Vous êtes sur la page 1sur 19
vasa La prosopnie ae FREON oneE REINEERUPETY PR YEAR-rTANGOI WOVE! @ overblog La philosophie de l'action chez Saint-Exupéry par Jean-Frangois Boyer Préumbule Mai choisi ce sujet pour eis saisoas mon imiérée pour Ta Tiuidratuve et la philosophie, ma passion pont Tavistion gue je pratique depuis 19583 ef le lien professionnel qui me rapprache de Saint-Exupéry. J'ai en effet tecminé ma cariére de quarante années de pilote par dix aunées d'instructeur & la SEA (Socitus d'Fxploitation Acrapostale qui exploilait 17 Bocing 737 quick change : transport de passagers le jour pour Aiv France, et du courrier pour la poste. la nuit), Le courrier intérfeur est aujourd'hui acheminé par les TOV mais Vaventure de a poste par avion vou prés de 50 ans grace & difléremes compagnies : 1a Compagnie Générale Aéropostale (1927-1931) pour laquelle travaillaient entre antes Mermoz, Guillaumet ot Saint- Exupéry, Air Blou (1935-1939, Air France + la Postale de Nuit (1945-2000) et SEA. (1990-20011, Eusape Aimpnst (2040-2107). Décaller et se poser par tous Tes temps étvit Sookie chelet over lon com/201T/02/a-ahlcaoonie-de-/acton-onez-sat-2xune-oar ear fancls-bover nim ans La prosopnie ae FREON oneE REINEERUPETY PR YEAR-rTANGOI WOVE! segle ef a permis aux équipages de ces compagnies de leur donuer une résemunee hunaine avec comme complice la ruit, La SEA A laquelle j'ai valontairement appartenu dés aa crévtion n'a jamais prétendy ate le file de [Aéropostale dent Jes actewrs par leur courage, leur passion du vol. leur abnégation ont imprimé Thistoize séronautique, Mais née si le tervail n'avait plus rien a voir avec ce qu'ont véeu ces pionniers, les equipages de Js SEA, pour ne pas temir cette Epopée, se sont appliqués & garder U'éeat d'esprit qui ‘rognail AT'Aéropostale, Mon exposé ost compasé de deux parties : [- qu’est ce que la philosnphie de Taction ? 2+ Celle-vi dans (eure de Saint E> Définition de Faction Laction signitie entre autres la manifestation concuéte des panvoirs dugir dune personne. Cest Venercice de sa capacité, par opposition & la pawsivité, de céaliser une volonté, une intention, Cette signification Lait appel & une structure mélophysique vesue do Varistotélisme. Mais avant d'exarniner colle source of la tradition qui on est née, il convient de distinguer, sans les séparer, I'ncte et action Bien quien ne fosse pas spontanément de différences entre ces deux termes. 'sction renvoie & lapération, i. aux dispositions subjectives, a um comportement infentioanel, J'acte aux résultats de Yaction, Le teame nete vieot du latin aemus, qui taduit deus termes grees é'aistote : evepyein (qul st en plein (ravail) of Sueedéyae (qui stjourne dans sa fin), Cor deux mots du ‘vocabulaire aristatdticien sont souvent confondus par les traduetents, méme parfois par Atistote. Lianalyse da mouvement en (rois temps petmet cependant de les distinguer Horigine du mouvement est en puissance (Sovapie). ie svsceptible de s'sccomplic geéce au travail, Bien quan ne fusse pas spontanément de différences entre ces deux termes, action renvoie A Topération, i.e aux dispositions subjectives, & wn comportement intentionnel, Pacts aux résultats de Naction. Lo terme acte vient du latin «emus, qui wraduit deux termen grove GAristote + nvepyeta (gui est en plein travail) st AveeAsyrr (gut séjounne dans se fin). Ces denx mots du vocabulaice atistotélicien sont souvent confoadus pat les teaducteurs, meme parfois par Aristote, L'analyse du mouvement en trois temps peumet copeadant de (os distinguer : l'otigine du mouvement col ch puissance (Suva), ie susceptible de s'uccomplir grice au frivail, le mouvemem congidéré cn son Sookie chelet over lon