Vous êtes sur la page 1sur 54

Université sidi Mohamed ben Abdellah

Ecole supérieure de technologie EST


Département : génie des procédés
Filière : génie thermique et Energie

RAPPORT PROJET DE FIN


D‘ETUDE
Capteur solaire thermique et photovoltaïque
hybride

 Réaliser par : Hanae et Trioui

Aaya Lahlou Mimi

Abdelilah Qotni

 Encadré par : Amine Allouhi

Année universitaire : 2018/2019


Sommaire

1
Liste de figures

Figure 1 : Structure du capteur plan vitré.

Figure 2 : Capteur plan vitré.

Figure 3 : Structure du capteur à tube sous vide.

Figure 4 : Capteur a tube sous vide.

Figure 5 : Structure du Capteur non vitré.

Figure 6 : Capteur non vitré ou capteur moquette.

Figure 7 : Panneau solaire monocristallin.

Figure 8 : Panneau solaire poly cristallin.

Figure 9 : Panneau solaire amorphe.

Figure 10 : Panneau solaire hybride.

Figure 11 : capteur PV-T à air.

Figure 12 : capteur PV-T à eau.

Figure 13 : capteur solaire hybride.

Figure 14 : photo d’un convertisseur.

Figure 15 : photo des Câble et connecteurs.

Figure 16 : photo d’un Support.

Figure 17 : photo d’un Soupape de sécurité.

Figure 18 : photo d’un Manomètre.

Figure 19 : photo d’une Sondes de température.

Figure 20 : photo d’un raccordement.

2
Figure 21 : le logiciel PVGIS

Figure 22 : capteur hybride.

Figure 23 : évolution de la température en fonction du rayonnement au mois de janvier.

Figure 24 : évolution du rendement en fonction de la température.

Figure 25 : l’évolution de l’irradiation en fonction d’heure.

Figure 26 : l’évolutions des types de d’irradiations en fonction des mois.

Figure 27 : l’évolution d’irradiation optimale sur un plan incliné.

Figure 28 : évolution de la puissance électrique en fonction du temps.

Figure 29 : Variation de la puissance en fonction de l’irradiation.

Figure 30 : l’évolution du rendement en fonction de la puissance utile.

Figure 31 : les coordonnées géographiques.

3
Liste des tableaux

Tableau 1 : les avantages et les inconvénients D’un capteur thermique.

Tableau 2 : les avantages et les inconvénients du capteur photovoltaïque.

Tableau 3 : les avantages et les inconvénients du capteur hybride.

Tableau 4 : caractéristiques techniques du capteur hybride.

Tableau 5 : caractéristiques photovoltaïques du capteur.

Tableau 6 : les paramètres du capteur hybride.

Tableau7 : évolution de rendement en fonction de température.

Tableau 8 :la variation de l’irradiation en fonction du temps.

Tableau 9 : autre type d’irradiation.

Tableau 10 : tableau des puissances électriques d’un capteur hybride.

Tableau 11 : valeur des puissances électriques.

Tableau 12 : tableau de la quantité de chaleur de l’eau.

Tableau 13 : tableau du rendement thermique du capteur hybride.

4
Introduction générale

5
6
Chapitre I :
Capteur solaire
thermique et
Photovoltaïque

7
1- Définition de l’énergie solaire.

L’énergie solaire est une énergie renouvelable qui est transmise par le soleil sous la forme de
la lumière et de la chaleur.

L’absorption de cette énergie se fait à partir des collecteurs spécifiques :

 Capteur thermique.
 Capteur photovoltaïque.

2- Capteur thermique.
a- Définition :

Capteur solaire thermique est un panneau qui permet d’absorber le rayonnement solaire et le
transforme en chaleur.

b- Les types des capteurs solaires thermiques :


- Capteur plan vitré :

Figure 1 : Structure du capteur plan vitré

Structures : 1. un absorbeur

8
2. Un isolant thermique

3. Boitier

4. Échangeur

5. vitrage

Figure 2 : Capteur plan vitré

Fonctionnement : [5] capteur plan vitré est également utilisé dans les installations de
chauffages de l’eau sanitaire ou des locaux. La température de fonctionnement est
généralement comprise entre 30 °C et 60 °C. Il est constitué d’une caisse isolée. Couverte par
un vitrage. A l’intérieur on retrouve l’absorbation dans lequel circule le fluide caloporteur. Le
vitrage bloque le rayonnement infrarouge et isole la lame d’air au-dessus de l’absorbeur pour
garder la chaleur.

- Capteur a tube sous vide :

9
Figure 3 : Structure du capteur à tube sous vide

Structure : 1. collecteur isolé à l’intérieur de l’enveloppe de protection.

2. condenseur de caloduc

3. circulation de l’eau dans le collecteur

4. tube cuivre étanche

5. absorbeur

6. liquide descendent

7. vapeur montante

8. tube de verre sous vide

10
Figure 4 : Capteur a tube sous vide

Fonctionnement : [6] un capteur solaire sous vide est composé d’une série de tubes
transparent en verre. Dans chaque tube il y a un absorbeur pour capter le rayonnement solaire
et un échangeur pour permettre le transfert de l’énergie thermique. Les tubes sont mis sous
vide pour éviter les déperditions thermiques convectives de l’absorbeur et l’absorbeur reçoit
un traitement sélectif pour empêcher le rayonnement. Ainsi on peut réaliser des capteurs
solaires performants sans une isolation thermique rapportée ou un coffre de protection.

