Vous êtes sur la page 1sur 16

NF EN 14399-2

août 2005

Ce document est à usage exclusif et non collectif des clients AFNOR ADN.
Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous quelque forme que ce soit,
même partielle, sont strictement interdites.

This document is intended for the exclusive and non collective use of AFNOR ADN.
(Standards on line) customers. All network exploitation, reproduction and re-dissemination,
even partial, whatever the form (hardcopy or other media), is strictly prohibited.

ADN

Pour : IANOR

le 20/5/2010 - 16:59
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

FA119477 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 14399-2


Août 2005

Indice de classement : E 25-801-2

ICS : 21.060.10

Boulonnerie de construction métallique


à haute résistance apte à la précontrainte
Partie 2 : Essai d'aptitude à l'emploi pour la mise en précontrainte

E : High-strength structural bolting assemblies for preloading —


Part 2: Suitability test for preloading
D : Hochfeste planmäßig vorgespannte Schraubenverbindungen
für den Metallbau — Teil 2: Prüfung der Eignung zum vorspannen
© AFNOR 2005 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 juillet 2005 pour prendre effet
le 5 août 2005.
Est destinée à remplacer la norme homologuée NF E 27-702, d'octobre 1984.

Correspondance La Norme européenne EN 14399-2:2005 a le statut d’une norme française.

Analyse Le présent document fait partie de la série de normes relative à la boulonnerie pour
construction métallique à haute résistance apte à la précontrainte. Il traite de l’essai
d’aptitude à l’emploi pour la mise en précontrainte.

Descripteurs Thésaurus International Technique : élément de fixation, boulon, boulon à haute


résistance, boulon de construction, construction métallique, génie civil, vis, écrou,
rondelle, aptitude à l’emploi, essai, essai de serrage.

Modifications Par rapport au document destiné à être remplacé, le présent document répond aux
règles de conception et d’exécution des assemblages boulonnés, définies dans
l’ENV 1993-1-1 (Eurocode 3) et dans l’ENV 1090-1.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr

© AFNOR 2005 AFNOR 2005 1er tirage 2005-08-F


ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Éléments de fixation UNM 04

Membres de la commission de normalisation


Président : M KIRMANN
Secrétariat : MME BOUSQUET — UNM

M BORGNET UTN
M BOURSEGUIN CHAPELLET Groupe ORION SA
M CATHIARD LISI AUTOMOTIVE
M COLOMBET CETIM
M DEBATTISTA EDF
M GAUME ITW RIVEX
M GHENO DACRAL
M GORY BOLLHOFF OTALU
M GREFF GFD
MME HERMETET-FILEZ AFNOR
M KIRMANN TEXTRON FASTENING SYSTEMS
M LECLER ARS INDUSTRIES
M LEFEVRE SCHNEIDER ELECTRIC
M LEVESQUE MECANINDUS
M MITON POTAIN
M MOLINA TEXTRON FASTENING SYSTEMS
M MONTCHAL EMILE MAURIN
MME PECHENARD AFFIX
M PEURIERE CTDEC
M PRUD'HOMME PSA PEUGEOT CITROEN
M RENEVIER AFNOR
M ROSSAND UGIVIS
M ROUX RICHARD DUCROS
M RYAN CTICM
M SALOU PSM FIXATION
M THOMAS GFD

Avant-propos national

Références aux normes françaises


La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises
identiques est la suivante :
EN 14399-1 : NF EN 14399-1 (indice de classement : E 25-801-1)
EN 14399-3 : NF EN 14399-3 (indice de classement : E 25-801-3)
EN 14399-4 : NF EN 14399-4 (indice de classement : E 25-801-4)
EN 14399-5 : NF EN 14399-5 (indice de classement : E 25-801-5)
EN 14399-6 : NF EN 14399-6 (indice de classement : E 25-801-6)
EN ISO 898-1 : NF EN ISO 898-1 (indice de classement : E 25-100-1)
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

NORME EUROPÉENNE EN 14399-2


EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Mars 2005

ICS : 21.060.01

Version française

Boulonnerie de construction métallique à haute résistance


apte à la précontrainte — Partie 2 : Essai d'aptitude à l'emploi
pour la mise en précontrainte

Hochfeste planmäßig vorspannbare High-strength structural bolting


Schraubenverbindungen für den Metallbau — assemblies for preloading —
Teil 2: Prüfung der Eignung zum Vorspannen Part 2: Suitability test for preloading

La présente Norme européenne a été adoptée par le CEN le 30 avril 2004.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la Norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Centre de Gestion ou auprès des membres du CEN.

