l'argent
la douleur est son maitre. du beurre")
L'argent (ou L'or) ouvre toutes les
ARBRE: C'est au fruit qu'on connaít portes. L'argent peut tout. "El dinero abre
l'arbre. On juge l'arbre á ses fruits. todas las puertas". "El dinero todo lo alla-
[II ne faut pas] mettre son doigt entre na (ou puede}". "No hay cerradura si es de
l'arbre et l'écorce. oro la ganzúa". (Voir "II n'y a que l'ar-
Souvent l'arbre (ou un arbre) cache la gent qui compte". "Point d'argent..")
foret "A veces los árboles no dejan ver el L'argent va a (ou appelle) l'argent.
bosque". "Dinero llama dinero".
Le temps c'est de l'argent.
ARC: L'arc trop tendu rompt. "Muy Le temps et l'argent arrangent bien des
estirada la cuerda, el arco se quiebra". choses.
16 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

Les hommes gagnent l'argent et les mero se la calza".


femmes le conservent. Les visites font toujours plaisir; si ce
On ne peut pas avoir le beurre et n'est pas quand on arrive, c'est quand on
l'argent du beurre. s'en va
On n'en a jamáis que pour son argent. Malheur a celui par qui le scandale
"Tanto tienes, tanto vales" (approx.). arrive.
Plaie d'argent n'est pas mortelle. Qui veut arriver (ou voyager) loin mé-
Plus on a de Targent, plus on a de nage sa rnonture.
soucis. "A más dinero, más cuidado". Tout arrive. Tout finit par arriver. "[Al
"Cuanto mayor es la fortuna es menos final] todo llega [en este mundo de Dios]".
segura". (Voir aussi "Tout est possible").
Point d'argent, point de Suisse (Racine, Tout arrive en son temps.
Les Plaideurs). "Si quieres que te cante, la Un malheur est vite arrive.
tela por delante". "Por dinero baila el Un malheur ne vient (ou n'arrive) ja-
perro[, y por pan si se lo dan]". ("II n'y a máis seul.
que l'argent qui compte". "L'argent -ou
L'or- ouvre toutes les portes") ART: La critique est aisée mais l'art est
Sans argent Phonneur n'est qu'une difficile.
maladie (Racine, Les Plaideurs}. "Pode-
roso caballero es Don Dinero". "No hay ARTÉRE: On a l'áge de ses artéres.
don sin din ".
Si l'argent est rond c'est qu'ü faut qu'il ARTISAN: C'est a l'oeuvre (ou a
roule. (Voir "L'argent est fait pour étre l'ouvrage) qu'on voit I'artisan. (Voir "C'est
dépensé") au pied du raur qu'on voit le mac.on".
"On connaít diacun a ses ceuvres")
ARRANGEMENT: Un mauvais arran- Chacun est I'artisan de sa fortune. "La
gement (ou accomraodement) vaut míeux fortuna es para quien la basca". "Cada
qu'un bon procés. uno se labra su propia suerte".

ARRANGER: Le temps et l'argent ASSASSIN: L'assasin (ou Le crimine!)


arrangent tout (ou arrangent bien des revient toujours sur le lieu de son crime.
dioses). "El asesino vuelve siempre al lugar (ou al
Tout finit toujours par s'arranger. Les escenario) del crimen".
dioses finissent toujours pas s'arranger. Tuez un homme, vous étes un assassin;
(Voir FINIR) tuez-en mille, vous etes un héros; tuez-les
tous, vous etes un Dieu.
ARRÉTER (S'): II faut savoir s'arréter
[a temps]. "Hay que saber pararse a tiem- ASSEOIR (S'): [II ne faut pas bon
po (ou hasta dónde se puede llegar}". d']étre assis le cul entre deux chaises.
On n'arréte pas le progrés.
ATTAQUE: La meilleure défense c'est
ARRIVER: Ce qui doit arriver arrive. II l'attaque.
n'arrive que ce qui doit arriver. "Lo que
tenga que (ou haya dé} ser, será". "Nadie ATTELAGE: On ne change pas d'atíe-
puede huir de lo que le ha de venir". (Voir lage (ou de cheval) au milieu du gué.
DESTÍN) Cuando un hombre acomete una empresa,
Les dioses n'arrivent jamáis comme on no debe volverse atrás a mitad de camino.
s')' attendrait.
Les mauvaises nouvelles arrivent tou- ATTENDRE: Les choses n'arrivent ja-
jours trop vite (ou ont des ailes). máis comme on s'y attendrait.
Les premiers arrivés sont les mieux [II ne faut pas] attendre que les
servis. "El que (ou Quien) antes nace, alouettes nous tombent toute róties dans la
antes place". "El que primero llega, pri- bouche.
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 17

La valeur n'attend pas le nombre des pas")


années.
Mieux vaut teñir que courir (ou AUTRUI: La fenime d'autrai est tou-
qu'attendre). jours la plus belle.
Ne t'attends qu'a toi seul. "No cuentes Le fou en sait plus chez luí que le sage
más que contigo mismo". "Nadie te va a chez autrui.
sacar las castañas del fuego". Ne faites pas á autrui ce que vous ne
Tout vient á temps (ou á point) a qui voudriez pas que Pon vous fasse. "Lo que
sait attendre. no quieres para ti no lo quieras para
Un mal qu'on connaít vaut mieux qu'un otro". "No hagas a los demás lo que no
bien qu'on attend. (Voir "Mieux vaut un quieras que te hagan".
mal connu qu'un bonheur incertain") Pour nos défauts la poche de derriere,
et celle de devant pour les défauts d'autnii
ATTRAPER: On n'attrappe pas (ou On Tu ne convoiteras pas le bien (ou la
ne prend pas) les mouches avec du vi- fenime) d'autnii.
naigre.
AVANCER: Quand on n'avance pas, on
AUBERGE: C'est comme dans les recule. Qui n'avance pas, recule. "Quien no
auberges espagnoles: on n'y trouve que ce adelanta, retrocede". "Quien adelante no
qu'on y apporte. "Si al campo vas, de lo mira, atrás se queda".
que lleves comerás" (approx.}.
AVARE: [Ce sont] les plus riches [qui]
AUDACE: De Paudace, toujours de sont les plus avares.
l'audace (Danton). Audacia, siempre auda-
cia. (Voir "La fortune sourit aux auda- AVARICE: L' avarice est un vilain
cieux") défaut. "La avaricia es suma pobreza en el
que codicia". "En arca del avariento, el
AUDACIEUX: La fortune sourit aux diablo yace dentro".
audacieux. L' avarice perd tout en voulant tout
gagner (La Fontaine, La Paule aux ceufs
AUMÓNE: [Quand tu fais l'aumóne], d'or, V, 13). "La avaricia rompe el saco".
que ta main gauche ignore ce que fait ta "Quien todo lo quiere, todo lo pierde".
main droite (Matth., 6, 3). "[Cuando des "Abad avariento, por un bodigo pierde
limosna], que tu mano izquierda no sepa lo cieiito". "Hombre avariento, por uno pier-
que hace la derecha". "Lo que hiciere la de ciento".
diestra, no lo sepa la siniestra". "Caridad
y amor, sin tambor". AVENIR: L'avenir (ou Le monde)
appartient á ceux qui se levent tót. (Voir
AUNE: Chacun doit se mesurer a son "Aide-toi, le Ciel t'aidera")
aune, [II ne faut pas] mesurer les autres á L'avenir n'est a personne[,1'avenir est a
son (ou á nótre) aune (p. us.\ el Dieu]. "De aquí allá, Dios sabe lo que
ladrón que todos son de su condición". será".
"Quien vida ajena repara, no la mida con On ne sait jamáis ce que P avenir nous
su vara". "No hay que medir a todos por reserve. "Nadie conoce el porvenir", "Na-
(ou cotí) el mismo rasero". "Con la medida die sabe lo que le depara el destino [y la
que midas te han de medir" (approx.). vida da muchas vueltas]. "Nadie sabe la
ventura que ha de tener".
AUTEL: Qui sert a Pautel doit vivre de
Paute!. "El abad, de donde canta, de allí AVERTIR: Un nomine averti en vaut
yanta". deux.

AUTORITÉ: L'autorité ne peut etre AVEUGLE: Au pays (ou Au royaume)


partagée. (Voir "Le pouvoir ne se partage des aveugles les borgnes sont rois.
18 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

[C'est] l'aveugle et le paralytique. "Si AVOIR: II vaut mieux avoir trop que
un ciego guía a otro, ambos caerán (ou pas assez. "Más vale que sobre que no que
dan) en el hoyo". falte"
[II ne faut pas] troquer son cheval borg- On n'a ríen sans peine.
ne contre un [cheval] aveugle. On n'a ríen pour ríen. "Nadie regala
II n'est pire aveugle que celui qui ne nada". "Nadie da nada por nada". "Quien
veut pas voir. "No hay peor ciego que el da, por algo da". "Quien algo te da algo
que no quiere ver". de ti querrá". (Voir RASER)
L'amour est aveugle. Plus on a, plus on [en] veut (ou plus on
Mieux vaut étre cocu qu'aveugle. veut avoir). "El que más tiene, más quie-
re". "Cuanto más se tiene, más se quiere".
AVÍS: Autant de personnes (ou de "Todos queremos más". "Ahora que tengo
tetes), autaní d'avis. potro, pongo la vista en otro". "Caballo
Deux avis valent mieux qu'un. "Dos que alcanza, pasar querrá". "Nada tiene el
opiniones valen más que una". "Cuatro que nada le basta".
ojos ven más que dos". Quand on n'a pas ce que l'on aime, il
II est absurde de ne changer jamáis faut aimer ce que Ton a. "Si no puedes lo
d'avis. "De sabios es cambiar de pare- que quieres, quiere lo que puedes". "No es
cer". "[Errar es de hombres,] rectificar es más rico quien más tiene, sino quien con
de sabios". (Voir aussi "II n'y a que les menos se conforma". (Voir ACCOMMODANT)
imbéciles -ou les sots- qui ne changent ja- Quand on n'a pas ce que Ton veut, il
máis d'avis11. "Seuls les imbéciles -ou les faut vouloir ce que Ton a. (Voir le précé-
sots- ne changent pas -ou jamáis- d'avis") dent)
[On ne doit pas] changer d'avis comme
de chemise (fam.). "[No hay que] cambiar AVRIL: En avril, ne te découvre pas
de parecer (ou opinión} como de camisa". d'un fil. "Hasta el cuarenta de mayo, no te
"[No hay que] ser chaquetero" (approx.). quites el sayo".
"No hay que ser veleta".
BADINER: On ne badine pas avec II faut battre le fer pendant (ou tant)
l'amour. qu'il est chaud.
[II ne faut pas] donner des verges (ou le
BAIGNER: On ne se baigne pas deux báton) pour se faire battre.
fois dans le méme fleuve. II ne faut pas se plaindre avant d'etre
battu.
BAL: [Au bal des pompiers,] c'est
toujours les mémes qui dansent (fam.). Las BATTU: Les battus paient l'amende.
cosas buenas son siempre para unos cuan- "Además (ou Encima) de cornudo, apalea-
tos privilegiados. "Unos nacen con estrella do".
y otros [nacen] estrellados". "Siempre toca
a los mismos bailar con la más fea". (Voir BAUDET: Voir AME.
"Ce sont toujours les memes qui ont de la
chance") BEAU: Tout nouveau, tout beau.

BALAYER: Chacun doit balayer devant BEAUTÉ: La beauté est éphémére. "La
sa porte. hermosura (ouLa guapura), poco dura".

BÁT: [Chacun sait] oü le bát le blesse. BEBÉ: [II ne faut pas] jeter le bebé
"Cada uno sabe donde le aprieta el zapa- avec l'eau du bain. "Por salir de la sartén
to". se metió en el fuego". "Matar moscas a
cañonazos". "Es peor el remedio que la
BÁTIMENT: Quand le batiment va, tout enfermedad".
va. La construcción es el barómetro de la
economía de un país. En sentido figurado, BESOIN: C'est dans le besoin (ou le
se dice para expresar que lo esencial de un malheur) qu'on voit (ou qu'on connaít) ses
asunto va bien. (ou les) amis. "En la necesidad se conoce
la amistad". "En los malos momentos [es
BATIR: II ne faut pas batir (ou faire) donde] se conoce a los amigos". "La cama
des cháteaux en Espagne. y la cárcel son prueba de amigos". "En las
[II ne faut pas] batir sur le sable. tribulaciones y males conocerás a los ami-
gos leales". "Los amigos son para las oca-
BÁTON: [II ne faut pas] donner le báton siones".
(ou des verges) pour se faire batiré. "No Le travail éloigne de nous trois grands
hay que dar armas al enemigo". "No hay maux: l'ennui, le vice et le besoin.
que tirar piedras contra su propio tejado". Nous avons tous besoins les uns des
"El que tiene tejado de vidrio no tire pie- autres. "No podemos prescindir de los de-
dras al de su vecino". más". "Arrieros somos y en el camino nos
encontraremos".
BATTRE: Bat ta femme chaqué soir Point n'est besoin d'espérer pour entre-
(ou tous les jours); si tu ne sais pas pour- prendre, ni de réussir pour persévérer (Gui-
quoi, elle le sait. llaume le Taciturne). No hay necesidad de
20 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

la esperanza para emprender, ni de conse- "Un favor se olvida pronto".


guir el triunfo para perseverar. "Por miedo Un bienfait n'est jamáis perdu. "Una
de pájaros no dejes de sembrar mijo (ou buena acción siempre es recompensada".
no se deja de sembrar cañamones}". "Hacer bien nunca se pierde". "Ser bueno,
On a souvent besoin d'un plus petit que a la larga, es rentable".
soi. "No es tan gruesa, la gallina que no
haya menester de su vecina". BISCUIT: [II ne faut pas] s'embarquer
sans biscuit. "No hay que arriesgarse a
BÉTE: Bon et bete commencent par la ciegas". (Voir
meme lettre. "Deux précautions -ou süretés- valent
Bon, mais pas béte. mieux qu ? une")
[II ne faut pas] chercher la petíte béte.
"No hay que pararse en minucias". "No BLE: [II ne fauí pas] manger son ble en
hay que reparar en pelillos". herbé. "[Ño hay que] moler la harina antes
Les plus inteJligents sont [souvent; ou de coger el grano". (Voir "fl ne faut pas
parfois] les plus b6tes. vendré la peau de l'ours")
Morte la bete, morí le venin. "Muerto el
perro, se acabó la rabia". BCEUF: Faire comme la grenouille qui
On prend les bétes par les comes et les veut se faire aussi grosse que le bosuf.
hommes par la parole (p.us.}. "Al buey por [II ne faut pas] mettrc la charrue avant
el cuerno y al hombre por la palabra" les bceufs.
(p.us.}. "El burro se conoce por las orejas, Qui volé un oeuf, volé un bceuf.
y el necio, por los ojos y las cejas" (ap-
prox.}. BOIRE: II ne faut pas (ou jamáis) diré:
Quand on est béte, c'est pour longtemps 'Fontaine, je ne boirai pas de ton eau'.
(ou pour la vie). "El que nace tonto...". On ne saurait faire boire un áne qui n'a
"Genio y figura hasta la sepultura" (ap- pas soif.
prox.}. Plus on boit, plus on a soif.
Qui veut faire Tange, fait la bete. Quand le vin est tiré, il faut le boire.
Qui a bu, boira. Siempre se vuelve a las
BEURRE: On ne peut pas avoir le andadas. "Al borracho fino, ni el agua le
beurre et I'argent du beurre. "O la burra o basta ni el vino". "Quien hizo, hará". "Quien
los cuarenta reales". (Voir "Tout vouloir et hace un cesto, hace (ou hará} ciento".
ne ríen payer")
BON-BONNE: Bon et béte commencent
BIEN: Abondance de biens ne nuit pas. par la mérne lettre. "De puro bueno es ton-
Bien mal acquis ne profite (ou ne dure) to". "Caerse de bueno es caerse de bobo".
guére (ou jamáis). "Bienes mal adquiridos, (Voir le suivant}
a nadie han enriquecido". (Voir "Ce qui Bon, mais pas béte. "Dios dijo que
vient par la flüte s'en va par le tambour") fuéramos hermanos, pero no primos".
II faut rendre le bien pour le mal. "Hay "Seamos hermanos pero no primos". (Voir
que devolver bien por mal". "Qui se fait agneau ou brebis...", ap-prox.}
Le mieux est l'ennemi du bien. Ce qui est bon pour les uns est mauvais
Nul bien sans peine. pour les autres. "Lo que es bueno para
Tu ne convoiteras pas le bien d'autrui unos es malo para otros". "Lo que es bue-
(Exode, 20, 17). "No codiciarás los bienes no para el hígado es malo para el bazo".
ajenos". (Voir "Tu ne convoiteras pas la "Con lo que sana el hígado, enferma el
femrae d'autrui") bazo". "Con lo que Sancho sana, Domingo
Un mal qu'on connait vaut mieux qu'un adolece". (Voir "Les malheurs des uns...")
bien qu'on attend. (Voir "Mieux vaut un Courte et bonne.
mal connu...") Le bon marché coúte cher. Le bon
marché revient cher (fam.}. "Lo barato sale
BIENFAIT: Un bienfait est vite oublié. caro". "Lo barato es caro, y lo caro bar a-
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue fi-angaise d'aujourd'hui 21

to. "El dinero del avaro, dos veces va al BOUCHER2: Mieux vaut aller au bou-
mercado". "El dinero del mezquino, dos ve- cher qu'au médecin. "Más vale gastar en
ces anda el camino". comida que en botica". "La mejor medicina
Le premier mouvement est toujours le es la buena cocina". "Más vale un 'por si
bon. acaso' que un '¡válgame Diosl'(ou que un
'¡yo pensé!')" (approx.). "Hay que curarse
BONHEUR: Bienheureux les paysans, en salud" (approx.). (Voir BOULANGER,
s'ils savaíent connaítre leur bonheur. PREVENIR)
II n'y a pas de bonheur sans mélange.
"No hay miel sin hiél". (Voir "II n'y a pas BOULANGER: Mieux vaut aller au
de rose sans épines") boulanger qu'au médecin. "Más vale gastar
L'amour n'est que mensonge[, le bon- en pan que en farmacia". (Voir le précé-
heur n'est qu'un songe]. dent)
L'argent ne fait pas le bonheur [mais il
y contribue]. BRAVE: II n'y a pas d'heure pour les
Le bonheur njest pas de ce monde. "Di- braves.
cha cumplida, sólo en la otra vida". "No
hay felicidad completa". "No hay contento BREBIS: II y a toujours une brebis
cumplido en este mundo mezquino". "Hasta galeuse dans le troupeau. "Nunca falta una
el final nadie es dichoso". "No hay pan oveja negra en el rebaño".
entero en esta vida". Le bon pasteur donne sa vie pour ses
Le malheur des uns fait le bonheur des brebis.
autres (et inversement). Qui se fait brebis (ou agneau), le loup
Mieux vaut un mal connu qu'un bon- le mange. "Si eres oveja te comen los lo-
heur incertain. bos". "A quien se hace oveja, lobos se lo
On connaít seulement son bonheur aprés comen". "Quien (ou Al que) se hace miel
I'avoir perdu. "El bien no es conocido se lo comen las moscas". "Haceos miel y
hasta que es perdido". "No apreciamos lo os comerán las moscas". (Voir "Bon mais
que tenemos hasta que lo perdemos". pas bete")
Une brebis galeuse suffít (ou II ne faut
BORGNE: Au pays (pu Au royaume) qu'une brebis galeuse) pour gáter tout un
des aveugles, les borgnes sont rois. troupeau. "Una oveja mala el rebaño da-
[II ne faut pas] troquer son cheval borgne ña". "Una res mala, a todo el rebaño da-
contre un [cheval] aveugle. ña". "La manzana podrida pierde a su
compañía (ou echa a perder el cesto)".
BOSSU: Un bossu ne voit pas sa bosse. "Un garbanzo negro estropea el cocido".
"Ningún jorobado se ve la joroba". "Nadie "El cochino encenegado encenaga a los
se ve su (ou nos vemos nuestra} joroba [y demás".
le cuenta las viruelas a una mosca]". "Na-
die huele su propia mierda". BRILLER: Le soleil brille (ou se leve)
pour tous. (Voir "Le soleil luit pour tout le
BOUCHER1: Creuser (ou Paire) un trou monde")
pour en boucher un autre. Tout ce qui brille n'est pas d'or. "No es
oro todo lo que reluce".

BRUIT: Beaucoup de bruit pour rien


(ou pour pas grand-chose). "Mucho ruido y
pocas nueces".
CADEAU: Les cadeaux reviennent On ne fait pas d'omelette sans casser
chers. "No hay cosa más barata que la que les ceufs.
se compra". "Más cara es la cosa dada Qui casse les yerres les paye.
que comprada". "Los favores se pagan" Tant va la cruche a l'eau [qu'a la fin
(approx.}. elle se casse].
Les petits cadeaux entretiennent l'ami- Tout passe, tout casse, tout lasse.
tié. "La amistad, hay que cultivarla".
CAUDA: "In cauda venenum" (Lat.}.
CALOMNIER: Calomniez, calomniez, il "En la cola está el veneno (ou yace la pon-
en restera toujours quelque chose. "Calum- zoña)".
nia, que algo queda". "El golpe de la sar-
tén, aunque no duele, tizna". "Donde mu- CAUSE: U n'y a pas d'effet sans cause.
cho escupen, lodo hacen". Les mémes causes produisent les mémes
effets. "Las mismas causas producen los
CANAILLE: II n'y a de chance que mismos efectos". "A idénticas causas, igua-
pour le canaille. les efectos".
On ne peut etre juge dans sa propre
CANARD: II ne faut pas prendre les cause.
enfants du bon Dieu pour des canards Petites causes, grands effets. "A peque-
sauvages. ñas causas, grandes efectos". "Chica brasa
quema la casa". "De pequeña centella,
CAQUE: La caque sent toujours le grande hoguera". "De una nuez chica,
hareng. "Cada cuba (ou bota] huele al vino nace un nogal". (Voir "Si le nez de
que tiene". "El que nace en las cuadras, Cléopatre...")
siempre huele". (Voir "On ne va pas contre
son caractere -ou sa nature". "Chassez le CÉSAR: II faut rendre á César ce qui
naturel...") est á César et a Dieu ce qui est á Dieu
(Matth., 22, 21; Marc, 12, 17; Lúe, 20, 25).
CARACTERE: Diseur de bons mots, "Dad al César lo que es del César, y a
mauvais caractere. Dios lo que es de Dios".
Chacun a son caractere. "Cada cual La femme de César ne doit rnéme pas
tiene su modo de matar pulgas". "Cada etre soupconnée (Jules César). La femme
uno es cada uno". "Cada uno es hijo de su de César ne doit pas seulement etre hon-
padre y de su madre". nete, elle doit aussi le paraitre (Jules Cé-
On ne va pas contre son caractere (ou sar).
nature). (Voir "Chassez le naturel...")
Un homme de caractere a rarement bon CHACUN: Á chacun sa chacune. "Cada
caractere. cual con su cada cítala". "Cada oveja con
su pareja". "No hay olla tan fea que no
CASSER: A trop tirer sur la corde, elle halle su cobertera" (approx.~). "Siempre hay
se casse. (Voir "II ne faut pas trop tirer sur (ou Nunca falta) un roto para un descosi-
la corde") do" (approx.~).
24 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

Chacun chez soi. "Cada mochuelo a su CHARITÉ: Charité bien ordonnée com-
olivo". "Cada cual (ou uno) en su casa y mence par soi-méme. Premiére chanté
Dios en la de todos". commence par soi-méme. "La caridad bien
entendida empieza por uno mismo". "Más
CHAJR: [L'esprit est prompt mais] la cerca están mis dientes que mis parientes".
chair est faible.
CHAJRRUE: [II ne faut pas mettre] la
CHAISE: [II n'est pas bon d'Jétre assis charrue avant les bceufs. "[No hay que] en-
le cuí entre deux chaises. ganchar (ou poner) la carreta delante de
los bueyes". (Voir ANGUILLE)
CHANCE: Ce sont toujours les mémes
qui ont de la chance. "Unos nacen con CHARYBDE: Aller (ou Tomber) de
estrellas y otros [nacen] estrellados". (Voir Charybde en Scylla. "Salir de Málaga y
BAL) meterse en Malagan". "Salir de Guatemala
La chance doit se mériter. "La suerte, y meterse en Guatapeor". "Salir de Mata-
hay que buscarla (ou ganarla)", "Nopuede mala y meterse en Matapeor" (regional).
[el] hombre huir su ventura[, blanda ni du- "Huir del trueno y topar con el relámpa-
ra]". go". "Huir de la sartén para meterse en el
On a la chance qu'on mente. "Cada fuego". "Huir del fuego y dar (ou para
cual (ou uno} tiene lo que se merece". caer) en las brasas". "Guardóse de la
II n'y a de chance que pour le canaille mosca, y comióselo la araña".
(fam.). "Todos los pillos tienen suerte". "El
más ruin jabalí se come la mejor bellota". CHASSE: Qui va á la chasse perd sa
"Al más ruin puerco, la mejor bellota". "Al place. "Quien fue a Sevilla perdió su silla
perro más desmedrado dan el mejor boca- [y quien fue a Aragón se la encontró]".
do". "El más ruin galgo tiene el rabo más
largo". CHAT: Á bon chat, bon rat. 1) Hay que
ser más listo que el que nos quiere enga-
CHANDELLE: II ne faut pas brüler la ñar. "A listo, listo y medio". (Voir FRIPPON,
chandelle par les deux bouts. "No hay que MALIN). 2) Hay que contestar con las
encender la vela por los dos cabos". mismas armas. "Donde las dan, las toman
Le jeu n'en vaut pas la chandelle. ¡y callar es bueno}". "Encontrar la horma
de su zapato".
CHANSON: En France tout finit par Chat échaudé craint l'eau froide. "Gato
des chansons. En Francia, aun los asuntos escaldado, del agua fría huye". "A pájaro
más graves terminan por canciones. escarmentado no le esperes enligado".
L'air ne fait pas la chanson. "Quien del alacrán está picado, la sombra
le espanta". (Voir "On apprend toujours á
CHANGER: On ne change pas d'atte- ses dépens". "L'expérience rend sage")
lage (ou de cheval) au milieu du gué. II faut appeler un chat un chat. "[Hay
On ne change pas une equipe qui que llamar] al pan, pan, y al vino, vino".
gagne. (Voir le précédent) II ne faut pas acheter chat en poche. "No
hay que comprar a ciegas". "No merques
CHANTER: Crier n'est pas chanter. al gato sin mirarle un rato".
Vous chantiez, j'en suis fort aise:/ Eh II ne faut pas réveíller le chat qui dort.
bien, chantez maintenant (La Fontaine, La "Al león (ou Al perro) que duerme, no lo
Cigale et la Fourmi, I, 1). Mientras yo despiertes". "[No hay que] poner los pe-
trabajaba, tú cantabas: ahora que yo co- rros en danza". (Voir "Mieux vaut ne pas
mo, baila tú. le remuer")
La nuit tous les chats sont gris.
CHARBONNIER: Charbonnier est Les chiens ne font pas des chats.
maitre chez soi. "En mi casa mando yo". Quand le chat n'est pas la, les souris
(Voir "Chacun est roí chez soi") dansent. "Cuando el gato no está (ou está
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 25

fuera; ou está asusente), los ratones bailan lage) au milieu du gué.