- Capteur non vitré ou capteur moquette :

Figure 5 : Structure du Capteur non vitré

11
Structure : [7] 1. Un absorbeur (métallique ou synthétique) revêtu d’une peinture
sombre et sélective

2. un faisceau de tube cylindrique ou ovalisés résistant aux rayonnements


ultraviolets et aux variations de température.

Figure 6 : Capteur non vitré ou capteur moquette

Fonctionnement : [8] le capteur pan non vitré est beaucoup plus économique mais moins
répandu. Très dépendant de la température extérieure il est généralement utilisé dans les
installations de chauffage de piscine mais pet parfois faire office de système de chauffage de
l’eau sanitaire dans les pays chaud. Dans les zones tempérées la température de
fonctionnement est généralement inférieure à 30 °C. Il est seulement constitué d’un absorbeur
dans lequel circule le fluide caloporteur.

c- Les avantages et les inconvénients des capteurs thermiques :

Avantages Inconvénients

L'énergie solaire est inépuisable et non Le coût d'investissement d'une


polluante installation solaire thermique est
relativement élevé

12
L'énergie est propre et ne dégage pas L'énergie solaire est une énergie
de gaz à effet de serre intermittente. Il faut donc un système de
chauffage d'appoint
L'énergie solaire thermique permet La production d'énergie solaire n'est
d'assurer une partie des besoins en eau possible que lorsqu'il y a du soleil
chaude sanitaire et en chauffage

L'installation des panneaux solaires Il faut pouvoir stocker la chaleur dans


thermiques permet de réaliser des des ballons ou des dalles chauffantes
économies conséquentes
Les frais de maintenance et de Les panneaux solaires contiennent des
fonctionnement d'une installation déchets toxiques : cuivre et chrome
thermique sont relativement faibles

Tableau 1 : les avantages et les inconvénients

D’un capteur thermique

3- Capteur photovoltaïque :
a- Définition :

Capteur solaire photovoltaïque est un panneau qui permet d’absorber le rayonnement solaire
et le transforme en électricité.
b- Les types des capteurs solaires thermiques :
- Panneau solaire en silicium cristallin (monocristallin) :

13
Figure 7 : Panneau solaire monocristallin

Structure : cellule monocristalline

Fonctionnement : [9] les panneaux solaires en silicium monocristallin sont parmi les plus
répondus, ils se divisent entre les panneaux solaires monocristallins et les panneaux solaires
poly cristallins. [10] Dont les cellules sont issus d`un seul cristal de silicium. La structure du
cristal est parfaitement homogène ce qui lui donne sa couleur caractéristique qui est
généralement parfaitement noire.
- Panneau solaire en silicium cristallin (poly cristallin) :

Figure 8 : Panneau solaire poly cristallin

Structure : cellule poly cristallin

Fonctionnement : [11] Ses cellules sont fabriquées à partir de chutes de morceaux de silicium
qui sont chauffes, fondus puis refroidis et assemblés par un processus plus rapide et plus
rapide économique. [12] Les panneaux solaires poly cristallins produisent plus d`électricité en
plein soleil et avec un ciel sans nuages. Ces panneaux sont également très sensibles au froid,
c’est à dire que chaque degré de différences (25°C) provoquera une perte de 1% de
production.

- Panneaux solaires amorphes :

14
Figure 9 : Panneau solaire amorphe

Fonctionnement : [13] les panneaux solaires amorphes ont un taux rendement deux fois moins
important que le poly cristallin, mais beaucoup plus actifs dans le diffus et beaucoup
moincher. [14] Les panneaux solaires amorphes sont moins onéreux que les panneaux solaires à
cristallins en raison de leur procédé de fabrication. Les panneaux solaires en silicium amorphe
utilisent uniquement 1% de la quantité de silicium utile à la créolisation d`un panneau
cristallin de même taille.

c- Les avantages et les inconvénients des capteurs photovoltaïques :

Les avantages Les inconvénients

Source propre qui ne pollue pas Sources dont les performances sont
pratiquement (peu d’émission de gaz à irrégulières. La quantité d’énergie
effet de serre). fournie par le vent et le soleil dépend
totalement des conditions climatiques

15
Source qui se renouvelle assez Source qui produit des déchets
rapidement. Elles sont inépuisables radioactifs très dangereux et difficile à
stocker
Source qui possède un fort potentiel. Source limitée dont les réserves sont
Par exemple, l’énergie solaire reçue par estimées + où – 100 ans à bn
la terre représente 8000 fois la consommation constante
consommation de l’humanité

Tableau 2 : les avantages et les inconvénients du capteur photovoltaïque

16
Chapitre II
Capteur hybride

1- Définition du capteur hybride :

[15]
Le capteur hybride est un capteur photovoltaïque et thermique. On le retrouve très souvent
sous l’appellation capteur hybride PV-T.

17
Le capteur PV-T produit en même temps de l’électricité grâce à l’énergie solaire et de la
chaleur grâce à l’énergie thermique. Ce dispositif peut donc fournir simultanément un appoint
en chauffage, de l’eau chaude sanitaire et de l’électricité. Ces systèmes innovants sont
toutefois moins matures que les systèmes traditionnels, tant du point de vue des performances
que de la fiabilité dans le temps.