La présente Norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version dans
une autre langue faite par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale et
notifiée au Centre de Gestion, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie,
Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni,
Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Centre de Gestion : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2005 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 14399-2:2005 F
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 2
EN 14399-2:2005

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d'application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Termes et définitions ........................................................................................................................ 4

4 Symboles et unités ........................................................................................................................... 4

5 Principe de l’essai ............................................................................................................................. 5

6 Appareillage d’essai ......................................................................................................................... 6

7 Boulons (vis + écrou + rondelle(s)) d’essai ...................................................................................... 6

8 Montage d’essai ................................................................................................................................ 7

9 Procédure d’essai ............................................................................................................................. 7

10 Évaluation des résultats d’essai ..................................................................................................... 8

11 Présentation des résultats ............................................................................................................. 11

Annexe A (informative) Conditions d'essai particulières et modes opératoires correspondants .......... 12


Bibliographie .................................................................................................................................................... 13
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 3
EN 14399-2:2005

Avant-propos

Le présent document (EN 14399-2:2005) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 185 «Éléments de fixa-
tion mécaniques filetés et non filetés et accessoires», dont le secrétariat est tenu par DIN.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en septembre 2005, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en septembre 2005.
Les règles de conception et d’exécution des assemblages boulonnés avec des boulons de construction à haute
résistance précontraints sont définies respectivement dans l’ENV 1993-1-1 (Eurocode 3) et dans l’ENV 1090-1
pour les règles générales et les règles pour les bâtiments.
Cet essai, qui permet de déterminer les caractéristiques fonctionnelles définies dans les normes de produits cor-
respondantes, a été développé afin de vérifier l’aptitude à l’emploi des ensembles (vis + écrou + rondelle(s)) à
haute résistance dans les assemblages boulonnés précontraints des structures de génie civil.
Le présent document comprend une bibliographie.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark,
Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg,
Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède
et Suisse.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 4
EN 14399-2:2005

1 Domaine d'application
Le présent document définit un essai de serrage permettant de vérifier l’aptitude à l’emploi des ensembles vis/
écrou/ rondelle) dans les assemblages boulonnés précontraints des structures de génie civil.
Le présent essai a pour objet de vérifier le comportement de l'ensemble de boulonnage de façon à garantir que
la précontrainte requise peut être obtenue de façon fiable avec les méthodes de serrage spécifiées dans
l’ENV 1090-1, avec une marge de sécurité suffisante vis-à-vis d’un serrage excessif et de la rupture.

2 Références normatives
Les documents de référence suivants sont indispensables pour l'application du présent document. Pour les réfé-
rences datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du document
de référence s'applique (y compris les éventuels amendements).

EN 14399-1:2005, Boulonnerie de construction métallique à haute résistance apte à la précontrainte — Partie 1 :


Exigences générales.

EN 14399-3, Boulonnerie de construction métallique à haute résistance apte à la précontrainte — Partie 3 :


Système HR — Boulons à tête hexagonale (vis + écrou).

EN 14399-4, Boulonnerie de construction métallique à haute résistance apte à la précontrainte — Partie 4 :


Système HV — Boulons à tête hexagonale (vis + écrou).

EN 14399-5, Boulonnerie de construction métallique à haute résistance apte à la précontrainte — Partie 5 :


Rondelles plates.

EN 14399-6, Boulonnerie de construction métallique à haute résistance apte à la précontrainte — Partie 6 :


Rondelles plates chanfreinées.