(ou se divierten)". "Cuando la gata anda Quand le foin manque au ratelier, les
en amores, buen tiempo para los ratones". chevaux se battent.
"Holgad, gallinas, que el gato está en Si on te donne le cheval, ne lui regarde
vendimias". pas les dents (ou ne regarde pas s'il a de
bonnes dents; ou s'il est vieux). (Voir "Á
CHÁTEAU: II ne faut pas faire (ou cheval donné...")
batir) des chateaux en Espagne. "No hay
que hacer (ou levantar) castillos en el CHEVEU: Cheveux longs, idees cour-
aire". tes. "Cabellos largos, ideas cortas".
II faut saisir l'occasion par les cheveux.
CHÁTIMENT: Le chatiment vient tót ou [II ne faut pas] couper les cheveux en
tard. "El que la hace, la paga". "A cada quatre. "No hay que buscarle ti'es (ou cin-
cerdo (ou puerco; ou uno] le llega su San co) pies al gato". (Voir "[II ne faut pas]
Martín". chercher du poil sur un osuf")

CHAUSSURE: Trouver chaussure a son CHIEN: Bon chien chasse de race. "De
pied. "Hallar (ou encontrar) la horma de casta le viene al galgo el ser rabilargo".
su zapato". (Voir "On trouve toujours un "El perro de buena casta, hasta la muerte
plus fort que moi") caza". "Si has tenido buena madre,/ buena
hija serás;/ del buen trigo, buena harina;/
CHAUD: Mains froides, cceur chaud. de buena harina, buen pan". (Voir "Tel
[II ne faut pas] souffler le chaud et le pére...")
froid. Celui qui se couche avec les chiens se
leve avec des pnces (p. us.). "Quien con
CHEMIN: Les chemins de l'enfer est perros se echa, con pulgas se levanta".
pavé de bonnes intentions. "Quien con niños se acuesta, mojado (ou
Tous les chemins ménent a Rome, "To- cagado) se levanta".
dos los caminos conducen (ou llevan) a Chien qui aboie ne mord guére (ou ne
Roma". mord pas). "Perro que ladra no muerde".
"Perro ladrador, poco mordedor".
CHER: Le bon marché revient cher. [Étre, Faire, etc.] comme le chien du
jardinier, qui ne mange pas les choux et
CHERCHER: Cherchez et vous trouve- empéche les autres d'en manger (p. us.).
rez (Matth., 1, 7). "Buscad, y hallaréis". "[Ser como] el perro del hortelano, [que]
[II ne faut pas] chercher du poil sur un ni come ni deja comer [al amo]". "Elperro
ceuf. del hortelano, ni come [las] berzas ni las
Qui cherche, trouve. "Quien busca, deja comer".
halla". Les chiens aboient, la caravane passe.
"A palabras necias, oídos sordos". "La-
CHEVAL: Á cheval donné, on ne regar- dran, luego cabalgamos".
de pas les dents (ou la bouche). "A caballo Les chiens ne font pas de chats. "No
regalado, no le mires el diente (ou el den- hay que pedir peras al olmo". (Voir PET.
tado)". "A bestia dada, no repares en ta- Egalement "La plus belle filie du monde",
cha". (Voir "Si on te donne le cheval...") "II ne faut pas demander l'impossible". "[II
[II ne faut pas] troquer son cheval ne faut pas] demander la lune". "[II ne faut
borgne contre un [cheval] aveugle. "No hay pas] demander le mouton a cinq paites")
que cambiar oro fino por metal". Qui m'aime [bien], aime mon chien.
II n'est si bon cheval qui ne bronche. "Quien bien quiere a Beltrán, bien quiere a
"No hay caballo, por bueno que sea, que su can". "Quien bien quiere a Pedro, no
no tropiece". (Voir "Nul n'est parfait". hace mal a su perro".
"Rien n'est parfait dans ce monde") Qui veut noyer son chien l'accuse de la
On ne change pas de cheval (ou d'atte- rage. "Quien quiere ahogar a su perro dice
26 Louis Cotnbeí y Julia Sevilla Muñoz

que está rabioso"."El que quiere matar a s'y attendrait. "Donde menos se espera,
su perro ¡e levanta que rabia". salta la liebre". "Cuando pitos, flautas;
Un chíen regarde bien un évéque. "Un cuando flautas, pitos". (Voir "II faut faire
hombre vale por otro". la part de 1'imprévu")
Un chien vivant vaut mieux qu'un lion Les meilleures choses ont une fin. "Lo
rnort. (Ecclés., 9, 4). "Más vale perro vivo bueno dura poco". "[Todo] lo bueno se
que león muerto". acaba pronto". (Voir "Tout a une fin")
On se fatigue (ou se lasse) des
CHOIX: Choix de roí, fils et filie. Acierto meilleures choses. "No hay manjar que no
de rey, hijo e hija (ou varón y hembra}. empalague, ni vicio que no enfade". "Cada
día (ou Todos los días} gallina, amarga la
CHOSE: Á quelque chose malheur est cocina". "Siempre gallina en el puchero
bon. "No hay mal que por bien no venga". amarga el caldo". (Voir PERDRIX, SATIÉTÉ)
Chaqué chose a sa place [et une place On ne peut faire deux choses á la fois.
pour chaqué chose]. "Cada cosa en su sitio [II ne faut pas] vouloir faire deux (ou plu-
y un sitio para cada cosa". sieurs; ou trop de) choses á la fois. "No se
Chaqué chose a son bon et son mauvais puede hacer (ou No pueden hacerse) dos
cote. "Todo tiene su lado bueno y su lado cosas a la vez". "Trasnochar y madrugar
malo". no caben en un costal". (Voir PENETRE,
Chaqué chose en son tenips [et un FOUR)
temps pour chaqué chose]. "Cada cosa a
su tiempo[, y un tiempo para cada cosa]". CHOU; [II faut savoir] ménager la
"Cada cosa a su tiempo/ y los nabos en chévre et le chou.
Adviento".
Chose commencée est á moitié terminée CHUTE: La rechute est pire que la
(ou á moitié faite). "Obra empezada, medio chute.
acabada". "Empezar, casi es acabar". "Lo Plus haute est la faveur et plus prompte
que no se empieza, no se acaba". est la chute.
Chose défendue, chose désirée. (Voir
"On désire toujours le fruít défendu") CIEL: Aide-toi, le Ciel t'aidera, "Ayú-
Chose promise, chose due. "Lo prometi- date y el cielo te ayudará". "Ayúdate, que
do es deuda". (Voir "C'est quj est promis.- Yo te ayudaré". "A quien madruga, Dios le
.."). ayuda [si se levanta con buen fin]". "A
En toute chose il faut considérer la fin quien madruga y vela, todo se le revela".
(La Fontaine, Le Renard et le Bouc, III, 5). "Quien madruga halla la pájara en el nido
"Considera el fin". y quien se duerme hállalo vacío". "Elpája-
[II faut] appeler les choses par leur nom. ro madrugador coge el mejor gusano". "A
"[Hay que llamar] al pan, pan, y al vino, Dios rogando y con el mazo dando". "Si
vino". quieres buena fama, no te dé el sol en la
II faut prendre les choses du bon cote cama". "Fíate de la Virgen y no corras"
(pu comrae elles sont; ou comme elles (tronique). (Voir "L'a venir -ou Le monde-
viennent). "Hay que tomar las cosas como appartient a ceux qui se lévent tót". Égale-
vienen". "Hay que conformarse con lo que ment SERVIR: "On n'est jamáis si bien serví
Dios manda". "Si Dios no te da más que que par soi-mérne.)
limones, haz limonada". (Voir CIRCONS- Celui qui crache vers le ciel (ou en
TANCE) l'air), ga lui retombe sur le visage (ou dess-
[II ne faut pas] faire les choses á moitié. us) (fam.). "El que al cielo escupe, en la
"No hay (ou No se deben) dejar las cosas cara le cae". "El que escupe hacia arriba
a medias". (ou en alto), le cae encima". "Quien tira
Les choses fínissent toujours par piedras al cielo, en su tejado le caen".
s'arranger. (Voir FINIR: "Tout finií par Ciel pommelé, femme fardée n'ont pas
s'arranger") (ou ne sont pas) de longue durée. "Afeites
Les choses n'arrivent jamáis comme on en mujer y cielo aborregado duran lo que
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 27

un nublado". ha logrado lo que deseaba.


II est avec le Ciel des accommodements Le cosur a ses raisons que la raison ne
(Moliere, Le Tartuffe}, "[A veces hay que] connait pas (Pascal). "El corazón tiene
tener manga ancha". razones que la razón no entiende (ou com-
prende}".
CIRCONSTANCE: II faut s'accommo- Le cceur a toujours vingt ans. "Para el
der aux circonstances. "Hay que adaptarse amor no hay edad". "El corazón siempre es
(ou amoldarse) a las circunstancias". "Hay muchacho".
que tomar las cosas como vienen". "Cual Le cceur n'a pas d'áge. (Voir le précé-
el tiempo, tal el tiento". (Voir "II faut pren- denf)
dre les dioses...") Loin des yeux, loin du cceur. (Voir GEIL)

CLAIR: Ce qui n'est pas clair n'est pas COGNÉE: II ne faut pas jeter le
franjáis. Lo que no es claro no es francés. manche aprés la cognée.

CLÉOPÁTRE: Si le nez de Cléopatre COLÉRE: La colére est mauvaise con-


avait été plus court, toute la face de la terre seillére. "La ira es mala consejera". "En
aurait été changée. (Voir "Petites causes...") contienda, ponte rienda" (approx.).

CLIENT: C'est le client qui commande. COMMANDEMENT: Le commande-


"El cliente manda". "El cliente siempre tie- ment (ou le pouvoir) ne se partage pas.
ne [la] razón". "Quien paga, manda".
COMMANDER: Pour savoir comman-
CLOCHE: Qui n'entend qu'une cloche der il faut savoir (ou avoir su) obéir.
(ou une partie) n'entend qu'un son. "El
buen juez ha de dar un oído a una parte y COMMENCEMENT: II faut commencer
el otro a la otra". "No se puede juzgar sin . par le commencement. Hay que empezar
oír a las dos partes". por el principio.
II faut un commencement a tout. "Prin-
CLOU: Un clou chasse l'autre. "Un cipio quieren las cosas". (Voir le précé-
clavo saca a otro [clavo]". "La mancha de denf)
la mora con otra (ou una verde, ou mora) La crainte (ou La peur) [du gendarme]
se quita". (Voir "L'amour attire 1'amour") est le commencement de la sagesse.

COCHE: II ne faut pas faire la mouche COMMENCER: C'est par la tete que le
du coche. poisson commence a sentir.
Chose commencée doit étre terminée.
COCU: Cocu et contení. "Jodido (ou (Voir "Tout travail...")
jorobado) pero contento". Chose commencée est a moitié terminée
Le cocu (ou Le mari trompé) est le (ou a moitié faite).
dernier a l'apprendre. II faut commencer par le commence-
Mieux vaut étre cocu qu'aveugle. "Más ment.
vale ser cornudo que ciego". "Si me caso, Le tout c'est de commencer (ou de s'y
que mi marido no me engañe; si me enga- mettre).
ña, que no me entere, y, si me entero, que
no me importe" (approx.). COMPARAISON: Comparaison n'est
pas raison. "Las comparaciones son odio-
CCEUR: Á cceur vaillant, rien d'impossi- sas [sobre todo para uno de los compara-
ble. "El mundo es de los valientes". "Buen dos"] (approx.).
corazón quebranta mala ventura" Toute comparaison est odieuse (ou
(approx.}. boiteuse). "Toda comparación es odiosa".
Cceur qui soupire n'a pas ce qu'ü dé- (Voir le précédent)
sire. Cuando el corazón suspira es que no
28 Louís Combet y Julia Sevilla Muñoz

COMPRENDRE: C'est en parlant qu'on passe ríchesse. Más vale ser feliz que rico.
se comprend. (Voir PARLER) "La mayor riqueza es la voluntad conten-
ta". "No hay riqueza en tener demasía,
COMPTE: Erreur ne faií pas compte. sino en vivir con alegría". "Quien vive ale-
Les bons comptes font les bons amis. gre, harta fortuna tiene". "En este mundo
"Las cuentas claras hacen los buenos ami- de viento, ése es rico que está contento".
gos". "Las cuentas (ou Las cosas) claras y (Voir "Plus on a de richesse, plus on a de
el chocolate espeso". soucis", approx.)

COMPTER: II ne faut compter que sur CONTENTER: On ne peut contenter


soi-meme. "No cuentes más que contigo tout le monde et son pére.
mismo". "Lo que en tu vida no hicieres, de
tus herederos no lo esperes" (approx.}. CONTRE: Dans tout (ou En toute cho-
se) il y a le pour et le contre.
CONCEVOIR: Ce qui se conc.oit bien
s'énonce clairement. Lo que bien se piensa, CORDE: [II est bon d'Javoir deux (ou
bien se expresa. plusieurs) cordes a son are. [II faut] tou-
jours avoir plusieurs cordes a son are. (Voir
CONFIANCE: Le trop de confíance "Un nonime averti...")
nuit. "Donde hay confianza, da asco". II ne faut pas parler de corde dans la
(Voir "Les amis sont les plus mal servís". maison du pendu. "No hay que (ou No se
Également FAMILIARTTÉ) ha de) mentar la soga en casa del ahorca-
do".
CONFITURE: C'est dans les vieux pots II ne faut pas trop tirer sur la corde. Á
qu'on fait la bonne confiture (ou les bons trop tirer sur la corde, elle se casse. "Si
onguents; ou la bonne soupe). tensas demasiado la cuerda, se rompe (ou
[II ne faut pas] donner de la confiture acabará por romperse)". "Si tiras mucho
aux cochons. "No echéis margaritas a los de la cuerda, se rompe". "Siempre quiebra
puercos". (Voir MA£GUERITE3 PERLE) (ou rompe) la soga por lo más delgado"
(approx.). "La cadena se rompe por el
CONNAÍTRE: Connais-toi toi-meme. eslabón más débil" (approx.).
"Conócete a ti mismo".
II est difficile de se connaítre soi-méme. CORDONNIER: Les cordonniers soní
Es difícil conocerse a sí mismo. "No hay [toujours] les plus mal chaussés. "En casa
cosa de menos saber que a sí mismo cono- del herrero, cuchillo (ou cuchara) de pa-
cer". lo".

CONSEIL: La nuit porte conseil. CORPS: Un esprít sain dans un corps


Prendre conseil de son oreiller. "Consul- saín.
tar con la almohada". (Voir leprécédenf)
COTE: Chaqué chose a son bon et son
CONSEILLEUR: Les conseilleurs ne mauvais cote.
sont pas les payeurs. "El que aconseja no II faut prendre les dioses du bon cote
paga". "Dinero, y no consejos". "Una cosa On tombe toujours du cote ou l'on
es predicar y otra dar trigo". penche. (Voir TOMBER)

CONSENTIR: Qui ne dit mot consent. COUP: Ce n'est pas a tous les coups
qu'on gagne. "No se puede ganar siempre".
CONTENT: On n'est jamáis content (ou "No siempre se da en el blanco".
satisfait) de son sort (ou de ce qu'on a). II est rare de réussír du premier coup.
"Nadie está contento con su suerte". "Es raro acertar (ou conseguirlo) a la
primera". "No se puede llegar y besar el
CONTENTEMENT: Contentement santo". "A la tercera va la vencida" (ap-
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hul 29

prox.) on sort et c'est la mort.

COUPABLE: [Parfois ou Souvent] les CRIME: Erreur n'est pas crime.


innocents paient pour les coupables. L:assassin (ou Le criminel) revient tou-
jours sur le lieu de son crime.
COUPE: II y a loin de la coupe aux Le crime ne paie pas. El criminal siem-
lévres. "De la mano a la boca se pierde la pre encuentra su castigo. "El crimen no
sopa". compensa ".

COURIR: íl ne faut pas vouJoir courir CRIMINEL: Le criminel (ou L'assas-


avant de savoir marcher. sin) revient toujours sur le lieu de son
Ríen ne sert de courír, Íl faut partir a crime.
point. (Voir SERVIR)
CRITIQUE: La critique est aisée mais
COURTE: Courte et bonne. "Poquito y l'art est difficile. "La crítica es fácil y difí-
bueno". "Vivir poco y vivir bien". "Más cil el arte" (ou el arte difícil)". "Criticar es
vale poco y bueno que mucho y malo". "Lo fácil". "Más fácil es de la obra juzgar, que
bueno, si breve, dos veces bueno" (B. en ella trabajar". "Los toros se ven muy
Gradan). bien desde la barrera". "Una cosa es enhe-
brar y otra, dar puntadas".
COÚTER: II n j y a que le premier pas
qui coüte. CRITIQUER: II est facile de critiquen
La politesse ne coüte ríen. (Voir le précédenf)
Le bon marché coüte cher.
Les promesses ne coütent ríen. CROIRE: Est heureux qui croit l'étre.
II ne faut pas croire que tout est facile.
COUTUME: Chaqué pays a ses coutu- (Voir "Tout n'est pas facile")
mes. II ne faut pas croire tout ce que l'on en-
La coutume a forcé de loi. "La costum- tend diré (ou tout ce que l'on dit; ou tout
bre hace (ou es; ou tiene fuerza de] ley". ce que les gens disent, etc.). "No hay que
"Las costumbres se hacen leyes". creer todo lo que se dice (ou oye)". "De lo
Une fois n'est pas coutume. que veas, la mitad creas, y de lo que oigas,
en bien o en mal, la mitad de la mitad".
COUVERCLE: Chaqué marmite trouve Le tout c'est d'y croire.
son couvercle. On croit facilement ce que l'on désire.
"Creemos fácilmente lo que queremos creer
CRACHER: Celui qui crache vers le (ou lo que nos interesa)".
ciel (ou en l'air), ga lui retombe sur le vi-
sage (ou dessus) (fam.). CROIX: Chacun a sa croix a porten
"Cada uno lleva su cruz". "A cada uno le
CRA1NTE: La crainte du gendarme est toca llevar su cruz". "Dios da a cada uno
le commencement de la sagesse. El temor su cruz". "No hay quien no tenga su cruz".
al castigo nos hace prudentes. "Miedo
guarda viña, que no viñadero". CRUCHE: Tant va la cruche a l'eau
[qu'á la fin elle se casse]. "Tanto va el
CREER: Ríen ne se perd, rien ne se cántaro a la fuente que al fin se rompe (ou
cree, tout se transforme. (Voir PERORE) se quiebra)". "Cántaro que a la fuente va y
viene, que salga con bien lo dificulta".
CRIER: Crier haro sur le baudet. (Voir "Tanto va la cabra a la huerta, que dejó
ÁNE) los cuernos entre ellas (ou que allí suelta
Crier n'est pas chanter. "Gritar no es la pelleja)". "Tanto escarba la cabra que
cantar". tiene mala cama (ou que sangre saca; ou
On entre, on crie et c'est la vie; on crie, que descubre el cuchillo con que la ma-
30 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

tan)". "Tanto se acerca la mariposa a la CUL: [II n'est pas bon d'Jétre assis le
luz de la vela, que al fin se quema". "Tanto cul entre deux chaises. "[Es peligroso]
va la mosca al papel que se queda pegada nadar entre dos aguas"
a él". "Tanto va el perro al molino, que [II ne faut pas] péter plus haut que son
deja el rabo en el camino". cul. "[No hay que]picar muy alto".

CUISINIER: Trop de cuisíniers gatent CULTURE: La culture c'est qui reste


la sauce. "Muchos (ou Demasiados) cocine- quand on a tout oublié (attrib. a Edouard
ros estropean el caldo (ou el cocido, ou la Herriot). "La cultura es lo que queda desp-
salsa)", "Mucha gente en la cocina es- ués de haberlo olvidado todo".

tropea la cecina". "Muchos componedores CURIOSITÉ: La curiosité est un vilain


descomponen la novia". "Entre todos la défaut. "La curiosidad es un vicio feo".
mataron y ella sola se murió."
DANSER: [Au bal des pompiers,] c'est DEMANDER: [C'est comme] les gre-
toujours les memes qui dansent. nouilles qui demandent un roí.
Eli bien, dansez maintenant. (Voir C'est en demandant qu'on va á Rome.
CHANTER) "Preguntando se va (ou se llega] a Roma".
Quand le chat n'est pas la, les souris (Voir "Avec la langue on va partout"
dansent. Demandez et vous recevrez (ou et Ton
vous donnera) (Matth., 7,7). "Pedid y se os
DÉFAUT: L'avarice est un vilain dé- dará".
faut. II faut demander beaucoup pour obtenir
L'excés en tout est un défaut. [un] peu. "Hay que pedir mucho para sa-
L'ingratitude est un vilain défaut. car algo". "Por pedir que no quede [que
Mieux vaut pécher par excés que par para rebajar tiempo hay]". "El que no
défaut. llora no mama" (approx.). (Voir "Qui ne
Pour nos défauts la poche de derriére, et demande ríen...")
celle de devant pour les défauts d'autrui [II ne faut pas] demander la lime.
(Selon La Fontaine, La Besace, I, 7). "Ver II ne faut pas demander l'impossíble.
la paja en el ojo ajeno y no la viga en el [II ne faut pas] demander le mouton á
propio". "En una alforja al hombro llevo cinq paites.
los vicios, los ajenos delante, detrás los Qui ne demande ríen, n'a ríen. "El que
míos" (HartzenbuscH). no llora no mama". (Voir "II faut deman-
Tout le monde a ses défauts. der...")
Ventre plein ne demande que repos.
DÉFENDRE: Chose défendue, chose
désirée. DENT: Á cheval donné, on ne regarde
pas les dents.
DÉFENSE: La meilleure défense c'est Les peres (ou Les parents) ont mangé
l'attaque. "La mejor defensa es el (ou un les raisins verts, et les dents des enfants en
buen) ataque". ont été agacées.
(Eil pour ceilj dent pour dent.
DÉGOÚT: La satiété engendre le dé-
goüt. (Voir aussi PERDRIX) DÉPENS: On apprend toujours á ses dé-
pens. "Nadie escarmienta en cabeza aje-
DÉLUGE: Aprés moi, le déluge (attrib. na". "De los escarmentados nacen los avi-
a Louis XV). "Dentro de (De aquí a) cien sados". "El que no se cae no se levanta".
años, todos calvos". "La letra con sangre entra" (approx.~).
(Voir "Chat échaudé...)
DEMANDE: Á sotte demande, point de Tout flatteur vit aux dépens de celui
réponse (ou sotte réponse). "Apalabras ne- qui Pécoute.
cias, oídos sordos". "A pregunta necia,
disimulada respuesta". DÉPENSER: [II ne faut pas] dépenser
Telle demande, telle réponse. "A tal pre- plus que ce qu'on gagne. "No hay que gas-
gunta, tal respuesta". tar más de lo que uno gana".
32 Loáis Combet y Julia Sevilla Muñoz

L'argent est fait pour étre dépensé (ou Faire et diré sont deux.
pour rouler; ou pour qu'on s'en serve). [II est bon d']avoir deux (ou plusieurs)
cordes á son are.
DÉSESPÉRER: II ne faut jamáis déses- II faut pardonner une fois mais pas
pérer. "Hay que tener siempre esperanza". deux.
"Dios aprieta pero no ahoga". "Cuando [II faut toujours] avoir deux fers au feu.
Dios cierra una puerta, abre una ventana". II ne doit pas y avoir deux poids et
(Voir "Tan qu'il y a de la vie...") deux mesures.
II ne faut pas brüler la chandelle par les
DÉSHONNEUR: Plutót la mort que le deux bouts.
déshonneur. II ne faut pas vouloir courir deux
liévres á la fois.
DÉSIR: II ne faut pas prendre ses désirs II ne faut pas s'asseoir (le cul) entre
pour des réalités. "No hay que confundir el deux chaises.
deseo con la realidad". Jamáis deux sans trois. "No hay dos sin
tres".
DÉSIRER: Chose défendue, chose dési- Labourage et páturage sont les deux
rée. (Voir DÉFENDRE) mamelles de la France.
Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il dési- L'argent ne sert pas deux fois.
re. Miser sur deux tableaux.
On croit facilement ce que Ton désire. Nul ne peut servir deux maitres.
(Voir CROJRE) On ne doit pas se laisser tromper (ou
On désire toujours le fruit défendu prendre) deux fois.
On ne peut faire deux choses á la fois.
DÉSORDRE: Je préfére une injustice a [On ne peut] manger á deux rateliers.
un désordre. On ne se baigne pas deux fois dans le
L'ordre naít du désordre. II faut un dé- méme fleuve.
sordre pour faire un ordre. Promettre et teñir sont deux.
Quand il y en a pour deux il y en a
DESTIN-DESTINÉE: Nul ne peut écha- pour trois. "Donde comen dos, comen tres".
pper a son destín (ou sa destines). "Nadie "En la mesa de San Francisco, don-de
puede librarse de (ou escapar a) su destin- comen cuatro comen cinco".
o". "Contra el destino no hay nada que Quatre yeux voient mieux que deux.
hacer". "La oveja que ha de ser del lobo, (Voir (EIL)
es fuerza que lo sea". "No puede [el] hom- Qui a deux femmes, perd son ame; qui
bre huir de su ventura[, blanda ni dura]". a deux maisons, perd la raison.
Qui donne tot donne deux fois.
DETTE: Qui paie ses dettes s'enrichit Un homrae averti en vaut deux.
"Quien debe y paga no debe nada". "Quien Un 'tiens' vaut mieux que deux 'tu
debe y paga, descansa (ou cuenta salda- 1'auras'. (Voir TEÑIR)
da)'1. "Quien paga deuda, hace caudal".
"El que paga, descansa [y el que cobra, DEVOIR: L'obéissauce est le premier
más]" (approx.). devoir du soldat.

DEUX: Cehú qui se laisse tromper une DIABLE: II ne faut pas tenter le diable.
fois est un malheureux; celui qui se laisse "No hay que tentar al diablo".
tromper deux fois est un imbécile. Le diable reprend ce qu'il a donne. "Lo
Deux précautions (ou süretés) valent que es del diablo, el diablo se lo lleva".
mieux qu'une. Quand le diable est devenu vieux il se
Entre deux maux il faut choisir le nioin- (ou s'est) fait ermite. "El lobo harto de
dre. (Voir MAL) carne, métese fraile". "El diablo, harto de
Étre et paraítre sont deux. carne, se metió afraile".
Faire d'une pierre deux coups. Quand on mange avec le diable, il faut
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 33

avoir une longue cuíllére. "Quien con el Un peu de savoir (ou science) éloigne
diablo haya de comer, larga cuchara ha de Dieu; beaucoup de savoir y raméne.
menester". (Voir MALIN, FRIPON)
DIMANCHE: Ce n'est pas tous les
DIEU: Ce que femme veut, Dieu le jours dimanche (ou féte).
veut. Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Chacun pour soi[, et Dieu ponr íous].
"Cada uno para sí[, y Dios para todos]". DINER: Qui dort, diñe. (Voir DORMIR)
"Cada uno (ou Cada cual] en su casa y
Dios en la de todos". "Cada cual a lo DIRÉ: Bien faire eí laisser diré.
suyo". "Cada uno va a su avío, y yo voy al Ce qui est dit est dit. "Lo dicho, dicho
mío". "[Yo soy ou Este es] como Juan está".
Palomo: 'yo me lo guiso y yo me lo co- Dis-moi qui tu hantes (ou tu fréquentes)
mo1". et je te dirai qui tu es. "Dime con quién
Dieu me garde de mes amis; quant á andas y te diré quién eres".
mes ennemis, je m'en charge. Mon Dieu., Écouter et ne ríen diré.
gardez-moi de mes amis; quant á mes Faire et diré sont deux.
ennemis, je m'en charge. "De los amigos II ne faut pas croire tout ce que Ton
me guarde Dios, que de los enemigos me entend diré (ou tout ce que Ton dit; ou tout
guardaré yo". "Con amigos así (ou como ce que les gens disent, etc.).
estos], ¿quién quiere enemigos?". "Con esa II ne faut pas diré du mal des absents.
clase de amigos, no hacen falta enemigos". II ne faut pas diré du mal des morís.
"Del agua mansa, me libre Dios, que de la II ne faut pas (ou jamáis) diré: 'Fontai-
brava, me libraré y o". (Voir TRAHIR) ne, je ne boirai pas de ton eau3.
Dieu n'abandonne pas les siens. "Siem- La vérité n'est pas toujours bonne á
pre Dios ayuda a los suyos; si a los suyos diré.
ayuda el diablo, es para su daño". "A Le menteur n'esí jamáis cru, méme
quien con Dios está, Dios no lo abandona- quand il dit la vérité.
rá". "Dios aprieta pero no ahoga" (ap- Le sage dit, selon les gens: Vive le Roi,
prox.} vive la Ligue.
Dieu (ou Júpiter; ou Zeus) rend fou Mieux vaut se taire que diré des sot-
celui qu'il veut perdre. "A quien Dios tises.
quiere perder, le quita antes el seso". Moins on en dit, mieux ga va (pop.).
II faut rendre a César ce qui est á César "Al buen callar, [lo] llaman Sancho (ou
et á Dieu ce qui est á Dieu. sabio; ou santo)".
II ne faut pas prendre les enfants du On ne peut pas empécher les gens de
bon Dieu pour des canards sauvages. diré du mal (ou de parler).
II vaut mieux s'adresser (ou avoir Qui ne dit mot consent.
affaire) á Dieu qu'á ses saints. "Más vale Rien n'est dit qui n'ait été dit (La
irse al franco que no a las ramas". "Cuan- Bruyére). "No hay nada nuevo bajo el sol"
do Dios no quiere, los santos no pueden". (approx.) "Todo está inventado" (approx.)
La voix du peuple est la voix de Dieu. Tout a été dit. (Voir le précédenf)
L'avenir n'est a persorme [, l'avenir est
á Dieu]. DISCIPLINE: La discipline est (ou fait)
L'homme propose et Dieu dispose. la forcé des armées. "La disciplina hace al
Ni Dieu ni maitre. "Ni Dios, ni amo". ejército poderoso".
Nous sommes tous égaux devant Dieu.
"Todos somos iguales ante Dios". "Todos DISCUSSION: De la discussion jaillit la
somos hijos de Dios". lumiére. "De la discusión nace la luz".
Qui donne aux pauvres préte á Dieu.
Tuez un homme, vous étes un assassin; DISEUR: Diseur de bons mots, mauvais
tuez-en mille, vous étes un héros; tuez-les caractere (Pascal). El hombre gracioso en
tous, vous étes un Dieu. sociedad tiene muy mal genio en casa.
34 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

DISSIMULER: Qui ne sait dissimuler Le bon pasteur donne sa vie pour ses
ne sait régner. "Quien quiera mandar debe brebis.
disimular". (Voir SAVOIR) Le diable reprend ce qu'il a donne.
Qui donne aux pauvres préte a Dieu.
DTVISER: Diviser pour régner. "Divide Qui donne tót donne deux foís.
y vencerás". Qui ne donne ríen n'a ríen. "Quien no
da no recibe". "Quien quiere tomar, con-
DOIGT: [II ne faut pas] mettre le doigt viénele dar". "Sólo tengo lo que he dado"
dans l'engrenage, "No hay que dejarse pi- (approx.}. "Manos que no dais ¿Qué espe-
llar los dedos". ráis?" (approx.). (Voir "Donnez...")
[II ne faut pas] mettre son doigt entre Si on te donne le cheval, ne lui regarde
l'arbre et l'écorce. [II ne faut pas] mettre pas les dents (yoir "Á cheval donne...").
son doigt (pu se mettre) entre le marteau et
l'enclume. "Entre el árbol y la corteza no DORMIR: La fortune vient en dormant.
metas la mano". "Entre dos muelas mola- Qui dort, diñe. "Quien duerme, engor-
res, nunca metas tus pulgares". "Entre da". "El sueño alimenta (ou engorda}".
padres y hermanos, no metas tus manos".
"Entre marido y mujer, nadie se debe DOUCEUR: Plus fait douceur que vio-
meter". lence. "Más vale maña que fuerza". "Mejor
es lamiendo que mordiendo".
DONNER: Á cheval donné, on ne regar-
de pas les dents. DOULEUR: Les grandes douleurs sont
Demandez et vous recevrez (pu et l'on muettes. "En las grandes desgracias faltan
vous donnera). (Voir DEMANDER) las lágrimas". "La procesión va por den-
Donner c'est donner; reprendre c'est tro".
voler. "Santa Rita, Rita, lo que se da no se L'homme est un apprenti, la douleur est
quita ". son maitre.
Donnez et vous recevrez. "Dad y recibi- Rien ne nous rend si grand qu'une
réis". (Voir "Qui ne donne ríen...") grande douleur (A. de Musset). Nada nos
II faut donner du temps au temps. engrandece como el sufrir.
II faut donner le bon exemple.
[II ne faut pas] donner de la confitura DOUTE: Dans le doute, abstiens-toi.
aux cochons. "Ante la duda, abstente". "En caso de du-
II vaut mieux donner que recevoir. "Más da, mejor abstenerse".
vale dar que recibir". Le doute profíte a l'accusé (latín: "In
La facón de donner vaut mieux que ce dubito pro reo"). "En caso de duda, a fa-
qu'on donne. vor del reo ".
La peur donne des ailes.
La plus belle filie du monde ne peut DROIT: La forcé prime le droit.
donner que ce qu'elíe a. Oü il n'y a ríen le roi perd ses droits.