Figure 10 : Panneau solaire hybride

2- Types des capteurs solaires hybrides :

Le capteur solaire hybride peut se diviser en 2 parties : capteur PV-T à air (aéraulique) et
capteur PV-T à eau (hydraulique).

a- Capteur PV-T à air (aéraulique) :

L’installation est quasiment similaire à celle d’un capteur PV classique, seulement une lame
d’air est ajoutée entre le panneau et la toiture d’un habitat par exemple pour créer une
circulation d’air en dessous des cellules photovoltaïques.

Il est possible de laisser un écoulement d’air naturel ou de créer une ventilation forcée afin de
permettre une extraction thermique plus efficace et un refroidissement plus performant des
cellules photovoltaïques.

18
Sortie d’air

Simple

Vitrage lame d’air

Entré d’air

Figure 11 : capteur PV-T à air

b- Capteur PV-T à eau (hydraulique) :

Utilise l’eau pour extraire la chaleur. Des conduites d’eau collée généralement au-dessous de
cellules PV permet d’extraire l’énergie thermique. Ce type de système est plus compliqué à
mettre en œuvre mais permet une extraction plus performante de l’énergie thermique.

2
3
4

19
6

5
r

Figure 12 : capteur PV-T à eau

1 : vitrage.

2 : vitrage + EVA.

3 : cellules photovoltaïques.

4 : EVA + cuivre + adhésive.

5 : boitier.

6 : conduite.

3- Fonctionnement de capteur hybride :

Le capteur PV-T permet d’absorber le rayonnement solaire qui prévient directement du


soleil : une partie reflétée par le simple vitrage. Le reste est capté par les cellules
photovoltaïques va transmise en électricité avec des pertes de chaleur. Ces derniers sont
absorbés par la conduite dont laquelle circule l’eau ou l’air. [16] Pendant qu’il produit de
l’électricité, le module photovoltaïque produit de la chaleur récupérée par un fluide, dit fluide
caloporteur qui circule dans la couche inférieure du capteur hybride. Le fluide caloporteur est
aussi chargé de refroidir ce module pour améliorer sa performance. Cette opération permet
l’augmentation de la performance des cellules.

20
Figure 13 : capteur solaire hybride

4- Les avantages et les inconvénients :

Les avantages Les inconvénients


[17] [17]
Le refroidissement des cellules photovoltaïques L'inconvénient majeur des
grâce à la circulation d'un liquide qui sera chauffé modules photovoltaïques classiques
lors de son passage dans le capteur. De cette façon réside dans le fait que le rendement
on arrive à augmenter le rendement des cellules, et la baisse lorsque la température
production d'électricité de 30% à 50%. augmente.
En plus, l'utilisateur bénéficie d'une production d'eau Ce phénomène n'empêche pas une
chaude qu'il pourra utiliser pour l'eau chaude forte production d'électricité en plein
sanitaire et/ou le chauffage. été, mais la capacité de production
Enfin, quel confort d'avoir qu'une seule installation des cellules plafonne lorsque la
pour un double emploi : on rationnalise l'espace température est élevée.
disponible tout en optimisant la production
d'énergies renouvelables.

Tableau 3 : les avantages et les inconvénients du capteur hybride

21
5- Composants et accessoires d’un capteur solaire hybride :
a- Convertisseur :
Permet de convertir le courant continue DC vers le courant alternatif AC

Figure 14 : photo d’un convertisseur

b- Câble et connecteurs :
Sont des interfaces permettant de relier des équipements à l'aide de câbles.

Figure 15 : photo des Câble et connecteurs

c- Support pour panneau solaire :


Fixations pour l'installation de panneaux solaires sur tous types de support : Toit en
tôle/tuiles/ardoise, jardin, Camping-car, bateau, véhicule léger, bac acier, etc.…

Figure 16 : photo d’un Support

22
d- Soupape de sécurité :
Une soupape permet d'évacuer du fluide surcomprimé vers l'extérieur lorsque la pression
atteint la valeur limite pour laquelle elle a été tarée, ce qui permet de garder en bon état de
fonctionnement tout le circuit.

Ce type de dispositif fait partie intégrante de ce que l'on nomme le « groupe de sécurité

Figure 17 : photo d’un Soupape de sécurité

e- Manomètre :
Un manomètre est un instrument servant à mesurer une pression.

Figure 18 : photo d’un Manomètre

f- Sondes de température :

Les sondes de température (ou capteurs de température) sont des dispositifs permettant de
transformer l’effet du réchauffement ou du refroidissement sur leurs composants en signal
électrique.

23
Figure 19 : photo d’une Sondes de température

g- Les raccordements :

On désigne par raccordement les travaux nécessaires à la connexion d'une installation à


un réseau de distribution par exemple les coudes, les vannes etc…

Figure 20 : photo d’un raccordement

24
Chapitre III
Etude théorique

25
PVGIS : outil gratuit d'estimation de la production
photovoltaïque en Europe et en Afrique

Dans les deux chapitre (étude théorique et étude de cas) on va utiliser outil gratuit
d'estimation de la production photovoltaïque PVGIS.

L'application en ligne gratuite PVGIS est un excellent outil de simulation qui permet de
calculer gratuitement la production de systèmes photovoltaïques connectés au réseau en
Europe et en Afrique (et également pour site isolés).

A l'aide de son interface Google Maps intégré, il est très facile d'obtenir les données de
production d'un système PV à partir des données d'ensoleillement précises du site (intégrant
notamment les masques lointains liés au relief, collines, montagnes).