EN ISO 898-1, Caractéristiques mécaniques des éléments de fixation en acier au carbone et en acier allié —
Partie 1 : Vis et goujons (ISO 898-1:1999).

3 Termes et définitions
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions donnés dans l’EN 14399-1:2005 s'appliquent.

4 Symboles et unités

A allongement, (mm)

As section nominale résistante de la vis, (mm2) (voir EN ISO 898-1)

d diamètre nominal de filetage de la vis, (mm)

Fb précontrainte dans la vis pendant l’essai, (kN)

Fbi valeur individuelle de la précontrainte dans la vis, pour une valeur fixée de rotation de l’écrou, de
couple ou de l’allongement de la vis, (kN)

Fbm moyenne des valeurs de Fbi, (kN)

Fbi, max valeur individuelle de la précontrainte maximale atteinte pendant l’essai, (kN)

Fp précontrainte spécifiée, égale à 0,7 fub As, (kN)

fub résistance nominale à la traction de la vis (Rm,nom), (MPa)


ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 5
EN 14399-2:2005

k coefficient k

ki valeur individuelle du coefficient k

km moyenne des valeurs du coefficient k

lb,eff longueur utile précontrainte de la vis correspondant à la longueur de serrage (


de la hauteur nominale de l’écrou, (mm)
∑ t ) plus la moitié
M moment du couple appliqué pendant l’essai, (Nm)

Mi valeur individuelle du couple appliqué pendant l’essai, (Nm)

Mspec valeur spécifiée du couple à appliquer à la vis pendant l’essai, (Nm)

n nombre de résultats d’essai

sF écart type estimé des valeurs de Fbi

sk écart type estimé des valeurs de ki

t épaisseur des pièces serrées, (mm)

VF coefficient de variation des valeurs de Fbi

Vk coefficient de variation des valeurs de ki

θ angle de rotation de l’écrou par rapport à la vis, (°)

θpi valeur individuelle de l’angle θ pour laquelle la précontrainte dans la vis atteint pour la première fois
la valeur de Fp, (°)

θ1i valeur individuelle de l’angle θ pour laquelle la précontrainte dans la vis atteint sa valeur maximale
Fbi, max, (°)

θ2i valeur individuelle de l’angle θ pour laquelle l’essai est arrêté, en (°)

∆θ1i valeur individuelle de la différence angulaire (θ1i – θpi), (°)

∆θ2i valeur individuelle de la différence angulaire (θ2i – θpi), (°)

∆θ2min valeur minimale requise pour la différence angulaire ∆θ2i spécifiée dans la norme de produit corres-
pondante, (°)

∑t longueur de serrage correspondant à l’épaisseur totale des pièces serrées entre la face d’appui de
l’écrou et la face d’appui de la tête de vis, (mm)

5 Principe de l’essai
Le principe de l’essai est de serrer le boulon et de mesurer les paramètres suivants durant le serrage :
— la précontrainte dans la vis ;
— la rotation relative entre l’écrou et la vis ;
— le couple, si demandé ;
— l’allongement de la vis, si demandé.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 6
EN 14399-2:2005

6 Appareillage d’essai
L’appareillage d’essai doit être réalisé en acier.
Le bloc sur lequel l’ensemble est monté doit être suffisamment rigide.
NOTE Les dispositifs de mesurage hydrauliques ne satisfont pas en général pas cette condition.

Il est recommandé que la rigidité du montage d’essai soit aussi élevée que possible.
La longueur de la vis comprise entre la tête et l’écrou doit être ajustée par l’utilisation de cales d’épaisseur tel que
spécifié dans le Tableau 1. Le nombre de cales ne doit pas dépasser quatre (4).