Dú-DUE: Á chacun son dü. "A cada


cual lo suyo".
Chose promise, chose due. (Voir PRO-
METTRE)
EAU: Chat échaudé craint l'eau froide. ÉCRITURE: L'écriture est la science des
II ne faut pas (ou jamáis) diré: "Fontaine je ánes. La buena letra no es siempre señal de in-
ne boira! pas de ton eau". teligencia.
[II ne faut pas] jeter le bebé avec l'eau du
bain. EFFET: II n'y a pas d'effet sans cause. "No
Méfiez-vous de l'eau qui dort. II n'est pire hay efecto sin causa". "Cuando el río suena,
eau que l'eau qui dort. "No te fíes de las mos- agua ¡leva". "No hay arroyo sin fuente". "Por
quitas muertas". "Del agua mansa me libre el hilo se saca el ovillo". "Todo tiene su por-
Dios, que de la brava me libraré yo". (Voir qué". (Voir aussi "II n'y a pas de fuinée sans
"Dieu me garde de mes amis...", approx.~) feu")
On ne vit pas que d'amour et d'eau fraíche. Les mémes causes produisení les memes
On ne fait pas boire [de l'eau a] un áne qui effets.
n'a pas soif. (Voir "On ne saurait faire boire un On ne peut étre juge dans sa propre cause.
áne qui n'a pas soif) Petites causes, grands effets.
Pécher en eau trouble. On peche míeux en
eau trouble. "A río revuelto, ganancia de pes- ÉGAL: La raort nous rend tous égaux.
cadores". Marie-toi avec ton égal. (Voir MARIER)
Se noyer dans un verre d'eau. Nous sommes tous égaux devant Dieu.
Tant va la cruche a l'eau [qu'a la fin elle se Nous sommes tous égaux devant la mort.
casse]. Tous les hommes sont égaux devant la loi.
Tous les hommes sont égaux, maís certains
ÉCONOMIE: II n'y a pas de petites écono- le sont plus que d'autres.
mies. "Muchos pocos hacen un mucho". (Voir
aussi NOMBRE, RUISSEAU, SOU) ÉGLISE: Hors de 1'Église, point de salut.
"No hay salvación fuera de la Iglesia".
ÉCORCE: [II ne faut pas] mettre son doigt
entre l'arbre et I'écorce. ELEVER: Quiconque s'éleve sera abaissé et
[II ne faut pas[ presser l'orange et jeter quíconque s'abaisse sera elevé (Matth., 23, 12).
I'écorce. "El que se ensalzare será humillado, y el que
se humillare será ensalzado".
ÉCOUTER: Écouter et ne ríen diré. "Escu-
char y callar". "Dos buenos callos me han na- ÉLU: II y a beaucoup d'appelés et peu
cido: uno en la boca y otro en el oído". d'élus.
II faut savoir écouter.
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui EMBARQUER: II ne faut pas s'embarquer
I'eco u te. sans biscuit.

ÉCRIRE: Ce qui est écrit esí écrit. "Lo es- EMBRASSER: Qui trop embrasse, mal
crito, escrito está". "Cartas quedan". "Las pa- étreint. "Quien mucho abarca, poco aprieta".
labras se ¡as ¡leva el viento". "Muchos ajos en un mortero, mal los maja el
majadero". "Aprendiz de mucho, maestro de
ÉCRIT: Les écrits sont males; les paroles, nada". "El perrillo de muchas bodas, no come
femelles. (Voir le suivanf) en mlnguna por comer en ¡odas". (Voir "II ne
Les paroles s'envolent, les écrits restent. faut pas vouloir courir deux liévres á la fois)
36 Louís Combet y Julia Sevilla Muñoz

ENCLUME: [II ne faut pas] mettre son ENTENDRE: II n'est pire sourd que celui
doigt (ou se mettre) entre le marteau et l'enclu- qui ne veut pas entendre.
me. II ne faut pas croire tout ce que Ton entend
diré (ou tout ce que Ton dit; ou tout ce que les
ENDORMIR: [II ne faut pas] s'endormir sur gens disent, etc.).
le róti. Qui n'entend qu'une cloche (ou partie)
[II ne faut pas] s'endormir sur ses lauriers. n'eníend qu'un son.

ENFANT: II ne faut pas prendrc les enfants ENTRAIDER: II faut s'entraider. "Debe-
du bon Dieu pour des canards sauvages (fam.}. mos ayudarnos".
"No hay que confundir la gimnasia con la mag-
nesia (ou la velocidad con el tocino, ou d toci- ENTREPRENDRE: Point n'est besoin d'es-
no con la velocidad}". "No tiene nada que ver pérer pour entreprendre, ni de réussír pour per-
el culo con las témporas". (Voir TORCHON) sévérer.
II n'y a plus d'enfants, "Los niños de ahora
nacen sabiendo". ENTRER: On entre, on crie, et c'est la vie;
Les peres (ou Les parents) ont mangé les on crie, on sort, et c'est la mort.
raisins veris, et les dents des enfants en ont été
agacées. ENVIÉ: Mieux vaut faire envié que pitié.
Les promesses rendent les enfanís joyeux. "Más vale que nos tengan envidia que no lásti-
Peíits enfants, petits soucis; grands enfants, ma". "Más vale ser envidiado que compadeci-
grands soucis. "Hijos chicos, chicos dolorci- do".
llos; hijos mayores, grandes dolores".
ÉPÉE: Celuí qui se sert de (ou qui frap-
ENFER: L'cnfer (ou Le chemín de l'enfer) pera, ou qui frappe par) l'épée, périra par
est pavé de bonnes intentions. "El infierno está í'épée (Matth., 26,52). "Quien a hierro mata, a
lleno de buenas intenciones". hierro muere". "Perro que lobos mata lobos le
matan". "Donde las dan las toman [y callar es
ENGRENAGE: [II ne faut pas] mettre le bueno]". (Voir GLAIVE)
doigt dans l'engrenage. Le paradis est á Tambre des épées.

ENNEMI: Autant de serviteurs (ou valéis), ERREUR: Erreur ne fait pas compte (ou
autant d'ennemís. n'est pas compte). "Un error siempre se puede
Díeu me garde de mes amis; quaní a mes enmendar".
ennemis, je m'en charge. Erreur n'esí pas crime. (Voir le suivant)
Eníre nos ennemis, les plus á craindre sont L'erreur est humaine (latín: "Errare huma-
souvent les plus petits (La Fontaine, Le Lion et num est [sed persevare diabolicum]"}. "De
le Moucheron, II, 9). "No hay enemigo chico [los] hombres es [el] errar". "Errar es de
(ou pequeñó}[: el escarabajo al águila ensució hombres (ou humanos), rectificar es de sabios".
el nido]". "Hasta la hormiguilla tiene su coleri- "De hombres es errar, y de burros rebuznar
lla". (Voir "II faut se méfier d'un plus petit que (ou de bestias en el error perseverar)". (Voir
soi") aussi "Nul n'est inf'aillible". "Tout le monde
[II faut] faire un pont d'or a l'ennemi qui peut se tromper)
fuit. Venté au-dela des Pyrénées, erreur en dega.
Le meilleur ennemi est l'ennemi morí. "El
mejor enemigo, el enemigo muerto". ESPERER: On espere toujours. "La espe-
Le mieux est l'ennemi du bien. ranza es lo último que se pierde". (Voir
Mieux vaut un sage ennemi qu'un sot ami. "L'espoir fait vivre". "Tant qu'il y a de la
"Más vale enemigo discreto que amigo necio". vie...")
Point n'est besoin d'espérer pour entrepren-
ENNUI: Le travail éloigne de nous trois dre, ni de réussir pour persevérer (Guillaume le
grands maux: l'ennui, le vice et le besoin. Taciturne). No hay necesidad de la esperanza
Un jour l'ennui naquit de l'uniformité. para emprender, ni de conseguir el triunfo para
perseverar. "Por miedo de pájaros no dejes de
ENTENDEUR: A bon entendeur, salut. "A sembrar mijo".
buen entendedor, pocas palabras [bastan]". "Al
buen entendedor, con media palabra basta". ESPOIR: L'espoir fait vivre. "De esperanza
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue franjáis e d'aujourd'hid 37

se vive". esta vida".


On ne vit pas que d'espoír. "No se vive sólo On ne peut étre juge dans sa propre cause.
de esperanza". Trop poli pour étre honnéte.
Tañí qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.
ÉVÉQUE: Un chien regarde bien un évéque.
ESPRIT: Bienheureux les pauvres d'esprit.
Bíenheureux les simples d'esprit. EXACTITUDE: L'exactitude est la poli-
La lettre tue, mais l'esprit vívifie tesse des rois. La puntualidad es la cortesía de
L'amour aiguise l'esprit. los reyes.
Les grands esprits se rencontrent (piáis.}.
Los grandes Ingenios coinciden en los grandes EXAGÉRER: Exagérer n'est pas mentir.
pensamientos. Exagerar no es mentir. "Exagerar y mentir, por
[L'esprit est prompt mais] la chair est faible un mismo camino suelen ir" (approx.).
(Marc, 14, 38). "El espíritu está pronto, pero la Tout ce qui est exageré est insígnifíant
carne es débil". "Somos humanos". "No somos (Talleyrand). Todo lo exagerado es insigni-
de piedra". ficante.
L'esprit soufñe oü il veut (Jean, 3, S). "El
espíritu sopla donde quiere". EXCEPTION: II n'y a pas de regle sans ex-
L'esprit est toujours la dupe du cceur (La ception.
Rochefoucauld). Siempre el corazón engaña al L'exceptíon confirme la regle. "La excep-
espíritu. ción confirma la regla".
Petits esprits, petíts tracas. Las personas de
poco ingenio tienen preocupaciones mezquinas. EXCÉS: [II ne faut pas] pécher par excés de
Un esprit saín dans un corps saín. "Mente zéle. "No hay que ser más papista que el
sana en cuerpo sano" Papa".
[II ne faut pas] tomber d'un exces dans l'autre.
ÉTRE: [Celui] qui a été á la peine doit étre "Ni tanto ni tan calvo [que se le vean los
á l'honneur (ou mérite d'étre a l'honneur). sesos]". "Ni calvo ni con siete pelucas".
[Étre, Paire, etc.] comme le chien du L'exces en tout est un défaut. "Todos los
jardinier, qui ne mange pas les choux et em- extremos son malos". "Lo poco agrada, lo mu-
péche les autres d'en manger. cho enfada". "Todo lo demasiado enfada".
Étre et paraitre sont deux. "No es lo mismo (Voir "II faut fuir les extremes". "La satiété
ser que parecer". engendre le dégoüt")
Esí heureux qui croit l'étre. Mieux vaut pécher par exces que par dé-
II faut souffnr pour étre beau. faut. "Más vale pecar por caria de más que poi-
II faut toujours étre prét. caría de menos". "Más vale que sobre que no
[II ne faut pas] étre plus royaliste que le roí. que falte".
II ne fauí pas étre trop modeste.
II vaut mieux étre le premier dans son EXCESSIF: [Tout] ce qui esí excessif est
village que le second (ou le dernier) a Rome. insignifiant. Lo excesivo es insignificante. (Voir
La femme de César ne doit méme pas étre EXAGÉRER)
soupgonnée. La femme de César ne doit pas
seulement étre honnéte, elle doit aussi le pa- EXEMPLE: II faut donner le bon exemple.
raítre. II faut précher d'exemple. Es más eficaz el
Le vrai peut quelquefois n'étre pas vrai- ejemplo que la doctrina. "Hay que predicar con
semblable. el ejemplo". "Buen ejemplo y buenas razones
Mieux vaut étre cocu qu'aveugle. avasallan los corazones".
Mieux vaut Stre que paraítre. "Más vale
ser[lo] que parecer [lo]11. EXPÉRIENCE: L'expérience (ou L'habí-
Mieux vaut étre seul que mal accompagné, tude; ou La pratique) rend maítre.
On ne peut étre á la fenétre et se regarder L'expérience rend sage. "De los escarmen-
passer dans la rué. tados nacen los avisados". "La experiencia (ou
On ne peut étre á la fois au four et au mou- La veteranía) es un grado". (Voir " Chat
lin. échaudé...")
On ne peut étre [á la fois] juge et partís. L'expérience est mere de la science. "La
On ne peut pas étre et avoir été. "Los años experiencia es madre de la ciencia". (Voir FOR-
no pasan en balde". "No se puede tener iodo en GERON. Égalemení "L'hahitude rend maítre")
3S Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

EXTREME: II faut fuir les extremes. "Todos la virtud". (Voir "L'exces en tout est un
los extremos son malos". "En el medio está défaut". "II faut s'en teñir au juste milieu". "La
vertu est dans le juste milieu")
Les extremes se touchent. "Los extremos se
tocan ".
FACILE: II est facile de critíquer. (Voir "La Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce
critique est aisée...") que je fais (Mallh., 23, 3) "Haz lo que bien te
Tout n'est pas facile. II ne faut pas croíre digo, y no lo que mal hago". "El fraile predi-
que tout est facile. "No todo el monte es oréga- caba que no se debía hurtar, y él tenía en el
no". capillo el ánsar".
II n'est jamáis trop tard pour bien faire.
FAQON: La fagon de donner vaut mieux "Nunca es tarde para el bien".
que ce qu'on donne (Corneille, Le Menteur). Laissez faire, laissez passer. (Voir LAISSER)
"En la manera de dar hay más que en lo que Maríez-vous, vous faites bien... (Voir
se da". "Don zaherido no es agradecido". MARIER)
On ne fait ríen pour rien. "Nadie hace nada
FAIBLE: [L'esprit est prompt mais] la por nada". (Voir "L'intérét est le mobile de
chair est faible. nos actes")
Les faibles paíent pour les forts. Ce sont On ne peut pas tout faire á la fois. "No se
toujours les faibles qui paient. "Siempre pagan puede hacer todo a la vez". "Quien mucho
justos por pecadores". "Siempre le toca pagar abarca, poco aprieta ".
al más débil (ou a los más débiles}". "En la On ne sait pas (ou Nul ne sait) de quoi de-
barba del necio aprenden todos a rapar". (Voir main sera fait. (Voir SAVOIR)
"[Parfois ou Souvent] les innocents paient pour Qui fait ce qu'il peut, fait ce qu'il doit.
les coupables") "Quien hace lo que puede no está obligado a
más".
FAIM: II faut se lever de table avec la
faíra. FALLOIR: II faut ce qu'il faut. "Lo que
La faim aiguise l'esprit. "El hambre agudi- haya que hacer, se hará". "Si hay que hacerlo,
za (ou despierta) el ingenio". "Más discurre un se hace".
hambriento que cien letrados". "Más el hambre
enseña que diez maestros de escuela". FAMILIARITÉ: La familiarité engendre le
La faím fait sortir (ou chasse) le Icmp du mépris. Trop de familiarité engendre le mépris.
bois (ou de son trou; ou du trou). "Lobo "La familiaridad engendra (ou es causa de) el
hambriento, no tiene asiento". "El hambre echa menosprecio". "Nadie es profeta en su tierra".
al lobo del monte". "El hambre hace salir al (Voir CONFIANZA)
lobo de su madriguera".
FATIGUER: On se fatigue (ou se lasse) des
PAIRE: Bien faire et laisser diré. "Haz bien meilleures choses.
y no mires a quién". (Voir "Faís ce que dois...")
Chose commencée est á moitié terminée (ou FAUTE: Peché (ou Faute) avoué(e) est á
a moitié faite). moitié pardonné(e).
Ce qui est fait est fait. "Lo hecho, hecho Plutót la faute que le scandale. "Más vale el
está". "A lo hecho, pecho". pecado que el escándalo".
Faire et diré sont deux. "Una cosa es pre-
dicar y otra es dar trigo". "Del dicho al hecho FAVEUR: Plus haute est la faveur et plus
hay gran (ou mucho) trecho". prompte (ou rude) est la chute. "Cuanto más
Fais ce que dois, advienne que pourra. "Haz alto se sube, más dura será la caída". "A gran
lo que debes, pase lo que pase ci-dessus". (Voir salto gran quebranto". "A gran subida, gran
"Bien faire et laisser diré") descendida (ou caída}". (Voir TOMBER: "Plus
40 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

on tombe...") FER: [C'est] le pot de terre et (ou contre) le


pot de fer.
FEMME: Bats ta femme chaqué soir; si tu [II faut toujours] avoir deux fers au feu.
ne sais pas pourquoi, elle le sait. "Siempre que "Siempre hay que tener harina en la despensa ".
llegues a tu casa, pégale a tu mujer. Tú no sa- (Voir "Un homme averti...")
brás por qué le pegas, [pero] ella sí". II fauí batiré le fer pendant (ou tant) qu'il
Cherchez la femme. "Buscad a la mujer". est chaud. "Al hierro candente, batir de repelí'
"Asunto de faldas". "Faldas hay de por medio". te". "Cuando está el hierro encendido ha de ser
"¿Quién es ella?". "Detrás de todo gran batido". "Las cosas, en caliente".
hombre hay [siempre] una gran mujer".
[Ciel pommelé.,] femme fardée, n'est pas de FÉTE: Ce n'est pas tous les jours féte (ou
longue durée. dimanche). Ce n'est pas toujours féte.
Ce que femme veut, Dieu le veut. "Lo que II n'est pas de fete sans lendemain. "No hay
mujer quiere, Dios lo quiere". "Lo que mujer boda sin tornaboda".
desea, Dios lo ampara". "Las mujeres siempre La féte (ou La riviére) passée, le sainí
se salen con la suya". "Si tu mujer te pide que oublié. Passée la féte, passé le saint. "El río pa-
te tires de un tajo, pide a Dios que sea bajo". sado, el santo olvidado". "Sólo nos acordamos
Comme la plume au vent, fernme est vo- de Santa Bárbara cuando truena".
lage. (Voir aussi "Souvent femme varié")
La femme d'autrui est toujours la plus belle. FEU: [II faut] faire feu qui dure (d'aprés
Siempre lo ajeno nos parece mejor. (Voir "On Racine, Les Plaideurs). (Voir "II ne faut pas
désire toujours le fruit défendu") brüler la chandelle par les deux bouts")
La femme de César ne doit méme pas étre [II faut savoir] faire la part du feu. Hay que
soupgonnée (Jules César). La femme de César saber sacrificar lo que no es esencial.
ne doít pas seulemení étre honnéte, elle doit [II faut toujours] avoir deux fers au feu.
aussi le paraitre (Jules César). "A la mujer del II ne faut pas jouer avec le feu. "No hay que
César no le basta con ser honrada, sino que, jugar con el fuego". "Quien juega con fuego,
además, tiene que parecería". se quema". "Quien (ou el que} ama el peligro,
La femme qu'on aime est íoujours la plus perecerá en él". (Voir FROTTER)
belle. "Quien feo ama, hermoso le parece". II n'y a pas de fumée sans feu.
Les horarnes gagnent l'argent et les femmes
le conserven!. FILLE: Choix de roí, fils et filie.
Qui a deux fernmes, perd son ame; qu¡ a Maríe ton fils quand tu vendrás et ta filie
deux maisons, perd la raison. "Ni casa en dos quand tu pourras.
lugares, ni paja en dos pajares". "No se puede La plus belle filie du monde ne peut donner
querer a dos mujeres a la vez y no estar loco". que ce qu'elle a. "De donde no hay no se pue-
Souvent femme varie[, bien fol est qui s'y de sacar". "Nadie puede dar más de lo que tie-
fie] (Attrib. a Francois ICI). "Tanto la mujer ne". (Voir "Les cniens ne font pas de chats. "II
varía que es loco el que en ella fía". "Mujeres ne faut pas demander l'impossible". "[II ne faut
y fortuna, mudables como la luna". "No creas a pas] demander la lime". "[II ne faut pas] de-
hembra ninguna, que tan presto se mudan co- mander le mouton a cinq paites". "On ne peut
mo la luna". pas tírer des pets d'un áne mort")
Tu ne convoiteras pas la femme d'auírui
(Exode, 19, 17). "No desearás la mujer de tu FILS: Á pére avare, fils prodigue.
prójimo ". Chacun est fils de ses ceuvres. "Cada uno es
hijo de sus obras".
PENETRE: [II ne faut pas] jeíer bien son Choix de roí, fils et filie. Acierto de rey,
argent par les fenétres. hijo e hija (ou varón y hembra).
On ne peut étre a la fenetre et se regarder Maríe ton fils quand tu voudras et ta filie
passer dans la rué (Alain). "No se puede repi- quand tu pourras. "Casa a tu hija como pudie-
car y andar (ou estar) en la procesión". "No se res, y a tu hijo como quisieres".
puede estar en misa (ou en la procesión] y Tel pére, tel fíls.
repicando". "Leer y comer, no puede ser".
(Voir "On ne peut pas faire deux dioses a la FIN: En toute chose íl faut considerer la fin.
fois". "On ne peut pas étre au four et au La fin couronne Tceuvre (latín: "Finís
moulin") coronal opus"}. "El fin corona la obra".
La fin est le plus difficiJe. "Empezar es fá-
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue francaise d'aujourd'hui 41

cu, terminar es difícil". FOT: II n'y a que la foi qui sauve. "Sólo la
La fin justifie les moyens. "El fin justifica fe nos salva".
los medios". (Voir RÉSULTAT) La foi fait des mlracles. "La fe obra (ou
Les meilleures dioses ont une fin. (Voir hace) milagros". (Voir "La foi transporte les
aussi "Tout a une fin"). montagnes")
Qui veut la fin veut les moyens. "Quien La foi n'est rien sans les ceuvres. La foi
quiere el fin pone los medios". sans les ceuvres est morte en elle-méme. "La fe
Tout a une fin. "Todo tiene fin en este mun- sin obras no vale nada".
do". "Todo tiene su fin". "Todo tiene un final". La foi qui n'agit poínt, est-ce une foi sin-
cere? (Ráeme, Athalie). (Voir le précédenf)
FINIR: En France tout finit par des chan- La foi transporte (ou souleve) les montagnes
sons. En Francia, aun los asuntos más graves (Matth., 17, 20). "La fe mueve montañas". (Voir
terminan por canciones. ci-dessus "La foi fait des miracles")
On finit Loujours par trouver son maitre.
On n'a jamáis finí d'apprendre. On apprend FOIN: [II ne faut pas] chercher une aiguille
a tout age (ou tous les jours; ou sans cesse). dans une botte de foin.
"Nunca se termina de aprender". "Nunca (ou Quand le foin manque au ratelier, les che-
No} te acostarás sin saber una cosas más". vaux se battent. "Donde no hay harina, todo es
"Cada día se sabe una cosa más". "Para mohína (ou todo se vuelve tremolina".
aprender, nunca es tarde". "Muriendo y apren-
diendo". FOIS: A la septíéme fois les murailles tom-
Quand c'est finí c.a recommence (fam.} "Es berent (Jos., 6, 20; Hébr., I I , 30; V. Hugo, Les
el cuento de nunca acabar". Chátiments}. Hay que ser perseverante. "A la
Tout est bien qui finit bien (latín: "Si finís tercera, va la vencida".
bonum est, totum bonum est"}. "Bien está lo Celui quí se laisse tromper une fois est un
que bien acaba". malheureux; celui qui se laisse tromper deux
Tout finit par arriver. (Voir ARRIVER: "Tout fois est un imbécile. El que se deja engañar
arríve") una vez es un infeliz; es que se deja engañar
Tout finií par se savoir. (Voir SAVOIR: "Tout dos veces es un imbécil. "El hombre es el único
se saií"). animal que tropieza dos veces en la misma pie-
Tout finit toujours par s'arranger. Les dra" (approx.*).
choses finíssent toujours pas s'arranger. "No II faut pardonner une fois mais pas deux.
hay mal que cien años dure". "Todo tiene arre- "Al que yerra, perdónale una vez, mas no des-
glo, menos la muerte". "Las aguas siempre pués". "Una y no más, Santo Tomás".
vuelven a su cauce". [II faut] tourner sept fois la langue dans la
bouche avant de parler. Antes de hablar, mira
FLACÓN: Qu'importe le ñacon pourvu bien lo que vas a decir. "No te alargues a
qu'on aít l'ivresse (Alfred de Musset), "No hablar, sin que preceda el pensar". "Antes de
importa el recipiente, sino el contenido". "El hablar, pensar". "Antes de hablar, un padre-
hábito no hace al monje" (approx.}. nuestro rezar". "Antes de hablar, cuenta hasta
diez".
FLATTEUR: Tout flatteur vit aux dépens de II ne faut pas (ou On ne doit pas) se laisser
celui qui l'écouíe. (La Fontaine, Le Corbeau et tromper deux fois. "No te dejes engañar dos
le Renard, I, 2). Todo halagador vive a expen- veces".
sas de quien le escucha. Le juste peche sept fois et se releve.
On ne meurt qu'une fois. "Sólo se vive una
FLEUVE: Les fleuves ne remontent pas á vez".
leur source. "Todos los ríos van al mar". On ne peut pas faire deux choses á la fois.
Les vertus se perdent dans Tintérét comme (Voir aussi PENETRE, FOUR).
les fleuves dans la mer. On ne se baigne pas deux fois dans le
On ne se baigne pas deux fois dans le méme fleuve (Héraclite). "No se baña uno dos
merne fleuve. veces en el mismo río".
On ne vit qu'une fois. (Voir "On n'a qu'une
FLÜTE: Ce qui vient par la ñute s'en va par vie")
le tambour. "Los dineros del sacristán, cantan- Qui donne tóí donne deux fois. "Quien da
do se vienen y cantando se van". "Lo que fácil primero, da dos veces".
viene pronto se va". (Voir "Bien mal acquis...") Une fois n'est pas coutume. "Una no es nin-
42 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

guna". (Voir HIRONDELLE) Vous chantiez, j'en suis fort aise:.. (Voir
Vingt fois sur le métier remetíez votre CHANTER)
ouvrage (Boileau, L'Art poétique}. "El que la
sigue, la consigue". "El que la sigue, la mala FORTUNE: Chacun est artisan de sa fortu-
[y el que no, la desbarata]". "A la tercera va la ne.
vencida" (approx.} [II faut faire] contre mauvaise fortune bon
cceur. "Hay que hacer de tripas corazón". "A
FOLIE: La folie est contagieuse. "La locura mal tiempo buena cara".
es contagiosa". La fortune sourit aux audacieux. "La fortuna
On faít des folies á touí age. "A la vejez, sonríe (ou ayuda} a los audaces". "A los
viruelas". osados favorece la fortuna". "Al hombre osado,
la fortuna le da la mano". (Voir RISQUER: "Qui
FONTAINE: U ne faut pas (ou jamáis) diré: ne risque ríen n'a rien")
'Fontaine, je ne boirai pas de ton eau'. "Nadie La fortune vient en dormant. "Unos hacen
diga (ou Nadie puede decir, ou No di-gas}: 'De con estrella y oíros nacen estrellados". "Al-^
esta agua no beberé[, por muy turbia que esté- ganos nacen de pie". "Que Dios te dé suerte en
]'". "Nunca (ou No) digas :'De este agua no la vida, que de nada te sirve el saber". "Donde
beberé', que la vida es viaje largo y aprieta menos se piensa salta la liebre".
mucho la sed". "Nunca (ou No} digas: 'De este
agua no beberé' ni 'Este cura no es mi FOU: Á chaqué fou sa marotte (ou sa
padre1". (Voir JURER) manie). "Cada loco con su tema".
Dieu (ou Júpiter; ou Zeus) rend fou celui
FORCÉ: Contre la forcé, pas de résistance. qu'íl veut perdre.
"A la fuerza ahorcan". Est bien fou de cerveau, qui prétend
II faut montrer sa forcé pour n'avoir pas a contenter tout le monde et son pére (La
s'en servir. (Voir PUISSANCE) Fontaíne, Le Meiinier, son Fils et l'Áne, III, 1).
La forcé prime le droit. "Do fuerza viene, "No se puede contentar a todo el mundo". (Voir
derecho se pierde". "Por la fuerza todo se con- "On ne peuí plaire á tout le monde")
sigue". "No hay mejor (ou tal) razón que la del Le fou en sait plus chez lui que le sage chez
palo (ou que la del bastón}". (Voir "La raison autrui. "Más sabe el loco en su casa que el
du plus fort...") cuerdo en la ajena".
La propagando (ou La publicité) esí la forcé On est toujours le fou de quelqu'un. Siem-
du commerce. pre estamos locos para alguien.
L'union fait la forcé. On trouve toujours un plus fou que soi. Un
Patíence et longueur de temps font plus que loco siempre encuentra a otro más loco.
forcé et que rage. Plus on est de fous, plus on rit. Cuanto más
locos, más regocijo.
FORGERON: C'est en forgeant qu'on
devient forgeron. "El uso hace al maestro". FOUR: On ne peut étre á la fois au four et
"Machacando machacando, el hierro va afi- au moulin. "No se puede repicar y [andar] en
nando". "Machacando se aprende el oficio". la procesión". "No se puede estar al plato y a
"Haciendo y deshaciendo, se va aprendiendo". las tajadas". "Dormir y guardar las eras, no
"Errando y errando, se va acertando". "Usan- hay manera". (Voir "On ne peut pas faire deux
za hace maestranza". "Practicando se apren- dioses á la fois")
de". "Coser bien requiere muchas puntadas".
(Voir "L'expérience est mere de la scíence". FRAPPER: Celui qui se sert de (ou qui
"L'habitude rend maitre") frappera, ou qui frappe) par l'épée, périra par
í'épée.
FORT: La raison du plus forí est toujours Frappez et on vous ouvrira (Matth., 7, 7).
la meilleure. "Llamad y se os abrirá". "A! que llama, se
L'amour est plus fort que la morí. abrirá".
Les faíbles paient pour les forts. Si l'on vous frappe sur la joue droíte,
On trouve toujours un plus fort que soi. tendez la joue gauche.
"Siempre hallamos la horma de nuestro zapa-
to". "Mucho corre la liebre, pero más el galgo, FRÉQUENTER: Dis-moi qui tu fréquentes
pues la prende". (Voir "On finit toujours par (ou tu hantes) et je te dirai qui tu es. (Voir
trouver son maitre". Égalemení CHAUSSURE) DIRÉ)
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 43

FRIPON: Á fripon, fripon et demi. "A gra- FRUIT: C'est au fruit qu'on connait l'arbre
nuja, granuja y medio". "A bribón, bribón y (Matth., 12, 33). On juge l'arbre a ses fruits.
medio". (Voir MALIN. Égaletnent "Á bon "El árbol por los frutos se conoce". (Voir "Nos
chat...". "Quand on mange avec le diable...") actes nous suivent". "C'est au pied du muí*...11.
"Á l'ceuvre...'1)
FR01D-E; Chat échaudé craint l'eau froide. On désire toujours le fruit défendu. "Siem-
[II ne faut pas] souffler le chaud et le froid. pre se desea la fruta prohibida". La fruta del
La vengeance est un plat qui se mange cercado (ou del corral} ajeno es la más sabro-
froid. sa". "El fruto más sabroso es el fruto prohibi-
MaJns froides, cceur chaud. do". "Fruta prohibida, fruta apetecida". "Todo
lo bueno: o es pecado o engorda".
FROTTER: Qui s'y frotte, s'y pique. "El
que juega con Juego, se quema". (Voir "II ne FUMEE: II n'y a pas de fumée sans feu.
faut pas jouer avec le feu") "No hay humo sin fuego". "Donde humo sale,
Un áne frotíe (ou gratte) l'áne (ou l'autre). fuego hay". "Donde fuego se hace, humo sale".
"Por el humo se sabe dónde está el fuego".
(Voir aussi "II n'y a pas d'effet sans cause")
GAGNER: Ce n'est pas a tous les coups mientras no hagan...".
qu'on gagne.
On hasarde (ou On risque) de perdre en GLAIVE: Ceux qui prennent le glaive péri-
voulant trop (ou tout) gagner. (Voir HASAR- ront par le glaíve. (Voir ÉPÉE)
DER).
[Parfois] quí perd gagne. (Voir PERORE) GL01RE: Á vaincre sans péril on triomphe
Tu gagneras ton paín á la sueur de ton sans gloire.
front.
GOURMAND: Le gourmand creuse sa
GARDER: [II faut] garder une poire pour la tombe avec ses dents. "De grandes cenas están
soif. las sepulturas llenas". "Comer y arder".