Par ailleurs PVGIS propose des cartes d'ensoleillement (irradiation en kWh/m²) et de


température précises haute définition de toute l'Europe, de l'Afrique et du Proche-Orient.

26
27
Figure 21 : le logiciel PVGIS

I. Etude théorique de la partie électrique :


1- Fiche technique :

28
Figure 22 : capteur hybride

- Caractéristiques techniques :

Longueur 1677 mm

Largeur 990 mm

Epaisseur 45 mm

Poids 19 kg

Surface 1.66 m2

Tableau 4 : caractéristiques techniques du capteur hybride

- Caractéristiques photovoltaïques :

Nombre de cellules 60

Type de cellules Monocristallin

Puissance nominale Pmpp 280 Wc

Rendement de module PV 16.87%

29
Tension a puissance maximale Vmpp 31.64 V

Intensité a puissance maximale Impp 8.87 A

Tension en circuit ouvert Voc 39.16 V

Intensité de court-circuit ISC 9.46 A

Tension maximale système 1000 V DC

Courant maximale inverse 15

Tableau 5 : caractéristiques photovoltaïques du capteur

2- Les paramètres d’un capteur hybride :

Input Paramètres Output

L’ensoleillement Coefficient de transmission La puissance électrique

La surface Coefficient d’absorption Le rendement optique

Température ambiante 25 ℃ Capacité massique a Rendement électriques

pression constante Cp

Débit volumique v Vitesse de circulation Rendement globale

Tableau 6 : les paramètres du capteur hybride

3- Calcule du rendement électrique :


ɳel = ɳop ∗ (1 − ɳpt[Tcell − 25℃])

On peut estimer le rendement optique par les valeurs suivantes :

ɳop = [10 % ==> 16 %]

ɳel : le rendement électrique en %

30
ɳ𝐩𝐭 : c’est le pourcentage de l’électricité perdu % (en estime que ɳpt = 12%).
𝐓𝐜𝐞𝐥𝐥 :la température de cellule en ℃.

On va calculer la température de cellule par la relation suivante :

𝐓𝐜𝐞𝐥𝐥 = 30 + 0.0175 ∗ (Gt − 300) + 1.14 ∗ (Ta − 25)

Le tableau et le diagramme suivant représente la variation du rendement électrique en


fonction de la température :

H Gt V Tam Tcell ɳel ɳel ɳel ɳel ɳel ɳel ɳel

w/m2 10% 11% 12% 13% 14% 15% 16%


m/s °C ℃

6 0 0.9 9 6.51 0 0 0 0 0 0 0

7 0 0.7 8.9 6.39 0.32 0.35 0.38 0.41 0.51 0.48 0.51

8 4 1.4 9 6.58 0.26 0.28 0.31 0.33 0.41 0.39 0.41

9 134.4 1.1 11.4 11.59 0.19 0.21 0.23 0.24 0.3 0.28 0.30

10 287.7 3.4 14.1 17.35 0.13 0.14 0.15 0.16 0.2 0.19 0.20

11 415.9 3 16.6 22.45 0.08 0.09 0.10 0.10 0.13 0.12 0.13

12 501.4 3.2 18.7 26.34 0.057 0.06 0.06 0.07 0.09 0.08 0.09

13 522.3 3.9 20.3 28.53 0.053 0.05 0.06 0.06 0.08 0.07 0.08

14 484.1 4.4 21.2 28.89 0.06 0.07 0.08 0.09 0.011 0.10 0.11

15 391.6 3.9 21.4 27.5 0.10 0.11 0.12 0.13 0.17 0.16 0.17

16 255 5.2 20.8 24.42 0.15 0.17 0.19 0.20 0.25 0.23 0.25

17 100.6 3.9 19.3 20.01 0 0 0 0 0 0 0

Tableau7 : évolution de rendement en fonction de température.

31
35

30

25

20
Tc

15

10

0
4 134.484 287.715 415.997 501.443 522.368 484.171 391.679 255.028 100.632
G w/m2

Figure 23 : évolution de la température en fonction du rayonnement au mois de janvier

 Interprétation :

-on remarque que lorsque la température augmente l’ensoleillement augmente jusqu’à une
valeur optimale.

-donc la température a un effet sur l’ensoleillement.

0.6

0.5

0.4
le rendement

0.3

0.2

0.1

Tc

10% 11% 12% 13% 14% 15% 16%

32
Figure 24 : évolution du rendement en fonction de la température

 Interprétation :

-on constate que le rendement baisse lorsque la température absorbée par les cellules

augmente donc on peut préciser les performances de ce capteur.