Tableau 1 — Caractéristiques des cales d’épaisseur


Dimensions en millimètres

Diamètre nominal Diamètre Diamètre Dureté de la cale


Épaisseur Parallélisme
de la vis intérieur extérieur extérieure

Au moins égal
d ≤ M14 d+1
au diamètre extérieur

de la rondelle
M14 < d ≤ M24 d+2 trempé à cœur
du boulon et suffisant ≥2 ≤1%
45 HRC à 50 HRC
pour répartir la charge
d > M24 d+3 de façon uniforme
sur le dispositif d’essai

La précontrainte dans la vis doit être mesurée par un dispositif étalonné (par exemple un dynamomètre) avec une
incertitude de ± 2 % de la valeur réelle et une répétabilité de l'erreur de ± 1 %.
La rotation doit être mesurée avec une incertitude de ± 1°.
Le couple doit être mesuré par un dispositif étalonné de mesure du couple, avec une incertitude de ± 2 % et une
répétabilité de l'erreur de ± 1 %.
L’allongement de la vis doit être mesuré avec une incertitude de ± 1/100 mm. Des billes de centrage peuvent être
placées à chaque extrémité de la vis pour faciliter ce mesurage.

7 Boulons (vis + écrou + rondelle(s)) d’essai


L’essai doit être effectué sur des boulons comportant au moins une rondelle sous l’écrou.
Les boulons d’essai doivent être prélevés dans un même lot de fabrication de boulons ou sur un même lot de
fabrication «étendu» (voir EN 14399-1). Les vis, écrous et rondelles associés doivent être conformes à l’une des
normes suivantes :
— EN 14399-3 pour les vis et écrous du système HR associés à des rondelles conformes à l’EN 14399-5
ou à l’EN 14399-6 ;
— EN 14399-4 pour les vis et écrous du système HV associés à des rondelles conformes à l’EN 14399-5
ou à l’EN 14399-6.
Chaque élément du boulon d’essai ne doit être utilisé qu’une seule fois.
Sauf accord contraire entre le fournisseur et le client (voir Annexe A), les essais doivent être effectués sur des
boulons d’essai en l’état de livraison sans modification de la lubrification des différents éléments.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 7
EN 14399-2:2005

8 Montage d’essai
Le montage d’essai (voir Figure 1) peut nécessiter des cales d’épaisseur (voir Tableau 1) afin de s’adapter au
dispositif de mesure.
Les boulons d’essai et les cales doivent être disposés de telle sorte que :
— la rondelle du boulon soit sous l’écrou ;
— une rondelle chanfreinée ou une cale chanfreinée soit placée sous la tête de la vis ;
— la longueur de serrage, cales d’épaisseur et rondelle(s) comprises, soit égale au minimum autorisé dans les
normes de produit correspondantes.

Légende
1 Écrou : Tourné pendant le serrage
2 Rondelle du boulon, immobilisée en rotation
3 Cale(s)
4 Dispositif étalonné de mesurage de la précontrainte
5 Rondelle chanfreinée du boulon ou cale chanfreinée
6 Tête de la vis : Immobilisée en rotation
a
Longueur de serrage Σt

Figure 1 — Montage d'essai

9 Procédure d’essai
L’essai doit être effectué à température ambiante comprise entre 10 °C et 35 °C.
Le serrage doit être effectué par la rotation continue de l’écrou et les mesures doivent être enregistrées pendant
tout l’essai.
La vitesse de rotation pendant l’essai doit être comprise entre 1 min-1 et 10 min-1.
Ni la vis ni la rondelle sous l’écrou ne doivent tourner pendant l’essai. Dans le cas contraire, noter le phénomène
et effectuer un nouvel essai pour remplacer l’essai défectueux.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 8
EN 14399-2:2005

L’essai doit être arrêté quand l’une quelconque des conditions suivantes est remplie :
— l’angle de rotation de l’écrou dépasse (θpi + ∆θ2min) ;
— la précontrainte dans la vis redescend à Fp ;
— ruine du boulon par rupture.
Pour chacun des boulons d’essai, les courbes suivantes doivent être établies :
— la relation angle de rotation/précontrainte dans la vis ;
— la relation couple/précontrainte dans la vis, si demandé ;
— la relation allongement/précontrainte dans la vis, si demandé.
Les données correspondant à ces courbes doivent permettre une interprétation précise des résultats et doivent
être cohérentes avec la précision de l’appareillage d’essai (voir les exemples de courbes des Figures 2 à 5).

