Vous êtes sur la page 1sur 2

Les adjuvants modifiant l’ouvrabilité

Les adjuvants agissant sur l’ouvrabilité modifient le comportement rhéologique du béton


avant le début de prise. On distingue deux actions spécifiques de ces adjuvants : la fonction
plastifiant et la fonction réductrice d’eau.

Fonction plastifiant : On augmente la maniabilité du béton (augmentation de la valeur de


l’affaissement au cône d’Abrams) sans modifier le dosage en eau (quantité d’eau prévue
initialement dans la formulation de béton). La maniabilité est augmentée sans que la résistance
du béton soit affectée.

Fonction réducteur d’eau : On diminue le dosage en eau (quantité d’eau prévue initialement
dans la formulation de béton) sans modifier la maniabilité du béton. La résistance du béton va
augmenter sans que la maniabilité soit affectée.

Les plastifiants (NF P18-335)

Ils permettent à teneur en eau égale d’augmenter l’ouvrabilité des bétons sans en
diminuer la résistance mécanique. Ils sont en général introduits dans l’eau de gâchage et dosés à
moins de 0,5 % du poids du ciment. Ils sont utilisés pour les applications mettant en œuvre des
bétons fluides (bétons pompés, bétons poussés, etc.).
Les plastifiants réducteurs d’eau (NF P18-336)

Ils permettent d’augmenter les résistances mécaniques par réduction de la teneur en eau et
ceci pour une même ouvrabilité. Ils sont introduits généralement dans l’eau de gâchage pour des
dosages inférieurs à 0,5 % du poids du ciment. Ils permettent une réduction d’eau supérieure à 7
% d’où une augmentation de résistance d’au moins 10 %.

Ces adjuvants trouvent leur emploi dans l’industrie du béton manufacturé qui exige des
bétons fermes pouvant être démoulés rapidement, dans les travaux de génie civil nécessitant des
résistances élevées, ainsi que pour le bétonnage avec coffrages glissants.

Les superplastifiants (NF P18-333)

Les superplastifiants peuvent être utilisés soit comme fluidifiant soit comme réducteur
d’eau. C’est la quantité d’eau initiale introduite lors du gâchage qui détermine la fonction du
superplastifiant. Ils sont utilisés pour la réalisation de dallages, radiers, sols industriels, pour la
confection de béton haute performance ou pour les bétons pompés.

Fonction fluidifiant : (dosage en eau courant)

Les superplastifiants permettent d’augmenter de manière importante l’ouvrabilité du mélange


(gain d’affaissement de 5 à 20 cm suivant la maniabilité initiale du béton) mais diminuent
légèrement les résistances. Cette action étant limitée dans le temps (30 à 45 mm, mais peut être
prolongée grâce à un retardateur de prise) ils sont introduits généralement peu avant la mise en
œuvre du béton pour des dosages de 0,5 % à 3 % du poids du ciment. L’utilisation des
superplastifiants est recommandée lorsque l’on veut mettre en œuvre un béton à plus de 12 cm
d’affaissement (ouvrage très ferraillé, coulage de pieux, parois minces).

Fonction réducteur d’eau : (dosage en eau faible voir très faible)

Les superplastifiants permettent de réduire très fortement la quantité d’eau de gâchage (15
à 25 %). Le béton adjuvanté d’un superplastifiant possède néanmoins une maniabilité
suffisante qui lui permet d’être mis en œuvre dans de bonne condition. Sans adjuvant et avec
un dosage en eau initial aussi faible, un béton ainsi confectionné aurait une maniabilité nulle.