-le rendement est légèrement sensible à l’augmentation de la température : lorsque la

température augmente de 28°C le rendement baisse jusqu’à une valeur de 0.05 :

-d’après nos connaissances, le rendement électrique ne dépasse pas 25% donc la courbe

correspondante : ɳop = 10 %

4- La variation de G (irradiation globale) en fonction de température :

Heure Irradiation (G W/m2) Heure Irradiation (G W/m2)

07 :22 134 12 :22 722

07 :37 201 12 :37 715

07 :52 256 12 :52 704

08 :07 308 13 :07 690

08 :22 358 13 :22 672

08 :37 406 13 :37 650

08 :52 450 13 :52 625

09 :07 491 14 :07 597

09 :22 530 14 :22 565

09 :37 565 14 :37 530

09 :52 597 14 :52 491

10 :07 625 15 :07 450

10 :22 650 15 :22 406

10 :37 672 15 :37 358

10 :52 690 15 :52 308

33
11 :07 704 16 :07 256

11 :22 715 16 :22 201

11 :37 722 16 :37 134

11 :52 / 12 :07 726 16 :52 77

Tableau 8 :la variation de l’irradiation en fonction du temps

Figure 25 : l’évolution de l’irradiation en fonction d’heure

 Interprétation :

On remarque que l’irradiation augmente jusqu’à une valeur maximale 712W/ m2 a 11 :52h et
12 :22h après diminue la valeur de G d’une manière réduite.

Il y’a d’autre type d’irradiation sont représentées dans un tableau :

Ih : irradiation sur un plan horizontal KWh/m2 /jour

Iopt : irradiation optimale sur un plan incliné

I(35) : irradiation a angle d’inclinaison.

Ind : irradiation normal direct.

34
Mois Ih Iopt I(35) Ind Lopt

Janvier 3030 4810 4920 4680 60

Février 3910 5450 5530 5110 51

Mars 5300 6310 6330 5690 38

Avril 6010 6250 6200 6120 21

Mai 6700 6270 6160 6500 7

Juin 7710 6850 6680 8210 0

Juillet 7780 7100 6940 8310 4

Août 7020 7030 6940 7580 16

Septembre 5580 6370 6370 6250 32

Octobre 4550 6010 6080 5620 47

Novembre 3210 4880 4970 4650 57

Décembre 2780 4610 4730 4550 62

Année 5310 6000 5990 6110 32

Tableau 9 : autre type d’irradiation

35
9000

8000

7000

6000
irradiation

5000

4000

3000

2000

1000

mois

Ih Iopt I(35) Ind

Figure 26 : l’évolutions des types de d’irradiations en fonction des mois

 Interprétation :

-on remarque d’après la courbe la variation d’irradiation en fonction des mois. O doit choisir
l’irradiation qui a une évolution normale et n’a pas des effets négatifs sur le capteur
(rendement baisse, vaporisation du fluide...) pendant toute l’année, donc on peut choisir
l’irradiation a ongle 35° et aussi l’irradiation optimale car se sont les plus convenable pour
l’installation.

36
70

60

50

40
Lopt

30

20

10

mois

Figure 27 : l’évolution d’irradiation optimale sur un plan incliné

 Interprétation :

-on constate que l’ongle optimale diminue progressivement pour atteint la valeur de 0 pendant
le mois mai près il augmente avec la même manière. Cela dépend de la position du soleil.

5- Calcule de la puissance électrique :

𝑃 = 𝐴 ∗ 𝐺 ∗ ɳel ∗ τ ∗ α

P : c’est la puissance électrique en w.

A :la surface de la plaque des cellules en m2.

G : rayonnement (l’ensoleillement)en W/ m2.

ɳel : le rendement électrique en %.


𝛕 : le coefficient de transmission en %.

𝛂 : le coefficient d’absorption en %.

37
Voilà un tableau et une courbe qui montrent la variation de la puissance électrique en fonction
de rendement :

N.B : on a trié le tableau d’une manière décroissante.

Tc (°C) G (w/m2) Heures ɳel Puissance de 10%

11.59 134.48 09 : 00 0.26 51.2868304

17.35 287.71 10 : 00 0.19 80.1831972

22.45 415.99 11 : 00 0.13 79.3233513

26.34 501.14 12 : 00 0.08 58.8063016

28.53 522.36 13 : 00 0.057 43.6736591

28.89 484.17 14 : 00 0.053 37.6399083

27.5 391.67 15 : 00 0.059 33.895897

24.42 255.02 16 : 00 0.1 37.4066704

20.09 100.63 17 : 00 0.15 22.1408119

Tableau 10 : tableau de la puissance électrique d’un capteur hybride


80.18319717

79.32335127

58.80630156
51.28683035

43.67365911

puissance de 10%
37.63990832

37.40667035
33.89589695

22.14081192
28.89
28.53

la temperature de
26.34

27.5

24.42

cellule en ℃
22.45

20.09
17.35
11.59

9:00 10:00 11:00 12:00 13:00 14:00 15:00 16:00 17:00


HEURE

Figure 28 : évolution de la puissance électrique en fonction du temps

38
 Interprétation :

On remarque qu’il y a une évolution de la puissance et la température pendant les heures,


lorsque la température augmente la puissance diminue, sinon elle augmente.

 La variation de la puissance en fonction du rayonnement :

G en Puissance Puissance Puissance Puissance Puissance Puissance Puissance

W/m2 de 10% de 11% de 12% de 13% de 14% de 15% de 16%

134,48 51,2868304 55,2319711 61,1496823 65,0948231 71,0125343 76,9302455 80,8753863

287,71 80,1831972 88,6235337 97,0638703 101,284039 109,724375 118,164712 126,605048

415,99 79,3233513 85,4251475 91,5269438 97,62874 109,832333 115,934129 122,035925

501,14 58,8063016 66,1570893 73,507877 73,507877 80,8586647 88,2094523 95,56024

522,36 43,6736591 45,9722727 52,8681137 53,6343182 61,2963637 61,2963637 68,9584091