10 Évaluation des résultats d’essai

10.1 Courbe angle de rotation/ précontrainte


Les résultats suivants doivent être déterminés et notés pour chaque courbe conformément à la Figure 2 :
— l’angle θpi auquel la précontrainte dans la vis atteint la valeur de Fp pour la première fois ; θpi est noté ;
— l’angle θ1i auquel la précontrainte dans la vis atteint sa valeur maximale Fbi, max ; θ1i est également noté ;
— l’angle θ2i auquel l’essai est arrêté et auquel la valeur de la précontrainte dans la vis Fbi ; θ2i est également noté.
Lorsque θ1i ne peut pas être déterminé avec précision à partir des valeurs de mesure, il doit être calculé comme
la moyenne des deux angles correspondants aux deux intersections de la courbe avec une droite horizontale tra-
cée à 1 % en dessous de la précontrainte maximale dans la vis, Fbi, max notée durant l’essai.
Bien que la mesure de l’angle θ2i ait pour but d’obtenir une indication sur l’angle de rotation de l’écrou pour lequel
la précontrainte dans la vis redescend à la valeur Fp, en pratique, l’essai peut être arrêté lorsque la différence
angulaire ∆θ2i atteint la valeur minimum requise ∆θ2 min, conformément à la norme de produit correspondante (voir
Article 9).
À partir des mesures ci-dessus les valeurs suivantes sont calculées :
— la différence angulaire ∆θ1i, égale à (θ1i – θpi), correspondant au point où la précontrainte maximale dans la vis
Fbi, max est atteinte ;
— la différence angulaire ∆θ2i, égale à (θ2i – θpi) correspondant au point où l’essai est arrêté.

Légende
a
Fin de l’essai

Figure 2 — Courbe angle de rotation/précontrainte dans la vis


ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 9
EN 14399-2:2005

10.2 Courbe couple/précontrainte dans la vis correspondant au couple à la précontrainte de


calcul
Une valeur individuelle de k (ki) doit être obtenue pour chaque courbe conformément à la Figure 3 pour le couple
(Mi) correspondant à la précontrainte Fp dans la vis. Cette valeur de ki est calculée comme suit :
Mi
k i = -----------
-
d Fp

Le coefficient de variation (Vk) des valeurs de ki ainsi obtenues est donné par le rapport de leur écart-type estimé
et de leur valeur moyenne (km).
L’écart-type estimé (sk) et la valeur moyenne (km) sont calculés comme suit :

k – k 
2
∑ ki
sk =
∑  i m
---------------------------------- i=1 -
avec k m = -------------
n–1 n

Figure 3 — Courbe couple/précontrainte dans la vis

10.3 Courbe allongement/précontrainte dans la vis


La valeur individuelle de la précontrainte dans la vis Fbi, 0,2 % correspondant à un allongement permanent de la
vis de 0,2 % lb,eff, où lb,eff est la longueur effective de la vis précontrainte, doit être déterminée sur chaque courbe
conformément à la Figure 4.
La droite à 0,2 % pour déterminer l’allongement permanent est tracée parallèlement à la droite passant par les
deux points de la courbe correspondant respectivement aux valeurs de précontrainte dans la vis de 0,3 fub As
et 0,6 fub As.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 10
EN 14399-2:2005

Légende
a
Droite à 0,2 % pour déterminer l’allongement permanent

Figure 4 — Courbe allongement/précontrainte dans la vis

10.4 Courbe couple/précontrainte dans la vis pour les valeurs individuelles de précontrainte
qui correspondent à une valeur spécifiée de couple appliqué
Lorsqu’une valeur spécifiée de couple est demandée :
La valeur individuelle de la précontrainte (Fbi) correspondant à une valeur spécifiée du couple Mspec doit être
déterminée pour chaque courbe conformément à la Figure 5 :
F bi = F bi ( M spec )