com/201T/02/a-ahlcaoonie-de-/acton-onez-sat-2xune-oar ear fancls-bover nim ang La prosopnie ae FREON oneE REINEERUPETY PR YEAR-rTANGOI WOVE! déploiement est evepyew, sa fin sppelle évirkdyma. La fin est rondue possible par le ‘mouvement énergique accordé la puissance, Cet ensemible eatéyorial semble structurer tout mouvement ; en fait, (1 ne vaut que si on le comprend prévleblement comme tencu vets ne plénitude manquante : leutéléchie: un mouvement indéfini ou cineulaire ne peut pas etre ontondu a Vnide de ces eatégories. $i Macre est le mouvement reel acheve e¢ en cola identifié a Montsléchie, lection ost néccsnairement prédétermings par cer accoraplissement ; nous devons dts lars concevair le réel comme nn systéme de données dja toutes rBalisées a priori, En fait [o différence réside que, dans le cas de l'action, Vagir est visé chins sua déroulement alors que dans le cas de Cacte il est vise indépeadamment de toute extension dans Je teins. On peu par exomple trouver quelqu'un cn pleine action anais pag on plein ake sar une actian a un débul ef une fin mais pas un acto (Ia méme diffrence oppose une. situation & un fait). II va de soi que ces deux aspects, intérienr (action) et extérieur (acte), stappellent mutuellement, Le principe de laction, c'est Chumilite : elle implique te sacrifice, oubli de soi, et contraimt lndividu & se convertir & weavers le désir d'uutre chose que aol, c'est ive & se débarrasser de sex défaillances et de son égoisme nawyels, pour participer & une communauus dar iT onde Porigine en y découvtant 1a talson de son aceomplissemem, On pout parlor daction phust que de volomté : fa philosophic classique ra comm sous ce ‘nom que la zone éclairge de laction humaine ; il s'agit oujeura'hni dintégrer (a pulsion, fe désir, au champ pratique. Enfin, action se réalise dans des structures techaiques, économiques, politigues, & l'tgard desquelles 1a volonté constitu: sealement le segment intentionnel accessible a introspection. C’est done un concept # Ia fois plus ample cl plus artioulé que celui de volamté qui dail unificr le champ pratique. Le mot agir viont du latin agere : pousser en avant -agir, ce 1’est pas seulement faive, c'est accompli um effort qui a du sens et qni va dans une direction, e'est sexprimer par des actos. La premiére question que pose action est la suivante ; pourquoi agic ? Cela implique toujours um jugement initial : [o Tefus de ee qui est. $i fonvisege dlagir, c*ext bien que je désapprouve, que js désavous ee qui est, Mais évidemment ee jugement de valour est lié & une alfirmation de ce qui devrait ere. La phase suivante est consaerée & Ja délibération quant aux moyens nécessaites a Ja réalisation de action. Agir c'est se déterminer, décider, et d€cider c'est tranches. Il y a quelque chose dirréversible et de dramatisé dans le décision, le passage & Pacte, fa réalisition de action. On parle d'action dacisive quand le résultst est Jourd de consequence, Max Weher, philosophe et juriste allemand du debut du XXeme sitele, distingue deux Gthiques pour evalucr une action, en déverminer In valeur : T'éthique de conviction at PEthique de responsabilité. La premigre juge Maction conformément aux valeurs, mux tincipes qui Pont rendue nécesssire et Ja seconde par rapport aux résultats de cette action, L'upe affirme la prévalence ds la cause, Vautre celle és la finalité, Selon l"éibique de conviction, peu importe que ['action ait ou non abouti, que lobjectif ait été ou non altcint...ce qui compte e’est 1a MHsllé aux principes. Sclon Péthique de responsabilité, set compte fe résultat 1-La Philosophle de l'aetion Sookie chelet over lon com/201T/02/a-ahlcaoonie-de-/acton-onez-sat-2xune-oar ear fancls-bover nim ans