GENDARME: La crainte (ou La peur) [du GOÚT: Chacun son goüt. En fait de goüts,
gendarme] est le commencement de la sagesse. point de dispute. "Sobre gustos no hay nada
escrito". "Sobre gustos no hay disputa". "Para
GENE: Á la gene [il n'y a] point de plaisir gustos se hicieron los colores".
(fam.) Solamente se está a gusto cuando no hay Des goüts eí des couleurs [il n'en faut point
que hacer cumplidos. "Entre amigos y solda- parler]. "Sobre gustos y colores no han escrito
dos, cumplimientos son excusados", los autores".
Tous les goüts sont dans la natura. "Por eso
GENIE: Le génie n'est qu'une grande apti- se come toda la vaca, porque uno quiere pierna
tucíe a la patience (Georges-Louis de Bouffon) y otro espalda". (Voir les précédents)
"Con paciencia se gana el cielo" (approx.).
GOUTTE: C'est la derniére goutte qui fait
GENS: II ne faut pas juger les gens sur les déborder le vase. [C'est] la goutte qui fait
apparences (ou sur la mine). Garde-toí, tant que déborder le vase. "Es la gota que colmó el
tu vivías, de juger les gens sur la mine (La vaso".
Poníame, Le Cocher, le Chat et le Souriceau,
VI, 5). "No hay que juzgar a la gente (ou a GOUVERNEMENT: Toute natíon a le
nadie) por las apariencias". (Voir "II ne faut gouvernement qu'elle mente.
pas se fier aux apparences")
II y a des gens qui attirent le malheur. "A GOUVERNER: Gouvemer c'est prévoir.
perro flaco, todo son pulgas". "Al desdichado, "Gobernar es prever".
las puercas le paren perros". "Al desdichado,
en la sal le nacen gusanos". "Si pongo un cir- GRAND: Les petits pátissent des sottises
co, me crecen los enanos". "Al desdichado, po- des grands.
co le vale ser esforzado". "El que para pobre
está alistado, le da Igual comer que estar pa- GRATTER: Chacun se gratte oü c.a lui dé-
rado". mange (fain.). "Cada uno se rasca donde le
Les gens (ou Les peuples) heureux n'ont pica (ou le come}". "Al que le pique, que se
pas d'histoire. Las personas (ou Los pueblos) rasque".
felices no tienen historia. (Voir BONHEUR) Trop gratter cuit, trop parler nuit. "Quien
On ne peuí pas empecher les gens de parler mucho habla, mucho yerra". "El mucho hablar
(ou de diré du mal). "Digan, que de Dios dije- nuece, y el mucho rascar escuece". "Can que
ron ". "Si dicen, que digan (ou 'dizan '}; mucho lame, saca sangre". "Por la boca muere
46 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

el pez". "El que dice lo que no debe, oye lo que gallina, come sardina". "Cuando no hay lomo
no quiere" (approx.}. (Voir "[II ne faut pas] (ancíennement solomo), de todo como". "Bue-
avoir la laugue trop longue") nos son barbos cuando no hay truchas a ma-
no". "Caminante cansado, subirá en asno si no
GRENOUILLE: Faíre comme la grenouílle encuentra caballo". "Aprieta, bacalao, que está
quí veut se faire aussi grosse que le bceuf. "Imi- caro el 'pescao'" (fam.).
tar la rana que aspira a igualarse al buey".
[C'est comme] les grenouilles qui deman- GUÉ: On ne change pas d'attelage (ou de
den! un roí (La Fontaine, Les Grenouilles qui cheval) au milíeu du gué.
demande un roí, III, 4). "Es como las ranas que
piden rey". GUÉRIR: Mieux vaut prevenir que guérir.

GRIVE: Faute de griyes on mange des mer- GUERRE: A la guerre comme á la guerre.
les. "A falta de pan, buenas son tortas". "A "La guerra es la guerra". "En el amor y la
falta de faisán, buenos son rábanos". "A falta guerra, todo vale".
de capón, pan y cebollón". "A falla de gallina, [Que celuí qui] veut la paix prepare la
bueno es caldo de habas". "El que no come guerre.
HABTT: L'habit ne fait pas le moine. "El jours). "[La] mala hierba nunca muere". "Bicho
hábito no hace al monje". "Aunque la mona se malo nunca (ou tarde] muere". "A caballo
vista de seda, mona se queda". "La mona es maldito el pelo le luce".
siempre mona, aunque la vistan de real perso-
na". "Puerco es el puerco al cabo, aunque se HEURE: Apres l'heure ce n'est plus I'heure.
arranque el rabo". "Te conozco, bacalao, aun- "Llegar casi a tiempo es llegar tarde".
que vengas 'disfrazao'". (Voir "Les appa- [II ne faut pas] chercher mid¡ a quartorze
rences son trompeuses") heures.
L'habit fait le moine (pu l'homme)" (piáis.']. II n'y a pas d'heure pour les braves. "El
"El hábito hace al monje". "Compon el sapillo, héroe no mide los obstáculos (ou no repara en
parecerá bonillo". obstáculos)".
Nul ne connait l'heure de sa morí. "Nadie
HABITUDE: L'habitude est une seconde conoce la hora de su muerte". "Nadie sabe
nature. "La costumbre es otra naturaleza". cuándo le llegará su hora". "Nadie sabe el día
L'habitude (pu La pratique; ou L'expé- ni la hora".
rience) rend maitre. "El uso hace al maestro". Nul ne sait quand son heure viendra. (Voir
(Voir FORGERON. Egalement "L'expérience est le précédent)
mere de la science")
Les mauvaises habitudes sont difficiles á HEUREUX: Est heureux qui croit I'étre. Es
perdre. Cuesta perder las malas costumbres (ou dichoso quien cree serlo.
los malos hábitos}. II faut toujours s'estímer heureux. Siempre
Les mauvaises habitudes sonl vite prises. hay que considerarse dichoso.
"Los malos hábitos se adquieren enseguida (ou II n'est pire misére qu'un souvenir heureux
rápido)", "Lo malo se aprende enseguida y lo dans le temps de malheur.
hermoso nos cuesta la vida". II n'y a pas d'amour heureux.
Les gens (ou Les peuples) heureux n'ont
HANTER: Dis-moi qui tu hantes (ou tu pas d'histoire.
fréquentes) et je te dirai qui tu es. (Voir DIRÉ) Malheureux au jeu, heureux en amour (ou
inversement).
HASARDER: On hasarde (ou On risque) de Pour vivre heureux, vivons caches. "Si
perdre en voulant írop (ou tout) gagner. "La quieres ser feliz, vive ignorado". "En sociedad,
avaricia rompe el saco". "El que todo lo quiere, no demuestres (ou muestres] [tu] habilidad".
todo lo pierde". (Voir "L'avarice perd tout.,.")
HIRONDELLE: Une hirondelle ne fait pas
HÁTE: Trop de háte nuit. "Las prisas nunca le printemps. "Una golondrina no hace vera-
son buenas". (Voir ALLER; "Qui va douce- no". "Ni un dedo hace mano (ou Ni una flor
ment...". Egalement MONTURE, PIANO.) hace ramo], ni una golondrina [hace] verano".
"Ni una sola golondrina hace verano, ni una
HÁTER: Háte-toi lentemeut. "Cuanto más sola virtud bienaventurado". "Una flor no hace
deprisa más despacio". (Voir le précédent. abril, sino mil y mil". (Voir "Une foís n'est pas
Egalement ALLER: "Qui va doucement,..") coutume")

HERBÉ: [II ne faut pas] manger son ble en HISTOIRE: Les gens (ou Les peuples) heu-
herbé. reux n'ont pas d'histoire.
Mauvaise herbé ne meurt pas (ou croit tou- L'histoire est un perpétuel recommence-
Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

mení. "La historia se repite. La historia es un On prend les bétes par les cornes et les
constante volver a empezar". hommes par la parole.
Paix sur la terre aux hommes de bonne
volonté.
HOMME: Chaqué hornme a son prix. "To- Tous les hommes sont égaux devant la loi.
do hombre tiene su precio". "Todos tenemos un "Todos los hombres son iguales ante la ley".
precio". (Voir "On peut tout acheter en y Tous les hommes sont égaux, mais certains
mettant le prix") le sont plus que d'autres. "Todos los hombres
II faut prendre les nomines comme ils soní. son iguales, pero algunos mus iguales que
(Voir "II faut prendre les choses comme elles otros".
sont") Tuez un homme, vous étes un assassin;
II n'est pas bon que rhomme soit seul tuez-en mille, vous étes un héros; tuez-les tous,
(Genése, 2, 18). "No es bueno que el hombre vous étes un Dieu. Matad a un hombre, seréis
esté solo". "El buey suelto bien se lame" (le un asesino; matad a miles, seréis un hérce; ma-
contraire] tad a todos, seréis un Dios.
II n'y a pas de grand nomine pour son valet Un homme avertí en vaut deux. "Hombre
de chambre. No hay gran hombre para su ayu- prevenido (ou precavido} vale por dos". "Más
da de cámara. vale medir y remedir que cortar y arrepentir".
Je suís homme et ríen de ce qui est humain (Voir aussi "[II faut toujours] avoir deux fers
ne m'est étranger (Térence). Soy hombre y na- au feu")
da humano me es ajeno. Un homme de caractére a rarement bon ca-
L'habit ne fait pas le moine. ractére. "Un hombre de carácter, mal carác-
L'homme cherche toujours son intérét. ter".
(Voir "L'intérét est le mobile de nos actes). Un homme en vaut un autre. "De hombre a
L'homme est la mesure de tout (ou de toute hombre no va nada".' "Para un majo nunca fal-
chose). "El hombre es la medida de todo". ta otro".
L'homme est un animal politique (Áristoié).
El hombre es un animal político. HONNEUR: Á tout seigneur, tout honneur.
L'homme est un apprenti, la douleur est son [Celui] qui a été a la peine doit étre a
maitre (A. de Musset). El hombre es un apren- 1'honneur (ou mente d'étre á I'honneur)..
diz y el dolor su maestro. "El peligro y la L'honneur se lave dans le sang. "La honra
adversidad son la mejor universidad". "Penas, en sangre se lava ".
si no matan, ayudan a morir". Sans argeut, I'honneur n'est qu'une mala-
L'homme est un loup pour rhomme (latín: die,
"Homo homini lupus"}. "El hombre es un lobo Tout est perdu sauf I'honneur. "Todo está
para el hombre". "Cuanto más conozco a los perdido (ou se ha perdido), menos el honor".
hombres, más quiero a mi perro" (approx.)
L'homme ne vit pas seulement de pain HONNIR: Honni soit qui mal y pense!
(Matth., 4, 4). "No sólo de pan vive el "¡Malhaya quien piense mal!". "Dios nos libre
hombre". de pensar mal".
L'homme propose et Dieu dispose. "El
hombre propone y Dios dispone [y la mujer lo HONORER: Honore ton pére et ta mere.
descompone]".
L'homme qui se noie s'accroche a tout. "En HUMAIN: C'est humain. (Voir "La nature
el peligro el hombre se agarra a un clavo ar- humaine ne changera jamáis")
diendo ". Je suis homme et ríen de ce qui est humain
Le rire est le propre de rhomme. ne m'est étranger.
Le style, c'est 1'hornme méme. L'erreur est humaine.
Le vin réjouit le cosur de l'homme.
Les horornes gagnent l'argent et les femmes HURLER: II faut hurlcr avec les loups. II
le conservent. "Los hombres ganan la hacienda faut [savoír] hurler avec les loups.
y las mujeres la conservan". On apprend á hurler avec les loups.
TDÉE: Cheveux longs, idees courtes. la bonne. "La primera impresión es la que vale
(ou cuenta}"- (Voir "Le premier mouvement est
IGNORANCE: Plus on apprend, plus on toujours le bon").
connaít son ignorance. "Cuanto más se estudia,
menos se sabe". "Sólo sé que no sé nada". IMPRÉVU: II faut faire la part de l'im-
prévu. "Donde menos se piensa, salta la lie-
IMBÉCILE: Cerní quí se laísse tromper une bre".
fois est un malheureux; celui qui se laisse
tromper deux fois est un imbécile. INDISPENSABLE: Nul n'est indispensa-
II n'y a que les imbéciles (011 les sots) qui ble. "Nadie es indispensable". "A rey muerto,
ne changent jamáis d'avis. Seule les imbéciles rey puesto". "De imprescindibles (ou indispen-
(ou les sots) ne changent pas (ou jamáis) sables'} están las sepulturas llenas". "Cuando
d'avis, "Rectificar es de sabios". "Dudar es de murió el gran Peralta, se vio que no hacía fal-
sabios". (Voir aussi "II est absurde de ne chan- ta". (Voir CLOU)
ger jamáis d'avis")
Le nombre des imbéciles (ou des sots) est INFAILLIBLE: Nul (ou Personne) n'est in-
infini. faíllible. "Nadie es infalible". (Voir aussi
"L'erreur est humaine". "Tout le monde peut
IMPOSSIBLE: Á cceur vaillant, ríen d'im- se tromper")
possible.
A rimpossible nul n'esí tenu. "Ante lo INGRAT: Le monde est plein (ou rempli)
imposible, no hay nada que hacer". "Nadie está d'ingrats.
obligado a hacer más de lo que puede (ou de
lo que sabe}. "Lo que no se puede, no se puede INGRATITUDE: L'ingratitude est un vilain
y, además, es imposible". "Quien dice lo que défaut. "El que no es agradecido no es bien na-
sabe, da lo que tiene y hace lo que puede, no cido". "Es de bien nacido ser agradecido".
está obligado a más".
Á qui venge son pére il n'est ríen d'impos- INJUSTICE: Je préfére une injustice á un
sible. désordre (Grethe). "Antes la injusticia que el
II ne faut pas demander (ou tenter) l'im- desorden".
possible. "No hay que pedir imposibles". "No
hay que pedir peras al olmo". "Pedir a los INNOCENT: Aux ¡nnocents, les maíns plei-
hombres veras es pedir al olmo peras". (Voir nes (Souvent ¿ron.*). "Todos los tontos tienen
"Les chiens ne font pas de chats". "La plus suerte". "A todos los tontos [y a los pastores] se
belle filie du monde...". "[II ne faut pas] les aparece la Virgen".
demander la lune". "[II ne faut pas] demander [Parfbis ou Souvent] les innocents paient
le mouton á cinq pattes". "On ne peut pas tirer pour les coupables. "¡Muchas veces] pagan jus-
des pets d'un áne mort") tos por pecadores". "Juegan los burros, y pa-
Impossible n'est pas francaís. 11 n'y a ríen gan los arrieros". "Paga el puerco lo que hizo
d'impossible. A creur vaillaní ríen d'impossible. el perro". "Por culpa de la bestia mataron al
"No hay nada imposible". "No hay imposi- obispo". (Voir "Les faibles paient pour les
bles", "Querer es poder". forts")
L'accusé est presume innocent.
1MPRESSION: La premiére impression est
la bonne. C'est la premiére impression qui est INTELLIGENT: Les plus intelligents sont
50 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

[scmvení; ou parfois] ¡es plus bétes (fam.'). "No actos. "Por dinero baila el perro [, y por pan
hay que pasarse de listo". si se lo dan]". "Por el interés, te quiero
Andrés".
INTENTION: L'enfer (ou Le chemin de L'intérét mene le monde. "El dinero mueve el
Tenfer) est pavé de bonnes intentíons. mundo". (Voir le précédenf)
L'intention vaut I'acíion. "Con la intención Les vertus se perdent dans 1'Íntéréí comme
basta". "Lo que cuenta es la intención". "Tanto les fleuves dans la raer.
vale lo dicho como lo hecho". "No mires la
obra, sino la voluntad con que se hace la IVRESSE: Qu'importe le flacón pourvu
cosa". qu:on ait l'ivresse.

INTÉRÉT: L'intéret est le mobile (ou le gui-


de) de nos actes. El interés explica nuestros
JARDÍN: II faut cultiver notre jardín. II faut JOUEUR: Serments de joueur, serments
cultivar son jardín (Voltaire, Candide). d'ivrogne.
"Zapatero, a tus zapatos".
JOUIR: Jouis du jour présent.
JEU: Jeu de mains, jeu de vilains. "Juego de
manos, juego de villanos". JOUR: Á chaqué jour suffít sa peine (Matth.,
Le jeu n'en vaut pas la chandelle. "Para 6, 34). "Cada día trae su afán".
este viaje no hacían falta (ou no se nece- Ce n'est pas tous les jours dimanche (ou
sitaban) [tantas] alforjas". féte). "No todos los días son fiesta". "No es
Malheureux au jeu, heureux en amour (ou cada día agosto ni vendimia". (Voir "Les jours
inversement "Heureux au jeu, malheureux en se suivent...")
amour"). "Desgraciado en el juego, afortunado Demain sera un autre jour. "Mañana será
en amores" (ou inversement "Afortunado en el otro día [y verá el tuerto los espárragos]".
juego, desgraciado en amores"}. II ne faut pas remettre a demaín (ou au len-
demain) ce que l'on peut faire le jour meme
JEUNE: Place aux jeunes! "¡Paso a la ju- (ou aujourd'hui). "No dejes (ou No guardes)
ventud!". para mañana lo que puedes hacer hoy".
Jouis du jour présent. (Voir "II faut profiter
JEUNESSE: II faut que jeunesse se passe. de sa jeunesse". "On n'a pas tous les jours
Las locuras de los jóvenes son dignas de per- vingt ans". Également ROSE).
dón. "Hay que dar lo suyo a la juventud". "Lo- Les jours se suivent et ne se ressemblent
cura tras locura la mocedad madura". pas. "No son todos los días iguales". "No es
Si jeunesse savait, et si vieillesse pouvait. cada día agosto ni vendimia". (Voir "Ce n'est
"El viejo por no poder, el mozo por no saber, pas tous les jours dimanche")
dejan las cosas perder". "Si el mozo supiese y On n'a pas tous les jours vingt ans. "No se
el viejo pudiese, no habría cosa que no se puede ser siempre joven". (Voir "Jouis du jour
hiciese". présent". Également ROSE)
II faut profiter de sa jeunesse. (Voir ROSE. París ne s'est pas faít en un jour.
Également: "Jouís du jour présent") Un jour l'ennui naquit de l'uniformité.
II n'y a plus de jeunesse. "Ya no hay juven- "Todos los días gallina amarga la cocina" (ap-
tud". prox.). (Voir SATIÉTÉ)
La jeunesse n'a qu'un temps. La juventud Un rhume non soigné dure sept jours; un
dura poco. "La juventud es un mal (ou una en- rhume bien soigné dure une semaine.
fermedad) que se cura con los años".
JUGE: On ne peut étre [a la fois] juge et
JOUE: Si l'on vous frappe sur la joue partie. "No se puede ser [a la vez] juez y par-
droite, tendez la joue gauche (Matth., 5, 39; te".
Lúe, 6, 29). "Al que te abofetee en la mejilla On ne peut erre juge dans sa propre cause.
derecha ofrécele también la otra". "Ninguno puede ser juez en causa propia".
"Nadie es buen juez de sí mismo (ou de sus
JOUER: Qui a joue jouera. "Quien ha juga- actos)". (Voir le précédent)
do jugará". "El que hace un cesto hará cien-
to". JUGEMENT: Selon que vous serez
puissant ou miserable, les jugements de Cour
52 Loiiis Combet y Julia Sevilla Muñoz

vous feront blanc ou noir. (Voir "La raison du puede poner la mano en el fuego por nada (ou
plus forí..."). . nadie}". (Voir FONTAiKE)

JUGER: II ne faut pas juger les gens sur la JUSTE: 11 faut s'en teñir au juste milieu.
mine (ou sur les apparences). - La vertu est dans le juste milieu.
Ne jugez point et vous ne serez point jugé Le juste peche sept fois et se releve (Pro-
(Luc, 6, 37). "No juzguéis y no seréis juzga- verbes, 24, 16). "Siete veces cae el justo, y se
dos". levanta".

JURER: II ne faut jurer de ríen. "Nunca se


puede decir: De esta agua no beberé". "No se
LABOURAGE: Labourage et páturage sont LAVER: Á laver la tete d'un áne, on perd
les deux mamelles de la France (Sully). La sa lessive.
agricultura y el ganado son las fuentes de [II faut] laver son Unge sale en famille.
riqueza de un país. "Quien ara y cría, oro L'honneur (pu Le sang) se lave dans le
hila". sang.
Une main lave l'autre.
LAISSER: Celui qui se laisse tromper une
foís est un malheureux; celui qui se laisse LETTRE: Bon et béte commencent par la
tromper deux fois est un imbécile. méme lettre.
II faut en prendre et en laisser. La lettre tue, mais l'esprit vívifie (Paul, //
[II ne faut pas] se laisser prendre au Corinth., 3, 6). "La letra mata, pero el espíritu
dépourvu. Hay que estar siempre alerta. "Donde da vida".
menos se piensa, salta la liebre".
II nc faut pas (pu On ne doit pas) se laisser LEVER: Celui qui se couche avec les
tromper deux fois. chiens se leve avec des puces.
Laissez faire, laíssez passer. "Dejad hacer, II faut se lever de table avec la faim.
dejad pasar". L'avenir (ou Le monde) appartient (pu est)
[Laissez] les morts enterrer leurs morts. a ceux qui se levent tót.
On pend les petits voleurs et on laisse Le soleil brille (ou se leve) pour tous. (Voir
courir les grands. "Le sofeit luit pour tout le monde").
On sait ce qu'on laisse, on ne sait pas ce
qu'on va trouver. (Voir SAVOIR.) L1ÉVRE: II ne faut pas vouloir courir deux
lievres a la fois. "El que sigue dos liebres, con
LANGUE: Avec la {pu sa, une) langue on ninguna se queda". "Perro que muchas liebres
va partout. "Quien lengua ha, a Roma va". levanta, pocas mata". "Galgo que a dos liebres
(Voir DEMANDER: "C'est en demandant qu'on corre, a ninguna coge", "Aprendiz de mucho,
va a Rome") maestro de nada". "Demasiado arroz para un
[II faut] íourner sept fois la langue dans la pollo solo". (Voir EMBRASSER)
bouche avant de parler. [Faire comme] le lievre et la tortue. "Quien
[II ne faut pas] avoir la langue trop longue. mucho corre, pronto para". (Voir ALLER: "Qui
"Por la boca muere el pez". "Quien mucho va doucement...". RATE. HÁTER)
habla, mucho yerra". (Voir GRATTER)
La langue est la meilleure et la pire des LIMÓN: Nous sommes tous pétris du méme
choses (Esope). El verbo encierra lo mejor y lo limón (Litt.). "Todos somos hijos de Adán".
peor de las cosas. (Voir ADAM)
Le vin délie les langues.
SÍ on a une langue, c'est pour s'en servir LINGE: [II faut] laver son linge sale en
(fam.}. "Hablando se entiende la gente". famille. "Los trapos sucios se lavan en casa",
"La ropa sucia se lava en casa". "No vamos a
LASSER: On se lasse (pu On se fatigue) sacar aquí los trapos sucios". "No vamos a
des meilleures choses. sacar a relucir los trapos sucios". "Aunque se
Tout passe, tout casse, tont lasse. queme la casa, que no salga el humo".