Le coefficient de variation (VF) des valeurs de Fbi ainsi obtenues est donné par le rapport de leur écart-type estimé
(sF) et de leur valeur moyenne (Fbm).
L’écart-type estimé (sF) et la valeur moyenne (Fbm) sont calculés comme suit :

F – F 
2
∑ Fbi
sF =
∑  bi bm
----------------------------------------- i=1
avec F bm = -----------------
n–1 n
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 11
EN 14399-2:2005

Figure 5 — Courbe couple/précontrainte dans la vis

11 Présentation des résultats


Les informations minimales suivantes doivent figurer dans la documentation d’essai :
— l’identification du laboratoire ;
— l’identification de l'organisation ayant ordonné l'essai ;
— la date de réception des boulons (vis + écrou + rondelle(s)) ;
— la date de l’essai ;
— le numéro d’identification du lot de fabrication de boulons ou du lot de fabrication «étendu» (fourni par le client) ;
— le nombre de boulons (vis + écrous + rondelles) soumis à l’essai ;
— la désignation des boulons ;
— le marquage des vis, écrous et rondelles ;
— le revêtement de surface ou la finition ;
— la lubrification ;
— la longueur de serrage d’essai ;
— les détails du montage d’essai, y compris sa rigidité ;
— les conditions de serrage (vitesse de serrage, nombre de cales d’épaisseur) ;
— les remarques concernant la réalisation des essais (y compris les remarques éventuelles relatives aux condi-
tions d’essai particulières et aux modes opératoires correspondants, voir Annexe A) ;
— les résultats d’essai conformément à la présente norme ;
— l’évaluation des caractéristiques fonctionnelles du lot de fabrication de boulons ou du lot de fabrication
«étendu», en fonction des exigences de la norme de produit correspondante ;
— les conclusions.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 12
EN 14399-2:2005

Annexe A
(informative)
Conditions d'essai particulières
et modes opératoires correspondants

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

Par accord entre le fournisseur et le client, les conditions d’essai particulières suivantes peuvent être appliquées.
Les résultats obtenus ne sont toutefois pas comparables avec ceux obtenus dans les conditions d’essai
normalisées :
a) Boulons longs :
la procédure d’essai décrite en 10.2 pour la détermination des valeurs de k est valable pour l’évaluation des
boulons de longueur supérieure à 10 d, mais il convient de prévoir des critères particuliers d’évaluation pour la
rotation ou l’allongement.
b) Boulons courts :
lorsque les boulons sont trop courts pour satisfaire les conditions d’essai définies à l’Article 8, l’une des possi-
bilités suivantes peut être envisagée :
1) les boulons peuvent être soumis à l'essai à condition qu’une longueur de filetage d’au moins un filet subsiste
après serrage entre l’extrémité de la vis et la face non chargée de l’écrou ;
2) des boulons plus longs d’un lot semblable peuvent être soumis à l'essai dans les conditions d’essai norma-
lisées. Il est recommandé que la différence de longueur soit aussi petite que la pratique le permet.
c) Lubrification :
la lubrification peut être modifiée par rapport à l’état de livraison.
d) Serrage :
1) la vitesse de rotation peut être modifiée ;
2) le serrage peut être effectué par rotation de la tête de vis ;
Dans ce cas, il est nécessaire que la rondelle du boulon soit placée sous la tête de la vis et que l’écrou ainsi
que la rondelle soient immobilisés en rotation. Si l’un des deux tournent pendant l’essai, le phénomène doit
être noté et un nouvel essai doit être effectué en remplacement.
3) le serrage peut être effectué de façon discontinue.
ADN pour : IANOR le 20/5/2010 - 16:59

Page 13
EN 14399-2:2005

Bibliographie

[1] ENV 1090-1, Exécution des structures en acier — Partie 1 : Règles générales et règles pour les bâtiments.
[2] ENV 1993-1-1, Eurocode 3 — Calcul des structures en acier — Partie 1-1 : Règles générales et règles pour
les bâtiments.

Centres d'intérêt liés