484,17 37,6399083 35,5093475 42,611217 49,0028995 49,7130865 49,7130865 56,814956

391,67 33,895897 40,215471 45,9605382 51,7056055 51,7056055 57,4506728 63,1957401

255,02 37,4066704 4,11473374 44,8880044 48,6286715 52,3693385 59,8506726 63,5913396

100,63 22,1408119 25,0929202 28,0450284 29,5210826 32,4731908 35,4252991 36,9013532

Tableau 11 : valeur des puissances électriques

39
140

120

100
la puissace

80

60

40

20

0
134.48 287.71 415.99 501.14 522.36 484.17 391.67 255.02 100.63
G W/m2

puissance de 10% puissance de 11% puissance de 12% puissance de 13%


puissance de 14% puissance de 15% puissance de 16%

Figure 29 : Variation de la puissance en fonction de l’irradiation

 Interprétation :

On remarque qu’il y a une variation de la puissance en fonction de l’irradiation.

Lorsque le rayonnement augmente la température de cellule augmente aussi et ca permet de


démunie le fonctionnement du capteur (rendement électrique) c’est-à-dire la diminution de la
puissance aussi.

II. Etude théorique de la partie thermique :


1- Calcul de la quantité de chaleur de l’eau :

𝑄𝑤𝑎𝑡𝑡𝑒𝑟 = 𝑄𝑐𝑎 + 𝑄𝑏𝑎

Qca : la quantité de chaleur de l’eau en w.

𝐐𝐛𝐚 : les déperditions de chaleurs autour du capteur.

𝑄𝑏𝑎 = 0 Car le capteur est isolé donc il n’y a pas de déperditions.

𝑄𝑐𝑎 = [𝛼 − 𝜏 ∗ ɳ𝑒𝑙 ∗ 𝐺 − 𝑄𝑝𝑣𝑔𝑙𝑎𝑠𝑠] ∗ 𝑆

𝐐𝐩𝐯𝐠𝐥𝐚𝐬𝐬 : quantité de chaleur perdu par rayonnement et convection en w/m2.

40
𝑄𝑝𝑣𝑔𝑙𝑎𝑠𝑠 = 𝑄𝑎𝑖𝑟 𝑟𝑎𝑦𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 + 𝑄𝑎𝑖𝑟 𝑐𝑜𝑛𝑣𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛

α : l’absorption en % (95%).

𝛕 : la transmittance en % (95%).

ɳ𝒆𝒍 : rendement électrique en % (par estimation on prend 10%).

G : le rayonnement w/m2 .

Remarque : on va prendre les pertes de chaleurs par convection et par rayonnement


d’un vitrage d’un capteur hybride de 12% de 𝛼 − 𝜏 ∗ ɳ𝑒𝑙 ∗ 𝐺:

Donc la relation devienne :

𝑄𝑐𝑎 = [(𝛼 − 𝜏 ∗ ɳ𝑒𝑙) ∗ 𝐺 − 12% ∗ 𝛼 − 𝜏 ∗ ɳ𝑒𝑙 ∗ 𝐺 ] ∗ 𝑆

𝑄𝑐𝑎 = [(𝛼 − 𝜏 ∗ ɳ𝑒𝑙) ∗ 𝐺) ∗ 𝐺 ∗ (1 − 12%) ] ∗ 𝑆

On obtient donc le résultat final

𝑄𝑐𝑎 = [(𝛼 − 𝜏 ∗ ɳ𝑒𝑙) ∗ 𝐺) ∗ 𝐺 ∗ 0.88] ∗ 𝑆

ɳel de 10% G W/m2 Qca

0,26 134,48 134,1928367

0,19 287,71 315,0485779

0,13 415,99 490,1603662

0,08 501,14 625,2703983

0,057 522,36 668,4217558

0,053 484,17 622,2411274

0,059 391,67 500,1011164

0,1 255,02 311,1083348

0,15 100,63 115,7787788

La surface m2 1,66023

La transmittance 0,95

41
L’absorption 0,93

Tableau 12 : tableau de la quantité de chaleur de l’eau

2- Calcule du rendement thermique :

𝑄𝑢
ɳ𝑡ℎ =
𝐺𝑡 ∗ 𝐴

[18] 𝑇𝑐𝑜𝑙,𝑖𝑛−𝑇𝑎𝑚 (𝑇𝑐𝑜𝑙,𝑖𝑛−𝑇𝑎𝑚)2


ɳ𝑡ℎ = 0.5626 − 5.8285 ∗ ( ) − 0.01417 ∗
𝐺𝑡 𝐺𝑡

[18] 𝑇𝑐𝑜𝑙;𝑖𝑛−𝑇𝑎𝑚
ɳ𝑒𝑙 = 0.1339 − 0.4018 ∗ ( )
𝐺𝑡

ɳ𝐭𝐡 : rendement thermique.

ɳ𝐞𝐥 : rendement électrique.

T am : température ambiante.

T col, in : température du collecteur intérieur.

G : le rayonnement w/m2 .