LAURIER: [II ne faut pas] s'endormir sur LIT: Comme on fait son lit on se couche.
ses lauriers. "No hay que dormirse en los lau- "Quien (ou El que} mal anda, mal acaba".
reles". "Quien mala cama hace, en ella yace".
54 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

LOI: La coutume a forcé de loi. Les loups ne se mangent pas entre eux. "Un
La loi esí dure, mais c'est la loi. La loi est lobo a otro no se muerden". "Perro a perro no
la loi. "La ley es la ley". se muerden". "Nunca el perro muerde a la
Nécessité n'a point de loi. perra". "Entre sastres no se pagan hechuras".
Nul n'est censé ignorer la loi. "El desco- "De corsario a corsario no se pierden sino los
nocimiento de la ley no exime de su cum- barriles".
plimiento". "No porque el legislador falte a la L'homme est un loup pour l'homme.
ley deja la ley de obligar". On apprend á hurler avec les loups. "Quien
Tous les hommes sont égaux devaní la loi. con lobos anda, (ou El que anda con lobos} a
Usage fait loi. aullar se enseña", "Cuando estés entre cucos y
zorros, sélo tú más que todos". "Quien con
LOUER: C'est un grand signe de médiocri- mulos anda, presto le sale a la cara". "Quien
té que de louer toujours modérément. con toros anda a torear aprende". "Quien con
Chaqué pretre loue ses reliques. niños se acuesta, cagado (ou mojado} se le-
vanta".
LOUP: 11 faut [savoir] hurler avec les loups. Quand 011 parle du loup il montre sa queue
"Donde fueres, haz lo que vieres". (ou il sorí du bois, ou du trou ). "Hablando del
[II nc faut pas] mettre le loup dans la [rey] de Roma, por la puerta asoma". "En
bergerie. No hay que dar las ovejas en guardia nombrando al ruin (ou al rey) de Roma, luego
al lobo. "No hay que dejar al lobo a cargo del asoma".
rebaño". "No hay que meter a la zorra en el
gallinero". LUNE: [11 ne faut pas] demander la lune.
La faim fait sortir (ou chasse) le loup du "No hay que pedir la luna". (Voír "Les chiens
bois (ou de son trou; ou du trou). ne font pas de chats". "La plus belle filie du
monde...". "TI ne faut pas demander l'irapossi-
ble". "[II ne faut pas] demander le mouton a
cínq paites". "On ne peuí pas tirer des pets
d'un ane mort")
MAQON: C'est au pied du mur qu'on voit On finit toujours par trouver son maítre.
le magon. (Voir aussi "C'est a l'oeuvre...". "On "Siempre acaba por sallrle a uno la criada
connait chacun á ses ceuvres") respondona". "[Siempre acaba uno por] encon-
trar la horma de su zapato".
MAHOMET; Si la montagne ne va pas á Tel maítre, tel valet (ou tel serviteur). "De
Mahomet, Mahomet doit aller (ou ira) a la tal amo, tal criado". (Voir "Les bon maítres...")
montagne.
MAL: Aux grands inaux les grands re-
MAIN: Aux innocents, les mains plebes. medes. "A grandes males, grandes remedios".
Jeu de mains., jeu de vilains. Entre deux maux il faut choisir le moindre.
Mains froídes., cceur chaud. "Manos frías, "Del mal, el menos". "Antes tuerto que ciego".
corazón caliente". II faut guérir le mal par le mal. "Lo que
[Quand tu fais l'aumóne] que ta main mata sana". "Mal con mal se amata, y fuego
gauche ignore ce que fait ta main droite. con estopa". "Un mal guita otro mal".
Une main lave l'autre. "Una mano lava la Ce qui apporte le mal peut apporter le
otra". remede. "No hay mal que por bien no venga".
"Lo que la mora negra uñe, la verde lo des-
MAJS: TI y a toujours un mais. "Siempre tiñe". "La mancha de mora con mora verde (ou
hay un pero". "Todo tiene sus peros". otra, ou otra verde) se quita".
II faut prendre son mal en patience. "Hay
MATSON: II ne faut pas parler de corde que conformarse con su suerte".
dans la rnaison du pendu. II faut rendre le bien pour le mal.
Qui a deux femmes, perd son ame; qui a II ne faut pas diré du mal des absents. "Ni
deux maisons, perd la raison. alabes al presente, ni desalabes al ausente".
II ne faut pas diré du mal des morts. "No
MAÍTRE: Charbonnier est maitre chez soi. hay que hablar mal de los muertos".
II n'est pour voir que l'oeil du maitre (La II n'y a point de mal sans remede. "Todo
Fontaine, L'CEil du Maitre, VI, 21). Ríen ne tiene remedio". "No hay daño que no tenga
vaut 1'ceil du maitre. apaño".
L'argent est un bon serviteur un mauvais L'absence est le plus grand des maux.
maitre. Le remede est parfois pire que le mal.
Les bons maítres font les bons serviteurs. Mieux vaut un mal connu qu'un bonheur
"De tal amo, tal criado". (Voir "Tel maitre...") incertain. "Más vale [lo] malo conocido que
Les mauvais serviteurs font les mauvais [lo] bueno por conocer".
rnaítres. "De tal criado, tal amo". "La moza On ne peut pas empecher les gens de diré
mala hace al ama brava". (Voir le précédenf) du mal (ou de parler).
L'habitude (ou La pratique; ou L'expé- Plus on tombe de haut et plus on se fait
rience) rend maitre. mal. "A gran salto, gran quebranto". "A gran
L'homme est un apprenti, la douleur est son subida, gran descendida". (Voir aussi "Plus
maitre. haute est la faveur...")
Ni Dieu ni maitre. Un mal ne vient jamáis seul. (Voir "Un
Nul ne peut servir deux maitres. (Matth., 6, malheur ne vient jamáis seul")
24). "Nadie puede servir a dos señores". (Voir Un mal qu'on connait vaut mieux qu'un
"On ne peut plaíre á tout le monde") bien qu'on attend. (Voir "Mieux vaut un mal
connu...")
56 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

MALADIE: L'áge est une maladíe qui n'a MANGER: [Étre, Paire, etc.] comme le
pas de remede. chíen du jardinier, qui ne mange pas les choux
Sans argent l'honneur n'est qu'une maladie. et empeche les autres d'en manger.
Paute de grives on mange des raerles.
MALHEUR: Á quelque cliose malheur est II faut manger pour vivre et non vivre pour
bon. manger. "Hay que comer para vivir y no vivir
C'est dans le besoin (ou le malheur) qu'on para comer".
voít (pu qu'on connaít) ses (pu les) amis. [II ne faut pas] manger son ble en herbé.
II n'est pire misére qu'un souvenir heureux [II ne faut pas] manger son pain blanc le
dans le temps de malheur. premier.
II y a des gens qui attirent le malheur. La vengeance est un plat qui se mange
Le malheur des uns fait le bonheur des froid.
autres. "Nunca llueve a gusto de todos". "Con L'appétít vient en mangeant.
lo que enferma el bazo, sana el hígado". "Con Les gros poissons mangent les petits.
lo que Sancho sana, Domingo adolece". (Voir Les loups ne se mangent pas entre eux.
"Ce qui est bon pour les uns...") [On ne peut] manger a deux rateliers.
Les malheurs víennení sans qu'on les ap- Quand on mange avec le diabíe, il faut
pelle. "Las desgracias vienen sin llamarlas". avoir une longue cuillére.
"El mal llama a la puerta sin que se le avise". Qui se fait agneau (ou brebis), le loup le
Malheur á celui par qui le scandale arrive mange.
(Lúe., 17, 1). "¿Ay de quien causare el escánda-
lo!". MANIE: Á chaqué fou sa marotte (ou sa
Un malheur est vite arrive. "Lo malo viene maní e).
volando y lo bueno, cojeando".
Un malheur ne víent (pu n'arrive) jamáis MARCHER: II ne faut pas vouloir courir
seul. Un malheur en appelle un autre. "Un mal avant de savoir marcher.
nunca viene solo". "Nunca viene una desgracia
sola". "Las desgracias nunca vienen solas". MARGUBRITE: [II ne faut pas] jeter des
"Las desgracias son como las cerezas, que unas marguerites devant les pourceaux. "No echéis
a otras se llevan". "Las desgracias vienen de margaritas a los cerdos". (Voir PERLE)
tres en tres". "Eramos pocos y parió la abuela
(ou la burra}". "Bien (ou En hora buena] MARI: Le mari trompé (ou Le cocu) est le
vengas, mal, si vienes solo". "¿Adonde vas, dernier á l'apprendre. "El cornudo es el último
mal? -Adonde más hay". en enterarse". "Cuando lo sabe el cornudo, lo
sabe todo el mundo". "El postrero que lo sabe
MALHEUREUX: Celui qui se laisse trom- es el cornudo, y el primero el que se los puso".
per une ibis est un malheureux...
Les malheureux n'ont pas d'amis. "Los MARIAGE: II y a de bons mariages, mais il
pobres no tienen amigos". "Cuando la fortuna n'y en a point de délicieux (La Rochefou-
vuelve la espalda, los amigos emprenden la cauld). Buenos casamientos los hay, pero no
retirada". deliciosos. "Matrimonio por amor, matrimonio
Malheureux au jeu, heureux en amour (ou de dolor" (approx.}.
inversement). Le maríage est un dúo ou un duel (fam.). El
On trouve toujours un plus malheureux (ou matrimonio es un dúo o un duelo. "Antes que te
miserable) que soi. "Cuentan de un sabio que cases, mira lo que haces" (approx.~).
un día..." (Calderón de la Barca). Le mariage est une loterie. "El matrimonio
es una lotería". "El día que te casas, te curas o
MALIN: A malin, malin et demi. "A listo, te matas". "El casamiento y el melón, por
listo y medio". "A pillo, pillo y medio". "A ventura son". "El melón y el casar, todo es
picaro, picaro y medio". "A picaro, picaro y acertar". "Matrimonio y mortaja, del cielo ba-
medio". (Voir FRIPON. Également "Quand on jan". "Antes que te cases, mira lo que haces"
mange avec le diable...") (approx.}. (Voir le preceden!. Egalemeni MA-
RIER; "Mariez-vous...")
MANCHE: II ne faut pas jeter la manche
aprés la cognée. "No hay que echar la soga MARIEE: II ne faut pas se plaindre que la
tras el caldero". manee soit trop belle. "No hay que quejarse de
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 57

vicio". "Por mucho trigo nunca es ¡nal año". Un mauvais accommodement (ou arran-
'Te hacen obispo ¡y lloras!". gement) vaut mieux qu'un bon proces.
Un mauvais moment est vite passé.
MARIER (SE): Marie-toi avec ton égal.
"Cásate con tu igual". "Si quieres bien casar, MÉDAILLE: Toute médaille a son revers.
casa con tu igual". "Toda medalla tiene dos caras". "No hay meda-
Marie ton flls quand tu voudras et ta filie lla que no tenga reverso". (Voir "Dans tout il y
quand tu pourras. a le pour et le contre")
Mariez-vous, vous faites bien; ne vous ma-
riez pas, vous faites míeux. "El día que te MÉDECIN; Mieux vaut aller au boucher
casas, o te sanas o te malas". "Más vale sol- (ou au boulanger) qu'au médecin.
tero andar que mal casar". "El buey suelto,
bien se lame", MÉDIOCRITÉ: C'est un grand signe de
Mieux vaut se marier que brüler (Paul, / médiocrité que de louer toujours modérément.
Corlnth,, 7, 9). "Mejor es casarse que abra-
sarse". MÉFIER (SE): II faut se méfier du premier
mouvement.
MARMITE: Chaqué marmite trouve son II faut se méfier d'un plus petit que soi.
couvercle. "Nunca falta un roto para un descosi-
do". "No hay olla tan fea que no halle su cober- MÉF1ANCE: La méfiance est [la] mere de
tera". la süreté (La Fontaine, Le Chat et un vieux Rat,
III, 18). Hay que ser prudente si se quiere vi-
MAROTTE: A chaqué fou sa marotte (ou sa vir seguro. "Piensa mal y acertarás". "[Don
manie). Juan] Seguro murió de viejo". (Voir PRUDENCE)

MARTEAU: [II ne faut pas] mettre son MEILLEURS: C'est toujours les meilleurs
doigt (ou se mettre) entre le marteau et l'enclu- qui partent (fam.). Ce sont toujours les
me. meilleurs qui partenl les premiers. "Siempre son
los mejores los que se van". "Dios se lleva
MARTIN: Pour un poínt Martin perdit son siempre a los mejores".
une. II ne faut pas abuser des meilleures chases
(ou de rien). (Voir "II faut user mais non
MAUVAIS: Ce qui est bon pour les uns est abuser")
mauvais pour les autres. La langue est la meilleure et la pire des
Chaqué chose a son bon et son mauvais dioses.
cote. La meilleure défense c'est l'attaque.
Diseur de bons mots, mauvais caractére. La meilleure sauce c'est l'appétit.
[II faut faíre] contre mauvaise fortune bon La raison du plus fort est toujours la
cceur. meilleure.
La colere est mauvaise conseülére. Le meilleur ennemi est l'ennemi morí.
L'argent est un bon serviteur et un mauvais Le plaisir est meilleur quand il est partagé.
niaítre. Le temps arrange tout (ou arrange bien des
tes mauvaises habitudes sont difficíles a choses). Le temps est le meilleur médedn (ou
perdre. le meilleur remede).
Les mauvaises habitudes sont vite prises. Le temps est un grand maitre (ou le meil-
Les mauvaises nouyelles arrivent toujours leur maitre).
trop vite (ou ont des ailes). Les rneilleures choses ont une fin.
Les mauvais ouvriers accusent toujours leur Les meilleures plaisanteries sont les plus
outil. Mauvais ouvrier ne trouve jamáis bon courtes.
outíl. Les vieux amis sont les meilleurs amis,
Les mauvais serviteurs font les mauvais On n'est jamáis trahi que par les siens (ou
maítres. par ses meilleurs amis, etc.). (Voir TRAHIR.
Mauvaise herbé ne meurt pas (ou crolt tou- "Dieu me garde de mes amis...")
jours). On se fatigue (ou se lasse) des meilleures
Plus on remue la vase (ou la merde), plus choses.
elle sent mauvais.
58 Louis Combeí y Julia Sevilla Muñoz

MÉLANGER; II ne faut pas mélanger les MÉRITER (SE): [CeluiJ qui a été a la peine
torchons et les serviettes. mérite d'étre á I'honneur (ou doit étre á
íl n'y a pas de bonheur sans mélange. l'honneur).
La chance doit se mériíer.
MÉMOIRE: Le menteur doit avoir une Toute natíon a le gouvernement qu'elle mé-
bonne mémoire. ríte.
Quand on n'a pas une bonne mémoire (ou Toute peine (ou íravaíl) mérite salaíre (ou
tete) il faut avoir de bonnes jambes. recompense).

MÉNAGER: [II faut savoir] ménager la MERLE: Paute de grives on mange des
chévre et le chou. (Voir "11 faut savoir nager") merles.

MENSONGE: II esí de pieux mensonges. MESURE: II ne doit pas y avoir deux poids
"Se pueden permitir las mentiras piadosas". "Es et deux mesures.
lícito mentir por caridad". L'homme esí la mesure de tout (ou de toute
L'amour n'est que mensonge[, le bonheur chose).
n'est qu'un songe].
MESURER: Chacun doit se mesurer á son
MENTEUR: Le menteur doít avoir bonne aune. [II ne faut pas] mesurer les autres a son
mémoire. "El mentir pide (ou quiere} memo- (ou á notre) aune.
ria". "El mentiroso ha de ser memorioso".
"Antes se pilla a un mentiroso que a un cojo", MÉTIER: Chacun son métíer [et les vaches
(approx.} seront bien gardées] (Florian}. "Zapatero, a tus
Le menteur n'est jamáis cru, mcme quand il zapatos". "Cada cual a lo suyo". "Deja hacer
dit la vérité. "Quien siempre miente, nunca al maestro, por burro que sea ". "No enseñes al
engaña", "Después te ocurrirá lo que al lobo y maestro aunque sea un burro [ni enseñes a tu
al pastor" (allusion a la fable "El pastor padre a hacer hijos] ".
mentiroso", d'Andersen). "En boca del menti- II n'y a pas de sot métier[, Íl n'y a que de
roso, lo cierto se hace dudoso". sottes gens]. "No hay oficio malo". "No es mal
oficio el que da beneficio" (approx.}. "Por el
MENTIR: A beau mentir qui vient de loin. trabajo no hay hombre bajo". "Oficio no
"De luengas vías, luengas mentiras". "El que mancha linaje".
de lejanas tierras viene, miente como quiere". Vingt fois sur le métier remettez votre
Bon sang ne peut (ou ne saurait) mentir. ouvrage.
Exagérer n'est pas mentir.
Nature ne peut mentir. (Voir "Chassez le METTRE: [II ne faut pas] mettre la charrue
naturel..,") avant les bceufs.
[II ne faut pas] mettre le doigt dans Pen-
MÉPRISER: II ne faut mépriser personne. grenage.
"No hay que despreciar a nadie". [II ne faut pas] mettre le loup dans la ber-
gerie.
MERDE: Plus on remue la merde (ou la [II ne faut pas] mettre son doigt entre
vase), plus elle pue (vulg.) "Cuanto más se Tarbre et I'écorcc.
menea el cieno (ou se remueve la mierda), más [II ne faut pas] mettre son doigt (ou se
huele". mettre) entre le marteau et l'enclume.
[II ne faut pas] mettre tous ses ceufs dans le
MERE: Honore ton pére et ía mere. méme panier.
L'expérieuce est mere de la science. Le tout [c']est de s'y mettre (ou de com-
La mañanee (ou [La] prudence) est [la] mencer).
mere de la süreté. On peut tout acheter, a condition d'y mettre
L'oisiveté est la mere de tous les vices. le prix.

MÉRITE: A chacun suivant son mériíe (ou MIDI: [II ne faut pas] chercher midi á qua-
ses mérites). "Cada uno debe ser tratado según íorze heures. "No hay que buscar tres (ou
sus méritos". cinco] pies al gato".
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue fi'angaise d'aujourd'hui 59

MIEUX: Le mieux est l'ennemi du bien. Un mauvaís moment est vite passé. "Un mal
"Lo mejor es enemigo de lo bueno". "Lo rato cualquiera lo pasa". (Voir FINIR: "Tout
perfecto es enemigo de lo práctico". finit toujours par s'arranger")

MILIEU: II faut s'en teñir au juste milieu. MONDE: Ainsi va le monde. "Así va el
"Todos los extremos son malos". "Ni tanto ni mundo".
tan calvo [que se le vean los sesos]". "Ni calvo Ami de tout le monde, ami de personne.
ni con siete pelucas". "Entre el correr y el Ce monde est une vallée de larmes. "El (ou
parar está el andar". Este) mundo es un valle de lágrimas",
La vertu esí dans le juste milieu. (Voir le Ce qui appartient á tout le monde n'appar-
précédenf] tíent a personne. Ce qui est a tout le monde
n'est a personne. "Lo que es de todos no es de
MINE: II ne faut pas juger les gens sur la nadie". "Obra de común, obra de ningún". "Lo
mine (pu sur les apparences). (Voir Í1ABIT) que es del común no es de ningún".
II faut de tout pour faire un monde, "De
MISERABLE: On trouve toujours un plus todo hay en la viña del Señor". "En todas
miserable (pu matheureux) que soí. partes hay de todo",
Selon que vous serez puissant ou misera- II faut faíre comme tout le monde. "Donde
ble... (ou Dondequiera que) fueres, haz lo que
vieres".
MISÉRE: II n'est pire misére qu'un II faut prendre le monde comme Íl est (OH
souvenir heureux dans le temps de malheur tel qu'il est). (Voir "11 faut prendre les choses
(Dante). No hay peor desgracia que un recuerdo comme elles sont")
feliz en la aflicción. II faut que tout le monde vive. "Todos tene-
mos derecho a la vida".
MODESTE: II ne faut pas étre trop La perfection n'est pas de ce monde. (Voir
modeste. "La modestia es una falsa humildad". "Nul n'est parfaít". "Rien n'est parfait en ce
"Alábate, Juan, que si no te alabas tú, nadie te monde")
alabará". "Quien no se alaba, de ruin se La plus belle filie du monde ne peut donner
muere". que ce qu'elle a.
Le bon sens est la chose du monde la mieux
MCEURS: Autres temps, autres mceurs. partagée.
La musique adoucit les mceurs. Le bonheur n'est pas de ce monde.
Le monde (ou L'avenir) appartient (ou est)
MOI: Aprés moi, le déluge. á ceux qui se levent tót.
Aujourd'hui c'est moi, demain c'est íoi Le monde est petit. "El mundo es- un pañue-
(d'aprés l'Ecclés., 38, 23). "Ayer a mí, hoy te lo". "¡Qué pequeño es el mundo!".
loca a ti". "Hoy por ti, mañana por mi" Le monde est plein (ou rempli) d'ingrats.
Ce qui est a toi esí a moi; ce qui est a moi "De desagradecidos está el mundo lleno". "Ni
n'est pas á toi. agradecido ni 'pagao'". "Cría cuervos y te sa-
Le moi est ha'íssable (Pascal). El yo es carán los ojos". "Alguno cría perro que le rce
odioso. el cuero". (Voir "Réchauffer un serpent dans
Qui n'est pas avec moi est contre moi son sein").
(Matth., 12, 30). "El que no está conmigo está Le soleil luí pour tout le monde.
contra mí". "El que no es mi amigo es mí ene- Les arnoureux sont seuls au monde.
migo". L'intéret mene le monde.
On ne peut (ou On ne saurait) plaire a tout
MOINE: L'habít ne fait pas faít le moine. le monde. On ne peut contenter tout le monde
L'habit faít le moine (pu 1'homme). et son pére. Est bien fou de cerveau, qui pré-
tend contenter tout le monde et son pére (La
MOINS: Qui peut le plus peut le moins. Fontaine, Le Meunier, son Fils et l'Áne, III, 1).
(Voir POUVOIR) "No se puede agradar a todos". "Nunca llueve
a gusto de todos". (Voir "Nul ne peut servir
MOMENT: II faut savoir se taire au bon deux maítres")
moment. "Hay que saber callarse a tiempo". On ne peut pas [toujours] avoir raison
Plaisír d'amour que ne dure qu'un contre tout le monde.
moment[, chagrín d'amour dure toute la vie].
Loitis Combet y Julia Sevilla Muñoz

Rien n'est parfaít en ce monde. La iguala". "La muerte no respeta a nadie". "La
perfection n'est pas de ce monde. "No hay nada muerte a nadie perdona[: ni a tiara ni a coro-
perfecto en este mundo". "No hay harina sin na]". "Se muere el rey, el Papa, el duque y el
salvado". "En el buen paño cae la mancha". prior de Guadalupe".
"En todas parles cuecen habas". "En este L'amour est plus fort que la mort.
mundo mezquino, cuando hay para pan no hay Laissez les morts enterrer leurs morts
para vino". (Voir "Nul n'est parfaít". "U n'est (Matth., 8, 22), "Dejad a los muertos que
si bon che val qui ne bronche"). entierren a sus muertos".
Tout le monde a ses défauts. Chacun a ses Le meilleur ennemi est l'ennemi mort.
défauts. "Todo el mundo tiene defectos". "Nadie Les morts (ou les absents) ont toujours tort.
es perfecto". Les morts sont vite oublics. "El muerto al
Tout le monde peut se tromper. "Nadie es hoyo y el vivo al bollo". "Á rey muerto, rey
infalible". "De los hombres es errar". "Errar es puesto".
humano". "Quien tiene boca se equivoca". L'hunianité se compose de plus de morts
(Voir aussi "L'erreur est humaíne". "Nul n'est que de vivants. "La humanidad la forman más
infaillible) los muertos que los vivos".
Tout se paie en ce monde. "En este mundo Nous sommes tous égaux devant la mort.
todo se paga". "Al freír será el reír y al pagar (Voir "La mort nous rend tous égaux")
será el llorar". "No hay plazo que no se cum- Nul ne connaít l'heure de sa mort.
pla ni deuda que no se pague". "A todo cerdo On entre, on críe et c'est la víe; on críe, on
le llega su San Martín". sort et c'est la mort.
Plutot la mort que le déshonneur. "Antes
MONTAGNE: II n'y a que les montagnes morir que vivir sin honor". "Antes morir que
qui ne se rencontrent pas. Seules les montagnes ensuciar el vivir". (Voir "Plutót mourir debout
ne se rencontrent pas. "Arrieros somos [y en el que vivre a genoux")
camino nos encontraremos]", "Encuéntranse los Quand on est mort c'est pour longtemps
hombres y no los montes". (ou, piáis., c'est pour la vie). "Cuando uno está
La foi transporte (pu souléve) les mon- muerto es para siempre (ou para toda la
tagnes. vida}". "Cuando uno se muere, muerto está".
[Parfois] la montagne accouche d'une sou- Un chien vivant vaut mieux qu'un lion
ris. "Es el parlo de los montes". mort.
Si la montagne ne vient pas á Mahomet,
Mahomet ira a la montagne. "Si la montaña no MORTEL-MORTELLE: Nous sommes tous
va a M ahorna, Mahorna irá a la montaña". mortels. "Todos somos mortales". "Nadie se
queda de muestra".
MONTURE: Qui veut voyager loin ménage Plaíe d'argent n'est pas mortelle.
sa monture (Racíne, Les Plaideurs). "A camino
largo, paso corto". "Despacito, que tengo pri- MORVEUX: Qui se sent morveux se mou-
sa". (Voir ALLER: "Qui va doucement... che. "Quien se pica, ajos come".
Également HÁTE, HÁTER. "Chi va piano...")
MOT: Diseur de bons mots, mauvais carac-
MORT: Aprés la mort, le médecin. "Muer- tére.
to el burro, la cebada al rabo". "Al asno (ou Quine dit mor, consent."j2«/e/z calla otorga".
borrico} muerto, la cebada al rabo". "A buenas
horas mangas verdes".
II ne faut pas diré du mal des morts. MOUCHE: II ne faut pas faire la mouche
11 ne faut pas vouloír la mort du pécheur. du coche (La Fontaine, Le Coche et la Mouche,
No hay que mostrarse despiadado con el pe- VII, 9 ). "'Aramos ', dijo la mosca. Y estaba
cador. en el cuerno del buey". "No hay que ser mosca
II y a remede á tout, sauf á la morí. "Para cajonera" (approx.). "No seas paliza (ou
todo hay remedio, salvo para la muerte". "To- plomó]" (approx.).
do tiene remedio, menos la muerte". On n'attrappe pas (ou On ne prend pas) les
La foi sans les ceuvres est morte en elle- mouches avec du vínaigre. "Más moscas se co-
méme. (Voir "La foi n'est ríen sans les gen (ou se cazan) con miel que con vinagre (ou
ceuvrcs") hiél)".
La mort nous rend tous égaux. La mort
égalise les condítíons. "La muerte a todos
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'alljourd'hui 61

MOULIN: On ne peut étre á la fois au íbur MOUVEMENT: II faut se méfier du pre-


et au moulín. mier mouvement. "El primer impulso siempre
es sospechoso".
MOURIR: II ne faut pas vivre comme sí on Le mouvement se demontre en marchant. El
ne devait jamáis mourir. movimiento se demuestra andando.
Mauvaíse herbé ne meurt pas (ou croít Le premier mouvement est toujours le bon.
toujours). "La primera intención (ou impresión) es la que
Mortc la bete, rnort le venin. vale". (Voir "La premíere impression est la
On n& meurt qu'une fois. bonne").
Partir, c'est mourir un peu.
Plutot mourir debout que vivrc á genoux. MUR: C'est au pied du mur qu'on voit le
"Más vale morir de pie que vivir de rodillas". magon. "Al hombre, se le conoce por sus
(Voir "Plutót la mort que le déshonneur") obras". "Por la muestra se conoce e! paño".
Plutót souffrir que mourir, (Voir "Nos actes nous suivent". "A l'oeuvre...".
"C'est au fruít...").
MOUTON: [II ne faut pas] demander le Les murs ont des oreílles. "Las paredes
mouton a cinq paites (p.us.). "No hay que pe- oyen ".
dir peras al olmo". (Voir PET. Egalement "Les
chiens ne font pas de chats". "La plus belle MURAJLLE; A la sepíleme fois les muraü-
filie du monde ne peut donner que ce qu'elle les tombérent.
a". "II ne faut pas demander l'impossíble)".
MUSIQUE: La musique adoucit les mceurs.
"La música amansa a las fieras".
NAGER: II ne faut pas [essayer de] nager Quand le navire menace de sombrer (ou de
coníre le courant (ou a contre-courant). "No hay couler), les rats le désertent (ou Pabandonnent).
que ir contra la corriente".
II faut savoir nager. (Voir CHÉVRE) NÉCESSAIRE: D'abord le nécessaire, en-
suite le superflu. "[Lo] primero es lo primero
NAISSANCE: La naissance n'est ríen oü la {y después lo otro]". "Antes la obligación que
vertu n'est pas. (Litt.) "La virtud vale más que la devoción" (approx.}.
la nobleza". II faut savoir se contenter du nécessaire.
Hay que contentarse con lo necesario. "Pues
NATION: Touíe nation a le gouvernement tenemos hogazas, no busquemos tortas".
qu'elle mente. "Cada pueblo tienen el gobierno
que se merece[: tan bueno como esté dispuesto NÉCESSITÉ: [II fauí savoir] faire de néces-
a conseguir y tan malo como esté dispuesto a sité vertu. (Voir "[II faut faire] contre mauvaise
soportar]". fortune bon cceur")
Nécessité n'a point de loi. Nécessité fait loí
NATURE: La nature a horreur du víde. "La (latín: "Necessitas carel lege"}. "La necesidad
naturaleza odia el vacío". carece de ley". "Necesidad no conoce ley".
La nature húmame ne changera jamáis. La "Con necesidad no hay ley". "La necesidad (ou
naturaleza humana 'no cambia nunca. (Voir el hambre} es mala consejera".
"Chassez le naturel...")
La nature ne fait pas de sauís. "La natura- NEZ: Jamáis un grand nez n'a gáté (ou de-
leza no procede por saltos". paré) un beau vísage. Por grande que sea la
L'habitude est une seconde nature. nariz, nunca afea el rostro.
On ne va contre sa nature (ou son carac- Si le nez de Cléopátre avait été plus court,
tére), Nature ne peut mentir. On ne change pas la face de la terre en aurait été changée. La faz
sa nature. "Aunque muda el pelo la raposa, su de la tierra hubiera cambiado si la nariz de
natural no despoja". "El lobo pierde los dien- Cleopatra hubiera sido más corta. (Voir "Pe-
tes, mas no las mientes". "Quien nace lechan, tites causes...")
muere cochino". "Árbol que crece torcido
jamás endereza su tronco". (Voir CAQUE. Ega- NID: Á chaqué oíseau son nid est beau.
lement "La nature humaín...". "Chassez le na- Petit á peíit l'oiseau fait son níd.
turel...11).
Tous les goüts sont dans la nature. NOBLESSE: La vraie noblesse est dans les
osuvres. Noblesse vient de vertu. "Nobleza di-
NATUREL: Cnassez le naturel, íl revient au mana de virtud". "Obras son amores, y no bue-
galop. "Genio y figura hasta la sepultura". nas razones" (approx.).
"Siempre la cabra tira al monte". "Natura re- Noblesse oblige. "Nobleza obliga".
vertura, el gato a la asadura". "Por mucho que
desmienta cada cual, siempre vuelve al natu- NOEL: Noel au balcón, Paques au íison.
ral". "Lo que entra con el capillo sale con la "Quien toma el sol en Navidad, fuego en Pas-
mortaja". "Lo que en la leche se mama, en la cua buscará". "Por Navidad, al balcón; en
mortaja se derrama". (Voir le précédenf) Pascua, al tizón".