Qu : puissance utile en w

T am (°C) T int (°c) Gt ( w/m2) Qu(w) ɳel


ɳthermique
9 30 4 0 0 0

11,4 33 134,484 0 0 0

14,1 35 287,715 0,11769707 56,2207193 0,10471271

16,6 37 415,997 0,26260171 181,366057 0,1141962

18,7 40 501,443 0,30219984 251,584604 0,11683258

20,3 42 522,368 0,30770123 266,854206 0,11720859

21,2 45 484,171 0,25951544 208,60765 0,11414904

21,4 47 391,679 0,15794197 102,706068 0,1076385

20,8 49 255,028 0 0 0

19,3 50 100,632 0 0 0

42
La surface 1,66023

Tableau 13 : tableau du rendement thermique du capteur hybride

0.35

0.3

0.25
rendement

0.2

0.15

0.1

0.05

puissance utile

Figure 30 : l’évolution du rendement en fonction de la puissance utile

 Interprétation :

On constate que lorsque la puissance utile augmente le rendement augmente aussi à une
valeur optimale.

Conclusion :

D’après l’étude théorique et pratique du rendement électrique on peut conclure que les
résultat pratique sont plus précis.

III. Gisement solaire :

43
Figure 31 : les coordonnées géographiques

1- Coordonnée équatoriale :
a- L’ongle déclinaison 𝛿 :

360
𝛿 = 23.45 ∗ 𝑠𝑖𝑛( ∗ (𝑁 + 284))
365
N : nombre de jours

b- Angle horaire du soleil h :

ℎ = 15 ∗ (𝑇𝑆𝑉 − 12)

TSV : temps solaire vrai en heure.

4 ∗ 𝜆 + 𝐸𝑡
𝑇𝑆𝑉 = 𝑇𝑙 − 𝐷𝑒 + ( )
60

𝐸𝑡 = 9.87 ∗ 𝑠𝑖𝑛(2 ∗ 𝑁 ′ ) − 7.53 ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝑁 ′ ) − 1.5 ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝑁 ′ )

44
360
𝑁′ = ∗ (𝑁 − 81)
365
𝛌 : longitude du lieu.

De : décalage horaire.

Tl : temps.

Et : en minute.

2- Coordonnée horizontale :
a- Hauteur du soleil H :

sin(𝐻) = cos(δ) ∗ cos(L) ∗ cos(h) + sin(δ) ∗ sin(L)

L : l’altitude.

b- Azimut du soleil a :

cos(𝛿) ∗ sin(ℎ)
sin(𝑎) =
cos( 𝐻)

c- Angle zinetal Z :

𝑧 = 90 − 𝐻

d- Temps de lever / coucher et la durée de jours :

1
Temps de coucher : 𝑇𝑠𝑠 = −𝑇𝑠𝑟 = ∗ 𝑐𝑜𝑠 −1 (−𝑡𝑔(𝛿) ∗ 𝑡𝑔(𝐿))
15

2
Durée de jour : 𝐷𝑗 = 𝑇𝑠𝑠 − 𝑇𝑠𝑟 = ∗ 𝑐𝑜𝑠 −1 (−𝑡𝑔(𝛿) ∗ 𝑡𝑔(𝐿))
15

e- Angle d’incidence 𝜃 :

𝑐𝑜𝑠(𝜃) = 𝑠𝑖𝑛(𝐿) ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝛿) ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝛽) − 𝑐𝑜𝑠(𝐿) ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝛿) ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝛽) ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝑍𝑠)


+ 𝑐𝑜𝑠(𝐿) ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝛿) ∗ 𝑐𝑜𝑠(ℎ) ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝛽) + 𝑠𝑖𝑛(𝐿) ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝛿) ∗ 𝑐𝑜𝑠(ℎ)
∗ 𝑠𝑖𝑛(𝛽) ∗ 𝑐𝑜𝑠(𝑍𝑠) + 𝑐𝑜𝑠(𝛿) ∗ 𝑠𝑖𝑛(ℎ) ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝛽) ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝑍𝑠)

3- Rayonnement :

45
a- La radiation extraterrestre mesure sur plan normale au rayonnement solaire
Gon :

360 ∗ 𝑁
𝐺𝑜𝑛 = 𝐺𝑠𝑐 ∗ [1 + 0.033 ∗ 𝑐𝑜𝑠( )]
365
Gsc : l’éclairement énergétique issu du soleil est 1366.1w/m2.

b- La radiation solaire Goh incidence sur une surface horizontale extraterrestre


Goh :

𝐺𝑜𝐻 = 𝐺𝑜𝑛 ∗ 𝑠𝑖𝑛(𝐻)

c- L’ensoleillement total Ho incident sur une surface horizontale extraterrestre


Ho :

24 ∗ 3600 ∗ 𝐺𝑠𝑐 360 ∗ 𝑁


𝐻𝑜 = ∗ [1 + 0.033 ∗ cos ( )] ∗ [cos(𝐿) ∗ cos( 𝛿)
𝜋 365
𝜋 ∗ ℎ𝑠𝑠
∗ sin(ℎ𝑠𝑠) + ( ) ∗ sin(𝐿) ∗ sin(𝛿)]
180

Avec ℎ𝑠𝑠 = 𝑐𝑜𝑠 −1 (−𝑡𝑔(𝛿) ∗ 𝑡𝑔(𝐿))

d- L’ensoleillement total Io entre deux intervalles de temps Io :

12 ∗ 3600 ∗ 𝐺𝑠𝑐 360 ∗ 𝑁


𝐼𝑜 = ∗ [1 + 0.033 ∗ cos ( )] ∗ [cos(𝐿) ∗ cos( 𝛿)
𝜋 365
𝜋 ∗ (ℎ2 − ℎ1)
∗ (sin(ℎ2) − sin(ℎ1)) + ( ) ∗ sin(𝐿) ∗ sin(𝛿)]
180

e- Indice de clarté :

𝐻̅
̅̅̅ =
𝐾𝑡
̅̅̅̅
𝐻𝑜
H : l’ensoleillement total journalière sur une sur surface horizontale terrestre en J/m2.