NAVIRE: Les rats abandonnent le navire NOM: [U faut] appeler les choses par leur
(ou le bateau) qui va couler (ou qui coulc). nom.
64 Louís Combet y Julia Sevilla Muñoz

NOMBRE: La valeur n'attend pas le nom- Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Es


bre des années. buena noticia el que no las haya. Cuando no
Le nombre des imbéciles (ou des sots) est hay noticias es buena señal. "Cuando no hay
infini. "El número de tontos es infinito". nuevas es que son buenas".
Touí fait nombre (La Poníame, Le pedí
Poisson et le Pécheur, V, 3). "Muchos pocos NOYER (SE): L'homme qui se noie s'ac-
hacen un mucho". "Un grano no hace granero, croche a tout.
pero ayuda a su compañero". "Todo alimenta". Qui veut noyer son chien l'accuse de la
(Voir aussi ÉCONOMIE, SOU) rage.
Se noyer dans un verre d'eau.
NORMANO: Paire une réponse de Ñor-
mand. NUIRE: Abondance de biens ne nuit pas.
Trop gratter cuit, trop parler nuit. Trop
NOUVEAU: Rien de nouveau sous le so- parler nuít[, trop gratter cuit].
leil.
Tout nouveau, tout beau. "Lo nuevo es lo NUIT: La nuit tous les chais sont gris. "De
que agrada". "Todo lo nuevo gusta". "Cedacito noche, todos los gatos son pardos". "De noche,
nuevo, tres días en estaca". a la vela, la burra parece doncella". (Voir "Les
apparences sont trompeuses").
NOUVELLE: Les mauvaises nouvelles La nuit porte conseil. "La noche es buena
arrivent toujours trop vite (ou ont des ailes). consejera". "Se debe consultar con la almoha-
"Las malas noticias tienen alas (ou se propa- da". "[Antes de hacer nada,] consulta con la
gan como la pólvora)". "Las malas noticias almohada".
vuelan".
OBÉIR: Pour savoir comraander il fauí enemiga de amor,] cuan lejos de ojos, tan lejos
savoir (ou avoir su) obcir. de corazón".
CEil pour ceil, dent pour dení (Exode, 21, 24;
OBÉTSSANCE: L'obéissance est le premier Matth., 5, 38). "Ojo por ojo, diente por diente".
devoir du soldaí. La obediencia es el primer Voír la paule dans l'ceil du voisin...
deber del soldado. Quatre yeux voient mieux que deux. "Cua-
tro ojos ven más que dos".
OCCASION: II faut saisir l'occasion par les
cheveux (ou quand elle se présente). "La oca- CEUF: [11 ne faut pas] chercher du poíl sur
sión, hay que cogerla cuando se presenta". un ceuf.
"[A] la ocasión, la pintan calva". "La ocasión, [II ne faut pas] mettre tous ses ceufs dans le
asirla por el copete". "Hay que cojer la oca- méme panier. "No hay que jugárselo todo a
sión por los cabellos". "Cuando el bien te sale una carta".
al encuentro, mételo dentro". "Cuando a tu hija [II ne faut pas] tuer la poule aux ceufs d'or.
le viniere el hado, no aguardes a que venga su La premiére poule qui chante est celle qui a
padre del mercado". "Cuando te dieren (ou fait l'ceuf.
dan] la vaquilla (ou la cochinilla}, acorre con On ne fait pas d'omelette sans casser les
la soguilla". ceufs.
L'occasion fait le larron. "La ocasión hace On ne saurait íondre un ceuf. "De donde no
al ladrón [y el agujero al ratón]". "En arca (ou hay no se puede sacar".
casa) abierta, el justo peca". Qui volé un ceuf, volé un bceuf. "Quien hoy
L'occasion perdue ne se retrouve pas. Une te llevó un huevo, mañana te llevará la galli-
occasion perdue ne se reírouve jamáis. "Oca- na". "Preso por ciento o por mil, preso por mil
sión perdida, para siempre ida". "La ocasión y quinientos". "Quien hace un cesto hace cien-
perdida no se vuelve a presentar". "La suerte to". "Ladroncito de agujeta, pronto sube a bar-
se presenta una vez en la vida". "Ocasión per- juleta".
dida no vuelve más en la vida". "Has dejado
pasar tu tren ". CEUVRE: A chacun selon ses ceuvres. Cada
uno debe ser tratado según sus méritos. "Cada
CEIL: II n'est pour voir que l'ceil du maítre cual hallará según sus obras" (Ecclés., 16, 14)
(La Fontaíne, L'CEil du Maítre, IV, 21). Ríen "A cada uno lo suyo".
ne vaut l'ceil du maítre. "El ojo del amo engor- Á Tceuvre on voit (ou on connaít) l'artisan.
da el caballo". "No hay mejor perro que som- C'est a l'ceuvre (ou a l'ouvrage) qu'on voit
bra de mesonero". l'artisan. "Por el canto se conoce al pájaro".
[II ne faut pas] avoir les yeux plus gros que (Voir "On connatt chacun a ses ceuvres". "C'est
le ventre. Hay personas que comen más con los au fruit qu'on connaít l'arbre". "C'est au pied
ojos que con la boca. "Engaña más el ojo que du mur...").
el buche". Chacun est fíls de ses ceuvres.
Les yeux sont le miroir de l'ame. "La cara La fin couronne l'ceuvre.
es el espejo del alma". La fo¡ n'esí ríen sans les ceuvres.
Loin des yeux, loin du cceur. "Ojos que no La vraie nobíesse est dans les ceuvres.
ven, corazón que no siente". "A muertos y a On connaií chacun a ses ceuvres. "Cada uno
idos, no hay amigos". "El amor es pez, agua la se conoce por sus obras". "Por sus obras les
presencia, y aire la ausencia". "[Ausencia, conoceréis". (Voir "Á l'ceuvre...". "C'est au
66 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

fruit qu'on connaít l'arbre". "C'est au pied du OR: [U faut] faire un pont d'or á l'ennemi qui
mur qu'on volt el macón") fuit.
[II ne faut pas] tuer la poule aux osufs d'or.
OFFENSE: Plus cher est l'offenseur et plus La parole est d'argent mais le silence est
grande est l'offense (Corneille). "Tanto más d'or.
grande es la ofensa cuanto más amamos a L'or (ou L'argent) ouvre toutes les portes.
quien nos la hace". "El oro lo puede todo (ou todo lo puede}". "No
hay cerradura sí es de oro la ganzúa". "Asno
OTSEAU: Á chaqué oiseau son nid est beau. con oro, alcánzalo todo".
A tout oiseau, son nld paraíl (ou semble beau). Le veau d'or est toujours debout.
Chaqué oiseau trouve son nid beau. "Á cada Tout ce qui brille n'est pas d'or. "No es oro
pajarilla, agrada su nidillo". (Voir "Mon verre todo lo que reluce".
n'est pas grand...")
Je suís oiseau, voyez (pu voici) mes ailes; je ORANGE: [II ne faut pas] presser l'orange
suis souris, vivent les rats (La Fontaine, La et jeter Pecoree. "No hay que exprimir dema-
Chauve-souris et les deux Belettes, II, 5). Se siado el limón". "No muerdas la mano que te
dice de las personas que quieren dar gusto a da de comer". "No hay que mostrarse desagra-
todos. decido". "Es de bien nacidos ser agradecidos".
Petií a petit I'oiseau fait son nid. "Muchos
pocos hacen un mucho". "Trecho a trecho mi ORDRE: L'ordre naít du desordre. II faut un
casa hasta el techo". "Gota a gota se llena la desordre pour faire un ordre. "Del desorden na-
bota". "Un grano no hace granero, pero ayuda ce el orden".
al compañero". "Grano a grano, hincha la ga-
llina el papo". "Pasito a pasito[, se va lejitosj". OREILLE: Les murs ont des oreilles.
"El caracol, arrastrando a la cumbre va llegan- Ventre affamé n'a point d1 oreilles.
do". "Poco apoco hila la vieja el copo". (Voir
NOMBRE, SOU. "II n'y a pas de petites écono- OREILLER: Prendre conseil de son oreiller.
mies". "Les petíts ruísseaux...")
OURS: II ne faut pas vendré la peau de
OISIVITÉ: L'oisivcté est la mere de tous l'ours avant de l'avoir tué.
les vices. "La ociosidad es la madre de todos
los vicios (ou de la mala venturcí)". "El trabajo OUTIL: Le bon outil fait le bon ouvrier. No
es el centinela de la virtud" (Confutió). "Mu- hay mal obrero con una buena herramienta.
chos males engendra la ociosidad". "La ociosi- "El buen aparejo hace el buen artífice". "Con
dad es la madre de una vida padre" (piáis.'). buena escoba, bien se barre".

OMELETTE: On ne fait pas d'omelette sans OUVRAGE: C'est á l'ouvrage (ou a


casser des reufs. "No se puede hacer una torti- Foeuvre) qu'on voit I'artisan.
lla sin cascar los huevos". "Quien el ave ha de Vingt fois sur le métier remettez votre
tragar, la pluma le ha de quitar". "Quien quie- ouvrage.
ra peces, que se moje el culo". "Quien coger
miel quiera, guárdese de las abejas". "Si quie- OUVRIER: Le bon outil fait le bon
res la oveja, ándate tras ella". "El que algo ouvrier.
quiere, algo le cuesta". "No se pescan truchas Les mauvais ouvriers accusent toujours leur
a bragas enjutas" outil. Mauvais ouvrier ne trouve jamáis bon
ouííl. Al mal obrero la herramienta es mala.
ONGUENT: C'est dans les petíts pots "Para el mal oficial no hay herramienta bue-
qu'on fait les bons onguents. na". "En manos de un cobarde ninguna navaja
C'est dans les vieux pots qu'on fait les bons corta"
onguents (pu la bonne confiture; ou la bonne
soupc).
PAILLE: Voir la paule dans l'ceil du voisin PARDONNER: II faut pardonner une fois
et ne pas voír la poutre dans le sien (selon mais pas deux.
Matth., 7,3; Lúe, 6, 45). "Ver la paja en el ojo
ajeno y no vemos la viga en el propio". "'No te PARENT: Les parents (ou Les peres) ont
acerques, que me tiznas', dijo la sartén al ca- mangé les raisins verts, et les dents des enfants
zo", "Dijo la sartén al cazo: ¡Retírate, que me en ont éíé agacées.
tiznas!". "Dijo la sartén a la caldera: ¡Quítate Un bon ami vaut mieux qu'un parent.
allá, culinegra!". (Voir "Pour nos défauts la
poche de derriére.,.". "Chacun doit balayer de- PARFAIT: Nul n'est parfait. Personne n'est
vant sa porte"). parfait. "Nadie es perfecto". "Al mejor cazador,
se le escapa la liebre". "Al mejor pescador, se
PAIN: [II ne faut pas] manger son pain le escapa una anguila". "Al mejor escribano se
blanc le premier. Hay que ser precavido. Hay le cae un borrón[, y al más tonto una
que saber ahorrar. indiscreción] ". "El mejor escribano echa un bo-
L'homme ne vit pas seulement de pain. rrón". (Voir PEREECTION. "II n'est si bon chevaJ
Tu gagneras ton pain a la sueur de ton front qui ne bronche").
(Genése, 3, 19). "Ganarás el pan con el sudor Ríen n'est parfait en ce monde. (Voir aussi le
de tu frente". précédení)

PAIX: Paix sur la terre aux hommes de PARÍS: Avec des "si" on mettrait París en
bonne volonté (Lúe, 2, 14). "Paz en la tierra a bouteille (fam.).
los hombres de buena voluntad". París ne s'est pas fait en un jour. "No se
[Que celui qui] veut la paix prepare la fundó Roma en una hora". "No se ganó Zamo-
guerre. "Si quieres ¡a paz, prepara la guerra". ra en una hora". "No se hizo Sevilla en un
día",
PANIER: [II ne faut pas] mettre tous ses París vaut bien une messe (attribué au roí
ceufs dans le méme panier. Henri IV). "París bien vale una misa".

PAON: Se parer des plumes du paon. PARLER: C'est en parlant qu'on se com-
prend. "Hablando se entiende la gente".
PAPE: Qui entre pape au conclave en sort Des goüts et des couleurs [il n'en faut point
cardinal. "Quien al cónclave va papa, sale car- parler].
denal". [II faut] tourner sept fois la langue dans la
bouche avant de parler.
PAQUES: Noel au balcón., Paques au tison. II ne faut pas parler de corde dans la mai-
son du pendu.
PARADIS: Le paradis est a l'ombre des Il y a un temps pour parler et un temps
épées (Ornar Ier). "El paraíso está al abrigo de pour se taire (d'aprés Ecclés.}.
la espada". On ne peut pas empécher les gens de parler
(ou de diré du mal).
PARAÍTRE: Étre et paraitre sont deux. Parler de la pluie et du beau temps.
La femme de César ne doit pas seulement Quand on parle du loup il sort du bois (ou
étre honnéte, elle doit aussi le paraitre. il montre sa queue).
Mieux vaut étre que paraitre. Trop gratter cuit, írop parler nuit. Trop
On a l'áge qu'on parait. parler nuit[? trop gratter cuit].
68 Louis Combeí y Julia Sevilla Muñoz

PAROISSE: Chaqué saint (OH Chacun) PASSÉ: II ne faut pas revenir sur le passé.
préche pour sa paroísse. "Lo pasado, pasado [está]". "Agua pasada no
mueve molino". (Voir "II ne faut pas regarder
PAROLE: Ce n'est pas tout de promettre, il en amere")
faut teñir parole. (Voir "Promettre et teñir sont
deux"). PASSER: Amitié passe richesse.
Ce sont les actes quí comptent et non íes Contentement passe ricliesse.
paroles. Ce qui est passé est passé. (Voir le prece-
U fauí teñir [sa] parole. "Hay que tener den?)
palabra". "Hay que cumplir con su palabra". II faut que jeunesse se passe.
II y a loin de la parole aux actes. "Del di- La féte (ou La riviere) passée, le saint
cho al hecho hay gran trecho". "Obras son oublíé.
amores, que no buenas razones". "El que no Laissez faire, laissez passer. (Voir LAISSER)
tiene mujer, bien la castiga, y el que no tiene Les chiens aboient, la caravane passe.
hijos, bien los cría". On ne peut étre a la fenétre et se regarder
La parole est d'argent mais le silence est passer dans la rué.
d'or. "El silencio es oro". "Al buen callar lla- [Parfois] la sauce fait passer le poisson.
man Sancho (ou santo}". "En boca cerrada no Passe-moi la rhubarbe et je te passe le se-
entran moscas", (approx.} "Por la boca muere ñé.
el pez", (approx.}. Santé passe richesse.
Les écrits sont males; les paroles, femelles. Tout passe, tout casse, tout lasse. Todo
Les paroles s'envolent, les écrits restent. llega, todo cansa, todo se acaba. "No hay bien
"Las palabras vuelan y lo escrito queda". "Lo ni mal que cien años dure (ni cuerpo que lo re-
escrito escrito queda, y las palabras el viento sista) ".
las lleva". "Las palabras se las lleva el vien-
to". "Lo hablado se desvanece; lo escrito per- PASTEUR: Le bon pasteur donne sa vie
manece". "Palabras y plumas, el viento se las pour ses brebis (Jean, 10, 12). "El buen pastor
lleva". da su vida por las ovejas".
On prend les bétes par les comes eí les bom-
mes par la parole. PATIENCE: II faut prendre son mal en pa-
tience.
PART: II faut faire la part de l'imprévu. La patience a des limites. "La paciencia
"Donde menos se piensa, salta la liebre". (Voir tiene un límite (ou sus límtes}".
"Les choses n'arrivent jamáis comme on s'y La patience vient a bout de tout. "Con pa-
attendrait") ciencia todo se alcanza (ou se logra}". "La pa-
[II faut savoir] faire la part du feu. Hay que ciencia todo lo alcanza". "Con paciencia se
saber sacrificar lo que no es esencial. "Quien gana el cielo". "El que espera puede alcanzar
todo lo quiere, todo lo pierde". lo que quiere". "El que espera desespera" (le
conlraire).
PARTIE: On ne peut étre [a la fois] juge et Le génie n'est qu'une grande aptirude a la
partíe. patience.
Qui n'entend qu'une partíe (ou une cloche), Patience et longueur de temps font plus que
n'entend qu'un son). forcé ni que rage (La Fontaíne, Le Lion et le
Qui quitte la partíe la perd. "Quien aban- Rat, II, 11). "Con paciencia y saliva, doñeó el
dona [la partida, la] pierde". "Lo que se aban- elefante a la hormiga".
dona se pierde".
PÁTURAGE: Labourages et páturages sont
PARTIR: Partir, c'est mourir un peu. "Par- les deux mamelles de la France.
tir es morir un poco".
PAUVRE: Bíenheureux les pauvres d'esprit
PAS: II n'y a que le premier pas qui conté. (Matth., 5, 3). "Bienaventurados los pobres de
"Todo es empezar". "El primer paso es el que espíritu".
cuesta". "La mayor jornada es hasta salir de II y aura toujours des pauvres et des riches.
casa". "Quien hace un cesto hará ciento". (Voir "Siempre habrá pobres y ricos". "Unos nacen
"L'appétit víent en mangeant". "Le tout c'est con estrella y otros estrellados". "Unos nacie-
de commencer") ron para moler y otros para ser molidos".
"Unos nacen calvos y otros con pelo y la raya
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 69

hecha". "Unos nacen alfombras y otros, para PECHÉ: Á touí peché miséricorde. "A gran
pisarlas". pecado, gran misericordia". "Todo pecado me-
Qui donne aux pauvres préte á Dieu (Pro- rece perdón". "No hay pecado sin remisión".
verbes, 19, 17). "A Dios presta el que da al po- Peché (ou Paute) avoué(e) est a moitié par-
bre". donné(e). "Pecado confesado, medio perdona-
do".
PAUVRETE: Amour et pauvreté ne font Peché secret n'est pas peché. "El que peca
pas bon ménage. en secreto, no peca".
Mieux vaut amour et pauvreté que richesse
et discorde. PÉCHER: Ce n'est pas pécher que pécher
Pauvreté n'est pas vice. "Pobreza no es vile- en silence. "Pecado vedado no es pecado".
za". [II ne fauí pas] pécher par excés de zéle.
Le juste peche sepí fois et se releve.
PAYER: Le crime ne paie pas. Mieux vaut pécher par excés que par défaut.
Les battus paient l'amende. On est toujours (ou souvent) puní par oü on
Les faibles paient pour les forts. a peché. (Voir PUNIR)
[Parfois ou Souvent] les innocents paient
pour les coupables. PÉCHER: Pécher en eau trouble. On peche
Payez, et vous serez consideré. Paga y se- mieux en eau trouble.
rás bien visto. "El que paga descansa y el que
cobra se alegra". PÉCHEUR: II ne fauí pas vouloir la raort
Qui paie ses dettes s'enrichit. du pécheur.
Tout se paie en ce monde.
Tout vouloir et ríen payer. PEINE: Á chaqué jour suffít sa peine.
[C'esí peine perdue que de] precher dans le
PAYEUR: Les conseilleurs ne sont pas les déserí. "Predicar en el desierto, sermón per-
payeurs. dido".
[Celui] qui a été á la peine doit etre á l'hon-
PAYS: Au pays (ou Au royaume) des aveu- neur (ou mérite d'etre á Thonneur). "El que ha
gles les borgnes sont rois. "En el país de los estado a las duras, que esté a las maduras".
ciegos, el tuerto es rey". "Hay que estar a las duras y a las maduras".
Áutres pays, autres mceurs. "En cada tierra Les peines ne font pas mourir. "Las penas
su uso, y en cada casa su costumbre". no matan". "No hay ausencia que mate ni dolor
Chaqué pays a ses coutumes. "Donde fue- que consuma".
res, haz lo que vieres". Nul bien sans peine. On n'a ríen sans peine.
Ríen ne vient sans peine. "No hay atajo sin
PAYSAGE: Un paysage est un étaí d'áme. trabajo". "El que algo quiere, algo le cuesta".
"Un paisaje es un estado de ánimo". "La letra con sangre entra [y la labor con
dolor, ou pero con dulzura y amor se aprende
PAYSAN: Bienheureux les paysans, s'ils sa- mejor]". "El que quiera peces que se moje [el
vaient connaítre leur bonheur (Virgile). "Dicho- culo]". "No se pescan truchas a bragas enju-
sos los campesinos, si llegasen a conocer su tas".
felicidad". Qui voit ses veines voit ses peines.
Toute peine (ou travail) mente salaire (ou
PEAU: II ne faut pas vendré la peau de recompense). "Toda pena merece salario (ou
l'ours avant de l'avoir tué. I] ne faut pas vendré recompensa)". "Tras el trabajo viene el dinero
Ja pcau de l'ours avant qu'on ne l'ait mis a y el descanso".
teñe (La Fontainc, L'Ours et les deux Com-
pagnons, V, 20). "No hay que vender (ou curtir) la PENCHER: On tombe toujours du cote oü
piel del oso antes de haberlo cazado". "Hasta Ton penche. (Voir TOMBER.)
el fin nadie es dichoso". "No hay que contar
con el sol antes que salga". "No hay que contar PENSER; Je pense, done je suis (Descartes).
con el huevo antes de po-ner la gallina". "No "Pienso, luego existo".
hay que hacer como en el cuento de la Honni soít qui mal y pense! (Voir HONNIR)
lechera". "Tengamos primero la gansa, y des- On ne peut pas penser á tout. On ne saurait
pués le haremos la salsa". (Voir BLE) penser á tout. "No se puede pensar en todo".
70 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

PERDRE: Á laver la tete d'un ane, on perd tacha, ándese a pie (ou pata}". "No hay muía
sa lessive. sin tacha alguna". "Caballo sin tacha, aún no
Dieu (ou Júpiter; bu Zeus) rend fou celui entró en cuadra". "Caballo sin tacha ni
qu'il veut perdre. mengua, no la pando yegua". "En todas partes
L'avarice perd íout en voulant tout gagner. cuecen habas". (Voir "TI n'est si bon cheval qui
Les mauvaises habitudes sont difficiles a ne bronche". "Nul n'est parfait". "Rien n'esí
perdre. parfait en ce monde").
Les vertus se perdent dans 1'Íntérét...
On connait seulement son bonheur aprés PÉRIL: A vaincre sans péril on triomphe
l'avoir perdu. sans gloire (Corneille, Le Cid). "A triunfo fácil,
On hasarde (ou On risque) de perdre en ni pena ni gloria".
voulant trop (ou tout) gagner. (Voir HASARDER)
Ou il n'y a ríen le roi perd ses droits. PERLE: U ne faut pas jeter des perles
[Parfois] qui perd gagne. "A veces quien devant les pourceaux (Matth., 1, 6) "No echéis
pierde gana ". perlas a los cerdos (ou puercos)". "No está
Pour un point Martin perdit son ame. hecha la miel para la boca del asno". (Voir
Qui a deux femmes, perd son ame... CONFITURE, MARGUERITE)
Qui va á la chasse perd sa place.
Ríen ne se perd, ríen ne se cree, íout se PERSÉVÉRANCE: La persévérance est le
transforme. "La materia (ou La naturaleza] ni secret de la réussite. "El que la sigue, la consi-
se crea ni se destruye: sólo se transforma". gue[, y el que la consigue, la mata; ou y el que
"Nada se pierde, nada se crea". no, la desbarata]". "Quien sigue la liebre, ése
Tout est perdu sauf l'honneur. la mata". "Donde cae [el agua] hace agujero".
Un bienfait n'esí jamáis perdu. "A fuerza de machacar se rompen las piedras".
Un[e] de perdu[e], dix (ou mille) de re- "No se ganó Zamora en una hora". "Roma no
trouvé[e]s. "Cuando una puerta se cierra, se fue hecha en un día".
abren cientos (ou cien)". "Cuando una puerta
se cierra, ciento se abren". "Por uno que se PERSÉVÉRER: II fauí savoir persévérer.
pierde, diez aparecen". (Voir le précédenf)

PERDRIX: Síre, toujours des perdrix! PERSONNE: Autant de personnes (ou de


(Confesseur d'Hcnri IV). "Siempre perdiz, tetes), auíant d'avis. "Tantos hombres, tantos
cansa!". (Voir "La satiété engendre le dégoüt") pareceres".
C'esí qui esí á tout le monde n'est a
PÉRE: Á pére avare, fils prodigue. "A padre personne.
ganador, hijo gastador". "Padre comerciante;
hijo caballero, nieto pordiosero". PET: On ne peut pas íirer des peís d'un áne
Honore ton pére et ta mere (Exode, 20, 12; mort. (Voir "U ne faut pas demander -ou tenter-
Maith., 15, 4). "Honrarás a tu padre y a tu l'impossible")
madre".
Les peres (ou Les parents) ont mangé les PÉTER: [II ne faut pas] péter plus haut que
raisins veris et les dents des enfanís en ont été son cul. "[No hay que] picar muy alio".
agacées (Jérémle). "Los padres comieron las
uvas agraces, y los dientes de los hijos tienen PETIT: Entre nos ennemis, les plus á
dentera". "El pecado de los padres, lo pagan craindre sont souvent les plus petits (La
los hijos". Fontaine, Le Lion et le Moucheron, II, 9).
On ne peut contenter tout le monde et son II faut se méfíer d'un plus petit que soi. "No
pére. (Voir "On ne peut plaire tout le monde") hay enemigo chico (ou pequeño) [: el
Tel pére, tel fils. "De tal padre, tal hijo". escarabajo al águila ensució el nido". "Hasta
"De tal palo, tal astilla". "Hijo de tigre sale con la hormiguilla tiene su colerilla". "Hasta los
rayas". "Cual el cuerva, tal el huevo". (Voir escarabajos empinan la cola (ou tienen ios)".
"Bon chien...") "Aunque el águila (ou la garza) vuele muy alta,
el halcón la mala". (Voir "Entre nos ennemis,
PERFECTION: La perfection n'est pas de les plus a craindre sont souvent les plus petiís")
ce monde. "La perfección no es de este mun- Les petits patíssent (ou font les frais) des
do". "La perfección no existe". "Quien no cojea, sottises des grands. Siempre los humildes han
renquea". "Quien quiera bestia (ou muía) sin sufrido las consecuencias de las necedades de
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue francaise d'aujourd'hui 71

los grandes. "Pelean los toros, mal para las PLAIRE: On ne peut (ou On ne saurait)
ranas". plaíre a tout le monde.
On a souvent besoin d'un plus petít que sol.
PLAISANTERIE: Les meilleures plaisante-
PEU: De tout un peu. (Voir "II faut user ries sont les plus courtes. "Lo poco agrada y lo
mais non abuser") mucho enfada". "Bromas cortas, buenas de lle-
Mieux vaut peu que ríen. "Más vale poco var". "A la burla, dejarla cuando más agra-
que nada". "Menos da una piedra". "Menos es da".
nada".
PLAISIR: Á la gene [ti n'y a] point de plai-
PEUPLE: La religión est l'opium du peuple. sir.
Les peuples (ou Les gens) heureux n'ont C'est double plaisir de tromper le trompeur
pas d'histoire. (La Foníaine, Le Coq et le Renard, II, 15). Do-
La voix du peuple est la voíx de Dieu. ble satisfacción engañar a quien te engaña.
"Justa razón, engañar al engañador".
PEUR: La peur donne des ailes. "El miedo Chacun prend son plaisir oü il le trouve.
da alas [a los pies]". "Sobre gustos no hay nada escrito". "Sobre
La peur (ou La crainte) [du gendarme] est gustos no se discute (ou no hay disputa}".
le commencement de la sagesse. "Cada uno se divierte a su manera". "Unos se
La peur grossit les obstacles (ou le danger). divierten con mucho dinero, y oíros con un
"No es tan fiero el león como lo pintan" (ap- pandero". (Voir "Chacun son goüt")
prox.} Chaqué age a ses plaisirs.
La peur n'évite pas le danger. El miedo no II n'y a pas de plaisir sans peine. "No hay
quita el peligro. placer sin desplacer". "Cada gusto cuesta un
susto". "No hay atajo sin trabajo". "Al freír
PIANO: Chí va piano, va sano [e chi va será el reír y al pagar será el llorar". "No hay
sano va lontanoj. "Piano, piano, se va lontano". dicha sin espina". "No hay boda sin tornabo-
(Voir ALLER: "Qui va doucernent...". Egalement da".
HÁTE, HÁTER, MONTURE). Le plaisir esí meílleur quand il est partagé.
"El gozo crece compartido". "Placer no comu-
FIERRE: Paire d'une pierre deux coups. nicado no es bien logrado".
"Matar dos pájaros de un tiro". Les visites font toujours plaisir...
On ne saurait tírer du sang des pierres. Plaisir d'amour ne dure qu'un moment[,
Pierre qui roule n'amasse pas mousse. chagrín d'amour dure toute la vie], "No hay
"Piedra movediza, nunca moho cobija (ou la amor sm dolor". "Matrimonio por amor, matri-
cubre}". "Piedra movediza no cría moho". monio de dolor". "Vanse los amores, quedan
los dolores".
PITIÉ: Mieux vaut faire envié que pitié.
PLIER: II vaut mieux plier que rompre.
PLACE: Chacun a sa place. "Cada mo- "Antes doblar que quebrar".
chuelo a su olivo". "Bien está la piedra en su
agujero". "Cada uno en su casa y Dios en la PLUIE: Aprés la pluie, [vient] le beau
de todos". íemps. "Tras la tempestad, [viene ou vino] la
Chaqué chose a sa place [et une place pour calma". "Siempre que llueve, escampa". "No
chaqué chose]. hay nublado que dure un año". "[Súfrase quien
Qui va a la chasse perd sa place. penas tiene, que] un tiempo tras otro viene".
"No hay cuesta arriba sin cuesta abajo ". "Cada
PLAIE: Plaie d'argent n'est pas mortelle. martes tiene su domingo".
"Hay cosas peores que perder el dinero". Parler de la pluie et du beau temps. Hablar
de cosas insignificantes. "Es como hablar del
PLAINDRE: II ne faut pas se plaindre avant tiempo". "Mudanza de tiempos, bordón de ne-
d'Síre battu. "No hay que quejarse de vicio". cios" (approx.).
"No hay que ponerse la venda antes de recibir Petite pluie abat grand vent. "Lágrimas
la pedrada ". quebrantan peñas". "Respuesta mansa, ira que-
II ne faut pas se plaindre que la mariée soit branta" (approx.}.
trop belle.
PLUME: Comme la plume au vent, femme
72 Louís Combet y Julia Sevilla Muñoz

est volage. "La mujer es como una pluma a Souvent la plus belle pomme est véreuse.
merced del viento". (Voir aussi "Scmvent "La manzana más bella puede tener gusano".
femme varié") "Hay sepulcros blancos". "La cruz en los pe-
Se parer des plumes du paon. "Adornarse chos y el diablo en los hechos".
con plumas ajenas".
PONT: [II faut] faire un pont d'or a l'en-
PLUS: Qui peut le plus peut le moins. (Voir nemi qui fuit (p.us.}. Hay que favorecer a los
POUVOIR) enemigos cuando huyen. "A/7/ enemigo que hu-
ye, puente de plata".
POIDS: II ne doit pas y avoir deux poids et
deux mesures. "No hay que tener dos pesos y PORTE: Chacun doit balayer devant sa por-
dos medidas". "No hay que usar la ley del em- te. "Antes de ver la paja en el ojo ajeno, mira
budo". "No hay que medir a todos por el mis- la viga en el tuyo". (Voir "On voit la paule
mo rasero". dans l'ceil du voisín...").
II faut qu'une porte soit ouverte ou fermée.
POIL: [II ne faut pas] chercher du poíl sur "O dentro, o fuera". "Puerta abierta o cerra-
un ceuf. (Fam.} "No hay que buscar tres (ou da, pero nunca entornada".
cinco] pies al gato". (Voir "II ne faut pas L'argent (ou L'or) ouvre toutes les portes.
couper les cheveux en quatre")
POSSESSION: La possession tue l'amour.
POINT: Pour un point Martin perdit son "La posesión mata al amor".
áne. "Por un punto se fue la media". "Por un
clavo se pierde una herradura[; por una herra- POSSIBLE: Tout est possible. "Todo es po-
dura, un caballo; por un caballo, un caballero; sible". "Todo puede ocurrir en este mundo".
por un caballero, un campo, y por un campo, "Todo cabe en lo humano". (Voir aussi ARRI-
un reino]. VER: "Touí arrive")

POIRE: [II faut] garder une poire pour la POT: Á chaqué pot son couvercle. "A cada
soif. "Quien guarda, halla". "El que (ou Quien} olla su cobertera", (Voir "Á chacun sa cha-
tuvo, retuvo". "El que tuvo y bien retuvo, cun e")
guardó para la vejez". "Ten siempre una vela C'est dans les petits pots qu'on fait les bons
encendida por si otra se apaga". onguents. "La buena esencia se encuentra en
los frascos pequeños [y también el veneno]".
POISSON: C'est par la tete que le poisson "En muy poquito azúcar hay mucho dulzor".
commence a sentir. C'est dans les vieux pots qu'on fait les bons
[Parfois] la sauce fait passer le poisson. onguents (ou la bonne confíture; ou la bonne
Les gros poissons mangent les petits. "Los soupe). "En los odres viejos se hace el buen
peces gordos (ou grandes) se comen a los chi- vino". "El buen vino, en los viejos odres se
cos". "El pez gordo [se] come al chico". "A la hace". "La gallina vieja es la que hace el mejor
corta o a la larga, el galgo a la liebre mata". caldo".
[C'est] le pot de terre et (ou centre) le pot
POLI: Trop poli pour etre honnéte. La cor- de fer. Siempre sale perdiendo el más débil. "Si
tesía excesiva es la capa de la hipocresía. da el cántaro en la piedra, o la piedra en el
cántaro, mal para el cántaro".
POLITESSE: La politesse ne coüte ríen. "La [C'est toujours les mémes] qui paient les
buena educación cuesta poco". "Hablar bien pots cassés. "Siempre son los mismos los que
cuesta poco". "Cortesía de boca, mucho vale, y pagan los platos rotos".
poco costa". II n'y a si méchant pot qui ne trouve son
L'exactitude est la politesse des rois. couvercle. (Voir MARM1TE)
Une politesse en vaut une autre. "Amor con
amor se paga" (approx.). POULE: [II ne fauí pas] íuer la poule aux
ceufs d'or. "No hay que matar la gallina de los
POMME: Une pomme pourrie gáte íout le huevos de oro". "La avaricia rompe el saco".
panier. "Una manzana podrida echa a perder La poule ne doit pas chanter avant le coq.
lodo el cesto". "La manzana podrida pierde a "No es la mujer la que debe llevar los pantalo-
su compañía". "La res mala todo el rebaño da- nes". "Donde hay patrón no manda marinero".
ña". "Triste está la casa donde la gallina canta y el
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue francaise d'aujourd'hui 73

gallo calla". "Callen faldas donde hay barbas". PREMIER: [II ne faut pas] manger son pain
La premiére poule qui chante est celle qui a blanc le premier.
fait l'ceuf. "El que lo huele, debajo lo tiene". II vaut mieux etre le premier dans son villa-
La vieílle poule fait le bon bouiílon. "La ge que le second (ou le dernier) a Rome.
gallina vieja hace buen caldo". "Gallina vieja, Les premiers arrivés sont les mieux servís.
buen caldo". "La vieja gallina hace gorda la (Voir ARRIVER)
cocina ". Les premiers seront les deraiers (Matth., 19,
30). "Los primeros serán los últimos y los
POUR: Dans tout (ou En toute chose) Íl y a últimos serán los primeros".
le pour et le contre. "Todo tiene su[s] profs] y
su[s] contra[s]". "En todo hay ventajas e PRENDRE: II faut en prendre et en laisser.
inconvenientes". (Voir "Tout médaille a son "No hay que creer todo lo que se oye (ou se
revers") dice)". "No hay que creerlo iodo a ojos cerra-
dos (ou a pie juntillas, ou al pie de la letra}".
POURCEAU: [II ne faut pas] jeter des per- "De dinero y amistad (ou calidad), la mitad de
les devant les pourceaux. la mitad".
[II ne faut pas] se laisser prendre au dé-
POUSSIÉRE: Tu es poussiure et tu reíourne- pourvu. Hay que estar siempre alerta. "Donde
ras en poussiére (Genése, 3, 19). "Polvo eres, y menos se piensa, salía la liebre".
en polvo te convertirás". (Voir "On entre, on On ne doít pas se laisser prendre deux fois.
crie et c'est la vie...") Pas vu, pas pris. (Voir VOIR)
Tel est pris qui croyait prendre (La Fon-
POUTRE: Voir voit la paule dans l'ceil du taine, Le Raí et l'Hiutre, VIII, 9). "Donde las
voisin et ne pas voir la poutre dans le nótre. dan, las toman [y callar es bueno]". "Muchos
van por lana y vuelven trasquilados". "El caza-
POUVOIR: Celui qui peut et ne veut pas, dor, cazado".
quand Íl voudra ne pourra pas. "El que puede y
no quiere, cuando él querrá no podrá". PRESSER: [II ne faut pas] presser l'orange
Le pouvoir (ou le commandement) ne se et jeter l'écorce.
partage pas. "No puede haber dos gallos en un
corral". "Mal cantan dos gallos en un mula- PRÉT: II faut toujours étre pret. "Hay que
dar". estar siempre alerta". "Hay que estar al loro".
Qui fait ce qu'il peut fait ce qu'il doit. (Voir
PAIRE) PRÉTER: On ne préte qu'aux riches.
Qui peut le plus peut le moins. Quien puede Un preté vaut [pour] un rendu. "Amor con
lo mucho puede lo poco. "Quien bien ata, bien amor se paga" (approx.}. "Pagar con la misma
desata ". moneda".
Vouloir c'esí pouvoir.
PRÉTRE: Chaqué prétre loue ses reliques.
PRATIQUE: La pratique (ou L'habítude; "Cada buhonero alaba sus agujas". "Cada
ou L'expérience) rend maítre. ollero alaba su puchero". (Voir "Chaqué
saint...")
PRÉCAUTION: Deux précautions (ou sü-
retés) valent mieux qu'une. "Hombreprevenido PREVENIR: Mieux vaut prevenir que gué-
vale por dos". (Voir "[II ne faut pas] rir. "Mal vale prevenir que curar (ou lamen-
s'embarquer sans biscuit") tar)". "Hay que curarse en salud". (Voir BOU-
On ne prend jamáis trop (ou assez de) CHER3, BOULANGER)
précautions. "Toda precaución es poca". "Quien
evita la ocasión evita el peligro". PRÉVOIR: Gouverner c'est prévoir.
II faut savoir prévoir a temps. (Voir "Mieux
PRÉCHER: Chaqué saint (ou Chacun) vauí prevenir...")
préche pour sa paroisse. (Voir PRÉTRE)
C'est peine perdue que de précher dans le PRINTEMPS: Une hirondelle ne fait pas le
désert. printemps.
II faut précher d'exemple. (Voir "II faut
donner le bon exemple") PRIX: Chaqué nomine a son prix.
La santé n'a pas de prix.
74 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

On peut íout acheter (ou avoir; ou obtenir) PROMPT: [L'esprit est prompt mais] la
en y mettant le prix. On peut tout acheter, a chaír est faible.
condition d'y raettre le prix. "Todo se compra y
se vende". "Con dinero todo se compra". PROPAGANDE: La propagande (ou La
"Todas las cosas tienen un precio". "Todo tiene publicité) est la forcé du commerce.
un precio". "Todos tenemos un precio". (Voir
"Chaqué homme a son prix") PROPHÉTE: Nul n'est prophéte dans son
pays (Lúe, 4, 24). "Nadie es profeta en su tie-
PROCÉS: Un mauvais accommodement (ou rra". "Nunca el juglar de la tierra tañe bien en
arrangement) vaut mieux qu'un bon proces. la fiesta". "La gaita del pueblo nunca hace
Un proces en améne un autre (ou cent buen son".
autres). "Lo peor del pleito es que de uno
nacen ciento". PROPOSER: L'homme propose et Dieu
dispose.
PROFIT: II n'y a pas de petits profits.
"Todo aprovecha". "Lo que no mata, engorda". PROUVER: Á vouloír trop prouver...
Qui veut trop proüver ne prouve rien. (Voir
PROGRÉS: On n'arréte pas le progrés. "No le précédenf)
se detiene el progreso". "El progreso no cesa".
"Hoy las ciencias adelantan que es una barba- PRUDENCE: [La] prudence (ou La mé-
ridad". fiance) est [la] mere de la süreté.

PROIE: II ne faut pas lacher la proie pour PUBLÍCITÉ: La publicité (ou La propagan-
l'ombre. "No hay que dejar lo cierto por lo du- de) est I'áme du négoce (ou du commerce). "La
doso". "Más vale pájaro en la mano que ciento propaganda es el alma del negocio".
(ou cien; ou buitre) volando". "Más vale un
toma (ou ten) que dos te daré". (Voir SAVOIR: PUCE: Celuí que se couche avec les chiens
"On sait ce qu'on laisse...") se leve avec des puces.

PROMESSE: Les promesses ne coütent PUISSANCE: II faut montrer sa puissance


rien. "Prometer no cuesta nada". "Buenas pour n'avoir pas á s'en servir. Hay que enseñar
palabras no cuestan nada". su fuerza para no tener que utilizarla. "Estos
Les promesses rendent les enfants joyeux. son mis poderes" (Cardenal Cisneros).
(Voir le précédení)
PUISSANT: Les puissants ont toujours rai-
PROMETTRE: Promettre et teñir sont deux. son. Selon que vous serez puissant ou miserable
Ce n'est pas tout de promettre, il faut teñir pa- [, les jugements de Cour vous feront blanc ou
role. "Una cosa es decir y otra es hacer". noir] (La Fontaine, Les Animaux malades de la
"Decir y hacer no comen en una mesa". peste, VII, 1). (Voir "La raison du plus fort est
"Decir y hacer, dos cosas suelen ser". "Del di- toujours la meilleure")
cho al hecho hay gran (ou mucho") trecho".
"Una cosa es predicar y otra dar trigo". PUNIR: On est souvent (ou toujours) puní
Ce qui est promis est promis. Chose par ou l'on a peché. "En el pecado va la peni-
promise, chose due. "Loprometido es deuda". tencia".
QUALITE: La qualité vaut inieux que la
quantité. "Más vale calidad que cantidad".
RAISON: Ce n'est pas avoir raison qu'avoir RÉCOLTER: On récolte ce qu'on a semé.
raison trop tót. No adelanta nada el que acierta "Quien siembra, recoge". "Siempre se recoge lo
antes que los demás. "No hay que pasarse de que se ha sembrado".
listo". Qui séme le vent récolte la tempéte.
Comparaison n'est pas raison.
La raison du plus fort est toujours la meil- RECONNAISSANCE: II faut avoir [au
leure (La Fontaine, Le Loup et l'Agneau, I, 10). moins] la reconnaissance du ventre. "No muer-
"La razón del más fuerte es siempre la mejor". das la mano que te alimenta". "Es de bien na-
"La mejor razón es la del más fuerte". "No hay cido ser agradecido".
tal razón como la del bastón". "Allá van leyes
do quieren reyes". (Voir "La forcé prime le RECUE1LLJR: On recueille (ou on récolte)
droit") toujours ce qu'on a semé. (Voir RÉCOLTER)
Le coeur a ses raisons que la raison ne con-
nait pas. RECULER: Quand on n'avance pas, on re-
On ne peut pas [toujours] avoir raison cule. Qui n'avance pas, recule. (Voir AVAN-
contre tout le monde. "Antes loco con todos que CER)
cuerdo a solas". "Si todos te dicen que eres
asno, rebuzna". RÉFLÉCHIR: II faut réfléchir avant d'agir.
Qui a deux femmes, perd son ame; qui a "Hay que pensar antes que obrar".
deux maisons, perd la raison.
REGARDER: A cheval donné, on ne re-
RASER: On ne rase pas gratis. (Voir AVOIR: garde pas les dents.
"On n'a rie pour ríen") II ne faut pas regarder en arriare. "No hay
que mirar atrás". "Agua pasada no mueve mo-
RAT: Á bon chat, bon raí. lino ". (Voir " II ne faut pas revenir sur le
Je suis oiseau, voyez (ou voici) mes ailes; passé". "Mieux vaut ne pas le remuer", ap-
je suis souris, vivent les rats. prox.}
Quand le navire menace de sombrer (ou de [II ne faut pas] se méler (ou s'occuper) de
couler), les rats le deserten! (ou l'abandonnent). ce qui ne nous rcgarde pas. "No hay que meter-
Les rats abandonnent le navire (ou le bateau) se en camisa de once varas". "No te metas
qui va couler (ou qui coule). "Cuando el barco donde no te llaman".
hace agua, las ratas lo abandonan". "Las ratas On ne peut pas étre a la fenétre et se regar-
huyen del barco que hace agua". der passer dans la rué.
Un chien regarde bien un évéque.
RATELIER: [On ne peut] mangcr a deux
rateliers. "No se puede servir a dos señores (ou REGLE: 11 n'y a pas de regle sans excep-
amos}". "No se puede servir a Dios y al dia- tion. "No hay regla sin excepción".
blo". L'exception confirme la regle.

RÉALITÉ: La réalité dépasse la fiction. "La RÉGNER: Diviser pour régner.


realidad supera la ficción". Qui ne sait díssimuter ne sait régner.

RECHUTE: La rechute est pire que la REJOUIR: 11 ne faut pas se réjouir trop tót.
chute. "Peor es la recaída que la caída". (Voir "[II ne faut] pas vendré la peau de
l'ours...")
78 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

RELATIF: Tout est relatif. "Todo es rela- s'assemble. "Dios los cría y ellos se juntan".
tivo".
RÉSULTAT: II n'y a que le résultat qui
RELIGIÓN: La religión est 1'opium du peu- compíe. C'est le résultat seul qui compte. "El
ple (K. Marx). "La religión es el opio del pueb- resultado es lo que cuenta". "Hágase el mila-
lo". gro, y hágalo cualquier santo (ou el diablo)".
(Voir "La fin justifíe les moyens")
RELIQUE: Chaqué prétre loue ses relí-
ques. RÉUSSIR: 11 est rare de réussir du premier
Pour l'amour du saint on baise les reliques. coup.
Point n'est besoin d'espérer pour entre-
REMEDE: Aux grands maux les grands re- prendre ni de réussir pour perservérer.
medes.
II y a remede a íout. "Todo tiene remedio, REVENIR: On ne revíent pas en arriére. On
menos la muerte". "Cuando una puerta se cie- ne peut revenir en arriére. "Lo hecho, hecho es-
rra, otra se abre". (Voir MORT) tá". "A lo hecho, pecho".
L'áge est une maladie quí n'a pas de re- On reviení toujours a ses premieres araours.
mede.
Le remede est souvent pire que le mal. "[A RHUBARBE: Passe-moí la rhubarbe et je te
veces] es peor el remedio que la enfermedad". passe le señé. (Litt. et piáis.). "Hoy por ti, ma-
ñana por mí". "Hazme la barba, hacerte he el
REMETTRE: II ne faut pas remettre a de- copete".
main (ou au lendemain) ce que Ton peut faire
le jour méme (pu aujourd'huí). RHUME: Un rhume non soigné dure sept
jours; un rhume bien soigné dure une semaine.
REMUER: Mieux vaut ne pas le remuer (ou "El catarro, si lo curas, te dura siete días y, si
remuer tout c,a). (fam.) "Mejor es no me- no, una semana ".
neallo". "Peor es meneallo [con azúcar está
peor]". (Voir "II ne faut pas réveiller le chat RICHE: [Ce sont] les plus ríches [qui] sont
qui dort"). les plus avares. "Los más ricos son los más
Plus on remue la merde (ou la vase), plus agarrados". "Cuanto más 'formo' más 'aga-
elle pue. rrao'" (fam.).
II y aura toujours des riches et des pauvres.
RENOMMÉE: Bonne renommée vaut míeux "Siempre habrá ricos y pobres".
que ceinture dorée. "Cría (ou Cobra) buena fa- On ne prete qu'aux riches. "A quien no tie-
ma y échate a dormir[; cría mala fama y ne capa en enero, no le prestes dinero".
échate a morir]". "Más vale buena fama que Plus on est riche, plus on a de soucis. (Voir
cintura (ou espuela, ou bolsa) dorada". RICHES SE)
La renommée a des ailes. "La fama tiene
alas". RICHESSE: Amitíé passe richesse.
Conteutement passe richesse.
REPAS: Un repas sans fromage c'est La santé esí la plus grande richesse. (Voir
comme une journée sans soleil. "Una familia "La santé n'a pas de prix")
sin hijos es como un jardín sin flores (ou un Mieux vaut aniour et pauvreté que richesse
árbol sin hijos" (approx.). et discorde.
RÉPONSE: Á sotte demande, point de ré- Plus on a de richesses, plus on a de soucis.
ponse (ou sotte réponse). "A más dinero, más cuidados".
Faire une réponse de Normand. Repondré en Santé passe richesse.
Normand. "No decir ni sí ni no". "Responder a
la gallega". RIDICULE: Le ridicule ne tue pas (ou ne
Telle demande, telle réponse. tue plus). No hay que tener miedo de hacer el
ridículo.
REPRENDRE: Donner c'est donner; re-
prendre c'est voler. RIRE: Le rire est le propre de l'homme.
Le díable reprend ce qu'íl a donné. "Reír es propio del hombre".
[Et] quand on vient d'en rire on voudrait en
RESSEMBLER: Qui se ressemble pleurer (A. de Musset). A veces reímos por no
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 79

llorar. Ou il n'y a ríen le roí perd ses droíts (p.us.*).


Rira bien qui rira le dernier. "Reirá mejor "De donde no lo hay no se puede sa-car". "Más
quien (ou el que) ría el último". "El que ríe el da el duro que el desnudo". "Al que no tiene el
último ríe mejor". rey lo hace libre".
Tel qui rít vendredi, dimanche pleurera. Qui t'a fait roi? (Dit Adalbert, comte de
Périgord a Rugues Capet). "¿Quién te ha hecho
RISQUER: On risque (ou On hasarde) de rey?".
perdre en voulant trop (ou tout) gagner. (Voir Travaíller pour le roi de Prusse. "Trabajar
HASARDER) para el obispo".
Quí ne risque (ou ne tente) ríen n'a ríen.
"Quien no se aventura (ou no se arriesga) no ROMÁN: La vie n'est pas un román.
pasa la mar". "Quien no se arriesga, no cruza
el charco". "Oveja que anda, bocado que ROME: Tous les chemins ménení á Rome.
halla". "Perro que anda, hueso encuentra".
(Voir "La fortune sourit aux audacieux") ROSE: Cueillez des aujourd'hui les roses de
la víe (Ronsard). "Hay que aprovechar la juven-
RTVIÉRE: La riviére passée, le saint oublié. tud". "A vivir, que son dos días". (Voir "II faut
"El río pasado, el santo olvidado". "Nadie se profíter de sa jeunesse". "Jouis du jour
acuerda de Santa Bárbara más que cuando présent". "II ne faut pas vivre..,", approx.}
truena". "Sólo se acuerdan de Santa Bárbara II n'y a pas de rose sans épines. Toute rose
cuando truena". a ses épines. "No hay ¡-osa sin espinas". "No
Les petits ruisseaux foní les grandes hay carne sin hueso". "No hay cielo sin nubes
riviéres. ni paraíso sin serpiente". "Aún más dulce la
miel fuera, si no picaran las abejas". (Voir "II
ROCHE: La roche Tarpéienne est prés du n'y a pas de bonheur sans mélange")
Capitule. (Voir "Tel quí rít vendredi...") La vie n'est pas [toujours] un lit de roses.
Tout n'est pas rose dans la vie. "La vida no
ROÍ: Chacun est roí chez soi. "Cada cual es un camino de rosas". (Voir le précédent et
(ou uno) es rey en su casa". "[Mientras] en mi "La vie n'est pas un román")
casa [estoy,] rey me soy". (Voir CHARBONNIER)
[II ne faut pas] étre plus royalíste que le roi. RÓTI: II ne fauí pas s'endormir sur le róti
"No hay que ser más papista que el Papa". (fam.}. "[No hay que] dormirse en las pajas".
L'exactitude est la politesse des roís.
Le roí est morí., vive le roi. "El rey ha ROUE: La roue tourne. "Todo cambia". "El
muerto. ¡Viva el rey!". "A rey muerto, rey mundo da muchas vueltas [y ayer se cayó una
puesto". torre]". "¡Las vueltas que da el mundo!". "Des-
Le roi régne maís ne gouverne pas. "El rey pués de un tiempo viene otro".
reina pero no gobierna".
Le sage dit, selon les gens: Vive le Roí, ROYALÍSTE: [II ne faut pas] étre plus
vive la Ligue (p.us.}. royaliste que le roi.
On est bien chez le roi mais on est mieux
chez soi. "Cada uno es rey en su casa". "Don- RUISSEAU: Les petits ruisseaux font les
de mejor está uno es en su casa". "Mientras en grandes riviéres. "Muchos pocos (ou Muchos
mi casa estoy, rey me soy". poquitos} hacen un mucho". "Muchas candeli-
llas hacen un cirio pascual". (Voir aussi "Petit
á petit l'oiseau fait son nid")
SABLE: [II ne faut pas] batir sur le sable. L'essenííel c'est d'avoir la santé. "Lo
"No hay que edificar sobre arena". importante es tener salud". "[Tener] salud es lo
[II ne faut pas] semer sur le sable. "No hay que hace falta", "La salud es lo primero".
que sembrar en arena". Le travail c'est la santé.
Pourvu qu'on ait la santé... (fam.}. "Mien-
SAGE: Le fou en sait plus chez lui que le tras tengamos (ou vayamos teniendo} salud..."
sage chez autrui. Santé passe ríchesse. "No hay riqueza como
Le sage dit, selon les gens: Vive le Roí, la salud". "La salud no tiene precio". "La sa-
vive la Ligue (La Fontaine, Le Chauve-souris et lud es la mejor lotería". "La salud no se com-
les deux Beleítes, II, 5). "Cambiar es de sa- pra". "Antes es la salud que el dinero".
bios". "Hay que encender una vela a Dios (ou
a San Miguel) y otra al diablo". SATIÉTÉ: La satiété engendre le dégoüt.
"Lo poco agrada, lo mucho enfada". "Todos los
SAGESSE: La crainte (ou La peur) du gen- días (ou Cada día) gallinas amarga la co-
darme est le commencement de la sagesse. cina". (Voir "On se fatigue des meüleuies
choses". "Un jour l'ennui naquit de l'uniforrai-
SAINT: Chaqué saint (ou Chacun) préche té". Également PERDRIX)
pour sa paroisse. (Voir PRÉTRE)
Comme on connaít les saints on les honore. SATISFAIT: On n'est jamáis satisfait (ou
"Según el santo, la peana". contení) de son sort (ou de ce qu'on a).
La fete passée, le saint oublíé. (Voir aussi
RIVIÉRE). SAUCE: La meilleure sauce c'esí I'appéíit.
Pour l'amour du saint on baise les reliques. "La mejor salsa, el apetito". "A buena hambre,
no hay pan duro".
SAMEDI: II n'y a pas de samedi sans so- [Parfois] la sauce fait passer le poisson. "[A
leil. "No hay sábado sin sol ni mocita sin veces] más vale la salsa que los caracoles (ou
amor". el pollo)".
La sauce vaut mieux que le poisson. "A ve-
SANG: Bon sang ne peut (ou ne sauraít) ces más vale la salsa que los caracoles (ou el
men-tir. La gente honrada siempre lo es. pollo}". "Vale más el collar que el perro".
Le sang se lave dans le sang. "La sangre en "Vale más el adorno que el burro".
sangre se lava". Trop de cuisiniers gátent la sauce.
L'honneur se lave dans le sang.
On ne saurait tirer du sang des pierres. "De SAVETIER: Le savetier et le financier
donde no hay no se puede sacar". "No pidas (allusion á la fable de La Fontaine, VIII, 8).
peras al olmo". (Voir "Contentement passe richesse". "Plus on
a de richesse, plus on a de soucis")
SANTÉ: C'est quand on est malade qu'on Les savetiers sont [toujours] les plus mal
apprécie la santé. "La salud es lo primero". "No chaussés. (Voir CORDONNIER)
sabemos lo que vale la salud hasta que la
perdemos". "La salud no es conocida hasta que SAVOIR: II faut savoir écouter. "Hay que
es perdida ". saber escuchar".
La santé n'a pas de prix. La santé est la [II fauí savoir] faire de nécessité vertu.
plus grande ríchesse. "La salud no tiene pre- II faut savoir nager. "Hay que saber nadar y
cio". "La salud es la mayor riqueza". guardar la ropa". (Voir NAGER)
82 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

II fauí savoir se taire au bon moment. "A tal señor, tal honor".
Le savoir ouvre toutes les portes. "Quien sa-
be, vale". "Saber es poder". "Quien tiene arte, SEMER: Comme tu sémeras, tu moissonne-
va a toda parte". ras. "Siempre se recoge lo que se ha sembra-
Mieux vaut savoir que richesse. "Más vale do". "Como siembres, cogerás".
ciencia que renta". On récolte (ou On recueille) ce que Ton a
On ne peut tout savoir. On ne sait jamáis semé.
tout. "No puede uno saberlo todo". Qui séme le vent récolte la tempéte.
On ne sait pas (pu Nul ne sait) de quoi Qui séme, récolte. Quien siembra, recoge.
demain sera fait. "No sabemos lo que nos de-
para el mañana". SEÑÉ: Passe-moi la rhubarbe et je te passe
On sait ce qu'on laisse, on ne sait pas ce le señé.
qu'on va trouver (fam.} "Más vale ¡o malo co-
nocido que lo bueno por conocer". "No hay que SENS: Le bon sens est la chose du monde
dejar lo cierto por lo dudoso". "Más vale la mieux partagée (Descartes'). "El sentido co-
pájaro en mano, que ciento volando". (Voir "II mún es la cosa mejor repartida". "El sentido
ne faut pas lácher la prole pour l'ombre") común es el menos común de los sentidos" (le
Pour savoir commander il faut savoir (ou contraire).
avoir su) obéir, "Para saber mandar (ou man-
dar bien), hay que saber obedecer". "No sabe SERMENT: Serments d'amoureux, ser-
mandar quien no supo obedecer (ou quien no ments d'ivrogne. Las promesas de los enamora-
ha sido mandado)". "Nunca sirvas a quien sir- dos no valen más que las promesas de los bo-
vió [ni pidas a quien pidió] " (approx.}. rrachos. "Juras del que ama mujer, no se han
Qui ne sait dissimuler ne sait régner. "Quien de creer". "En sudor de caballo, juramento de
quiera mandar debe disimular". hombre y llanto de mujer, no hay que creer"
Savoir c'est pouvoir. "Saber es poder". (approx.}.
Tout se sait. Touí finít par se savoir. "[Al Serments de joueur, serments d'ivrogne. Las
final] todo se sabe". "Todo acaba por saber- promesas de los jugadores no valen más que
se". las promesas de los borrachos. "Juras de tahúr,
Un peu de savoir (ou science) éloigne de pasos son de liebre".
Dieu; beaucoup de savoir y raméne. Un poco
de saber nos aleja de Dios; mucho saber nos SERPENT: Réchauffer un serpent dans son
vuelve a él. sein. "Cría cuervos y te sacarán los ojos".
(Voir "Le monde est plein d'ingrats")
SCANDALE: Malheur a celui par qui le
s cándale arríve. SERVICE: Un service en vaut un autre. "Un
Plutót la faute que le scandale. favor bien vale otro favor". "Amor con amor se
paga" (approx.).
SCIENCE: II n'est de science que du gene-
ral. Sólo lo general es ciencia. SERVIETTE: On ne mélange pas les tor-
Science sans conscience n'est que ruine de chons et les serviettes.
l'ame (Rabelais). Ciencia sin moralidad echa el
hombre a perder. SERVIR: II faut montrer sa forcé pour
Un peu de savoir (pu science) éloígne de n'avoir pas a s'en servir.
Dieu; beaucoup de savoir y raméne. Nul ne peut servir deux maítres.
On n'est jamáis si bien servi que par soi-
SECRET: II n'y a pas de secret qui tót ou méme. "Si quieres ser bien servido, sírvete tú
tard ne vienne a etre découvert (pu qui tót ou mismo". "No cuentes más que contigo mismo".
tard ne se sache). "No hay secreto que no aca- (Voir "Aíde-toi, le Cíel t'aidera")
be por descubrirse". "Lo que de noche se hace, Rien ne sert de courir, il faut partir a point
a la mañana aparece". (Voir SAVOIR: "Tout se (La Fontaine, Le Liévre et la Tortue, VI, 10).
sait") Lo importante no es darse prisa sino aprove-
L'amour ne peut rester secret. char bien el tiempo. "No por mucho madrugar
Peché secret n'est pas peché. Pécher en se- amanece más temprano".
cret n'est pas pécher. Si on a une langue, c'est pour s'en servir.
Tout sert a tout. "Todo es útil". "De todo se
SEIGNEUR: Á tout seigneur, tout honneur. puede sacar partido".
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 83