Ho : ensoleillement total journalière sur une surface horizontale extraterrestre en J/m2.

46
f- Radiation diffuse horaire Io :

𝜋 𝑐𝑜𝑠(ℎ′ ) − 𝑐𝑜𝑠(ℎ𝑠𝑠) 𝐼𝑑
𝑟𝑑 = ∗ =
̅̅̅̅
24 𝑠𝑖𝑛(ℎ𝑠𝑠) − (2𝜋∗ℎ𝑠𝑠) ∗ 𝑐𝑜𝑠(ℎ𝑠𝑠) 𝐻𝑑
360

h’ : angle horaire au milieu de l’heure considéré

g- Radiation total horaire I :


𝜋 ′
𝑐𝑜𝑠(ℎ′ ) − 𝑐𝑜𝑠(ℎ𝑠𝑠) 𝐼
𝑟= ∗ [𝑎1 + 𝑎2 ∗ cos(ℎ )] ∗ 2𝜋∗ℎ𝑠𝑠
=
24 𝑠𝑖𝑛(ℎ𝑠𝑠) − ( ) ∗ 𝑐𝑜𝑠(ℎ𝑠𝑠) 𝐻
360

Avec

𝑎1 = 0.409 + 0.5016 ∗ 𝑠𝑖𝑛(ℎ𝑠𝑠 − 60)

𝑎2 = 0.6609 − 0.4767 ∗ sin(ℎ𝑠𝑠 − 60)

h- Rayonnement total sur des surface inclinées :

𝐺𝑡 = 𝐺𝑔𝑡 + 𝐺𝑑𝑡 + 𝐺𝑏𝑡

Gbt : irradiation directe sur une surface incliné en w/m2.

𝐺𝑏𝑡 = 𝐺𝑏𝑛 ∗ cos(𝜃)

Ou sur surface horizontale

𝐺𝑏 = 𝐺𝑏𝑛 ∗ cos(𝑧)

Le facteur d’inclinaison de l’irradiation directe :

𝑐𝑜𝑠(𝜃)
𝑅𝑏 =
𝑐𝑜𝑠(𝑧)

Gdt : irradiation diffuse sur une surface incliné en w/m2.

1 + 𝑐𝑜𝑠(𝛽)
𝐺𝑑𝑡 = 𝐺𝑑 ∗ [ ]
2
Ggt :

47
1 − 𝑐𝑜𝑠(𝛽)
𝐺𝑔𝑡 = 𝜌 ∗ (𝐺𝑏 + 𝐺𝑎) ∗ [ ]
2

Chapitre IV
Etude de cas

48
Enoncée :
Une villa de 200 m2 située à Fès se devise en 3 chambres de 50 m2, cuisine de 30 m2,
deux séjours le premier 40 m2 et le deuxième 45 m2, salle de bain de 15 m2 salle à
manger de 10 m2 et enfin un jardin de 10 m2.

Dans cette villa vivent 4 personnes ; les parents et deux enfants.

Ces personnes demandent une grande consommation d’électricité et de chaleur donc ils
ont décidé d’installer un capteur hybride pour satisfaire leur besoin.

On a fait un dimensionnement pour savoir les conditions méthodologiques de ce site en


utilisant le logiciel metronom.

Figure 32 : logiciel meteonorm

METEONORM est un recueil très complet de données météorologiques. Il contient


également des algorithmes permettant de créer – à partir des valeurs mesurées – des

49
fichiers météo depuis n’importe quel endroit sur le globe. Ce logiciel s’adresse aux
ingénieurs, architectes, enseignants, concepteurs et toute personne qui s’intéresse à
l’énergie solaire et à la climatologie.

D’après les résultats du logiciel :

 La température annuelle :

50
51
Consommastion annuel de l’electricite et de l’eau chaude sanitaire :

C O N S O M M AT I O N H O R A I R E E L E C T R I Q U E
5
4.5
4
consommation (kw)

3.5
3
2.5
2
1.5
1
0.5
0
2601

7801
1
326
651
976
1301
1626
1951
2276

2926
3251
3576
3901
4226
4551
4876
5201
5526
5851
6176
6501
6826
7151
7476

8126
8451
heures

consommation horaire de l'eau chaude


20
18
16
14
CONSOMMATION (KG/HR)

12
10
8
6
4
2
0
1 4 7 10131619222528313437404346495255586164677073767982858891
HEURES

52
[1] :

[2] :

[3] :

[4] :

[5] : capteur solaire plan-solar pedia

[6] : www.fundiscount.fr

[7] : www. Solairethermique.guidene.fr

[8] : www.lepanneausolaire.net

[9] : www.renovationeluravaux.fr

[10] : www.myshop-solaires.com

[11] : www.solar-kit.com

[12] : www.engie-travaux.fr

[13] : www.edfner.com

[14] : www.engie-travaux.fr

[15] : www.edfenr.con

[16] : www.edfenr.com/lexique/capteur-hybride/

[17] : http://panneau-hybride-pvt.centerblog.net/

[18] : thermal department , school of engineering, national technical of


athens,zografou,heroon polytechniou 9,15780 athenus

53