SERVITEUR: Autant de serviteurs (pu va- SORT: On n'est jamáis contení (pu satisfait)
lets), autant d'ennemis (p. us.}. "Tu criado, tu de son sorí (pu de ce qu'on a). "Nadie está
enemigo". contento con su suerte".
Les bons maitres font les bons serviteurs.
Les mauvaís serviteurs font les mauvais SORTIR: La faira fait sortir (pu chasse) le
maitres. (Voir le preceden?) loup du bois (pu de son trou; ou du trou).
Tel maitre, tel valet (pu tel serviteur).
SOT: II n'y a que les imbéciles (pu les sots)
SEÚL: II n'est pas bon que Fhomme soit quí ne changent jamáis d'avis. Seuls les sots
seul. (ou les imbéciles) ne changent pas (pu jamáis)
Mieux vaut étre seul que mal accompagné. d'avis.
"Más vale estar solo que mal acompañado". Le nombre des sots (ou des imbéciles) est
ínfini.
SI: Avec des "si" on mettrait París en Un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant
bouteille (pop.}. "Si mi abuela tuviera bigotes, (Moliere, Les femmes savantes}. Un tonto
sería mi abuelo". ilustrado es más tonto que un tonto
ignorante.
SIGNE: C'est un grand signe de médiocrité Un soí trouve toujours un plus sot qui
que de louer toujours modérément (Vauvenar- Fadmire (Boíleau). Un tonto encuentra siempre
gues). Sólo los mediocres permanecen insensi- otro más tonto que le admira.
bles al entusiasmo.
SOTTISE: Les petits pátissent des sottises
SILENCE: Certains silences sont éloquents. des grands.
II y a des silences éloquents. "Hay silencios que Mieux vaut se taire que diré des sottises.
lo dicen todo". "Más vale callar que mal hablar".
La parole est d'argent mais le sílence est
d'or. SOU: Un sou est un sou. "A quien sabe
Le silence est d'or. (Voir le précédent) guardar una peseta nunca le falta un duro".
"Ochavo a ochavo se junta un ducado". (Voir
SIMPLE: Bienheureux les simples d'esprit NOMBRE, "II n'y a pas de petítes economías",
(Matth., 5, 3). "Bienaventurados los pobres de "Petit a petit l'oiseau...", "Les petits
espíritu". misseaux...")
Un sou en améne un autre. "Dinero llama
SÍNGE: II ne faut pas apprendre á un vieux dinero".
singe a faire des grimaces. "Pájaro viejo no
entra en jaula". "A perro viejo no hay 'tus SOUFFLER: II ne faut pas souffler le chaud
tus'". et le froid (La Fontaine, Le Saíyre et le
Passant, V, 7). Hay que ser constante en sus
SOI: Chacun pour soí [et Dieu pour tous]. opiniones. "No hay que poner una vela a Dios
Chacun chez soi. (ou a San Miguel) y una vela al diablo"
(approx.').
SOIF: Plus on boit, plus on a soif. "Cuanto
más bebes, más quieres". SOUFFRIR: II fauí souffrir pour étre beau
(ou belle). "Para presumir hay que sufrir".
SOLDAT: L'obéissance est le premier de- "Pasar cochura por hermosura".
voir du soldat. Plutót souffrir que mourir (La Fontaine, La
Morí et le Bücheron, I, 16). Antes sufrir que
SOLEIL: II n'y a pas de samedi sans soleil. morir".
Le soleil luit pour tout le monde. Le soleil
brille (pu se leve) pour tous. "El sol sale para SOUPE: C'est dans les vieux pots qu'on
todos". fait la bonne soupe (ou les bons onguents; ou la
Rien de nouveau sous le soleil. (Ecclés., 1, bonne confiture).
10). Lat., Nihil novum sub solé. "No hay nada
nuevo bajo el sol". SOUPIRER: Cceur qui soupire n'a pas ce
qu'il désire.
SON: Qui n'entend qu'une partíe, n'entend
qu'un son. (Voir aussi CLOCHE) SOURD: II n'est (ou II n'y a) pire sourd
Louis Gombet y Julia Sevilla Muñoz

que celuí qui ne veut pas entendre. "No hay STYLE: Le style, c'est l'homme meme
peor sordo que. el que no quiere oír". (Buffon). "El estilo es el hombre".

SOURIS: Je suis oiseau, voyez (ou voici) SUISSE: Point d'argent, point de Suisse.
mes ailes; je suis souris, vivent les rats.
Quand le chat n'est pas la, les souris dan- SURETE: Deux süretes valent mieux qu:üne
sent. - (La Foníaine, Le Loup, la Chévre et le Che-
Souris qui n'a qu'un trou est vite prise vreau, IV, 15). (Voir BISCUIT. Egalement "Deux
(p.us.) "Ratón que no sabe que un ..horado, préca utio ns...")
presto es casado". (Voir "II faut avoir píusieurs La prudence (ou La méfiance) est la mere
cordes á son are". [II ne faut pas] mettre tous de la süreté.
ses ceufs dans le méme panier")

SOUVENIR: II n'est pire misére qu'un


souvenir heureux dans les temps de malheux.
TABLE: II faut se lever de table avec la La jeunesse n'a qu'un temps.
faim. "Conviene levantarse de la mesa con Le temps c'est de l'argent. "El tiempo es
hambre". oro".
Le temps arrange tout (ou arrange bien des
TABLEAU: Miser sur deux tableaux. "Ju- dioses). Le temps est le rneilleur médecin (ou
gar a dos paños". "Apostar a rojas y negras". le meilleur remede). Le temps guérit toutes les
blessures. "El tiempo es el remedio de muchos
TAIRE (SE): II faut savoir se taire au bon males". "A la corta o a la larga el tiempo todo
moment. lo alcanzan". "El tiempo todo lo cura (ou arre-
II y a un temps pour parler et un temps gla)". "El tiempo es el mejor médico". "El
pour se taire. tiempo cura (ou restaña) de todas las heridas".
Mieux vaut se taire que diré des sottises. "Burro trasquilado, a los diez (ou quince) días
igualado". "El tiempo cura al enfermo, que no
TARD: II n'est jamáis trop íard pour bien el ungüento".
faire. Le temps et l'argent arrangent bien des cho-
Míeux vaut tard que jamáis. "Más vale tar- ses. "Con tiempo y dinero, todo se arregla".
de que nunca". "Nunca es tarde si la dicha es "Los mayores imposibles, tiempo y dinero los
buena". hacen posibles". (Voir les précédents)
Le temps perdu ne se rattrape pas (ou ne se
TÉMOIN: Un seul témoin, pas de témoin, retrouve pas). On ne rattrape pas le temps
"Testigo único, testigo nulo". perdu. "El tiempo perdido no se recupera". "No
se puede volver atrás". "El tiempo no vuelve".
TEMPS: Aprés un temps en vient un autre. Le temps est un grand maitre (ou le meil-
(Voir 'Aprés la pluie, le beau temps") leur maitre). "El tiempo es gran maestro".
Aprés la pluíe, le beau temps. Parler de la pluie et du beau temps.
Autres temps, auíres mreurs. "A nuevos Ríen ne resiste au temps. "El tiempo todo lo
tiempos, nuevas costumbres". "Tiempo tras otro borra (ou todo lo puede").
viene". Tout arrive en son temps. "Todo viene en su
Chaqué chose en son temps., [et un temps tiempo". "A su tiempo se cogen las uvas, cuan-
pour chaqué chose]. do están maduras".
II faut donner du temps au temps. "No hay Tout vient á temps (ou á point) a qui sait
que apresurarse". "Hay que dar tiempo al attendre. Con el tiempo todo se consigue. "A su
tiempo". tiempo maduran las uvas (ou las brevas)".
II faut du temps pour tout. "Hay que darle "Con paciencia se gana el cielo". "Paciencia y
largas al tiempo". "Hay que dar tiempo al barajar". "Con el tiempo y una caña..."
tiempo".
II faut prendre le temps comme il vient. "La TEÑIR: Mieux vaut teñir que courir (ou
vida hay que tomarla como viene". qu'attendre). "Más vale tener que desear". "No
II y a temps pour tout. "Hay tiempo para hay que dejar lo cierto por lo dudoso". (Voir
todo". aussi le suivant)
II y a un temps pour parler et un temps pour Un 'tiens' vaut mieux que deux 'tu l'auras'
se taire (D'aprés Ecclés.}. "Hay un tiempo para (Cité par La Fontaine, Le petit Poisson et le
hablar y un tiempo para callar". Pécheur, V, 3). "Más vale un toma que dos te
II y a un temps pour tout. (Voir "Chaqué daré". "Más vale pájaro en mano que cien (ou
chose en son temps...") ciento, ou buitre) volando". "Lo comido es lo
86 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

seguro [que lo que colgado está, quizá el gato TON: C'est le ton qui fait la chanson (ou la
se lo llevará". musique). "Todo está en el tono". "Lo que
cuenta es el tono".
TENTER: II ne faut pas tenter le díable.
Qui ne tente (ou ne risque) ríen n'a ríen. TONDRE: On ne saurait tondre un ceuf.
(Voir RISQUER)
TORCHON: II ne faut pas mélanger les tor-
TERRE: [C'esí] le pot de terre et (ou con- chons et les servieítes. "No hay que mezclar el
tre) le poí de fer. oro con el lodo". "No hay que mezclar las chu-
On n'est pas sur terre pour s'amuser. "La rras con las mermas". "No hay que confundir
tierra es un valle de lágrimas". la velocidad con el tocino (ou el tocino con la
Si le nez de Cléopátre avait été plus court, velocidad}". "No hay que confundir el culo con
toute la face de la terre aurait été changée. las témporas". (Voir "II ne faut pas prendre les
Paíx sur la terre aux hommes de bonne enfants du Bon Dieu...")
volonté.
TORT: C'est avoir tort qu'avoir trop tót rai-
TETE: Á laver la tete d'un áne, on perd sa son.
lessive (ou son savon). "Lavar la cabeza al as-
no, perdimiento de jabón". "Quien lava la ca- TOUS: Chacun pour soi et Dieu pour tous.
beza al asno, pierde el tiempo y el jabón". "La Tous pour un, un pour tous. "Todos para
cuerva lavaba al cuervo, y él negro que negro". uno y uno para todos". (Voir L'union fait la
Autant de tetes (ou de personnes), auíant forcé")
d'avis.
C'est par la tete que le poisson commence a TOUT: Le tout c'est d'y croire (fam.}. "Lo
sentir. El saber en demasía conduce al error. que uno cree, eso le sostiene".
"Por la boca muere el pez". "No hay que pa- Le tout c'est de commencer. Le tout c'est
sarse de listo". de s'y mettre (fam.} "Todos los principios son
Mieux vaut une tete bien faite que bien duros". "Todo es empezar". (ybzV'L'appétit
pleine (Montaigne). "Más vale una cabeza jui- vient en mangeant". "II n'y a que le premier
ciosa que llena". pas qui coüte")
Quand on n'a pas une bonne tete (ou mé- Tout est dans íout. "El saber es uno".
moire) il faut avoir de bonnes jambes. "A mala Tout ou ríen. "Todo o nada". "O César, o
memoria, buenos pies". "El que no tiene cabe- nada". "Ayunar o comer truchas".
za, que tenga pies".
TRADITION: Les traditions se perdent.
TOI: Ce qui esí á toi est á moi; ce qui est á "Las tradiciones se pierden (ou se esfuman}".
moi n'est pas á toi. "Lo mío, mío; lo tuyo de
entrambos". "Si quieres que yo me case,! ha de TRADUTTORE: Traduttore, traditore.
ser a condición/ que lo tuyo ha de ser mío/ y lo (Ital.}. "Traductor, traidor".
mío, tuyo no".
TRAHIR: On n'est jamáis trahí que par les
TOMBE: Le gourmand creuse sa tombe siens (ou par ses meilleurs amis, etc.). "Araña,
avec ses dents. ¿quién te arañó? Otra araña como yo". (Voir
"Dieu me garde de mes amis...")
TOMBER: A la septiéme fois les murailles
tombérent. TRANSFORMER: Ríen ne se perd, ríen ne
Aller (ou Tomber) de Charybde en Scylla. se cree, tout se transforme. (Voir PERORE)
[II ne faut pas] attendre que les alouettes
nous tombent toute róties dans la bouche. TRAVAIL: Le travail c'est la liberté (par-
[II ne faut pas] tomber d'un excés dans fois iron.} "El trabajo es la libertad".
l'autre. Le travail c'est la santé (souvent iron.}. "El
On tombe toujours du cote oü Ton penche. trabajo es salud".
Siempre se sucumbe a las malas inclinaciones. Le travail c'est la santé, [ne] ríen faire c'esí
"El árbol siempre cae hacia donde se inclina". la conserven (Phrase issue d'une chanson á la
"Siempre quiebra la soga por lo más delgado". mode vers les années 70; c'est un des rares cas
Plus on tombe de haut et plus on se fait de création d'un proverbe populaire a une épo-
mal. que récente). (Voir le précédent}
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 87

Le travail conserve. (Voir les précédents) II ne faut pas (ou On ne doit pas) se laisser
Le travail éloigne de nous trois grands tromper deux fois.
maux: l'ennui, le více et le besoin (Voltaire). El II n'y a que ceux qui ne font ríen qui ne se
trabajo aleja de nosotros tres grandes males: el trompent jamáis. "El que no hace nada no se
aburrimiento, el vicio y la necesidad. "La ocio- equivoca". "El que no se cae no se levanta".
sidad es la madre de todos los vicios". "Quien calla y se tumba no se engaña nunca".
Tel travail, tel salaire. "A todo trabajo debe Tout le monde peut se tromper.
corresponder su justo premio". "A todo trabajo
su recompensa". TROP: On n'en ajamáis trop. "Todos que-
Tout travail commencé doit étre terminé. remos más". "Nunca se tiene bastante".
"Toda obra comenzada debe ser terminada". II vaut mieux en avoir trop que pas assez.
"Lo que no hayas de acabar no lo debes co- "Más vale que sobre que no que falte".
menzar". "No empieces nada que no puedas
acabar". (Voir "Chose commencée...") TROQUER: [II ne faut pas] troquer son
Tout travail (ou peine) mériíe salaire (ou cheval borgne contre un cheval aveugle.
recompense). "Todo trabajo merece recompen-
sa". "Todo esfuerzo pide recompensa". "Toda TROU: Creuser un trou (ou Paire un trou)
pena merece salario". pour en boucher un autre. "No hay que desvestir
a un santo para vestir a otro". "Desnudar
TRAVAILLER: Qui travaille s'enrichit. un santo para vestir otro, es cosa de tontos".
"Quien tiene oficio tiene beneficio". La faím fait sortír (ou chasse) le loup du
Travaillez, preñez de la peine... (La Pon- bois (ou de son trou; ou du trou).
íame, Le Laboureur et ses Enfants, V, 9). (Voir Souris qui n'a qu'un trou est vite prise.
le précédent)
TROUVER: Ce quí est trouvé appartient á
TRINQUER: C'est toujours les mémes qur tous. Ce qui est írouvé n'est pas volé. "Lo que
trinquent (fam. etpopul.}. "Siempre son los mis- hay en España es de los españoles". "Lo halla-
mos los que pagan el pato (ou los 'platos ro- do no es hurtado".
tos}" Cherchez et vous trouverez.
On trouvé toujours un plus malheureux (ou
TROIS: Jamáis deux sans trois. miserable) que soi.
Quand il y en a pour deux il y en a pour Qui cherche trouvé.
trois.
TUER: Tuez un homme, vous étes un as-
TROMPER: C'est double plaisir de tromper sassin; tuez-en mille, vous étes un héros; tuez-
le trompeur. les tous, vous étes un Dieu.
Celui qui se laisse tromper une fois esí un Tu ne tueras poínt (Exode, 20, 13). "No
malheureux; celui qui se laisse tromper deux matarás".
fois est un imbécile.
UNION: L'union fait la forcé. "La unión USER: II faut user mais non abuser. "Hay
hace la fuerza". "Entre muchos gatos arañan a que usar, pero no abusar".
un perro". "Dos gozques (ou perros) a un can, Tout s'use. "Todo tiene [su] fin". "No hay
mal rato (ou trato) le dan". "Dos lobos a un cosa que cien años dure".
can bien le comerán". "Muchas hormigas llevan
un escarabajo". UTÍLE: II faut joindre l'utile a l'agréable.
"Hay que mezclar lo útil con lo agradable".
USAGE: L'usage (ou L'habitude) rend "Hay que combinar el deber con el placer".
maitre.
Usage fait loí. "La costumbre hace ley". "El
uso hace la ley".
VACHE: Aprés les vaches grasses viennent l'ours avant de l'avoir tué.
les vaches maigres. "Después de las vacas gor-
das vienen las vacas flacas". "Días de mucho, VENDREDI: Tel quí rit vendredí, di-
vísperas de nada". manche pleurera (Racine, Les plaideurs). "Á
Chacun son métier [et les vaches seroní cada puerco (ou cerdo, ou uno} le llega su San
bien gardées]. Martín". "Al freír será el reír y al pagar será
el llorar". "No hay boda sin tornaboda".
VAINCRE: Á vaincre sans péril on
triomphe sans gloire. VENGEANCE: La vengeance est un plat
qui se mange froid. "La venganza, cuanto más
VAINCU: [II ne faut jamáis] s'avouer vain- tardía, más sabrosa". "El caldo, en caliente; la
cu. "Nunca hay que darse por vencido". injuria, enfrío".
Malheur au vaincu. "¡Ay del vencido!". "Del La vengeance n'apaise pas Toffense, elle
árbol caído todos hacen leña". l'entretient. La venganza no hace más llevadero
el dolor, sino que lo mantiene vivo.
VALET: Autant de valets (ou serviteurs),
autant d'ennemis. VENIN: Morte la béte, mort le venin.

VALEUR: La valeur n'attend pas le nombre VENIR: Ríen ne vient sans peine. (Voir
des années (Corneille, Le Cid). El valor es in- "Nul bien sans peine)
dependiente de la edad. Tout vient á temps (ou á point) á qui sait
attendre.
VALLÉE: Ce monde est une vallée de
larmes. VENT: Auíant en emporte le vent. "Todo se
lo lleva el viento".
VANITÉ: Tout n'est que vanité. Vanité des Qui sérne le vent, récolte la tempéte. "Quien
vanítés, tout n'est que vanité. "Vanidad de vani- siembra vientos recoge tempestades".
dades y todo vanidad".
VENTRE: Avoir les yeux plus gros que le
VARÍETE: La variété plaít. II faut de la va- ventre. (Voir CEIL)
ríete. "En la variedad está el gusto". "Entre col II faut avoir [au moíns] la reconnaissance
y col, lechuga". du ventre.
Tout fait ventre. Tout ce qui reñiré fait
VASE: Plus on remue la vase (ou la ventre (vulg.}. "Todo alimenta". "[Todo] lo que
merde), plus elle sent mauvais. no mala engorda".
Ventre affamé n'a point d'oreilles. "A mu-
VEAU: Le veau d'or est toujours debout. cha hambre no hay consejo". "A buen hambre
"Poderoso caballero es Don Dinero" (approx.) no hay pan duro".
Ventre plein, cceur content. "De la panza
VEINE: Qui voit ses veínes, voit ses sale la danza".
peines. Las venas salientes revelan una vida Veníre plein ne demande que repos. "Ba-
llena de dificultades y desgracias. "Quien ve rriga caliente, pie durmiente".
sus venas, ve sus penas"
VERGE: [II ne faut pas] donner des verges
VENDRÉ: U ne faut pas vendré la peau de (ou le báton) pour se faire battre.
92 Louis Combet y Julia Sevilla Muñoz

VERITE: A chacun sa vérité. "Cada maes- les fleuves dans la mer (La Rochefoucauld).
trillo tiene su librillo" (approx.). "Las virtudes se pierden en el interés como los
II n'y a que la vériíé qui faene (ou qui ríos en el mar".
offense, qui blesse). "La verdad ofende (ou mo-
lesta, ou hace daño}". "La verdad es amarga", VESSIE: [II ne faut pas] prendre des vessies
"Las verdades son las que amargan". "Verdad pour des lanternes. "No hay que confundir Ro-
y complacer no puede junto ser". ma con Santiago (ou la gimnasia con la mag-
La vérité avant íout. "La verdad ante todo". nesia, ou la velocidad con el tocino, ou el
"La verdad por delante". tocino con la velocidad, ou el culo con las
La vérité est au fond d'un puits (Démo- témporas) ".
criíe). La verdad se halla en el fondo de un pozo.
"Zozobra la verdad; mas nunca ahogada la VICTOIRE: [II ne faut pas] chanter victoire
verás". "Como el sol por entre las nubes, así trop tót. "No hay que cantar victoria demasiado
asoma la verdad por entre los embustes". pronto". (Voir "II ne faut pas vendré la peau de
La vérité n'est pas íoujours bonne á diré. l'ours...")
Toute vérité n'est pas bonne á diré. "No siem-
pre se puede decir la verdad". "No todas las VIE: La víe esí un perpétuel recommence-
verdades son para dichas". (Voir également ment. "La vida es un constante volver a empe-
MENSONGE) zar".
La vérité sort de la bouche des enfants [et La vie n'est pas [íoujours] un lit de roses.
des fous], "Los niños y los locos dicen las "La vida no es un lecho de rosas". (Voir "Tout
verdades". "Niños y gente loca, la verdad en la n'est pas rose dans la vie")
boca; cuerdos y sabios, la mentira en los la- La vie n'est pas un román. "La vida no es
bios". una novela". (Voir le précédent)
Le menteur n'esí jamáis cru, mérae quand On entre, on críe et c'est la vie; on críe, on
il dit la vérité. sort et c'est la mort. (Alude a la brevedad de la
Vérité au-delá des Pyrénées, erreur en deca vida humana). "Igual que nacemos, morimos".
(Pascal). "Verdad allende el Pirineo, error "Así como vienes, te vas". "Polvo eres, y en
aquende". "Lo que ayer era vicio, hoy es vir- polvo te convertirás".
tud". "Todo es según el cristal con que se mi- On n'a qu'une vie. "Sólo se vive una vez".
ra". Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.
"Mientras hay (ou haya) vida, hay esperanza".
VERRE: Mon verre n'est pas grand (ou est "Hasta el morir, iodo es vivir". "Hasta la no-
petit) mais je bois dans mon verre. "Con lo mío che, lodo es día". (Voir DÉSESPÉRER)
me contento". (Voir "Á chaqué oiseau...") Tout n'est pas rose dans la vie.
Qui casse les verres les paie. "El que la
hace la paga". "El que rompe paga (y se queda VIEILLESSE: La vieillesse est un mal incu-
con los cascos)". rable. La vieillesse est une maladie qui n'a pas
Se noyer dans un verre d'eau. "Ahogarse en de remede. "La vejez es una enfermedad que no
un vaso (ou en una gota) de agua". tiene remedio". "Para enfermedad de años no
hay medicina".
VERT: lis sont trop verts... (La Fontaine, Le
Renard et les Raisins, III, 11). "Están verdes, VILAIN: Jeu de mains, jeu de vilains.
dijo la zorra". Poignez vilain, il vous oindra; oignez vílain,
il vous poindra (vx.). "El villano punza a quien
VERTU: [II faut savoir] faire de nécessité le unta y unta a quien le punza".
vertu.
La naissance n'est ríen oü la vertu n'est VILLAGE: II vaut mieux éíre le premier
pas. dans son village que le second (ou le dernier) á
La vertu est dans le juste milieu. 'In medio Rome. "Más vale ser cabeza de ratón que cola
virtus' comme disait le Diable en se mettant de león".
entre deux prostituées. "En el justo medio está
la virtud". "En el término medio está la virtud". VIN: A bon vin point d'enseigne. "El buen
(Voir "L'excés en tout est un défaut". "II faut paño en el arca se vende". "Bestia buena, se
fuir les extremes". "II faut s'en teñir au juste vende sin ir a feria". "Sin sacarlo al mercado
milieu") se vende el buen caballo". "La buena muía en
Les vertus se perdent dans l'intérét comme el establo se vende".
Proverbes, expressions proverbiales,... de la langue frangaise d'aujourd'hui 93

Le vin délie les langues. "El vino suelta la voisin et ne pas voir la poutre dans le notre.
lengua". "Después de beber cada uno dice su Qui a bon voisin a bon matin. "El que tiene
parecer". "Dice el borracho lo que tiene en el buen vecino puede dormir tranquilo (ou tiene a
papo". su puerta puede dormir a pierna suelta)".
Le vin réjouít le creur de l'homme (Psau-
mes, 104, 15; Juges, 9, 13; Ecclés., 40, 20). "El VOIX: La voix du peuple est la voix de
vino alegra el corazón del hombre". Dieu. Vox populi, vox Dei (lat). "La voz del
On ne met pas du vin nouveau dans les pueblo es la voz de Dios".
vieilles outres (Lúe, 5, 37). "Nadie echa vino
nuevo en cueros viejos". VOLER: Qui volé un oeuf volé un bceuf.
Quand le vin est tiré il faut le boire. 1)
Tenemos que aceptar las consecuencias de VOLEUR: C'est le voleur volé. "Muchos
nuestras acciones. "A lo hecho, pecho", 2) van por lana y vuelven trasquilados". "El caza-
Cuando uno se ha metido demasiado en un dor cazado".
asunto y no puede dar marcha atrás, tiene que On pend les petits voleurs et on laisse courir
ir adelante sin vacilar. "La suerte está echada". les grands. "Para los desgraciados se hizo la
"De perdidos al río". horca".

VINO: "In vino veritas" (lat.). "En el vino VOLONTÉ: La volonté peut tout. (Voir
[está] la verdad". "Vouloir c'est pouvoir")
Paix sur la terre aux hommes de bonne vo-
VIOLENCE: Plus fait douceur que vio- lonté.
lence.
VOULOIR: II faut vouloir ce que Ton ne
VISITE: Les visites font toujours plaisir; si peut empécher. "Hay que aceptar lo que no se
ce n'est pas quand on arrive, c'est quand on puede evitar".
s'en va (fam.). "Las visitas agrada siempre, II ne faut pas vouloir courir avant de savoir
pero más cuando se van". marcher. No hay que acometer empresas que
excedan nuestras posibilidades. "No hay que
VITESSE: II ne faut pas confondre vitesse hacer las cosas a destiempo". "No hay que
et précipitation (fam."). "No hay que confundir picar demasiado alto". •
la gimnasia con la magnesia". II ne faut pas vouloir la mort du pécheur.
"Hay que aborrecer el pecado y compadecer al
VIVRE: Chacun vit comme il 1' entend. pecador". "Hay que odiar el delito y compade-
"Cada uno vive a su modo". "Cada uno tiene cer al delincuente".
su modo de matar pulgas". Quand on n'a pas ce que l'on veut, il faut
II faut manger pour vivre et non vivre pour vouloir ce que l'on a. (Voir AVOIR)
rnanger. Qui veut tout n'a rien. "Quien todo lo quie-
II ne faut pas vivre comme si on ne devait re, todo lo pierde".
jamáis mourir. "Vive como si te fueras a morir Tout vouloir et ne rien payer. "Querer el
mañana". "Sólo se vive una vez". "A vivir que oro y el moro".
son dos días". (Voir "Cneillez des aujourd'hui Vouloir c'est pouvoir. "Querer es poder".
les roses de la vie", approx.}
Pour vivre heureux, vivons caches. VOYAGE: Les voyages forment la jeu-
On ne vit qu'une fois. (Voir "On n'a qu'une neusse. Los viajes forman a la juventud.
vie")
Qui vivra verra. "Vivir para ver". "Ya se VOYAGER: Qui veut voyager (ou arriver)
verá". loin ménage sa monture.
Tout voir et ne rien diré. "Ver, oír y callar".
VRAI: Le vrai peut quelquefois n'étre pas
VOIR: Voir la paille dans l'ceil du voisin eí vraisemblable (Boileau). Lo cierto puede alguna
ne pas voir la poutre dans le notre. vez no ser verosímil. "A veces la verdad es
Pas vu, pas pris. "Pecado oculto va sin difícil de creer".
castigo". Rien n'est beau que le vrai, le vrai seul est
Qui vivra verra. (Voir VIVRE) aimable (Boileau). "Nada es bello sino lo ver-
dadero, sólo lo verdadero es agradable".
VOISIN: On voit la paille dans l'ceil du
ZÉLE: [II ne faut pas] pécher pas excés de
zéle.

Centres d'intérêt liés